Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Femmes et monstres, même combat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Scylla

Messages : 130

Sorts Connus : Aucun pour le moment

Inventaire : La Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x1)
MessageSujet: Femmes et monstres, même combat !   Mer 9 Mai 2012 - 20:31

Deux semaines. Deux longues semaines. Personne ne pouvait comprendre ce que cela faisait de passer autant de temps enfermé dans un placard… personne ! Scylla se souvenait à peine comment elle avait pu en arriver là, une sombre histoire de vengeance comme tout semblait le désigner. Tout ce que le monstre se souvenait c’était d’avoir trouvé à peine arrivée dans les dortoirs un steak en plein milieu du couloir. Un ? Non, deux. Trois, quatre, cinq… une multitude ! Des pavés de viande alignés qui formaient un chemin tout tracé, version cannibale du petit Poucet. L’un après l’autre ils avaient été engloutis jusqu’à ce que la main de la blondinette se pose sur le dernier qui trônait sagement au fond d’un large placard où les araignées régnaient en maitre.

- Te voilà mon préciiiiieux… susurrait-elle alors que ses doigts se refermaient sur la chair saignante et la porte sur elle.

Tout d’abord l’obscurité, puis un grand moment de solitude. Les rires qui résonnèrent derrière la porte close ne laissèrent alors aucune place au doute : ils s’étaient joués d’elle ! Ils avaient osé !

- Bah alors Scylla, tu fais moins la maligne dans ton placard hein !
- Tu croyais qu’on se laisserait faire ici aussi ? Marre d’être sans cesse menacé par cette épée de Damoclé…clef…cles !
- Marre quoi ! Poudlard était un calvaire par ta faute mais tu ne gâcheras plus notre cursus scolaire.
- On a bloqué la porte avec un sort, amuses-toi bien pendant les 100 prochaines années ! Mais ne t’inquiètes pas, on t’a laissé de la compagnie…

Les pas s’éloignèrent en laissant Scylla dans un silence rageur. La colère montait doucement en elle comme en une cocotte-minute et menaçait à tout moment de la faire exploser. Son poing serré se dressa avec lenteur avant de s’abattre avec violence sur le panneau de bois. Bientôt une déferlante de coups s’abbatit sur la porte sans même l’ébranler. Ces salops humains avaient bien fait leur boulot pour une fois, hélas.

Le pseudo-monstre se laissa glisser jusqu’au sol, blasée, pour ruminer sa colère. Ça ne se passerait pas comme ça, ah ça non ! Elle sortirait peut-être dans 1 an, dans 10 ans, dans 100 ans… mais quand elle sortirait ils le sentiraient passer ! Et elle aussi… dans son estomac !

Alors qu’elle projetait déjà de les faire traquer par son limier chinois d’élite avant de les dépecer et de planter leurs têtes sur des piques comme de vulgaires brochettes un bruit retentit dans son dos. Tout d’abord un léger cliquetis à peine audible puis… un clapissement. L’œil droit de Scylla tiqua. De… de la compagnie ils avaient dit ? Ils n’avaient quand même pas osé, si ?

- La-la-la-la-la…la-la…la-la-la… LAPIN !

… Ouais, ça c’était passé à peu près comme ça.

C’était un vieux concierge qui lui avait sauvé la vie – sa santé mentale déjà fragile plutôt- en lui ouvrant la porte dans le but d’aller récupérer sa serpillère dans un coin du placard. Il était resté bloqué quelques secondes pendant lesquelles l’ex-monstre l’avait fixé d’un œil torve avant de bondir hors de sa prison en hurlant comme une harpie. Bien sûr un carnage avait suivi, les cibles importaient peu, et elle avait fini par échouer sur un banc. Toujours folle de rage c’est avec un coup d’œil furieux qu’elle accueillit un trac venu se prendre sur sa jambe gauche.

Comme si elle se saisissait d’une immondice elle attrapa le papier et le dressa à hauteur de ses yeux pour lire ce qui y était écrit, message plein de hargne et pour Scylla d’espoir.

Marre d’être humiliée, souillée, trahie par les hommes ? Rejoignez le mouvement pour l’annihilation de cette engeance fourbe et mesquine ! Joignez les Zelta Delta Nu !

Elle pinça les lèvres, relu soigneusement et plia le papier en deux pour le glisser dans sa chemise d’hôpital souillée par deux semaines d’incontinence. Si elle ne pouvait pas se venger par ses propres moyens, elle se trouverait des alliés. Elle ne savait pas pourquoi ces humains en voulaient à leur propre espèce mais tant qu’elle y trouvait son intérêt elle préférait ne pas perdre d’énergie à réfléchir là-dessus. Il y avait toujours une solution et c’était suffisant. C’est donc forte de cette conviction qu’elle se rendit immédiatement à la sororité des Zelta Delta Nu sans même prendre le temps de se changer ou de retirer les araignées qui avaient élu domicile dans ses cheveux, transformant sa chevelure blonde en œuvre d’art post moderne.

Après une longue marche déterminée le mythe arriva devant une bicoque rose bonbon dégageant une niaiserie qui manqua de lui faire tourner les talons. Ca piquait les yeux quand même, et puis ces panneaux « interdit aux hommes »… La main levée elle toquait déjà alors qu’une information primordiale lui montait au cerveau.

- Hey mais… annihiler les hommes, pas les Hommes ! Quelle conne !

Trop tard. La porte s’ouvrait déjà sur le visage souriant de Malicia qui se crispa légèrement à sa vue –et à son odeur musquée. L’œil de Scylla tiqua une fois encore alors qu’elle la pointait du doigt.

- TOI !
- Moi ? Euh… bonjour Scylla ça faisait longtemps… Tu veux entrer pour manger quelque chose ? demanda-t-elle nerveusement avant de comprendre l’énormité qu’elle venait de proposer, Ou plutôt prendre une douche ?

La jeune femme lâcha un rire angoissé frôlant l’hystérie qui fut accueilli avec un regard glacial qui commençait à virer au rouge. Calme, il fallait rester calme.

- C’est gentil de proposer… je suppose. Mais je viens pour intégrer ce truc. C’est bon alors ? J’suis prise ? Où est la cuisine ? lâcha l’ex-monstre avec un naturel déconcertant.




"Je vous tuerais tous. Oui, même toi là-bas, mais je te permets de me donner d'abord ton sandwich."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Femmes et monstres, même combat !   Jeu 10 Mai 2012 - 10:36

-Euh, et bien comment dire...

Le sourire gêné de Malicia s'étendit un peu plus alors qu'elle enroulait une mèche noire autour de son index. Scylla voulait faire partie des Zeta, il ne manquait plus que ça. Son havre de paix, dans lequel elle venait de passer les deux semaines les plus fantastiques de sa vie, allait définitivement changer d'ambiance.

-C'est à dire que, tu vois... commença-t-elle, hésitante. On est déjà beaucoup et la plupart des filles ici sont des végétariennes convaincues, sans compter que...

-C'est qui ? fit une voix derrière elle.

Malicia se retourna. Perry Wigworthy, la punkette qui l'avait recrutée, se tenait devant elle.

-Euh...une fille. répondit Malicia, avant de douter fortement de la justesse de ses propos. Enfin, je crois...

Perry ouvrit la porte plus largement et considéra Scylla de la tête aux pieds :

-Oh, bon sang.

-Oui, moi aussi j'ai eu un doute ! fit Mali, en se pinçant le nez.

-Qui t'a fait ça ? demanda Perry, les yeux écarquillés.

-Ces satanés Hum...Hommes ! cracha Scylla.

Le sang de Perry ne fit qu'un tour :

-Ah les sales ... (NDLR :Nous jetterons un voile pudique sur le restant de cette phrase.)

-Bon, j'suis prise ? J'ai la dalle ! s'impatienta Scylla en se grattant la tête.

Sous l'oeil horrifié de Malicia, Perry acquiesça. Elle prit Scylla par le bras, ne percevant pas le grognement peu amène de cette dernière, et la tira dans la maisonnette fuchsia :

-Et comment ! Et t'auras même pas besoin d'être bizutée ! T'as suffisamment souffert, comme ça, ma belle ! Ferme la porte, Mali! A moins que tu ne veuilles repartir à la recherche de ta pote Lulu encore une fois...

Mali referma la porte derrière elle. Elle remonta l'Allée des Fraternités d'un pas peu assuré. Finalement, elle soupira :

-Adieu, Havre de paix. Bonjour, chaos incontrôlé.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE

avatar
Scylla

Messages : 130

Sorts Connus : Aucun pour le moment

Inventaire : La Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x1)
MessageSujet: Re: Femmes et monstres, même combat !   Jeu 10 Mai 2012 - 15:04

Au beau milieu de ses effluves d’urine rance, Scylla tentait de ne pas envoyer voler l’humaine bizarre qui était bien décidée à compatir à ses malheurs en lui faisant un câlinou. Elle n’était pas sûr de bien comprendre tout ce qui se passait, elle était déjà prise ou… ? Elle n’était pas sûre de bien comprendre le principe du bizutage mais à partir du moment où elle n’était pas concernée ce n’était pas son problème après tout. Et puis il fallait avouer que voir Malicia tirer une gueule de dix pieds de long était déjà suffisant à la mettre de bonne humeur malgré ses dernières expériences traumatisantes.

Lorsque Perry la lâcha enfin elle ne put s’empêcher de se frotter frénétiquement la peau aux points de contact comme si elle avait été contaminée par une maladie atroce, la lèpre par exemple. Avec cette espèce répugnante on n’était jamais trop prudent. La pseudo humaine ne s’arrêta que lorsqu’elle son épiderme eut pris une belle couleur rouge vif et suivit sa nouvelle « sœur » dans l’Allée des Fraternités, son regard glissant avec un manque d’intérêt flagrant sur les portraits placardés aux murs.

- Le chaos c’est la vie, rétorqua-t-elle distraitement, Vous êtes trop à cheval sur l’ordre et les principes, vous les humains. Faut pas parler trop fort, ni marcher trop vite, ni être trop gros…

Son regard glissa jusqu’au postérieur rebondi de l’ancienne gryffondor.

- Enfin tu n’as pas l’air de te soucier de ce dernier point. C’est bien, le gras donne du goût.

La distance entre les deux filles s’agrandit alors considérablement alors que la métisse pressait le pas par mesure de sécurité. Scylla continua pourtant sur le ton du badinage comme si de rien n’était.

- Au fait maintenant que je suis prise dans ce truc… on est amies ? Non mais ce n’est pas que j’ai quelque chose contre l’idée, ou plutôt si, enfin c’est surtout que c’est un peu bizarre d’avoir comme projet de tuer une amie non ? Mouahahahahahaha !

- Qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour mériter ça ? D’abord ce sale blondinet arrogant qui me plaque et maintenant ça ? On m’a maudit, on m’a forcément maudit… morigénait Mali en jetant de brefs regards dans son dos pour surveiller ses arrières, la main crispée sur sa baguette.

- … par contre je vais peut-être attendre que tu engraisses encore un peu, tu es sur la bonne voie ! Continue comme ça !

L’estomac de la blondinette choisit ce moment pour se rappeler à elle de la manière la plus bruyante qui soit. La main plaquée sur son ventre elle regarda fébrilement autour d’elle et alors que son regard s’arrêtait inéluctablement sur Malicia elle sembla se rappeler de l’existence d’une chose calée sous son aisselle droite.

D’une main griffue elle récupéra un steak noirci et partiellement moisi qu’elle admira avec une lueur de convoitise dans le regard.

- Je l’avais presque oublié celui-là ! Ma réserve pour les coups durs… t’en veux un bout ?

- Non ! C’est répugnant !

- Tu sais pas ce que tu rates… rétorqua-t-elle en l’avalant tout rond.




"Je vous tuerais tous. Oui, même toi là-bas, mais je te permets de me donner d'abord ton sandwich."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Femmes et monstres, même combat !   Ven 11 Mai 2012 - 8:02

-Bon alors par là, c'est le grand salon, là-bas c'est l'oratoire, derrière, tu trouveras les cuisines... lança Malicia à la va-vite en balayant l'air d'un vague mouvement de main.

Elle avait été chargée de faire visiter les lieux à la nouvelle Zeta, qui, visiblement peu intéressée, mâchouillait un vieux steak nauséabond. Le regard du monstre se posa sur un mur recouvert de photos.

-Et cha ch'est quoi ? fit-elle en tirant sur le morceau de viande distendu.

-Ça c'est le Mur des Infâmes. répondit Malicia. On y colle les visages de ceux auxquels on en veut, pour se rappeler ce qu'ils nous ont fait. Nos sœurs Zeta retiennent leurs visages, et ainsi, si elles croisent l'un d'entre eux, elles n'hésitent pas à...agir.

Scylla se mit à étudier le mur, un sourire cruel aux lèvres.

-Je peux ?

-Quoi ?

-Coller des visages, moi aussi ?

Malicia la dévisagea, l'air perplexe :

-Tu as bien compris qu'on ne collait pas de vrais têtes sur ce mur ? Et c'est pas toi qui fait du mal aux gens, d'habitude ?

Elle n'eut pour toute réponse qu'un grognement, et elle recula, prise de panique :

-Euh...je voulais dire, bien entendu, fais toi plaisir !

Scylla saisit une pile de feuilles et de crayons sur un buffet non loin, s'assit par terre, et se mit à griffonner frénétiquement en ricanant de temps à autre. Alors que Malicia se demandait comment se sortir de cette situation très inconfortable, son miroir de poche se mit à scintiller.

-Oui, allô? fit-elle machinalement.

-Mali !

Le cœur de la métisse ne fit qu'un tour alors que le visage amaigri de sa meilleure amie venait d'apparaître dans la glace.

-Lustucru ! cria-t-elle, les larmes aux yeux.

Les filles de la pièce levèrent la tête, intriguée par ce vacarme. Malicia se tourna vers Scylla, qui noircissait feuille sur feuille :

-Je dois y aller !

-Mmmh... grommela le monstre, qui n'en avait visiblement rien à faire.

Malicia se précipita hors de la maisonnette.


:arrow: direction Mysteria Lane





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE

avatar
Scylla

Messages : 130

Sorts Connus : Aucun pour le moment

Inventaire : La Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x1)
MessageSujet: Re: Femmes et monstres, même combat !   Ven 11 Mai 2012 - 17:59

D’un geste assuré elle força le trait pour parfaire son dessin et recula pour avoir une vue d’ensemble. Scylla rectifia encore un ou deux détails pour enfin poser un portrait caricatural et presque enfantin d’Albus Dumbledore sur une pile déjà très –trop- haute d’autres du même genre. A vrai dire elle commençait à sécher, surtout maintenant qu’elle avait enfin compris que seuls des portraits de mâles étaient admis sur ce mur. Bien dommage, vraiment.

- Hey la grosse ! Je les placarde avec quoi mainte… mais… elle s’est tirée !

Prise au dépourvu la pseudo-monstre fouilla les alentours du regard sa pile de dessins en équilibre instable entre ses bras. Plus la moindre trace de Malicia et de son postérieur graisseux, de quoi faire tiquer l’œil de la blondinette qui ne supportait pas que l’on se joue d’elle.

- Je vois, je vois… tout ça n’était qu’une manœuvre fourbe pour détourner mon attention. Ça ne se reproduira pas, oh ça non ! Quand je te reverrais je me ferais un plaisir de te farcir d’oursons miammiam conne une dinde de noël jusqu’à ce que tu étouffes et alors… JE TE MANGERAIS !

Une Zeta occupée à punaiser le visage d’un binoclard boutonneux interrompit son geste pour la fixer avec un certaine méfiance. Pour toute réponse à ce regard suspicieux Scyll’ lui refila son fardeau et quitta la pièce en trombe direction la cuisine.

- Tiens, accroche ça pendant que t-y es ! Moi j’ai à faire !

Première étape de son plan : manger. Elle fit donc halte dans la cuisine ou elle pilla allègrement les placards, les frigos et toute source de nourriture, allant même jusqu’à lécher les miettes qui s’étaient glissées sous le buffet. Lorsqu’elle se sentit rechargée à l’instar de Popeye elle passa à la seconde étape de son plan : se doucher.

Non pas qu’elle soit très stricte sur l’hygiène mais en tant qu’ancien monstre marin elle avait besoin de barboter un peu histoire de se remettre les idées en place. Lorsqu’elle fut propre comme un sou neuf et que l’eau eut pris une teinte marronnasse elle quitta enfin la fraternité pour aller… où ? Elle ne le savait pas encore. Mais elle trouverait !

- JE PEUX TE PISTER A L’ODEUR TU SAIS ?! TOI ET TON EPIDERME INCRUSTE DE SUCRE GLACE !

Le nez en l’air elle huma les effluves qui l’entourait dans l’espoir de repérer la fuyarde mais un parfum détourna aussitôt son attention. On aurait dit celui de…

- MON CHINOIS ! Je croyais l’avoir perdu !

Scylla se mit aussitôt à courir vers la source de l’odeur qui n’était rien d’autre qu’une énorme et étrange citrouille dont la silhouette cocasse se dessinait au loin.

Direction >> La fraternité des Gamma Phi Orties <<





"Je vous tuerais tous. Oui, même toi là-bas, mais je te permets de me donner d'abord ton sandwich."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exil.hypeforum.net
 

Femmes et monstres, même combat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avenue des Champs Z'Allons-Y :: Fraternité ZΔN-