Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Le début de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 100
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1717

Situation Amoureuse : En couple.

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Le début de la fin   Ven 15 Mar 2013 - 23:23

Drago remontait la rue qui menait jusqu'à la maison de Marcus, le nez fièrement levé. Il passa successivement devant un PAF qui faisait son jogging en boxant de temps à autre un ennemi imaginaire, un couple qui profitait de la douceur matinale en se tenant amoureusement la main, et un groupe de filles qui assises dans l'herbe, travaillaient sur un quelconque devoir groupé. Tous le regardèrent passer avec étonnement, mais Drago continua son chemin comme si de rien n'était. Il avait hâte d'arriver à destination et de raconter sa soirée à son ami.

*****


Tout avait commencé non loin de minuit, lorsque Stanislas, son vieux compagnon d 'infortune, l'avait traîné devant une bâtisse en construction qui se dressait en face du pub le scroutt et le niffleur. Il avait fallu détruire bon nombre d'échoppes pittoresques pour l'y construire, échoppes dont les propriétaires avaient peuplé les champs Allons-y durant des générations avant d'être jetés sans ménagement par le doyen Magouille. Ce dernier avait empoché un chèque juteux pour ruiner la vie de ces gens. Procédé infâme que Drago respectait. Après tout en finances, il n'y avait pas de place pour la compassion.

-C'est là ! avait fait Stanislas.

Le vieillard désignait un clown ressemblant fort à une Minerva McGonagall affreusement grimée. Que diable était-il passé dans l'esprit de cette vieille chouette pour qu'elle décide de se compromettre dans pareille entreprise ? Sans doute avait-elle renoncé à maîtriser ce parfait incompétent de Dumbledore.

Drago jeta un regard méprisant au clown, qui tenait dans ses mains une coupe blanche, décorée d'un liseré rouge vif et sur laquelle avait étaient dessinées deux grandes arches dorées.

-Et donc je dois déposer mon nom dans cette immondice rococo, renoncer ainsi pour toujours à ma dignité et donner aux Alphas l'occasion de faire de moi leur âme damnée ? fit-il de son habituelle voix traînante.

-C'est ce que j'aime chez toi, mon garçon ! Toujours le mot pour rire ! s'esclaffa Stan.

Drago le considéra sans sourire et le vieillard, pouffant toujours pointa la vasque du doigt:

-Oui, oui, c'est ça ! Mets ton nom là-dedans !

Drago soupira et saisit le bout de parchemin déchiré que son interlocuteur venait de sortir de sa poche, le visa du bout de sa baguette et écrivit : Drago Zebulon Malefoy. Il s'approcha du clown et considéra la coupe. Il était vraiment tombé bien bas. Travailler tel un vulgaire roturier, voilà qui était parfaitement indigne de lui. Mais avait-il seulement le choix ? S'il ne voulait pas que Magnus Magouillle le chasse, il devait trouver un moyen de payer les frais d'inscriptions que ses odieux géniteurs avaient omis d'honorer. Le blondinet laissa son nom tomber dans le réceptacle.

Aussitôt une bouche tordue se dessina sur la coupe :

-Drago Zebulon Malefoy ! fit-elle.

-Oui ? fit l'alpha.

-Vous souhaitez rejoindre le monde merveilleux et dynamique de McGonagald's ?

-Non, mais cela a-t-il vraiment une importance ? soupira Drago.

La bouche de la coupe se fit pensive:

-Non. Cela ne fait en effet pas partie de nos critères. Reprenons : vous n'avez aucune expérience professionnelle, et votre écriture révèle que vous êtes prétentieux, sociopathe et réfractaire à toute forme d'autorité.

-Laissez-moi deviner... fit le blondinet en levant les yeux au ciel. Je ne suis pas pris, n'est-ce pas ?

-Bienvenue chez McGonagald's ! clama à sa grande surprise la vasque.

Drago fronça les sourcils :

-Je vous demande pardon ?

-Vous faites désormais partie de la grande famille McGonagald's, Mr Malefoy ! Nous vous contacterons dès notre ouverture afin vous donner vos horaires. A bientôt !

La bouche disparut.

-C'était tout ? bredouilla l'alpha, surpris.

-Et ben voilà ! s'exclama Stanislas. Une bonne chose de faite mon garçon ! J'espère qu'on aura les mêmes horaires !

Le miroir de Drago se mit à briller :

-Drago Malefoy, héritier deshérité ? fit ce dernier, un brin de dépit dans la voix.

Le visage d'Om apparut:

-Drago, mon scintillant et fringant ami !

-J'apprécierais que tu évites de me traiter comme une vulgaire licorne. Que veux-tu ?

-N'avais tu point promis de m'instruire les mystères féminins ?

Drago se passa la main sur le visage, exaspéré :

-Et je le regrette déjà, crois-le bien.

-Très cocasse, mon meilleur ami d'entre tous ! Notre soirée était fort remuante alors j'ai pensé que nous pourrions nous détendre un peu dans ce pittoresque troquet que l'on nomme le Scroutt et le Niffleur ! Qu'en dis tu ?

-Oh une soirée entre hommes ! Excellente idée ! s'emballa Stan avant même que le blondinet puisse répondre. En plus, nous sommes juste en face.

-J'arrive prestement ! s'exclama Om alors que Drago fusillait le vieux fou du regard.

Et c'est ainsi qu'ils s'étaient retrouvés assis au bar du Scroutt et le Niffleur bondé à cette heure-ci de la nuit, à siroter quelques breuvages infâmes et à regarder le spectacle navrant qu'offrait un Stanislas à moitié ivre dansant amoureusement avec sa chaussette de toujours, Suzie.

Om regardait Drago avec un large sourire plein de sous-entendus que le blondinet ne souhaitait pas comprendre :

-Alors ? fit-il avec son fort accent hindou.

-Alors quoi ? fit Drago.

-Alors je suis tout ouïe ! s'exclama son interlocuteur avec un regard lubrique. Ne veux-tu point me prodiguer tes savoirs ?

L'alpha prit une gorgée de son verre et grimaça. Comment allait-il se sortir de cette situation ? Cet imbécile basané s'était, il ne savait comment, persuadé qu'il s'y connaissait en femmes. Ce qui était bien loin d'être le cas. Que pouvait-il faire pour qu'il le laisse enfin en paix ? Drago réfléchit un instant et finalement, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Après tout, cette situation était l'occasion rêvée pour s'amuser un peu.

-Tu vois cette fille ? fit-il en désignant une personne au hasard. Va lui parler, et ne reviens que lorsqu'elle aura accepté un rendez-vous.

Om ouvrit des yeux mêlés de surprise et de peur, ce dont l'alpha se délecta. Finalement, l'hindou sourit :

-Oh tu crois ? Passer d'ores et déjà à la pratique ? Comme c'est audacieux ! Il s'agit bien entendu de quelque stratagème pour évaluer l'étendue de mon ignorance !

Om vida son verre cul sec :

-Fort bien ! Je me lance !

Il partit parler à la fille aux cheveux ébouriffés que Drago avait désigné, et qui se retourna en considérant avec un air revêche l'hindou. En voyant la scène, le blondinet ne put s’empêcher d'émettre un petit ricanement sadique : il l'avait sans le vouloir aiguillé sur cette harpie d'Hermione Granger. La soirée allait finalement être très divertissante.

Drago rigola seul un moment, heureux de son tour pendable.

Son sourire disparut brusquement.

Dieu qu'il se sentait seul. La catastrophique journée parentale avait achevé de miner son moral. Cela venait-il de son incapacité nouvelle à communiquer avec Malicia autrement qu'en se disputant ? Du fait qu'il était totalement désargenté et contraint de travailler dans une ignoble entreprise de restauration rapide ? Du fait que son avenir, si brillant il y a une semaine, ne présageait plus rien de bon ? De l'absence de ses parents qui ne faisait que souligner qu'ils avaient toujours été parfaitement indifférents à son sort ? Il ne le savait pas. Mais il sentait en lui se creuser un vide qu'il n'avait jamais ressenti auparavant. Qu'allait-il bien pouvoir faire pour le combler ?

Une voix féminine le tira de ses pensées :

-Salut Drago... fit Pansy Parkinson, toute endimanchée. Tu es tout seul ?

Le blondinet eut un petit sourire cruel. Il venait de trouver une solution.

-Plus maintenant. fit-il.

*****


Drago toqua à la porte des Flint. Quelques secondes plus tard, Marcus ouvrit, son fils dans les bras. Aussitôt, il cacha les yeux de son enfant et détourna le regard :

-Bon sang, Malefoy ! Qu'est-ce que tu fous à poil ?!

-Bonjour Flint, fit le blondinet en entrant dans la maison.

Drago partit dans la chambre de son ami et en redescendit quelques minutes plus tard, vêtu des habits de ce dernier, comme si de rien était :

-Je constate avec une joie non dissimulée que ta trollesse de femme est absente.

-Elle est avec Miss Boufftout. Une histoire de bizutage ou un truc du genre. expliqua Marcus, assis sur son canapé, son fils sur les genoux. Et toi, t'étais où ? T'as préféré dormir chez ton clodo ?

L'alpha saisit une gazette du sorcier qui titrait : "Rajeunissements en série à la Wow University : démon ou indigestion de musards pas frais ?":

-Sache que j'étais chez Pansy Parkinson et que je n'ai pas dormi de la nuit. fit-il, sur un ton détaché.

Marcus qui buvait une tasse de café chaud manqua de s'étouffer :

-Tu t'es remis avec Parkinson-le glas ?! s'exclama le PAF.

Drago ricana :

-Oh seigneur, plutôt mourir !

L'alpha tourna une page du journal :

-Disons que notre histoire fut aussi brève qu'intense. Cela dit, je ne suis pas certain qu'elle ait bien compris ces derniers critères vu que, lorsque je me suis réveillé, cette bougresse s'était accaparé mes habits. C'était positivement navrant.

-Alors t'as fait quoi ? demanda Marcus.

-Ce que tout gentleman aurait fait : lui dire de me préparer un thé et transplaner. Dans ma précipitation, je me suis d'ailleurs trompé de quelques maisons. Mais qu'importe.

Drago eut l'air fort satisfait de lui-même :

-Grâce à toute cette histoire, j'ai eu une épiphanie.

-Une... quoi ?! fit le PAF avec des yeux ronds.

Le blondinet croisa les bras :

-Il m'est apparu que j'avais sottement gâché ma vie. Et pourquoi ?

-Parce que t'as méchamment merdé en envoyant bouler Boufftout et tes parents ? lui rétorqua son ami.

-Parce que je suis un grand sensible.

Marcus rigola :

-C'est ça, ouais.

Drago plissa les yeux :

-J'ai mis beaucoup trop en jeu en m'attachant à cette ingrate de Malicia McGuire, et à cause de cela, j'ai commis des erreurs. Erreurs que je ne compte pas réitérer. Aussi, je t'annonce que désormais je considérerais les femmes comme tout homme devrait le faire.

Il croisa les bras :

-Des espaces disponibles.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc

avatar
Marcus Flynn

Messages : 536

Situation Amoureuse : tout va bien ! Ma femme va revenir, que j'vous dis !

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Defodio,
Episkey,
Inflammarae,
Pointe au Nord,
Protego,
Repulso,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Hominum Revelio,
Cave Inimicum


Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Philtre de Requinquance (x2)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7)
Lait de Poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x5)
Tequila Magouilita (x2),
Onguent d'amnésie du Dr Oubbly,
Scrutoscope,
Glace à l'ennemi

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Sam 16 Mar 2013 - 17:05

Marcus grimaça :

-Ben mon gaillard, j'aurais qu'une chose à dire : yerk.

Drago secoua la tête lentement, particulièrement hautain :

-Quoi Flint ? Ne me dis pas que je t'ai choqué ? fit-il avec un petit rire méprisant.

Le PAF haussa les épaules, pas perturbé pour un sou :

-C'te histoire de gonzesses disponibles, là ? Naaan il était temps que t'y viennes, mon gars. J'ai jamais osé te le dire avant, mais tu commençais vraiment à faire tafiole.

Malefoy plissa les yeux, vexé.

-...''tafiole'' ? répéta du bout des lèvres l'héritier désargenté, avec tout le dédain dont il était capable.

Marcus posa Rufus dans son berceau, et partit s'affaler à côté de son ami, avant de claquer la cuisse de ce dernier en ricanant :

-T'es un peu en retard par rapport aux vrais gaillards, c'est tout. Profites-en, mec, un jour ça te passera.

Le blondinet pinça les lèvres :

-Je ne crois pas non.

-Mais si, quand tu voudras te marier, fonder une famille et tout le merdier, comme moi !

-Non. J'ai fait une croix sur tout cela, et avec soulagement. Je suis un homme nouveau. Un homme à qui les opportunités de plaisir ouvrent les bras comme autant de maîtresses aux formes généreuses !

-Aah, fit Marcus, comprenant soudain. Bah dans ce cas tu feras comme Magouille, et à quarante piges tu chasseras encore la minette de vingt.

Malefoy ouvrit de grands yeux outrés :

-Ne me compare pas à ce vieux dépravé moustachu !

-Ah mais c'était pas une insulte, hein ! Vaut mieux être comme lui qu'être une femmelette qui sait pas faire les bébés, comme toi il y a peu.

-Parfois je me demande pourquoi tu es mon meilleur ami, ironisa Drago.

-Parce que t'es dans mon futal préféré et que je t'ai pas encore fait ravaler tes dents pour ça, répliqua du tac au tac Marcus.

L'Alpha Alpha Alpha s'octroya un bref moment de réflexion

-Soit, admit-il enfin.

-Bref, reprit Flint. J'disais juste : Pansy, mon gaillard ? YERK.

-Au risque de te paraître cru, ma nouvelle philosophie peut désormais se résumer par cette simple devise : peu importe la fille, tant que c'est une fille.

-Tant que tu touches pas à ma femme, ça me va, concéda le père de famille.

Drago secoua la tête :

-Peu importe la fille tant que c'est une fille, Flint ! Une fille ! Où diable as-tu vu que la rombière avec laquelle tu vis était une fille ? Rincevent possède probablement plus de testostérone dans son corps d'homoncule aux genoux cagneux que nous deux réunis !

Fier de lui, Drago partit d'un petit rire moqueur... puis croisa le regard furibond du PAF, qui faisait bruyamment craquer ses phalanges.

-Je rigolais ?... rajouta-t-il d'une toute petite voix.



On va poutrer du zombie !!!


Mes RPs du Moment !



Les aventuriers de la mémoire perdue, avec Malicia "Bouftout" McGuire et Doc Magouille

Bro of the dead, avec Drago Malefoy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 100
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1717

Situation Amoureuse : En couple.

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Le début de la fin   Dim 17 Mar 2013 - 19:25

-Aïe... Tu aurais tout de même pu éviter de me cogner.

-Tu sais que c'était pour ton bien, Malefoy.

-Rappelle-moi encore pourquoi je te garde comme meilleur ami ?

-Parce que, contrairement à tous ceux qui veulent te tabasser, et tu sais qu'il y en a un tas, moi, après t'avoir filé un gnon, je te passe des compresses. Ça et l'enregistrement du dernier Gossip Witch.

-Ah, Flint... que ferais-je sans toi...

-Je sais, mon gaillard. De la bière ?

-J'aurai préféré un thé, mais je m'en contenterais.

Marcus tendit une bouteille à Drago. Puis, les deux hommes se remirent au visionnage de leur série pour midinettes favorite, confortablement assis sur le canapé du salon. Sur la picturine, Claire, une jolie brunette, se confiait à son amie Seraphina, une blonde de rêve, au sujet d'une énième conquête :

-Oh, si tu savais, je crois que j'ai enfin rencontré l'homme idéal !

-Non ? lui répondit la blonde.

-Si ! Et nous allons rester ensemble toute notre vie, je le sens !

Drago grimaça :

-Ça me fait penser que je te serai tout de même gré d'éviter mon visage la prochaine fois, Flint. J'en ai besoin pour mes plans de conquêtes futures.

Marcus, qui regardait la picturine avec les yeux mi-clos, eut un petit rire :

-Si c'est pour te faire des horreurs comme Parkinson-le glas, je vois pas l'intérêt.

-Ce que tu peux être superficielle ! Je suis sûre qu'il m'aime pour ce que je suis....soupira Claire. Les garçons ne pensent pas qu'au physique !

L'alpha eut une moue pensive:

-Tu as raison. Je vaux mieux que ça. A l'avenir, j'éviterais les... comment dis-tu déjà ?

-Les boudins. répondit son ami.

-Je préfère l'expression "physiquement inintelligente".

Les deux garçons se turent un moment, vidant tranquillement leurs bières.

-Et tu lui as dit pour... enfin tu sais ? minauda Seraphina.

-Non, mais je suis sûre qu'il attendra jusqu'au mariage !

Drago et Marcus éclatèrent de rire :

-Ah c'te bigote de Claire ! Toujours aussi à l'ouest ! s'écria le PAF. Encore un qui va se barrer !

-Et en courant ! Ça ne fait qu'une semaine que j'ai découvert tout cela et je ne peux déjà plus m'en passer ! renchérit l'Alpha.

-C'est clair, hein ? s'exclama Marcus. Tope-là mon gaillard !

Il leva sa bière :

-Aux femmes!

-Aux femmes ! répartit le blondinet. Puissent-elles rester ineffablement naïves encore longtemps !

Les deux bouteilles s'entrechoquèrent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc

avatar
Marcus Flynn

Messages : 536

Situation Amoureuse : tout va bien ! Ma femme va revenir, que j'vous dis !

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Defodio,
Episkey,
Inflammarae,
Pointe au Nord,
Protego,
Repulso,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Hominum Revelio,
Cave Inimicum


Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Philtre de Requinquance (x2)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7)
Lait de Poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x5)
Tequila Magouilita (x2),
Onguent d'amnésie du Dr Oubbly,
Scrutoscope,
Glace à l'ennemi

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Mer 20 Mar 2013 - 15:21

La picturine était finie depuis longtemps, mais les garçons étaient restés affalés sur le sofa, leurs bières à la main, la face couverte de crèmes astringentes. Mais, malgré toute la lotion verte dégoulinante sur Drago, on pouvait voir que son visage n'était qu'un masque d'horreur.

-...et évidemment, dans la salle de bains des préfets ! Ahah ! s'exclama Marcus avant d'éclater d'un rire gras et tonitruant.

-Bonté divine... murmura le blondinet, en réprimant un énième frisson de dégoût. Flint, tais-toi, je t'en conjure !

-Ah mais non mon gaillard ! J'ai attendu pendant toute notre scolarité à Poudlard que tu sois assez mûr pour te raconter mes exploits ! J'vais pas m'arrêter maintenant !

-Tes exploits AVEC RINCEVENT ! cracha Malefoy. C'est immonde ! Bon sang, j'avais l'habitude de prendre mes bains quotidiens dans la salle de bains des préfets !

Il plaqua ses mains contre ses oreilles dans un geste enfantin :

-Je ne veux plus rien savoir ! Pas un mot de plus ! Je viens tout juste de découvrir les délices de la chair, ne m'en dégoûte pas à tout jamais !

Flint lui lança un regard désolé :

-Oh petite chochotte, j'ai pas chouiné moi quand tu m'as raconté ta nuit scabreuse avec Parkinson-le-Glas ! reprit-il. Et puis la suite est marrante, tu vas voir !

Il prit une longue gorgée de sa bière, et reprit :

-Là où on le faisait le plus, c'était dans la chambre de ces abrutis de Crabbe & Goyle ! Dans le plus grand lit ! Pendant qu'ils étaient en cours ou en retenu ! C'est là qu'on a conçu Rufus ! Et ils se sont jamais douté de rien ces crétins !

Drago s'autorisa un petit sourire :

-Oui. J'avoue que c'est cocasse... Les imbéciles...

Soudain, il réalisa quelque chose :

-Mais attends... La chambre de Crabbe et Goyle... C'était également la mienne !

Ses yeux s’agrandirent d'horreur :

-Et le plus grand lit... C'ETAIT LE MIEN !

-Ah ben ça alors, qui l'aurait cru ? ricana le PAF, l'air mauvais.

Drago se leva d'un coup, si brusquement que la crème verte sur son visage coula partout. Il dégaina sa baguette.

-Au nom de tout ce qui m'est cher, Flint, je te le jure : si tu me racontes un mot de plus de tes sordides aventures en compagnie de cette trolesse de Rincevent, je t'Avada-Kedavrise !

Marcus secoua la tête de dépit et tira sur la manche de son ami pour le faire se rasseoir/

-Pas la peine de faire ta drama queen, Malefoy, c'est bon. Oh, mais en parlant de la conception de Rufus, y'a quelque chose que je dois te dire !

La baguette du blondinet se pointa à nouveau sur le Pi Alpha Fi :

-Je t'avais prévenu Flint !

-Mais non, arrête de baliser, je parlais de ça !

Marcus se leva et farfouilla dans un tiroir. Il en tira une petite fiole, qu'il lança à l'Alpha :

-Tiens, je te l'offre de bon cœur !

Ce dernier la rattrapa en plein vol :

-Qu'est-ce donc ?

-Une potion contraceptive. On l'avait acheté à Pré-Au-Lard. Je pensais que Lulu l'avait prise, Lulu pensait que c'était moi, et neuf mois plus tard, on a eu Rufus !

Malefoy jeta un regard faussement désolé sur son ami :

-Vous n'êtes vraiment que des idiots, pouffa-t-il, un sourire méchant aux lèvres.

-Ouaip, peut-être. Mais toi, t'en as pris une avant de copuler avec le boudin ?

Le sourire de Drago se figea.



On va poutrer du zombie !!!


Mes RPs du Moment !



Les aventuriers de la mémoire perdue, avec Malicia "Bouftout" McGuire et Doc Magouille

Bro of the dead, avec Drago Malefoy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 100
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1717

Situation Amoureuse : En couple.

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Le début de la fin   Jeu 21 Mar 2013 - 12:52

-Fichtre ! s'exclama Drago en grimaçant.

-Ben quoi ? s'étonna Marcus.

-Mais c'est ignoble !

L'alpha abattit le flacon de potion vide sur la table basse du salon, déjà débordante de produits de beauté féminins.

-P'têtre bien, admit son ami en haussant les épaules. J'ai jamais vraiment gouté.

Il renifla le flacon et le reposa aussitôt :

-Berk. Faut être malade pour boire ce truc.

Drago le fusilla :

-Tu viens de me le faire boire, Flint.

Le PAF ricana avant de reprendre une gorgée de bière :

-Ouais.

-Tu es un être parfaitement méprisable. siffla l'alpha.

-Je sais. lui répondit son ami, hilare.

Le silence s'installa. Au loin, on entendit Rufus gazouiller dans son berceau.

-Oh ça va, Malefoy... c'était pour ton bien ! s'écria soudain le PAF en lui donnant un petit coup dans l'épaule. Tu veux tout de même pas avoir dix gamins illégitimes sur les bras ! Déjà que t'as p't'être déjà un futur Malefoy-Parkinson en route...

Le blondinet se frotta le bras en ouvrant des yeux ronds :

-Seigneur, Flint, ne parle pas de malheur... Idiote comme elle est, elle n'était probablement pas informée de l'existence de la potion infâme que je viens d'ingurgiter.

Il eut l'air de réfléchir :

-Je dois absolument faire quelque chose pour cette situation des plus fâcheuses.

Marcus fronça les sourcils :

-Tu vas pas aller lui parler quand même ?!

Drago se tourna vers lui, indigné :

-Et revenir sur les lieux de mon crime ? Grands Dieux, non, ce serait d'un vulgaire !

Il croisa les bras :

-Je vais passer par le biais subtil et distant de la correspondance. Aurais-tu du parchemin ?

Marcus se leva et chercha autour de lui. Finalement en désespoir de cause, il saisit un de ses livres de cours et en arracha une page blanche, qu'il tendit avec une plume émoussée à l'Alpha. Ce dernier le regarda avec dépit :

-Sérieusement, Flint ?

-Ben, j'suis en défense et Luluchou en sport, fais pas le difficile non plus, grogna son ami.

Drago leva les yeux au ciel et saisit les objets, puis se mit à réfléchir :

-Que dire, que dire... soupira-t-il.

-Pourquoi tu lui fais pas un poème ? proposa Marcus.

-A Pansy Parkinson ? Tu n'es pas sérieux ?!

-Ben, au moins, ça fera passer la pilule en douceur. Qu'est-ce que tu dirais de...

Le PAF se leva et prenant un air inspiré déclama :

-"Le théorème vague de ta contrepèterie
Mugit sur le désespoir incongru du Lama que je que suis
Et que je fuis.
Las ! voilà que rappliquent les raviolis
Mais quel ennui !
Et je ne veux plus jamais te voir, raclure".

Drago grimaça :

-Il me semble reconnaître ce style, ou plutôt cette absence totale de style. C'est de toi, n'est-ce pas ? fit-il.

Marcus se rassit :

-Comment t'as deviné ? fit-il avant d'annoncer fièrement : J'ai toujours eu un don pour la poésie. Et je peux t'en pondre des dizaines à la minute !

Le blondinet lui jeta un regard en coin :

-Je n'en doute pas, Flint, je n'en doute pas. dit-il sur un ton plein de mépris. Je vais écrire ma lettre moi-même, hein ?

Le PAF haussa les épaules alors que Drago griffonnait des choses à la va-vite sur son bout de papier.

Finalement, l'alpha relut ses écrits avec un sourire satisfait :

-Voilà qui est parfait.

Marcus lut par dessus son épaule :

-Parkinson. Bien que mon envie de communiquer avec ta sinistre personne soit aussi absente que les éventuels sentiments que je t'ai avoués hier soir, je me vois contraint de t'annoncer que tu portes peut-être à l'heure actuelle ma descendance (et je n'ose te dire le dégoût que cela m'inspire. Ou bien si, j'ose, tu me dégoûtes totalement). Je ne saurai que trop te conseiller, vu la facilité avec laquelle tu t'es jetée dans mes bras, d'être à l'avenir plus respectable. Cela t'évitera sans doute de traîner seule dans des lieux de joie à des heures indues comme une vulgaire dame de la nuit et de subir ce genre de revers que tu as, au passage, parfaitement mérité. A ce propos, je me permettrai également de te préciser que ton approche criait franchement au désespoir et que ce comportement risque de t'amener bien des déconvenues au matin. J'insiste sur la nécessité pour toi de faire l'achat au plus tôt de quelques potions contraceptives et de ne pas me prévenir au cas où tu étais effectivement enceinte. Je nierai toute implication dans la création de cet être pour lequel je n'ai déjà que haine et mépris. En fait, si tu es enceinte, je te suggère tout bonnement de noyer cette progéniture. Tu lui rendras le grand service de ne pas avoir à supporter les mœurs légères de sa mère. Bien cordialement, Drago Malefoy.

Le PAF releva la tête :

-Euh....

Drago saisit la lettre :

-C'est bien ce que je disais. C'est parfait !

Il ouvrit la fenêtre et siffla le premier hibou venu.

-Chez Pansy Parkinson, je te prie.

Le volatile s'envola et Drago resta quelques instants à la fenêtre :

-Quelle délicieuse journée... fit-il au bout d'un moment.

-Euh... fit à nouveau Marcus.

Le hibou revint, porteur d'un message et Drago sourit :

-Ah, elle était chez elle, on dirait...

Il lut le message, sous le regard étonné de son ami :

-Oh Drago, je suis désolée blablabla, je ne cesserai jamais de t'aimer, blablabla... ne t'en fais pas j'avais déjà pris une potion... Et bien me voilà rassuré. Voilà une affaire rondement menée !

-Tu lis pas la suite ? demanda le PAF.

-Quoi ce tissu de niaiseries ? s'exclama Drago en agitant sa baguette.

La lettre s'enflamma et les cendres tombèrent au sol. Le blondinet les enjamba, fort satisfait de lui-même. Il s'assit à côté de Marcus :

-Bon, et bien reprenons nos activités ! Nos épisodes de Gossip Witch ne se regarderont pas tout seuls !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc
 

Le début de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avalon Estate :: Mysteria Lane-