Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 We don't need no education !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière ::
Description ::
Bons Points : Bons Points ::
avatar
Le Doyen

Messages : 1594

Situation Amoureuse : Inconnue.

Sorts Connus : TOUS ! Vous voulez plus de sorts ?
Visitez ma boutique !

Inventaire :
PLEIN !
Vous voulez plus de potions ?
Vous voulez plus d'objets ?
Visitez ma boutique !
MessageSujet: We don't need no education !   Sam 17 Juin 2017 - 14:58

We don't need no education !RP ouvert à TOUS©YOU_COMPLETE_MESS

C'était une bonne journée pour Alphard Higgs et ce n'était pas peu dire : depuis deux années qu'il étudiait à Hazarvard, il n'avait pas connu une seule nuit de sommeil ni une seule journée paisible. Tout était bien trop difficile pour lui dans cette université élitiste. Tellement difficile que... et bien, il en avait été viré. Mais à peine avait-il reçu sa lettre d'expulsion qu'une deuxième lui avait atterri sur sa tête. Une deuxième lettre le conviant à venir à la WoW University. Il n'avait eu ni à postuler ni à informer ses parents de sa mésaventure. Quelle aubaine !

Il sentait déjà qu'il allait se plaire ici : un campus fantasque s'étendait à perte de vue devant lui, grouillant d'étudiants de tous horizons, toutes formes, certaines pas vraiment humaines. L'endroit était animé, coloré, et les poubelles pleines de cadavres de bouteilles laissaient présager des fêtes d'anthologie. Les balais fusaient au-dessus des têtes.

Quelque chose explosa non loin et il sursauta, aussitôt rassuré par un rastafari blanc aux yeux rougis :

-Non, man, no stress... C'est encore l'amphi de Magie Expérimentale qui a fait boum boum badaboum boum boum !

Laissant l'étudiant à ses élucubrations, Alphad Higgs se dirigea vers un stand où l'attendait une étudiante au sourire béat, qui tournicotait autour de son doigt une mèche de ses cheveux afros :

-Ah la la, salut ! lança-t-elle d'une voix ralentie.

-Bonjour, je suis...

-J'adore les nouvelles rencontres, c'est tellement... nouveau. On sait jamais à quoi s'attendre parce que c'est... nouveau. Tu veux une mutuelle ?

-Non c'est gentil.

-Ah mais en fait t'as pas le choix, il faut choisir.

-Choisir ?

-Choisir une mutuelle pour la WoW.

-Ah oui, j'ai le choix entre quoi et quoi ?

-Ben... t'as... la mutuelle de la WoW. Elle est très chère mais c'est la seule.

-Pourquoi je dois choisir alors ?

La jeune femme le regarda avec des yeux ronds :

-Ben... parce qu'elle est obligatoire ?

Alphard Higgs commençait à regretter un peu l'élitisme d'Hazarvard :

-Je suppose que je vais prendre la mutuelle de la WoW, alors.

-Excellent choix ! l'encouragea l'étudiante en agitant sa baguette.

Un prospectus vola jusqu'au mains du nouveau venu.

-Pour les autre renseignements, c'est là-bas... Sauf si tu veux changer d'avis pour ta... mutuelle.

Elle lui fit un clin d'oeil et Alphard se mit à reculer prudemment :

-Ok, à plus alors !

Il se heurta à un autre stand de la place.

-Tu veux quoi ? lança une voix peu affable.

-Je... Je m'appelle Alphard Higgs. Je viens m'inscrire en deuxième année de Sciences Sociales Sorcières.

-Humpf. J'vois le genre.

Son interlocutrice était une punkette aux cheveux courts et à l'air revêche qui venait de faire éviter un épais dossier devant elle. Elle laissa à sa plume à papote le soin de remplir la dizaine de formulaires qu'il contenait.

-Ça a l'air sympa, par ici... lança le nouveau pour détendre l'atmosphère.

La punkette haussa les épaules :

-Mouais, ça c'est pas mal arrangé, c'est vrai. Notre Doyen actuel est quand même mille fois mieux que le moustachu psychopathe qu'on avait avant. La fac est pas si mal. Si on excepte les zombies, les licornes radioactives, le râteau serial killer et les piliers du stade de Quidditch qui s'effondrent toutes les semaines. Ah, et le TramWoW aussi...

Elle lorgna un wagonnet hors d'âge qui tenait plus de la boîte de conserve que du train et qui fila à une vitesse parfaitement déraisonnable au beau milieu de la place en faisant hurler de terreur les passants.

-MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CA ?! paniqua Alphard.

-Le TramWoW. Le moyen de transport le plus rapide et le moins sûr de la fac.

Elle se pencha vers lui :

-J'te déconseille de le prendre... C'est rempli de Lambda Omega Lambda qui essayent de soutirer des gallions pour leurs airs de cornemusedéon, et de Gamma Phi Orties qui font du trafic.

-C'est pas bien, Gamma Phi Orties ?

-Si... Mais si t'en croise un, fais gaffe à tes poches.

Alphard saisit un prospectus :

-Et sinon les Alpha Alpha Alpha, c'est bien ?

-Si tu as besoin d'amis qui te poignardent dans le dos, oui.

-Et les Pi Alpha Fi ?

La punkette désigna un groupe d'étudiants en jogging, filles et garçons confondus, qui bondissait non loin en s'époumonant :

-QUI NE SAUTE PAS N'EST PAS UN PAF ! PAF ! QUI NE SAUTE PAS N'EST PAS UN PAF ! PAF !

La jeune femme leva les yeux en l'air :

-Et imagine, il sont moins ringards que les Pi Omicron Pi.

-Je vois... Il me reste que les Zêta Delta Nu alors ?

-Ouais, tu fais le bon choix.

La punkette posa sa main sur son épaule et sourit :

-Viens, on va se murger.

-Il est 9 heures du matin !!

-Et alors ? grogna l'étudiante.

-Je dois réfléchir ! glapit Alphard avant de prendre ses jambes à son cou.

Il manqua de tomber dans la fontaine avoisinante et se fit rattraper par une main amicale :

-As-tu payé tes frais d'inscription ? demanda son sauveur, un homme trapu, doté de lunettes de soleil et portant un imposant costume noir.

-Quoi ?

-Oui ! Parce que sinon la WoW te propose des systèmes de paiement très avantageux. Il te suffit simplement de signer cette reconnaissance de dette envers notre doyen !

Alphard s'empara du document qu'il lui tendait tandis que l'homme poursuivait, avec un fort accent sicilien :

-C'est simple : le remboursement de la dette n'est pas obligatoire mais est très fortement recommandé. En cas de non remboursement de la dette, le doyen ne garantira plus ni votre sécurité ni votre intégrité physique. Un accident est si vite arrivé...

-QUOI ?

-Ça veut dire que tout mauvais payeur se retrouvera au fond de la rivière avec des chaussures en béton à nourrir le Kelpy pour les siècles des siècles. Alors, tu la prends ma reconnaissance de dette ?

-NON ! hurla l'étudiant.

Il poussa l'homme de main et s'enfuit le plus vite possible de la place principale de l'université :

-C'EST DES MALADES ! DES MALADES !




Le paiement des frais d'inscription n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 11
avatar
Isaac O'Callaghan

Messages : 100

Filière : Magie Expérimentale

Inventaire : Philtre de Requinquance
MessageSujet: Re: We don't need no education !   Sam 17 Juin 2017 - 21:13

Le soleil vint doucement se refléter dans les fenêtres d’une jolie maisonnette grise, perdue au cœur de Mysteria Lane. Les feuilles bruissaient sous le poids du vent, tandis que les premiers signes de l’automne faisaient leur apparition. Isaac ouvrit un œil, puis l’autre, et elle souffla tout en s’étirant… avant de se mettre à bondir à cause d’une crampe au mollet.

- Bor…DEL ! fit-elle en se cognant le genou contre le bord de son bureau.

La crampe passa, et Isaac regarda autour d’elle. Cela faisait un mois qu’elle avait emménagé dans cette petite maison entourée d’arbres. La maison était ancienne mais cela lui donnait un charme plus que certain. Pour la première fois depuis longtemps, l’Irlandaise souria. Cette maison était le dernier héritage de ses grands-parents qui la louaient à un couple de vieux afin de subvenir à leurs besoins. A leur décès, le notaire avait « oublié » de préciser à la jeune femme qu’il existait une maison qui revenait de droit aux petits-enfants O’Callaghan. Bien sûr, il s’en était soudainement souvenu lorsqu’un poing lui tomba sur le coin de la tronche. Pas de loyer à payer, seulement ses factures d’eau et d’électricité. De plus, ses ventes de Poudracafard lui avait permis de mettre de côté, de pouvoir meubler la maison et surtout de pouvoir régler ses frais de scolarité. Elle était à chaque fin de mois plus que juste, mais elle s'en sortait et ça lui suffisait. Au moins elle vivait ailleurs qu'à Nothing Hill.

Elle descendit au rez-de-chaussée, se servit une bière – à 8h du matin – et bailla tout en se grattant la fesse gauche. Elle regarda l’heure et se hâta d’aller prendre une douche. Douche d’ailleurs qui fut de jour en jour plus agréable maintenant que l’eau ne transformait plus en boue. Elle s’habilla, prépara ses affaires et ferma la porte à clé, son sac en tissu à l’épaule.

Une nouvelle année commençait pour elle.

Alors qu’elle approcha de la fac, elle vit un élève hurler et traverser la cour :

- C’EST DES MALADES ! DES MALADES !

- Tiens, en vlà un qui se rend compte du niveau de la fac… se dit-elle.

Depuis que le doyen avait changé, la fac se portait vraiment mieux et une nouvelle fraternité avait même vu le jour. Elle regarda l’heure sur sa montre, elle avait 30 minutes d’avance pour son cours de magie expérimentale avec l’aut taré d’Odius. Ils pouvaient pas se piffrer, mais c’était justement pour ça qu’Isaac l’appréciait. En attendant son cours, elle s’installa sur un banc dans l’avenue des Champs Z’Allons-y, regardant tout autour d’elle. Oui, depuis le départ précipité de Magouille, tout semblait s’être grandement amélioré.

Isaac soupira. Elle s’alluma alors une cigarette, et croisa les jambes de manière masculine, laissant voir la peau de ses cuisses à travers les trous du jean qui semblait plus être un truc de clodo qu’un jean à la mode. Elle n’avait pas vu Lulu et Titus depuis un bout de temps. Qu’étaient-ils devenus, pendant ces longues vacances ?

Un vieux s’approcha de la jeune femme et s’installa à côté d’elle avec un regard lubrique.

- Aaaah la jeunesse, les études, tout ça me manque ma p’tite dame vous savez… Mais ce que je préfère… préférais quand même, c’était les p’tites étudiantes comme vous, celle qui sont bien faites, et qui savent y faire avec les anciens…

- Euh…. Ouai ?
- Vous sauriez y faire vous hein, j’l’e vois dans vot’ regard.

- J’sais pas ce qui me retiens de vous écraser comme une vulgaire citrouille – grogna t-elle.

- Oooooh mais vous z’énervez pas ma p’tite. J’suis qu’un vieux qui cherche du réconfort…

Les flics étant toujours dans un coin, elle ne pouvait pas lui en coller une. Ce serait mal vu de taper un vieux. Surtout quand celui-ci faisait preuve d’une certaine attention sur les nichons de l’irlandaise. D’un coup de baguette, Isaac vint lui flanquer une gerbe d’eau sur la tronche. Le vieux maugréa en bougonnant quelque chose d’incompréhensible. Isaac, rouge de colère se leva et s’en alla vers le laboratoire de magie expérimentale.

- J’taurais bien fait ta fête à ma manière toi hein.



Mes RPs du Moment !



Et ma main dans ta tronche ? , avec Lucrécya Rincevent

Au fond du verre., avec Titus Reynolds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 177
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3374

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: We don't need no education !   Ven 23 Juin 2017 - 23:56

Le campus avait tellement changé et pourtant, tout était encore tellement familier. Le grand portail pointu, qui sentait encore la peinture fraîche. La grande place, et la statue du Doyen Magouille qui avait les mains posées sur les hanches et qui regardait en l’air, le menton bien haut. Il aurait lancé un « pas vu, pas pris » que Malicia n’aurait pas sursauté. Il y avait tellement de monde que la place était toute noire. Elle aimait bien ça. Elle était invisible.

Peut-être trop : un tram plutôt chelou passa à deux centimètres de ses fesses et elle eut juste le temps d’écarquiller grand les yeux en se demandant ce qui lui arrivait. Elle se crispa quelques secondes sur son dossier d’inscription sur lequel était marqué à l’encre noire « Sciences Occultes Troisième Année ». Puis finit par remettre de l’ordre dans ses cheveux au carré et sa frange, sans oser trop bouger. Elle était en vie, enfin… elle croyait ?

Elle avança d’un pas calme parmi les stands. Il y avait Perry Wigworthy, l’ex-chef de Punkettes de son ancienne fraternité qui essayait de faire verser du destop yop dans une bouteille de fnuc cola pendant que sa plume à papote chauffait à force de remplir des documents administratifs beaucoup trop épais. Il y avait aussi Amalia Jones, son faux sosie de première année, qui tournicotait une mèche de ses cheveux en draguant les nouveaux étudiants. Elles ne la reconnaissaient même plus. Elle avait grandi, c’est vrai, elle avait plus du tout l’air d’une gamine maintenant. Elle avait pourtant pas eu l’impression d’avoir autant changé que ça. En même temps, elle avait vu tellement de différentes versions d’elle-même dans son miroir qu’elle ne se rappelait plus vraiment de ce à quoi elle pouvait bien ressemblait avant… le problème. C’était peut-être normal qu’elles ne se souviennent plus d’elle. Et hormis elles, elle reconnaissait personne.

Mais elle savait. Elle savait que tôt ou tard, elle verrait des visages qui lui étaient beaucoup plus chers. Lucrécya était là, quelque part. Elle avait pas encore eu le temps de lui dire qu’elle revenait. Ava était peut-être là, elle aussi ? Elle n’avait pas donné de nouvelles, elle avait été tellement occupée. Elle n’avait parlé qu’à Lulu, quand elle l’avait pu. Et Darius… Elle avait l’impression d’être partie un demi-siècle. Comment elle avait pu partir aussi longtemps que ça ? C’était fou, mais elle… elle se rendait compte seulement maintenant à quel point la WoW lui avait manqué. Elle s’était tellement battue qu’elle n’avait pas eu le temps d’y penser. Elle ne s’était pas donné l’autorisation de penser au passé. Elle avait compris une chose sur elle-même : elle pensait trop. Et ça l’avait rendue malade. Et maintenant, elle était revenue et elle ne savait pas ce qui allait lui tomber dessus.

Malicia sentit la panique monter comme une vague dans sa tête. Elle connaissait bien ce sentiment maintenant. Elle savait ce qu’il pouvait lui faire faire. Elle n’allait pas laisser faire. Elle allait retrouver son calme. Il fallait qu’elle pense à autre chose. Qu’elle imagine quelque chose qui détourne cette vague. Quelque chose d’apaisant… Oui, quelque chose d’apaisant…



Mes pas m’entrainent, sans rancoeur ni colère
Vers cet étrange univers
J’ai enfin trouvé ma voie
J'aim’rais… retrouver ceux qui me sont chers
Peut-être est-ce une chimère ?
J’y ai pensé tant de fois
J'ai beau avoir peur
Je ne partirai pas
Chacun de mes gestes
Chacun de mes pas
Me ramène ici
Vers une nouvelle vie
Une nouvelle ère

Le monde qui s’étend sous mes pas
Et m’appelle
Ce grand mystère
Cache une lumière
Oui ce monde qui m’ouvre ses bras
Si irréel
Si j’ai l’audace
Je sais bien que j’y trouverais enfin ma place

Souvent, en repensant à mon histoire
Et en réveillant ma mémoire
J’y vois trop de temps qui passe
Pourtant, cette bien longue échappatoire
M’a offert quelques victoires
Quand je me regarde dans la glace
J’suis enfin en paix
Ce que je ressens
Ne me ronge plus
Même si pourtant
Ces visages cachés
Veulent se déchaîner
Je n’les laisse pas

Le monde qui vit tout au fond de moi
Qui sommeille
C’est un trésor
Que tous ignorent
Ce monde fou qui m’a ouvert grand les bras
Qui m’émerveille
Je veux le croire :
Sous ma fine écorce
C’est ma plus grande force

Oui, le monde qui s’étend sous mes pas
Qui se révèle
Je ne le crains pas
J’y vais tout droit
Cette fois, je ne reculerai pas
Cette seconde chance
Elle est à moi
Elle m’ouvre les bras !

Mali ouvrit les yeux et poussa un soupir d’aise. Oui, ça allait mieux. C’était vraiment apaisant… et aussi un peu ringard. Définitivement crétin même. Voire un peu cul-cul. Beaucoup cul-cul. Mais bon l’essentiel, c’est qu’elle avait retrouvé son…

-C’EST DES MALADES ! DES MALADES !

Un étudiant venait de la bousculer et de faire tomber son dossier d’inscription. Elle se pencha pour le ramasser… mais le TramWoW fusa à deux centimètres de son pif et roula sur les papiers étalés en laissant de grosses traces d’huile noire dessus.

Mali tiqua de l’oeil gauche :

-Bien, bien, bien, bien… fit-elle en décollant une feuille qui s’était collée sur son rouge à lèvres framboise.

Ouais, elle se rendait compte maintenant à quel point la WoW lui avait manqué. A savoir : pas du tout.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE
 

We don't need no education !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Place Magnus Maximus Magouille :: Place & Resto U-