Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 La PIPO c'est pas du pipeau !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Marcus Flynn

Messages : 536

Situation Amoureuse : tout va bien ! Ma femme va revenir, que j'vous dis !

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Defodio,
Episkey,
Inflammarae,
Pointe au Nord,
Protego,
Repulso,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Hominum Revelio,
Cave Inimicum


Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Philtre de Requinquance (x2)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7)
Lait de Poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x5)
Tequila Magouilita (x2),
Onguent d'amnésie du Dr Oubbly,
Scrutoscope,
Glace à l'ennemi

MessageSujet: La PIPO c'est pas du pipeau !   Jeu 29 Aoû 2013 - 22:49

En enchaînant la poudre de cheminette et le transplanage, Drago et Marcus étaient arrivés en un rien de temps devant les locaux de la "Production Internationale de Picturines Originales", sur le Chemin de Traverse, juste derrière l'immense banque Gringott's. La PIPO était la société qui filmait et produisait les vidéos en trois dimensions, et les emprisonnaient grâce à des sortilèges de leur cru dans de minuscules galets ronds qu'ils vendaient à prix d'or. Marcus était leur plus grand fan : sans la PIPO, il n'aurait jamais pu regarder des séries de grand talent, telles que Gilmore Witches, Poudlard Little Liars ou The Voldy Diaries...

En fixant la grande enseigne de la société avec des yeux brillants, il se gratta cependant la tête :

-Ils ont intérêt à avoir le dernier épisode de Wizzip Girl, n'empêche, grommela-t-il.

-J'ai ouï dire qu'ils gardaient toutes les copies originales de toutes leurs picturines, fit Drago, en regardant son ami d'un air entendu. Je ne m'en fais donc pas.

Soudain, l'héritier baissa les yeux et fronça les sourcils :

-Mais qu'est-ce donc ?!

-Quoi ? renifla le Pi Alpha Fi.

-Cette chose ronde qui dépasse de la poche de ta cape, pardi !

Marcus eut soudain l'air très gêné :

-Je... ne vois pas de quoi tu... parles ?

Le blondinet croisa les bras, suspicieux :

-Et pourquoi diable cela ressemble-t-il fichtrement à une picturine ?!

-Ah ça !

Flint plaqua nerveusement sa main sur sa poche, en gloussant un rire qui n'avait rien de naturel.

-Non. C'est rien.

-Mmh... fit Drago en plissant les yeux, peu convaincu.

-C'est pas une picturine, en tout cas.

-Mmh...

-Et si c'en était une, ça n'est rien de honteux.

-Mmh ?

Marcus hocha la tête, un poil trop rapidement :

-Ouaip, mon gaillard. Rien de honteux.

Le PAF se gratta la gorge :

-Allez, il est temps de chercher Wizz...

-ACCIO PICTURINE !

Avec un cri de victoire, le blondinet attrapa au vol la picturine toute ronde que le PAF cachait dans sa poche, et sans attendre une seconde de plus, l'activa d'un coup de baguette.

Aussitôt, une sorte d'hologramme fut projeté, comme en réalité augmentée. L'image était verdâtre et légèrement brouillée, comme si la picturine datait des années 70. Des comédiens à l'évidence asiatiques apparurent et baragouinèrent dans un dialecte local. L'un deux était moulé dans un mauvais costume Acromentula Man, digne des pires déguisements d'anniversaire des sorciers de 4 à 7 ans.


S'ensuivit un combat des plus étranges, avec un monstre de carton-pâte qui lui-même ne semblait pas y croire. Même sans comprendre ce que les acteurs disaient, il ne fallait pas être bien malin pour se rendre compte qu'ils jouaient TOUS incroyablement mal.

Drago ouvrit des yeux ronds :

-Mais qu'est-ce que c'est que ça ?!

Marcus eut l'air penaud. Il shoota dans un petit caillou, les mains dans les poches, gêné :

-Eh bien...  Jeuuuh...

-C'est la picturine de San Sou Si ! Tu l'as volée ?

-Jeeeeuh...

-Mais tu avais prétendu te sentir sale et trahi en visionnant cette horreur !

-Ben... techniquement, c'est toi qu'as dit ça, mon gars...

Malefoy secoua la tête avec condescendance :

-Flint, Flint, Flint... Et dire que nous nous étions promis de ne regarder que des programmes de qualité, du genre de Wizzip Girl ! Tu me déçois beaucoup. Beaucoup beaucoup beau... AOUCH !

Il se frotta le crâne, là où le PAF venait de lui foutre un gnon.

-Allons chercher Wizzip Girl, avant que je décide de t'envoyer à Sainte-Mangouste pour blessures magiques variées, grommela Marcus, en se craquant les phalanges.

Il poussa la porte d'entrée de la PIPO, et pesta :

-C'est fermé. C'est p't'êt' parce qu'on est dimanche. Bah, tant pis.

Il pivota et fit mine de partir, mais Drago lui agrippa la manche en soupirant. Il tendit sa baguette vers la porte, et récita :

-Alohomora.

La porte s'ouvrit dans un déclic. Marcus grommela :

-C'est bon, je savais...

Les deux s'engouffrèrent dans le bâtiment de la société.



On va poutrer du zombie !!!


Mes RPs du Moment !



Les aventuriers de la mémoire perdue, avec Malicia "Bouftout" McGuire et Doc Magouille

Bro of the dead, avec Drago Malefoy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1748

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: La PIPO c'est pas du pipeau !   Dim 1 Sep 2013 - 14:52

Suivi d'un Marcus grommelant, Drago posa les pieds dans le vestibule de la prestigieuse société Pipo. Les murs de la pièce étaient tendus de rideaux rouges et le sol en damier semblait flambant neuf. Aux murs, des dizaines d'affiches vantaient les mérites des dernières séries à la mode : Wizzip Girl, Les Experts: Godric's Hollow, How I Met Your Witcher, Camelote, Le Trône de Plomb, 24 H Chronos, elles étaient toutes là.  Cependant, quelque chose clochait.

-Hum... commença l'alpha en croisant les bras.

-Quoi ? grogna le PAF.

-C'est étrange...

-Quoi donc ?

-Nous sommes dans la plus grande société de picturines du pays... N'as-tu pas l'impression que quelque chose manque ?

Marcus regarda autour de lui.

-Bah... non. lâcha-t-il.

Il fit un pas de plus dans la salle. Aussitôt, une alarme stridente manqua de leur faire exploser les tympans. Les portes et les fenêtres se métamorphosèrent en visages menaçants qui se mirent tous à hurler en rythme avec la sirène :

-INTRUS ! INTRUS ! INTRUS ! INTRUS ! ...

Alors qu'un mur enflammé se dressait autour d'eux, Drago leva les yeux au ciel :

-Voilà. Je me disais bien qu'il manquait quelque chose.

Des bruits de pas se firent entendre et quelques secondes plus tard, deux soldats-sorciers débarquèrent dans la salle et se précipitèrent sur le piège.

-QUI VA LA ?

D'un coup de baguette, l'un des deux fit partir en fumée la tour de flammes. A leur grande surprise, ils n'y trouvèrent aucun intrus.

-Ils sont où ? demanda le deuxième soldat.

Son collègue tourna les talons et se mit à inspecter méticuleusement les lieux. Les deux fantassins entreprirent de fouiller la pièce, sans remarquer qu'à leurs pieds, deux minuscules étudiants étaient restés derrière eux, pas plus gros que des fourmis.

-C'était moins une, fit Marcus d'une voix de lilliputien. Un peu plus et on était bons pour Azkaban, mon gaillard !

-Flint, il est hors de question que nous atterrissions à Azkaban. répartit Drago, la mine sombre. Père m'en a parlé : ils n'ont que des picturines de "Buff Derreck, le Teuton Tueur de Vampires".

Le PAF frissonna de dégoût :

-Faut qu'on trouve la fin de Wizzip Girl, et vite. T'as un plan ?

Son ami se gratta le menton, tout en observant les faits et gestes des deux vigies qui arpentaient toujours le hall :

-Il va falloir nous fondre dans le décor, je le crains.

Son ami eut un sourire mauvais :

-Message reçu.

Les deux s'approchèrent des gardes qui s'interrogeaient dans un coin :

-On devrait peut-être en référer au QG... fit le premier.

-Non, fit l'autre. Ce fichu sort d'alarme a sûrement encore foiré... Viens, c'est l'heure de reprendre notre ronde.

-Je ne crois pas, non. fit Drago à leurs pieds. Augmento.

Lui et Marcus reprirent leur taille normale en un éclair. Le PAF découvrit ses dents carnassières :

-C'est plutôt l'heure de casser des œufs !

Ni une ni deux, il envoya deux coups de pied rageurs dans les parties intimes des soldats qui tombèrent à terre en gémissant. Drago soupira en agitant sa baguette nonchalamment, récupérant d'un coup leurs treillis :

-Cette réplique était consternante, Flint.

-T'occupe, je fais que m'échauffer. lui répondit son ami en enfilant son déguisement.

L'Alpha haussa les épaules et enfonça sur sa tête la casquette d'un des gardes:

-Cette picturine ne doit pas être très loin. Allons-y.

Après avoir réduit la taille de leurs ennemis, les deux sorciers se mirent en chemin et montèrent aux étages supérieurs. L'endroit était immense et peu engageant. A vrai dire, Drago était assez déçu par l'aspect intérieur de l'"usine à rêves" sorcière. Passé le hall coloré et enchanteur, les murs étaient grisâtres et dépouillés, et les lieux aussi bien gardés que le plus précieux des coffre-fort : de nombreux militaires tournaient dans les locaux, baguette à la main, et mine sévère.  Les couloirs étaient éclairés par des ampoules jaunâtres qui donnaient aux environs l'apparence d'un véritable bunker. 

-Ben dis donc, ils les aiment leurs picturines. fit remarquer Marcus.

-Les gens sont prêts à tout pour connaître la suite de leurs séries, Flint. Nous ne pouvons pas leur en vouloir de protéger leur gagne-pain. répartit Drago.

Son ami haussa les épaules et les deux passèrent devant une série de posters vantant les bienfaits du Ministère.

-On se croirait dans le bureau de mon prof, le Général Schneider. lança le PAF.

Concentré sur une carte du bâtiment, Drago ne daigna pas répondre à sa remarque.

-Ce plan est cryptique. finit-il par dire, au bout d'un certain temps. Je ne vois pas où nous allons pouvoir trouver notre picturine.

-Laisse. le coupa Marcus. On  lit des cartes tout le temps en Défense.


Le Capitaine se pencha sur le plan et plissa les yeux :

-Alors, là c'est le nord. Ah non, ça c'est le sud. A moins que ça ne soit le nord-ouest...

A ses côtés, l'alpha eut l'air blasé :

-Nous sommes perdus, c'est ça ?

-Mais non ! clama Marcus. Regarde, si je me fie à ce plan, on trouvera ce dont on a besoin juste derrière cette porte.

Le PAF ouvrit la première porte qui se présentait. Aussitôt des militaires enragés se mirent à leur lancer des sorts et Marcus referma prestement le loquet.

-Ou pas. fit-il.

Les deux garçons se mirent à courir comme des dératés dans le bâtiment, poursuivis par l'armée. Ils s'engouffrèrent dans une pièce, plongèrent dans une armoire et s'y cachèrent quelques instants.

- C'est quoi leur problème ?! murmura Marcus.

Drago lui fit signe que la question le dépassait totalement.

Brusquement, les deux étudiants se figèrent. La porte de la pièce dans laquelle ils se trouvaient venait de s'ouvrir et des bruits de pas se firent entendre.

-Je veux que l'on retrouve ces intrus et je le veux maintenant ! fit une voix autoritaire.

-Oui, chef. répondit une autre voix.

-Sait-on ce qu'ils veulent ?

-Selon les derniers échos du service de renseignement, ils recherchent le dernier Wizzip Girl, chef.

-Et bien qu'attendez vous ? Mettez moi l'original dans la pièce rouge et activez les mécanismes de défense !

-Ceux qui sont d'une lenteur exaspérante, chef ?

-Exactement. Ils n'ont plus que deux issues : repartir les mains vides ou la mort.

Sur ce, les bruits de pas s'éloignèrent.

Marcus et Drago sortirent du meuble, pas très rassurés.

-Y' a quelque chose de pourri au Royaume de la PIPO. fit le premier, les yeux ronds.

-Être tués ou ne pas être tués, telle est la question. renchérit le second, tout aussi abasourdi par ce qu'il venait d'entendre.  Peut-être faut-il abandonner nos recherches ?

-Et ne pas connaître la fin de Wizzip Girl ? grimaça son ami.

Les deux jaugèrent la question.

-Qu'ont-ils dit, déjà ? La salle rouge ? reprit Drago en se rapprochant d'un énième plan.

Marcus se retroussa les manches :

-Y'a trop de monde dehors. Va falloir ruser.

Il désigna les conduits de ventilation au dessus de lui. Après avoir considéré l'option une demi-seconde, Drago hocha la tête :

-A la guerre comme à la guerre, Flint.

Marcus arracha le plan du mur et leva sa baguette vers la bouche d'aération. 

Quelques longues minutes plus tard, une ouverture se dessina au-dessus d'une pièce éclairée de faisceau rouges. La tête de Marcus en sortit et inspecta les environs.

-Alors ? finit par demander Drago, allongé dans le conduit, la tête posée sur sa main et le coude posé sur le sol.

Le Capitaine se redressa un peu :

-Alors la picturine est là.

-Nous ne pouvons pas nous contenter de la voler et de disparaître, il nous faut la remplacer par autre chose . fit remarquer le blondinet. Heureusement, j'ai ce qu'il nous faut.

Il tira de sa poche quelque chose et Marcus ouvrit des yeux énervés :

-Hey ! Mais c'est la picturine que j'ai chourrée chez San Sou Si !

-La kleptomanie est une maladie, je ne suis pas responsable de mes actes. siffla Drago. Et, crois-moi, tu n'as pas besoin de regarder cette... chose.

Sous le regard mauvais du PAF, l'alpha pencha la tête vers l'ouverture :

-Fichtre. Cette pièce doit être saturée de sorts de défense. Regarde moi ces faisceaux, ils pourrait trancher quelqu'un en... AAH !

Marcus venait de pousser le malheureux alpha droit dans le trou. Il agita sa baguette :

-Levicorpus !

Drago stoppa sa chute à quelques centimètres du sol et le fusilla du regard :

-C'est inacceptable ! siffla-t-il en essayant d'éviter comme il le pouvait les faisceaux qui emplissait la pièce. Et tu oses te prétendre mon ami ?!

-Ta gueule. lança Marcus. Chope la picturine et remplace-là par l'autre !

Le Capitaine agita sa baguette et parvint à diriger son ami sur l'objet convoité. Drago s'en saisit et quelques minutes plus tard, retrouva la terre ferme. Blanc comme un linge, il menaça Marcus de sa baguette.

-Tu paieras cher pour tes actes, Flint, foi de moi-même. annonça-t-il, le regard noir.

-Ouais, ouais. répartit son ami. Tirons-nous de là.

-Attends ! fit l'alpha.

Marcus lui jeta un coup d'œil étonné.

-Nous ne pouvons pas emmener cette picturine hors du bâtiment. fit Drago.

-Pourquoi ? demanda le PAF.

-Ce n'est qu'une question de minutes avant que l'armée de molosses qui nous cherche remarque notre supercherie. chuchota l'alpha. Mieux vaut retourner dans la salle où nous étions et regarder les quelques minutes qui nous manquent là-bas. Nous n'aurons plus qu'à filer, et laisser la picturine derrière nous.

Marcus jaugea quelques instants la proposition.

-Bien reçu, mon gaillard. finit-il par dire. Allez, à nous la fin de l'épisode !

Les deux hochèrent la tête et se mirent en route, rampant dans les conduits avec la plus grande prudence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc

avatar
Marcus Flynn

Messages : 536

Situation Amoureuse : tout va bien ! Ma femme va revenir, que j'vous dis !

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Defodio,
Episkey,
Inflammarae,
Pointe au Nord,
Protego,
Repulso,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Hominum Revelio,
Cave Inimicum


Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Philtre de Requinquance (x2)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7)
Lait de Poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x5)
Tequila Magouilita (x2),
Onguent d'amnésie du Dr Oubbly,
Scrutoscope,
Glace à l'ennemi

MessageSujet: Re: La PIPO c'est pas du pipeau !   Dim 1 Sep 2013 - 18:36

Drago et Marcus étaient revenus sur leurs pas avec précaution, et s'étaient engouffrés dans la pièce vide et dépouillée. L'Alpha Alpha Alpha lança un sortilège de verrouillage sur la porte, pour plus de sécurité.

Flint, quant à lui, lança la picturine, et, avec sa baguette, fit passer les premières scènes en accéléré. Les acteurs holographiques en trois dimensions s'agitèrent devant eux.

-Dépêche-toi donc ! intima Drago, peu rassuré.

-On a les miquettes, Malefoy ? pouffa le PAF, un sourire moqueur aux lèvres.

-Que vas-tu donc imaginer ! s'offusqua le blondinet. Je n'ai pas peur. Je suis simplement impatient de connaître le secret de ce tout dernier épisode clôturant cette trépidante saison de Wizzip Girl.

Drago se força à sourire, non sans jeter mille regards fuyants et inquiets à la porte d'entrée.

-Ouais, c'est ça... railla Flint. T'inquiète donc pas, mon gaillard, c'est prêt !

Il agita à nouveau sa baguette, et les acteurs décélérèrent jusqu'à reprendre une vitesse normale.
La blonde qui jouait Seraphina apparut soudain, et déclama d'une voix fausse :

-"Pas si vite, Claire !"

La brune se retourna brusquement, manquant de faire s'effondrer le faux décor derrière elle :

-"Seraphina ? Toi ici ? Mais tu étais morte !"

Marcus fronça les sourcils :

-Hé, tu trouve pas qu'il y a un truc zarbi ?

L'AAA tourna la tête :

-Comment ça ?

-Je sais pas... C'est la bonne picturine, pourtant...

Le blondinet jeta un regard suspicieux à son ami :

-Tu ne reconnais donc pas Claire et Seraphina ? Est-ce l'entraînement illégal du Général Schneider ou les coups de boule de tes camarades PAF qui t'ont ramolli le cerveau ? A moins que ce ne soit le stress d'être recherché par des milisorciers décérébrés ?

Sans trouver de bonne répartie, Marcus se gratta la tête, et jeta un œil distrait à l’hologramme, où les deux mauvaises actrices minaudaient en prenant des pauses dramatiques exagérées.

-Ben si, j'les reconnais, mais...

-Mais rien du tout ! Regarde donc l'épisode EN SILENCE, ou nous allons à nouveau rater la révélation finale !

Les deux étudiants se retournèrent vers les images, concentrés. Drago avait l'air complètement happé par le ping-pong des répliques entre les deux actrices.
Marcus aurait du l'être, lui aussi. Il adorait cette série : c'était, et de loin, sa préférée. Il faisait collection de tous les magazines qui en parlait de près ou de loin, quitte à les voler à de jeunes adolescentes hystériques aux ongles acérés. Il cachait un poster de son couple favori, Claire et Edmond (alias Claidmond, pour le fandom), dans son placard, et heureusement pour son grade, Lulu ne l'avait pas encore découvert. Il avait même écrit sur eux quelques fanfictions de son cru qu'il avait caché sous son lit, dans un coffre protégé par une centaine de maléfices qu'il était le seul à savoir désamorcer.

Pourtant, il y avait quelque chose dans cette picturine-là qui le gênait. Quelque chose qui lui donna la chair de poule.

-"Oui, faisait Seraphina en secouant sa crinière de manière fort peu naturelle. A toi, mon amie de toujours, je peux le dire, bien que tu m'aies trahie de nombreuses fois et que tu sois la cause de ma mort prématurée dont je me suis tirée grâce au pouvoir de l'amour. "

Le PAF n'arrivait pas à retrouver l'excitation de groupie qu'il avait ressenti lors du premier visionnage de cette scène, plus tôt, chez lui. Il y avait quelque chose qui clochait dans l'enregistrement, et il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Ce n'était pas la musique. Ni le jeu d'acteur, qui était aussi parfait que d'habitude.

-"J'ai un terrible secret. Un secret si terrible qu'il peut remettre en cause tout ce qui s'est passé de terrible entre nous ces dernières saisons"

-"Années, tu veux dire ?"


Son instinct d'étudiant en Défense lui disait que quelque chose n'était pas normal, et il devait suivre son instinct. Car, comme l'avait dit l'autre jour, en cours d'Education Physique Intensive, le professeur Siegfried Schneider : « ÉCOUTEZ VOTRE INSTINCT, BANDE DE PETITES FIOTTES QUE VOUS ÊTES ! SI VOUS ÉCOUTEZ VOTRE INSTINCT ET SI VOUS SURVIVEZ A MON ENSEIGNEMENT, VOUS DEVIENDREZ LE PUTAIN DE MEILLEUR SORCIER D'ATTAQUE DE CETTE NATION, ET RIEN NE POURRA PLUS VOUS ATTEINDRE ! EN ATTENDANT VOUS ÊTES RIEN, VOUS ETES LE NIVEAU ZERO DE L'HUMANITÉ ! VOUS N'ÊTES QUE DES VÉRACRASSES RAMPANTS DANS LA FANGE QUE JE ME FERAI UN PLAISIR D'ÉCRASER SOUS MON TALON TOUT-PUISSANT ! ET MAINTENANT FAITES MOI UNE SÉRIE DE MILLE POMPES SANS VOUS ARRÊTER OU JE VOUS ENDOLORISE ! »

-Ah, quel homme, ce Général Schneider, chuchota Marcus, en frottant son épaule qui souffrait encore des nombreux endoloris qu'elle avait reçu.

-Chuuut ! intima Drago, sans lâcher Claire et Seraphina des yeux.

-"Peu importe ! Je dois t'avouer quelque chose de terrible."

Mais si Marcus voulait suivre son instinct, il savait pas vraiment comment s'y prendre. Il ne savait absolument pas ce qui n'allait pas dans la scène de Wizzip Girl qui se déroulait devant lui. De plus, la curiosité finit par l'emporter : après toutes ses années, il allait enfin connaître le secret de sa série fétiche, et sans doute en savoir plus sur la malédiction qui pesait sur la famille de Claire !

L'image de la picturine se brouilla pendant une demi-seconde, d'une façon presque imperceptible. Presque aussitôt, un frisson parcourut l'échine des deux étudiants.

-Claire, je suis...

Les yeux de Drago et Marcus s'écarquillèrent soudain, et leurs pupilles se dilatèrent en une seconde, tandis que leur bouche s'arrondissait d'hébétement. Un filet de bave coula même de la commissure des lèvres du Pi Alpha Fi.


:arrow: retrouvons nos amis, plus tard, à Mysteria Lane, chez Marcus



On va poutrer du zombie !!!


Mes RPs du Moment !



Les aventuriers de la mémoire perdue, avec Malicia "Bouftout" McGuire et Doc Magouille

Bro of the dead, avec Drago Malefoy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La PIPO c'est pas du pipeau !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Au Delà du Portail Pointu-