Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Les liaisons dangereuses... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière ::
Description ::
Bons Points : Bons Points ::
avatar
Le Doyen

Messages : 1605

Situation Amoureuse : Inconnue.

Sorts Connus : TOUS ! Vous voulez plus de sorts ?
Visitez ma boutique !

Inventaire :
PLEIN !
Vous voulez plus de potions ?
Vous voulez plus d'objets ?
Visitez ma boutique !
MessageSujet: Les liaisons dangereuses... ou pas   Ven 28 Mar 2014 - 20:54

Hippolytain Saussurus se dandinait, une épaisse valise dans chaque main, et un bonnet de Noël vissé sur la tête. Il poussa la porte du bureau du Dr Magouille, et clama d'un air guilleret :

-Magnus ! Je suis rentré !

Il posa ses bagages, et fit quelques pas dans la pièce :

-Ma vieille tante Alberte va bien mieux ! Les deux jours que j'ai passé à son chevet lui ont fait le plus grand bi... OH SEIGNEUR, MAGNUS, QUE VOUS ARRIVE-T-IL ?

Le professeur se précipita sur le canapé en velours vert, qui trônait au milieu du bureau. Là, Magnus Magouille était avachi. Il semblait... étrange. Ses yeux vairons n'étaient pas rougis par l'alcool, sa barbe d'ordinaire mal rasée avait laissé place à une peau fraîchement lavée. Sa moustache n'était pas  gominée et entortillée comme à son habitude, mais peignée et agencée avec sobriété. Le Doyen avait délaissé ses vêtements habituellement dépareillés et couvert de carreaux criards pour un costume noir du plus bel effet. Mais ce n'était pas le plus choquant : il tenait à la main une bouteille d'eau minérale.

Saussurus écarquilla les yeux, stupéfait :

-Mais Magnus... VOUS ÊTES SOBRE !

Le Bon Docteur hocha la tête, alors qu'il regardait au dehors d'un air mélancolique, en bon tragédien. Il soupira, et dit d'une voix rauque :

-Oui, Saussurus... Je suis un homme brisé...

-Mais... mais pourquoi ? bégaya le sous-fifre, inquiet.

Magouille se leva, et poussa un long soupir :

-Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé... récita-t-il, les yeux fermés avec ferveur, la main plaquée contre le cœur.

Les joues de Saussurus s'empourprèrent :

-Houhouhou... Mais je ne suis parti que deux petits jours...

Magouille ne releva pas : il se servit un verre de son eau minérale, et la but en grimaçant de dégoût.

-Je n'ai pas fermé l'œil depuis trois nuits. J'ai bien tenté de me distraire en essayant mille positions exotiques avec mes habituelles filles de joie, mais rien n'y fait : je n'ai envie de les expérimenter qu'avec une seule personne à présent.

Saussurus rougit davantage, tandis qu'un large sourire fendait son visage porcin :

-Ho Magnus, vous me gênez, je ne vous savez pas si coquin !... Non pas que ça me dérange...

Il tenta de faire un clin d’œil au Doyen, mais le regard de ce dernier s'était perdu dans le fond d'eau de son verre, qu'il ne cessait de faire tourner.

Le moustachu soupira pour la énième fois. Puis, sans crier gare, il jeta rageusement son verre, qui se brisa à terre, et leva ses bras au plafond :

-POURQUOI ? POURQUOI N'AI-JE AUCUNE RÉPONSE LORSQUE J'APPELLE SON MIROIR A DOUBLE SENS ?! Pourquoi mes hiboux me reviennent-ils ? Je n'ai même pas eu un mot de remerciement pour le cadeau que je lui ai envoyé ! C'était pourtant du plus bel effet : une statue grecque de moi-même, entièrement nue !

-C'est étrange... Je n'ai rien reçu... s'étonna Hippolytain.

-J'ai même ressorti mon vieux déguisement de soubrette pour tenter d'aller l'espionner à son domicile... mais je ne l'ai même pas aperçue !

Saussurus hocha la tête :

-Mais monsieur, c'est normal : j'étais chez ma tante Alberte à l'autre bout du pays !

-Vous ne comprenez pas Hippolytain, c'est catastrophique ! Je suis Magnus Magouille, je vaux tout de même mieux que ça ! J'ai une réputation à tenir, pardi !

-Au diable la réputation, Magnus ! répartit le professeur avec entrain. Soyez fier de vous ! La nature vous a faite ainsi, il n'y a rien de honteux !

Magouille fusilla son interlocuteur du regard :

-Rien de honteux, dites-vous ?! Mais vous ne comprenez donc rien à rien ! Je suis amoureux ! affirma-t-il, non sans grimacer.

Comme s'il n'attendait que cette confession, Saussurus se jeta sur son supérieur et le serra dans ses petits bras boudinés :

-JE VOUS AIME AUSSI MAGNUS !

Le Doyen se figea sous l'étreinte du petit homme. Un silence glacial s'ensuivit. Puis, finalement...

-Hippolytain ? siffla le Bon Docteur, sèchement.

-Oui, mon chaton à moustache ? fit ce dernier sans se départir de son câlin.

-Vous êtes viré.

Saussurus lâcha enfin l'être aimé, et le considéra avec peine :

-C'est le ''chaton à moustache'' qui ne vous a pas plus ? Trop audacieux ?

-Viré, ce n'est guère suffisant : vous devez mourir, persifla Magouille.

Saussurus porta un index à son menton, dans un effort suprême de réflexion :

-Mais pourquoi ?...Oh... Ah moins que... roooh, peut-être que la personne dont vous parliez... ce...ce n'était pas moi ?

-ÉVIDEMMENT QUE NON, TRIPLE BUSE ! s'époumona Magouille, rageur.

Son subalterne eut l'air gêné :

-Mais alors, qui... ?

-Ma pouliche libidineuse aux cheveux verts ! Mais elle ne veut plus de moi !

Magouille s'assit à son fauteuil, et prit sa tête entre ses mains, dans un geste qu'il espérait tragique :

-Ils me manquent tant ! geignit-il, comme un enfant capricieux.

-Qui donc, Magnus ? demanda le professeur de langues, qui comprenait de moins en moins la conversation.

-SES DEUX ÉNORMES SEINS, PARDI !

Le sorcier bedonnant posa une main amicale sur l'épaule du Doyen :

-Ne vous en faites pas ! Nous allons aller au bal ensemble et je vais vous remonter le moral !

Magouille lui lança un regard sans équivoque :

-Vous plaisantez ?  siffla-t-il. Qui voudrait aller au bal avec un être adipeux et perverti tel que vous ?

Saussurus baissa le regard.

-Oh... je vois...

-Et faites dire à tous les étudiants qu'ils me doivent plus de cadeaux ! Ça me consolera peut-être ! cracha Magouille en croisant les bras d'un air bougon.

Saussurus releva les yeux :

-Ça veut dire que je ne suis plus viré, Magnus ?

Il se reçut la bouteille d'eau minérale en pleine face, et tordit la bouche :

-Bien, Magnus, il en sera fait selon votre bon vouloir...

Il fit volte face et quitta les lieux, tête basse, dos courbé.




Le paiement des frais d'inscription n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses... ou pas   Mar 1 Avr 2014 - 2:37

Le temps avait passé, mais Myosotis n'avait pas décoléré. Et chaque pas qui la menait à son but la rendait plus furieuse encore. La jeune femme n'était pas habituée à avoir tant de ressentiments. Elle avait passé vingt ans à étouffer en elle tout sentiment trop négatif, à être gentille avec tout le monde, et à tenter de ne pas montrer aux autres quand quelque chose la gênait, pour ne pas déranger.... Eh ben, cette fois, tant pis pour le dérangement ! Il y avait tant de colère brûlante en elle qu'elle était même étonné de ne pas voir la neige fondre à chacun de ses pas. Et le fait qu'elle ne sache pas exactement mettre le doigt sur ce qui la foutait en rogne n'était pas pour arranger les choses...

- Je crois que je sais ce que tu vas faire, et laisse-moi te dire que c'est une TRÈS mauvaise idée, maugréa Bibi, toujours sur son épaule.

Myo ne répondit rien.

Plus tôt, elle était repassée dans le Grand Potiron, où une effervescence inhabituelle régnait en cette soirée de bal de Noël. En temps normal, elle se serait amusé de voir que même les hippies les plus marginaux pouvaient s'enthousiasmer pour une soirée dansante réunissant toute la fac... mais ce temps-là n'avait rien de normal.

Profitant de l'ambiance générale du QG pour passer inaperçue, elle était montée directement dans sa chambre. Elle avait à peine jeté un coup d’œil au message qu'un certain Mr X lui avait laissé par hibou, et avait commencé à farfouiller dans l'énorme malle à fond extensible dans laquelle elle gardait toutes ses affaires.

Au bout d'un long moment de recherches intenses, elle en avait extirpé une magnifique robe de soirée chatoyante, noire, aux reflets violines. Et sans même réfléchir, elle l'avait enfilée, et s'était regardée dans le miroir.
La robe lui allait encore mieux que dans ses souvenirs. Elle mettait même en valeur des formes incontestablement plus rebondies que la dernière fois qu'elle avait porté le vêtement.

Elle l'avait achetée il y a des années, pour Beauxbâtons. Il fallait dire que dans cette école, tout était prétexte à porter des tenues de soirée: bals à foison, banquets spéciaux, soirées de bienfaisances... A croire que les sorciers français ne passaient leur temps qu'à pavaner dans des habits chics. Et Dieu savait que ce n'était pas le truc de la dryade !...

… à part aujourd'hui. Ce soir, elle voulait être belle. Même plus que ça. Il le fallait. Toujours sans calmer sa fureur, elle s'était donc maquillée comme jamais, avait relevé ses cheveux verts, s'était apprêtée, pour...  pour... pour que... heu... elle ne savait pas vraiment pourquoi, à la réflexion.

Mais il le fallait.

Toujours les dents serrées, elle monta deux à deux les marches du bâtiment administratif, en tenant le jupon de sa robe, histoire de ne pas marcher dessus.

Et, enfin parvenue en haut, elle ouvrit avec fracas la porte du bureau de Magouille, et cria :

- MAGNUS ! TU TE PRÉPARES FISSA ET TU M'ACCOMPAGNES AU BAL !






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière ::
Description ::
Bons Points : Bons Points ::
avatar
Le Doyen

Messages : 1605

Situation Amoureuse : Inconnue.

Sorts Connus : TOUS ! Vous voulez plus de sorts ?
Visitez ma boutique !

Inventaire :
PLEIN !
Vous voulez plus de potions ?
Vous voulez plus d'objets ?
Visitez ma boutique !
MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses... ou pas   Mer 2 Avr 2014 - 17:55

Magnus Magouille considéra bouche bée la jeune femme qui venait de faire irruption dans son bureau. Sa machoire semblait prête à se décrocher.

-Bigre ! En voici un décolleté prometteur ou je ne m'y connais pas ! s'exclama-t-il enfin. Dire que j'ai envisagé pendant une demi-seconde d'aller au bal avec ce gredin de Saussurus !

Sur ces paroles, le bon docteur bondit sur ses pieds, déboucha une bouteille de scotch et en but une bonne rasade à même le goulot. Aussitôt, ses deux moustaches s'entortillèrent toutes seules, comme un ressort, dans un « boing ! » significatif.

-Aaah ! Je vais mieux ! décréta-t-il.

Il se précipita sur son placard, s'y engouffra deux secondes et en ressortit en habits de fête à carreaux particulièrement colorés. Il vissa un haut-de-forme grisâtre sur ses rouflaquettes, et se rua sur la Gamma, qui l'attendait.

-Eh bien qu'attendons-nous ? s'exclama-t-il en lui tendant le bras. Allons montrer à cette bande de jean-foutre tes deux melons bien juteux !

Myo grimaça :

-Je le regrette déjà... marmonna-t-elle.

Elle lui prit néanmoins le bras, et les deux se hâtèrent vers le stade.




Le paiement des frais d'inscription n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière ::
Description ::
Bons Points : Bons Points ::
avatar
Le Doyen

Messages : 1605

Situation Amoureuse : Inconnue.

Sorts Connus : TOUS ! Vous voulez plus de sorts ?
Visitez ma boutique !

Inventaire :
PLEIN !
Vous voulez plus de potions ?
Vous voulez plus d'objets ?
Visitez ma boutique !
MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses... ou pas   Mer 2 Avr 2014 - 19:43

Magnus Magouille et sa pouliche débridée vont AU BAL DE NOËL !




Le paiement des frais d'inscription n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les liaisons dangereuses... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Place Magnus Maximus Magouille :: Administration-