Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Brrrr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1748

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Brrrr.   Sam 24 Nov 2012 - 19:12

Il devait bien être quatre heures du Matin passées et il pleuvait à verse. Un froid glacial s’était abattu sur toute l’université, endormie depuis longtemps après les émotions endurées dans la semaine. Le vent souffla, résonnant dans les escaliers en pierre rose qui menaient au restaurant universitaire, fermé depuis des heures. Assis dans la pénombre, Darius grelotta, incapable de fermer l’œil. Il souffla dans ses mains, mais cela ne changea rien. L’humidité des marches semblait s’infiltrer dans ses os. Plus jamais il ne jetterait des « Furunculus » sur les mendiants sous prétextes qu’ils étaient pauvres !

Il avait fixé toute la nuit durant l’épaisse colonne de marbre enchantée qui maintenait la structure. Sous ses yeux avaient défilé de nombreux récits, des plus héroïques aux plus tragiques. Mais ils n’avaient jamais réussi à faire oublier au blondinet, ne serait-ce qu’une seconde, les torrents d’idées noires qui tourbillonnaient dans sa tête.

Il n’avait plus rien. Ni parents, ni argent. Ni amour, ni amis. Rien !

Darius repensa avec amertume à sa dernière discussion avec Marcus. Ce butor l’avait, il ne savait même pas pourquoi, abreuvé d’insultes et l’avait condamné à dormir dehors sur un simple coup de tête. Pire, il allait accumuler un retard considérable dans le visionnage de Magie Gloire et Beauté ! Comment avait-il osé ?! Son meilleur ami ! Qu’il aille au diable !

Et comme si ça ne suffisait pas, il lui avait raccroché au nez et Darius avait aussitôt reçu une notification d’Indigo le prévenant qu’il était hors-forfait. Les nerfs à vif, l’Alpha s’était mis à errer sur le campus, et avait échoué dans le restaurant universitaire où il était resté jusqu’à sa fermeture. Chassé par les elfes de maison, il avait fini par s’asseoir sur les marches pour s’abriter de la pluie. Lui ! Un Lestrange ! Mis à la rue par des elfes ! Il entendait déjà tous ses ancêtres se moquer de lui.

-Je n’ai pas mérité ça. Siffla-t-il.

Aussitôt il se renfrogna. Bien sûr que si, il l’avait mérité. Il était le seul coupable. Et maintenant, il n’avait plus rien. Même pas une mornille pour se payer quelque chose de chaud. Il n’allait pas tenir longtemps comme ça : ses gênes de riche héritier ne savaient pas comment survivre dans de pareilles conditions ! On allait probablement découvrir son cadavre dévoré par des doxys et violé par des ours dès le lendemain matin !

Tout en s’imaginant les pires horreurs, Darius entreprit de fouiller les poches de son costume de mariage dans l’espoir d’y trouver de l’argent.

Quelque chose tomba à ses pieds.

Il avança la main et souleva le petit objet pour le porter plus près de ses yeux. Il parut surpris et agita sa baguette.

Aussitôt l’objet grossit et il put le poser sur ses genoux. Il le considéra quelques instants, interdit. C’était la pensine dans laquelle on l’avait forcé à mettre ses souvenirs de Malicia. Il ne savait pas comment elle avait pu arriver là. Sans doute cette Gamma aux cheveux verts l’avait-elle glissé dans sa poche lors de leur dernière discussion. Mais qu'importe ! Cette pensine devait valoir un prix considérable ! Ne restait plus qu'à savoir ce qu'il allait faire des souvenirs qu'elle contenait.

Ses souvenirs… Le cœur du blondinet se serra.

Il ne se rappelait que d’une journée avec Malicia, mais ce qu’il avait ressenti durant cette seule journée avait suffi à lui faire renier ses parents sur l’heure. Bien trop tard cependant pour effacer le comportement abject qu’il avait eu avec la métisse pendant des mois. Elle le détestait, elle n’avait laissé aucun doute sur le sujet. Et il ne pouvait pas lui en vouloir. Il se détestait lui-même d’avoir laissé cela arriver.

Darius fixa la pensine sans parvenir à prendre de décision.

Ces réminiscences n’allaient l’aider en rien. Mais il ne se sentait pas le courage de les détruire. Elles étaient tout ce qu’il lui restait. De toute façon, il ne pouvait pas tomber plus bas. Quel mal y avait-il à chercher du réconfort dans ces souvenirs heureux ? Après tout, on les lui avait injustement volés et il allait mourir de froid incessamment sous peu. Il n’aurait pas à endurer trop longtemps les innombrables regrets que ces souvenirs allaient entraîner...

Il fit glisser un souvenir bleuté le long de sa baguette et la posa contre sa tempe.

Aussitôt, il ferma les yeux, se laissant porter par ce qui défilait devant lui. Il était sur son lit à Poudlard, et il faisait mine de lire. En face de lui, allongée de tout son long, Malicia mâchonnait le bout de sa plume, concentrée sur un parchemin rempli à rabord d’équations. De temps à autre, il l’embêtait, la poussant doucement du bout du pied pour l’empêcher de réfléchir. Et elle se mettait à rire, puis serrait les poings en essayant d’avoir l’air grondeur et sérieux, ce qui lui était impossible.

Darius ne put s’empêcher d’émettre un petit rire, qui résonna dans la cage d’escaliers vide. Il attrapa un souvenir, puis un autre, un sourire aux lèvres. Il passa des heures à explorer la pensine, et au fur et à mesure qu’elle se vidait, le sourire de l’Alpha s’amenuisa jusqu’à disparaître tout à fait.

Il aurait donné n’importe quoi pour que Malicia lui pardonne. Mais il savait que cela n’arriverai jamais.

Alors que le soleil se levait, il regarda le fond de la pensine à présent vide. Il avait mal. Mais il savait qu'il avait fait le bon choix. Il aurait trop regretté la perte de son contenu. Et finalement, la chance tournait peut-être puisqu'il pourrait vendre cet objet dès que les boutiques du Chemin de Traverse ouvriraient.

Brusquement des bruits de pas se firent entendre et le blondinet se redressa. Une silhouette s’approcha de lui.

-Qui est-là ? fit une fois âgée.

Darius réduisit la pensine à toute vitesse et se leva.

Le nouveau venu pointa sa baguette sur lui :

-Lumos ! fit-il.

Surpris, l’alpha grimaça sous la lumière. Son assaillant plissa ses yeux ridés… et les ouvrit tout grand, un large sourire aux lèvres :

-Bon sang de bois, Suzie, regarde donc ce que nous avons là ! Darius Lestrange ! s’exclama-t-il. Que fais-tu ici ?

Le blondinet ouvrit des yeux ronds :

-Stan ? rétorqua-t-il.

Le vieillard n’était autre que Stanislas Pendington-Broke, un pauvre bougre qu’il avait rencontré et sauvé lors de son bizutage mouvementé en Transylvanie. Le malheureux avait passé plus de cinquante années dans la geôle d’un savant fou. D’ennui, il avait lié amitié avec la seule chose qui lui restait : sa chaussette, qu’il avait prénommé Suzie.

Darius se rapprocha du vieil homme :

-Vous êtes encore en vie ?

Stan échangea un regard moqueur avec sa chaussette et explosa de rire :

-Ben ça, vous les p’tits jeunes, vous ne manquez pas d’imagination ! Je n’en ai pas l’air mais je suis solide !

-Et que diable faites-vous là ?

-Suzie et moi étions venus petit-déjeuner. Mais elle a dû se tromper d’heure car il est encore un peu tôt… Mais je ne lui en veux pas, Suzie a toujours eu de l’appétit !

Il ricana :

-Mais la vraie question est surtout : que fais-tu là, toi ?

Darius détourna le regard :

-J’ai, comme qui dirait, eu certains démêlés avec…

Finalement, n’y tenant plus, il se mit à tempêter :

-Oh fichtre, assez de badinage, j’ai été déshérité ! Mes parents m’ont banni à tout jamais de leur vue et j’ai tout perdu. Tout ! Et si je suis ici, c’est que je n’ai nulle part où aller. Mes amis m’ont abandonné. L’amour de ma vie me hait. Je suis un homme brisé, Stanislas ! Vous m’entendez ? Brisé ! Alors allez-y, moquez-vous ! Cela me distraira du froid.

Le silence retomba. Finalement, le vieil homme se mit à rire :

-Mais pourquoi n’as-tu rien dit au vieux Stany ?

-Pourquoi diable serais-je venu vous voir ? persifla Darius.

Son interlocuteur lui mit la main sur l’épaule :

-Mais parce que le vieux Stany te doit beaucoup, voilà pourquoi ! Toi et ton amie vous m’avez sorti de cette bon dieu de Transylvanie maudite ! C’est quelque chose qui s’oublie pas ! Et quand nous sommes rentrés, il y a une semaine de ça, tu m’as aidé à retrouver un toit et à reprendre mes études ! Et d’où tu crois que l’administration a payé tout ça ?

Son interlocuteur ouvrit des yeux ronds :

-Mon compte personnel… murmura-t-il.

Une lueur de panique passa dans ses yeux bleus :

-Cela veut dire qu’en plus d’être ruiné, j’ai un vieillard à ma charge ?!

-Un vieillard et une chaussette qui possèdent une chambre tous frais payés à la WOW jusqu’à la fin du trimestre ! s’exclama Stan.

Darius lui jeta un regard plein d’espoir et il reprit :

-Et si tu te poses la question, bien sûr, Suzie et moi, nous t’invitons chez nous pour autant de temps qu’il le faudra ! C’est modeste, mais s’il y a de la place pour deux, y’en a pour trois, foi de vieux Stany !

Il désigna le haut des escaliers :

-Et si nous quittions ces escaliers glaciaux pour aller te faire visiter ta nouvelle maison ? lança-t-il avec un large sourire.

Sans réaliser l’ampleur de sa chance, Darius hocha la tête et se précipita à la suite du vieil homme.


:arrow:On retrouve Darius & Stan ICI



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc
 

Brrrr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Place Magnus Maximus Magouille :: Place & Resto U-