Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Good morning, London !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3534

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Good morning, London !   Ven 19 Juil 2013 - 10:56

Good morning, London !
AVEC : Lucrécya, Malicia, Om
PRIVÉ / PUBLIC : Privé
DATE : Dimanche 1er Novembre


Ce dimanche matin là, Lucrécya se réveilla de fort méchante humeur.

D'un geste rageur, elle envoya balader Morgoth, son boursouflet qui dormait dans sa chevelure, à l'autre bout de la pièce. Le pauvre animal se mit à rebondir encore et encore, tandis que sa maîtresse, toute empêtrée dans ses draps, se levait en pestant.

Lulu jeta un regard noir à Marcus, qui, toujours endormi dans leur lit commun, jappait et se grattait comme s'il était un chien. Elle leva les yeux au ciel en soufflant bruyamment, et partit prendre sa douche, sans desserrer les dents.

Une fois propre et vêtue, elle se regarda dans le miroir. Elle était bien habillée, pour une fois. Enfin... selon des critères Lucrécyesque, et non pas les préceptes des Alpha Alpha Alpha, que la jeune fille avait décidé une fois pour toutes d'envoyer balader d'un coup de batte. Elle portait un T-shirt aux manches déchirées, orné d'une belle tête de mort, ainsi qu'une jupe en jeans rapiécée qui semblait avoir bien trop vécu. Le tout sur des collants tellement troués qu'ils auraient pu passer pour des résilles.

Pourtant, malgré son look exceptionnel, et, malgré ses cheveux à nouveau dans leur couleur de prédilection, son reflet ne parvint même pas à lui tirer un sourire.

-Humpf ! fit-elle, en grimaçant.

Se dirigeant en traînant des pieds vers la cuisine, elle avala un café noir et brûlant en grommelant, et sans plus attendre, sortit en claquant la porte de sa maisonnette.

On lui brailla aussitôt dans les oreilles :

-C'EST LA FIN DU MOOOONDE ! LA TERRE EST EN TRAIN DE PARTIR EN FUMEE ! C'EST ECRIT DANS LA BIBLE, MESSIEURS DAMES ! AAAH ! JE SUIS DEJA COUVERT DE SCARIFICATIONS, JE FONDS, JE FOOOOOONDS !

Le hurleur n'était autre que Bob le Hippie, un pauvre Gamma mort dans les années 70 à la suite d'une overdose de champignons ensorcelés, et qui, depuis ce moment, hantait la WoW en criant ses prédictions de  malheur.

Lucrécya, qui n'aimait ni les fantômes ni qu'on lui aboie dessus, dégaina sa batte et lui fit faire de grands moulinets, qui passèrent à travers de l'esprit.

-CASSE-TOI FANTOME DE MALHEUR ! rugit-elle.

Le spectre s'éloigna dans un râle, et Lulu remit Séraphine à sa ceinture, avant de balayer les alentours du regard.

Bob le Hippie n'avait peut-être pas tord, pour la fin du monde, après tout... Elle avait déjà aperçu les ravages la veille, mais y'avait pas à dire, en pleine journée, ça ne donnait vraiment pas pareil.
C'était un vrai paysage post-apocalyptique qui s'offrait à ses yeux : on aurait dit qu'un dragon aux grosses fesses était passé par là sans se soucier des dégâts qu'il faisait. Et si elle devait croire le peu que Marcus  avait baragouiné la veille au soir, avant de sombrer dans un sommeil réparateur, c'était peut-être vraiment le cas.

Les arbres étaient déracinés, brisés en deux. Les pavés de la route avaient été arrachés, ainsi que la plupart des clôtures. Certaines maisons étaient complètement démolies, et leurs occupants dormaient sur le seuil plein de gravats, sous des cartons estampillés « Potion Miracle du Bon Docteur Magouille ! ».

Et plus Lulu s'avançait dans le quartier résidentiel, plus une forte odeur de brûlé la prenait à la gorge. Pas l'odeur terrible du brasier en train de se consumer, mais la vieille puanteur d'incendie à présent froid. De nombreux bâtiments avaient les murs noircis, des fenêtres fondues ou brisés, comme autant de témoignages d'une nuit particulièrement difficile.

La petite batteuse fronça les sourcils en passant devant ce qui était la veille au matin un charmant jardinet de roses, et qui n'étaient à présent qu'un tas de cendres encore rougeoyantes.

-Grumpf ! déclara-t-elle, fulminante.

Elle serra ses poings, shoota dans un pavé, et poursuivit son chemin en enjambant une énième flaque de sang, tandis qu'un étudiant totalement nu faisait son jogging non loin d'elle, l'air de rien.

Finalement, la jeune batteuse ouvrit brutalement le portail de la maison jaune dans laquelle vivait Malicia, et tambourina furieusement sur la porte d'entrée.

Au bout d'un moment, la porte s'ouvrit, et le visage juvénile de la métisse apparut dans l'encadrement :

-Oui ? fit-elle d'une voix suraiguë, tout en bâillant. Oh, salut Lustucru, ça va ?

Le regard de l'AAA se durcit :

-Mali, j'ai bien réfléchi : tu dois quitter Rhum.





Mes RPs du Moment !


Les Nouvelles Exploratrices, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3446

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Sam 20 Juil 2013 - 19:43

La tête enfouie dans son oreiller, Malicia soupira d'aise. Qu'est-ce que ça faisait du bien de ne plus être grabataire ! Plus de mal de dos, de mémoire pleine de trous ! Ciao la barbe de trois mètres, les rides de vieux sage et le dentier mal fixé... Y'avait pas à dire, être une jeune fille de seize ans, c'était vraiment le pied, quand même !

La métisse s'étira de tout son long, bien décidée à profiter au maximum de son lit douillet et à enfouir la totalité de ses souvenirs du dernier Halloween, loin, très loin derrière elle. Les zombies, les vampires, la destruction de la moitié de la fac, et ce fichu Kelpy qui, une fois le sort parti, avait cru bon de les pourchasser dans tout le quartier, son équipe et elle, avant de plonger dans la rivière en poussant des hennissements mauvais.

Malicia jeta un coup d'œil inquiet à son costume, qui gisait sur le sol. En rentrant, elle l'avait enlevé à toute vitesse, terrifiée à l'idée qu'il puisse reprendre le contrôle sur elle. Enfin, tout ça était terminé, bien terminé. Et elle avait tout son dimanche rien que pour elle... A elle, les gaufres toutes chaudes, un gigantesque chocolat chaud fourré de petites guimauves violettes, son canapé bien moelleux et ...

Quelqu'un frappa à la porte.

La Zeta haussa les épaules. Visiblement, le calme, c'était pas encore pour aujourd'hui. Elle saisit son peignoir, et tout en le nouant autour d'elle, descendit les marches de sa maison.  Elle ouvrit la porte :

-Oui ? fit-elle d'une voix suraiguë, tout en bâillant. Oh, salut Lustucru, ça va ?

Lucrécya avait l'air de mauvaise humeur. Enfin, plus que d'habitude.

-Mali, j'ai bien réfléchi : tu dois quitter Rhum.

La métisse ouvrit des yeux ronds :

-Ben pourquoi ?

-Parce que, grogna son amie.

Elle entra dans la maison et partit se hisser sur l'une des chaises hautes de la cuisine, le regard mauvais. Malicia s'assit à côté d'elle et agita sa baguette. Aussitôt, des ingrédients et des ustensiles se mirent à virevolter autour d'elles et, quelques secondes plus tard, une délicieuse odeur de gaufres emplit la pièce :

-Ça serait pas parce que t'as pas pu devenir maîtresse du monde, hier soir, par hasard ? demanda la métisse.

-J'étais une vampire ! s'énerva brusquement Lucrécya, en tapant du poing sur la table. J'avais la classe ! Tout le monde avait peur de moi et j'allais conquérir la planète entière! Vous étiez tous des pions ! Des pions à ma merci !

Malicia grimaça, compatissante :

-Le réveil a été dur, hein ?

La batteuse fronça les sourcils :

-Crénom d'un balai ! Et comment !

La métisse se leva et remplit deux verres de jus d'orange. Elle en tendit un à son amie qui le but cul sec, le regard noir.

-Tu sais, t'as été nécromancienne, puis vampire... commença Mali, les yeux ronds. La prochaine fois, ça sera peut-être la bonne...

-Y'a intérêt ! ragea Lulu.

Elle saisit le verre de son amie et le but aussi rapidement que le premier. Malicia soupira, le regard pensif.

-Et donc, faut que je quitte Om ? demanda-t-elle enfin.

-Ouais ! lança l'alpha en posant bruyamment son verre.

-Parce que... ? insista la zeta.

Décidément, elle ne voyait pas vraiment pourquoi son amie en avait contre le Pi Omicron Pi.  La batteuse eut un geste impatient de la main :

-Ouvre les yeux, Mali ! C'est un loser !

La métisse eut l'air surprise :

-Et moi, j'suis une winneuse ? fit-elle, pas très convaincue.

-Non ! s'énerva de plus belle l'alpha. Mais quand même !

Les yeux de Malicia s'écarquillèrent un peu plus :

-Mais t'avais l'air contente quand je t'ai annoncé qu'on était ensemble, et hier, tu voulais que je lui montre mes nénés...

-Ça, c'était avant de me rendre compte. cracha Lucrécya.

-De quoi ?

-Que c'est un loser.

Deux assiettes remplies de gaufres se posèrent devant les filles et elles attaquèrent leur petit déjeuner avec appétit.

-Moi, je le trouve pas si mal... commença Malicia.

-Ah ouais ? Et qu'est-ce que t'aime chez lui ?

La métisse interrompit sa mastication. C'est vrai ça. Qu'est-ce qu'elle aimait chez Om ?

-Ben... il est gentil. fit-elle en haussant les épaules.

Lucrécya lui jeta un regard plein de suspicion :

-Et... ?

Malicia ne trouva malheureusement rien d'autre à répondre.

-AH ! clama son amie en la pointant du doigt. Tu vois ! Tu trouves rien d'autre !

-Si, si ! s'embrouilla la jeune fille. Il a plein de qualités, il en a tellement que...euh... j'arrive pas à choisir...

-Quitte-le, j'te dis ! insista la batteuse. Il est pas fait pour toi !

La métisse posa brusquement sa fourchette :

-C'est pas vrai ! s'exclama-t-elle.

-Ah ouais ? Tu m'as jamais parlé de ce type avant et maintenant t'es pas capable de me dire pourquoi t'es avec ! Ton truc là, c'est le Titanic !

La métisse eut l'air outrée :

-C'est pas le Titanic !

-Crénom d'un balai ! Bien sûr que oui ! T'as même pas voulu le voir une seule fois avant hier et t'as pas l'air d'avoir prévu de le voir aujourd'hui ! Et tu sais pourquoi ? C'est parce que tu veux pas le voir !

-Si, je veux le voir !

C'est le moment que choisit le miroir de Malicia pour scintiller.

-Oui ? bafouilla cette dernière.

-Malicia, mon petit lotus rose ! C'est moi, Om !

La métisse blêmit :

-Sa...salut !

-Je passais dans le quartier et je me suis dit que je passerai volontiers voir ma petite amie loyale et dévouée ! Qu'en dis-tu ?

-Je...

-Je le savais ! C'est pour ça que je suis déjà devant chez toi !

-Hein ? s'exclama la métisse, un brin de panique dans la voix.

Quelqu'un toqua à la porte. Lucrécya eut un petit sourire mesquin et Malicia la fusilla du regard :

-Oh toi, ça suffit ! Je suis très contente de le voir !

-Ah ouais ?

La métisse plissa les yeux :

-Ouais.

Lucrécya se rapprocha de son amie, et la toisa :

-J'te parie un gallion que vous tenez pas le mois.

-Cent gallions. renchérit Malicia. Cent gallions que ça dure.

Elle tourna le dos à Lucrécya et partit en direction de l'entrée :

-De toute façon, il y a plein de couples qui ont duré après être sortis ensemble sur un coup de tête, non ? grommela-t-elle.

Elle ouvrit la porte.

Om lui sourit de toutes ses dents, une picturine dans une main et un plateau plein de légumes dans l'autre :

-Petit déjeuner végétalien et " Blattman contre les profanateurs de Horcruxes" I, II, III et IV ?

Malicia eut un sourire crispé. Depuis la cuisine, on entendit Lucrécya s'esclaffer, narquoise.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 67
avatar
Om Rajesh Kapoor

Messages : 802

Situation Amoureuse : C'est... compliqué...

Sorts Connus : Portus,
Episkey,
Protego,
Anapneo,
Ferula,
Rictusempra,
Purée de Pois,
Inflammarae,
Subcingulus,
Sonorus / Sourdinam,
Stupefix / Enervatum,
Expelliarmus

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x4),
Potion Contraceptive,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Philtre de Requinquance,
Scrutoscope,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Dim 21 Juil 2013 - 17:50

Grignotant du coin de la bouche un morceau de concombre non assaisonné, Om Rajesh Kapoor avait les yeux brillants tant son humeur était extatique. Ne décollant le regard de sa picturine collector que pour faire les yeux doux à Malicia, il savourait dans une ambiance chaleureuse les aventures de son super-héros préféré pour la 1589ème fois. Et il ne semblait pas pouvoir s'en lasser !

PIF ! ZBAAAM !! VLAN !! MEURS, POURRITURE DE PROFANATEUR IMPIE !!! Bon sang, Adam Quest est certainement le plus grand acteur sorcier que ce monde ait connu ! Personne n'interprète Blatte Man comme lui ! Quel allant ! Quelle grâce dans sa gestuelle ! Que demander de plus à une telle picturine ?
...
Quelques passages chantés, éventuellement, comme dans les picturines bollywoodiennes que je regardait avec Baba dans mon pays natal ? Peccadilles, Kapoor ! Tu ne fais là que pinailler ! Cette œuvre est absolument parfaite comme elle est !
...
Qu'il est bon de voir un digne représentant de l'ordre des super-héros sorciers... Il faut dire que je n'ai point brillé par mes exploits hier soir lors de la cataclysmique bataille du Stade... A ce propos, j'espère pieusement que ma virevoltante amie Lucrécya ne m'en veut point de l'avoir prise à partie !


Om se tourna vers la batteuse accoudée au bar de la cuisine de Malicia : elle lui fit un geste de la main, fermant son poing dans sa direction à l'exception du majeur qui demeurait levé.

Oh qu'est-ce donc que ce geste ? Sans doute une manière pour les britanniques de saluer un ami proche ! Oui cela ne fait aucun doute ! Me voilà rassuré...
Sous ses dehors farouches, Lucrécya a la bonté de Krishna !


L'hindou agita joyeusement la main dans sa direction et se retourna vers la projection, sa bonne humeur ne faiblissant pas. La matinée était passée trop vite pour l'étudiant en Médicomagie qui n'en revenait pas de se trouver à nouveau en compagnie de sa douce.

Alors que le générique de fin défilait en réalité augmentée dans le petit salon, Om se tourna vers la Zeta, un plateau de légumes dans la main :

-Un peu de céleri, mon aimée ? Savais-tu qu'il s'agit du seul aliment dont l'apport calorique est négatif ? Une personne de ta morphologie ne saurait y dire non !

Lucrécya choisit ce moment pour éructer un rire rappelant le croassement du corbeau, un rictus moqueur eux lèvres. Malicia tiqua légèrement de l'œil droit et tendit la main vers le plateau avec un sourire figé :

-En... en effet ! parvint-elle à articuler sa voix se perdant dans les aigus. Comment y résister ?

Satisfait, Om se leva et brandit sa baguette vers le socle à picturine pour activer la projection de "Blatte Man contre les profanateurs de Horcruxes Partie 3", tandis que sa petite amie grignotait du bout des lèvres le morceau de légume insipide. Elle entendit le rire moqueur de l'Alpha qui savourait tranquillement ses propres gaufres devant un café noir et lui lança une œillade furieuse. Om se tourna vers la batteuse et, l'œil sévère, leva un doigt réprobateur dans sa direction :

-Sais-tu Lucrécya mon amie, que tu ne devrais point te sustenter avec de telles pâtisseries impies ? Non contentes d'augmenter de manière vertigineuse ton taux de sucre, elles ont été confectionnées avec du lait et des œufs !!! Combien de pauvres volatiles domestiques ont perdu leur progéniture pour que tu savoures ces coupables mets ? Combien de pauvres vaches sacrées ont été violées, leur lait tiré jusqu'à la dernière gou...

-Ferme-la, Rhum. trancha Lucrécya en mordant dans une gaufre.

-Aha ! Que tu es drôle ! s'esclaffa Om en agitant son index dans sa direction. Ne t'en fais point, je t'enverrai un prospectus !

-J'le lirai pas.

Hilare et incrédule, Om se rassit en poussant un soupir d'aise. Alors que l'énième picturine se mettait en marche et que Blatte Man commençait à voltiger tout autour d'eux au son du générique, il se tourna vers Malicia :

-Il n'y a pas à dire : il est infiniment satisfaisant de se détendre après une dure matinée de labeur ! N'est-ce pas, ma douce amie ?
Mali, qui grignotait avec aigreur son céleri du coin de la bouche, se tourna vers l'hindou :

-Hé ? Enfin je veux dire... ouiii ?

-Je disais qu'après avoir passé tout son temps depuis le point du jour à effectuer ses devoirs universitaires, il est bon de se délasser ! Et crois-moi, ce n'est pas peu dire qu'ils étaient nombreux...

-Je... hésita Mali. A ce point-là ?

-Oooh oui ! soupira l'étudiant en Médicomagie. Mais je suis d'une impolitesse effrayante ! Voilà que je me plains de mes propres devoirs alors que ceux que tu as reçus en Sciences Sociales Sorcières ont du t'accaparer toute cette matinée...

Malicia tiqua de nouveau de l'œil.

-Comment ça ?

Om regarda sa petite amie sans comprendre :

-Et bien je disais que tu avais du travailler toi-même depuis ton lever avant que je n'arrive , de façon à avoir l'esprit en paix pour cette journée comme tout étudiant qui se respecte devrait le faire, et qu'il était mal venu de ma part de me plaindre !

La Zeta avala son céleri de travers. Om la fixa alors en levant les sourcils :

-N...n'est-ce pas ? Je veux dire, c'est bien là ce que tu as fait, Malicia ?

Cette dernière étouffa un couinement, et se servit fébrilement dans le plateau de légumes, tandis que Blatte Man projetait un énième ennemi à travers la pièce, dans la lumière fantomatique de la picturine. Sur sa chaise haute, Lucrécya s'esclaffa derechef sans la moindre gêne. Om battit des paupières un instant puis fixa le vide avant de reprendre la parole :

-Bien... Cela n'est pas grave...

Il se redressa avec un sourire optimiste et se tourna de nouveau vers Mali.

-C'est une broutille ! Quel élève ne s'est jamais laissé tenté par l'oisiveté, n'est-ce pas ?

Il prit la jeune sorcière par les épaules et se voulut rassurant :

-Ne t'en fais point, ma douce amie ! Je t'aiderai dans la rédaction de tes travaux tous les soirs ! Et de ton côté, tu me feras réviser l'Almanach des mille et une verrues et pustules magiques !

Il serra Malicia dans ses bras à l'en étouffer, ce qui fut d'ailleurs le cas tant elle battit des bras sous son étreinte.

-Et comme il ne faut point oublier la romance au milieu de toutes ces études, nous aurons à cœur quand tout sera terminé de nous adonner à dix minutes de baisers langoureux !

A ces mots, Lucrécya fit mine de se mettre deux doigts dans la bouche, et fit semblant de vomir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2onevBw


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3534

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Mar 23 Juil 2013 - 23:17

Lucrécya plissa les yeux en observant les deux... amoureux, tout en mâchouillant une lamelle de bacon bien croustillant.

Rhum, tout en gardant son air de Pi Omicron coincé du derche, arborait un sourire béat-niais qui aurait irrité le moins violent des sorciers.
Tout à l'autre bout du canapé, Malicia semblait incroyablement crispée. Elle regardait sans vraiment la voir la picturine pour nerds, et mâchouillait en fronçant le nez un légume que Lulu ne connaissait pas, mais qu'elle ne voulait pas connaître.

-Il est temps de passer à l'action, grommela la petite batteuse, en fronçant les sourcils.

Son assiette à la main, et sans demander l'avis de ses amis, elle s'installa tranquillement sur le sofa, pile entre Om et Mali, qui durent se décaler inconfortablement pour la laisser passer.

L'hindou tordit la bouche :

-Lucrécya, ma chère amie au bras musclé, loin de moi l'idée de t'éconduire, mais il faut que je me confesse ! Si je ne t'avais point convié avec nous, c'est hélas parce que j'avais songé que ce visionnage de picturines aurait pu être pour moi et ma douce l'occasion de partager un moment privilégié aux accents intimes !

Lulu haussa les épaules, sans manifester la moindre intention de bouger.

-Ah ouais ? dit-elle en mordant dans une de ses gaufres, et en postillonnant délibérément sur l'indien des particules grasses et sucrées. Tu m'en diras tant.

Le pauvre Om ne répondit rien. Il s'essuya la joue avec sa manche, et croqua dans un salsifis. La batteuse grimaça :

-C'est quoi c'que tu grailles ? Ça a l'air tout dégeu ! Tu dois toujours te faire remarquer, hein ? Tu peux pas prendre du bacon au p'tit dej, comme tout le monde ?

-Par le grand Vishnu, non merci ! Je suis végétalien !

-Véquoi ?

-Végétalien ! Je ne mange point de viande !

-Mais c'est pas de la viande, c'est du bacon !

-Pardonne mon outrecuidance, mais tu fais erreur : le bacon est de la viande !

-N'importe quoi ! C'est du BACON ! DU BA-CON !

-Mon amie, je me dois de t'inscrire en faux : le bacon est bel et bien de la viande.

Lulu se tourna vers Mali, le regard noir :

-C'est lui ou c'est moi ?

La métisse éclata d'un rire nerveux particulièrement suraiguë :

-Ahah ! Regardons la picturine ! En silence ! Non ? Non ?!

Lucrécya soupira le plus bruyamment possible, et se tourna vers l'hologramme qui s'agitait devant elle. Un homme tout de noir vêtu, déguisé en blatte, surjouait en face d'un ado replet moulé dans un costume en latex bien court et bien trop coloré pour être honnête.

-A la Blattmobile, Bobine : le Jockey a encore fait des siennes !

-OH MON DIEU QUE C'EST CHIANT ! cria Lulu en jetant son assiette à travers l'hologramme de la picturine.

Om eut l'air déconfit :

-Comment ? Tu n'aimes guère "Blattman contre les profanateurs de Horcruxes" ? Mais c'est là une picturine on ne peut plus culte ! Certains bienheureux sorciers l'ont vu plus de mille fois, et j'aspire à faire partie de cette caste un jour !

Lucrécya leva les yeux au ciel :

-C'est vieux et ringard ! Aussi vieux et ringard que les fringues que t'oses te mettre sur le dos !

L'hindou baissa les yeux sur son épais pull violet parsemé de losanges jaunes :

-Mes vêtements ? Qu'ont-ils donc ?

-Rien, rien... à part que mon grand-père est plus à la mode que toi, pov' cruche !

-Mais je...

-Et on se fait braire avec ta picturine des années 20 ! J'aurais préféré le dernier Bloody Hostel : il paraît que les scènes de tortures sont si réalistes qu'ils ont mis un sort pour qu'on ait l'impression de sentir le sang qui nous éclabousse ! Pfffffouuuu !

La petite brune mima bruyamment les effets spéciaux, tout en écartant les bras et en gênant encore davantage Om et Malicia.

Mais cette dernière, soudain plus pâle, semblait plus dérangée à l'idée que son amie la force à regarder un jour une picturine du genre que par les baffes involontaires qu'elle prenait.

Om, lui, paraissait horrifié, et même sa politesse naturelle ne l'empêcha pas de murmurer :

-Mais quelle horreur... Une picturine n'est-elle pas censé nous divertir et non pas nous glacer d'effroi ?

Lulu souffla :

-P't'être, mais là, ton vieux machin, il divertit personne : Mali et moi on s'ennuie !

L'étudiant en médicomage se pencha en avant et regarda sa bien-aimée :

-Malicia, ma douce, est-ce vrai ?

La métisse eut l'air gênée. Elle regarda ailleurs en entortillant nerveusement une mèche de ses cheveux autour de son doigt :

-C'est vrai que ce n'est pas... euh... enfin... je veux dire.... c'est vrai que c'est un peu..

Le silence retomba lourdement.

-AH BLATTMAN ATTENTION ! LE JOCKEY EST ANIMAGUS REQUIN ET A DECIDE DE TE TUER AFIN DE POUVOIR RECUPERER LES HORCRUXES ET AINSI DEVENIR LE MAITRE DE GOTHIC CITY !

-N'aie crainte mon brave Bobine : car je suis en possession d'un spray anti-animagus de ma conception !



-Non mais pitié, achevez-moi ! cracha Lucrécya, avant de jeter sa batte Séraphine à la tête de l'hologramme de l'acteur qui jouait Blattman.





Mes RPs du Moment !


Les Nouvelles Exploratrices, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3446

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Dim 28 Juil 2013 - 21:22

-Lucrécya ! s'indigna Om. Nous sommes ici entre gens civilisés ! Je te prierai donc, sans vouloir te commander, de bien vouloir cesser de jeter des objets contondants à la figure de ce noble héros qu'est Blatte Man !

Lucrécya bondit sur ses jambes :

-MAIS C'EST PAS UN HÉROS ! C'EST UNE BLATTE ! UN PUTAIN DE GROS CANCRELAT DE MERDE DANS UN FILM DE MERDE !!!

-La douleur t'égare, Lucrécya...

-C'EST PAS LA DOULEUR ! C'EST l'ENNUI ! JE M'ENNUIE ! MALI S'ENNUIE  ! TOUT LE MONDE S'ENNUIE !

-Mali n'a jamais dit qu'elle souffrait d'ennui ! fit Om outré.

-BIEN SUR QUE SI !

Alors que l'ambiance tournait au vinaigre, Malicia considérait ses genoux, les yeux ronds.  Elle ne regrettait pas d'être sortie avec Om. Enfin... C'était un gars intéressant. Enfin... Bon d'accord, il était un peu plus ennuyeux que ce qu'elle avait imaginé. Bon d'accord, il était BEAUCOUP plus ennuyeux que ce qu'elle avait imaginé. Et il n'avait aucun point commun avec elle. Vraiment aucun. Pourquoi était-elle avec lui, au fait ? C'est vrai que le premier soir où elle l'avait embrassé, elle n'était pas vraiment dans son assiette. Même pas du tout. En fait, quelques minutes auparavant, elle s'était jurée de ne plus jamais sortir avec personne.

Mais alors quel doxy avait bien pu la piquer ? La métisse devait bien reconnaitre qu'elle s'était un petit peu... disons... emballée. Oui, embrasser Om aurait du rester un évènement isolé. Mais elle avait eu des scrupules à lui dire sur le moment. Et maintenant elle allait devoir rester avec lui jusqu'à la fin de ses jours !

La métisse poussa tout haut un couinement de panique :

-Gniiiiiii...

-AH ! TU VOIS ? s'exclama Lucrécya, triomphante. MALI AUSSI DÉTESTE BLATTE MAN !

-Jusqu'à preuve du contraire, mon amie, objecta le Pi Omicron Pi. "Gniiii" ne signifie pas qu'elle déteste.

-TU CROIS QUE J'SAIS PAS C'QUE CA VEUT DIRE QUAND MA MEILLEURE AMIE DIT "GNIIIIII" ? MALI, RE-DIS "GNIIII" !

Malicia secoua la tête :

-C'est la cata... dit-elle, le regard perdu.

-NAN ! s'énerva son amie. J'T'AI DIT DE DIRE "GNIII" !

La Zeta repartit dans ses pensées. Cette année n'était vraiment, vraiment pas son année.  Elle n'était pas le genre de fille à avoir des romances à la pelle. En fait, elle était exactement le contraire ! Alors qu'était-il en train de se passer ?  D'abord Drago, puis ce chinois chelou qui ne voulait plus la lâcher, et maintenant Om ?!

Mali ouvrit grand les yeux et se leva :

-OHMONDIEUMONDIEUMONDIEU, JE SUIS UNE TRAINÉE !!! s'écria-t-elle d'une voix suraigüe.

-PARFAITEMENT MALI ! hurla à sa grande surprise Lucrécya. T'AS BIEN RAISON ! FLEREUR GIRL EST UNE GROSSE TE-PU !

Om eut l'air horrifié et sortit de ses gonds :

-RETIRE SÉANCE TENANTE CE QUE TU VIENS DE PROFÉRER, LUCRECYA FLINT ! s'écria-t-il avec indignation.

Malicia se rassit. Ce qu'elle voulait, elle, c'était devenir quelqu'un de reconnu, une success-woman qui n'aurait besoin de rien ni de personne ! Et qui aurait un grand bureau rien qu'à elle, le respect de ses pairs et assez de gallions pour pouvoir s'offrir une usine de nounours en chocolat ! Elle n'avait même jamais imaginé un mec dans tout ça ! Ca allait de soi qu'elle allait finir toute seule.

Et maintenant, quoi ? Elle allait être une de ces vieilles cougars en mini-jupe de cuir de dragon, avec  trop de rouge à lèvres, une mouche vulgaire sur la joue, qui essaye de draguer les amis de ses propres enfants illégitimes ?

Elle frissonna de dégout : non, ça ne se passerait pas comme ça ! Elle devait absolument rompre avec Om. Mais si elle rompait maintenant, toute l'université penserait qu'elle serait comme Fléreur Girl : une "grosse te-pu" ! Et après tout, l'hindou n'était pas si affreux que ça... Peut-être qu'elle parviendrait à l'aimer un peu, finalement. Elle devait au moins lui laisser sa chance.

-TU SAIS C'QUE J'LUI DIT A TA MERE ? continuait à hurler Lulu.

Malicia se leva brusquement :

-Et si on jouait aux jeux de société ? proposa-t-elle avec un grand sourire forcé.

-Ok... grommela la batteuse. Jouons aux "Mystères de Durmstrang", au moins y'aura du sang !

-Je ne pense pas, non ! s'interposa Om. Jouons plutôt à "Destinées" !

Il se tourna vers Malicia, charmeur :

-Ainsi ma mie, nous pourrons nous imaginer dans un avenir radieux ! Nous... et nos huit futurs enfants...

La Zeta jeta un regard désespéré à son amie.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3534

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Mer 7 Aoû 2013 - 15:33


Assise en tailleur sur le plancher du salon de Malicia, Lucrécya ne cessait de grogner de mécontentement.
Elle lorgna avec mauvaise humeur sur le couvercle de la boîte du jeu de société Destinées, qu'elle tenait dans la main.
Une famille parfaite, penchée sur le plateau de jeu, souriait à qui mieux mieux et rigolait dans une ambiance bon enfant en se donnant des claques amicales dans le dos.

Baissant le couvercle sur ses genoux, Lucrécya jeta une œillade sur Rhum et Mali, assis par terre devant elle. L'hindou, avec son air de crétin coincé du fion habituel, était concentré sur le pion à son effigie, qui se grattait l'oreille en même temps que lui, en parfaite synchronisation.
La métisse, quant à elle, était immobile depuis des dizaines de minutes, et regardait le vide devant elle. Elle arborait un sourire incroyablement crispé que Lulu connaissait bien : c'était ce même sourire qu'elle prenait lorsqu'elle était mal à l'aise, par exemple lorsqu'elle était en compagnie de son vieux papa donneur de leçon.

Lulu regarda à nouveau le couvercle de Destinées, puis ses camarades. Puis le couvercle de Destinées. Puis ses camarades. Puis le couvercle de Destinées. Puis ses camarades.

-RHAAAA RAS-LE-CUL DE CE JEU DE MES DEUX !!! ragea-t-elle soudain, en jetant avec violence le couvercle en l'air, et en fracassant sa batte dessus. Si jamais Rufus me dit un jour qu'il veut jouer à ce truc, je l'enferme dans la cave pendant un mois !!!

Elle croisa les bras avec mauvaise humeur, et réalisa aussitôt que Om et Malicia la fixaient avec des yeux ronds.

-Bah quoi ? fit la petite brune en fronçant le nez.

-N'aimes-tu donc point ce jeu de société, ma virulente amie ? s'étonna l'Indien. On y trouve pourtant tous les indispensables ingrédients pour une soirée des plus réussies ! Du hasard haletant, de la ruse stratégique, et des destinées mythiques dignes de nos désirs oniriques !

-Comme c'est étonnant ! s'exclama Lulu avec sarcasme. Rhum le Naze aime le jeu pour les nazes !

Malicia accompagna son rictus crispé d'un rire qui sonnait très faux :

-Ah ah ah oui c'est peut-être un peu ringard, je te l'accorde, mais qu'est-ce qu'on s'amuse, non ? Non ? ...Non ? ...non ?

La série des « Non ? » de la Zeta se fit de plus en plus aiguë, jusqu'à se perdre dans des ultrasons.

Om, qui semblait vouloir garder sa bonne humeur envers et contre tout, tendit à Lulu sa paume, sur laquelle était juché un dé cristallin.

-Je ne voudrais pas avoir l'air de te donner des instructions, mon amie au gourdin virevoltant, mais il me semble bien que ton tour de jouer est à nouveau venu ! Et ce suspense m'est insoutenable !

-Moi c'est pas le suspense qui m'est insoutenable, grogna la batteuse.

Elle attrapa avec rage le dé, qu'elle bazarda avec toute sa force sur le sol.

Nos trois amis penchèrent la tête sur le plateau de jeu, autour duquel ils étaient assis en cercle, et suivirent le trajet du dé, qui roulait et roulait, et roulait... Soudain, ils écarquillèrent les yeux.

-ENCORE UN 1 ?! s'insurgea Lucrécya en serrant ses poings. MAIS IL EST PIPÉ CE DÉ OU QUOI ?!

-Je te jure que non ! assura Malicia. Comme je te l'ai dit les dix-sept premières fois où tu as fait 1 : il y a un sortilège anti-triche sur chaque dé de cette marque de jeu de société !

-Rhaaaa ! Bon, toi, avance ! ordonna l'AAA, en pointant son pion d'un index menaçant.

Le pion, qui ressemblait en tout point à une Lucrécya miniature (vêtements compris), hocha sa petite tête et sauta à pied joint sur la case suivante du plateau de jeu. Elle se pencha pour lire ce qu'il y avait d'écrit dessus, et tapa son petit pied sur le sol d'un geste rageur.

Le visage de Om se fendit d'un sourire innocent :

-Encore en prison ? Tu n'as décidément pas de chance ! Et dire que je suis déjà médicomage spécialisé dans les blessures de magie noire, la branche la plus lucrative des guérisseurs ! Et Malicia, quant à elle, est  non seulement Ministre de la Magie, mais également ambassadrice du monde sorcier envers les races extraterrestres ! Et nous avons ensemble neuf enfants plus brillants les uns que les autres ! Et toi, tu es seule, pauvre, et tu n'as encore rien accompli !

Tout en riant, il croisa le regard noir de Lucrécya... et son sourire disparut aussitôt.





Mes RPs du Moment !


Les Nouvelles Exploratrices, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 67
avatar
Om Rajesh Kapoor

Messages : 802

Situation Amoureuse : C'est... compliqué...

Sorts Connus : Portus,
Episkey,
Protego,
Anapneo,
Ferula,
Rictusempra,
Purée de Pois,
Inflammarae,
Subcingulus,
Sonorus / Sourdinam,
Stupefix / Enervatum,
Expelliarmus

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x4),
Potion Contraceptive,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Philtre de Requinquance,
Scrutoscope,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Mer 14 Aoû 2013 - 16:32

Le coin des lèvres de l'hindou tressaillirent.

-Une... une partie de petits hippogriffes ou d'échecs version sorcier serait-elle plus à ton goût, mon opiniâtre amie ? tenta-t-il timidement.

-Nan ! Tes jeux sont pourris ! aboya la batteuse dont l'humeur allait de mal en pis. Dans Les Mystères de Durmstrang, y a déjà plus d'action ! Ou un bon vieux Loup-garou de Tiercelieu version non-censurée, ça serait déjà pas mal !

-Mais, en quoi ces ignobles "divertissements" que tu viens de mentionner peuvent-ils égaler un classique tel que "Destin...

-MAIS TU POSES LA QUESTION EN PLUS, PAUVRE BLAIREAU ? ON S'EMMERDE COMME PAS POSSIBLE DANS TON MACHIN ! QU'EST-CE QUE J'EN AI A FOUTRE DE SAVOIR SI JE VAIS FINIR MA VIE AVEC TROIS CHIARDS, UNE PLACE DE SECRÉTAIRE AU MINISTÈRE DE LA MAGIE ET UN BALAI FAMILIAL ?? IL EST NAZISSIME TON JEU, RHUM !!

D'un coup de botte bien placé, Lucrécya envoya le plateau de jeu multidimensionnel à l'autre bout du salon, faisant hurler de peur la figurine de jeu à l'effigie de Malicia qui vola avec le reste des pièces. L'authentique Mali glapit à son tour et tenta de calmer son amie :

-Ben, c'est pas grave, Lulu ! On va trouver autre chose ! C'est pas les divertissements qui manquent ici de toute façon ! ...non ?

Un silence gênant s'installa, tandis que Om et Mali regardaient autour d'eux en quête d'un autre objet d'amusement pour occuper la journée. L'air de plus en plus maussade, Lucrécya grogna :

-Ben je vois qu'on va bien se marrer...

Mali eut un sourire crispé, passant nerveusement ses mains sur ces genoux. Finalement l'étudiant en médicomagie eut un sourire radieux :

-Et si nous concoctions des breuvages maison dans la cuisine, ma douce ? fit-il en se tournant vers la Zeta.

Avant que cette dernière n'ai pu ouvrir la bouche, Lucrécya s'exclama de sa voix rauque :

-Génial ! Voilà une idée qu'elle est bonne ! Tant pis si on fout rien, au moins on va picoler !

-Picoler ? On va se mettre à boire ? fit Mali de plus en plus catastrophée par la tournure des évènements.

-Mais, qu'entends tu donc exactement par "picoler", mon amie ? fit Om, interloqué.

La batteuse le regarda à son tour d'un air suspicieux :

-Et toi, qu'est-ce que TU entends par "boire", hein ?

Om Rajesh Kapoor prit un ton ferme :

-C'est simplissime, Lucrécya : il est absolument hors de question de passer notre après-midi radieuse à boire de l'alcool, si c'est bien là ce que tu suppute !

A ces mots, la batteuse sauta sur ses pieds :

-"SU-QUOI" ?!!T'AS DIT QUOI EXACTEMENT, ESPÈCE DE...

Malicia s'interposa de nouveau, en pleine panique :

-Rien ! Ça veut rien dire, Lustucru ! C'est juste une expression hindou, n'est-ce pas Om ? Ha ha ! fit-elle, riant nerveusement.

-Tout... tout à fait ! lança nerveusement Om. C'est cela ! Une expression de mon pays ! Bon, ce n'est pas tout ça, mais ces délicieuses boissons rafraichissantes ne vont pas se faire toutes seules ! Je me mets au labeur, vous m'en direz des nouvelles !

Et sans demander son reste, l'hindou se leva prestement pour se mettre hors de portée de l'irritable Alpha. Alors qu'il se dirigeait vers la cuisine, il entendit de nouveau Lucrécya maugréer à propos des heures d'amusement qu'ils allaient tous passer cet après-midi.

Saisissant pour une fois le sarcasme, Om fronça les sourcils, l'humeur bougonne, alors qu'il saisissait les ingrédients pour faire une carafe de lassi.

Par Ganesha, j'ai tout essayé, j'estime m'être montré plus que courtois, mais je n'en puis plus : ma virevoltante amie est insupportable ! Quand donc cette rabat-joie va-t-elle se décider à retourner chez elle et nous laisser en paix ? Je ne comprends point : si elle s'ennuie autant, à quoi bon demeurer en ces lieux ?
Malicia et moi-même serions bien mieux si elle se décider à s'éclipser pour aujourd'hui ! Il faut que je trouve un moyen de nous débarrasser d'elle...


Alors que ces pensées fusaient dans l’esprit de l'Omicron, ce dernier eut une illumination. Il fixa les bouteilles et les fruits qui se trouvaient devant lui et jeta un coup d’œil dans le placard de la cuisine et en sortit d'autres ingrédients d'apparence inoffensive mais moins... conventionnels.

Bien sûr ! J'aurais du y penser plus tôt ! une bonne potion Ronflor dans le verre de Lucrécya et celle-ci s'envolera pour le pays des rêves jusqu'à demain matin ! Il n'y a pas de potion de sommeil plus puissante, effet garanti ! Je reconnais que le procédé est peu loyal ! Mais aux grands mots les grands bézoards !

-Alors ça vient, Rhum ? lança la batteuse depuis le salon. C'est pas que je m'ennuie... enfin si, j'm'ennuie à mourir !

-Oui, un peu de patience, vous ne serez pas déçus !

Saisissant les ingrédients - fèves blanches, athélas, pierre de touche et fraises sauvages- l'hindou se mit au travail. Dix minutes plus tard, il revint au salon avec un plateau chargé de verres remplis d'un liquide doré. S'asseyant sur le canapé, il le posa sur la table basse :

-Pas trop tôt ! grogna la batteuse qui n'avait pas décroisé les bras.

Tu ne crois pas si bien dire, mon amie...

Ravi par la tournure de son plan, Om tendit à Lucrécya un verre rempli de lassi truqué à la potion de Sommeil, un sourire radieux aux lèvres...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2onevBw


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3446

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Mar 20 Aoû 2013 - 16:52

Malicia était mal à l’aise. Très mal à l’aise. Lulu détestait Om, c’était sûr.

Bon, elle n’aimait pas grand-monde, c’était pas vraiment une surprise. Malicia eut l’air pensive. En fait, à bien y réfléchir, elle n’avait jamais vraiment vu Lulu aimer quelqu’un. A part Marcus, et c’était pas franchement évident à deviner.

C’était donc carrément couru d’avance que la batteuse ne supporte pas Om. Mais à ce point, c’était plus de la haine, c’était de la rage. Et elle avait eu beau tenter d’adoucir les choses, ça n’avait pas vraiment aidé. Elle avait bien essayé de convaincre Lulu que Blatte-man, c’était pas si mal, mais elle n’avait pas trouvé un seul bon point à la picturine. Elle avait bien essayé de piper les dés de Destinées pour que Lulu gagne, mais ça avait eu l’effet inverse. Elle avait aussi essayé de sourire en espérant que son sourire soit contagieux. Mais Lulu lui avait fait remarquer au bout d’un moment qu’elle avait du céleri entre les dents.  

Malicia ouvrit des yeux ronds. C’était la cata. La grosse cata. Et si elle ne trouvait pas une solution, Lulu allait tuer Om et elles allaient devoir jeter son corps au Kelpy de la rivière et elles se feraient prendre par Willy Gazon qui allait sûrement les faire chanter et leur demander d’amener une rançon à une heure tardive au stade et quand il apprendrait qu’elles n’avaient pas la somme complète, il les poursuivrait et il glisserait et il s’empalerait sur son propre râteau et son fantôme les hanterait jusqu’à la fin de leur vie et…

-Pas trop tôt ! cracha Lucrécya.  

Malicia sursauta et remarqua qu’Om avait préparé des boissons. L’hindou tendit un verre et la métisse le saisit au vol, soulagée.  Voilà qui améliorerait enfin un peu l’ambiance. Et ça avait l’air plein de sucre et sans légumes. Exactement le remontant dont elle avait besoin :

-Oh, ça a l’air super bon ! Merci Om !

Elle porta le verre à ses lèvres.

-Non ! s’écria son petit-ami.

Malicia interrompit son geste :

-Ben quoi ?

-Je… enfin…c’était…euh… commença Om, soudainement blême.

-Et voilà qu’il sait plus parler ! Bon choix, décidément, Mali ! Ils deviennent de pire en pire, tes mecs. grommela Lucrécya.

-C’est faux, celui-là il sait parler, et il est loin d’être pire que Drago ! s’emballa Malicia en pointant l’hindou du doigt.

-Je parlais du chinois chelou ! la coupa la batteuse.

-Mais j’étais même pas avec ! s'offusqua la zeta. Et c’est toi qui m’as dit de…

-Euh… Quel chinois « chelou » ? bégaya Om.

-La ferme, Om ! intima Lulu.

Malicia se tapa le front, blasée :

-Je vais passer pour une grosse te-pu, maintenant c'est sûr… couina-t-elle, honteuse.

Pendant une bonne minute, aucune voix ne s’éleva. Finalement, Om tenta de prendre le verre des mains de la métisse :

-Si je puis me permettre, chère Malicia, ce verre était destiné à Lucrécya alors…

-Oh ? fit la zeta en sortant de ses ruminations. Pardon…

Elle tendit la boisson à son amie. Cette dernière regarda le contenu d’un air méprisant :

-J’en veux pas.

-Quoi ? s’écria Om avant de se reprendre. Mais c’est du Lassi, un breuvage ancestral de mon pays, ne veux-tu point le goûter ?

Lucrécya croisa les bras et détourna le visage :

-Nan.

L’hindou eut l’air désemparé. Mais ce n’était rien face à la tête qu’il fit en regardant Malicia saisir à nouveau le verre :

-Bah, t’en fais, Omy, je vais le boire, moi, ton lassi… proposa la zeta en montant le verre à ses lèvres.

-NON ! cria le Pi Omicron Pi.

Les deux filles le regardèrent bizarrement :

-Ben pourquoi non ? demanda Malicia.

-Ben ouais, pourquoi ? insista Lucrécya.

Om blêmit :

-Parce que… celui-là n’est pas bon ! Je t’en ai concocté un tout spécialement pour toi, ma douce amie.

L’hindou regretta aussitôt son manque de reprise.

-Ah parce que moi je peux boire un lasso dégueu  mais Mali elle a mieux ?! s’énerva Lucrécya.

-Oui ! s’écria le Pi Omicron. Non ! Je ne sais pas…

-TU SAIS OU TU PEUX TE LE COLLER TON…

-Ca suffit ! trancha Malicia. Je suis sûre que ton lassi est très bien Lulu !

Les deux ennemis se tournèrent vers elle et la métisse porta le verre à ses lèvres et en but une petite gorgée :

-Mmh. Ca a comme un goût de… RONFLLLLLZZZZZZzzzzZZZZZzzzZZZZZzzzzz.

Dans un ronflement sonore et disgracieux, la tête de la zeta retomba en arrière sur le dossier du canapé.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3534

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Mer 21 Aoû 2013 - 14:59

Lucrécya serrait la mâchoire et serrait les poings. Qu'est-ce qu'il était insupportable, ce mec !
Mais heureusement, elle avait un plan en tête : elle allait l'avada-kedavariser, et faire bouffer son corps suintant le curry au Kelpy qui vivait dans la rivière, en compagnie de Mali. Avec un peu de chance, Willie Gazon allait les voir, et répandre la rumeur ; ainsi, tout le monde saurait qu'il ne fallait pas la gonfler ! Et en un rien de temps, elle deviendrait crainte et respectée, et le doyen lui-même viendrait lui offrir les clés de la fac ! Et avec la peur, viendrait l'argent ! Avec l'argent, viendrait le pouvoir ! Et avec le pouvoir, viendrait l'adoration de ses pairs...

Elle en était là de ses pensées, lorsque Rhum tenta de piquer le verre des mains de Mali, pour le lui refiler. Sous prétexte qu'il n'était pas assez bien pour la métisse.
Lulu allait s'énerver et sortir sa batte lorsque Malicia tenta de calmer le jeu en avalant tout rond la boisson lactée zarbi.

Et s'endormit en une seconde, non sans ronfler un gracieux :

-RONFLLLLLZZZZzzzzZZzzzZZZZZzzzzz.

Lulu écarquilla les yeux. Outrée, les sourcils froncés, les lèvres retroussées sur ses dents serrés, Elle se tourna vers Rhum.

Ce dernier n'en menait pas large. Il transpirait soudain abondamment, et son regard fuyait telle une savonnette dans un bain bouillant, comme s'il n'osait pas regarder la petite batteuse en face.

-Je... Lu... Lucrécya, mon... mon amie, je... je peux expliquer ! Ton lassi... enfin, je... je ne voulais pas...

L'AAA fronça les sourcils et pointa un doigt accusateur sur l'hindou, qui se mit à loucher dessus :

-Comme c'est étrange ! tonna-t-elle, sarcastique. Mali s'est mise à roupiller JUSTE après avoir bu ton lasso tout dégeu !

Om sembla se tasser sur lui-même :

-...Ah oui ?...

-Comme de par hasard ?! JE NE CROIS PAS NON !

-...Ah non ?...

-TU VEUX QUE JE TE DISE CE QUE JE PENSE, MOI ? siffla la brunette, énervée.

-...Ai-je le choix ? couina l'indien.

-J'CROIS QUE T'ES TELLEMENT CHIANT QUE T'AS ENDORMI MALI !

Om cligna des yeux :

-... Plaît-il ?

Lulu bondit sur ses pieds et toisa le malheureux autant qu'elle le pouvait, fière d'elle :

-Et ouais mon p'tit pote ! T'es tellement pas intéressant que ta copine arrive même pas à garder les yeux ouverts quand tu parles ! Bouuuh ! La honte !

Étrangement, l'hindou parut soulagé :

-Oh, c'est donc là tes profondes pensées à propos de la soudaine léthargie de ma douce Malicia, mon amie ?

-Et ouais ! Ah ah ! Dans les dents, le Rhum !

Les poings sur les hanches, la batteuse se gondola d'un rire éraillé pendant de longues minutes.

-RONFLLLLLZZZZzzzzZZ... Miamiamiamiamiamiamiamiamiamiam... RONFLLZZZZzzzzZZzzz. Miamiamiamiamiamiam. Grrrnrrhghrrr. RONFLLLLLZZZZzzzzZZ... Miamiamiamiamiamiamiam...


Om sursauta devant le nouveau ronflement tonitruant de la Zeta. Il fixa sa petite-amie d'un air inquiet :

-Mais que lui arrive-t-il ?

-De quoi ? grogna Lulu.

-Cet horrible bruit ! Ce "miam miam" !

Les deux se tournèrent vers la métisse, qui bavait abondamment sur le canapé sur lequel elle était affalée :

-RONFLLLLLZZZZzzzzZZ... Miamiamiamiamiamiamiam... RONFLLZZZZzzzzZZzzz. Miamiamiamiamiamiam. Grrrnrrhghrrr. RONFLLLLLZZZZzzzzZZ... Miamiamiamiamiamiamiam... MIAM !

-Ah ça ? Bah elle fait ça quand elle a faim, expliqua la petite Alpha en s'asseyant à côté de l'endormie.

-Ma douce aurait faim ? s'étonna l'indien. C'est tout de même surprenant, je lui ai préparé un parfait petit-déjeuner végétalien qui a à coup sûr réconforté son estomac comme mon amour à son encontre réconforte son âme !

Lulu le fixa avec mépris :

-Je te dis qu'elle a faim ! J'ai dormi mille fois avec elle quand elle venait squatter ma chambre, à Poudlard ! Je sais c'que je dis, crénom d'un bal...Aaah !

Elle tourna vivement la tête, et réalisa que Mali, dans son sommeil, mâchouillait en bavant une longue mèche de ses cheveux noirs.

-Beuuuuh dégueu... grimaça Lucrécya, en récupérant sa mèche, à présent toute gluante.

Elle se leva, et jeta un œil dans la cuisine de son amie. Elle eut un sourire mauvais, et agita sa baguette : une assiette débordante de biscuits et autres sucreries lévita vers elle, et elle l'attrapa en plein vol.

Pouffant de rire, elle prit un des cookies,  et le fourra dans le gosier de la métisse.

-Mais que fais-tu ?! s'offusqua Om, les yeux ronds.

-Ben, je la nourris ! Y'a que ça qui la fait taire ! En plus, c'est rigolo : on dirait un sanibroyeur ! Regarde !

Elle répéta son geste, encore et encore, et Malicia, toujours dormant, mâcha sa nourriture dans un grondement sourd, non sans postillonner des milliers de miettes à plusieurs mètres.

Horrifié, sans que l'on sache si c'était à cause du comportement de Lulu ou par la façon écœurante de manger de Mali, l'étudiant en médicomagie s'avança vers la batteuse d'un air résolu.
Cette dernière ricanait en fourrant biscuits sur biscuits dans la gueule de la Zeta, et semblait s'amuser comme une petite folle.

-Tu ne dois pas faire ceci ! affirma-t-il, dans un effort d'autorité.

Lulu releva la tête, et renifla :

-Hein ?

-Ce n'est pas moral ! Cette douce Malicia, ta meilleure amie d'entre tous, n'a pas choisi d'ingurgiter cette mauvaise nourriture bourrée d'acide gras !

La nourrisseuse en herbe plissa les yeux :

-Évidemment ! On trouve quelque chose d'un peu marrant à faire, alors Rhum a forcément un truc à redire !

-Mais tu ne peux pas faire ceci, sans compter qu'il est dangereux de...

L'AAA sortit sa batte, et pointa Om avec, ne le laissant pas finir sa phrase :

-C'EST PAS POSSIBLE ! J'ARRIVERAI PAS A TE SUPPORTER ! PAS SANS MALI EN TOUT CAS !

Et, sans que l'hindou n'ait le temps de faire quoique ce soit, la batteuse impulsive frappa de toutes ses forces sa Séraphine sur le crâne de la ronfleuse du canapé.

La métisse se redressa d'un coup, les yeux écarquillés :

-Hein ? Quoi ? Qu'est-ce qui s'est passé ?

Elle se frotta la tempe que la batte de Lulu venait de frapper.

Om ouvrit des yeux ronds :

-Vas-tu bien ma dou...

-AH ! Tu t'es endormie paske Rhum parlait et que c'était trop chiant ! expliqua Lucrécya en coupant la phrase de l'autre.

Malicia rougit violemment, alors qu'un mince filet de sang coulait le long de sa joue :

-Ohmondieuohmondieu ! Je suis désolée, Om !

Elle posa une main sur son ventre, et tordit la bouche :

-Je comprend pas... Je me sens ballonnée alors que j'ai mangé que des céleris ! J'ai toujours cette impression bizarre de grossir en dormant, alors que je fais super attention ! Je ne m'autorise plus qu'un seul cookie par jour !

-Oui, c'est bizarre, en effet, fit la batteuse, avant de pouffer de rire.

L'indien ouvrit la bouche, mais croisa le regard menaçant de Lulu, et préféra la fermer.





Mes RPs du Moment !


Les Nouvelles Exploratrices, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 67
avatar
Om Rajesh Kapoor

Messages : 802

Situation Amoureuse : C'est... compliqué...

Sorts Connus : Portus,
Episkey,
Protego,
Anapneo,
Ferula,
Rictusempra,
Purée de Pois,
Inflammarae,
Subcingulus,
Sonorus / Sourdinam,
Stupefix / Enervatum,
Expelliarmus

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x4),
Potion Contraceptive,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Philtre de Requinquance,
Scrutoscope,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Mer 28 Aoû 2013 - 15:27

Les yeux de l'étudiant en Médicomagie tombèrent bien malgré eux sur la batte de taille conséquente accrochée à la ceinture de Lucrécya. Il se tordit sur le canapé, mal à l'aise.

Quelle... quelle violence intolérable !! Que n'ai-je été aussi aveugle quant à l'exécrable caractère de ma chétive amie ! Oser ainsi frapper ma Malicia !!! Je ne peux décemment rester muet !!!
...
D'un autre côté... Cette bestialité n'est égalée que par son empressement à se servir de sa batte de quidditch... Sûrement devrais-je marcher sur des œufs la concerna... Oh Grands dieux !!! Serait-ce du sang séché que j'aperçois encore incrusté ?!


Un sourire nerveux et trop pourvu en dents se dessina sur le visage de l'hindou lorsqu'il releva la tête. La batteuse Alpha plissa les yeux, ses doigts tapotant machinalement le manche de sa batte, prête à s'en servir si le PoP lui en fournissait une raison valable.

-Jeeee... enfin, tu... ne peux décemment pas te... te conduire de la sorte, m... mon amie !

-Me conduire comment, tu veux dire ? répliqua Lucrécya, les yeux se réduisant à deux minuscules fentes.

-Mais... de quoi vous parlez au juste ? fit Mali d'une petite voix, son regard allant de l'un à l'autre sans comprendre, en se servant un nouveau verre de lassi.

Lucrécya leva une main pour lui intimer le silence.

-Attends une seconde, Mali... Ton "homme" voulait me dire un truc...

Elle fit craquer ses phalanges, ce qui eut le don de faire automatiquement déglutir le pauvre Om. Ce dernier détourna de nouveau le regard. Il commençait à serrer les poings, sentant son infinie patience s'étioler comme de la vieille laine.

Cela ne peut définitivement plus durer ! C'est proprement intolérable ! Comment ma pauvre Mali pourra-t-elle jamais s'épanouir dans sa prometteuse existence, si tant que Shiva lui prêtera vie cette démone à grande batte la tire vers le néant ?!
...
La nourrir de ces immondes pâtisseries pendant son sommeil ?!! Mais à quoi pense-t-elle donc ? Om Rajesh Kapoor, il est grand temps que tu reprennes les choses en main !


-En effet, très chère Lucrécya, j'ai quelque chose à dire ! Je pensais faire part de mon ambitieux projet à ma douce fleur de lotus plus tard, fit-il en désignant Malicia d'un geste théâtral, et dans une atmosphère infiniment plus intime !

Il prit une profonde inspiration et se leva :

-Je vais dès ce jour m'installer dans cette demeure avec ma Mali !

La jeune Zeta recracha son lassi en une quinte de toux tonitruante. La bouche de la batteuse se tordit en un rictus horrifié, et Om se précipita sur sa dulcinée en tendant sa baguette :

-Anapneo !

La pauvre Malicia respira de grandes goulées d'air, les yeux exorbités, alors que l'hindou lui donnait de petites tapes dans le dos. Lucrécya demeurait figée sur place, comme statufiée.

-Les intrusions récurrentes et les gavages  pâtissiers de notre virulente amie vont dès lors cesser, ma douce ! Désormais nous pourrons vivre pleinement notre amour, n'est-ce point merveilleux ?

-Les intrus... quoi ? Hein ? fit Malicia, complètement perdue.

Mais Om ne l'écoutait pas, tout à sa joie, esquissant quelques pas de danse indienne. Alors que Mali levait un doigt, la mine horrifiée pour reprendre la parole, la poche du veston de Om vibra. Ce dernier se tourna alors et sortit son miroir à double sens.

-Un instant ma douce... Oui, que puis-je faire pour...

-OOM !!! JE SUIS DANS LA MOUISE JUSQU'AU COU !!! fit une voix féminine au désespoir.

Le visage d'Ava était apparue dans la glace du miroir magique.

-A... Ava ? Mais que ce passe-t-il donc mon am...

-Peux pas te raconter au miroir ! Retrouve-moi au Dispensaire !! C'est la cata !!!

-Mais je...

La Zeta en panique raccrocha aussitôt. Le PoP se tourna vers les deux amies qui demeuraient figées sur le canapé suite à son annonce :

-Je crains que le devoir ne m'appelle ! Je dois m'absenter, mais ne t'en fais pas mon hibiscus ! Je reviens ce soir avec mes affaires ! Ainsi je pourrai emménager au plus tôt !

Il fit alors mine de partir, amis au dernier moment se ravisa : Om fit demi-tour, revint vers Malicia, toujours sous le choc, et fouillant dans une de ses poches lui tendit un minuscule livre, ou plutôt ce qui apparaissait comme un énorme ouvrage réduit par magie à une taille ridicule. L'hindou lui fit un clin d'œil :

-Tu devrais y jeter un coup d'œil au plus vite, mon aimée !

Mali regarda le titre de l'ouvrage sans toutefois lui rendre sa taille normale :

-La... la version sorcière du... Kama Sutra ?!!!

-Pour un petit aperçu  de nos futures soirées tumultueuses !

Sur ce, il sortit en trombe de la maisonnette.

Lucrécya tourna alors lentement la tête vers son amie, son rictus toujours en place :

-Il s'est passé quoi au juste, là ?

Om se dirige vers le Dispensaire ! :arrow:





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2onevBw


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3446

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Good morning, London !   Sam 31 Aoû 2013 - 18:38

La porte claqua derrière Om et un silence incrédule tomba sur la maisonnette.

-C'est ça ! Bon vent Rhum! s'écria Lucrécya en levant un poing menaçant vers la sortie.

La batteuse plissa les yeux et s'installa à côté de Malicia qui n'avait pas bougé d'un centimètre :

-Alors... ?

Tenant dans ses mains le minuscule livre rose que son petit-ami lui avait donné, la métisse n'avait pas vraiment l'air au top de sa forme. Mais alors pas du tout.

-Alors quoi ? finit-elle par lâcher, d'une voix frisant les ultrasons, sans cesser de fixer la fenêtre devant elle.

-Alors, tu vas le larguer, hein ? insista Lucrécya.

-Larguer qui ?

-Ben Rhum ! s'agita son amie avec de grands mouvements de bras. Tu vas pas me dire que tu vas rester avec ce gros naze ? T'as pas entendu ce qu'il vient de te dire ?!

L'œil gauche de Malicia tiqua un peu. Si, elle avait parfaitement bien entendu et c'était bien ça le plus horrible. Comment ça, Om s'installait chez elle ? Comment ça, il allait la forcer à bien se conduire et à manger des légumes ? Comment ça, il voulait des soirées tumultueuses ?!!!

Très honnêtement, elle n'avait jamais penser en arriver là avec le Pi Omicron Pi quand elle l'avait embrassé la première fois. L'adolescente blêmit.

Lucrécya s'esclaffa.

-Voilà, on est d'accord !

Elle tendit sa main sous les yeux de Mali.

-Allez, aboule.

La zeta sortit brusquement de sa torpeur et se tourna vers son amie :

-Aboule quoi ?

-Les cent gallions que tu me dois !

-Hein ?!

Malicia bondit sur ses pieds :

- Mais t'es malade ?! D'où tu sors ça ?

Lucrécya se leva également :

-Ben du pari qu'on a fait tout à l'heure ! Cent gallions si tu tenais pas le mois avec ce loser.

-Je croyais que c'était une blague !

-Ben c'en était pas une. répliqua sèchement la batteuse avant de tendre à nouveau la main. Mes cent gallions ? J'en ai besoin pour m'acheter une arbalète en corne de licorne pour piquer les fesses de McComique.

-Mais tu vas t'en servir qu'une fois et après tu vas t'en lasser ! s'égosilla la métisse. Comme ce lasso clouté en poil de povrebine que tu voulais pour fouetter Ava !!!

-Elle le méritait !

-Pourquoi ?!

Lucrécya rougit de colère :

-A cause de ses cheveux soyeux et de ses ongles manucurés ! s'écria-t-elle en serrant les poings. Maintenant, mes gallions !!!

Malicia lui tourna le dos et croisa les bras, boudeuse :

-Non.

Lucrécya semblait prête à s'arracher les cheveux :

-Mais pourquoi ?!

-Parce que je vais rester avec Om.

La zeta s'assit lourdement sur son canapé. La batteuse la dévisagea, incrédule :

-Tu vas rester avec Rhum ?

-Oui.

Lucrécya s'assit en face d'elle :

-Tu vas rester avec Rhum pendant un mois ? répéta-t-elle encore une fois, en levant un sourcil blasé.

Malicia la fusilla du regard :

-Ouais.

-Et tu va le laisser emménager chez toi.

-Ouais.

-Et te laisser sermonner toute la journée ?

-Ouais.

La batteuse se pencha vers son amie, narquoise :

-Et tu vas manger des choux-fleurs au p'tit dèj ?

Malicia grimaça :

-Oui ? Peut-être... On verra. Oui. bredouilla-t-elle, avant de tenter à nouveau d'avoir l'air d'être une "dure" : Ouais.

La batteuse eut un sourire démoniaque :

-Et tu vas faire crac-crac avec lui ? insinua-t-elle.

Malicia se figea.  Le sourire de son amie se fit plus moqueur encore :

-Tu sais ce que ça veut dire, au moins ?

-J'ai seize ans, j'suis pas débile ! s'écria la métisse en virant au rouge pivoine.  C'est pas parce que je l'ai jamais fait que je sais pas déjà tout dessus ! TOUT !

Le silence retomba.

Malicia jeta un coup d'œil pas très rassuré au Kâma-Sûtra qui trônait à côté d'elle. Elle entrouvrit doucement le bouquin... et le referma aussitôt.

-AAAAAAAAAAAAAH !!! hurla-t-elle en bondissant sur ses jambes. MAIS C'EST DEGUEULAAAAASSE !!! 

Lucrécya se leva également :

-Eh ouais ! ricana-t-elle. Ça vient ces gallions ?

-Non ! se défendit Malicia.

La batteuse leva les yeux au ciel :

-Allez Mali, t'as perdu là, tu le sais !

-J'ai pas perdu ! nia la métisse. Je lui dirai que je peux pas faire ça !

-Et pourquoi ?

-Parce que... parce que...

Les yeux de la zeta semblaient prêts de lui sortir des orbites :

-Parce que je suis frigide ! Voilà !

Malicia s'absorba dans la contemplation de sa fenêtre, regardant quelques sorciers déambuler dans Mysteria Lane. Elle n'avait pas envie de faire ça avec Om. Vraiment pas envie du tout. Elle était peut être vraiment frigide après tout.

Lucrécya se posta à côté d'elle, silencieuse. Finalement, elle pointa quelque chose du bout du menton.

-Tiens v'là l'équipe de football sorcier qui vient encore s'entraîner devant tes fenêtres.

Malicia soupira :

-Je sais. pesta-t-elle. Et en tant qu'adolescente de seize ans, ça ne me fait rien du tout. Pourquoi ? Parce que je suis frigide. Tous ces abdos et ces biceps ruisselants de sueur, j'en ai rien à fiche.

Les deux filles se turent. Finalement, la métisse se ventila le visage d'une main :

-Il fait chaud, non ? Héhéhé...

Malicia se mit à ricaner bêtement. Finalement, elle se tourna vers Lucrécya :

-Ok.  Je suis pas frigide. admit-elle, blasée.

La batteuse la pointa du doigt :

-Ah !

-Mais le pari tient toujours.

Lulu eut l'air dépité :

-Oh.

La zeta sourit :

-Om est un garçon adorable et je suis sûre que ce mois va très bien se passer.

Lulu croisa les bras, incrédule :

-Ah ouais ?

-Ouais.

Les deux filles se toisèrent, Lucrécya tentant de se grandir en se mettant sur la pointe de ses talons. N'en pouvant plus, elle finit pas regagner sa taille habituelle :

-Bon ben à dans un mois, alors. lâcha-t-elle.

-C'est ça. sourit Malicia. A dans un mois !

A reculons, Lucrécya sortit de la maisonnette de son amie, ne manquant pas de lui faire signe qu'elle la surveillait. Une fois la porte claquée, la métisse s'assit sur son canapé et poussa un soupir. Elle jeta un coup d'oeil au livre rose et le saisit. Elle l'ouvrit, pencha la tête d'un côté, puis de l'autre, sans parvenir à comprendre dan quel sens regarder ce qu'elle regardait :

-Hey... y'a pas une jambe de trop, là ?

Finalement, elle ouvrit des yeux ronds et claqua le livre :

-Ohmondieuohmondieuohmondieu ! Je suis foutue ! couina-t-elle. Foutue !!!


:arrow: Lulu rentre chez elle !





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE
 

Good morning, London !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avalon Estate :: Mysteria Lane-