Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 La terrifiante histoire d'Old Trent Ballard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1732

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: La terrifiante histoire d'Old Trent Ballard   Jeu 1 Déc 2011 - 13:52

Abruti par les vapeurs d’alcool, le clochard végétait déjà depuis quelques heures dans l'allée sombre près de l'usine quand l’incident se produisit.

En effet, le sans-abri dénommé Trent Ballard, Old Trent pour ses compagnons, comptait élire domicile près de ce vieux bâtiment désaffecté que lui avait chaudement recommandé l’un de ses comparses d’infortune. « Tu vas voir, vieux c’est l’panard ! Jamais personne ne traine dans cette rue, pisque que personne ne rentre dans l’usine d’tout’façon ! Tu s’ras peinard ! »

Peinard n’était pas l’adjectif qui lui vint à l’esprit en arrivant dans la dite ruelle : il ne savait pourquoi, cette vieille bâtisse avait un je ne sais quoi d’oppressant… Il avait fini par s’endormir, sa bouteille de scotch bon marché aidant, avant d’être réveillé en sursaut par deux voix :
« …on a toujours pas trouvé nos appartements ! »

Le vieux SDF sursauta. Bien caché derrière plusieurs sacs poubelles, il observa le jeune couple qui se tenait devant l’entrée de l’usine : un grand costaud aux cheveux ébouriffés portant un sac en cuir rouge et une petite jeune à la longue chevelure brune. Le garçon se grattait la tête avec un bout de bois.
- Bon, ben, y'a qu'une seule façon de savoir si c'est bien ici, dit le gaillard en poussant le portail rouillé. Les deux jeunes s’avancèrent et disparurent comme par enchantement. La mâchoire de Trent sembla se décrocher.
-M…mai…mais qu..qu’est-ce que… parvint-il à bredouiller. Puis il regarda d’un œil effaré sa bouteille de gnôle aux trois-quarts vide et la jeta au loin, d’un air de dégoût.

Cela faisait seulement quelques minutes que les deux fantômes s’étaient éclipsés, et Trent arrivait enfin à se calmer, attribuant l’évènement à son taux indécent d’alcoolémie, lorsqu’une sorte de hennissement lugubre se fit entendre. La terreur le submergeant, il fouilla frénétiquement les environs du regard. Lorsqu’un second hennissement encore plus inquiétant retentit, il en conclut que le cri venait du ciel. Levant la tête, il se figea soudain, tétanisé :
La silhouette sombre d’un homme affublé d’un grand chapeau et d’un long manteau semblait tomber du ciel nocturne, descendant en piqué vers le sol. Lorsque l’individu arriva à 20 mètres du sol, sa vitesse ralentit progressivement, jusqu’à ce que Ballard pu le voir distinctement : l’homme était jeune, portait un chapeau de cowboy, et à la réflexion ne « tombait » pas du ciel. Il semblait plutôt flotter en position assise, et ce n’est que lorsqu’il eut « atterri », toujours dans la même position et se tenant constamment à 1 m du sol que le vieux vagabond comprit d’où venait le hennissement.

U…un ca…canasson fantôme !!! Songea-t-il transi de peur. Il ne put retenir un couinement apeuré, se plaquant immédiatement les mains sur la bouche.
Alerté, le cowboy aérien se tourna vivement dans sa direction, les sourcils froncés, une main gantée rejetant en arrière un pan de son manteau. En un éclair, Trent vit un holster et la crosse d’un petit pistolet qui en dépassait. Il leva les bras instinctivement.

-Pi…pitié mon gars ! Tire pas ! Old Trent Ballard a jamais fait de mal à personne !!!
Le desperado l’observa un moment les yeux plissés, semblant jauger le clodo pour décider de son sort. Impitoyable, l’individu dégaina et pointa sur le clochard un… bout de bois (?!) courbé en forme de revolver. Malgré sa peur tétanisante, il se fit la réflexion que le grand gaillard qu’il avait vu avec sa copine avait aussi un bout de bois. Puis le jeune cowboy marmonna quelque chose, et Trent, hurlant, fut aveuglé par une lumière verte avant de… avant de quoi ? Qu’est-ce qu’il fichait ici, tout seul dans cette ruelle, sa bouteille de scotch disparue et son pantalon couvert d’urine ? Oh non, pas encore !!! rumina Trent en observant son vêtement souillé. Toutes ces questions fusaient à présent dans son esprit embrumé, lorsqu’il senti son estomac gargouiller.
-Oh, c’est l’heure de la sousoupe…

Tenaillé à présent par la faim, il se rappela sans peine où trouver un restaurant pas trop crade, et un cuisinier au grand cœur qui voudrait bien lui donner quelques restes. Sans un regard en arrière, Old Trent Ballard quitta les lieux.

:arrow: La suite vers LES DORTOIRS



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL
 

La terrifiante histoire d'Old Trent Ballard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Place Magnus Maximus Magouille :: Place & Resto U-