Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Jeu 20 Sep 2012 - 18:57

Myosotis suivait Lily, qui marchait d'un pas on ne peut plus rapide à travers les rues londoniennes.
Elle semblait particulièrement pressée d'en finir avec ce sortilège.

-Hey, attends-moi !

La hippie pressa le pas pour rester au niveau de la blonde.

-On aurait pu transplaner ou prendre une cheminette ! fit-elle, déjà essoufflée.

-Non, le sort fait tout foirer à la fac. J'ai essayé d'aller chez mes mères l'autre fois, et j'ai pas réussi. Alors vaut mieux sortir de là à pied !

-On pourrait transplaner, maintenant !

La Zeta blonde secoua la tête :

-Utiliser de la magie en plein quartier moldu ? Tu es folle ? J'ai pas envie de me chopper une amende ! Non, on va prendre le métro pour se rendre au Chemin de Traverse !

Myo écarquilla les yeux :

-Le... le métro ?!

-Oui ! insista Lily. Y'en avait pas de là où tu viens ?

Myosotis songea en pâlissant à l'horrible réseau souterrain parisien, créé par les non-sorciers. Elle avait dû l'emprunter une fois, dans sa jeunesse, pour se rendre à une pyjama party chez l'une de ses amies au sang mêlé... En sortant vivante de ce train bondé, vacillant et puant l'urine, la jeune fille s'était promis de ne jamais, jamais, jamais, oh non plus jamais remonter dans ce genre de transport. Et puis le monde Moldu s'était révélé aussi étrange et effrayant que lui avait dit sa mère. Du coup elle n'avait plus quitté le quartier sorcier de la capitale française... jusqu'à son entrée à l'université.

-Oh, si... hélas... fit-elle d'une voix blanche.

-Allez, fais pas ta mijorée ! T'as peur des Moldus ou quoi ?

-Disons plutôt que je ne les trouve pas spécialement rassurants...

Lily secoua la tête de dépit, et descendit les escaliers de la première bouche de métro qu'elle trouva.
Myo n'eut pas d'autres choix que de la suivre. Elle laissa la Zeta regarder sur une carte murale, pendant qu'elle-même dévisageait les passants d'un air inquiet, effrayée qu'on puisse reconnaître en elle une sorcière aux cheveux verts. Et si ils décidaient de la brûler ?! C'était quoi déjà le sortilège pour devenir imperméable au feu ?!

-Voyons voyons... Le Chaudron Baveur se trouve dans ce quartier... lâcha Lily en réfléchissant à un itinéraire.

Myosotis se rapprocha d'elle, et lui couina à l'oreille :

-Les Moldus ! Ils vont nous reconnaître ! Ils sentent les gens différents ! Ils n'attendent que ça, de nous mettre au bûcher en place publique !

-Mais qu'est-ce que c'est que ces histoires ? Qui t'a raconté des bêtises pareilles ?

-Ben... ma mère ! C'est ce qu'elle me répétait tous les soirs avant que je m'endorme ! « Tu ne dois pas aller chez les Moldus, ils sentent les gens différents, et ils vont te brûler en place publique comme le petit monstre à la pilosité verte que tu es ! Bonne nuit ma chérie ! »

-Mon Dieu, lâcha l'apprentie journaliste, dans un effort de courtoisie.

Elle se concentra à nouveau sur le plan accroché au mur.

-Bon, c'est pas compliqué. On va prendre Victoria jusqu'à Euston, puis on prend Nothern jusqu'à Bank. De là il nous suffit de prendre Cirle jusqu'à South Kensington puis District jusqu'à Acton Town. Après on a juste à prendre Picadilly et à s'arrêter à Hyde Park Corner. Puis on marchera jusqu'à Green Park, le pub ne sera pas très loin.

-J'ai pas compris un traître mot de ce que tu viens de dire, confessa la jeune hippie, penaude.

Lily leva les yeux au ciel :

-Suis-moi.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Ven 21 Sep 2012 - 15:21

Lily mena une Myo inquiète (pour ne pas dire au bord d'une attaque dès qu'un pauvre moldu la frôlait) vers l'entrée du quai et se dirigea vers les guichets.

- Très bien, je vais nous acheter des billets. Tu as des livres sur toi? S'enquit-t-elle auprès de sa camarade.

- Des livres? Heu...tu as besoin d'un livre de quoi? Demanda incertaine la jeune fille.

- Mais non, pas des livres! Des livres sterling! Tu sais bien, la monnaie des moldus.

Myo regarda ses pieds et bafouilla une réponse incompréhensible. Lily leva les yeux au ciel pour la énième fois depuis qu'elles étaient parties et fouilla dans son porte-monnaie.

- C'est bon, j'en ai assez sur moi. Il faut vraiment te refaire une culture si tu veux mon avis. Bref, attends-moi ici, je reviens.

A peine avait-elle dit cela, elle partit vers les guichets sans attendre une réaction chez sa pauvre camarade. La blonde acheta tranquillement un paquet de dix triquets et retourna là où elle avait laissé Myosotis. Sauf qu'elle n'était pas là. Elle regarda la foule autour d'elle mais ne vit aucune fille à la chevelure chlorophyllée. Ne me dites pas qu'elle s'est perdue...

Elle scanna la foule jusqu'à repérer la jeune fille dans un coin au bout de dix minutes. Lily avança à grandes enjambées vers elle, passablement agacée et se planta devant elle, la foudroyant du regard.

- Je peux savoir ce que tu fiches ici?! Je t'avais dit de m'attendre sans bouger!

- Ils vont nous repérer, tu ne comprends pas? J'ai du me cacher pour qu'ils ne s'aperçoivent pas que je suis là.

- Sur ce point, c'est réussi, siffla la journaliste. Maintenant on arrête ces débilités de gamines de cinq ans et on se ressaisit! Ils ne peuvent PAS savoir ce que tu es, ils croient que la magie n'existe PAS. Alors tu vas venir avec moi, on va prendre ce p***in de métro et on va découvrir l'identité de ce mystérieux "ami" du doyen, c'est compris?

Elle avait l'impression d'agir comme sa mère, mais bon sang, cette fille avait un an de plus qu'elle et elle se comportait comme une petite-fille. Un peu de nerf, on est plus en maternelle!

- Compris, couina la pauvre Myo, souhaitant partir de cet endroit au plus vite.

Sans ménagement, la jeune blonde traîna sa co-équipière vers les machines et lui expliqua brièvement comment passer son billet. 15 minutes plus tard, une Lily au bord de l'explosion se dirigea vers la quai d'un pas rageur, suivie par une Myo craintive et collée à ses basques.

- Je suis désolée si ça a pris autant de temps, essaya Myo. Elle n'avait jamais été d'un caractère décidée, alors avec cette fille, elle se sentait minuscule.

- Ne parlons plus de ça, le sujet est clos et crois moi c'est mieux ainsi. Bon, le quai devrait être au bout du couloir, espérons qu'on ne rate pas le prochain train.

Une fois arrivées sur place, les deux jeunes filles attendirent dans un silence un peu gênant. Lily soupira et essaya de se calmer. Ce n'était pas la faute de Myosotis si elle n'avait jamais utilisée les transports moldus (ou très peu), mais disons qu'elle était fatiguée de tout ce cirque à la WOW. Et le fait que sa coéquipière ait le béguin pour le doyen (comment c'était possible, mystère absolu) ne facilitait pas les choses. Principalement parce qu'elle ne le supportait pas, ce vieux pervers incompétent. Elle jeta un coup d'œil à Myo. On aurait dit un chiot égaré...

Autant essayer de faire la conversation, histoire de passer le temps ou le voyage jusqu'au Chemin de Traverse allait être soporifique. Et la pauvre Myo avait bien besoin de se changer les idées.

- Sinon, heu...tu étais où avant de venir ici? Tu me dis quelque chose mais j’arrive pas à te situer.

- J'étais à Beauxbâtons, une année au dessus de toi. Je t'ai pas mal croisé dans les couloirs, mais on a jamais discuté.

- Je me disais aussi. Dit-elle avec un petit sourire. La France ne te manque pas trop?

- Non! Enfin si, mais...heu... Myo hésita.

- Si tu veux pas, je n'insiste pas. C'est juste que je trouve un peu dur de tout quitter pour aller dans un pays étranger. Je veux dire, ma famille est ici et je suis d'origine Anglaise mais je me sentais plus à ma place. Le mal du pays sans doute. Gloussa-t-elle. Et ta famille? Tu l'as laissé là-bas?
Revenir en haut Aller en bas


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Ven 21 Sep 2012 - 18:00

Myosotis voulut répondre, mais une voix mélodieuse s'éleva dans les airs, la coupant :

-Attention à la bordure du quai !

Le train arriva dans un fracas, et les deux jeunes sorcières montèrent à bord, s'asseyant côte à côte.
Myo était un peu intimidée par Lily, qui avait un caractère plus volcanique qu'il n'y semblait de prime abord. En fait, elle l'enviait un peu : elle avait l'air à l'aise en toute circonstance, contrairement à elle, qui avait le charisme d'une serpillière et qui était dotée de phobies en tout genre.

Bon, certes, c'était difficile de passer outre toute une vie d'endoctrinement maternel, mais... ça ne pouvait pas lui faire de mal d'imiter un peu la blondinette, de revoir ses préjugés et de sortir un peu plus du monde sorcier et OH MON DIEU CE VIEUX MOLDU VENTRIPOTENT VENAIT DE LA FRÔLER ARGH !

La jeune fille couina et inconsciemment, agrippa le bras de sa camarade.
Cette dernière poussa un long soupir, mais préféra détourner son attention plutôt que de l'accabler davantage :

-Alors, ta famille ? insista-t-elle. Elle est toujours en France ?

Myosotis s'autorisa un petit sourire.

-Oui ! Ma famille me manque, enfin... mon frère me manque. Je l'ai pas vu depuis plus d'un an, quand même...

-Depuis plus d'un an ? s'étonna Lily. Mais la rentrée universitaire, c'était y'a quelques semaines seulement !

-Oui mais...

Myo sembla mal à l'aise :

-Ma mère n'a pas voulu que je rentre pour l'été... murmura-t-elle.

-Quoi ?!

-Elle m'a envoyé une beuglante, où elle m'a dit qu'elle voulait plus d'une engeance aux cheveux démoniaques comme fille, ou un truc du genre. Et que du coup j'avais qu'à rester à la fac pour l'été.

-Mais... pourquoi ?!

-C'est un peu de ma faute, admit Myo, honteuse. J'ai...

Elle se mordit les lèvres :

-J'ai refusé de m'inscrire en Botanique, avoua-t-elle d'une voix étouffée.

-C'est tout ?! S'exclama la Zeta, étonnée.

-Il faut que tu saches que je viens d'une grande famille de botanistes. Ma mère l'est, mon père aussi, leurs parents idem. Mon oncle est le prof de Botanique de la WOW. Enfin bref, quand j'ai pris Sciences Occultes, ça a été une grande déception pour elle.

-Et ton père ?

-Oh lui il s'en fiche !... enfin je crois. Je l'ai pas vu depuis des années. Mais il m'envoie toujours un hibou pour mon anniversaire ! Il est très occupé, c'est un aventurier-botaniste, il parcourt la Terre à la recherche de nouvelles plantes magiques ! Aux dernières nouvelles il était en Tanzanie !... ou en Amazonie ? Je sais plus...

Lily considérait la fille aux cheveux verts avec un sentiment de pitié. Pas étonnant qu'elle ait le quotient émotionnel d'une apprentie sorcière au jardin d'enfants, avec la famille qu'elle se traînait !

-Alors t'as fait comment ? lui demanda-t-elle. T'es resté à la WOW pendant toutes les vacances ?

Myosotis hocha la tête :

-Oh, ça me dérange pas ! Y'a moins d'animation, c'est sûr, mais comme le Docteur Magouille vit là lui aussi, j'ai eu le plaisir de le croiser souvent ! Aaaah, le Docteur Magouille, quel homme...

Elle soupira d'aise en pensant à son aimé, serrant sa petite poupée vaudou contre elle, ne remarquant pas la moue dégoûtée de Lily.

-Ah, notre correspondance ! fit cette dernière, heureuse d'avoir une excuse pour dévier la conversation.

Elle n'avait pas envie d'entendre Myosotis s'étendre davantage sur son amour inconditionnel du doyen... même si un jour, par pure curiosité malsaine, il faudrait qu'elle lui demande ce qu'elle pouvait bien lui trouver.

En tout cas, l'évocation du moustachu chapeauté avait laissé Myo comme en transe, et c'est avec un sourire niais aux lèvres et les yeux brillants qu'elle suivit Lily vers un nouveau quai, sans même prêter attention aux non-sorciers tout autour d'elle.

-Ah ben au moins je sais ce qu'il faut faire si elle devient hystérique, grommela la Zeta à elle-même.

La hippie tourna la tête, souriant toujours :

-Tu as dit quelque chose ?

-Non non...

Les deux filles montèrent dans un nouveau wagon, et s'installèrent l'une en face de l'autre.

-Et toi ? Elle est comment, ta famille ?






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Dim 23 Sep 2012 - 19:22

Lily ne put s'empêcher de faire un petit sourire. Elle avait beau avoir grandit dans un contexte familial un peu chaotique, elle ne changerait pas une virgule de son histoire.

- Ma famille? Légèrement compliqué et un peu chaotique. Je suis fille unique de parents divorcés. Heureusement d'ailleurs. Commenta-t-elle de manière pensive.

- Heureusement ? Tu es contente que tes parents ne soient pas ensemble? Demanda Myo avec un regard surpris. C'était la première fois qu'on lui disait un truc pareil.

- Oui. Affirma la blonde le plus naturellement du monde. A ses yeux, le divorce de ses parents était la meilleure chose qui soit arrivé à sa mère et cela leur avait permis de s'éloigner de son père.

- Ah bon...Tu n'as jamais voulu qu'ils se réconcilient quand tu étais petite? Je ne sais pas, n'importe quel enfant rêve de voir ses parents unis pour la vie et des choses comme ça. Commenta Myo.

- Pas moi en tout cas. Déclara sa coéquipière avec fermeté.

Le wagon passa sous un tunnel et les lumières s'éteignirent. Lily concevait bien que Myo ne comprenait pas sa façon de voir les choses, ainsi elle réfléchit durant cette pause forcée si oui ou non lui raconter son histoire. Pas grand monde la connaissait, elle avait toujours eu du mal à en parler. Surtout de lui, son père. Cette maudite crapule. il leur avait rendu la vie infernale après le divorce et ne ratait pas une occasion de l'utiliser elle comme arme contre ses mères, principalement contre son ex-femme. Son ego ne s'était apparemment toujours pas remis de l'échec de son mariage avec Juliet. Crétin...

La lumière revint et Lily détailla Myo du regard. Quelque chose lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance. Alors elle se jeta à l'eau.

- Je vois que tu es un peu perdue. Voyons...Hésita Lily, ne sachant pas vraiment comment commencer. Mes parents se sont rencontrés quand ils étaient jeunes, trop jeunes. Ils se sont marier pour des mauvaises raisons, sans se connaître vraiment et trop rapidement. Leur bonheur conjugal a duré assez peu de temps, le temps que je sois mise au monde et que j'apprenne à me tenir debout. Ensuite...

- C'est devenu un cauchemar? Demanda Myo, avec un regard de compassion. La Zeta n'était pas aussi forte qu'on aurait pu le croire. A ce qu'elle voyait, Lily possédait une faille. Sa famille.

- Oui. Mais pas dans un sens violent ou quoi que ce sois! Précisa-t-elle rapidement. Mon père a simplement montré son vrai visage. Autant te dire qu'il n'est pas joli joli. Ma mère ne savait plus quoi faire et moi...moi j'ai grandit sans père, témoin de leur rupture.

Lily dévia le regard. Elle n'avait pas beaucoup de souvenirs de cette époque, mais le peu qu'elle possédait n'était pas vraiment un conte de fée. Myo regarda la blonde avec tristesse. Ce n'était jamais très drôle d'avoir un parent "maléfique". Elles avaient un point commun, malgré tout.

- Bref, ma mère a dit stop. Elle avait rencontrée celle qui est ma belle-mère, Cassy. Mon père ne s'est jamais remis d'ailleurs. Sa femme avec une autre femme. Gloussa Lily. Ils ont divorcé et on a déménagé en France. Mon père n'a pas arrêté les manigances pour nous mettre des bâtons dans les roues, son sujet préféré étant ma garde exclusive. Comme si je voulais vivre avec lui! Enfin, il n'a clairement pas gagné et j’ai vécu des années de folie avec mes mères. Elles sont adorables mais...un truc ne tourne pas rond dans leur tête. Exaspérant mais c'est ce qui a rendu ma vie intéressante et amusante. Sourie-t-elle.

- Mais ton père dans tout ça? Si je me souviens bien, c'est lui qui nous a aidés dans cette affaire, non?

Sa coéquipière se raidit. Apparemment, elle avait touché un point sensible.

- Je n'ai pas eu le choix. C'était ça ou ne jamais découvrir à temps ce qui se cachait derrière le contrat. J'essaye de l'éviter le plus possible mais je le vois, forcée, une fois par an. Et de temps en temps je l'écris. Genre trois fois par an.

- Mais il nous a quand même aidé, il ne peut pas être si mauvais. Remarqua Myo. Lily était sa fille tout de même.

La jeune blonde ne fit que ricaner de manière ironique. Elle ne voulait visiblement pas continuer cette conversation, Myo le voyait bien. En question de secondes, Lily c'était fermée comme une huître. Elle cachait quelque chose mais elle n'osa pas insisté. La mettre en colère n'était pas une bonne idée, elle avait déjà eu un aperçu plus tôt dans la journée.

Le silence s'installa et aucune des deux filles ne dit un mot. Un moment après, elles descendirent pour prendre la deuxième correspondance toujours en silence. Myo commençait à s'inquiéter. Le mutisme de sa collègue n'était pas normal, même quand elle s'était énervée, elle avait dit ce qu'elle pensait. Maintenant, elle était totalement focalisée sur le chemin et s'assurait à peine que Myo la suivait bien.

Elles arrivèrent au quai et prirent place dans le wagon, l'une à côté de l'autre. Le métro partit dans sa course quelques instants après. Lily tira sur la manche de Myo et murmura:

- Ne paniques surtout pas, mais un type nous suit.

- Quoi?! S'étrangla Myo d'une petite voix. Merlin, ses prédictions allaient se réaliser et on allait les brûler comme sa mère lui avait si souvent répété.

- Je ne l'ai remarqué qu'il y a un quart d'heure mais ça fait peut-être plus longtemps qu'il nous a pris en filature. On est encore trop loin du Chaudron Baveur, donc on peut encore le semer sans qu'il sache où on va. Expliqua-t-elle rapidement.

- Mais comment on va faire? Demanda Myo, totalement paniquée.

- Chut, pas si fort! Voilà ce qu'on va faire. Au prochain arrêt, je vais descendre par cette porte tandis que toi tu vas descendre par celle-là.

- Mais je vais me perdre, on peut pas se séparer. S’inquiéta sa collègue.

- Mais on ne va pas se séparer. Une fois qu'on sera toutes les deux sur le quai, on fera semblant de se diriger vers les couloirs de sortie. N'importe lequel. Par contre on doit s'assurer qu'il soit bel et bien descendu du train, sinon, ça ne marchera pas. Une fois qu'il est suffisamment loin du train, on devra sprinter comme si notre vie en dépendait et on remontera dans le train au dernier moment. Il ne pourra plus nous suivre et la personne qui lui a demandé de nous suivre ne saura pas ce qu'on va faire. Simple et efficace. Tu te sens capable de le faire? Demanda-t-elle avec un regard déterminé.

- Heu...oui, je crois. Dit la pauvre Gamma d'une voix hésitante.

Un bruit leur signala que l'arrêt suivant approchait.

- Alors, c’est parti!

Lily ne put s'empêcher de faire un petit sourire, les yeux brillants d'excitation. Enfin un peu d'action!
Revenir en haut Aller en bas


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Mar 25 Sep 2012 - 2:10

Myosotis n'était pas très sûre d'elle... mais elle n'avait pas envie de décevoir Lily, aussi elle décida de tenter le coup malgré tout.

D'un pas complètement saccadé, elle se dirigea vers une des sorties du wagon, et sentit des yeux la fixer dans son dos. Elle déglutit, mais continua d'avancer.

«Allez ma fille, ne panique pas ne panique pas ne panique pas ne panique pas ne panique pas !»

La fille chlorophyllée avait l'impression très appuyée que la personne qui les suivait avait choisi de sortir du même côté qu'elle, et la collait de près. Myo sentait son courage s'enfuir... mais elle se ressaisit et continua son chemin. Après tout, ça voulait dire que le plan de Lily avait fonctionné !

Elle entendit le dernier appel pour le métro, et se rappela des mots de sa camarade.

-Il est temps de sprinter comme si ma vie en dépendait !

La jeune fille fit volteface, et se mit à courir à grandes enjambées. Mais presque aussitôt, elle fut stoppée dans son élan par une pression sur son bras.
Quelqu'un venait de l'agripper, et la tira en arrière.

Sous le choc, la jeune française vit avec horreur le métro démarrer, et Lily la regarder les yeux ronds et la bouche arrondie, à travers une des vitres du train, avant de disparaître à toute vitesse dans un tunnel obscur.

-NAOOOOON !

Elle se retourna vivement, le cœur battant, et fit face à son « poursuiveur », prête à en découdre s'il le fallait. Mais elle fut tellement surprise qu'elle ne pensa même pas à dégainer sa baguette.

-Vous ?! Mais que faites-vous ici ?

Sous ses épais sourcils grisonnants, le professeur Sausurrus fixait l'étudiante d'un air pernicieux. Il avait troqué son habituel chapeau pointu contre un feutre, et sa robe de sorcier était cachée sous un grand imperméable beige, plus dans le style des Moldus. Par contre, son perroquet Philibert était toujours juché sur son épaule, et regardait Myo avec le même regard que son maître. Quelques moldus leur jetèrent une œillade interdite, avant de reprendre leurs chemins dans le dédale des couloirs du métro.

-Il me semble que c'est moi qui devrait vous poser cette question ! siffla le professeur de Langues.

-Tout à fait ! Tout à fait ! s'exclama Philibert en agitant ses ailes.

Sausurrus fronça ses longs sourcils :

-Vous ne devriez pas être en cours, mademoiselle ?

Myosotis haussa les épaules :

-Ben non, je suis en Sciences Occultes, on a jamais cours aussi tôt ! Et vous, vous n'avez pas des cours à donner ?

Le professeur sembla réaliser quelque chose, et sembla d'un coup très gêné.

-Eh bien... oui, c'est une façon de voir les choses...

Myosotis soupira, et s'échappa de l'étreinte du sorcier.

-Bon, eh bien ce fut un plaisir, monsieur, mais j'ai à faire, et...

-Je sais ce que tu complotes, mauvaise graine ! s'énerva soudain le prof, passant par là même du vouvoiement au tutoiement. Tu veux compromettre contre notre doyen bien-aimé dans cette histoire de sort musical où il est blanc comme neige ! Je t'ai entendu comploter avec d'autres filles, tout à l'heure !

Myo écarquilla les yeux :

-Vous pensez vraiment que je veux compromettre le doyen ?... commença-t-elle, surprise.

-Évidemment ! Quoi d'autre ? C'est même pour ça que je vous ai suivi ! Bande d'ingrates ! Après tout ce qu'il a fait pour l'université !

-Sales ingrates ! Sales ingrates ! croassa le perroquet sur son épaule.

-Mais Monsieur, je suis persuadée que le docteur Magouille est innocent ! Je veux le prouver et le montrer à la fac entière.

Sausurrus parut un moment interloqué, puis s'exclama :

-Oh, mais attends... je reconnais cette couleur fantaisiste de cheveux ! Tu es la jeune fille qui a crié ton amour au doyen dimanche, pendant le cours de Potion Miracle !

Myosotis rougit. Elle ne se rappelait plus trop de ce soir là, sans doute à cause d'une énième surconsommation d'herbe magique de l'Oncle Bob... mais bon, il était fort possible qu'elle ait fait des choses étranges de la sorte.

-J'aime beaucoup le docteur Magouille, avoua-t-elle. Je ne ferai jamais rien qui puisse lui nuire !

Le sorcier hocha la tête :

-Il faut croire que je me suis trompé. Vois-tu, j'ai moi-même beaucoup d'admiration pour notre doyen, alors je suis très pointilleux sur les dérives des étudiants à son égard, vois-tu, comme par exemple cette fameuse fois où...

Myosotis, qui connaissait la propension du professeur à raconter sa vie pendant des heures, préféra couper court :

-Heu, excusez-moi, professeur, mais je dois *vraiment* y aller !

-Oh oui,vas-y ma petite, il faut que j'aille enseigner les langues de toutes façons, et mes étudiants doivent déjà m'attendre, ah, j'ai une anecdote très rigolote à ce propos, c'était un jour où...

-Au revoir, Monsieur !

Myosotis n'attendit pas la fin de l'anecdote du sorcier, et détala dans les couloirs souterrains.

Elle croisa tout un groupe de jeunes Moldus qui discutaient bruyamment, et commença à raser les murs.

-Rha, cet abruti de prof m'a fait perdre Lily, pesta-t-elle. Comment je vais faire ?

Elle soupira longuement. Elle aurait préféré être chez elle, dans sa maison-citrouille, entourée par sa vraie famille, c'est-à-dire ses amis de Gamma Phi Orties. Mais ce n'était pas le moment de rêvasser.

Elle regrettait amèrement de ne pas avoir amené son miroir à double sens. Mais quelle idiote ! Comment allait-elle faire pour retrouver sa camarade ?

Myosotis prit une longue inspiration, et tenta de réfléchir, alors qu'elle sortait du métro et se retrouvait enfin à l'air libre.

Connaissant Lily, elle n'allait pas revenir en arrière pour la chercher, et l'attendrait plutôt à destination, c'est à dire au Chaudron Baveur. Qui était pas loin, si sa mémoire était bonne, d'un endroit appelé Green Park.

Myosotis cogitait à tout ça, en marchant d'un pas rapide et effrayé dans les rues qu'elle ne connaissait pas.

Au bout d'un moment, elle réalisa quelque chose d'étrange : ses pas l'avaient mené dans un quartier qui ne ressemblait pas aux autres. Tous les gens qu'elle croisait n'étaient pas vêtus comme les autres moldus (ou plutôt, comme l'idée qu'elle se faisait des moldus). Il y avait davantage de froufrous, de dentelles, de couleurs vives, et de fantaisies capillaires.

Elle croisa une femme qui arborait des cheveux pratiquement aussi verts encore que les siens, et ne put s'empêcher de sourire.

« Mais quel est cet endroit étrange ? » songea-t-elle.

Elle leva la tête, et lut une banderole où était écrit "Camden Town".

Alors qu'elle avait la tête en l'air, un jeune couple s'approcha d'elle.
La jeune femme, une punkette qui arborait une gigantesque crête rose sur le crâne, lui lança :

-Hey, salut ! J'adore tes cheveux !

Myosotis esquissa un sourire sincère, aux anges :

-Oh merci ! C'est bien la première fois qu'on me le dit ! J'adore les tiens aussi !

-Tu es nouvelle dans le quartier ? demanda le jeune homme, dont les cheveux étaient aussi rouges que le sang.

-En fait je suis plus ou moins... perdue.

-Oh, et tu viens d'où ? On peut peut-être t'aider ! s'exclama la femme.

-Vous... vous êtes des moldus, n'est-ce pas ?

Les deux froncèrent les sourcils :

-Des quoi ?!

Myo hocha la tête : seuls les moldus ne connaissaient pas le mot « moldu ». Mais ceux là lui paraissaient étrangement différent de ceux qu'elle voyait dans ses cauchemars : pour commencer, ils étaient... sympas.

Le punk se ralluma la cigarette roulée qu'il tenait à la main avec un instrument bizarre qui produisait des étincelles lorsqu'on appuyait dessus.

Myo poussa une clameur en sentant la fumée :

-Oh ! Mais tu ne peux pas fumer cette cochonnerie !

-Pourquoi, tu fais partie de la police ? railla la femme aux cheveux roses en ricanant.

-Non, mais je ne peux pas le laisser s'intoxiquer avec une horreur coupée avec je ne sais quoi alors que j'ai juste là de la Ganja Myosotiana, la meilleure herbe de ma composition !

Elle sortit un sachet d'herbes de la poche de son jean, et ses les deux ouvrirent des yeux ronds et émerveillés.

-Wouah de la verte ! Et pure ! Tu gères !

-Tu nous en filerais un peu ?!

Myosotis tenta le tout pour le tout :

-En fait, j'aimerais aller à Green Park ! Je vous donne tout mon stock si vous m'emmenez !

-Mais bien sûr ! On a une voiture, on t'emmène où tu veux !

-Une... voiture ?!

Qu'est-ce que ça pouvait bien être, une voiture ?
Bah, tant que ça l'amenait à destination...






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Mer 26 Sep 2012 - 18:45

- C'est pas vrai! Mais c'est pas vrai, c'est pas vrai. ARGH!!!

Lily donna un coup de pied au siège à côté d'elle. Un passager la regarda d'un air interloqué et légèrement agacé mais dévia vite le regard lorsque ses pupilles croisèrent celles de la jeune fille. Elle avait envie de massacrer le monde entier à cet instant précis. Myosotis avait été kidnappée/retenue/enlevée devant ses yeux et elle n'avait rien pu faire. RIEN. Même pas prendre une photo de l’agresseur tellement ce p****n de satané de métro allait vite.

Bon, autant reprendre son calme. Myosotis n'était pas stupide et n'était pas âgée de cinq ans, elle savait se défendre. Du moins elle priait activement n'importe quel dieu pour que ça soit le cas. Sinon, il y aurait du haché de blonde au menu du restaurant universitaire, courtoisie d'un certain Gamma particulièrement ronchon. Il n'y avait pas à dire, elle était dans un sacré pétrin. Et dans l’éventualité que Myo s'échappe de son capteur (ce qu'elle espérait de tout son coeur), bonne chance pour la retrouver.

Elle soupira et alla s'asseoir. Elle regarda discrètement le miroir du doyen, précieusement gardé dans son sac. Heureusement, elle l'avait toujours sur elle et...Mais bien sûr! Elle pourrait contacter Myosotis grâce au miroir et la retrouver sans trop de difficulté. Evidemment, bonne chance pour utiliser un miroir discrètement dans un wagon de métro. Ni une ni deux, la jeune fille descendit du train au prochain arrêt et fonça dans les toilettes publiques les plus proches. Autant la localiser avant qu'elle ne s'éloigne trop de la position où elles avaient été séparées.

Les toilettes avaient beau être sales, puantes et totalement infréquentables à certaines heures, elles avaient au moins le mérite d'être discrètes. Elle pourrait donc utiliser son miroir sans se risquer à être vue par des passants.

Au bout de plusieurs appels sans réponse, sa frustration revint mais cette fois ci multipliée par mille. Cette idiote de Myosotis n'avait pas son miroir avec elle! Non mais franchement, elle allait faire comment maintenant? D'un geste rageur, elle jeta son miroir dans son sac et sortit de la cabine où elle s'était réfugiée.

Elle commença à faire les cent pas dans ces toilettes putrides, à la recherche d'un plan d'action. Localiser une sorcière à Londres était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Il fallait trouver autre chose.

- Mais quoi bon sang? Quoi? Marmonna-t-elle.

- Tu devrais peut-être arrêté de faire des tours dans les chiottes. J'ai envie de dégueuler rien qu'en te voyant. Répliqua une voix.

Lily leva la tête en direction de la porte pour voir un type vêtu n'importe comment. Il devait avoir une trentaine d'année et empestait l'alcool à trois mètres à la ronde.

- Alors, que fait une nana comme toi dans ce trou à rats? Ricana l'homme en faisant mine de s'approcher de la blonde.

- S'en aller. Alors... Lily s’approcha de la sortie mais le type lui bloqua la route.

- Tss, tss...C'est pas bien poli tout ça, hein? Surtout à la famille.

- Hein? Vous n'êtes pas de ma famille et je vous demande de me laisser partir. Maintenant. Répliqua-t-elle d'une voix froide.

- Tu me reconnais pas? C'est pas grave, je vais t'aider à t'en rappeler...

- Ne me touchez pas, vieux chien galeux!

- Je vois qu'on sort les insultes. Ce n'est pas très beau dans la bouche d'une fille.

Ne tenant plus, Lily donna un coup bien placé dans l'entrejambe de ce taré et fonça vers la sortie. A terre, l'homme lui prit la cheville et la jeune fille faillit finir sur le pavé sale de la pièce. D'un coup de talon, elle lui écrasa les doigts et put se libérer. Elle courut ensuite vers la sortie, direction la rue. Elle refusait de rester une seconde de plus dans ce métro horrible.

Une fois à l'air libre, elle eut du mal à se repérer. Elle ne connaissait pas très bien le quartier où elle se trouvait actuellement. Sans prendre le temps de réfléchir, elle s'éloigna le plus vite possible de la bouche de métro, histoire que ce psychopathe ne la retrouve pas. Note à elle-même: ne plus visiter les toilettes du métro londonien.

Perdue et choquée de ce qui avait failli se passer quelques instants auparavant, la jeune fille déambule dans la rue jusqu'à tomber sur un arrêt de bus. Autant essayer d'aller au Chaudron Baveur, vu que le plan de retrouver Myo était au point mort. Et puis, elle l'avait peut-être un peu sous-estimée, la Gamma. Autant lui faire un minimum de confiance. De toute façon, elle ne pouvait pas faire grande chose de plus.

Une fois un itinéraire planifiée vers Hyde Park, elle monta tranquillement dans le bus qui lui correspondait. La route risquait d'être longue.

Revenir en haut Aller en bas


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Jeu 27 Sep 2012 - 14:31

Myosotis sortit d'une minuscule Austin Mini décorée d'un énorme Union Jack. Une épaisse fumée blanche la suivit.

-Merci encore les gars ! J'ai changé d'avis sur les Moldus grâce à vous ! pouffa-t-elle, les yeux un peu rougis par la fumette.

-Ton herbe c'est la meilleure! lança une voix, quelque part dans le brouillard de la voiture. T'es trop géniale !

-On s'est bien marrés ! N'hésite pas à nous appeler, Myo !

La fille aux cheveux verts partit d'un rire gloussant en regardant la suite de numéros que les deux moldus lui avaient notés sur un bout de papier.

-Dès que j'aurais compris ce que c'est je n'y manquerai pas !

Elle fit un signe d'adieu à la Mini, qui redémarra en trombe.

Décidément, elle se sentait en veine. Sans doute grâce aux nombreuses cigarettes magiques qu'elle venait d'enquiller. Pour être magiques, elles étaient magiques : tous ses soucis avoir disparu ! Ses phobies ? Balayées ! Et à la place, cette impression vaseuse que tout allait bien se passer.

Un sourire niais aux lèvres, elle commença à se balader dans le quartier. Quelques personnes la regardèrent avec circonspection, mais elle n'en avait cure : elle était heureuse !

Après près d'une demi-heure de flâneries, elle stoppa devant un pub, juste à côté d'une vieille librairie.

-Aah le Chaudron Baveur ! Je suis siiiii contente ! glapit-elle.

Elle se précipita au dedans, et exulta : l'endroit était comme d'habitude. C'est-à-dire sombre, glauque et peu accueillant. Le barman, un vieux sorcier chauve qui essuyait des verres malpropres avec son tablier pas très ragoûtant, lui jeta une œillade torve.

Myo balaya du regard les murs à la décoration surchargée, et se mit à détailler les clients : il y avait quelques gobelins qui buvaient des godets en savourant un énorme pain de nain, un mage aux yeux exorbités qui fixait le vide devant lui, trois sorcières vêtues de fourrure qui piaillaient en détaillant les achats qu'elles venaient de faire au Chemin de Traverse, et une blonde à l'air grave qui tapotait ses doigts sur la table devant elle en signe d'agacement.

-Lilyyyy ! cria-t-elle en courant vers cette dernière.

La Zeta se leva, les yeux ronds, comme surprise que sa camarade soit arrivée jusque là.

-Myo ! Je me faisais du souci ! Qu'est-ce que... arf !

La fille chlorophylle venait de se jeter dans les bras de la blonde.

Après un câlin de quelques minutes, Lily se racla la gorge :

-Heu... Myo... tu veux bien me lâcher ?

-Ah, oui, désolée...

Elle recula et esquissa un sourire niais :

-J'ai rencontré des moldus super sympas, ils m'ont amené jusqu'ici dans une « toiture » ou un truc du genre, je crois bien que ma mère avait tort en fin de compte !

Elle se tut en réalisant que son interlocutrice avait l'air particulièrement de mauvaise humeur.

-Ça va ? demanda-t-elle d'une voix douce.

-Allons à Indigo et rentrons vite, j'en ai vraiment marre de cette excursion ! souffla l'apprentie journaliste.

Myo fronça les sourcils. Il devait s'être passé quelque chose, mais elle connaissait maintenant un peu mieux Lily, et il valait mieux la laisser parler d'elle-même plutôt que de lui poser des questions qui la bloquerait et la ferait se fermer comme une huître.

-Ok, c'est vraiment pas loin, tu vas voir !

Myo et elle se dirigèrent vers l'entrée cachée du Chemin de Traverse.
En silence, les deux étudiantes marchèrent dans la rue commerçante achalandée, croisant des sorciers et sorcières de tout âge et de toute condition.

Elles passèrent devant Fleury & Botts, le magasin de farces et attrapes des Weasley, et de nombreuses boutiques de mode.

Puis, à la lisière de l'Allée des Embrumes, Myo stoppa devant une toute petite échoppe, surmontée d'un énorme carré bleu où l'on pouvait lire : INDIGO ©.

-Voilà, c'est là !






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
avatar
Le Narrateur

Messages : 503

MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Jeu 27 Sep 2012 - 18:29

Les deux filles entrèrent dans la boutique Indigo.


L'établissement était vide à cette heure.

Elles se dirigèrent droit vers un employé, vêtu d'un gilet couleur indigo, qui était en train de bâiller en lisant le Mensuel de la Métamorphose, assis sur une chaise.

-Excusez-moi, commença Lily, je...

-Vous avez pas vu le panneau ? la coupa sèchement l'employé.

Il désigna une grande pancarte qui clamait : « Prenez un ticket et patientez ».

Lily soupira, et agita sa baguette : un ticket numéroté arriva dans ses mains.

-On est quel numéro ? demanda Myo en regardant au dessus de son épaule.

-Le 26.

Les deux filles levèrent les yeux vers le mur du fond de la boutique, où l'on pouvait lire : « Un peu de patience, nous servons le client #22 ».

-Comment ça le client 22 ? Y'a personne dans la boutique ! Y'a personne avant nous ! s'énerva la Zeta.

-Attendez votre tour, soupira l'employé, avant d'humecter lentement son pouce, et de tourner la page de son magazine plus lentement encore.

Myosotis tourna la tête dans tous les sens, et désigna d'un mouvement de menton un comptoir, derrière lequel deux sorcières toutes vêtues d'indigo, discutaient.

-Oh, regarde : y'a deux vendeuses là-bas ! On aura peut-être plus de chances avec elles !

Les étudiantes hochèrent la tête, et se dirigèrent vers ledit comptoir.

-Hum... Excusez-moi ? tenta la Gamma.

-Oh et tu devineras jamais ce qu'il lui a diiiit ! faisait l'une des vendeuse, une grande rousse au nez trop long.

-Oh non, qu'est-ce qui lui a diiiit ? minaudait son amie, une brune un peu boulotte, en tournant une mèche de ses cheveux autour de sa baguette.

-Il lui a dit : je supporte plus cette bestiole, c'est ton croup ou moi !

-Oooh et alors qu'est-ce qu'elle a diiiit ?

-Excusez-moi ? retenta Myo, d'une voix peu assurée.

-Eh bien elle s'est énervée et elle lui a envoyé un sortilège de furoncles, c'était déééégeu !

-Pouah, dégeuuu !

-EXCUSEZ-MOI ! s'énerva Lily, dont la patience arrivait à bout de ses limites.

La rousse envoya un regard dédaigneux aux deux étudiantes :

-Ouais ? Quoi ?

Lily sortit de sa poche le miroir à double face du Dr Magouille.

-Eh bien j'ai un problème avec mon miroir, je voudrais...

-Z'avez appelé le service technique ? renifla avec dédain la brune boulotte.

-Oui, mais y'avait des jours d'attente !

-Z'avez pris un ticket ? fit la rousse.

-Oui !

-Quel numéro ? répliqua du tac au tac la brune.

-Le 26, mais...

-Savez lire ?

La vendeuse rousse désigna le panneau au fond de la boutique, où clignotait encore et toujours : « Un peu de patience, nous servons le client #22 ».

-Mais c'est qui le client 22 ?! s'insurgea Lily.

-C'est vrai qu'on est les seules clientes de la boutique, expliqua Myo d'une voix plus posée que celle de sa camarade.

-Patientez, on vous dira quand c'est vot' tour ! siffla la rouquine au long nez.

Elle se tourna vers sa copine et se mit à pouffer :

-Tu devineras jamais ce qu'il a fait pour se vengeeeer ?

-Noooon, quoiiii ? lui répondit l'autre.

Lily et Myo soupirèrent.

-Bon, ben attendons, qu'est-ce qu'il nous reste à faire d'autre...

Elles s'assirent dans deux fauteuils prévus pour faire attendre les clients. Ils étaient horriblement inconfortables.

-Comment ils arrivent à garder leurs clients ? siffla Lily, énervée.

Elle s'enfonça dans son siège en grommelant.

Une heure passa.

Puis une autre.

Et, alors que les deux jeunes filles s'étaient littéralement endormies l'une sur l'autre...

« ON DEMANDE LE NUMERO 26 ! »

Myo se réveilla en sursaut :

-Hein ? Oui ! Oui, c'est nous !

Elle tira une Lily encore endormie vers le comptoir, ou les deux mêmes vendeuses les regardaient, hautaines.

-Bienv'nue chez Indigo que puis-je pour vous, récita sans conviction la rouquine.

La Zeta prit sur elle pour ne pas laisser exploser sa colère. Elle sortit une nouvelle fois le miroir de sa poche, et le posa sur le comptoir.

-J'aurais besoin de la liste des personnes qui ont appelé ou qui ont été appelé sur ce miroir ces derniers jours.

La brune rondouillarde pouffa de rire :

-On veut espionner son petit-ami infidèle ?

-Non, pas du tout ! répliqua sèchement Lily.

-Ouais c'est ça !

-C'est possible ou pas ? demanda Myo, qui commençait elle aussi à en avoir marre de cette boutique.

-Évidemment ! siffla la rousse. C'est un jeu d'enfants ! Il faut vraiment être arriéré pour ne pas savoir comment on fait !

Elle tapota sa baguette magique sur la surface du miroir. Une sorte de jet scintillant en sortit. D'un geste gracieux de la main, la vendeuse dirigea le flux vers un parchemin, où il se fondit.

-Et voilà. La liste des noms appelés, et en face, la date et l'heure du contact.

Lily se saisit du parchemin, et hocha la tête :

-Bingo !

Elle se dirigea vers la sortie en vitesse, Myo sur ses talons.

-Et surtout, de rien, hein ! lança la vendeuse.

Lily claqua la porte du magasin, sans daigner répondre.

-Alors ? fit Myosotis, très curieuse.

La journaliste en herbe passa en revue toute la liste.

-Nastasie Krapull, Anmalda Moore, Nini Bigglesworth, Cassiopée Fudge. Athénaïs de Fier Castel.. Il n'y a que des noms féminins ! s'exclama-t-elle. Remarque, quand on connaît le lascar...

-Quoi ?!

-Non, rien.

Elle baissa à nouveau les yeux et réfléchit :

-Voyons voir... Om, Connie et moi on a surpris la conversation de Magouille et du suspect quand on était dans son placard. C'était dimanche soir, il devait être 23h passé...

Elle passa en revue la liste, puis s'exclama :

-Et voilà ! Magouille n'a reçu qu'un appel ce soir là : une certaine Elsa Diggle !

Myosotis plissa les yeux, un brin jalouse :

-Elsa Diggle ?

-Tu connais ?

-Non. C'est une étudiante, tu crois ?

-Comment savoir ?

Myo réfléchit un moment :

-J'ai entendu dire qu'ils avaient un annuaire magique au Chaudron Baveur, qui montre où sont les sorciers londoniens à tout moment. Si elle est étudiante, elle sera à la WoW, et sinon, on ira la chercher là où elle est !

Lily considéra la proposition.

-...ça vaut le coup d'essayer !

Les deux filles coururent vers le pub aussi vite qu'elles le pouvaient.
Une fois dans l'établissement, elles se précipitèrent vers le gros registre plein de poussière qui gisait dans un coin. Elles l'ouvrirent, mais toutes les pages, jaunies par le temps, étaient vides.

-Y'a rien d'écrit ? s'étonna Lily.

-Je crois qu'il faut appeler la personne pour la localiser, expliqua Myosotis.

Elle se racla la gorge et récita :

-Elsa Diggle !

Des mots calligraphiés d'une belle écriture victorienne se formèrent sur le papier :

«85 Whitechapel High Street
Whitechapel, London »

-Bon, ben, elle est pas à la WoW, finalement... soupira Lily.

L'affaire n'allait pas être résolue aussi facilement qu'elle le pensait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Mar 2 Oct 2012 - 18:17

Myosotis regardait l'adresse, que Lily s'était empressée de recopier sur un petit bout de papier. C'était une avancée majeure dans leur enquête, mais bizarrement, la jeune femme à la chevelure verte sentait comme un très mauvais pressentiment. Et si finalement tout le monde avait raison, et si c'était le (...enfin, plutôt, la) coupable qui les attendait là-bas ? Qu'est-ce qu'elles allaient bien pouvoir faire ? Étaient-elles de taille à l'affronter ?

« Oh mais à quoi je pense, moi ?! Magnus Magouille est forcément innocent ! » songea-t-elle. « Donc cette Elsa ne peut pas être la coupable... Enfin... je crois ? »

Néanmoins, elle tenta une échappatoire :

-On rentre à la WoW ?

Lily la regarda comme si elle était folle :

-Bien sûr que non ! On est à deux doigts de connaître le fin mot de toute cette histoire, et toi tu voudrais rentrer ? T'imagine si on tombe sur le responsable du sort ? Ça ferait un super article !

-Ah oui, répondit sans enthousiasme la Gamma.

Elle sembla réaliser quelque chose, et baissa des yeux larmoyant vers sa comparse :

-Mais promets-moi qu'on reprend plus le métro ! S'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît !

La Zeta considéra la chose un instant :

-Moui... Après tout on est loin de la fac, et on est dans un quartier sorcier. Rien ne nous empêche d'utiliser la magie !

Le visage de Myosotis se fendit d'un sourire reconnaissant.

-Oui ! Utilisons la cheminée du Chaudron Baveur !

Après avoir acheté un peu de poudre de cheminette au barman chauve, les deux étudiantes grimpèrent dans l'âtre de l'immense cheminée du pub. Elles récitèrent d'une même voix :

-85 Whitechapel High Street !

Puis elles jetèrent la poudre dans les cendres.

Un feu aussi vert que les cheveux de Myo les entoura, et soudain, tout s'évanouit autour d'elles.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Myosotis se trouvait debout dans une rue typiquement moldue, fort heureusement déserte. Des véhicules du genre de celui qui l'avait amené au pub étaient garés de chaque côté de la route. Myo fronça les sourcils.

-On était pas censé atterrir dans une cheminée ? Demanda-t-elle.

-Il devait pas y en avoir dans les environs, la cheminette a du nous lâcher au plus près ! Expliqua Lily, qui se tenait juste à côté d'elle ;

La hippie hocha la tête, et suivit sa camarade blonde qui avait déjà commencé à inspecter les numéros des bâtiments alentours.

Les deux filles arpentèrent la rue d'un côté, puis de l'autre. Puis, alors qu'elles n'y croyaient plus, Lily s'exclama :

-Regarde ! Le n°85, c'est là !

C'était une toute boutique de dépôt vente un peu miteuse, à la vitrine noire de crasse. Les deux enquêtrices en herbe étaient passées plusieurs fois devant sans la remarquer, tellement elle était insignifiante.

Il fallait dire que dans cette rue, on ne voyait que l'immense galerie d'art qui jouxtait la petite boutique.

-C'est un magasin moldu ? On s'est peut-être trompé d'adresse ? suggéra la Gamma.

-Je ne pense pas. La seule façon de le savoir c'est d'y aller !

Lily s'avança d'un pas déterminé, mais lorsqu'elle voulut pousser la porte, sa main disparut au travers de celle-ci.

Myo poussa un cri horrifié :

-Mais... qu'est-ce que...

-Une illusion ! s'exclama la Zeta, en passant sa main de haut en bas à travers la porte. Plus de doute, c'est un lieu sorcier !

-Et il doit y avoir un sort de repousse-moldu tout autour ! C'est pour ça qu'il y a si peu de passage dans la rue !

-C'est de plus en plus intéressant, tu ne trouves pas ? Allons-y !

Les deux s'avancèrent, et disparurent au travers de la façade du dépôt vente.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
avatar
Le Narrateur

Messages : 503

MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Mer 3 Oct 2012 - 15:20

Le duo d'enquêtrices franchit la façade-illusion de la petite boutique... et se retrouva bouche bée. Elles s'attendaient à tout, sauf à ça.

-Mais qu'est-ce que c'est que ce bouge ?! S'exclama Lily, une moue de dégoût sue le visage.

Myo, elle, n'arrivait pas à articuler un mot. Elle ne pouvait pas détacher ses yeux des mots de l'enseigne qui dansaient et scintillaient devant elle : « Aux Vélanes Courtisanes ».

Elle poussa la porte rose pailleté, où dansaient lascivement des silhouettes féminines aux formes avantageuses, et tomba sur une sorte de vestibule. De nombreuses photos couvraient les murs : toutes représentaient des femmes peu vêtues et trop fardées qui envoyaient des baisers à quelques hommes passablement ivres ou bien mal à l'aise. Myosotis crut même reconnaître Drago et son ami aux grandes dents, sur l'un des clichés.

-C'est un club de strip-tease ! s'exclama-t-elle, interloquée.

Lily laissa la journaliste en elle reprendre le dessus. Suivie par la hippie, elle s'avança vers l'accueil de l'établissement. Là, une dame obèse à la jeunesse fanée, qui portait une tenue en dentelles transparentes bien peu appropriée pour son âge, les fixait, interessée.

-Bienv'nue aux Vélanes Courtisanes, mes jolies, fit-elle en leur soufflant la fumée d'un long porte-cigarette à la figure. Vous cherchez un boulot ? Montrez à Lola Lèche-Lolo comment vous vous déhanchez !

Les deux étudiantes s'échangèrent un regard de dégoût.

-Euh non, on est pas là pour un... boulot, expliqua Myo de sa voix douce. On cherche quelqu'un.

-Vous connaissez Elsa Diggle ? Renchérit Lily.

Lola réfléchit un moment.

-Elsa Diggle... Elsa Diggle... Ah ! Vous voulez dire Zaza Jambes-en-l'air ?

-Euh... j'espère pas... couina Myo d'une toute petite voix.

-Si vous voulez la voir ça f'ra trois gallions !

-Trois gallions ? Mais on veut juste lui parler !

-C'est une travailleuse respectable ! Si vous voulez la voir ici, c'est payant !

Myo soupira, et déposa quelques pièces sur le comptoir.

La grosse femme les empocha aussitôt. Elle se déplaça pesamment vers un rideau rouge, et passa son énorme tête ridée derrière :

-ZAZA ! DES CLIENTES POUR TOI DANS LA CHAMBRE #1 !

Puis elle poussa les deux jeunes filles dans une petite pièce toute proche, et ferma la porte derrière elle.

-Mais qu'est-ce qu'est que ça ?! glapit Myosotis, horrifiée.

Elles se trouvaient dans une petite pièce ronde, surchargée en rideau rouges et autres tentures de taffetas. Un énorme miroir faisait office de plafond.

-C'est immonde ! cracha Lily, qui n'était pas une Zeta pour rien et qui trouvait cet endroit avilissant et répugnant

Au bout de quelques minutes, une femme les rejoignit.
Elle aurait pu être jolie, sans le maquillage outrancier et l'air méprisant qu'elle arborait sur son visage. Elle scintillait, tant son corps était recouvert de paillettes. Elle portait comme seuls vêtements un string et un soutien-gorge argenté, et une parure de plumes rouges de mauvaise qualité qui s'effilochait par terre. Tout en mâchant d'un air bovin un chewing gum, elle s'avança vers ses clientes :

-Vous v'lez un show mes mignonnes ? fit-elle d'une voix teintée de vulgarité, rappelant celles d'un argot parisien d'antan.

-Par pitié, gardez vos vêtements ! S'exclama Myo en posant ses mains sur ses yeux.

-On veut juste vous parler ! Fit sèchement Lily.

-M'parler ?

«Zaza Jambes-en-l'air » s'assit sur un des fauteuils rouges qui trônaient dans la chambre, et s'alluma une cigarette. La journaliste en profita pour la bombarder de questions :

-Vous connaissez le docteur Magouille ? Vous l'avez appelé dimanche soir ! Ne mentez pas nous sommes au courant ! Que savez-vous sur le sortilège qui touche l'université WoW ? Etes-vous la coupable ?! Et que faut-il faire pour le stopper ?

La strip-teaseuse hocha la tête en grimaçant :

-Ah ça l'Magouille, il m'a prise pour une grue ! M'a dit qu'il voulait faire d'moi une femme respectab', mais j'lui en foutrait d'la respectabilité si j'le revois c'barbeau ! Une fois dans son pieu, après l'carambolage, comme t'les autres, s'est carapaté ! J'ai essayé d'le miroirer histoire qu'le spectacle continue, comme on dit par chez moi, mais t'sais c'qu'il m'a dit ? Qu'mes paillettes le dérangeaient ! Pas ma faut', moi, mes paillettes, c'est pour mon boulot, chus pas une dégrafée d'bas étage, je travaille honnêt'ment, moi ! Ah, ça môôôssieur connait d'jolis mots, hein, mais pour les promesses, vaut pas mieux qu'un cambrousier ! Par contre j'cogne rien au sort dont tu parles, frangine.

Lily fronça les sourcils, puis d'un coup réalisa :

-Ah mais oui je comprends maintenant !

Elle se remémorait parfaitement ce qu'avait dit le docteur Magouille au miroir le soir où elle l'avait surpris : «Se revoir ? Alors que j'ai encore tes paillettes plein les yeux ? Ce serait une folie !... Nous en reparlerons le moment venu. Au revoir. »

Mais effectivement, ce n'était pas au coupable de cette pluie de paillettes qu'il parlait... mais à une femme qu'il rejetait ! Une femme qui avait la peau couverte de paillettes parce que c'était une effeuilleuse professionnelle !

….c'en était que plus dégoûtant.

-Beeeeearrk... grimaça la blonde. Bon, désolée de vous avoir fait perdre de votre temps, miss... Jambes-en-l'air, on doit y aller !

Lily prit Myo par le bras et la tira en dehors de l'établissement aussi vite qu'elle le put.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: ♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫   Mer 3 Oct 2012 - 16:37

Les deux filles étaient revenues dans la rue des Moldus, toujours aussi déserte.

Lily s'époussetait partout comme pour enlever cette horrible impression qu'elle avait eue en restant trop longtemps dans la boîte de strip-tease.

-Ah mais quelle horreur ! fit-elle en frisonnant. Quelle abjecte image de la femme ! Je déteste ce genre de bouge ! Créé par des mecs pour des mecs ! C'est dégoûtant !

Elle soupira, puis poursuivit :

-Et pourquoi on a fait ça ? Pour rien ! Rien à voir avec notre affaire ! Quand je vais dire ça à Mali, elle sera dégoûtée, vu ce qu'elle a du faire pour obtenir ce miroir ! Non, mais vraiment, c'est rageant !

Elle grommela un moment, puis finit par se calmer.

-Bon, au moins on aura été jusqu'au bout de cette piste, même si c'était pour rien. Qui aurait-pu le croire ? Finalement Magouille était innocent, tu avais raison !

La Zeta leva les yeux vers Myosotis, et fut surprise de trouver cette dernière le visage baigné de larmes.

-Myo ?!

-Je... je dois y aller !

Et sous le regard étonnée de sa comparse, la jeune femme aux cheveux couleur épinard transplana.


-> direction Place Magnus Magouille






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
 

♪ A la recherche du palais d'emerau...heu... d'indigo ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Au Delà du Portail Pointu-