Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Et ma main dans ta tronche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 17
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 132

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Et ma main dans ta tronche ?    Mer 3 Mai 2017 - 22:46


 
 
  Et ma main dans ta tronche ?
Lucrécya Rincevent & Isaac O'Callaghan
Date : 03 - 04     |      RP : public


Le gaz remontait lentement au sommet de la mousse blanche tandis que la lueur environnante faisait resplendir le moindre reflet doré. Cette bière blonde donnait résolument envie. Isaac était accoudée au bar, le regard plongé dans une fiole posée face à elle. Sa nouvelle invention, une drogue relativement hallucinogène réalisée à partir de plantes légèrement… inadaptées pour ce genre de choses. Elle avait fini sa journée de travail et la jeune irlandaise avait décidé de s’accorder un peu de répit pour boire un coup et surtout tester sa nouvelle dose. Elle s’essuya du revers de la manche de son pull noir le nez afin d’éliminer les quelques grains de poudre verte qui restaient accrochés à sa peau. C’est là que son cafard, Binouze, habituellement blotti dans son soutien-gorge, remonta le long de sa poitrine et alla s’installer près de la bière sur le comptoir. Il regarda Isaac, balança sa tête d’un côté et secoua ses antennes :

- «  Eh beh, t’es dans de beaux-draps ! »

Isaac sursauta sur le tabouret et manqua de tomber par terre. Elle regarda autour d’elle mais il n’y avait personne. Le patron du bar était occupé à vérifier les stocks au sous-sol tandis que beaucoup de personnes avaient décidé de rentrer chez elles. Bref, elle était toute seule avec son cafard.

- « Me regarde pas comme ça, c’est gênant !
- Attends… Tu parles ???
- Non non, je danse la lambada. 
»

Isaac secoua la tête, persuadée de devenir folle. Elle ferma les yeux, se pinça le bras et ouvra les yeux à nouveau. Binouze était toujours là, mais était désormais assis, adossé contre la pinte.

- « Tu vas vraiment finir par faire exploser la ville avec tes bêtises.
- Mais comment c’est possible que tu parles ? J’veux dire… Je sais que c’est possible hein ce genre de chose, mais mec ! Ça fait des années que tu es avec moi et tu n’as jamais rien dit ! Alors pourquoi maintenant ? 
»

Le cafard se mit à gambader sur le comptoir avant de tapoter de ses petites pattes le flacon expérimental.

- «  D’après toi ?
- SÉRIEUX ? Mais c’est génial !! Ça veut dire que j’ai finalement créé une potion qui permet aux animaux de parler mon pote ! C’est énorme !
- Non alors, t’emballes pas ma vieille hein, t’es juste totalement en train de planer. Il n’y a que toi qui peux me voir.
- Wait, il faut que je trouve un cobaye pour voir si ça fonctionne sur les autres. Mais du coup pourquoi ça ne fonctionnerait que sur toi ?
- Ah non pas que moi ! C’est que sur les cafards. En fait la nuit dernière quand tu faisais macérer ton machin là, Bernard est tombé dedans. Du coup tu l’as broyé en même temps que les autres ingrédients ce matin. Du coup t’as sniffé du cafard.
- …  Mais attend.. Bernard ? Ça veut dire que vous avez des noms entre vous ??!
- Un peu mon n’veu ! Moi en fait je m’appelle Edgard mais bon. Binouze ça me va aussi hein…
 »

Elle arrêta de l’écouter parler philosophie et commença à réfléchir à qui elle pourrait bien faire sniffer cette merde. D’abord il fallait trouver un nom. La « Poudracafard » ça sonnait bien ça. Ouai. Ça allait être une drogue révolutionnaire ! On pourrait dialoguer avec les cafards du monde entier, on pourrait s’en servir pour espionner les moldus, tricher aux examens, faire des trucs de MALADES !  « Achetez la Poudracafard ! La poudre révolutionnaire ! La Poudracafard, seulement 150 £ ! ».  Putain, elle allait devenir riche avec ça. Tout le monde se l’arracherait ! Et le Dr Magouille pourrait aller se rhabiller avec ses potions miracles. Isaac aurait le poste de Vertefeuille, elle l’enverrait prendre une douche, et elle deviendrait doyenne. Bref, l’impératrice des cafards grâce à sa Poudracafard. Elle avala d’une traite sa bière, manquant de faire tomber Binouze/Edgard, puis s’en servit une autre.
En fait, elle planait totalement. Elle commença à voir deux/trois cafards parler politique au coin du mur derrière le comptoir, puis à en entendre quatre autres discutant des dernières sorties musicales : Cafallica, Blatte Sabblatte, et j’en passe. Ces petites bestioles avaient une vie de ouf, et pendant un moment, Isaac regretta de ne pas être elle-aussi un cafard. Elle attrapa sa Poudracafard en en sniffa une nouvelle dose. Cette fois les blattes se mirent à grandir jusqu’à faire la taille d’un bras. Isaac hurla et tomba à la renverse.

- « Mais hurle pas ! Tu vas faire peur à mes potes ! » beugla Binouze.

Certains, vexés quittèrent le bar en jetant des regards quelque peu méprisants à l’Irlandaise.  Binouze et elle se retrouvèrent seuls.

- « Bah bravo… T’as tout gagné.
- Oui roooh ça va hein. Tu comprends bien que c’est un truc de dingue ce qu’il se passe nan ! Il n’y a même pas d’effets secondaires !!
- Ouai fin’ ça c’est ce que tu crois. Regarde tes bras, tu commences à ressembler à Odius Vertefeuille.
 »

Binouze explosa de rire et Isaac devint tout blanche : ses poils de bras tournaient au même vert que la Poudracafard. Tandis qu’elle tentait d’enlever la couleur verte, la clochette de la porte du bar tinta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3520

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Ven 5 Mai 2017 - 14:25

C'est d'un coup de pied grognon, chaussé d'une lourde botte cloutée à talon compensé, que Lucrécya ouvrit la porte du Scroutt & du Niffleur. La clochette tinta, comme pour protester devant cette violence gratuite.

-C'pas le moment d'me faire chier ! lui marmonna la batteuse au regard noir.

Il était tard, mais Lulu avait besoin d'un remontant. Et le comble du comble : elle n'avait plus une goutte d'alcool chez elle ! A croire que sa colloc, lasse des frasques de l'AAA, avait tout balancé aux chiottes, la teupu...

Hmpff. Peu importait : il lui fallait boire, et vu l'heure, le pub était le dernier refuge possible. Elle n'avait pas passé une bonne journée, parce que... baaah, principalement parce qu'elle haïssait cette fac, qu'elle haïssait ses cours, qu'elle haïssait son prof, qu'elle haïssait les gens individuellement ET dans leur globalité, et que la vie c'était de la merde en barre.

Non pas que d'ordinaire, Lucrécya avait besoin d'une excuse pour fréquenter le pub ; mais là, c'était une nécessité. Et sans que personne ne vienne la faire chier, pour une fois, ça serait pas du luxe. La mâchoire serrée, sa batte de quidditch se balançant à sa ceinture, elle s'avança dans la pénombre du pub en reniflant... puis marqua une pause.

Avant d'arquer son sourcil.

Quelque chose clochait ici: y'avait personne. Genre, personne de chez personne. Pas un foutu fléreur. Zéro client dans la grande salle mal éclairée, sempiternellement poussiéreuse, de l'établissement. Nul Zêta accoudé aux grandes tables de bois rondes, en train d'écluser bruyamment un cocktail coloré autour de ses potes et potesses. Aucune Pi Alpha Fi en train de narrer ses derniers exploits au Stade Swiffer en brandissant à bout de bras une pinte mousseuse. Pas de saleté de tête d'ampoule de Pi Omicron Pi en train de lire dans un recoin sombre, devant un thé glacé ou une autre boisson de lopette. Le pub était totalement vide. Et ça, c'était pas banal.

Lucrécya se gratta la tête, en grimaçant, ce qui ne lui conféra pas un air plus malin. C'était déjà arrivé avant. Et à chaque fois, c'était de mauvais augure. Comme la fois où MacCormac, le gérant, avait augmenté ses prix de 500% du jour au lendemain. Ou la fois où Lulu avait voulu fêter le Nouvel An, mais qu'elle était malencontreusement venue 16 heures en avance.

Ou la fois où... où... OH-OH !

Lucrécya écarquilla les yeux, et se précipita sur la porte, qu'elle ouvrit brutalement : mais après avoir scruté les alentours quelques secondes, elle haussa les épaules.

-Bah. Y'a pas l'air d'avoir d'invasion d'zombies c'te fois-ci, grommela-t-elle.

Elle fit volte-face, et s'avança d'un pas traînant vers le bar.

Elle réalisa instantanément son erreur : elle n'était pas seule. Une fille dégingandée, aux cheveux aussi noirs que les siens, tremblait devant une belle pinte, assise sur un des tabouret du comptoir.

La fille aurait pu être jolie, si elle n'avait pas eu les yeux trop écarquillés, soulignés de gigantissimes cernes noires. Mais fallait au moins reconnaître qu'elle avait du style vestimentaire, contrairement aux pouffes qui peuplaient la fraternité Alpha Alpha Alpha, et que Lucrécya croisait bien trop souvent à son goût.

Lulu s'assit à côté d'elle, en un bond. Elle ne savait pas le nom de la brune, mais elle la connaissait de vue : c'était une des deux serveuses du pub. L'autre étant cette sale biatch de Grandipouffe, la batteuse était plutôt contente d'avoir affaire à celle-ci, en fait.

Aussi, avec toute la politesse et la bonne humeur qui la caractérisait elle cracha :

-Hey, Machin, sers-moi une vodka pure glace, et qu'ça saute !

Machin ne répondit rien : elle était bien trop occupée à fixer avec horreur ses bras et ses mains. Elle les frottait, les passait au ralenti devant ses yeux ébahis, comme si elle les contemplait pour la toute première fois.

C'était chelou, pensa Lucrécya. Mais pour être honnête, c'était loin d'être le plus chelou qu'elle avait vu dans cette université de seconde zone. Après tout, peut-être que la serveuse trouvait ses bras trop pâles. Honnêtement, elle n'était pas la seule à être blanche comme un cul : dans ce pays de merde, la seule façon de bronzer c'était de se lumos-er la gueule à outrance.

Quoiqu'il en soit, la soif de la punkette était toujours là ; aussi elle insista.

-Hé ho, Machin !

Elle passa sa main devant le regard à la fois vide et épouvantée de la serveuse, qui sursauta finalement :

-Quoi ? dit-elle.

-Je veux une vodka pure glace ! s'agaça la petite Alpha.

-Chuis plus en service, affirma Machin.

Avant de repasser ses bras tremblotants sous son regard inquisiteur. Un regard enfiévré de junkie, à la réflexion. Rah mais oui, c'était clair : c'était sûrement une de ces saletés de hippies de Gamma Phi Orties, que Lucrécya détestait autant qu'elle enviait.

-Rien à battre ! grogna-t-elle de sa voix éraillée. Sers-moi une vodka ! T'es bouchée ou quoi ?!

L'injonction n'eut pas l'air de plaire à la serveuse aux pupilles dilatées, qui lança d'une voix monocorde :

-Fiche-moi la paix, tu ne vois pas que je suis en pleine conversation avec Binouze, mon cafard ?

-Heing??? glapit Lulu.

Mais la fille était repartie dans ses rêveries chelous, et ne lui prêtait plus la moindre attention.

C'en fut trop pour la batteuse, qui sauta à terre et tenta de toiser la jeune femme hallucinée. En vain, évidemment, à cause de sa petite taille.

-BON, ARRÊTE LES CONNERIES DE SUITE, MACHIN : CHUIS LA FOUTUE CLIENTE ET TOI T'ES QUE D'ALLE, ALORS TU ME SERS UNE VODKA, ET EN VITESSE !

Le visage fermé et déterminé, elle releva avec défi son menton vers son interlocutrice peu loquace, les poings serrés. Non mais ! Elle se prenait pour qui celle-là ?!





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 17
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 132

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Ven 5 Mai 2017 - 14:54

Alors qu’elle se frottait les bras pour tenter – vainement – de faire partir la couleur verte de ses poils, totalement ahurie par la situation, quelqu’un entra dans le bar. Elle n’y prêta guère attention jusqu’à ce que la personne ne se mette à lui réclamer un verre de vodka. Isaac n’était plus en service depuis deux bonnes heures déjà ! Elle l’envoya gentiment balader dans un premier temps. Mais voilà que la minette insistait. Deuxième fois. À la troisième, l’aut’ barjo s’énerva. Cette fois-ci, l’Irlandaise senti son sang ne faire qu’un tour. Elle se leva, un sourire machiavélique dessiné sur son visage, fit craquer ses doigts.

- «  Elle a un problème la midinette ? J’suis plus en service, il y a un mot que tu comprends pas là-dedans ?! »

Elle fit signe de la tête à Binouze qui préféra aller se planquer derrière le comptoir. Il tenait à ses antennes lui. Isaac attrapa une bouteille de vodka et une poignée de glaçons. S’approchant de la cliente, elle lui ficha les glaçons dans le tee-shirt avant de boire une gorgée de vodka.

- « Elle est bien fraîche la vodka ici. Je t’en donne un aperçu, mais avant d’avoir la suite faudra demander poliment. Au moins ça ne te fera pas rétrécir plus que ça les nibards héhé. ET JE M’APELLE ISAAC PAS MACHIN OK ?»

Forcément, elle hurla. N’importe qui aurait hurlé avec des glaçons dans le soutif. Elle posa violemment la bouteille sur le comptoir avant de se mettre devant la reloue : elle faisait au moins une tête de plus que cette dernière. Ça allait être marrant. On ne parlait pas comme ça à Isaac Sweeney O’Callaghan ! Non mais oh ! Le dernier qui avait fait ça avait ramassé ses dents à la petite cuillère. Et puis en plus, ça sentait encore la pète-plus-haut-que-son-cul de Alpha Alpha Alpha.

- « Personne ne me dérange en pleine conversation avec Binouze ! P-E-R-S-O-N-N-E !
- M’EN FOUT DE TON BINOUCHAISPASQUOI ! »

Là, Isaac elle était chaude comme la braise. Elle jeta un coup d’œil à la batte qui était attachée à la ceinture de l’inconnue : à priori, elle aussi était chaude comme de la braise pour aller taper sur les gens. L’irlandaise la détailla de haut en bas. Elle était bien habillée, les cheveux aussi noirs qu’elle et relativement différentes des autres personnes qu’elle avait pu croiser dans l’université. Ce qui était certain, c’est qu’elles ne suivaient pas les mêmes cours. Elle s’en serait souvenue sinon. Elle remarqua aussi la différence d’âge : la jeune demoiselle l’était plus qu’elle en tout cas. Ce qui était certain en tout cas c’est qu’elle se ferait un plaisir de lui péter les rotules.

Bien entendu, planant totalement, Isaac croyait encore que des cafards géants s'étaient arrêtés devant le bar pour voir ce qu'il s'y passait. Elle leur jeta un regard noir. Certains même commençaient à parier entre peut pour savoir qui des deux serait la plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3520

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Sam 6 Mai 2017 - 20:33

De sa voix rauque, Lucrécya poussa un hurlement. Un hurlement tout à la fois rageur, et scandalisé. Comment elle osait toucher à son T-shirt, celle-là ??? C'était pas n'importe quel T-shirt en plus ! C'était un de ces préférés, une édition limitée qu'elle avait eu à un concert mythique de System of a Dwarf ! Avec sur le devant un dessin très moche de gobelin chevelu, ensorcelé pour ne jamais s'arrêter de head-banger !

Mais ça ,encore, c'était pas le pire : COMMENT ELLE OSAIT SE FOUTRE DE SES SEINS, C'TE GROGNASSE DE SERVEUSE QUI EN AVAIT A PEINE PLUS QU'ELLE !!!

Hélas pour elle, Lucrécya ne pouvait répliquer de suite. Pas plus qu'elle ne pouvait dégainer sa batte Séraphine pour lui en foutre un gnon en pleine trogne. Et pour cause : à cause de la poignée de glaçons que la tarée aux cafards lui avait foutu dans son soutif (bonnet A), la batteuse ne pouvait que se trémousser en une danse ridicule, tout en poussant des cris suraigus, pour tenter de se défaire des cubes glacés.

Ce qu'elle parvint à faire, au bout d'un (trop) long moment gêné.
C'est donc le visage écarlate à la fois de honte et de colère que Lulu finit par se saisir de sa batte, et qu'elle la pointa fermement vers le visage palot de la dénommée Isaac. Si c'était bien là le vrai nom de la junkie aux yeux cernée.

-TU ME LE PAIERAS, MACHIN ! cracha-t-elle. FOI DE LUCRÉCYA RINCEVENT !

-Isaac, pas Machin !

Lulu renifla :

-S'tu veux, admit-elle. TU ME LE PAIERAS, ISAAC ! FOI DE LUCRÉCYA RINCEVENT !

Mais ça n'eut pas l'effet escompté sur la jeune femme aux cheveux noirs. Cette dernière se contenta de jauger la petite AAA du regard, avant d'étirer ses minces lèvres en un sourire narquois... et étrangement fébrile. Comme si elle n'avait pas peur de la bagarre. Voire même : comme si elle n'attendait que ça !

-Mais oui mais oui. J'ai teeeellement peur, persifla la Gamma, avec ironie.

Lulu serra la mâchoire, en montrant les dents. Elle se jeta sur Isaac en tenant sa Séraphine à deux mains, et asséna de toutes ses forces un coup magistral... mais, à sa grande surprise, la Gamma l'esquiva avec grâce, et sans grand effort. Elle était bien plus vive qu'elle en avait l'air, songea Lucrécya.

Et c'est à peu près tout ce qu'elle eut le temps de penser. A cause de l'élan du coup non porté, la batte poursuivit son arc inexorable ; elle vint frapper avec une violence inouïe la bouteille de vodka qu'Isaac avait posé quelques instants plus tôt sur le comptoir.

Le flacon explosa littéralement, et ses éclats fusèrent sur les piles de bouteilles d'alcool en tout genre, tranquillement rangées sur les étagères contre le mur, derrière le bar. Certains récipients en verre culbutèrent, et s'effondrèrent les uns sur les autres, en se fracassant avec vacarme sur le sol.

Lucrécya cligna des yeux devant le mélange d'alcool qui coulait en cascades bouillonnantes des étagères.

-Oupsie...

Puis elle haussa les épaules, je-m'en-foutiste : bah, après tout, MacCormac était pas là, alors quelle importance ? Et puis au pire, si le grabuge rameutait du monde, il lui suffirait d'accuser Isaac de tout, avant de se carapater.

Mais pour le moment, y'avait personne ici. Personne hormis la serveuse Gamma, qui se ruait vers elle, les yeux noirs et hallucinés, le poing serré et levé, menaçant.

Lucrécya grogna. Elle avait eu une journée de merde ! Elle n'avait pas eu sa vodka ! Il  fallait que quelqu'un paye ! Qui de mieux qu'une grognasse de Gamma, qui osait faire une taille de soutif de plus qu'elle ?!

Elle réajusta sa batte dans la paume de sa main, et se jeta une nouvelle fois sur Isaac...





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 17
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 132

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Lun 8 Mai 2017 - 0:37

OK. Alors cette fille là ne déconnait pas du tout. Et ça, Isaac ça lui plaisait du plus en plus. La fille « foi de Lucrécya Rincevent » n’avait pas peur de se battre, mais elle ne savait pas à qui elle avait affaire. Et… Isaac non plus ne savait pas à qui elle avait affaire. Tandis qu’elle esquiva l’attaque de la minette furibonde, elle regarda cette dernière s’effondre dans les bouteilles. Et merde… Elle allait se faire virer pour sûr si le patron la voyait. Il fallait absolument quitter le bar.

Dans l’empressement, elle balança une poignée de monnaie, suffisante pour régler les deux pintes de bière et elle se rendit compte que dans l’élan et le fracas des bouteilles… la Poudracafard s’était entièrement répandue par terre sur sur le visage de Lucrécya qui ne s’en rendit pas compte. Isaac ricana : elle allait tester sa nouvelle invention de manière parfaite. Mais tendis qu’elle s’apprêtait à se jeter sur miss petits nibards, celle-ci fonda sur elle, batte à la main.

L’irlandaise allait prendre cher, très cher.

Dans un premier temps la batte lui arriva dans la trogne, fort heureusement, pas assez fort pour lui casser les chicots, mais assez pour lui faire cracher du sang. Dans un second temps celle-ci lui arriva droit dans le bide. « Ouch ». Mais elle ne se laisserait pas faire. Isaac lui sauta dessus et l’attrapa par les pieds, la traînant hors du bar tandis que miss petits nibard tentait de se débattre comme un diable sortant de sa boite.

Manque de bol, le trottoir était un tantinet plus proche que ce que l’Irlandaise avait cru… Elle tomba à la renverse. En se relevant, elle remarqua l’état du bar et devint plus blanche qu’elle ne l’était. Elle allait se faire virer à cause de l’autre truffe et aurait bien du mal à retrouver du taff.

- « Ma vieille, là, je suis dans la merde à cause du toi ! »

Dans sa tête, la même phrase passait : « J’vais m’faire niquer, j’vais m’faire niquer ». Le mieux était sans doute de foutre une bonne grosse raclée à l’autre casse-pieds et ensuite de se magner le fion pour tout ranger et remplacer. Elle se retourna vers la jeune femme, cette fois le regard noir et légèrement… comment dire… assassin ? Isaac se rua sur elle et tapa une première fois dans le ventre.

- « Tu vas m’réparer tout ça, c’est moi qui te le dit ! T’aimes la castagne en plus ? Ça tombe bien moi aussi ! 
- Et ta mère ?! »

Elle s’essuya la bouche avec le revers de la manche, et fut déconcentrée quelques secondes par la vue du sang. Forcément, elle reçu un marron dans les mandibules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3520

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Jeu 11 Mai 2017 - 14:53

Lucrécya se débattait comme une belle diablesse.

-Fous-moi la paix, j'veux rester dans le foutu pub !

-T'as fait assez de dégâts comme ça ! rétorqua vertement Isaac, tout en la tirant avec poigne sur le sol.

-Et alors ?!

-Et alors mon boss va devenir dingue quand il va voir ça !

-Et alors ?! répéta la petite batteuse. Rien à fout' ! J'veux ma vodka !

-LA FERME ! T'AURAS QUE D'ALLE !

Tandis que la junkie la traînait devant l'entrée de l'établissement, l'Alpha Alpha Alpha se mit à remuer de plus belle, en agitant ses petits poings serrés, comme une gamine en plein caprice au cœur d'un supermarché.

-J'VEUX MA VODKA J'VEUX MA VODKA J'VEUX MA VOD...

Lucrécya se redressa subitement, les yeux ronds... et éternua. Elle essuya son nez d'un revers de main. Bordel, c'était quoi c'te poudre chelou, sur son pif ? Et sur toute sa face, en fait ?

Baaah, ça avait pas grande importance. Elle se redressa tant bien que mal, releva la tête d'un geste vif, et lança un regard noir à son adversaire... mais ne put le tenir bien longtemps.

-ARGH ! glapit-elle, de peur.

Elle frissonna, et fit quelques pas en arrière, sans pouvoir détacher ses yeux arrondis de surprise et d'horreur d'Isaac. Ou plutôt, du monstre hideux qui avait pris la place de la serveuse aux cheveux noirs.

Ça avait la même allure dégingandé que la Gamma, les mêmes vêtements rock, et même, la même chevelure de jais; mais tout le reste ressemblait désormais à l'image que Lulu se faisait d'une blatte. Une blatte GÉANTE. Qui la fixait de ses yeux caléidoscopiques ignobles, en agitant ses mandibules gluantes dégueu. Tout en tendant ses trop nombreuses pattes vers elle.

Le sang de la batteuse ne fit qu'un tour, et elle grimaça, en balançant de toutes ses forces un beau crochet du droit :

-HIIIIII CREVE SALOPERIE !

La chose accusa le coup, avant de répliquer aussitôt :

-C'EST QUI QUE TU TRAITES DE SALOPERIE ?!

Le poing que Lucrécya se prit sur le menton la fit reculer de quelques pas, et la sonna pendant une fraction de seconde. Elle secoua lentement la tête, histoire de se reprendre.

Lorsqu'elle releva les yeux, Isaac avait bizarrement repris son allure normale... hormis deux belles antennes d'insecte au dessus de son crâne, qui bougeait au rythme de sa respiration.

Mais pas le temps de tergiverser sur la tronche de son ennemie : celle-ci se ruait à nouveau sur elle, de tout son corps, comme un lion sur une antilope blessée. Les lèvres de Lucrécya s'étirèrent : elle s'amusait bien, finalement. Elle ne l'aurait pas même admis sous la torture, mais fallait dire que cette fille était plutôt classe. Enfin... Classe, si on faisait abstraction des cafards qui, d'un coup, grouillaient sous ses pieds, évidemment.

Alors que son adversaire se jetait sur elle, Lucrécya alla d'elle-même au contact, en rugissant. Les deux s'empoignèrent en poussant des hurlements de rage, et retombèrent lourdement sur le sol. Où elles roulèrent l'une sur l'autre sans se lâcher, en tentant, en vain, de prendre l'avantage.

Lucrécya se prit une beigne en pleine tronche, puis une seconde. Elle cracha un peu de sang au sol, avant de se venger en balançant son poing dans la face de l'autre, avec un cri de jubilation mauvaise.

Bizarre, quand même : au moment de frapper Isaac, elle aurait presque dit que son poing se recouvraient de poils hirsutes d'une couleur peu commune...





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 17
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 132

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Ven 12 Mai 2017 - 14:41

- Nom de…

Lucrécya hurla de plus belle en regardant l’Irlandaise. Sur le coup, cette dernière fut plus qu’étonnée parce qu’elle n’eut pas le temps de comprendre puisque l’aut’ tarée lui flanqua un crochet du droit dans le bide. Elle serra les fesses et accusa le coup.

- C’EST QUI QUE TU TRAITES DE SALOPERIES ?! – beugla Isaac.

Isaac se rua sur elle avec qu’une seule idée en tête, lui fracasser sa petite tête. Mais pas trop non plus parce qu’elle s’amusait bien quand même. Oui c’est vrai, elle avait rarement – pour ne pas dire jamais – d’adversaire à sa taille. Elles continuèrent à se taper dessus, roulant l’une sur l’autre, jusqu’à se retrouver dans des états pitoyables. Pourtant, Isaac fut déconcentrée l’instant d’une seconde par un truc verdâtre qui, étrangement lui rappelait ses poils de bras à elle. Forcément elle prit une patate à ce moment-là en pleine poire. Sonnée, elle secoua la tête avant d’arrêter le poing de la brunette.

- OH LA VACHE ! T’AS VU TES POILS DE BRAS ??

Cette dernière baissa la tête et regarda ses bras : ils étaient bien verts. Bref, les deux ressemblaient maintenant à Odius Vertefeuille.

- MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CETTE MERDE RAAAAAAAAH !

- C’est pas de la merde ! C’est de la Poudracafard !

Isaac commença à comprendre pourquoi Lucrécya paru totalement terrorisée il y a à peine deux minutes. La nouvelle invention de l’Irlandaise avait fait effet.

- M’EN FOUT DE TA POUDRAMACHIN LÀ ! ENLÈVE MOI ÇA !!!

- Ben euh…

Ah oui.. C’est vrai, Isaac ne savait pas comment inverser le truc. Alors qu’elle s’apprêtait à recevoir un coup de batte dans les dents, Isaac la stoppa.

- ATTENDS !

- QUOI ?!

- Tu… tu vois aussi des cafards ?

- Putain mais TU ES un cafard !

- SÉRIEUX ?! MAIS C’EST ÉNORME !

- NAN ENLÈVE MOI ÇAAAA !

- Euh… OK ! Attend !

Isaac entra dans le bar en boitant un peu, avant de ressortir avec Binouze sous le bras – j’vous rappelle qu’il était devenu énorme. Le cafard regarda Isaac et Lucrécya et explosa de rire. Elles avaient l’air fines avec leurs bras tout verts, et ça c’était pas une hallucination.

- Binouze ! Arrête de rire et dis-nous comment on enlève ça !

- AH PUTAIN LUI AUSSI IL PARLE ?! - hurla Lucrécya

- CHUT !

- Demain vous n’aurez plus rien. Ça va partir tout seul. Enfin je crois… - hésita binouze.

Les deux compères s’étaient arrêtées dans leur bagarre et Isaac regarda la brunette avant d’éclater de rire. Elles étaient vertes, couvertes de bleus, le nez ensanglanté et les vêtements dans un pitoyable état.

- Tu te bats bien pour une AAA. J’t’aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3520

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Lun 15 Mai 2017 - 8:52

Lucrécya était à bout de souffle. Elle était recouverte de sang frais, et -à sa grande fierté-, ce n'était pas QUE le sien. Principalement, mais pas que.

Alors ouais, son pif et son menton étaient douloureux, ouais, ses jambes, en compote, étaient recouvertes d'hématomes, ouais, elle avait les bras aussi verts et poilus que devait l'être le tutu à Grandiflore... Mais ça valait le coup !

Et puis, même si le coup de la fourrure verte et des cafards était drôlement chelou, fallait avouer qu'elle avait vu et vécu encore plus chelou, depuis qu'elle était à la WoW University ! Comme à Halloween, quand elle était littéralement devenue le costume qu'elle portait. Ou bien la fête Zêta où une cinglée avait jeté un sort pour inverser les genres des gens, et que Lulu s'était retrouvée avec un service trois pièces entre les jambes. Alors, quelques poils verts ? Meh ! C'était que d'alle. La routine !

En bref : elle ne s'était pas éclaté autant depuis un bail ! Une bonne baston avec une bonne bastonneuse, y'avait rien de tel pour vous faire oublier toute la merde qui avait pu vous foutre en l'air la journée ! Lulu était contente. Et plus que ça, reconnaissante envers Isaac - slash - Machin de l'avoir sortie de la déprime dans laquelle elle stagnait depuis quelques jours.

La serveuse finit par éclater d'un rire franc, en lui lançant :

-Tu te bats bien pour une Alpha. J't'aime bien.

-T'sais quoi ? répliqua la petite batteuse, tout sourire. J'pensais la même chose. Pour une Gamma, t'es pas si naze.

Elle donna une grande claque dans le dos d'Isaac, qui acquiesça d'un bref mouvement de tête. Refuser un verre gratuit était exclus pour elle : dans sa fraternité, c'était même considéré comme le pire des péchés !

Les deux bagarreuses rentrèrent donc à nouveau dans le pub, talonnées par la blatte géante que Lucrécya tentait d'ignorer par tous les moyens.

Mais à peine eurent-elles passé la porte de l'établissement qu'une voix furibonde tonnitrua :

-MAIS QU’EST-CE QUE C'EST QUE CE FOUTOIR ?! QU'EST-CE QUI S' EST PASSÉ ICI ?!

Le tenancier du bar, le solide écossais Cormac MacCormac, se tenait devant les dégâts causés par Lulu plus tôt. La face rouge rubis, il fixait l'alcool hors de prix ruisseler le long des étagères.

Isaac eut un mouvement instinctif de recul :

-Merde c'est mon boss !

-Il va t'étriper ?

-Pire : me virer !

Lucrécya plissa les yeux. Déterminée, elle s' avança vers MacCormac :

-Ouaip, c'est moi qu'ai fait ça.

Bizarrement, ça ne parut pas calmer le patron du Scroutt&Niffleur, qui aboya:

-QUOI ?!

Il aperçut le visage sanglant d'Isaac, et l'invectiva :

-Et j'suppose que t'as ta part de responsabilités ?!

-Je... commença la Gamma.

Avant que Lulu ne l'interrompe :

-Nan mais c'est moi que j'vous dis ! Crénom d'un balai, z'êtes bouché ou quoi ?! En plus c'était genre un accident !

-Un accident ! répéta le gérant sans y croire.

Lucrécya essuya d'un revers de main (verte uranium) le sang (rouge écarlate) qui coulait de son nez. Elle renifla :

-Ouais, un accident. J'ai eu... euuh... une crise d'éternuements.

Devant l'air plus qu'incrédule de son boss, Isaac intervint :

-Oui, j'ai tout vu Chef ! C'était une sacrée crise d'éternuements !

-Yep !

-Comme on vous l'dit !

Mais le propriétaire du pub ne desserrait pas les dents.

Lulu soupira. Elle savait qu'il ne lui restait qu'une chose à faire. Une chose qu'elle ne ferait pas de gaieté de coeur.

Elle plongea sa main dans sa poche, et en sortit une bourse bien remplie qu'elle jeta sur le comptoir.

Les yeux de l'écossais se mirent à briller de cupidité.

-Y'a d'quoi tout rembourser, et même plus, croassa la lilliputienne. Vous nous lâchez la grappe maintenant ?

En vérité, il y avait ses derniers gallions, là dedans. Elle était officiellement fauchée... ce qui la foutait mal pour une AAA. Mais pour être honnête, elle ne s'était jamais sentie à 100% Alpha... Alors un peu plus ou un peu moins !

Et puis l'honneur de la baston prévalait à tout le reste ! Elle se tourna vers Isaac et lui lança un sourire débile, aux dents rougies de sang.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 17
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 132

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Ven 19 Mai 2017 - 0:05

Nom de Dieu… Cette fille venait de sortir plus de thunes qu’Isaac n’avait pu en voir en 3 mois entier d’économies. Peut-être était-ce pour cela qu’elle faisait partie des AAA. Pourtant, Lucrécya ne semblait n’y être que pour un point de vue financier… En fait, elle n’était pas sûre que l’une des fraternités lui conviendrait… Isaac se souvient, elle avait hésité avec les Pi Omicron Pi et ces derniers avaient lourdement insisté pour qu’elle se se joigne à eux. Mais franchement, ce genre d’ambiance studieuse n’avait jamais été son truc, vraiment pas. Du coup, les Gamma Phi Orties s’étaient faits un plaisir de l’accueillir. Isaac était studieuse mais franchement, le genre de mecs qui s’enjaillaient pour une équation un peu compliquée, c’était pas son truc. Elle, elle voulait faire exploser des trucs jusqu’à trouver de quoi faire s’évader ses darons. Ouai, il faudrait un truc qui ferait péter Azkaban. BOOM BABY !

Elle lança une tape plus que franche dans le dos de Lucrécya qui ne bougea pas d’un poil, et tout en lui rendant son sourire débile :

- EH ! ‘Sais pas d’où tu sors tout ce blé mais moi je dis qu’une nouvelle amitié comme ça ça se fête hein ! J’ai deux/trois bonnes bouteilles que j’ai peta à quelques blaireaux de la frat’. Ça te dit ?!

- UN PEU QU’ÇA M’DIT OUAI !

Alors Isaac attrapa le bras de sa comparse et elles partirent toutes deux dans les rues, titubant comme deux éclopées tandis qu’une population de cafards semblait faire sa vie dans les rues de l’Avenue des Champs Z’Allons-Y. Certains rentraient du bouleau, borsalino sur le crâne et journal sous le bras, d’autres partaient travailler, mallette dans une main et imper remonté jusqu’aux antennes. Bref, une vraie vie nocture.

- J’sais pas où t’as appris à te battre mais t’es drôlement cool. Fin’ j’veux dire que j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi cool. Y a bien mon frangin mais il est un peu con. Mais il est cool quand même. Surtout depuis qu’il est à Durmstrang. Et que ses potes sont drôlement canons héhéhéhé – elle ricana.

- SÉRIEUX ? - ne retenant que le morceau de la phrase parlant de BG de Durmstrang.

- UN PEU MON N’VEUX ! J’ai déjà essayé de choper quelques noms toussa toussa mais il veut pas alors…

- RADIN ! Bon, on les débouche ces bouteilles ??

- OH OUAI !

Elles s’installèrent à quelques mètres du pub dans une impasse sombre mais tranquille et Isaac déballa son sac qu’elle avait jugé bon de récupéré pendant la crise de nerfs de McCormac. Les bouteilles tintèrent du fond du sac marin bleu et n’attendaient qu’une chose : être goulument dégustées. D’un coup de pouce, l’irlandaise débouchonna une première bouteille. L’odeur était atroce mais ce truc là pouvait retourner n’importe quels foies. Une première gorgée amère fit grimacer la junkie, mais le seconde devint tout de suite plus douce.

- Aller, à la tienne camarade ! – dit-elle en tendant la bouteille à Lucrécya.



Mes RPs du Moment !





Au fond du verre., avec Titus Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3520

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Lun 5 Juin 2017 - 19:15

Lucrécya engloutit une énième lampée de l'étrange alcool que lui avait refilé Isaac. C'était fort et ça brûlait sec le gosier, mais franchement, plus on en prenait, mieux ça passait. Mieux TOUT passait, en fait. Le liquide ambré et odorant finissait presque par paraître bon.

L'Alpha grimaça, avant d'éclater d'un rire aviné. Depuis un long moment, elle était affalée sur un vieux banc de bois à la peinture écaillée, dans une ruelle enténébrée, en compagnie d'une meuf qu'elle ne connaissait pas quelques heures plus tôt. Et elle s'éclatait ! Sa journée de merde était bien derrière elle. Comme quoi, la vie à la WoW University parvenait toujours à la surprendre.

-Moi j'dis ! Ca valait le coup de se foutre sur la gueule, rien qu'pour ca ! s'écria-t-elle, avant de reprendre un p'tit gorgeon de la bouteille.

-Tu l'as dit Bouffi !

Isaac leva celle qu'elle tenait dans la main pour ponctuer ses pensées, et but à même le goulot. Elle essuya sa bouche d'un revers de main :

-N'empêche, j'aimerai savoir où t'as appris la castagne comme ça, ricana-t-elle.

-Ah, ça ! répliqua Lulu. Ca vient de l'orphelinat. On se foutait sur la gueule pour tout. Surtout quand y'avait pas assez à bouffer pour tout le monde.

-T'étais dans un orphelinat ? s' étonna Isaac.

-Bah, ouais, pourquoi ?

La Gamma pouffa de rire, autant à cause de la situation que de l'alcool qui lui chauffait les neurones :

-Ben je croyais que t'étais une Alpha pleine de fric.

-Aaaah, ouais... mais non, trancha Lucrécya. Chuis Alpha, mais... chuis totalement fauchée.

Elle se pencha vers son interlocutrice, et chuchota en posant un doigt tremblant sur ses lèvres :

-Mais le dit pas aux ahuris de ma frat, hein ! Peuvent être cons quand ils s'y mettent ceux là.

-T'inquiète pas pour ça.

Lulu avala une nouvelle gorgée de sa bouteille, et sentit une vague de chaleur enserrer à nouveau sa caboche. La Gamma eut un sourire moqueur devant la grimace de la lilliputienne.

-Alôôôrs ? la nargua-t-elle, gentiment. C'est bon, hein ?

Lulu cligna des yeux à outrance, puis déglutit :

-C-c'est génial ! Et dégueulasse ! Génialement dégueu ! Dégueulassement génial ! s'enthousiasma-t-elle, le nez rougi par l'ivresse.

-Y savent y faire, question alcool frelaté, dans ma frat. Et sont trop perchés pour mettre leurs créations sous clé, les cons !

-C-ça c'est sûr, les Gammas c'est pas des glandus, niveau alcool ! Ca tortille moins du fion qu'ces abrutis d'Alpha !

Isaac se pencha vers sa nouvelle pote :

-T'es pas une Alpha ?

-Ben si pourquoi ?

-Paske tu viens de t'insulter toi-même ! AH AH !

-MÊME PAS VRAI ! se défendit lulu, le visage rouge.

Elle chassa la conversation d'un mouvement nonchalant de la main :

-Bon, on s' en tape : parlons d'un truc plus important !

-De quoi ?

-DES BG DE DURMSTRANG !

Isaac éclata une nouvelle fois de rire :

-Je t'ai déjà dit : j'y travaille, mais c'est pas gagné !

-J'm'en tape des détails ! J'veux du beau gosse ! Regarde comme chus canon, j'mérite bien ça !

-C'est une façon de voir les choses...

Lulu hocha vigoureusement la tête, ce qui ne fit que lui refiler davantage le tournis :

-Moi j'te le dis : si chus encore célib' alors que chus tell'ment canon, c'est juste paske chus TELLEMENT canon que j'fais peur aux mecs ! Ils osent pas me draguer, ils me croient trop bien pour eux. Note bien, j'dis pas qu'ils ont tort...

Elle but une longue gorgée de sa bouteille, jusqu'à en finir la moindre goutte, puis releva difficilement la tête.

-M...mais j'ai un plan pour chopper du BG ! lâcha-t-elle, d'une voix de plus en plus oscillante. Je... je... je vais...

Elle renversa sa tête en arrière et s'endormit aussi sec, avachie sur le banc de bois. Au bout de quelques secondes, un ronflement sonore s'éleva de son nez, devant une Isaac hilare.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 17
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 132

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Re: Et ma main dans ta tronche ?    Mar 6 Juin 2017 - 1:13


Et alors, après quelques secondes à lutter, elle s’endormit doucement sur le banc, ses ronflements confirmant la chose. Isaac ria un instant, puis son sourire s’effaça un instant. Elle leva la tête et regarda le ciel. Malgré les lumières citadines, ce soir le ciel était clair et les étoiles brillaient. Etonnamment, ce soir, la température était douce, et la légère brise fit frissonner la junkie. Une étoile filante passa soudainement, et Isaac fit un vœu. Elle souhaita revoir ses parents une fois. Et que Lucrécya ne soit plus fauchée. Lorsque cette derniere lui annonça qu’elle était fauchée, la Gamma eut un pincement au cœur : elle avait dépensé ses derniers deniers pour lui sauver la peau face à son patron. Elle lui était redevable. Elle se le jura sur la mémoire de ses grands-parents.

Isaac senti son estomac se nouer, son cœur se serrer. Ça arrivait plus vite que prévu. Elle glissa alors sa main dans sa poche et sorti une veille boîte en métal qu’elle secoua instinctivement. Il y avait quelque chose à l’intérieur, mais une seule chose. Le regard de la junkie s’assombrit alors. D’une pression du doigt, le couvercle s’ouvrit et un cachet blanc roula contre le bord de la boîte. C’était le dernier. Isaac hésita. Mais son cœur se serra encore plus tandis qu’elle avala sa salive. Alors elle s’empressa d’avaler le cachet dans un spasme. Son effet fut quasi immédiat et le cœur de la jeune femme arrêta de s’emballer, sa respiration devint plus régulière. Tout ça, c’était psychologique. Elle savait que le cachet prendrait du temps à faire effet, mais l’idée même de le prendre la calmait. Maintenant, elle n’en avait plus. Il fallait se rendre à l’évidence, elle était dans la merde.

À nouveau elle regarda le ciel. Une larme vint lentement couler sur sa joue gauche. Elle était faible. Elle avait toujours joué les gros durs pour tenir le coup. Mais un jour viendrait où elle ne pourrait plus l’être. Son frère lui donnait de temps à autre des nouvelles, lui promettant toujours qu'il viendrait la voir d'ici quelques semaines. Ça faisait trois ans qu'il lui répétait inlassablement les mêmes choses. Son espoir de le revoir s'était estompé l'an passé quand il lui avait envoyé un courrier cinglant après une dispute : il l'avait accusé d'avoir plongé leurs grands-parents dans la dépression et de les avoir tués à petit feu. Malgré moult excuses d'Allistair, Isaac ne s'en était jamais remise.

Ce soir, les étoiles avait quelque chose d'amer.

Elle détourna son regard du ciel et s’alluma une cigarette, la main tremblante. Elle inspira lentement et laissa tomber sa tête en arrière. La fumée glissa alors lentement le long de sa gorge, avant d’atteindre les poumons. Isaac recracha lentement le tabac entre ses lèvres. Elle regarda la jeune femme assoupie à ses côtés. Son visage - malgré le filet de bave pendouillant - renfermait quelque chose de dur. Elle était belle, ça oui. La junkie soupira en souriant.

«  Lucrécya, je ne sais pas ce que tu as vécu, ce que tu as vu, mais je sens en toi quelque chose de particulier. Je sais que nous ne nous connaissons pas encore mais je crois que tu es quelqu’un de spécial… » - murmura t-elle.

Elles ne le savaient sans doute pas encore, mais une amitié était née. Elle était née dans la castagne et les baffes, mais c’est sans doute ce qui allait la rendre si spéciale.


Fin.



Mes RPs du Moment !





Au fond du verre., avec Titus Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Et ma main dans ta tronche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Midnight Crescent :: Pub "Le Scroutt & le Niffleur"-