Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1741

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Mar 18 Sep 2012 - 21:19

-A première vue, on serait tenté de rattacher le droit pénal sorcier au droit public sorcier, comme l'article 125-69 petit a petit 1 petit c petit 3 deuxième ligne du Code de Droit Général sorcier, semble vouloir nous le faire croire. Ce droit organise les rapports entre les individus dotés de pouvoir et les moldus au sein de l'entité étatique. Il est vrai que la matière que nous allons aborder n’implique l’intervention que de la seule puissance auroriale. C’est en effet à elle qu’appartient l’intervention quand un sorcier trouble l’ordre social, comme l'indique le législateur à l'article 1768-63 petit b dixième ligne de la Constitution Sorcière Anglaise, à elle d’assurer l’ordre et la sécurité et de faire justice, et ceci dans l’intérêt général. Ce n’est plus à la victime ou à ses proches de le faire, nous ne voulons plus de guerre civile comme celle générée par Voldevie il y a de ça plusieurs années. Ceux-ci auront droit à la réparation du dommage subi sous forme de rétribution gallionaire ou d'envoi du fautif à Azka...

La porte du cours de Maître Sancoeur s'ouvrit et Darius apparut dans l'embrasure, un cocard violacé à l'œil et le costume de travers. Son professeur le considéra de bas en haut avec un air réprobateur, mâcha un instant sa chique et la recracha dans un pot métallique au pied du nouveau venu.

-Mr Lestrange, vous nous faites enfin l'honneur de votre présence. ironisa-t-il. J'avoue que je m'attendais à mieux, venant du fils de mon ami Lucius. Je ne manquerai pas de signaler à votre Père vos deux semaines et demies d'absence et votre apparence pour le moins négligée. Enfin, prenez place.

Il désigna l'amphithéâtre qui s'élevait devant eux et Darius partit s'asseoir dans un coin.

-Bien. Où en étais-je ? reprit Sancoeur en reprenant une portion de tabac à mâcher et en la fourrant dans sa bouche. Le droit pénal sorcier est avant tout un droit déterminateur. Les prescriptions relatives à la vie d’autrui ne sont édictées que par le droit pénal sorcier, prescriptions que l’on trouve précisément dans le code pénal sorcier. Mais le droit pénal sorcier est aussi un droit sanctionnateur...

Darius se passa la main sur le visage.

Il était las, mais las ! Depuis sa rentrée à la WOW, il n'avait pas passé une seule journée sans récolter des plaies ou des bosses. Il commençait à penser que l'Université ne lui réussissait vraiment pas. Il eut une pensée pour Marcus. Le pauvre hère s'était attiré les foudres de toute sa fraternité et il n'avait pas été d'une grande aide face à ce cortège de brutes qui, avant même qu'il ait pu saisir sa baguette, lui avaient envoyé un méchant coup dans le visage, avant de s'évanouir dans les airs avec leur otage en ricanant grassement. De vrais ours mal léchés.

Allongé sur le sol du restaurant, Darius avait, il ne savait pourquoi, furtivement espéré que Malicia se précipite sur lui, morte d'inquiétude. Mais elle avait juste levé les yeux au ciel et était retournée à sa conversation avec le groupe de bras cassés qui enquêtaient avec elle. Darius s'était alors relevé péniblement et était sorti à la lumière du jour. Il ne lui paraissait pas très intelligent d'essayer de forcer le blockhaus des PAF à lui tout seul et il savait que Marcus pouvait tenir tête à n'importe qui en terme de bagarre. Il avait donc décidé que le plus sage était d'aller en cours, et d'attendre que ce dernier refasse surface. Peut-être y entendrait-il des choses utiles concernant le sort qui frappait la fac et se rendrait-il utile à l'enquête.

Darius balaya d'un regard peu alerte ses collègues qui prenaient des notes à la plume à toute vitesse et se sentit quelque peu en décalage. Il tenta de s'intéresser au livre qu'il avait fait apparaître devant lui et sur lequel un homme désespérément chauve et ennuyeux désignait des colonnes et des colonnes de codes. Il soupira : le droit sorcier ne l'interpellait guère. Il se sentait bien plus habile avec les finances.

-Soporifique, n'est-ce pas ?

Le blondinet se tourna vers son voisin, un homme brun, au regard à la fois vif et chafouin, qui portait une cape de brocart raffinée et un nombre considérable de chevalières à ses doigts.

-J'ai connu des cours d'Histoire de la Magie bien pires à Poudlard. répondit Darius à voix basse.

L'inconnu eut un sourire en coin et lui tendit la main :

-Archie.

-Darius, fit ce dernier en lui serrant la main.

-Je le sais.

Le blondinet eut l'air suspicieux :

-Et comment donc ?

-Il faudrait être totalement aveugle et sourd pour ne pas avoir entendu parler de toi, Darius. répondit son interlocuteur. L'université entière est au courant de tes allées et venues, la Gazette du Sorcier ne cesse de nous les rappeler ! Tu es ce qu'on appelle communément le gratin, la personne à suivre !

Darius flatté, fit un geste de la main afin de signifier, d'une façon faussement modeste, à son camarade que ce n'était rien. Cet Archie, malgré son nom grotesque, était décidément fort sympathique. Il pratiquait la flatterie beaucoup mieux que ces benêts sans cervelle de Crabbe et Goyle. Bon débarras !

-Et tu te maries en fin de semaine, n'est-ce pas ? Avec une Fier-Castel, peut-on seulement faire mieux ?

-On ne peut pas faire mieux...et on ne peux pas faire pire, mais ce n'est qu'un avis personnel. rigola Darius.

-Et cerise sur le gâteau, j'ai entendu dire que tu faisais partie des rares élus qui ont pu intégrer les Alphas cette année ! renchérit son interlocuteur.

Darius ouvrit de grands yeux :

-Ah oui, les Alphas ! Ces dernières semaines ont été tellement chargées que je n'ai même pas pu aller les voir. Quand je suis revenu de mon bizutage, j'étais si mal en point qu'on m'a ramené chez moi sans que je puisse me souvenir d'aucun de mes confrères...

Il se pencha vers son camarade et dit pas peu fier de lui-même :

-Enfin, je devrais peut-être dire mes futurs sujets, car admet-on-le, cette fraternité m'appartient, en quelque sorte.

Archie sourit :

-Je ne pense pas que les Alphas le verront de cet œil.

-Et pourquoi donc ? s'exclama Darius. Les Lestrange ont créé cette fraternité, je te le rappelle ! Cette bande d'aristocrates de bas étage me doit allégeance. Et soit dit en passant, il était grand temps ! Je ne sais pas qui est à leur tête, mais le laisser-aller des Alphas est en passe de devenir légendaire !

-Et bien, d'abord parce qu'ils n'ont pas besoin de chef vu qu'ils en ont déjà un. Moi.

Darius se figea et considéra son interlocuteur avec hauteur. Finalement il eut un petit rire :

-"Archie, chef des Alphas" ? Excuse-moi, mon ami, mais ça ne sonne pas vraiment très bien... Et puis depuis quand les roturiers dans ton genre peuvent-ils diriger quoi que ce soit ?

Archie lui jeta un regard noir :

-Depuis que le nom des Lestrange a été souillé par les frasques de leur dernier-né, qui passe sa vie au pub local, visite des Maisons de Vélanes peu fréquentables la nuit, se fait battre dès le premier duel par une fille, brise les couvre-feu pour prendre des psychotropes, ne reconnait même pas celui qui l'a accueilli après son bizutage et critique l'une des Familles les plus respectables de ce pays. Famille qui fait partie de mes amis les plus proches.

Alors que le blondinet pâlissait à vue d'œil, son "camarade" se pencha vers lui et susurra :

-Et je trouve que "Archiwald de Winchester, duc de Cambridge, comte de Strathearn, baron d’Édimbourg, seigneur de Cornouailles, prince et grand Steward d'Écosse et d'Angleterre, chef des Alphas", cela sonne particulièrement bien, et certainement mieux qu'un simple Lestrange, n'est-ce pas ?

Darius le désigna du doigt :

-Tu... tu es de la famille royale ? bégaya-t-il, abasourdi.

Archie sourit :

-Exactement. Et en tant que personne bien supérieure à ton ridicule rang, je me permets de te signifier que si tu rates encore une réunion des Alphas, ou que tu insultes à nouveau ma fraternité, tu en seras radié sur le champ, Lestrange ou pas. Est-ce clair ?

Darius le regarda, un peu alarmé. Le chef des Alphas sourit :

-Sur ce, je te souhaite un excellent cours.

Il lui tourna le dos.

Darius resta quelques secondes stupéfait puis secoua la tête en essayant de se reconcentrer sur le cours que débitait Maître Sancoeur.

-Je pensais que l'année ne pouvait pas être pire... pensa-t-il en lui-même avant de jeter un regard horrifié vers son voisin. J'avais tort.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3430

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Jeu 20 Sep 2012 - 12:11

-ATTENDEZ !

Malicia saisit Myo par la main. Cette dernière, qui était entraînée à toute vitesse hors de la place Magnus Magouille par une Lily bien décidée à résoudre au plus vite l'affaire Indigo, se retourna :

-Oui, il y a un souci ?

Alors que la métisse reprenait son souffle et était rejointe par Curie, qui avançait nonchalamment les mains dans les poches, toutes stoppèrent :

-Ben Mali, faut faire plus de sport ! s'amusa Lily.

La métisse leva les yeux au ciel et se mit à rigoler tant la situation était ridicule :

-Dis pas ça, on dirait mon papa ! Cette robe est un véritable étau, le club de la mode a jeté mes baskets, et j'ai jamais couru avec des talons, moi, alors un peu de pitié, Lily !

-Qu'est-ce que tu veux ? renchérit la blonde. Il faut souffrir pour être belle !

-Naaan ! Doit bien y avoir un sort pour souffrir moins !

Les deux filles éclatèrent de rire. Finalement la métisse se redressa et sourit :

-Myo, pourrais-tu m'indiquer comment trouver Mama Ogg dans le bâtiment de Sciences Occultes ?

La fille aux cheveux verts ouvrit de grands yeux :

-Ah oui, c'est vrai, je devais vous y aider !

Elle se pencha vers ses camarades :

-Ça va pas être une partie de plaisir! Mama Ogg vit généralement plus de nuit que de jour, c'est pour ça que nos cours sont plutôt le soir... Elle doit probablement dormir à l'heure qu'il est... Mon conseil : demandez aux tableaux et suivez l'odeur de gombo !

Elle fit un clin d’œil à ses interlocutrices :

-Et si elle vous en propose, déclinez poliment !

-Attends, qu'est-ce que tu veux dire par là ? fit Curie, qui avait écouté toute la conversation en silence.

-Rien ! fit Myo avec un air malicieux. On sait jamais trop bien ce qu'il y a dedans, c'est tout !

-Ne pas manger du gombo, compris. fit Malicia avant de regarder sa sablomontre. Bon, je pense qu'on doit quand même avoir le temps d'aller la voir avant mon cours de... OHMONDIEU !

-Quoi ? firent ses trois amies.

-MON COURS D'HISTOIRE AVANCÉE DE LA MAGIE A COMMENCE DEPUIS VINGT MINUTES ! J'AVAIS PREVENU DE MON ABSENCE QUE POUR CE MATIN ! FIERCASTEL VA M'AVADA-KEDAVRISER ! hurla Malicia avec les yeux exorbités avant de se jeter sur Curie. CURIE ON SE RETROUVE DEVANT LA FONTAINE A 18H, JE SUIS DESOLEEEEEEEE !!! OHMONDIEUOHMONDIEUOHMONDIEU !!!! JE SUIS FICHUE, FICHUUUUUE !!!

Elle transplana.

Les trois filles se regardèrent avec surprise. Lily sourit :

-Vous en faites pas, lâcha-t-elle, je commence à la connaître un peu, elle est tout le temps comme ça. Elle a comme qui dirait deux ou trois problèmes de nerfs.

-J'ai mal aux tympans... couina Myo en se frottant ses oreilles endoloris par la montée de décibels qu'elle venait de subir.

-Ça promet, dis donc... fit Curie, les yeux ronds.

Brusquement, Malicia réapparut :

-AH OUF ! Vous êtes toujours là ! s'exclama-t-elle.

-Ben t'avais pas cours ? demanda Curie.

-J'y suis allée, et il n'y avait personne dans la salle ! répondit la métisse. Juste un mot disant que, pour la sécurité de tous les étudiants d'Excellence Sorcière, les cours avaient été suspendus jusqu'à nouvel ordre.

Elle se jeta dans les bras de l'insuffisante et éclata de rire :

-On va pouvoir enquêter sans se stresser ! Yey !

Elle glissa sur ses talons et manqua de tomber :

-Enfin, si ces chaussures ne me tuent pas avant ! Héhéhé...

Elle se mit à ricaner nerveusement et réajusta sa robe en essayant de respirer.

-Bon, ben nous on va y aller ! fit Lily.

-Oui, le Docteur Mag...euh Indigo n'attends pas ! rajouta Myo.

Elles tournèrent les talons et partirent en direction du portail pointu. Malicia se tourna vers sa partenaire :

-Alors, en route ?

Curie hocha la tête et elles se mirent à remonter vers les Allées des Savoirs Interdits alors que la métisse tentait d'engager la conversation en faisant de larges mouvements de bras hystériques :

-Tu sais ce qu'il nous faut pour cette expédition ? Des oursons MiamMiam ! Il ne faut jamais mais alors jamais oublier de faire des provisions quand on part à l'aventure ! L'année dernière, j'ai fait la bêtise plusieurs fois et pi je me suis retrouvée dans des situations improbables et pi vraiment pas agréables ! T'imagines qu'une fois, j'avais tellement faim que j'ai bien failli manger Crabbe et Goyle, les sbires de mon ex ? Je t'avais déjà parlé de mon ex ? C'est fini maintenant mais à l'époque...






Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Jeu 20 Sep 2012 - 15:24

Curie essayait de se concentrer à la fois sur le flot continu de paroles que prononçait Mali sur un débit on ne peut plus saccadé, et à la fois de se protéger des gestes amples que la métisse faisait à son endroit. Lorsque l’Insu se fit arracher une troisième touffe de cheveux, elle respira profondément et demanda à son interlocutrice si elles pouvaient envisager de faire une pause pour qu’elle se calme un peu. La Zeta, légèrement gênée d’avoir monologué durant un bon quart d’heure sans laisser de répit à l’Ecossaise, se laissa tomber en silence sur un banc écaillé. Prudente, Curie fit de même.

« Ce que je retire de ton histoire, c’est que visiblement, il s’intéresse de nouveau à toi. Tu as déjà pensé que c’était peut-être sa famille qui l’obligeait à épouser Vilénie ?

-Je.. non, c’est lui qui est cruel, c’est lui qui m’a fait du mal. Ca venait entièrement de lui.

-Vraiment ? Pourtant, il est de notoriété publique que les Lestrange ne choisissent pas leurs conjoints. En fait, toutes les grandes familles n’ont jamais eu le loisir de choisir avec qui ils partageraient leur vie. Et c’est appuyé par de nombreuses études, réalisées de 1600 à nos jours.. Enfin bref, la seule fois où j‘ai vu ton blondinet, il m‘a paru désorienté. Complètement à côté de la plaque, à vrai dire.

-Et pourtant, tout à l’heure, il paraissait tellement sûr de lui. Il m’a même invité à passer le voir après son mariage..

-Ah, son mariage. C'est gonflé comme proposition. J’y vais avec une amie, elle a un pass de la Gazette. On nous a demandé de rattraper les frasques commises par le blond et de publier un article bien digne et bien hypocrite sur leur union de rêve. Tu ne viendras pas ?  »

Malicia resta pensive et ne répondit pas. Curie leva les yeux et vit la vieille cabane d’Insuffisance sorcière. Un pan de toit s’était à nouveau écroulé, et elle savait qu’aucun membre de sa filière n’aurait la présence d’esprit d’aller le réparer. Elle allait encore devoir s’y coller. Mali suivit le regard de Curie.

« Oh, c’est..

-Le truc qui sert de foyer aux Insuffisants, affirmatif. On y va ? Le bâtiment de Sciences Occultes ne doit plus être loin, je capte quelques effluves de gombo. »

La discussion s’orienta sur le sortilège musical, et au fur et à mesure que les deux amies grimpèrent la légère côté menant chez Mama Ogg (Curie soutenant tant bien que mal une Malicia, perchée sur ses talons trop hauts), elles firent la liste des questions essentielles qu’elles pourraient poser à la prof. Curie se souvint d’un prospectus vantant la WoW qu’elle avait lu au Chaudron Baveur et sur lequel tous les enseignants étaient décrits. Le passage concernant Démentiella Ogg mentionnait que « elle se fera un plaisir de vous aider, que vous soyez son étudiant ou non ». C’était un bonus qui acheva de convaincre les deux enquêtrices du bien fondé de leur visite au temple des vaudous.

Malicia passa la première le portail grinçant et évita de son mieux un bosquet d’orties. Curie, elle, était à hauteur d’Haricots d’Espagne Goliath, des plantes qui n’étaient pas franchement végétariennes. Si on ajoutait cela au fait qu’elles mesuraient presque deux mètres, l’Insu traversa très rapidement l’allée afin d’atteindre la porte en fer noir qui constituait l’entrée du bâtiment de Sciences Occultes. L’Excellente et l’Insu poussèrent les lourds gonds ensemble, et entrèrent difficilement dans le vestibule. Une odeur de céleri, de poivron vert, d’oignon et d’autres éléments non-identifiables flottait dans l’air, ne laissant aucun doute quant à la direction à suivre. Leurs facultés olfactives les menèrent à droite et elles atterrirent devant un grand tableau sans cadre sur lequel figurait une belle jeune femme brandissant des serpents. Curie eut un sourire :

« C’est Mami Wata, la déesse vaudou mère des eaux. Elle est souvent représentée ainsi en peinture.. 

-Comment est-ce que tu sais ça ?

-Je pourrai te demander comment est-ce que tu connais par cœur le Code International du Secret Magique.. »

Et l’Insu savait que le cerveau à côté d’elle connaissait sûrement bien d’autres textes et codes magiques sur le bout des doigts. En voyant l’enthousiasme de la métisse pour la formule trouvée en Magie Expérimentale par les Gamma, on ne pouvait pas en douter. Curie se rappela de quelque chose :

« Myosotis a dit que l’on trouverait Mama Ogg en s’aidant des tableaux.. »
Revenir en haut Aller en bas


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3430

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Sam 22 Sep 2012 - 16:17

Malicia frissonna.

Elle n'avait jamais été très rassurée par les grands manoirs aux planchers pourris, aux grands escaliers tarabiscotés et couverts de toile d'araignées. En plus, bien qu'on fut en plein après-midi, les lieux étaient parfaitement déserts. Sûrement parce que l'occulte s'enseignait obligatoirement de nuit, parce que cette science ancestrale se devait d'être un minimum impressionnante. Invoquer un esprit en plein jour au milieu d'un parc fleuri, c'est une chose qui ne se faisait tout bonnement pas dans cette matière.

Malicia se rapprocha du tableau et Curie fit de même :

-Il doit bien y avoir un détail sur cette peinture qui va nous amener à Mama Ogg.... fit cette dernière.

-En tout cas, pas de doute, elle sent définitivement les gombo, nota sa camarade.

-M'en pawlez pas, du gombo, toujours du gombo, il y a de quoi devenir dingo ! s'exclama Mami Wata.

Un des serpents qu'elle tenait dans ses mains vint siffler au visage de la métisse qui sursauta.La peinture éclata de rire :

-Ne t'en fais pas, fillette, Vévé n'est pas méchant, il aime bien taquiner, c'est tout !

Elle se pencha vers ses deux interlocutrices :

-Mais attendez, vous n'êtes pas étudiantes dans ce bâtiment, je ne vous aies jamais vues !

Curie secoua la tête :

-Je suis en Insuffisance et Malicia est en Excellence. On cherche Mama Ogg parce qu'on pense qu'elle peut nous aider...

-A cette heuw-là ? On voit que vous ne connaissez pas Mama, les filles !

Les serpents de Mami Wata persifflèrent. On aurait cru qu'ils riaient sourdement.

-C'est assez urgent ! fit Malicia.

Mami Wata croisa les bras :

-Humpf ! Et qu'est ce qui est plus uwgent qu'une bonne apwem-midi de sommeil ?

-Un sort a été lancé sur toute l'université, expliqua Curie. Et ça commence à faire du mal aux gens : certains ont tellement mal aux pieds qu'ils ne peuvent plus marcher, et les chansons à tue-tête rendent tout le monde dingue !

-Et bien sûw, le doyen ne fait wien... soupira la peinture, visiblement bien au fait de la personnalité du Bon Docteur.

-Exactement ! firent Malicia et Curie en même temps.

Mami Wata se frotta le menton :

-Mmh... vous êtes venues chewchew la bonne pewsonne... Et je peux vous diwe où la twouver...

Elle se pencha à nouveau vers les deux filles :

-Mais il va falloir me donner quelque chose en wetouw... Quelque chose que je veux.

-Et...vous voulez quoi ? fit Malicia, un peu inquiète. Ça n'implique pas de tuer quelqu'un, hein? Dites ?

Un petit sourire énigmatique se dessina sur Mami Wata et ses serpents :

-C'est à vous de me le dire. Mais attention, si vous vous trompez, je ne vous dirai jamais où la trouver... Réfléchissez-donc bien les filles...

Malicia et Curie firent quelque pas en arrière et se concertèrent.

-Une idée, Malicia ? fit Curie.

-Je ne suis pas très douée en vaudou, admit la métisse. J'ai toujours trouvé ça un peu...effrayant. Mais comme tu m'as dit que c'était la déesse des eaux, je dirai un verre d'eau fraîche ? Mais on a pas droit à l'erreur, comment être sûres ?

Curie réfléchit. Soudain, elle se rua vers une fenêtre du Manoir, l'ouvrit, et cria en brandissant sa baguette :

-ACCIO "OS DE POULETS ET POUPEES MITES : UNE HISTOIRE DU VAUDOU"

Quelques instants plus tard, un vieux livre élimé atterrit dans ses mains.

-C'est le livre que j'ai utilisé pour faire un article pour la Gazette, il y a quelque temps ! Il y aura peut-être quelque chose...

-Génial ! s'écria Malicia.

Finalement Curie secoua la tête :

-Il n'y a pas de référence précises à son culte. Ce sont des choses qui ne se divulguent que de bouche à oreille...

Elle regarda Malicia :

-Comment on va faire ? Il va nous falloir quelqu'un de particulièrement calé en occulte et la seule personne qui ait ce niveau, c'est celle que nous cherchons !

Brusquement sa camarade lui saisit le bras :

-Je sais !

Elle saisit son miroir et prononça "Ezzechiel McGuire".

-C'est qui ? demanda Curie.

-Mon frère, il est démonologue et très versé dans l'occulte! Une vraie référence dans le pays, mais par contre, je te préviens, il est un peu...comment dit-on déjà ? Ah oui ! ...Perché.

Alors que la surface ondulait, Curie leva un sourcil : un homme métissé d'une vingtaine d'années, portant d'innombrables dreadlocks colorées sur la tête et qui se tenaient visiblement tête en bas dans un nuage de fumée violette apparut.

-Rastafari babylon babylon rastafari zion ! s'exclama-t-il.

Malicia sourit :

-Frérot ? C'est Mali !

-Wow, Mali t'a vachement pâli ! Va falloir prendre le soleil un de ces jours, sister !

Malicia remarqua qu'Ezzechiel regardait Curie.

-Je suis là, Ezzy !

L'homme se pencha vers le miroir jusqu'à ce qu'on ne distingue que son oeil exobité et injecté de sang :

-J'étais dans un trou noir, sœurette, vraiment pas cool ! s'écria-t-il. Ils étaient après moi, mais je me suis pas laissé faire, parole ! Ça a fait bim boum badaboum boum badaboum boum baba boum boum paf badabda...

Le rastafari se mit à rigoler sans raison.

-Hein ?

-La prison, c'est plus ce que c'était, Malicia ! Heureusement je suis sorti ! Et la paix vaincra. Rastafari babylon babylon rastafari Rastafari babylon babylon rastafari Rastafari babylon babylon rastafari Rastafari babylon babylon rastafari Rastafari babylon babylon rastafari ...

-Il va pas bien non ? demanda Curie.

Malicia se tourna vers elle :

-Et encore là, il est clair !

Elle regarda à nouveau vers le miroir :

-Ezzy ! J'ai besoin de ton aide !

-Rastafari babylon babylon rastafari...tout ce que tu veux, sister !

-Mami Wata, ça te dit quelque chose ?

-Ah, cette bonne vieille Mami ! T'as un problème avec c'te vieille morue ?

-Hey ! fit Mami Wata à quelques mètres seulement.

Le silence retomba alors qu'Ezzechiel portait à sa bouche un calumet décoré.

-La seule chose à savoir, sister, c'est....

Il se mit à regarder autour de lui avec des yeux étonnés.

-...c'est ? insista Mali.

Son frère sursauta :

-C'est que si la sirène te fait des misères, il ne faut pas lui donner de l'eau ! Elle en a déjà trop...

Il tourna sur lui même.

-Alors qu'est-ce qui faut faire ? demanda Curie.

-Du lait, mes soeurs... Un peu de lait, c'est ça que Mami Wata apprécie !

-Merci, Ezzy !

-A la prochaine sister, et n'oublies pas : lèves-toi, relèves-toi, lèves-toi pour tes droits !

La surface du miroir redevint lisse et vide.

Curie fit signe à Malicia :

-Je vais au Restau U, je reviens tout de suite.

Elle transplana et revint quelques minutes plus tard toute mouillé.

-Euh... le sort perturbe de plus en plus le transplanage j'ai atterrit dans la rivière.

Elle tendit à Malicia un briquette de lait :

-A toi l'honneur !

Les deux filles se rapprochèrent du tableau :

-Voilà, Mami Wata ! C'est bien ça que vous voulez ? fit timidement Malicia.

Les yeux de la divinité brillèrent :

-Aaaah, oui ! Donne, donne !

La métisse ouvrit la briquette et en versa sur le tableau qui but le liquide jusqu'à la dernière goutte.

-Merci, les filles ! s'écria le tableau en se régalant.

-Et maintenant, où est Mama Ogg ? demanda Curie.

-Par là !

La peinture pivota sur elle-même révélant un passage secret.

Malicia et Curie se tapèrent dans les mains.

-C'est parti !

Elle entrèrent dans le passage et traversèrent un long couloir, puis un autre, et encore un autre au bout duquel un deuxième tableau attendait. C'était une femme noire et squelettique qui portait une robe faite d'os. Elle regarda les deux nouvelles arrivées avec hauteur et leva les yeux au ciel en jurant :

-Foutredieu, mais qui essaye de réveiller Maman Brigitte à cette heure ?





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 67
avatar
Om Rajesh Kapoor

Messages : 802

Situation Amoureuse : C'est... compliqué...

Sorts Connus : Portus,
Episkey,
Protego,
Anapneo,
Ferula,
Rictusempra,
Purée de Pois,
Inflammarae,
Subcingulus,
Sonorus / Sourdinam,
Stupefix / Enervatum,
Expelliarmus

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x4),
Potion Contraceptive,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Philtre de Requinquance,
Scrutoscope,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Lun 24 Sep 2012 - 0:33

-Voyons, tout le monde. Ça n'est tout de même pas si compliqué que cela, non ? Si vous injectez la bonne quantité de sérum de murlap à notre jeune volontaire ici présent, tout se passera pour le mieux ! A ce stade de votre cursus, vous devez pouvoir le faire ! Qui veut se lancer ?

Dans une des grandes salles de soins de l'immense complexe de Médicomagie de l'Université, se déroulait un cours des plus orthodoxes, celui de préparation des antidotes. Assis sur une table d'examen en sous-vêtements et tentant de cacher sa terreur sans grand succès, Om n'en menait pas large, étant désigné comme "sujet d'étude" par Mme Curatelle et ayant du ingérer une infime souche de dragoncelle pour les besoins du cours. Il espérait à présent de tout cœur pouvoir survivre à cet après-midi et qu'une bonne âme daigne trouver le bon dosage d'antidote.

Par toutes les plumes de Garuda, c'est un calvaire ! Qu'est-ce que c'est que cela ?? Une plaque ??? UNE PLAQUE MARONNASSE EST APPARUE SUR MON BRAS DEXTRE ?!!! Et cette chaleur ! Ma température a encore augmenté, il va falloir que je m'allonge ! Oui, certainement pour ne plus me relever... C'est fini, mon existence sur cette terre s'achève ici !!! Dire que Père n'aura même pas eu à subir l'humiliation que je lui destinais, en lui montrant le diplôme que j'ai obtenu sans sa sérénissime approbation ! C'est là une terrible injustice !!

Calmes-toi, Om Rajesh Kapoor, calmes-toi. Dame Curatelle sais ce qu'elle fait, sinon elle n'en ferait rien, n'est-il pas vrai ? Après tout cette journée n'est pas totalement mauvaise : le cours de Potions s'est mieux déroulé que prévu et ma décoction Tue-Loup était une réussite ! Quant à la réunion de tantôt, j'ai pu prouver ma valeur aux yeux de mes nouveaux compagnons ! Enfin, je leur ai promis que je leur prouverai ma valeur...

...

Krishna me protège, si je les déçois je crois bien que je ne pourrai plus les mirer en face à nouveau !!! Qui sait, cette Lucrécya tentera peut-être de m'occire à grand coups de batte de quidditch !!!

*BURP*

Oh par tous les dieux ! Ma nausée est incontrôlable ! Si on ne me guérit pas, il va se passer quelque chose d'atroce !!! Oh... J'avais oublié. Ma collègue enquêtrice n'aura certainement pas cours aussi tard que moi-même ! Il faut que je sorte à 18h si je veux éviter qu'elle attendisse deux heures de trop.
Bah... peccadilles ! Le seul cours que je raterai sera celui de désaccoutumance. Honnêtement quel genre de dosage de sérum pourrait-on m'injecter pour que je doive suivre une mini-cure de désintoxication ? Je me fais des illusi...


Om se figea alors en voyant l'étudiant désigné d'office pour le sauver, s'avancer avec une gigantesque seringue de type XIXème siècle, de la taille d'une pompe à vélo moldu et remplie à ras bord de liquide bleue cyan. Ce dernier ne semblait pas trop savoir ce qu'il faisait et regarda Mme Curatelle d'un œil suppliant, alors que Om palissait à vue d'œil.

-Professeur, demanda-t-il d'une voix nerveuse, pensez-vous que ce dosage convienne ?

-Faites comme vous le sentez, jeune homme, de toute façon nous allons vite le savoir.

Se tournant alors vers Om, l'étudiant en médicomagie pencha la tête en signe d'excuse et brandit la seringue malgré les protestations muettes et terrifiées du pauvre indien.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2onevBw
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Lun 24 Sep 2012 - 17:25

Curie contempla le tableau durant quelques secondes. La femme au regard dur lui disait quelque chose.. elle attrapa son exemplaire de l’ouvrage « Os de poulets et poupées mitées : une histoire du vaudou » et tourna frénétiquement les pages sous l’œil patient de Mali, qui tentait de converser avec Maman Brigitte :

« Pardonnez notre intrusion, nous enquêtons sur le sortilège musical qui vient de frapper l’université et nous pensons que Mama Ogg peut nous aider. Pouvez-vous nous dire où la retrouver ?

-Par les noises de Merlin, comment oses-tu t’adresser à moi de la sorte, vermine ? Qu’est-ce qui te laisse à penser qu’un tel baragouinage convienne à une femelle de mon genre ?

-C’est-à-dire que.. je ne voulais pas vous vexer.. et..

-Celle qui t'a fait le don de la vie est une manante de petite vertu et.. »

L’Insu poussa une exclamation de joie et coupa court aux vociférations de la femme au vocabulaire fort poétique. Elle entraîna Malicia un peu à l’écart :

« Ne te formalise pas de son langage, parler de façon obscène est une tradition chez ce type de Lwa. Regarde cette page. Si tous les tableaux fonctionnent comme Mami Wata, il faudra trouver pour chacun une offrande à leur convenance.. or, il est écrit ici que Maman Brigitte boit du rhum infusé aux piments. »

Les deux filles échangèrent un sourire complice. Curie ajouta, soucieuse de ne pas vexer son amie :

« Je crois que tu es trop polie pour elle.. Laisse-moi lui parler, je traîne dans les allées les plus sombres du Chemin de Traverse et je connais des mots qui feraient pâlir Sancoeur. »

Mali acquiesça et elles se tournèrent d’un seul trait vers le sombre portrait. L’Insu ne laissa pas le temps à la déesse vaudou de proférer le moindre son :

« Si je te refile une pinte de rhum infusé aux piments, l’infâme gnome putride que tu es m’indiquera-t-il où trouver Mama Ogg ?

Le portrait hésita, sans se formaliser des expressions utilisées à son égard, mais à l’évocation du nectar adoré, elle ne résista pas.

-Va chercher ce que tu me promets, et après on discutera. »

L’Excellente et l’Insu investirent un coin du passage pour se concerter. Curie, nerveuse, demanda :

« Crois-tu qu’ils auront du rhum aux piments au Restau Universitaire ? Je suppose que Maman Brigitte veut du vrai rhum bien de chez elle, et le meilleur d’Haïti, c’est du Barbancourt. Heureusement qu'il a une grande renommée, sans ça, nous n'aurions aucune chance d'en trouver. Sans parler des piments.. Le seul piment haïtien répertorié, assez fort pour plaire à Bibi, c’est le piment bouc, un concassé de piments crus et frais, mélangés avec du jus de lime et du sel marin. Bref, je doute qu’on trouve ça dans une malheureuse cantine qui distribue du ketchouille bon marché.

-On doit trouver tout ça dans une épicerie fine moldue.. J’en connais une à Londres, je reviens. »

Mali transplana et l’Insu, angoissée, essayait de ne pas se concentrer sur les remarques pestilentielles que lançait régulièrement Maman Brigitte à son égard. Au bout d’une dizaine de minutes, la métisse fit son apparition, les bras chargés de bocaux.

« Alors ?

-Il y avait du Barbancourt. Pour les piments, pas une trace d‘haïtien, j’ai dû ruser et faire un mélange de plusieurs espèces extra-fortes. En espérant que l’autre harpie ne fera pas la différence. D’ailleurs, j’ai lancé un sort pour accélérer l’infusion, ça devrait être bon.. »

Curie soupira de soulagement. Les talents de Malicia leur mâchaient le travail. Elles proposèrent leur mixture à Maman Brigitte, qui avala tout jusqu’à la dernière goutte, sans broncher. Impatientes, les deux étudiantes lancèrent d’une seule voix :

« Et maintenant ?

-Grmmbl.. c’est par ici.. mais ne revenez pas.. »

Maman Brigitte laissa entrevoir un passage derrière son cadre, visiblement à contrecœur. A peine Mali & Riry eurent-elles le temps de passer le seuil du tableau que ce dernier se referma.. pour laisser place à un nouveau cadre. Curie leva les yeux au ciel, se demandant combien d’œuvres méprisantes elles auraient à braver avant d’atteindre leur but.

Sur la toile, une magnifique mulâtresse semblait les attendre, parée de moult bijoux. Curie la connaissait bien pour avoir vu plusieurs de ses amies des bas-fonds de Londres lui adresser des louanges. A l’attention de Malicia, elle souffla :

« Erzuli Freda.. »
Revenir en haut Aller en bas


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3430

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Mar 25 Sep 2012 - 22:05

-Bonjour, bonjour mes jolies... sussura Erzuli Freda à l'attention des nouvelles venues qui la saluèrent en retour. Approchez, approchez...

Elle scruta les deux filles avec attention et fini par éclater de rire :

-Mes chéries ! Vous êtes magnifiques !

Elle tendit la main vers Malicia :

-Quelle allure ! C'est de la soie ? Tourne pour voir ! Ooooh ! Et ce beau collier ! Je suis jalouse !

Elle pointa Curie :

-Et toi, quelle...

L'Esprit chercha un instant quoi dire de flatteur :

-Quelle application dans le faussement négligé ! Comme c'est moderne ! Ce n'est pas mon style, mais il en faut pour tous les goûts, n'est-ce pas ?

Elle sourit et fit un clin d’œil à ses visiteuses.

-Euh... Merci ! bredouilla Malicia en rougissant.

-T'es pas mal, non plus, Erzuli ! lança Curie.

La peinture détourna le visage de façon dramatique :

-Oui, je sais, mais en ce moment je n'ai plus trop l'occasion de me faire belle, soupira-t-elle comme si elle discutait avec deux vieilles copines. Ça faisait si longtemps que je n'avais pas eu de visite...

Elle passa la main dans ses longs cheveux d'ébène et esquissa une moue faussement boudeuse :

-Et pourtant, j'adore les visites... ajouta-t-elle avant de se regarder nonchalamment dans un des nombreux miroirs peints autour d'elle et de se remaquiller.

Malicia ouvrit des yeux ronds :

-La prochaine fois que je devrai charmer quelqu'un, je saurai à qui demander conseil... fit-elle à Curie.

Cette dernière hocha la tête :

-Et tu feras bien. Erzuli Freda est l'Esprit de l'Amour, expliqua-t-elle.

A ces mots, la peinture se tourna vers les deux filles et leur fit un clin d’œil charmeur :

-Exact ma belle... Qui mieux que moi peut représenter ce symbole ?

Elle s'avança dans le tableau et pencha son magnifique visage vers elles :

-Et je vois que vous auriez bien besoin de mes conseils.

Elle désigna l'Insuffisante :

-Toi, tu aimes t'enflammer pour tes idéaux. Peut-être un peu trop. Tu auras sur ta route de nombreux ennemis. Prends garde, car parmi eux, tu pourrais bien trouver une personne digne de toi. Il te faudra alors faire un choix difficile.

Elle se tourna vers la métisse :

-Et toi, tu es en plein paradoxe. Tu ne voyais pas clair quand tout était limpide, et maintenant que tout est brouillé, tu commences enfin à discerner des choses importantes. Toi aussi tu auras un choix. Mais je ne sais pas si cela clarifiera quoi que ce soit.

Devant l'air interloqué de son interlocutrice, Erzuli émit un petit rire cristallin :

-Mais que je suis bête ! Vous n'êtes probablement pas venues pour que je vous embête avec ces histoires ! Je ne peux pas m'empêcher, je n'aime pas qu'on me délaisse alors il faut que je fasse mon intéressante !

Elle tendit une main fine et manucurée et avec un joli sourire, demanda :

-Vous avez quelque chose pour moi ?

Devant l'air hébété des filles, elle mit ses poings sur les hanches et dit d'une voix taquine :

-Allons, allons, mes belles, vous n'allez pas me dire que vous êtes parties faire du shopping au chemin de traverse pendant toutes les vacances et que vous n'avez pas pensé à votre amie Erzuli ?

Elle fit semblant de se pâmer :

-Ah, de temps en temps, je vais visiter des amies à moi dans les tableaux des boutiques de créateurs ! Ah, comme j'aimerai être faite de chair et non pas de gouache ! Tous ces bijoux, ces parfums, ces coupes de champagnes gratuites... Non, ça n'est pas pour Erzuli !

Elle jeta un rapide coup d’œil à ses interlocutrices avant de reprendre sa pose affligée. Curie et Malicia se jetèrent un regard entendu :

-Je reviens. fit Curie. Elle transplana.

Erzuli fit un grand sourire à Malicia qui lui rendit :

-Tu as un vraiment beau collier dis, donc...

-Vous le voulez !

-D'ACCORD !!!

Malicia ôta son collier et le donna à la peinture qui s'en para et minauda :

-Comment ça me va ?

Curie réapparut précisément à ce moment là et tendit une flûte à champagne à Erzuli :

-Avec les compliments du "Scroutt et le Niffleur" !

La peinture tourna sur elle-même découvrant un nouveau passage :

-Merci mes jolies ! A la prochaine ! lança-t-elle avant de repartir se regarder dans ses miroirs tout en sirotant sa boisson.

Curie et Malicia marchèrent un instant.

-Ça sent le gombo à plein nez. On ne doit plus être très loin maintenant... fit la métisse.

L'insuffisante acquiesça :

-J'espère parce que toute cette aventure commence à nous coûter cher en offrande ! fit l'Insuffisante.

Elles stoppèrent devant un autre tableau qui représentait un homme très grand vêtu d'un chapeau haut de forme blanc et d'un costume de soirée. Il avait du coton dans les narines et sur son visage était dessiné en peinture blanche un crâne.

-Le Baron Samedi maintenant ? Mais combien y'en a ? râla Curie.

-Et surtout qu'est ce qu'il va bien vouloir qu'on lui offre ? fit Malicia.

Elle s'approcha et commença :

-Bonjour, monsieur le Baron...

A sa grande surprise, l'homme qui jouait aux osselets lui jeta un regard désintéressé.

-C'est pour Mama Ogg ?

-Oui, fit Curie.

L'homme se retourna et haussa le ton :

-DEMENTIELLA !

Une voix mal réveillée répondit sur un ton traînant :

-Oui... ?

-C'EST POUR TOI, C'EST ENCORE DES VISITEURS !

-Y'en a combien ? Un chiffre paiw ou impaiw ?!

-DEUX ! UN CHIFFRE PAIR ! REVEILLE-TOI, ESPÈCE DE FEIGNANTE !

Il fit un signe nonchalant à ses interlocutrices :

-Passez !

Malicia fronça les sourcils :

-Vous ne voulez rien ?

Le Baron soupira avec mauvaise humeur :

-Si : la paix. Alors passez, et ne revenez plus me déranger pendant une partie.

Il pivota sur lui-même laissant apparaître derrière lui une vaste pièce toute encombrée de chaudrons, de têtes réduites et de toiles d'araignées.

Au milieu de la pièce, Mama Ogg était allongée à même le sol.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE
avatar
Le Narrateur

Messages : 503

MessageSujet: Re: ♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫    Mar 25 Sep 2012 - 23:02

En voyant arriver Curie et Malicia, Mama Ogg se mit sur le côté et bailla :

-Qu'est-ce que je peux faiwe pouw vous, mes filles ?

-On vient pouw... pour le sort ! fit Malicia.

-On a besoin de votre aide ! renchérit Curie.

La sorcière mit de l'ordre dans ses dreadlocks toutes emmêlées et se redressa :

-Ah la la, ça oui, de l'aide, il en faut vu ce qui se pwépawe...

Elle touilla son gombo avec un air lugubre et  en sortit une cuillérée bouillonnante :

-Vous voulez goûter ?

-Non, merci ! firent à l'unisson les deux étudiantes en écarquillant grand les yeux.

Mama Ogg haussa les épaules :

-Vous avez waison les filles, j'y suis allée un peu fowt en épices avec celui-là...

Elle regarda dans sa mixture et fronça les sourcils :

- Malédiction !

Alors que les deux filles se penchaient pour voir ce qu'elle fixait avec autant d'appréhension, Mama retira une dread mouillée de la soupe :

-Depuis quand je pewds mes dweads ?!

Curie et Malicia se regardèrent en grimaçant.

Mama Ogg touilla son chaudron, furieuse :

-Mais à pawt ma dwead, le gombo ne ment pas ! Ce satané sowtilège va empiwer ! C'est écwit ici !

Elle sortit quelque chose qui ressemblait à s'y méprendre à un rat éventré :

-Le Chaos ! Dans toute l'univewsité ! Pawtout ! Pawtout !

-Est-ce que vous pouvez faire quelque chose ? demanda Curie.

Mama piqua une colère :

-Wien ! Le doyen a intewdit aux pwofs de faiwe quoi que ce soit sous peine d'êtwe viwés ! Il me suwveille ! Et il n'attend que ça que je pewde ma cawte de séjour, le gwedin !!!

Le silence retomba :

-Mais si les étudiants agissaient, il ne pourrait pas tous les virer, n'est-ce pas ? tenta Malicia.

Mama cessa de gesticuler autour de son chaudron et se rapprocha des deux filles :

-Vous voulez diwe que vous voulez essayer ?

Elle fixa l'une après l'autre ses deux interlocutrices de son regard noir et profond. Finalement, elle éclata de rire :

-Hey ! C'est pas parce qu'on est étudiantes qu'on peut rien faire ! s'emballa Curie, un peu vexée par cette attitude.

Mama la saisit par les épaules :

-Ah ma fille, je ne me moque pas de vous ! Au contwaiwe ! Magouille pensait qu'aucun étudiant n'auwait le couwage d'affwonter un sowtilège paweil ! Et bien il avait towt, le gwigou !

Elle repartit vers son gombo en rigolant et se remit à touiller énergiquement.

-Mais... même si on devait combattre ce sort à nous seuls, comment devrions-nous nous y prendre, Mama ? Vous n'allez pas nous laisser comme ça ! s'exclama Curie.

-C'est vrai ! renchérit Malicia. Nous n'avons que quelques éléments : nous savons que ce sort est expérimental, nos amis ont trouvé la formule dans une salle de cours, et nous savons qu'il a mal tourné, nous savons qu'un élève est peut-être à son origine. Mais comment allons-nous renverser la balance à quelques étudiants ?! Et si on ne le fait pas, puisque les professeurs ne peuvent rien faire, le sort va continuer à s'amplifier et à détruire tout ce qu'il touche et ohmondiuohmondieuohmondieu...

Elle posa la main sur son cœur et tâcha de reprendre son souffle.

-Allons, allons, mes filles, ne vous inquiétez pas...

Mama s'accouda sur le rebord de son chaudron alors qu'une musique emplissait la pièce.

Lire et lire encore
(Sur l'air de "Dig a little deeper" de la Princesse et la Grenouille)




Mama Ogg  (à Curie)
Quand quelque chose te désespère
Quand la vie est austère
Pas besoin de se mettre en colère
Persévère
Les têtes réduites : Oui Persévère !

Mama Ogg  (à Malicia)
Pas besoin de s'émouvoir
Ni de sortir les mouchoirs
Quand on maîtrise son savoir
On a le pouvoir !
Les têtes réduites :On a le pouvoir !

Vous me dites que ce sort est fou
Qu'un élève est dans le coup
Pour le mettre à genoux
Dans les livres, vous trouverez tout

Il vous faut lire et lire encore
Ouvrez grand les yeux
Il vous faut lire et lire encore
Même si c'est laborieux

Faites chauffer vos petites cellules
Pour trouver la formule
Avant que le monde bascule !
Mama Ogg  (à Curie)
Il te faut lire (Lis !)
Mama Ogg  (à Malicia)
Il te faut lire (Lis !)

Un seul sort peut créer une tempête
Dans nos cœurs et dans nos têtes
Faut-il trouver alors une cachette
Et attendre que tout s'arrête ? Non !
Même si le sort est gros
Même si le sort est noir
Ne courbez jamais le dos
Lisez, luttez contre le désespoir

Il vous faut lire et lire encore
Contre ce fléau
Il vous faut lire et lire encore
Suivez les conseils de votre Mama O

Mama Ogg  (donnant un livre à chacune des filles)
Je ne sais pas ce qu'tu trouveras
Mais la réponse est sûrement là
Lire encore et encore sera ton lot

Mes jolies, dans votre malheur
Lire vous aidera à vaincre sans heurs
L'inconnu fais toujours peur
Si vous fermez les yeux.
Ne faites pas cette erreur :
Pour l'apprivoiser, comprenez-le !

Il vous faut lire et lire encore !
Ca ne sera pas facile...
Il vous faut lire et lire encore !
Mais ça vous sera utile !

Faites chauffer vos petites cellules
Pour trouver la formule
Avant que le monde bascule !
Lisez-moi tout ça !
Et mettez-moi ce sort à bas !
Lisez donc tout ça !
Lisez donc tout ça !

Mali : Oui, lisons tout ça !
Curie :... et on vaincra !
Les têtes réduites : Ahhh...

Mama Ogg fit un large sourire aux deux filles qui tenaient chacune un épais grimoire. Il s'agissait du volume I et II des "Antidotes plein de Paradoxes pour Sorts peu Orthodoxes"

-Wentrez chez vous et lisez ! Ce sont des ouvwages très rares ! fit-elle. La solution pour bwiser la fowmule du sowtilège sera fowcément là-dedans !

-La...la formule ? fit Curie.

-Vous n'aviez pas dit que vous aviez twouvé la fowmule de ce sowt ? fit la prof, un brin de panique dans la voix.

-Si, mais nos amis qui l'ont trouvé ont oublié de la noter... fit timidement Malicia.

Mama Ogg se tapa la paume de la main contre le front.

-Mais ne vous inquiétez pas, ils sont repartis la chercher, ils vont la ramener...

-Enfin... on espère. rajouta Curie, pas très rassurée.

-Je l'espèwe aussi, ou nous sommes tous perdus. fit Mama Ogg, l'air grave.

Elle balaya l'air d'une main impatient :

-En attendant le temps pwesse ! Wentwez chez vous, concentwez-vous... et lisez !

Malicia et Curie hochèrent la tête et quittèrent la pièce.


:arrow: Drago et Malicia vont direction Mysteria Lane !

:arrow: Curie va ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

♫ Un après-midi studieux... ou pas. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Place Magnus Maximus Magouille :: Amphi de Sciences So-