Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Un McVaudou, s'il vous plaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Un McVaudou, s'il vous plaît !   Sam 7 Juin 2014 - 13:49


Un McVaudou,

s'il vous plaît !

AVEC : Myosotis Grandiflore & Drago Malefoy
PRIVÉ / PUBLIC : privé !
DATE : 31 décembre, le matin


- Meoooow...

Myosotis poussa un long soupir.

Elle n'avait pas le droit à l'erreur. Et elle n'allait pas en faire. Elle n'avait pas fumé, et avait l'esprit le plus clair possible. Elle n'avait peut-être pas beaucoup d'estime d'elle-même en temps normal, et c'était particulièrement vrai en ce moment... mais elle savait que pour ça, elle était l'une des meilleures, à la WOW.

Non : elle était incontestablement la meilleure.

- Meoooow...

- Tu es sûre de toi ? demanda la voix criarde de sa poupée vaudou.

Myo baissa les yeux, et considéra une Bibi hérissée d'aiguilles, qui se tenait devant ses genoux

- Tu sais j'ai pas arrêté d'y penser, ces derniers jours, lui répondit-elle de sa voix douce. Ça m'a sauté aux yeux, grâce aux discussions que j'ai eu avec Kim, chez elle... Et même pendant que je faisais ce sort vaudou foireux pendant l'Oubliettes, ça m'a semblé évident. C'est la seule solution.

Bibi hocha sa petite tête percée d'épingles colorées :

- Je le crois aussi, mais je voulais juste te l'entendre dire.

- Meooooow !

Myo sourit à sa poupée, puis se concentra à nouveau sur sa tâche.

Elle était dans la réserve du McGo, entourée de hautes étagères recouvertes de sachets de ketchouille, de gobelets en plastique ou autres cartons plein de pailles et de couverts en plastique. Mais elle n'était pas en train de faire l'inventaire de fin d'année, comme le croyait Ezzechiel, son manager totalement perché.

Elle avait éteint la lumière, et s'était installée en tailleur au sein d'un pentacle, qu'elle avait tracé quelques minutes auparavant. Avec son propre sang. Qui coulait encore d'une vilaine entaille qu'elle s'était elle-même faite, dans la partie la plus blanche et charnue de son avant-bras.

Ça faisait mal. Mais, pour ce genre de manœuvre, la douleur l'aidait à se concentrer.

- Maintenant, on passe aux choses sérieuses, murmura-t-elle.

- Meooow...!

Sous le regard fervent des yeux en boutons de sa poupée de chiffons, la française sortit sa baguette, et l'agita devant elle :

- Incendio !

A chaque pointe du pentagramme, cinq frêles flammes vertes apparurent. Elles crépitèrent dans une lueur glauque, faisant danser des ombres inquiétantes sur le visage concentré de la semi-dryade.

Cette dernière aurait presque pu paraître maléfique, ainsi... si elle n'avait pas été affublée de l'uniforme jaune pipi et rouge clown du McGonagall's, ainsi que du passe à cheveux ridicule qui faisait bondir au dessus de sa tête un petit M doré et enthousiaste.

Mais elle se fichait pas mal de l'apparence qu'elle avait. Elle avait bien plus important à l'esprit.

Il lui était incroyablement facile de savoir quoi faire. Dire que pour la grande majorité des étudiants de sa classe, le vaudou n'était qu'un cours théorique soporifique ! Tous, ou presque, s'étaient inscrit en Sciences Occultes dans le vain espoir d'apprendre des sorts de magie noire en un rien de temps, histoire de passer pour des sorciers importants... Quelle bande d'imbéciles. Tous finissaient par laisser tomber le Vaudou. Ils lui préféraient les récits sanglants de la Nécromancie, ou les promesses de pouvoir de la Démonologie.

Ils n'y comprenaient rien.

Ils ignoraient combien le Vaudou était puissant, pour qui y croyait vraiment. Ils ne savaient pas voir à quel point il était facile de passer de la théorie à la pratique, en lisant entre les lignes des rares manuels venus du Bayou, et avec l'aide d'une volonté de fer, évidemment.

Ils n'arrivaient pas à voir que même une semi-dryade hippie, gauche et complexée, pouvait s'avérer meilleure que le plus malin d'entre eux. Elle-même avait mis le temps à s'en convaincre... mais maintenant, elle le savait. Elle était faite pour le Vaudou. Et ça la faisait exulter comme jamais.

Et aujourd'hui, le Vaudou allait changer sa vie.

Comme en transe, Myo se saisit de Bibi, et la serra fort dans sa main, ignorant les aiguilles qui lui rentraient dans la chair de sa paume. Elle la brandit au dessus des cinq flammèches verdâtres, la secouant dans tous les sens.

- Meoooow !!!

Les cinq lueurs vertes, aux pointes de l'étoile inversée du pentacle, irradièrent une lumière presque aveuglante.
Myo lâcha Bibi, qui resta en lévitation devant elle, plongée dans le halo.
La semi-dryade sourit, de satisfaction.

- MEOOOW !

- Mais tu vas te taire à la fin, saleté ?!

Baissant le menton, la Gamma fusilla des yeux la sale bestiole qui miaulait sur ses genoux.

Schrödingus, le fléreur de Malicia, lui rendit un regard mauve enragé et haineux, et pour cause : ces saloperies de créatures magiques félines étaient connues pour sentir en qui ils devaient avoir confiance... ou pas. Vu ce que Myo comptait faire, il avait bien raison de s'en faire.

Elle l'avait immobilisée grâce à un maléfice tout bête consistant à planter des épingles dans sa poupée vaudou, mais elle n'avait pas trouvé de moyen pour qu'il se la boucle. La prochaine fois qu'elle aurait un être innocent à sacrifier, il lui faudrait vraiment apprendre le sortilège silencio.

Mais c'était trop tard pour cette fois-ci. Peu importe. Il ne fallait pas qu'elle perde de temps. Il ne fallait pas que quelqu'un la surprenne à faire ce rituel de magie noire de sa propre composition : il n'y avait assurément pas grand chose de légal là-dedans. Et encore moins de moral.

- Meeeeoooooow.

Myosotis dévoila un objet, qui trônait jusque là à côté d'elle, et qui était enveloppé d'un large pan de tissu argenté.

Il s'agissait d'Azoth, la dague ayant appartenu au sorcier Paracelse, le fameux découvreur du Fourchelangue. Selon la légende, cette célèbre dague renfermerait un esprit, une âme damnée, condamnée pour des crimes innommables qui auraient fait pâlir le pire des mages noirs... et Myo n'avait aucune raison de ne pas y croire. Il suffisait de voir la lame sombre et changeante du couteau, dans laquelle on pouvait parfois reconnaître l'éclat d'un œil... Ou d'entendre les lamentations sourdes et étouffées qui s'en élevait, lorsqu'on tendait vraiment l'oreille. Il y avait définitivement quelque chose de satanique avec cet objet.

Et c'était exactement ce dont elle avait besoin.

Elle posa sa main sur le manche, et aussitôt, les poils de son bras se hérissèrent. Malgré la fraîcheur de la pièce, la dague était d'une chaleur poisseuse. Et elle pulsait contre sa paume comme un cœur dégoûtant et inhumain.

Ça n'arrêta pas la jeune femme dryade. Depuis qu'elle versait dans les Arts Occultes, il lui en fallait beaucoup plus pour l'impressionner.

Saisissant sans ménagement le fléreur aux yeux paniqués, elle colla la lame brûlante d'Azoth contre son cou couvert de fourrure noire. N'importe quel animal aurait pu faire l'affaire. Mais le fait qu'il appartienne à cette garce de Malicia fit naître un sourire malsain sur les lèvres de la française.

Et, d'un coup sec, elle égorgea le félin. Du sang chaud et épais éclaboussa le sourire de Myo sans qu'elle ne sourcille, et le malheureux Schrödingus lança un dernier râle déchirant, couvrant les plaintes soupirantes de la dague. De l'hémoglobine bouillonnante coula sur le sol, imprégnant le pentacle, se répandant sur le plancher en bois ciré...

...jusqu'aux pieds de la personne qui venait à peine d'ouvrir la porte de la réserve, et considérait à présent la sorcière aux cheveux verts avec surprise.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1741

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Un McVaudou, s'il vous plaît !   Sam 7 Juin 2014 - 18:57

Un éclat de rire gras surgit des cuisines du McGonagald's et deux coéquipiers, vêtus des blouses jaune peu flatteuses de l'établissement, passèrent en trombe devant Drago, qui stoppa et leur lança un regard peu amène. Quelques secondes plus tard, une salve de nuggets fusa dans les airs et l'un d'eux vint se coller sur la joue de l'alpha.

Alors que l'aliment congelé glissait doucement le long de son visage, ce dernier hocha la tête en prenant une brève inspiration. Il tira brusquement sa baguette de la poche de son jean et pointa ses agresseurs, le regard furibond.

-Wow, man, mais qu'est-ce que tu fais ?

Ezzechiel McGuire, venait de se planter devant lui. Le junkie avait assorti la couleur de ses dreads touffues à sa tenue réglementaire, au grand dam des pupilles de l'alpha. Drago lui fit un bref sourire hypocrite :

-Mais absolument rien.

Son regard glissa vers les deux congénères qui se moquaient désormais de lui dans le dos de McGuire.

-Je ne faisais que saluer mes collègues en cette splendide matinée de Décembre... reprit-il avec un regard mauvais.

-Je parlais pas de ça, man ! Mais de ça !

Le rastafari pointait avec étonnement les habits réguliers du blondinet, qui n'avaient rien de ceux de la maison. Et pour cause, Drago les avaient brûlés.

-Oh ça ? Mon fléreur a malencontreusement mangé mon uniforme. Tu m'en vois désolé.

-Encore ? s'étonna son interlocuteur. Je vais devoir t'en commander d'autres, man !

Le blondinet regardait par la fenêtre, particulièrement désintéressé par la question :

-Je n'osais pas te le demander... finit-il par lâcher.

-Je m'en occupe de suite, man, prends ma caisse en attendant !

L'alpha regarda l'homme s'en aller en courant comme un dératé. Il jeta un coup d’œil à la caisse où un étudiant obèse l'attendait le doigt dans le nez. Il soupira :

-Evidemment... fit-il.

Il s'approcha du comptoir d'un pas traînant.

-Bienvenue chez McGonagal's. Que puis-je faire pour vous ? récita-t-il d'une voix morne.

-Vous êtes pas en uniforme. fit son client avec mépris.

-Et vous êtes gras et repoussant. répliqua Drago d'une voix monocorde sans même lever les yeux de sa caisse. Mais, voyez, cela ne me dissuade pas de travailler.

Avant que le petit gros ne puisse répliquer quoi que ce soit, il reprit :

-A ce stade de la conversation, j'aimerai vous rappeler que vous n'êtes pas en position de force : je suis la seule caisse ouverte. Un mot désagréable de plus et...

Drago releva les yeux et eut un sourire mauvais :

-Adieu vos pancakes industriels et leur sirop de citrouille de synthèse.

Son interlocuteur ouvrit des yeux paniqués et s'empressa de commander et de disparaître. Drago le regarda partir avec son habituel regard dépité et poursuivit ses tâches.

Au McGonagald's, les journées se suivaient et se ressemblaient toutes.  Des cohortes de clients tous plus patibulaires les uns que les autres défilaient du matin au soir pour déguster les spécialités de la maison, et dieu sait qu'elles n'étaient que cinq. Drago en connaissait maintenant la composition par cœur.  Et depuis, il n'avait plus touché à un Big Minerva, ni à aucune autres de ces immondices qui n'avaient de nourriture que le nom. Dieu merci, ce soir, l'établissement fermait plus tôt, rapport à la nouvelle année imminente. Il n'avait d'ailleurs strictement rien prévu, mais cela ne le dérangeait pas. Sans doute irait-il boire une bière sur les bords de la rivière et regarder les feux d'artifice de là-bas.

Marcus et Lucrécya allaient passer le Nouvel An avec Malicia. Bien sûr, il n'était pas invité. Il ne s'attendait pas à l'être. Cela faisait maintenant une semaine tout rond que la métisse le fuyait comme la peste. Rien que la nuit dernière, elle était entrée dans le restaurant et s'était empressée de changer de file quand elle s'était aperçue que cette dernière menait directement à lui. Elle avait passé commande à quelques centimètres à peine, en faisant comme s'il était transparent. Puis elle était partie s'asseoir dans un coin de la salle, avait sorti une dizaine de livres et s'était mise à étudier fiévreusement, un milkshake à la main, avant que quelques camarades zeta ne la rejoignent.

Drago ne l'avait pas quittée des yeux de la soirée.  Il était difficile d'imaginer que quelques mois auparavant, ils étaient ensemble, et inventaient n'importe quel prétexte pour s'isoler et s'embrasser. Difficile d'imaginer qu'ils passaient des heures entières à discuter et rire sans jamais se lasser. Difficile également d'imaginer que tout cela s'était arrêté du jour au lendemain à cause des machinations de son père.

Le regard bleu acier de l'alpha se perdit dans le vague. Si seulement il avait pu revenir en arrière et dire non à son géniteur...

-Hey, vous m'entendez ! Je veux un Flitquick 'n toast ! s'égosilla une cliente rousse au nez proéminent et au visage recouvert de tâches de son.

Le blondinet sortit de ses pensées :

-Dans ce cas, je ne peux rien pour vous. Vous êtes au McGonagald's.  fit-il.

La femme tourna les talons, exaspérée. C'est le moment que choisit Ezzechiel pour réapparaître :

-C'est bon man, j'ai invoqué tes habits, le grand Chtuhlu en personne va te les livrer ce soir !

Drago se tourna vers son supérieur, un sourcil levé :

-Je te demande pardon ? demanda-t-il, inquiet.

McGuire gloussa en regardant de tous côtés :

-Un grand chambardement se prépare, man... un chambardement plein de badaboums... lâcha-t-il, plein de mystère.

Il reprit ses esprits :

-Enfin, c'est cool man, je reprends cette caisse, va aider la Reine des Plantes à faire l'inventaire !

Drago ne se fit pas prier, bien que la perspective d'aider la Gamma ne l'enthousiasmât guère. Il se dirigea vers les stocks, évitant la bataille de nuggets qui faisaient toujours rage dans les cuisines. Au moins, dans l'arrière salle, il serait au calme, si tant est que le Buisson ne lui adresse pas la parole. Il ouvrit la porte de la réserve et se figea brusquement. Il venait de mettre les pieds dans une marre de sang chaud. Le liquide provenait tout droit d'un cercle d'invocation lumineux au milieu duquel se tenait Myosotis Grandiflore. Cette dernière le regardait avec l'air à la fois surpris et paniqué, une dague rougie à la main.

-Euh... Salut ? finit-elle par dire.

Drago plissa les yeux. Mais gardant toujours son calme habituel, il referma lentement la porte derrière lui et se tourna vers la jeune femme :

-Que diable es-tu en train de faire, Grandiflore ?

La chlorophille cacha la dague derrière son dos.

-Rien.

-Rien ? répéta l'alpha. Tu es maculée de sang au beau milieu d'un pentacle inversé et... oh seigneur, est-ce là le fléreur de Malicia ?

A ces mots, Myo ne put s'empêcher de sourire furtivement :

-Non.  mentit-elle effrontément.  Tu peux t'en aller ?

-Je ne crois pas non.

Drago avait croisé les bras et considérait l'étudiante en Sciences Occultes avec défiance :

-Que fais-tu ? répéta-t-il.

Myo se releva :

-C'est pas tes oignons !

Les deux se fusillèrent du regard. Finalement, l'alpha reprit la parole.

-Fort bien.

Ses yeux bleus scrutateurs détaillèrent la scène :

-Nous avons donc, un pentagramme...

Il saisit le bras de Myosotis avec force :

-Une scarification... fit-il avec dégoût. Un félin mort et...

Il agita sa baguette et la dague que la jeune femme cachait derrière son dos, atterrit dans ses mains :

-Une dague qui n'a rien d'un couteau à beurre et qui donne froid dans le dos.

Il releva la tête et fixa son interlocutrice avec dépit :

-Sale petit buisson affligé de bêtise crasse, es-tu en train de faire de la magie noire ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 219
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2144

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: Un McVaudou, s'il vous plaît !   Lun 9 Juin 2014 - 2:01

- Sale petit buisson affligé de bêtise crasse, es-tu en train de faire de la magie noire ?

Les yeux de Myosotis étincelèrent de colère. Comme si ça ne suffisait pas de l'avoir surprise dans une situation aussi délicate, il fallait qu'en plus cet insupportable Alpha Alpha Alpha se permette de la juger, de la prendre de haut ?!

Dieu, qu'elle détestait ce mec !

Elle récupéra d'un geste brusque la Dague de Paracelse, et ressentit un sentiment de révulsion en sentant l'objet poisseux de sang pulser contre sa paume.

- Tout ça ne te regarde pas ! Sors d'ici et laisse-moi tranquille !

Drago l'ignora superbement, et considéra le pentacle en levant son menton, faisant le tour de l'installation vaudou. Il grimaça en marchant dans une flaque sanglante, et lança d'un ton presque badin :

- Tu ne devrais pas jouer avec des forces qui dépassent ton intelligence limitée.

La française plissa les yeux, et serra les dents. Et en plus il la prenait pour une conne ?

- Je sais exactement ce que je fais, persifla-t-elle.

- Ah oui ? ironisa Malefoy, en croisant les bras, en daignant enfin la regarder. Et que fais-tu donc ?

- Je n'ai pas de comptes à te rendre ! cracha la semi-dryade.  

Le blondinet secoua la tête, et poussa un petit soupir amusé.

- Je ne vois pas ce qui me retient d'aller te dénoncer.

La jeune femme aux cheveux verts écarquilla les yeux. Le pire qui pouvait se passer, était précisément en train de se passer. Pourtant elle pensait qu'en faisant le maléfice ici, personne ne viendrait la déranger... Nom de Dieu, elle était vraiment conne, en fait...

- Tu n'as pas intérêt... commença-t-elle, pas rassurée.

L'AAA la coupa :

- Note bien que je n'ai rien contre l'utilisation de la magie noire, au demeurant : mais il me serait tellement divertissant de te voir en mauvaise posture...

Cette dernière phrase fit monter une bouffée de colère en Myosotis. Elle  le fusilla du regard :

- Non mais sérieux, tu te prends pour qui ?! T'es qu'un imbécile hautain qui se croit meilleur que moi ! Mais tu ne me connais pas !

Drago ouvrit la bouche pour une de ses réparties caustiques, mais la française ne lui laissa pas le temps de parler :

- Tu crois que je joue avec des forces occultes pour le plaisir ?! s'énerva-t-elle, en gesticulant. Tu ne peux pas comprendre ce que je ressens ! Tu ne peux pas comprendre ce que c'est, quand ta vie entière est en miettes ! Tu ne sais pas ce que c'est d'avoir été élevé dans une famille qui en avait rien à faire de toi ! Tes parents ne t'ont pas tourné le dos simplement parce que tu voulais pouvoir faire tes propres choix ! Tu ne sais pas ce que c'est, de perdre tous tes amis, à cause d'une seule, d'une unique putain de connerie que tu as pu faire ! De perdre le respect de la personne que tu aimes, qui ne veut même plus te regarder dans les yeux à cause de ça ! Et que le pire, c'est qu'en y réfléchissant bien, cette connerie, c'est même pas de ta faute !!!

Un voile de tristesse passa dans les yeux acier de l'Alpha Alpha Alpha.

- Tu serais étonnée, fit-il.

La fureur que ressentait la fille-chlorophylle était retombée aussi vite qu'elle était montée. Et, devant la mine soudain mélancolique de son collègue, elle lâcha :

- Oh.

Drago poussa un long soupir :

- Que veux-tu faire avec cette magie noire ?

Myosotis soupira, et se tritura les mains, hésitante. Elle n'était pas sûre de ce qu'elle devait faire. Mais elle n'avait pas envie de dévoiler son plan hautement illégal au premier venu. Et encore moins si ce premier venu s'appelait Drago Malefoy. Le fait est qu'elle haïssait cordialement ce dernier, principalement parce que ce dernier n'avait jamais montré autre chose que du mépris à son égard.

D'un autre côté, avait-elle vraiment le choix ? Il l'avait déjà pris en flagrant délit. Il l'avait à sa merci.

Est-ce que tout allait être foutu à cause de ce blondinet arrogant ? Est-ce que ce sort qu'elle avait imaginé avec tous ses rêves, tous ses espoirs d'une vie meilleure, allait lui passer sous le nez aussi bêtement ? Cette simple pensée lui tordait le ventre. Mais peut-être que c'était déjà trop tard... alors...

Au bout d'un long moment de silence, elle lança finalement, dans un souffle :

- Je veux juste arranger le présent.

L'Alpha lui jeta un regard interrogatif, et elle poursuivit son explication :

- Mon sort vaudou. C'est pour changer un infime détail du passé. Histoire de changer le présent. Pour arranger quelque chose dans ma vie. Voilà, t'es content ?  Maintenant, si tu pouvais me laisser une dizaine de minutes, histoire que je termine.

Devant l'air dubitatif du blondinet, elle ajouta :

- La réussite de mon maléfice ne changera pour toi, je t'assure.

Elle fit un geste de la main, pour montrer qu'elle voulait qu'il décampe. Mais, évidemment, l'Alpha ne bougea pas d'un pouce.

- Un infime détail du passé ? demanda-t-il, intrigué.

Myo se mordit la lèvre inférieure :

- Heu... Oui. Je veux faire en sorte de ne pas boire le philtre qui m'a fait tomber amoureuse de Magouille. Tout ira mieux grâce à ça.  Si je n'ai pas bu le philtre, je n'ai pas suivi Magouille partout, il ne m'a jamais remarqué, et du coup, aucune chance qu'on ait...  heu... fait quoique ce soit ensemble. Et donc, j'aurais encore toutes mes chances avec Titus.

- Reynolds ? s'étonna le blondinet, en esquissant une vague moue de dégoût. Le garçon d'écuries ?

Myo fronça les sourcils, s'attendant à ce que Malefoy se moque de son penchant pour le cowboy.
Mais, au lieu de la pique attendue, Drago se contenta de pencher la tête sur le côté, l'air concentré, le visage fermé.

- Tu saurais vraiment faire ça ? fit-il d'une voix peu convaincue.

- A ton avis ? siffla son interlocutrice. Je ne tue pas les fléreurs pour passer le temps.

- Mmh...

Drago semblait se battre avec ses pensées. Il se frotta le menton, comme en plein dilemme.

- Fort bien, soupira-t-il, au bout d'un moment. C'est ton jour de chance, Buisson. J'ai décidé de ne pas te dénoncer.

Le soulagement de la fille-chlorophylle était visible. Un sourire fendit son visage :

- Vraiment ? Oh, merci, Drago !

- Et en échange, tu fais marcher ce sort également pour moi.

Le sourire de la dryade se figea :

- Quoi ? Mais pourquoi ?

- Parce qu'il y a plusieurs mois, j'ai fait le pire des choix, en écoutant les vils préceptes de mon père au lieu de suivre mes sentiments. Et j'ai blessé la seule personne qui n'ait jamais compté pour moi. Alors tu vas m'aider à changer cet état de fait... si tu le peux vraiment.

Myo plissa les yeux, vexée qu'il mette sans cesse en doute son talent.

-Je le peux, affirma-t-elle. Et je vais le faire.

Elle se rassit au milieu du pentacle, en tailleur, et fit signe à Drago d'en faire de même.
Ce dernier s'exécuta.

- Que dois-je faire ? demanda-t-il.

Myosotis lui tendit ses mains, et le blondinet les prit sans rechigner.

- Sens la puissance de ce sang sacrifié, dit-elle, dans un murmure. Un innocent sacrifié à Azoth pour le soumettre à notre volonté.

Drago regarda bizarrement sa collègue, comme si elle était un peu dérangée :

- Oui ? Mais encore ?

La française passa outre le sarcasme, et poursuivit ses instructions :

- Pense au moment que tu veux changer. Penses-y très fort. Ferme les yeux, si ça peut t'aider.

Drago ferma les yeux, et se concentra. De longues secondes passèrent... suivies d'une poignée d'autres. Et au bout de ce qui devait être trois ou quatre minutes, l'ex-héritier ouvrit un œil :

- Et... C'est tout ?

- Pense à ce moment, dit Myo de sa voix douce. Ne pense qu'à ça. Il faut que tu veuilles vraiment changer ce moment.

- Je veux changer ce moment, plus que tout au monde ! Mais tu ne vas pas me croire qu'il suffit simplement de le vouloir pour...

Myo n'entendit jamais la fin de la phrase de l'AAA : une lumière verte irradiante l'aveugla d'un coup, faisant disparaître le décor de la réserve autour d'elle. Elle se sentait bien. Cette lueur l'enveloppait doucement, et lui procurait un sentiment de sécurité mêlé de mélancolie, qui lui paraissait terriblement familier.

Et d'un coup, elle ne fut plus au McGo.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1741

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Un McVaudou, s'il vous plaît !   Lun 9 Juin 2014 - 14:15

Drago (et Myo) se retrouve(nt) à Mysteria Lane, dans une réalité alternative.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1741

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Un McVaudou, s'il vous plaît !   Jeu 10 Juil 2014 - 23:07

Myosotis et Drago viennent d'ici.

-Myosotis !

Drago avait crié le prénom sitôt que le sortilège qui le possédait avait lâché son emprise. Et puis, tout avait disparu. Les murs de l’église en ruines dans laquelle ils avaient passé leurs derniers instants s’étaient évaporés, réduits en lambeaux évanescents. A présent, il ne savait pas où il était. Il ne sentait plus ses membres. Il ne respirait même plus. La douleur atroce qu’il avait ressenti toute la journée s’en était allée. Et quelque chose en son for intérieur lui murmurait que cela n’avait plus aucune importance. Un mot s’imposa à son esprit : Mort.

Il resta là sans savoir quoi faire de lui-même. Mais y avait-il seulement encore un lui-même ? Il n’avait plus aucune enveloppe, il se sentait partir, dériver dans le néant le plus complet…

Et brusquement, sa tête heurta le sol froid du McGonagald’s. La forte odeur de détergent, caractéristique des lieux, emplit ses narines et le fit suffoquer. Il ouvrit les yeux. La pièce était plongée dans le noir et n’était éclairé que par un faible rayon de lune. Il avait une dague ensanglantée dans sa main. Et en face de lui, Myosotis Grandiflore gisait, morte.

Alors qu’il fixait le visage imperturbable de  la Gamma, dont les yeux éteints fixaient le vide, la main de l’alpha se mit à trembler. Qu’avait-il fait ? Les derniers souvenirs de la réalité qu’il avait subie toute la journée lui revinrent en mémoire. Le sacrifice de Malicia. L’assassinat de Myosotis. Tout cela, il en était coupable. Et lui seul était revenu.

Les larmes lui montèrent aux yeux alors qu’il frissonnait sans pouvoir se contrôler. Dans cette réalité comme dans l’autre, il était désormais un meurtrier. Il n’y avait pas de retour en arrière possible. Il…

La porte s’ouvrit derrière lui et il tourna la tête, affolé, ébloui par la lumière du dehors. Quelques secondes plus tard, la pièce s’éclaira et Ezzechiel entra :

-Malefoy ! Qu’est-ce que tu fais là, man ? C’est toi qui fait tout ce boum boum bada boum ?

Drago leva des yeux horrifiés vers lui :

-Je ne voulais pas ! fit-il d’une voix blanche.

-Moi non plus man, mais Chtulhu tardait à se montrer alors je lui ai envoyé un hibou ! lâcha le chef du McGonagald’s. Et tu sais pas ce qu’il m’a répondu ?

Il aperçut quelque chose derrière l’alpha, écarquilla les yeux et leva son index :

-Ben ça, man ! Si je m’attendais !

-Je suis désolé ! cria Drago. Je ne voulais pas !

Un gémissement féminin le fit sursauter et il se retourna. Myosotis venait de reprendre conscience :

-Tu n’es pas… commença-t-il.

La française le regardait tout aussi éberluée que lui. Elle porta une main à son cou :

-Je ne suis pas… bredouilla-t-elle.

Elle sourit. Drago prit ferma les yeux et prit une forte inspiration, soulagé. Ezzechiel se précipita sur la Gamma  et la saisit par les épaules :

-Majesté, je t’ai cherchée toute la journée ! Alors t’étais là ?

-Et moi, tu ne m’as pas cherché ? demanda l’alpha.

Le rastafari lui jeta un regard étonné :

-Non, man, pourquoi ?! Il fallait ?!

Alors qu’un soupçon de désappointement passait sur le visage de l’alpha, il bondit sur ses jambes :

-Faut pas rester ici, man, c’est trop triste de fêter le nouvel an au McGo !

Il aida Myosotis à se relever et fit signe à elle et Drago de le suivre.

Les trois firent leur entrée sur les Champs Z’Allons-y. L’alpha cligna des paupières : tout était tellement lumineux dans cette réalité. Un groupe d’étudiants rigolards manqua de les bousculer et il les regarda passer comme si c’était la première fois qu’il en voyait. Son esprit était encore bousculé par ce qu’il venait de vivre. Et il ne parvenait pas à réaliser qu’ils étaient revenus, sains et saufs. Rien n’avait changé. La boutique de San Sou Si était bardée de lampions lumineux est était mille fois plus accueillante que celle du matin même. Les élèves évoluaient dans les artères commerciales du quartier avec une insouciance rafraîchissante. Au coin de la rue, le Scroutt et le Niffleur, pareil à lui-même tanguait sous les assauts d’une fête de tous les diables. Drago s’aperçut dans la vitre d’un magasin : plus de cicatrices, plus de visage creusé, il était redevenu lui-même. Il se sentait plein d’une énergie qui lui avait fait terriblement défaut tout le jour.

Drago jeta un coup d’œil à Myosotis, qui semblait tout aussi perdue que lui. Tout cela avait paru si lointain, et si inaccessible quelques minutes auparavant… L’alpha avait envie de tout toucher pour en vérifier la tangibilité et la réalité. Et si ils s’étaient trompés ? Et si ils n’étaient pas revenus au bon endroit ? Il avait besoin de revoir ses amis, de s’assurer qu’ils allaient bien. Et plus que tout, il avait besoin de revoir la fille qu’il aimait.

Myosotis et Drago vont dans le pub.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc
 

Un McVaudou, s'il vous plaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avenue des Champs Z'Allons-Y :: Restaurants-