Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 La FNUC c'est pas trop mon truc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3517

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: La FNUC c'est pas trop mon truc   Dim 8 Déc 2013 - 13:39

La FNUC c'est pas trop

mon truc

AVEC : Malicia, Lucrécya
PRIVÉ / PUBLIC : Public
DATE : 25 Novembre


-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

Lucrécya tiqua de l’œil. C'était la vingtième fois qu'elle entendait ce message pré-enregistré, et pourtant, ça ne faisait que dix minutes qu'elle déambulait dans les locaux de la toute nouvelle FNUC.

Elle ne savait pas pourquoi elle était venue ici. Elle s'était simplement réveillée avec une irrépressible envie de visiter la boutique de la FNUC. A croire qu'on lui avait lavé le cerveau dans ses rêves pour qu'elle vienne là ! Et, à voir la foule qui se pressait contre les étalages de picturines et de vinyls, elle n'avait pas été la seule à avoir cette idée.

Le plus étrange dans tout ça, c'est que cette gigantesque galerie marchande n'était pas là la veille. Ou si ? Lulu leva un sourcil : elle n'en était plus sûre. Fallait dire qu'elle n'avait pas une très bonne mémoire. Et elle avait autant d'attention que... Oh! Un vinyl des Dragons Rouges de la Haine !

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS !

-Des prix hallucinants, ça c'est sûr ! grommela l'Alpha en reposant l'album de son groupe préféré. C'est trois fois plus cher qu'au Chemin de Traverse !

-Mademoiselle ! fit une voix agacée derrière elle.

Lucrécya se retourna. Une grande vendeuse binoclarde flanquée d'une poussette tout terrain la toisait avec agacement.

L'étudiante en Sport grogna un aimable :

-Quoi encore ?!

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

-Vous avez encore oublié votre fils ! C'est la quatrième fois !

-Et alors ? fit Lulu, les yeux mi-clos.

-Il était au rayon ''livres excessivement dangereux'' ! Outre qu'il a bavé sur une pile de parchemins anciens inestimables, il a essayé de caresser Le Grand Livre Tabou des Sorciers Cannibales à travers les barreaux de la cage ! Si notre équipe de sécurimages n'était pas intervenu, il y aurait sans doute eu un drame !

-Et alors ? répéta l'ex-Serpentard.

La vendeuse ouvrit la bouche, outrée :

-Vous êtes une mère indigne ! Je n'ai jamais vu un tel comporte... ARGH !

La brunette venait d'attraper sa batte Séraphine qui était en permanence accrochée à sa ceinture, et en avait flanqué un bon coup sur le crâne de la binoclarde. La malheureuse s'écroula par terre dans l'indifférence générale.

Lulu secoua la tête :

-Crénom d'un balai ! Pour qui elle se prend celle là ? Non mais je rêve !

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

Lucrécya s'accroupit en face du bébé sanglé dans sa poussette, qui bouffait son poing en bavant abondamment, rigolard.

-Ah tu trouves ça drôle ? siffla-t-elle. Ta baby-sitter a la dragoncelle, et j'pensais pouvoir t'abandonner ici pour la journée ! Mais fallait que tu te fasses remarquer, hein ?!

-Abwabwaaah ! s'écria le nourrisson, en souriant à sa mère.

-Ouais, et ben si j'étais toi je la ramènerai pas ! Sale mioche !

Avec mauvaise humeur, l'AAA agrippa les poignets de la poussette, et, la faisant avancer de toutes ses forces, bouscula sciemment les gens devant elle :

-POUSSEZ VOUS ! Vous ne voyez pas que je suis mère ?! Je suis prioritaire pour passer, bande de scroutts !

Sous les nombreuses protestations et autres cris de douleur, elle se fraya un chemin dans la foule des consommateurs, un sourire mauvais aux lèvres. C'était le seul avantage qu'elle trouvait à avoir eu ce distributeur de bave braillard : avec une poussette, elle pouvait embêter le max de personnes en même temps, et en blesser encore plus qu'avec Séraphine. Elle songeait sérieusement à customiser l'engin avec des piques sur le devant, et autour des roues. Ça, ça serait classe, et efficace.

Elle s'arrêta devant un étal de bande dessinées, et commença à feuilleter le dernier exemplaire du Moldu Fou. Puis jeta une œillade à Rufus, qui faisait léviter sa tétine devant lui en rigolant comme un damné.

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

-Peut-être que si je te laisse dans un coin, sous l'étagère à BDs, personne ne s'en rendra compte... marmonna-t-elle, une lueur sadique dans l’œil.

-Excusez-moi ! Où se trouve le rayon Économie Gobeline Pour Les Nuls ? lança quelqu'un, non loin.

Lucrécya ne connaissait que trop cette voix suraiguë. Elle releva la tête, et vit sa meilleure amie métissée questionner un vendeur, non loin d'elle.

-Hey ! Salut, Mali ! lança-t-elle.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Sam 14 Déc 2013 - 21:17

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS !

-Je saaaaais ! couina une voix suraigüe, perdue au milieu des milliers de rayonnages débordants de choses à acheter toutes plus intéressantes les unes que les autres.

La métisse  porta la main à ses cheveux dans un geste paniqué, et finit par plaquer ses mains sur ses yeux.  C'était bien sa veine. Le jour où il fallait qu'elle se concentre sur ses cours, ce gigantesque magasin aux allures victoriennes de cinq étages s'était planté au milieu de la Wow !

Cinq étages de picturines, de livres, de vinyles et de bibelots en tout genre ! Cinq étages de réductions et de bonnes affaires, mises en valeur sur de beaux présentoirs antiques qui montaient jusqu'au plafond, orné de guirlandes lumineuses. Cinq étages !

Les mains de la métisse glissèrent sur son visage et elle finit par ouvrir un œil, un seul. Œil qui se braqua aussitôt sur une sélection de vinyles rétro à -50%.

La zeta serra les poings et finit par se reprendre :

-Ton mémoire, Malicia. Ton mémoire. se dit-elle à haute voix.

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

Hochant la tête avec détermination, la métisse se fraya un chemin dans les rayons et accosta un vendeur boutonneux.

-Excusez-moi ! Où se trouve le rayon Économie Gobeline Pour Les Nuls ?

-Hey ! Salut, Mali !

La zeta se retourna et sourit :

-Hey, Lustucru ! fit-elle avec un petit geste de la main.

Lucrécya accourut à sa rencontre :

-Ben, qu'est-ce que tu fous là ? s'étonna-t-elle. J'croyais que t'étais en cours !

Malicia eut l'air blasée :

-Je devais y être. Mais j'ai eu une urgence.

La batteuse leva un sourcil :

-Quoi comme urgence ?

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

La métisse se pencha vers sa meilleure amie, rougissante.

-J'ai un mémoire à rédiger pour ce soir. J'ai reçu mon bulletin. J'ai eu un B.

La nouvelle n'eut pas l'air de choquer Lucrécya :

-Oh. C'est tout ?

Malicia eut l'air mécontente :

-Comment ça, "c'est tout" ?

La batteuse haussa les épaules :

-Perso, j'ai jamais eu plus que E alors, ton B, c'est...

-C'est la fin du monde, oui ! la coupa la zeta.

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

Elle se mit à faire de grands gestes avec les bras :

-J'ai déjà renoncé à Hazarvard et maintenant, j'ai un B ! A cette allure, je vais finir elfe de maison !

-Bah, pas vraiment... répondit Lucrécya, les yeux ronds et pensifs. A c'train là, tu pourrais carrément devenir femme de ménage pour elfe de maison.

Malicia eut l'air outré et son amie se mit à ricaner, son bébé renchérissant avec des "Abwabwa"  tout aussi moqueurs.  La métisse se tourna à nouveau vers le vendeur :

-Les livres d'économie gobeline, s'il vous plaît. demanda-t-elle, décidée.

Le vendeur lui indiqua un rayon et elle se mit en chemin.

-Attends-moi Mali ! fit la batteuse.

Elle se tourna vers le vendeur :

-Vous voulez bien me garder ça trois secondes, siouplé ?

Elle flanqua aussi sec Rufus dans les bras de son interlocuteur et sans écouter les plaintes du malheureux employé, disparut dans les rayonnages à la recherche de son amie. Cette dernière était en train de remplir un panier sans fond de livres :

-Rha, ils n'ont plus "Options pas si futures et autres actifs dérivés gobelins pour mieux gérer votre risque opérationnel gallionaire"... Voyons ce qu'ils ont d'autre... "Finance de marché gobelin : arnaques, produits dérivés, portefeuilles et risques"... Je prends ! "Le commerce des fausses promesses : Petit traité sur la finance moderne"... oh et si je prends deux articles de plus, j'ai un livre "Ce que pense votre fléreur" offert... Mmmh.

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

La métisse regarda autour d'elle à la recherche de deux articles pour compléter ses achats. Son choix se porta sur une picturine  "Autant en emporte le scroutt" et un coffret "Desperate Housewitches".  Lucrécya accourut :

-Hey !

La zeta la regarda arriver, plissa les yeux, et se mit à marcher :

-Toi, je te parle plus.

Elle saisit un vinyle "Albus Dumbledore chante Noël" et le fourra dans son panier.

-Oh allez ! rigola la batteuse. Tu vas pas vraiment devenir femme de ménage pour elfe de maison...

Malicia ne quitta pas pour autant son air renfrogné et lorgna sur un calendrier "Les Dieux du Quidditch" avant d'accélérer.

-...ça sera déjà bien si tu deviens femme de ménage de femme de ménage d'elfe de maison ! s'esclaffa sa meilleure amie.

-Ouais ? Ben ça arrivera pas !

Malicia prit d'un geste rageur une affiche "Lady Cracra : Rat Romance Tour". Finalement, elle pointa les livres qu'elle venait de choisir :

-Je vais lire tout ça, je vais travailler toute la journée pour faire mon mémoire et je rattraperai ma note ! clama-t-elle avant de ruminer en repensant aux évènements du matin. Ah, comme ça, je suis nulle en finances ! Ben c'est ce qu'on va voir !

La métisse saisit une plume à papote, ainsi que des parchemins parfumés à la violette, et les fourra dans son panier. Elle hésita quelques secondes devant un étal de poudres et d'onguents, et saisit de la poudre colorante pour chouettes, d'innombrables flacons d'huiles et deux chaudrons taille moyenne qui s'égosillaient en chantant "Il en faut assez pour être sorcier".

Lucrécya la regarda, étonnée :

-Mais t'as bouffé du dragon ce matin ?

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS ! REGARDEZ DEVANT VOUS, REGARDEZ DERRIERE VOUS ! REGARDEZ A GAUCHE, A DROITE ! PARTOUT DES PRIX HALLUUUUUCINANTS ! SPECIALEMENT POUR L'OUVERTURE DE LA FNUC DANS LA WOW UNIVERSITY ! LA FNUC, C'EST MON TRUC !

La zeta stoppa, un peu triste.

-Non... soupira-t-elle en baissant la tête. C'est juste que... j'ai passé un sale trimestre et j'ai eu l'impression  que tout m'échappait, que je devenais complètement nouille.

Elle reprit sa marche serrant son panier contre elle :

-Alors je me reprends en main. fit-elle, non sans prendre à la volée un vinyle de Justin Bièraubeurre à -75%.

-En faisant un mémoire en économie ? fit Lulu. Mais t'aimes pas ça, les économies !

-Justement ! C'est une difficulté et je vais la dépasser, comme une grande fille que je suis.

Malicia sourit à son amie.

-J'ai besoin de relever quelques défis et de faire fonctionner mes petites cellules grises, ça va me faire du bien !

Elle s'avança vers une caisse. Lucrécya mit ses mains dans ses poches.

-Ok ! fit-elle sur un ton badin.

Elle regarda son amie vider son panier sans fond d'un coup de baguette.

-Mais t'es sûre que tu vas y arriver ? finit-elle par demander.

-Bien sûr ! s'exclama Malicia. J'ai jamais fait finances, et alors ? Ça peut pas être bien compliqué !

Lulu grimaça un peu :

-Bah, c'est que...

Mali la regarda, étonnée :

-C'est que quoi ?

-C'est que... reprit l'alpha, gênée. J'sais pas si tu t'en es rendue compte mais t'as un léger souci de... t'es un peu... comme qui dirait...

-Un peu comme qui dirait, quoi ? demanda la métisse en essayant de comprendre ce que la batteuse essayait de lui dire.

-Ça vous fera 125 gallions et 30 mornilles. annonça soudain la caissière.

Malicia blêmit et jeta un œil à sa bourse dans laquelle il n'y avait en tout et pour tout que 8 gallions.

C'est le moment que choisit la voix commerciale du magasin pour annoncer :

-NON VOUS NE RÊVEZ PAS !





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3517

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Mer 18 Déc 2013 - 19:23

Malicia jeta un coup d'œil penaud au contenu de son porte-feuille.

-Un peu panier percé, conclut Lulu, en hochant la tête. C'est ça que je voulais dire. Tu es un panier percé. Tu n'es pas juste nulle en économie, tu es catastrophique.

-Ça fera 125 gallions et 30 mornilles, insista la caissière en fixant la métisse d'un œil noir.

-Héhé, vous allez rire... commença cette dernière en se tâtant nerveusement les poches.

La vendeuse lui lança un regard équivoque :

-Ça fera 125 gallions et 30 mornilles !

Les épaules de la Zeta s'affaissèrent :

-Bon, ok, il suffit que je laisse quelques articles...

La jeune fille prit dans ses mains une picturine de la série How I Avada-Kedavra Your Mother. Elle la reposa sur le comptoir, puis préféra agripper un agenda rose pailleté à la couverture rigolarde, qui se gondola de rire sous les doigts de la métisse.

-Peut-être que je pourrais... laisser... ça ?

Elle reposa prestement l'objet :

-Non je ne peux pas ! couina-t-elle, les lèvres tremblantes. Ils sont à moi ils sont venus à moi !

Elle se tourna vers Lucrécya, les yeux humides :

-Lustucru tu as raison : je suis nulle en économie !

-Je sais.

-Je suis incapable de faire un budget et de m'y tenir !

-Je sais.

-S'il te plaît, aide-moi ! Juste cette fois-ci ! Je te le rendrai au centuple !

Un sourire mauvais naquit sur les lèvres de Lucrécya, tandis que la file d'attente derrière elles s'impatientait et commençait à le faire savoir à haute voix.

-Tiens tiens tiens... Alors comme ça maintenant on a besoin de l'aide de la vieille Lulu ?

Malicia lança un regard humide à son amie :

-S'il te plaîîît Lustucruuu !

La brunette soupira :

-Ouais bon, ok, c'est pas la peine de faire ta face de Gryffondor.

Elle s'avança vers le comptoir et plaça les nombreux achats de Mali dans le sac sans fond de son amie :

-Bon, finalement, on va tout prendre. Ça fait combien, déja ?

-125 gallions et 30 mornilles !!! siffla la caissière avec mauvaise humeur.

Lulu mit sa main dans sa poche :

-Laissez moi juste le temps de COUUURS MALI !

La petite batteuse attrapa vigoureusement le bras de son amie, et se mit à courir comme si elle avait le diable aux trousses. Mali, entrainée malgré elle, se mit à glapir d'effroi.


OoOoOoOoOoOoOo


Dix minutes plus tard...

Les deux amies, encore un peu essoufflées, étaient assises côte à côte sur un banc.

-Quand je pense que tu as fait de moi une voleuse ! couina Mali, plus pâle que jamais. Il fallait me dire que tu n'avais pas assez d'argent sur toi !

-J'avais largement assez d'argent sur moi.

-Quoi ?! Mais pourquoi tu nous as fait faire un truc aussi débile alors ?!

-C'était un bon plan ! se défendit Lucrécya.

La métisse manqua de s'étouffer :

-Un bon plan ?!

-Un excellent plan, même ! Un excellent plan, lamentablement exécuté !

-Un lamentable plan lamentablement exécuté, oui ! rétorqua la Zeta.

-Tout ça ne serait jamais arrivé si tu savais courir vite, d'abord !

-SILENCE ! grogna une voix masculine et menaçante.

En face des deux jeune filles, un mastodonte plus large que haut, boudiné dans un t-shirt « FNUC SÉCURITÉ », faisait craquer ses phalanges en grinçant des dents.

Mali se fit toute petite sur le banc, tandis que Lulu, pas inquiétée pour un sous, balançait ses pieds d'un air effronté :

-Dites, M'sieur, on est où, là ? Fit-elle, en balayant du regard la pièce grise aux murs nus dans laquelle ils se trouvaient.

-Dans les sous-sols de la FNUC ! ET C'EST MOI QUI POSE LES QUESTIONS ICI !

L'Alpha haussa les épaules, et le garde se pencha davantage sur elle.

-NOUS AVONS PAS MOINS DE TROIS CHEFS D'ACCUSATION CONTRE VOUS, MESDEMOISELLES ! rugit-il.

-Trois ?! s'étonna Malicia, bouche bée.

-COUPS ET BLESSURES SUR LA PERSONNE D'UNE EMPLOYÉE DE LA FNUC !

-Ah oui ? Je m'en souviens pas, mentit Lulu.

-ABANDON D'ENFANT DANS L'ENCEINTE DE NOTRE BOUTIQUE !

Le mastodonte désigna à l'AAA un bébé baveur, qui, posé sur l'unique table de la salle, tentait de manger son pied.

-Je ne connais pas ce mioche ! s'exclama la brunette.

Rufus, car c'était bien lui, tendit aussitôt les mains vers sa mère en souriant. Cette dernière soupira, se leva et le prit dans ses bras :

-Ah ! Il fallait que tu l'ouvres, hein ? fit-elle sèchement. Espèce de rapporteur !

-ET POUR FINIR : VOL A L’ÉTALAGE CARACTÉRISÉ ! s'époumona le garde.

Malicia baissa la tête :

-On va payer pour tout ! S'il vous plaît, n'appelez pas les aurors ! Ou pire : nos parents !

L'homme acquiesça en plissant ses petits yeux porcins :

-Ah, on devient enfin raisonnable !

-Oui ! s'exclama Lulu, un sourire jusqu'aux oreilles. Et d'ailleurs, je voulais vous dire que PREND TOI CA ESPÈCE DE VERACRASSE AVARIÉ !

Elle donna un grand coup de pied dans l'entrejambe du malheureux employé de la sécurité, et ce dernier s'effondra en hurlant comme une fillette, le visage tout violet.

L'Alpha en profita pour agripper l'avant bras de son amie, et, Rufus toujours dans ses bras, se rua hors de la pièce en hurlant :

-COUUURS MALI !





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Dim 5 Jan 2014 - 21:00

-C'est la dernière fois que je vais à la FNUC avec toi ! La dernière ! s'égosilla Malicia.

Elle accéléra le pas et Lucrécya, en bonne sportive, la rejoignit en trois enjambées :

-Ah ouais ? s'écria-t-elle, sourcils renfrognés.

-Ouais ! répliqua la métisse.

-Ah ouais ?! insista la batteuse.

-Ouais !

-Bwahahaha ! hurla de rire Rufus, balloté comme un sac à patates sous le bras de sa mère.

Lucrécya stoppa net, les poings sur les hanches :

-Répète un peu pour voir ! fit-elle, en pointant un doigt menaçant sur son amie.
Un "Petrificus Totalis" manqua de la toucher de peu et elle repartit à vive allure. Les deux filles reprirent leur fuite, essayant tant bien que mal de retrouver leur chemin dans les sous-sols de la FNUC.

L'ensemble était constitué de grands murs de briques rouges, couverts de pancartes garnies de recommandations à l'usage des employés, telles que : "Qui peut acheter le moins, doit acheter le plus !", "Pourquoi faire une heure supplémentaire quand on peut faire deux heures supplémentaires?", et "Client Insuffisant, Prix exorbitant".

Un deuxième sort frôla les deux sorcières et elle pressèrent à nouveau le pas. Rufus, quant à lui, babilla de plus belle, ravi.

-Mais c'est quoi leur problème ?! s'énerva Lucrécya.

-Fallait p'têtre pas le cogner là où je pense ! glapit Mali.

-Ca lui fera les pieds ! répliqua la batteuse, hargneuse.

-Les pieds de quoi ? poursuivit la zeta, les yeux écarquillés par la panique. Il faisait que son boulot ! C'est nous qui avons enfreint la loi !

-Ah ouais ? se renfrogna Lulu.

-Ouais !

-Ah ouais ?!

-Ouais !

Lucrécya stoppa et réfléchit trois secondes en se frottant le menton :

-Ah ouais... C'est p'têtre bien pour ça qu'il nous en veut...

-Attention !

La zeta força son amie à se pencher et les deux évitèrent de justesse un nouveau sortilège. Elles reprirent leur course.

-On est foutues ! Foutues ! Ils nous en veulent vraiment ! Maintenant c'est sûr, on va finir à Azkaban ! s'écria la métisse. Avec d'affreux mangemorts et des...

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase : son amie venait de la tirer sur le côté. Les deux filles déboulèrent dans une gigantesque pièce où régnait un joyeux vacarme. Mais elles n'eurent pas le temps d'examiner les environs.

-Viens ! cria Lucrécya en tirant son amie par la main.

Les deux se glissèrent sous un tas de cartons FNUC entassés non loin et s'y terrèrent. Quelques secondes plus tard, l'agent qui les poursuivit passa devant elles sans les remarquer et poursuivit son chemin. Les deux sorcières soupirèrent, rassurées.

-On l'a semé, tu crois ? finit par demander Malicia.

Lucrécya hocha la tête, plaquant sa main sur la bouche de son fils :

-On va rester ici quelques minutes, et après on verra.

-On est où, tu crois ? demanda la métisse.

L'AAA haussa les épaules alors que son amie essayait d'observer les environs de derrière les cartons :

-Bah, dans leurs entrepôts. Rien d'intéressant.

-Lulu ? bredouilla la zeta, en pointant du doigt l'extérieur.

La batteuse fronça les sourcils en remarquant l'air totalement effaré de cette dernière et se rapprocha pour voir ce qui secouait autant la jeune fille. Elle écarquilla les yeux, médusée.

-Cré...nom... d'un...ba...lai... laissa échapper Lucrécya.

Son amie déglutit, bien d'accord avec cette exclamation.

-Mais qu'est-ce que c'est... que ça ? couina Malicia.

La pièce, immense, était une gigantesque usine logistique, dont la mission était probablement de fournir les étages du dessus. Des cartons FNUC arrivaient à un bout de la pièce : leur contenu était déballé, puis méticuleusement trié, traité et acheminé vers le plafond. Les livres arrivaient sous la forme de feuilles et étaient cousus mains sur place. Les poudres étaient testées et contrôlées. Les posters étaient peints à la main. Les Vinyls écoutés à puissance maximale afin de garantir une qualité optimale. Tout cela aurait pu être le train-train normal d'une usine, si le travail tout entier n'avait pas été réalisé... par des licornes.

Un claquement de fouet fit sursauter les deux intruses :

-Plus vite, saletés, plus vite ! hurla une voix autoritaire.

Une douzaine de hennissements apeurés lui répondirent.

Un bonhomme moustachu à la barbe sale fit claquer les talons de ses bottes sur le sol et s'avança vers une licorne qui, une casquette FNUC vissée sur la tête, montait un jouet à l'effigie du Ministre de la Magie avec beaucoup de peine.

-C'est ça que t'appelle une figurine ? grommela-t-il.

Le pauvre animal souleva ses sabots, les yeux larmoyants. Il se reçut une taloche en pleine figure :

-J'en ai rien à foutre que t'aies des sabots ! beugla son chef. Tu vas m'assembler ça et plus vite ! Ou sinon...

Le contremaître désigna un manège estampillé FNUC dans lequel pédalaient une dizaine de congénères équestres. L'un d'elle ralentit, la langue pendante et l'électricité faiblit aussitôt. Sous l'œil affolé des licornes, deux malabars cagoulés attrapèrent l'animal usé. Le fouet résonna de plus belle et les équidés se remirent à pédaler avec vélocité alors que les deux molosses présentaient la pauvre bête à l'inspecteur des travaux finis :

-Alors, on est fatiguée ? demanda ce dernier, subitement mielleux. On a besoin d'un bon gros dodo ?

La malheureuse créature hocha la tête.

-Ah c'est comme ça ! On te nourrit, on te donne un toit et c'est comme ça que tu récompense tes maîtres, charogne ?! s'énerva l'homme en devenant rouge des pieds à la tête de colère.

Il se tourna vers ses deux acolytes :

-Faites m'en de la chair à pâté et vendez la viande au McGo ! Ces abrutis n'y verront que du feu ! Et faites de la colle avec ses sabots et sa corne. On la vendra à moins 50% au rayon papeterie !

L'horrible inspecteur des travaux finis regarda partir la bête en se grattant la barbe avec contentement. Il éclata de rire en postillonnant et s'adressa à ses "employés" :

-Hahaha ! Vous voyez ce qui arrive quand on faiblit ! Travaillez, mes mignonnes, travaillez !

Un bruit provenant d'un tas de cartons lui fit détourner une seconde la tête, mais n'apercevant rien d'anormal, l'homme reprit son travail.

OoOoOoOoOoO

Quelques instants plus tard...

Une porte métallique s'ouvrit dans une des ruelles adjacentes aux Champs-Z'Allons-y. Lucrécya et Malicia s'adossèrent contre le mur le plus proche, toutes pâles :

-Ohmondieuohmondieuohmondieu...

-Crénom...

-Ohmondieuohmondieuohmondieu...

-d'un...

-Ohmondieuohmondieuohmondieu...

-Balai...

-Ohmondieuohmondieuohmondieu...

-Crénom...

-Ohmondieuohmondieuohmondieu...

-d'un...

-Ohmondieuohmondieuohmondieu...

-Balai...

Les deux filles se regardèrent, éberluées. Finalement, elles se saisirent par les bras l'une l'autre :

-CRENOM D'UN OHMONDIEUOHMONDIEUOHMONDIEU ! hurlèrent-elles en chœur.

Un petit rire enfantin brisa l'horreur ambiante :

-Abwabwa ! rigola Rufus, hilare, en tapant dans ses mains.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3517

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Dim 12 Jan 2014 - 23:28

Le visage de Mali n'était qu'un masque d'horreur :

-Non mais tu as vu ça ? Ohmondieuohmondieu !

Les yeux de Lucrécya étincelèrent de colère :

-Crénom d'un balai, un peu que j'ai vu ! C'est un scandale !

-Pire qu'un scandale ! couina la métisse de sa voix aigue. C'est terrible !

-Ouais t'as raison ! s'exclama son amie.

-C'est horrible !

-OUAIS !

-C'est ignoble !

-OUAIIIS ! s'emporta la brunette.

-Bwaaaah ! fit Rufus en écho, avant d'exploser de rire.

Malicia fit quelques pas tremblants, les mains sur le visage :

-Il faut qu'on en parle à quelqu'un ! Non : il faut mettre tout le monde au courant !

-C'est clair ! acquiesça la batteuse en la suivant. On peut pas laisser les gens se faire avoir par ces prix exorbitants !

-Exactem.... hein ?

-Ben ouais ! C'est scandaleux qu'ils fassent payer les picturines aussi chers alors qu'ils les fabriquent dans leurs sous-sols !

Malicia dévisagea sa meilleure amie, étonnée :

-Tu veux dire que dans tout ce qu'on vient de voir, la seule chose qui te choque, c'est... les prix ?!

-Et comment ! ronchonna l'AAA. Ils ont même pas de frais de livraison ! Pas une noise ! Juste un petit sort de transportage, et hop : c'est en rayon ! T'imagine la marge de cinglée qu'ils se font ?!

-Et... Et les licornes qui travaillent dans les caves en esclavage, ça te fait rien ?! demanda son interlocutrice en manquant de s'étrangler.

Lulu réfléchit un moment.

-Non. Enfin si : ça me rappelle mon enfance à l'orphelinat Ste Miquette. Sauf qu'il y avait moins de chevaux cornus et plus d'orphelins, évidemment.

-Évidemment... répéta d'une toute petite voix la Zeta, horrifiée.

Elle secoua la tête histoire de reprendre ses esprits :

-Quoiqu'il en soit il faut qu'on fasse quelque chose ! Qu'on relaye massivement l'information, pour que les gens sachent !

Lucrécya se gratta la tête :

-Oh, je sais ! s'écria-t-elle, en levant un doigt.

Elle refila son bébé qui gazouillait dans les bras de Malicia, farfouilla dans la poche intérieure de son épaisse cape, et tendit un papier tout froissé qu'elle tendit à son amie.

Cette dernière jeta un œil au document, et leva un sourcil :

-Euh Lustucru... Qu'est-ce que c'est que ça ?


-Ben hier j'ai trouvé cette photo dans le bureau de mon prof, et je voulais que tout le monde la voit ! Alors je l'ai dupliquée et je l'ai distribuée devant le stade ! J'ai été collée bien sûr, mais ça valait largement le coup.

Mali ne put s'empêcher de sourire :

-Franchement, Lustucru...

-Ouais, je sais... la coupa l'Alpha, en ricanant. Mais on pourrait prendre une photo des prix de la FNUC et faire la même chose, non ?

La métisse prit une mine pensive :

-Mmh... Y'a de l'idée... Et si on remplace la photo par du texte... Mais il faudrait laisser une trace plus... Officialiser le..... Mais ça serait dommage de... Oh quoique on pourrait... Et aussi... Oh mais oui c'est ça ! MAIS C'EST BIEN SÛR !

-BWAHAHA ! s'esclaffa le nourrisson, dans ses bras.

-Qu'est-ce qui est bien sûr ? s'enquit Lucrécya.

-J'ai eu une idée, grâce à toi ! s'enthousiasma Malicia. Je vais t'expliquer !....

Elle tourna la tête, et plissa les yeux en voyant, juste au dessus d'elle, un panneau estampillé du logo de la FNUC clignoter pour signaler la présence proche du magasin.

-...mais pas ici, il va falloir être discrètes si on veut que ça marche... conclut-elle en chuchotant.

Lulu considéra les alentours.

-On a qu'à aller au McGo, je commence à avoir un p'tit creux, je me ferais bien un BigMinerva, décréta-t-elle.

Mali pâlit en se souvenant de la phrase prononcée par le contremaître esclavagiste : "Faites m'en de la chair à pâté et vendez la viande au McGo ! Ces abrutis n'y verront que du feu !"... Était-ce habituel pour ce fast-food d'acheter de la viande douteuse ?!

-Je... je sais pas si j'ai très envie de manger de la viande de licorne ou je ne sais quoi... balbutia-t-elle. Même si c'est dans un BigMinerva... avec sa sauce secrète si délicieusement sucrée... son pain parsemé de graines de sésame rôties... son épaisse tranche de cheddar ensorcelée pour s'accorder le plus possible au goût du client... et sa salade de pousses de batavia et dictame mêlées...

C'est l'instant précis que son estomac choisit pour gronder bruyamment.

-....bon, d'accord, allons-y... fit-elle en rougissant légèrement.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Sam 18 Jan 2014 - 21:07

-Hum hum… Je déclare ouverte la session inaugurale du Vivet Vivace !

Malicia qui essayait tant bien que mal d’avoir l’air digne abattit son gobelet plein de milkshake fraise sur la table du McGo dont Lulu et elle avaient pris possession. Elle aperçut la grimace de son amie et eut l’air étonnée :

-Ben quoi ? fit-elle de sa voix fluette.

-Le Vivet Vivace, j’aime pas. Annonça la batteuse.

La zeta ouvrit des yeux ronds :

-Ben pourquoi ?

-Chais pô. Ergotta la brunette. Ca fait un peu « journal » quoi…

Malicia posa fermement ses deux mains sur la table :

-Mais c’est justement ce qu’on essaye de faire, Lustucru ! Un journal !

La métisse s’emballa à grands renforts de moulinets de bras, les yeux pleins d'étoiles :

-On va ramener la justice dans cette université corrompue ! On va ouvrir les yeux à nos amis étudiants ! On va aider la veuve et l’orphelin et dire tout haut ce qu’on nous a caché depuis trop longtemps ! On est des héroïnes des temps modernes et rien ne se mettra jamais entre nous et notre quête de vérité ! C’est pas juste super méga excitant, non, non ?

Lucrécya n’eut pas l’air très convaincue :

-Bah… commença-t-elle. Ca fait quand même journal…

-MAIS C’EST UN JOURNAL ! s’écria Malicia, toute rouge.

Elle remarqua que tous les regards s’étaient tournés vers elle et émit un petit ricanement nerveux tout en se rasseyant.

-Bon. C’est quoi le problème ? C’est le nom ?

-Ah, ouais c’est sûr que si on commence avec un nom qui craint on va pas aller loin. Fit Lulu.

Malicia aspira son milkshake, essayant de ne pas se vexer :

-Tu proposes quoi, du coup ?

-Chais pas, faudrait un nom cool… répondit la batteuse. Un nom qu’a des couilles, genre le « Magyar » !

La zeta eut l’air perplexe :

-Le Magyar ? Le Magyar Vivace ?

-Rha mais arrête avec tes adjectifs ringardos ! Faut un truc plus féroce !

Les deux filles réfléchirent un instant, tout en sirotant bruyamment leurs boissons.

-Le Magyar Barbare ? proposa Lulu.

Mali grimaça :

-Le Magyar Sans fards ? fit-elle.

Son amie secoua la tête et la métisse proposa à nouveau :

-Le Magyar enchaîné ?

-Le Magyar déchaîné !!! s’écrièrent-elles à l’unisson.

Les deux filles se sourirent et firent tinter leurs verres.

-Bon, on a un nom, c’est déjà ça, il nous faut quoi d’autre ? demanda Lulu.

-Des noms de code ! Moi je serai Mademoiselle X et toi Madame Y ! Ca fait hyper mystérieux, non ? s’exclama Malicia avec un grand sourire.

Lucrécya considéra l’option :

-Faut voir…

-Bon tanpis, c’est pas le plus important, la coupa Malicia. Faut qu’on trouve comment faire éclater la vérité sur les licornes et mettre Mr America à Azkaban !

La batteuse leva un sourcil :

-C’est qui c’lui-là ?

-Mais voyons, Lulu ! Mitchum America ! Le Mitchum America ! s’exclama son amie.

Devant l’air inexpressif de l’AAA, Malicia reprit :

-C’est le patron de la FNUC ! Il possède la moitié des Etats-Unis et bien plus encore ! Un gars tout vieux, toujours un cigare à la bouche, des costumes texans bariolés et un accent américain à couper au couteau ! T’as forcément du le voir un jour dans la Gazette du Sorcier !

Lucrécya haussa les épaules :

-Bah, je lis que « Quidditch Mag » et encore, que les bandes dessinées à la page de fin.

-C’est pas grave. Fit la métisse en lui souriant.

Elle se rembrunit :

-Quelque chose me dit qu’on le verra bien assez tôt.

Elle finit son milkshake et posa le verre :

-Bon. Par où on commence ?





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 229
avatar
Griselda O'Neil

Messages : 937

Situation Amoureuse : Je suis célibataire, mais pas jalouse ! ♥

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Aguamenti,
Desillusio,
Confringo,
Incarcerem,
Lashlabask,
Spero Patronum,
Calmos Pacificatum,
Rubeum Nasus,
Repulso,
Orchideus,
Subcingulus

Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Amortentia (x1)
Potion Contraceptive
Potion Miracle du bon Docteur Magouille (x3),
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille (x2)
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Dim 19 Jan 2014 - 13:22

-Moi je pense qu'on devrait commencer par aller voir notre doyen pour lui tirer les veracrasses du nez ! fit une voix à fort accent irlandais.

Malicia sursauta : à sa droite, l'une des deux Griselda, toute de rouge vêtue, s'était installée, les coudes posés sur la table, les mains crispées sur un gros hamburger dégoulinant de sauce.

-Mais ! Depuis quand t'es là ?! couina la métisse.

-Depuis assez longtemps pour vouloir faire partie du projet "Magyar Déchaîné"... fit la même voix à accent irlandais, mais de l'autre côté de la Zeta.

Malicia sursauta à nouveau : à sa gauche, l'une des deux Griselda, toute de vert vêtue, s'était assise, les coudes sur la table, les mains serrées sur un énorme gobelet de soda.

-Vous nous espionnez ?! s'énerva comme à son habitude Lucrécya.

-BWA ! piailla le bébé potelé posé sur les genoux de cette dernière.

-Pas du tout ! C'est vous qui vous êtes installés à notre table, dit la rouge.

-Tout à fait ! Tout à fait ! s'écria la verte.

-Cette table était vide quand on est arrivé ! fit remarquer Mali.

-Oui, mais n'empêche qu'elle est à nous ! insista la plus rouge des deux jumelles de l'enfer.

Elle poussa le plateau de la Zeta, et désigna, gravé sur la table, un petit message qui disait : "propriety of G & Z".

-Tout à fait ! Tout à fait ! renchérit l'autre

Lulu leva les yeux au ciel.

-Bon, viens Mali, on se casse, sinon elles vont pas nous lâcher.

-C'est dommage, parce qu'on pourrait vous aider, lança innocemment la Griselda en rouge.

Pour faire un effet de suspense, elle aspira sa boisson avec sa paille, en faisant un boucan pas possible.

Malicia, piquée par la curiosité, se pencha légèrement vers les deux Irlandaises.

-Nous aider ? Comment ?

-Ben nous, on aime pas spécialement la FNUC, dit la première Irlandaise.

-C'est pas qu'on aime pas, c'est qu'on s'en fiche un peu, renchérit la seconde.

La Griselda en rouge fusilla du regard sa jumelle.

-Non, Zelda : on aime pas spécialement la FNUC, j'ai dit !

-Mais Gri, on peut pas dire que j'aime pas la FNU...

-J'AI DIT QU'ON AIME PAS CA !

-Roooh, ok, on aime pas ça, bougonna Zelda en croisant les bras.

Gri, triomphale, se tourna à nouveau vers des Mali et Lulu circonspectes.

-Enfin, pour être honnête, c'est pas tant faire tomber la FNUC qui nous intéresse ! Mais le journal de la fac il dit que des bêtises, alors on aime l'idée d'un journal dans lequel on aurait le droit de dire tout ce qu'on veut ! Sans que les autorités incompétentes de la fac ne puissent mettre leur grain de sel, si vous voyez ce que j'veux dire...

Malicia secoua ses boucles blondes sur sa tête.

-Désolée, mais le Magyar Déchaîné ne dira que la vérité !

-On parlera ni de Lethifolds ni du Maître des Ténèbres réincarné en lampadaire qui te parle dans ton sommeil, ironisa la petite brune en plissant les yeux.

Zelda ouvrit des yeux outrés.

-Ce n'était pas un lampadaire mais une lampe de chevet ! Et j'ai admis que c'était un trouble psychologique dû à une absorption massive de pilules miracle anti-schizophrénique du Bon Docteur Magouille !

Gri jeta un regard noir à son double.

-De toutes façons, son esprit a quitté cette lampe depuis longtemps... marmonna-t-elle. A présent il se trouve dans une  grosse citrouille du resto u...

Malicia et Lucrécya se jetèrent un regard entendu, puis se levèrent de concert :

-Bon, c'est pas tout ça, mais on va y aller... commença la métisse.

-On peut vous aider à avoir des scoops parce qu'on fait de la légilimancie... badina l'Irlandaise en rouge, avant de mordre dans son burger. Ça aide pour dénicher la vérité.

-Tout à fait ! Tout à fait ! s'emporta son alter ego.

L'Alpha et la Zeta restèrent coites quelques minutes... puis se rassirent.

-C'est vrai ! Vous faites de la légilimancie ! s'enthousiasma Lulu, une lueur sadique dans les yeux.

-Ouaip, dit l'une.

-Et vous seriez prêtes à lire dans les pensées des gens pour notre journal ? demanda Mali.

-Ouaip, dit l'autre.

-Pour l'amour de la vérité uniquement ? insista l'ex-Gryffondor.

-Ouaip.

-Et sans entourloupes ? C'est pas un plan foireux pour assassiner un éminent psychémage ou un guérisseur de votre entourage ?

-Mais Mali, puisqu'elles disent qu'elles veulent nous aider ! s'exclama Lucrécya, qui, les yeux brillants, songeait déjà à comment exploiter le pouvoir de l'Irlandaise dédoublée.

La Zeta poussa un long soupir.

-Je sens déjà que je vais le regretter... mais bon, pourquoi pas ! Je vous prends toutes les deux à l'essai.

-Ouaaaaaais !!! s'exclamèrent les deux Griselda.

Lulu se gratta la tête.

-C'est bien beau, tout ça, mais on fait quoi, concrètement ?

-La première chose à faire, c'est d'aller faire parler Magouille, dit Zelda.

L'AAA fronça les sourcils.

-Pourquoi Magouille ? C'est Mitchum America qu'on devrait confronter !

-Parce que, lança mystérieusement Gri.

Elle farfouilla dans son sac en bandoulière, et en sortit un journal qu'elle posa sur la table.
C'était le tout dernier numéro du WoW Herald, le journal de la fac, tenu par les étudiants du club de journalisme sous la houlette du fameux sous-fifre de Magouille, Saussurus. Le titre en était évocateur.

ENCORE UNE BRILLANTE IDEE DE NOTRE DOYEN POUR RENDRE NOTRE UNIVERSITE PLUS FLORISSANTE !
La FNUC ouvre ses portes à la WoW après avoir conclu avec l'illustre et séduisant Dr Magnus Magouille un contrat des plus juteux, qui promet à l'université un pourcentage sur ses recettes.

En dessous, un cliché immortalisait la scène. Magouille serrait chaleureusement la main d'America. Les deux hochaient leurs têtes avec satisfaction, des sourires de rapaces aux lèvres.

Malicia prit le papelard en mains.

-Oooh... vous pensez que le contrat juteux qu'ils ont passé ensemble concerne aussi l'esclavage des licornes !

-Et les prix trop élevés ! N'oublie pas les prix trop élevés ! clama la petite Lulu.

Gri et Zelda haussèrent les épaules en synchronisation parfaite.

-Y'a qu'une seule façon de le savoir...


:arrow: direction Place MMM



L'amour à l'Irlandaise,
C'est que je t'aime, je t'aime, je t'aime ! JE T'AIME ! cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Lun 20 Jan 2014 - 19:45

:arrow: les filles reviennent de la Place MMM !

Quelques instants plus tard, dans les sous-sols de la FNUC…

-Chérubin à Part de clafouti ! Chérubin à Part de clafouti, vous m’entendez ?

-Attends…c’est qui que t’appelles Part de clafouti ?

Malicia, plaquée contre un mur de briques, leva les yeux au ciel et plaça son miroir devant elle :

-C’est toi Lustucru !

Le visage de la batteuse eut l’air courroucé :

-Mais j’avais dit que je voulais m’appeler Destructor, le profanateur de Mondes !

-Et je t’avais dit que c’était trop long ! souffla son amie avant de jeter de furtifs coups d’oeil autour d’elle, l’air traqué.

-Parce que Part de clafouti, c’est pas long peut-être ?!

La surface miroitante se sépara en deux et deux têtes bien connues apparurent à côté de celle de l’AAA :

-Un peu de calme, mes meilleures amies pour la vie ! rigola Gri. Lethifold a encore plus envie de sang quand il entend des disputes !

Zelda lui jeta un regard circonspect :

-Oui… enfin ce que Gri voulait sûrement dire c’est qu’au lieu de papoter sur nos noms de code, on devrait plutôt se concentrer sur notre mission !

-Mais non c’est pas ce que je voulais dire du tout ! s’exclama Gri. Je disais que Lethi…

-Rhooo mais tout le monde s’en fiche de ton lethifold ! pesta Zelda.

Gri eut l’air outré et se mit à agiter son chiffon sale devant les yeux de son double :

-Lethifold, attaque !!!

-STOOOP !!! cria Malicia, avant de se tasser sur elle-même.

Dans le miroir, les trois camarades se tournèrent vers elle :

-On arrête de se crêper le chignon tout de suite ! On a une mission à accomplir, je vous rappelle ! Gri, Zelda, vous êtes en place ?

Les deux Pi Omicron Pi hochèrent la tête :

-Oui, on a demandé rendez-vous avec Mitchum America ! On se dirige vers la salle d’attente en ce moment même ! confirma Zelda.

-On s’est fait passer pour trois Professeurs Froud mais en fait nous sommes des mangemorts infiltrés pour le tuer ! annonça Gri, le regard fou.

Zelda se tourna vers elle :

-Mais pas du tout ! Ca c’était ton idée, et on a décidé de suivre mon idée, qui était quand même bien mieux ! Et d’abord on est pas trois !

-Et lethi, il compte pour du beurre peut-être ?! s’indigna Gri.

Avant que la conversation ne s’envenime encore, Malicia préféra couper court :

-Et toi Lustucru ? demanda-t-elle.

-Je suis bientôt prête ! Il me manque encore un ou deux trucs à choper et c’est bon !

La métisse eut l’air inquiète :

-Tu veux toujours pas nous dire ce que c’est, ton plan ?

-Nan. Mais t’inquiète, je vais assurer…

La batteuse pencha la tête en arrière et se mit à rire comme un génie du mal en goguette.

-Euh… T’es sûre ? demanda Mali.

-Ouais ! Occupe-toi de ton infiltration, je m’occupe de mon… plan.

Lucrécya ne put s’empêcher de pousser à nouveau un éclat de rire inquiétant.  

-Tu vas pas tuer quelqu’un ? bredouilla son amie.

-Non, non, pas cette fois….

-Comment ça pas cette fois ?! s’exclama la zeta avec surprise.

L'AAA eut l'air louche :

-J’dois y aller. Destructor, le profanateur des Mondes, Over.

Lucrécya disparut de la surface réfléchissante, laissant une Malicia éberluée derrière elle :

-Bien bien bien… fit cette dernière les yeux ronds. Bon, ben, on se retrouve au McGo dès qu’on a chacune fini de son côté, ok ? Comme prévu ?

-Ok. Fit Zelda. Castor et Pollux, over.

-Hey et Leth…

Le miroir se coupa, empêchant Gri de finir sa phrase.

Malicia soupira.

-Bon, et ben, c'est parti...

La métisse posa à ses pieds un appareil photo, ferma les yeux et rapetissa à vue d’œil pour prendre la forme d’un mignon écureuil. Elle entreprit de tirer l’appareil derrière elle, et profita de la sortie d’un chariot rempli de licornes haletantes pour se faufiler dans la salle de production de la FNUC.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 229
avatar
Griselda O'Neil

Messages : 937

Situation Amoureuse : Je suis célibataire, mais pas jalouse ! ♥

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Aguamenti,
Desillusio,
Confringo,
Incarcerem,
Lashlabask,
Spero Patronum,
Calmos Pacificatum,
Rubeum Nasus,
Repulso,
Orchideus,
Subcingulus

Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Amortentia (x1)
Potion Contraceptive
Potion Miracle du bon Docteur Magouille (x3),
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille (x2)
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Jeu 23 Jan 2014 - 14:58

Gri et Zelda avaient été amenées par un elfe de maison jusque dans un vaste vestibule, empli de confortables fauteuils pourpres.

-Monsieur America va vous recevoir dans quelques minutes, chuinta la misérable créature d'une voix haut perchée.

-Très bien monsieur l'Affreux Petit Gnome, vous pouvez disposer ! s'exclama Gri, avant de s'affaler dans un pouf moelleux.

Zelda épousseta sa tunique verte, et s'assit délicatement à côté de son double. Elle jeta un coup d’œil aux magazines proposés sur la table basse devant elle, mais il n'y avait que des Sorcière Hebdo et autres Gazettes du Sorcier datant de plusieurs années. Elle en prit un au hasard, et le feuilleta.

-Le doyen de la prestigieuse WoW University retrouvé mystérieusement mort dans son bureau : la communauté sorcière s'interroge après la nomination éclair du sulfureux Dr Magnus Magouille à sa place, deux minutes seulement après la découverte du corps, lut-elle.

Elle reposa le journal, et soupira.

-Baaaaaarbaaaant ! s'exclama-t-elle.

Gri, quant à elle, berçait son chiffon sale en lui murmurant des mots doux.

-Ouiiii mon Lethifold, bientôt tu goûteras à nouveau au sang ! Gouzi gouzi gouza !

Elle se tourna vers son double, et hocha la tête vigoureusement.

-Tu sais quoi ? Je pense qu'on devrait tuer Mitchum America et offrir son cadavre encore fumant à Lethichou !

Zelda secoua la tête.

-Mais non, rappelle-toi : on a promis à Malicia de lire dans ses pensées ! Et on peut pas lire dans ses pensées si il est mort ! Faut être logique un peu !

Cette phrase sembla mettre la Griselda vêtue de rouge dans une rage folle.

-Ah oui, c'est comme ça ?! Tu te penses meilleure que moi, hein ? s'offusqua-t-elle.

-Mais pas du tout ! se défendit la deuxième O'Neil. Mais bon, il faut avouer que des fois... tu as l'air un peu.. comment dire ? Désaxée.

-Moi ? Désaxée ?! N'importe quoi !!!

-Ah oui ? Dans ce cas, arrête de harceler Grand Poilu comme moi j'ai arrêté de harceler Petit Blondinet !

-Je ne peux pas ! répliqua Gri.

-Pourquoi ? demanda Zelda, en arrondissant ses yeux déjà globuleux.

-Parce que je suis une désaxée !!! s'esclaffa l'Irlandaise en rouge.

L'Irlandaise en vert croisa les bras :

-Ah ben c'est ce que je disais !

-Ouais mais quand c'est toi qui le dis c'est pas pareil !

-Ah ouais ?

-Ouais !

-Et pourquoi ça ?

-Parce que toi t'es un parasite !!!

Zelda ouvrit des yeux outrés, et se jeta sur son double, mains en avant. Gri en fit de même. Les deux roulèrent à terre, enragées.

C'est à ce moment précis que la porte du bureau du directeur de la FNUC s'ouvrit : un vieux sorcier aux cheveux blancs et à l'imposante moustache plus blanche encore en sortit. Il était vêtu d'une cape en peau de bison, d'un énorme chapeau de cowboy, et d'une imposante boucle de ceinture argentée à l'effigie d'un gros buffle multicorne.

-Bonjour, fit-il avec un accent américain à couper au couteau. Vous avez demandé à me...

Il se tut devant les deux étudiantes, qui en étaient venues aux mains. Gri avait prit l'avantage, et fouettait Zelda à l'aide du chiffon sale qu'elle prenait pour un Lethifold.

-... voir ? finit-il par dire.

Les deux Irlandaises identiques jetèrent une œillade au vieux sorcier, puis sautèrent sur leurs pieds. Elles s'époussetèrent et sourirent, comme si de rien était.

-Bonjour m'sieur le Directeur de la FNUC ! Ça va bien ? dit l'une d'elle, hypocritement.

Mitchum America fronça ses épais sourcils blancs.

-Pourquoi vouliez-vous me voir ?

-Euh... Attendez une seconde !

Gri se pencha à l'oreille de sa jumelle, et chuchota entre ses deux mains.

-Qu'est-ce qu'on devait faire déjà ? Le dépecer et offrir son cadavre à Lethi, c'est bien ça ?

-Mais non ! répliqua l'autre à voix basse. On doit trouver une excuse pour notre présence ici, et en profiter pour lire dans ses pensées !

-D'accord, d'accord. Trouve une excuse, et moi je le légilimance.

-Ok.

Les deux clones se redressèrent, et Zelda prit la parole.

-Oui ! On voulait vous voir parce que... parce que... hum... parce que j'ai fait ça, et je voudrais que vous le commercialisez dans votre magasin !

Elle farfouilla dans ses poches et en sortit un avion en papier tout miteux, sur lequel était collé un vieux chewing gum rose.

America prit l'objet en grimaçant, et l'observa sous toutes les coutures.

-C'est... un avion en papier ensorcelé ? Il fait quelque chose de particulier ?

-Non, c'est juste un avion en papier ordinaire, rigola Zelda.

-Ah. Alors ce sera non. Maintenant, veuillez quitter nos locaux avant que j'appelle la sécurité.

Mitchum America retourna dans son bureau, dont il claqua la porte.

Zelda se pencha vers Gri.

-Tu as eu le temps de lire ses pensées ?

-Oh, oui ! répliqua l'autre. Attends, je les écris avant de les oublier.

La garçonne en rouge fit apparaître une plume et un parchemin d'un coup de baguette, et griffonna fébrilement dessus. Elle le passa à son alter ego, qui le lut.

-« Dieu que ses deux jumelles sont laides. J'ai faim. Je mangerai bien un confit d'augurey. Avec deux doigts de whisky pur feu. Ah, ce que j'aime l'argent ! Mais sérieusement, qu'elles sont laides ces deux là ! »

Elle redressa la tête, et un sourire éclatant fendit son visage blafard.

-Ahah, c'est Malicia qui va être contente ! Allons la retrouver !



L'amour à l'Irlandaise,
C'est que je t'aime, je t'aime, je t'aime ! JE T'AIME ! cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3517

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Jeu 23 Jan 2014 - 22:00

Lucrécya marchait d'un pas décidé vers la FNUC. Elle était incroyablement fière d'elle. Elle s'était creusée la cervelle comme jamais elle ne s'était creusée la cervelle. Son plan était parfait. PARFAIT !

L'épiphanie lui était venue pendant le brainstorming qu'elle avait fait avec Mali et les deux irlandaises à la santé mentale douteuse, au McGo, après l'échec cuisant de l'interrogatoire de Magouille. Elles étaient toutes déprimées, à ne pas savoir quoi faire.... Et là: PAF ! L'illumination. L'évidence ! Et sans violence, s'il vous plaît !

Lulu avait préféré garder ce plan secret, histoire de surprendre ses camarades d'enquête. Et pour être surprises, elles allaient être surprises ! Et pas qu'elles, d'ailleurs !

Après ce coup d'éclat, personne ne pourrait plus jamais prétendre qu'elle n'était qu'une brute sans intelligence. Tout le monde sera forcé de reconnaître qu'elle était certes une brute, MAIS AVEC DES IDEES DE GENIE ! Et que du coup, elle avait toute sa place dans l'équipe d'un journal, même un journal pirate comme le Magyar Déchaîné !

Le torse bombé, Lulu cala Rufus sur son bras gauche. Elle avait essayé de s'en débarrasser. Mais les Griselda n'avaient pas voulu le garder, Mali n'avait pas pu à cause de son plan à elle, Marcus ne répondait pas à son miroir à double sens... alors la jeune maman n'avait pas eu le choix, et avait amené son fils avec elle. C'était pas grave : il ne gênerait pas la bonne exécution de son plan. Et puis de toutes façons, s'il faisait tout foirer, elle le jetterait dans la rivière histoire de nourrir le kelpy.

La brunette s'arrêta devant la double porte d'entrée du grand magasin. Elle vérifia dans son sac à mains sans fond qu'elle avait tous les ingrédients nécessaires :

-Alors alors... Une gourde remplie de pus de bubobulbs... Un ruban rose d'1m53 exactement... Deux chocogrenouilles encore emballées... Une balle de bavboules... Une vieille brosse à dents souple... Une oreille à rallonge... Un yoyo perpétuel... Une dizaine de boules de gomme... C'est bon j'ai tout !

Elle entra dans la FNUC, guillerette :

-Et ouais, Rufus, t'as de la chance ou j'my connais pas ! Paske ta maman est un génie ! s'exclama-t-elle de sa voix éraillée.

-BububububuBWAH ! décréta le bébé, en faisant des bulles de bave.

-Et ouais, comme j'te dis mon p'tit pote ! Tu vas voir : mon plan est génial ! Il risque d'y avoir un peu de casse, c'est sûr... mais avec ça, plus de prix trop chers ! Et ça sauvera aussi les licornes de Mali ! Il suffit que j'aille au rayon des picturines, et ensuite, je poserai le...

Une main massive se posa sur l'épaule de l'Alpha, et la serra avec force.

-Mademoiselle, ça ne va pas être possible, gronda une voix grave et gutturale à son oreille.

Lulu pivota, et se retrouva face à face avec l'être humain le plus grand et le plus large qu'elle n'ait jamais vu. C'était massif, c'était chauve, ça portait un costume trois pièces et des lunettes de soleil, et surtout, ça n'avait pas l'air gentil du tout.

Mais il en fallait plus pour impressionner la petite brune, qui serra les poings, offusquée :

-Comment ça, pas possible ?!

Le mastodonte impassible désigna de son énorme doigt un panneau d'affichage, sur le mur du hall du magasin. Une seule annonce y était épinglée : une photo floue et mal cadrée d'une Lucrécya à l'air revêche et d'une Malicia paniquée, en gros plan. Sous ce portrait peu flatteur était inscrit en lettres rouges et clignotantes :

INDÉSIRABLES DE LA FNUC
Bannies à vie !!!

-Crénom d'un balai, c'est pas moi ! lança Lulu, les yeux ronds.

Mais le mensonge éhonté ne sembla pas avoir l'effet escompté :

-Soit vous sortez toute seule, soit je vous fais sortir, grogna l'immense garde.

Il ponctua ses dires en faisant craquer son cou. Lucrécya fronça les sourcils :

-Non ! J'ai un plan ! Je dois...

Le gorille fit craquer ses phalanges à deux centimètres du visage de la petite AAA, et cette dernière marmonna :

-C'est bon, c'est bon...

Elle traîna les pieds jusqu'au dehors, les épaules affaissées, plus déçue que jamais.

-Mon plan ! Mon plan génial ! gémit-elle. Je pourrais même pas le mettre à exécution ! Personne ne saura jamais que je suis un génie !

Contre son bras, Rufus éclata d'un rire moqueur. Lucrécya le fusilla du regard.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Sam 25 Jan 2014 - 20:41

-Je déclare ouverte la deuxième session de travail du…

-Ouais, ouais on sait comment on s’appelle !

Malicia eut l’air blasé :

-On est un comité, Lustucru ! fit-elle remarquer. Faut faire les trucs dans les formes !

La batteuse, qui était avachie à côté d'elle, ouvrit un œil plus grand que l’autre, incrédule :

-On est un quoi ? demanda-t-elle sans comprendre.

-Tiens je mangerai bien un big minerva… fit Zelda, qui lorgnait vers le comptoir du McGo, où attendait une longue file de clients affamés.

-Avec des frites et du ketchouille ! renchérit Gri en salivant.

Malicia se passa la main sur le visage, saisit un carnet rouge à paillettes et une plume et se mit à écrire dedans :

-« Note pour plus tard ». marmonna-t-elle. « Réunir l’équipe éditoriale AILLEURS qu’au McGo. »

Elle leva les yeux :

-Bon, voyons ce qu’on a. reprit-elle, fermement décidée à faire avancer les choses. Gri, Zelda, comment s’est passé votre infiltration ?

-Très bien ! clamèrent les deux jumelles.

-Vous avez réussi à confondre Mr America ? s’enthousiasma Malicia.

-Et comment ! fit Gri. On est venues, on a vu et on a cerné tous ses points faibles ! On a de quoi le faire plonger pour dix ans au moins !

-On vous écoute ! fit la zeta, toute ouïe. Dites-nous tout !

Zelda sourit :

-Il aime le confit d’augurey et le whisky !

Le large sourire qu’arborait Malicia disparut :

-Hein ?

-Et il nous trouve très laides ! renchérit Gri fièrement.

Le silence retomba. Finalement, le ricanement de crécelle de Lucrécya s’éleva :

-Ah les nulles !

L'AAA s'effondra de rire sur la table. Son amie avait l’air plus inquiète :

-C’est tout ?! Et les licornes ?

-Quelles licornes ? demandèrent les deux Pi Omicron Pi à l’unisson.

La métisse ferma les yeux :

-Les licornes qui sont exploitées par la FNUC !

-Ah oui, je me disais bien qu’on avait oublié quelque chose ! s’écria Zelda.

Mali se tourna vers Lulu qui pleurait de rire :

-Et toi Lulu, comment ça s’est passé ?

La batteuse cessa brusquement de rire :

-Euh…

La zeta lui sourit les yeux plein d’espoir :

-Oui, Lustucru ?

-Et bien… reprit l’AAA.

Elle renonça et finit par taper du poing sur la table :

-J’AVAIS UN PLAN ! UN PLAN SUPER MACHIAVÉLIQUE QUI AURAIT SUPER BIEN FONCTIONNE, MAIS…

-Mais ? fit la voix soucieuse de Malicia.

Lucrécya baissa la tête :

-On est bannies de la FNUC. bougonna-t-elle. J’ai pas pu entrer.

-On est bannies ?! s’exclama la zeta avec panique.

-Ouais ! pesta son amie. Et tout ça, ça serait pas arrivé si t’avais pas voulu braquer le magasin !

La métisse eut l’air outré :

-Mais c’est toi qui…

Elle se tut, courroucée.

-Bon, ben il reste plus que ma piste. Finit-elle par dire.

Elle tira son appareil photo de sa poche et le posa au milieu de la table :

-Voyons ce que les photos ont donné.

Elle tapota l’appareil du bout de sa baguette et des images apparurent devant les yeux des quatre filles. Elles froncèrent toutes les sourcils : toutes les images étaient floues.

-C’est quoi ça, une patte de rongeur ? fit Zelda.

-Et là, on voit qu’un derrière de licorne, et y’a une grosse tête d’écureuil devant… fit Lulu.

-Ils font des monstres mi-licornes mi-écureuil mi poulpes ! s’écria Gri en levant les bras au ciel, l’air horrifiée. On va tous mourir !

Elle se calma aussitôt :

-Je vais me chercher des frites !

Elle bondit sur ses pieds et courut jusqu’au comptoir du restaurant, bousculant les clients qui y faisaient la queue. Les trois « journalistes » restantes étaient moins enthousiastes :

-Bon, ben c’est un fiasco. Annonça Lucrécya.

-Un gros four. Acquiesça Zelda.

-Oui… commença tristement Malicia.

Elle releva soudain les yeux :

-Mais on a pas toujours ce qu’on veut ! La vie de journaliste, c’est ça aussi ! Faut pas qu’on se décourage ! Le Magyar Déchaîné aura bientôt tout plein de scoops à publier, j’en suis sûre !

Elle se leva et désigna l’université qui s’étendait derrière la vitre du restaurant :

-Regardez autour de vous les filles ! La fac est pleine d’injustices et de mystères qui ne demandent qu’à être révélés !

-Des mystères ? demanda Lucrécya. Quels mystères ?

Malicia la saisit par les épaules, enthousiasmée :

-Mais voyons, Lustucru : les chaussures gauches qui disparaissent dans les vestiaires des filles en cours de sport ! Le papier toilettes du 3e étage de la bibliothèque qui est passé de super doux, à super rêche ! C’est notre devoir d’informer nos concitoyens de tout ça ! Il ne nous reste plus qu’à chercher et à faire éclater la vérité ! Il faut s’y mettre ! Dès mainten… OH MINCE MINCE MINCE !

La zeta avait hurlé totalement paniquée.

-Qu’est-ce qui y’a ? demandèrent Zelda et Lulu.

-Il est quelle heure ?! s’écria la métisse.

-Bientôt 23h. répondit le double de Gri.

-IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH MON MEMOIRE !!!!!!

Malicia saisit ses affaires :

-J’ai une heure pour écrire un mémoire de trente pages !!!! JE SUIS FOUTUE !!! FOUTUE !!!

La zeta sortit en courant du McGo, semant derrière elle une bonne quantité de parchemin.

Le silence retomba.

Finalement, Lucrécya se leva :

-Bon, ben je rentre chez moi.

Elle saisit Rufus qui dormait sur un coin de la table.

-Tu veux pas rester avec Gri et moi ? proposa Zelda.

-Nan. Rétorqua la batteuse.

-Une prochaine fois ?

-Nan.

-Ok ! A plus ! répondit Zelda sans se vexer.

Elle partit rejoindre sa jumelle, et Lucrécya quitta le restaurant, Rufus sous le bras.


:arrow: Malicia se précipite à la bibli !

:arrow: Lucrécya rentre chez elle.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: La FNUC c'est pas trop mon truc   Mer 29 Jan 2014 - 1:18

:arrow: Les Gammas viennent de la place MMM !



Nos trois amis apparurent dans un bruissement devant l'épicerie San Sou Si, aux aguets.

- Le transplanage, y'a que ça de vrai ! clama Bibi, sur le crâne de Myo, en se tenant aux cheveux épinards de cette dernière.

La semi-dryade ne répondit rien : elle détestait transplaner, et tentait pour le moment de ne pas succomber à la terrible nausée que ça lui procurait à chaque fois.
Le regard de Titus s'obscurcit.

- Mouais. On a eu de la chance de pas se retrouver planté sur le dos d'un lethifold ou dans la gueule béante d'un dragon, maugréa-t-il.

- Oui, mais tu te serais vu traverser ça ? Ça a l'air d'un beau foin, de ce côté là.

Kimberlie désigna le chemin qui menait à la place MMM. Plusieurs monstres se battaient en claquant leurs becs ou en montrant leurs canines pointues dégoulinantes de venin, en grognant à qui mieux mieux.

- Non, admit le ricain. Le problème c'est que c'est un beau foin, là-bas aussi.

Il jeta une œillade maussade au grand magasin FNUC, situé à quelques mètres seulement d'eux. Quelques mètres, où se bousculaient créatures irréelles, personnages féériques et ombres bien pourvues en dents et en griffes, qui se tenaient les uns contre les autres. Étrangement, au milieu de tout ça, se trouvaient deux bimbos à la plastique parfaite, peu vêtues, une moue boudeuse sur leur visage angélique. Tout ce beau monde patrouillait devant la FNUC comme une milice dépareillée venue d'un autre monde, fixant les alentours de leurs yeux parfois trop nombreux, gardant l'entrée de la boutique comme Cerbère la porte des Enfers.

- Ils nous cherchent... chuchota le cowboy, baguette en main, en faisant signe à ses amies de se plaquer contre le mur de la boutique.

- Ils sont vraiment à la solde de la Kim des rêves... murmura Myo, les sourcils froncés.

La batteuse serra ses mâchoires à l'évocation de son double diabolique :

- Ah je te jure, si je refous la main sur cette pétasse onirique, elle va passer un sale quart d'heure !

- Il suffit qu'on parvienne à retirer ce foutu sortilège, et tout redeviendra comme avant, et je pourrais ENFIN retourner me pieuter. Enfin, j'espère...

- Oui, mais pour retirer le sortilège, faut parler à America, précisa Kimberlie.

- Et pour parler à America, faut aller à la FNUC... conclut la fille-chlorophylle.

Les Gammas, comme un seul homme, tournèrent à nouveau les yeux vers les créatures de cauchemars qui les attendaient devant le grand magasin, et soupirèrent.

Et soudain, la terre trembla une seconde.

BOUM.

Bibi cligna des boutons qui lui servaient d'yeux :

- Heu les gars... Vous avez senti ça ?

BOUM. BOUM.

- C'est pas un séisme, fit Titus. Ca ressemble plus à... des pas ?

BOUM. BOUM. BOUM. BOUM.

Un rugissement caverneux s'abattit sur nos amis, qui écarquillèrent les yeux et les levèrent.
Juste devant eux, une gigantesque créature reptilienne hurlait à la lune. Il était ENORME : même le bâtiment de la FNUC paraissait être un modèle réduit à côté.

C'était assurément le truc le plus étrange que Myo n'avait vu, même pour une journée comme aujourd'hui : on aurait dit une sorte de mutation entre un dinosaure et un dragon, à ceci près que la chose paraissait... fausse, comme en carton pâte. Ses dents pointues acérées n'avaient pas l'air si acérées que ça, quand on y regardait de plus près. Et des fils venus de nulle part flottaient au dessus de ses petits bras mal articulés, et de sa queue au mouvement saccadé.


Il fit un pas en avant, et la terre trembla à nouveau.

- Mais qu'est-ce que c'est que ça ?! couina la sorcière aux cheveux verts. Un lézard géant ?

BOUM.

Le lézard s'avança, et écrasa sans même avoir l'air de s'en rendre compte la totalité des monstrueux gardes de la FNUC. Puis il hurla à nouveau, et poursuivit tranquillement son chemin.

- Par Merlin ! C'est Godzilla ! s'exclama Kim, bouche bée.

- Goquiquoi ? s'étonna Myo.

- Godzilla ! Ça vient d'un vieux film japonais bien kitsch ! C'est pour ça qu'il a l'air si faux !

Devant l'incompréhension de son amie, la métisse expliqua :

- Ça vient d'une vieille picturine pour moldu, si tu veux !

- On s'en bats les steaks de ce que c'est ! pesta Titus. La voie est libre, profitons-en !

Les deux filles hochèrent la tête, et coururent sur la route défoncée et recouverte de bouillie de cauchemars, jusqu'à atteindre la porte de la FNUC.

Kim poussa les grandes portes battantes vitrées, et grimaça :

- C'est fermé !

Myo fronça les sourcils. Elle s'avança , et dégaina sa baguette :

- Cracbadabum !

Les vitres de l'entrée volèrent en éclats, et aussitôt, une sirène stridente s'éleva autour du petit groupe. Myosotis n'en avait cure : elle entra dans le magasin à grandes enjambées énervées, suivie par ses amis, et se rua sur le gardien de nuit, qui se précipitait vers eux en claudiquant :

- Mène-nous à Mitchum America ! intima-t-elle à l'employé , un antique sorcier gringalet au dos courbé.

- Hein ? fit ce dernier, surpris de recevoir un ordre d'un intrus.

- T'es long à la détente ou quoi ? s'écria Titus, derrière son amie verte. ON VEUT VOIR CE FOIE JAUNE DE MITCHUM AMERICA !

Le vieux garde en resta comme deux ronds de flan. Il posa sa main ridée et tremblante sur la baguette qui dépassait de sa poche, mais les trois Gammas furent plus rapides, et pointèrent les leurs sur le pauvre malheureux, qui baissa la tête.

- Je vous emmène voir Mr America... décréta-t-il d'une voix chevrotante de grand-père.



*************



Mitchum America était on ne peut plus satisfait : la toute première journée de l'ouverture de cette succursale dépassait toutes ses espérances. Il avait gagné plus de gallions que n'en gagnait en un mois sa FNUC du chemin de Traverse et celle de Pré-Au-Lard réunies. Et tout ça grâce à un stratagème des plus ingénieux !

Une fois qu'il avait appris que cet escroc notoire de Magouille avait revendu les rêves de ses étudiants comme espace publicitaire, tout avait été facile : il avait suffi de les racheter, d'inonder l'inconscient de ces jeunes consommateurs à la bourse bien garnie de publicités pour l'ouverture de la FNUC, et attendre qu'ils se réveillent et qu'ils viennent dépenser leurs gallions comme si leur vie en dépendait. Et pas un seul de ces imbéciles ne s'était demandé comment il avait été mis au courant de l'ouverture du magasin dans leur université.

Le vieux texan se ralluma un cigare en ricanant, et se pencha sur la grosse boîte en bois posé devant lui : ce coffre au fond extensible débordait littéralement de piécettes d'or étincelantes. Il y plongea les mains, et fit ruisseler l'argent entre ses doigts, en se gondolant d'un rire digne d'un méchant de dessin animé moldu.

Un raclement de gorge lui fit relever la tête : trois étudiants cernés à l'air revêche le fixait méchamment. Derrière eux, l'abruti centenaire qu'il sous-payait pour garder le magasin la nuit se courbait en tremblant, l'air servile :

- Ces jeunes gens souhaitent vous parler ! couina-t-il, avant de s'enfuir.

Mitchum America secoua la tête, dépité, puis tira à nouveau sur son cigare :

- Je suppose que vous ne venez pas pour demander un autographe... soupira-t-il.

Titus grogna et s'avança :

- A cause de votre sortilège onirique de mes deux, la fac est à feu et à sang !

- Depuis que vous avez augmenté son intensité, c'est le bordel !lança Kimberlie. Il faut que vous l'arrêtiez !

Le vieil américain s'adossa à son siège, et joignit ses mains :

- Et pourquoi je l'arrêterai ? Ça n'y a rien d'illégal. J'ai racheté la société qui a lancé ce sortilège commercial. Je fais ce que je veux avec ce qui m'appartient. Et si je veux augmenter l'intensité des publicités jusqu'à ce que les étudiants ne rêvent plus que de la FNUC, je le fais !

- Mais la WoW va être détruite si vous continuez ! s'offusqua Myosotis. Vous n'avez aucun intérêt d'ouvrir une boutique dans une fac dévastée !

America cilla quelques secondes.

- Soit, finit-il par dire. Ce sortilège sera levé.

Il prit une longue bouffée de son cigare, et rajouta :

- D'ici une ou deux semaines.

Le cowboy manqua de s'étrangler :

- UNE OU DEUX SEMAINES ?! VOUS VOUS FOUTEZ DE NOUS ?!

- Eh non, mon jeune compatriote au sang chaud ! s'exclama le riche sorcier, un large sourire aux lèvres. C'est le temps qu'il me suffit pour vider les poches des étudiants avant que l'université ne tombe en ruines. En toute légalité, je précise. Ensuite, j'irai implanter la FNUC dans un nouveau secteur, et vous irez vous trouver une nouvelle fac. Vous pourrez trouver bien mieux, je vous l'assure.

La semi-dryade ouvrit des yeux ronds :

- Et Magnus est au courant ?!

Ses deux amis lui jetèrent un regard surpris, et Myo se mordit la lèvre inférieure :

- Magouille... je voulais dire Magouille... bafouilla-t-elle, en se sentant rougir. Je...enfin... il a beau avoir une moralité... disons, douteuse, il n'a aucun intérêt à laisser détruire l'établissement dont il est le doyen, non ?

America émit un petit rire mauvais :

- Cet imbécile aux chapeaux ridicules ? S'il buvait moins d'alcool frelaté, il aurait peut être remarqué quelque chose. Mais non, il croit vraiment qu'il a conclu une affaire juteuse en signant le contrat liant la WoW à la FNUC.

Titus serra les dents, et pointa sa baguette sur le directeur texan :

- Rien à carrer que votre contrat soit légal ! Si vous n'enlevez pas ce foutu sort, on vous dénoncera a la presse !

- Au ministère s'il le faut ! renchérit Kim, le regard noir. Mon père est ministre, et vous ne l'impressionnerez pas !

- Ah oui ? s'amusa Mitchum. Faites donc. Le temps de les laisser faire leur enquête, j'aurais largement rempli trois autres coffres comme celui-ci. Et votre fac ne sera plus qu'un tas de ruines fumantes.

Les trois amis ne surent quoi répondre.

- Ne vous fatiguez pas ! lança le texan jovial. Vous n'avez et vous n'aurez jamais aucun moyen de pression contre Monsieur Mitchum America !

Quelque chose se mit à tintinabuller dans la poche de Myosotis. Cette dernière en sortit son miroir à double sens, et, plus machinalement qu'autre chose, décrocha :

- Allo ?

- Saluuuut Chlorofille, ça va bien ou bien ???

Le visage dément de l'Irlandaise qui servait de colloc à Kim apparut sur la glace. Myo n'avait vraiment pas la tête à ça, aussi elle répondit un peu sèchement :

- Griselda, désolée mais c'est pas le moment de...

- Non pas Griselda : moi c'est Gri, la plus jolie des deux O'Neil ! Dis dis dis, tu sais pas qu'où qu'il est Grand Poilu ? Il réponds pas à son miroir, et pourtant ça fait exactement deux-cent vingt-trois fois que j'essaye de l'appeler !

Myo jeta une œillade à son meilleur ami, et surtout à la veine palpitante de colère sur le front de ce dernier, qui semblait sur le point d’éclater.

- Non, je sais pas où il est. Bon, je vais raccroch...

- C'est dommage parce que je voulais lui raconter ma journée ! Une journée super intéressante !

- Gri...

-J'ai passé la journée avec Grosses-Fesses McGuire et Lulu Grincedent ! On a passé notre aprem a enqueter sur la FNUC! Un truc de diiiingue !

-Ecoute Gri, j'ai pas le t....

Elle s'arrête quelques secondes, et leva un sourcil :

- Quoi ? La FNUC ?!

- Ouaip ! Tu savais, toi, qu'ils gardaient des licornes en esclavage dans leurs sous-sols ?

- Comment est-elle au courant pour les licornes ?! s'exclama America, visiblement surpris.

Les trois Gammas se tournèrent d'un coup vers lui, les yeux ronds. Le vieux sorcier soupira profondément :

- Oups. On dirait que j'ai gaffé.

Titus esquissa un sourire mauvais :

- Il semblerait qu'on ait finalement un moyen de pression contre Môôôssieur Mitchum America, siffla-t-il.

Le texan écrasa son cigare sur son bureau, le visage froncés par la réflexion.

- On peut toujours négocier ? proposa-t-il, l'air las.



*************



C'est prudemment que nos trois amis sortirent de la FNUC. Ils scrutèrent les environs, un peu crispés.

- Tout à l'air normal... commenta Bibi.

- Ouais... Si on excepte le paysage post-apocalyptique, rajouta Kim, en croisant les bras. Combien de fois on a du payer des frais de réparation de la fac ?

- L'important c'est que tout soit fini, non ? soupira Myo.

Elle fit quelques pas sur la route totalement défoncée qui traversait les Champs Z'Allons-Y. Tout était particulièrement calme : il n'y avait plus d'ombres autour d'eux, plus de créatures bizarres prêtes à surgir, plus de dragons à visage humain au dessus de leurs têtes. Et un silence de plomb régnait à nouveau dans la WoW University.

Myo se sentait étrangement lasse. Elle s'était sentie en colère toute la journée, avait eu envie d'en découdre coûte que coûte... et tout s'était fini par un simple Finite Incantatem prononcé par un vieux sorcier ventripotent au style vestimentaire douteux. Elle tira un joint de derrière son oreille, et l'alluma du bout de sa baguette.

- On aurait du livrer ce coyote aux aurors, grommela Titus en croisant les bras.

- On avait aucune preuve... articula Myo, les yeux dans le vague.

- Et puis au moins il a enlevé sa saloperie de maléfice, soupira la poupée, sur son crâne.

- Ouais, mais du coup il va rester là, à faire du pognon avec sa FNUC ! s'insurgea Kimberlie. Alors qu'il voulait détruire notre fac !

- On peut pas gagner à tous les coups... soupira la fille-chlorophylle.

- Et puis au moins on a eu des bons de réductions ! s'écria Bibi.

Elle secoua trois pauvres coupons colorés estampillés « FNUC ! 5% de remise ! » que leur avait offert Mitchum America pour les faire taire.

Un silence lourd de sens retomba entre les Gammas.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc
 

La FNUC c'est pas trop mon truc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avenue des Champs Z'Allons-Y :: Boutiques-