Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 My Little Hippogriff : friendship is... magic ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3526

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Lun 28 Juil 2014 - 11:14


My Little Hippogriff :

friendship is... magic ?

AVEC : Titus et Lucrécya
PRIVÉ / PUBLIC : Public (mais sous demande)
DATE : 6 Janvier


Lucrécya soupira, et joignit ses mains. Elle prit une longue inspiration exaspérée.

-Bon, écoute. On va pas se mentir.

Elle fit rouler les yeux dans ses orbites.

-Je sais que tu m'aimes pas des masses, et je t'aime pas non plus. Mais ça ne nous empêche pas de... de devenir amis ?

Elle considéra son interlocuteur, et fronça les sourcils :

-Ben oui, amis ! Me regarde pas avec ses yeux là !

Elle croisa ses bras, et bougonna :

-Si tu crois que t'es facile à supporter, toi aussi ! Une vraie tête de mule ! C'est normal que je devienne dingue quand j'te parle !

Elle se reprit, et fixa le sol des yeux.

-Bon, ok, ok, on est parti du mauvais pied... Mais je suis sûre qu'on peut s'entendre ! Je sais que chuis impulsive, mais je vais faire des efforts pour moins m'énerver. ET FAIRE DES EFFORTS, CA M'ENERVE !

Elle ferma les yeux, et marmonna :

-Mais il faut aussi que tu fasses des efforts ! C'est pas toujours à moi de faire le premier pas ! T'en dis quoi ?

Devant l'absence de réponse, la petite batteuse enragea :

-RHAAAA QUE LE DIABLE T'EMPORTE, ESPECE DE SALETÉ !

Lulu donna un violent coup de pied de sa lourde botte cloutée dans une botte de paille devant elle, et croisa les bras, vexée. Le tout sous le regard amorphe et vide de son hippogriffe, Saleté-de-Bourrique, à qui elle parlait depuis dix bonnes minutes... évidemment en vain.

Le malheureux bestiau, maigre comme un clou, fut pris d'une quinte de toux asthmatique, ce qui fit voler au dessus de son bec fêlé les plumes qu'il perdait par poignée. Il tenta de lever sa tête assaillie de mouches, mais, devant l'effort surhumain que cela semblait lui procurer, il préféra renoncer, et tira une langue asséchée.

Lucrécya considéra avec dépit et mépris son animal de compagnie.
Derrière elle, adossé devant la barrière d'entrée du box, Titus Reynolds souffla d'exaspération.

-Euh... et sinon, Flynn, tu m'as amené jusqu'aux écuries du Club des Amis des Hippogriffes parce que... ?

-PARCE QUE T'AVAIS PROMIS DE ME REMETTRE SALETÉ-DE-BOURRIQUE SUR PIED Y'A DES MOIS, CRÉNOM D'UN BALAI ! T'ES UN MAGIZOOLOGISTE OU BIEN ?!

-CHUIS QU'UN ETUDIANT ! Cracha Titus. ET C'EST PAS EN BEUGLANT QUE TU VAS ME DONNER ENVIE DE T'AIDER !

Lucrécya serra ses poings... mais se contenta de pester dans la barbe qu'elle n'avait pas.

-Ok, ok, j't'explique tout... maugréa-t-elle, de mauvaise grâce.

Elle baissa la tête :

-Y'a les exams de fin de semestre qui commencent bientôt.

L'américain hocha la tête :

-Chuis au courant.

-Et mon prof, Omer Sheraff... Il m'a dit un truc. Un truc HORRIBLE.

Rien qu'en y pensant, la petite batteuse frissonna, blême.
Titus fit un moulinet exaspéré de la main, pour montrer son agacement :

-Tu peux raconter ton histoire plus vite, Flynn ? J'ai d'autres niffleurs à fouetter.

Des yeux verts étincelants de colère se levèrent vers le cowboy :

-Et mon effet de suspense, alors ?! persifla-t-elle.

-TU SAIS OU TU PEUX TE LE CARRER TON EFFET DE SUSPENSE ?

-QUOI ?! TU VEUX QU'ON SE LA DONNE ? s'énerva Lulu en essayant d'attraper sa batte.

Le regard de Titus s'assombrit :

-Et toi tu veux que j'ausculte ton hippogriffe ?!

La jeune femme hésita. Puis elle secoua sa tête, ce qui fit danser derrière elle sa longue queue de cheval noire.

-Rah. Bon, ok. Mon prof m'a dit que les exams seraient tous sur du théorique... à part les courses d'hippogriffe ! Tu comprends ce que ça veut dire ?!!

-Ouais, et alors ?

-Et alors je suis allée au chemin de traverse acheter les livres obligatoires... Y'en a au moins trois ! Et des gros, hein ! Et je dois pas seulement les lire pour les exams, MAIS LES APPRENDRE !

-Et alors ?

-ET ALORS CHUIS NULLE EN EXAMS MOI ! s'emporta Lucrécya. Je croyais qu'il suffisait de faire du Quidditch et de courir vite pour avoir de bonnes notes en sport ! Si j'avais su qu'il fallait que je lise des bouquins et que je fasse des rédactions sur des mètres et des mètres de parchemin, j'aurais pas choisi cette filière, crénom d'un balai !

-En quoi ça me concerne ?

-J'ai pas révisé. Alors tu vas me réparer mon hippo pour que je grappille quelques points à l'exam de course. Et en échange...

-En échange ? répéta Titus, intrigué.

-Bah, je sais pas moi ! rétorqua l'Alpha. C'est pas à moi de penser à tout, quand même !

Lucrécya croisa les bras, bougonne.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1723

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Mar 29 Juil 2014 - 11:32

Titus entrouvrit la bouche, plus qu’ulcéré par les gesticulations à la mord’moi la baguette de la batteuse naine, puis stoppa un instant. Il avait vraiment VRAIMENT besoin de pratique en soins avancées aux créatures magiques, et le fait que ce pauvre hippogriffe comateux lui ait donné l’occasion de s’entrainer était au final une aubaine. Quant à savoir ce que Miss Flynn pouvait lui rendre comme service en rétribution de ses efforts…

Il observa la paume de sa main droite : le kanji de l’épicier chinois avait perdu de sa brillance surnaturelle au fil du temps, mais il était toujours là. Pulsant plus que jamais, cet obscur symbole magique avait été gravé dans la main du ricain par San Sou Si il y a plusieurs mois de ça. Une reconnaissance de dette sorcière pour avoir acquis certains ingrédients dans sa boutique sans avoir pu les payer. Une dette qu’il devrait payer au vieux mage chinois un jour ou l’autre. Il soupçonnait fortement que la note allait être plus que salée. Plus jamais il n’entrerait dans cette gargote les poches vides, surtout pas !

Tout ça il l’avait fait pour Myo. Pour concocter le sort qui leur avait permis de retrouver la trace de la Grande Bête Écailleuse qui pourchassait la Gamma depuis la rentrée. Il ne regrettait rien, comment aurait-il pu ? Mais au vu de la tournure des évènements, y repenser ne lui causait que de la souffrance. Il n’avait pas le temps de se laisser aller à ça. Il ne pensait pas qu’il avait tourné la page, loin de là : comment ça aurait pu faire aussi mal dans le cas contraire ? Tout ce qu’il savait, c’est que la simple mention de son nom lui était difficilement supportable, aussi il évitait au maximum de l’évoquer, même en pensées. Et pourtant, depuis que Malicia lui avait parlé, quelque chose en lui avait changé. Un peu.

-Alors ?! fit la voix de crécelle de Lucrécya, le sortant de ses réflexions. T’en dis quoi ?

Titus leva les yeux sur la batteuse Alpha :

-Si je fais en sorte que ce pauvre bestiau reste en vie suffisamment longtemps pour que tu grappilles des points à tes exams, tu vas devoir me rendre un gros service le moment venu.

La sorcière lui lança un regard méfiant :

-Si c’est du fric que tu veux, tu peux toujours aller te-

-NAAN !! cracha le cowboy. J’avais en tête quelque chose de plus spécifique que du pognon, figures-toi !

Sans lui laisser le temps de répliquer, il lui présenta sa paume, à cinq centimètres du visage :

-Tôt ou tard, je vais devoir régler certaines de mes affaires. Ce jour-là, si je te demande ton aide, tu viens. Tu poses pas de questions, t’essaies pas de me gruger, tu te radines point barre.

Il se sortit une cibiche, puis, jetant son vieux mégot, se la colla dans le bec. Il fit rougeoyer le bout de sa baguette et l’approcha de sa clope.

-A prendre ou à laisser, la squaw, marmonna-t-il en l’allumant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3526

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Sam 2 Aoû 2014 - 18:19

Lucrécya dévisagea Titus, suspicieuse.

-Ton truc là... C'est potentiellement dangereux ?

-Possible, répondit le Gamma en soufflant sa fumée de cigarette.

-Faudra se battre ?

-Y'a des chances.

-Et on s'en prendra plein la tronche ?

-Probablement, ouais.

-Alors d'accord !!!

Lulu secoua vigoureusement la main du cowboy, un gigantesque sourire sur la face.
Reynolds secoua la tête en soupirant. Puis il se tourna vers l'hippogriffe rachitique... et soupira encore plus.

-Bon, ben, quand faut y aller...

Il s'approcha avec précaution de la malheureuse bestiole, et Lucrécya se désintéressa aussitôt de lui. L'important, c'était qu'il guérisse Saleté-de-Bourrique ; sa méthode lui importait peu.

L'Alpha dégaina sa baguette, et se confectionna un petit coussin de paille à coups de repulso. Elle s'y vautra, puis sortit un livre de son sac :

-L'Histoire des Sports Sorciers... lut-elle, en bâillant à moitié. Baaaaaarbant.

Elle ouvrit le bouquin, et tordit la bouche, les yeux mi-clos. Bon, il fallait qu'elle révise. Apparemment, tous les autres gus de sa classe avaient lu les livres obligatoires depuis des mois. Elle se demandait si McCormick l'avait lu, elle aussi...

Elle secoua la tête : il fallait qu'elle se concentre ! Elle se focalisa sur la toute première phrase du livre... et bâilla :

-Il existe de nombreux sports sorciers qui.... Baaaaaaaarbant !

Elle soupira, et regarda tout autour d'elle, histoire de trouver une excuse pour ne pas lire. Mais évidemment, il n'y avait rien : on aurait pu entendre un grinchebourdon voler. Titus, accroupi devant Saleté, soupesait d'un air expert la patte aux griffes tordues de ce dernier. Et à part du foin, du foin, du foin, et encore plus de foin, y'avait que dalle.

Lucrécya se redressa : elle venait d'entendre des bruits de pas, au dehors de l'écurie.
La petite batteuse sauta sur ses pieds, et passa la tête par dessus les petites portes battantes du box. Elle fronça les sourcils, puis se retourna :

-Hey Reynolds ! Y'a un truc louche !

-Le truc louche c'est comment ton hippogriffe est pas encore cané ! rétorqua le cowboy, sans prendre le temps de jeter un regard à la brunette. C'est quand la dernière fois que tu l'as bouchonné ou curé les sabots ?

Lucrécya grimaça, d'un air ahuri :

-Boucho... quoi ? Allez, on s'en fout de ça, y'a un truc qui se trame !

Le yankee poussa un profond soupir.

-Tu vois pas que je suis occupé, là ?

La batteuse posa ses poings sur ses hanches :

-Je croyais que t'étais du genre à aimer les mystères et les trucs là ! Comme le gars tout maigre avec le gros chien qui parle, là, dans le dessin animé moldu !

Titus se pinça l'arrête du nez :

-Je comprends pas un broc de ce que tu...

-VIENS !

Lucrécya tira le bras de l'américain, et le poussa jusqu'à l'entrée.

-Regarde ! chuchota-t-elle, en prenant un air de conspiratrice.

Le Gamma considéra d'un œil blasé les deux étudiants, en tenue de cavalier, qui papotaient en marchant. L'un deux était un Pi Omicron Pi au visage parsemé de tâches de rousseur. L'autre une Zeta à lunettes, qui arborait une queue de cheval blonde. Chacun d'eux portait un gros carton. Ils s'engouffrèrent dans un box, à l'autre bout des écuries.

-Mouais ? lança Reynolds, sourcils froncés.

-Ben, t'as pas vu ?

-Y'avait quelque chose à voir ?

-C'est super louche ! Qu'est-ce qu'ils font là ? Pourquoi maintenant ? Que cachent leurs caisses chelou ?

Titus digéra quelques secondes ce que venait de déblatérer l'Alpha à la voix éraillée.

-Les caisses avec écrit MiamHippo dessus ? articula-t-il finalement.

Lulu hocha la tête :

-Oh oui ! Suspect, n'est-ce pas ?

Titus se claqua la paume de la main sur le front, et ne prit même pas la peine de répondre.
Mais cela n'arrêta pas Lucrécya, qui chuchota, agitée, en pointant de nouveaux arrivant du doigt :

-Oh regarde ! Y'en a d'autres ! Avec les mêmes caisses ! Tu flaires pas le mystère, là ?!

-La seule chose que je flaire, c'est ce qui émane de ton bestiau à moitié crevé... maugréa le cowboy.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1723

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Mer 6 Aoû 2014 - 4:30

Se tournant lentement en direction du fond du box, Titus coula un regard empreint de pitié vers l’hippo malodorant. Sa vie ne semblait être qu’une succession de souffrances abominables, et ses respirations souffreteuses le rendaient plus pathétique encore de minute en minute.

-Ouais, c’est vrai qu’il pue comme un scroutt crevé, ce canasson, fit Lucrécya. Mais bon on s’en fout ! Y a un truc louche à éclaircir !

Mais qu’est-ce que je fous ici, déjà ? songeait le cowboy en cet instant devant la volonté indécrottable de Flynn de lui pourrir sa journée, déjà bien entamée.

-Je suppose que tu vas pas me lâcher les noyaux avec ton mystère avant qu’on soit partis jeter un coup d’œil, pas vrai ?

Sans même prendre la peine de répondre, la batteuse Alpha croisa les bras, lançant au ricain un regard buté qui confirmait les craintes de ce dernier. Il souffla bruyamment par les narines tout en regardant les deux étudiants « suspects » s’éloigner des box, les bras chargés de caisses :

-Ok ok ! On va les suivre ces bon dieu de péquins ! Comme ça après tu vas peut-être envisager de me foutre une paix royale !

-Ouais, c’est ça, lança Miss Flynn sans écouter, allez on se grouille !

L’arrière de la Maison des Clubs, d’ordinaire si calme avec ses étables ensorcelées remplies d’hippogriffes, était secouée par un joyeux vacarme. Un beau tumulte fait de cris, de rires, de hennissements de toutes sortes, et des vociférations d’un Professeur pointilleux et maniaque du contrôle. En effet, ce mercredi matin, le club des amis des hippogriffes battait des records de fréquentation, en vue de la préparation du grand Derby organisé par Sheraff.

Il fallait avouer que ce dernier était désigné d’office comme commentateur de quidditch, sport qu’il haïssait particulièrement, et les matchs de la saison allaient bientôt reprendre ! Le prof se lâchait donc comme il pouvait, avec les évènements qu’il avait le loisir d’organiser dans SON club. Ce jour-ci, bon nombre d’étudiants en sports magiques s’étaient retrouvés sur le terrain.

Trainant la patte dans cette parodie de filature, Titus mâchonnait son mégot quasi éteint avec un manque d’enthousiasme certain. Il n’appréciait déjà pas vraiment les courses d’hippogriffes : c’était l’animal en lui-même qu’il admirait et c’était pour ça qu’il avait rejoint ce club au tout départ. Alors se coltiner une pseudo enquête faisandée au beau milieu de ce décorum l’enchantait encore moins. Seulement il devait bien l’avouer, aujourd’hui, il n’avait pas cours, et il n’avait rien de mieux à faire. Toute sa vie, Titus avait lutté contre un ennui permanent. Sa soif d’aventures de toutes sortes et d’enquêtes à mener n’était au fond qu’un moyen pour lui de s’occuper l’esprit, de se sentir vivant. Quand il n’avait rien de ce genre à se mettre sous la dent, c’était inévitable, il lui fallait se tourner vers d’autres sources de distraction. Et celle qu’il privilégiait le plus reposait dans une bouteille.

Aussi valait-il mieux pour lui qu’il poursuive la « piste » de Lucrécya malgré tout, sinon tôt ou tard, il finirait par trouver sa gorge un peu trop sèche. C’est ainsi que les deux enquêteurs suivirent aussi discrètement que possible leurs proies à travers la foule grandissante. Ca n’était pas facile : Titus avait un peu perdu la main et manquait de conviction aussi ne faisait-il pas beaucoup d’efforts pour effectuer une filature correcte. Quant à Lucrécya, elle ne s’embarrassait même pas de se planquer ou d’agir innocemment. Au contraire. Shootant dans des cailloux, jurant sèchement contre la lenteur de leurs proies, le mauvais temps, ses exams et ainsi de suite, elle était certainement la plus visible des sorciers présents ce jour-là. Titus finit par lui demander à voix basse, alors que les soi-disant suspects approchaient des autres box du club :

-Dis, t’as conscience que pour suivre des gars louches dans une enquête, faut quand même faire un effort pour pas se faire remarquer ?

-Bah quoi ?

-Laisse tomber.

-Mouais si tu le di- Attends !! Planque-toi !!

San attendre la réponse de Titus, la batteuse s’était jeté derrière un muret en bois en plaquant littéralement le cowboy au sol. Ce dernier jura et s’accroupit avec difficulté.

-Qu’est-ce tu fous ?! T’es pas bien ?

-La ferme et regarde ! lui intima la sorcière.

Les deux étudiants suspects avaient déposé leurs caisses de MiamHippo devant la mangeoire de deux box, d’où les têtes d’une paire d’hippogriffes à la stature massive émergeaient. Alors que les bestiaux commençaient en engloutir le contenu des boites, les étudiants sorciers regardèrent autour d’eux avec des yeux louches et farfouillèrent à l’intérieur de leurs vestes. Cette fois-ci Titus retint son souffle : cette tarée de Flynn aurait-elle flairé un truc finalement ?

-R’garde !! fit Lucrécya à voix basse en trépignant sur place. J’avais pas raison, hein ?? Ils vont sortir une saloperie magique de leurs manteaux ces fumiers, tu vas voi-

-Ils ont déballé un sandwich.

-Hé ?

En effet, leurs suspects venaient de sortir de leurs poches deux longs emballages de papier kraft qu’ils déballaient avec avidité. La sorcière Alpha s’était redressée et explosait de frustration :

-Et merde, c’est pas possible !! Y a forcément un truc avec ces caisses ! J’te dis que c’est louche tout ça !!

-Je crois qu’il y en a un au poulet tandoorie. Le gars a l’air de l’apprécier.

En effet, l’étudiant dévorait son repas avec avidité comme s’il n’avait rien graillé depuis trois jours. Les deux sorciers finirent leurs en-cas et s’éloignèrent tranquillement, leur pause-déjeuner terminée. Le cowboy se leva à son tour :

-Bon, on a un peu fait mumuse pendant dix minutes, histoire de vérifier tes conneries. Ça te dirait maintenant qu’on retourne jeter un œil à ton monture ? Juste pour voir si elle a pas crevé depuis qu’on est partis…

Mais Lucrécya s’éloignait déjà à grand pas, droit sur les deux box dans lesquels les deux imposants hippogriffes dévoraient leur repas.

-Flynn ? Tu fous quoi, là ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3526

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Ven 8 Aoû 2014 - 11:34

Lucrécya clignait ses gros yeux arrondis de surprise devant les deux énormes hippogriffes, qui dévoraient littéralement leur MiamHippo avec appétit et de nombreux grognements.

-T'as vu ça ? s'exclama la batteuse, d'une voix éraillée et étranglée.

Reynolds tira sur sa clope.

-Ouais, fit-il.

-T'as vu ça ?! répéta Lulu.

-Ouais.

-T'AS VU CA ?!

-Bon sang de bon Dieu, ouais, Flynn, je vois ça ! C'est des hippogriffes !

-Ouais mais y'a quelque chose qui va pas !

Titus souffla d'ennui, et considéra d'un œil torve les deux canassons devant lui. C'était de belles bêtes, il fallait l'avouer : un torse fier et vigoureux, un grand bec effilé, un regard acéré et des plumes brillantes de santé... c'était sans nul doute deux des plus beaux spécimens d'hippogriffes qu'il n'avait jamais vu.

-Si tu dis ça parce qu'ils ont pas l’œil bilieux, le poil terne et le plumage rare, effectivement, y'a quelque chose qui va pas, grommela le yankee. Ils sont en pleine forme, contrairement au tien. Et ils puent beaucoup moins.

Le regard de Lucrécya s'éclaira, comme si le Gamma venait de confirmer ses dires :

-EXACTEMENT !

Lucrécya s'approcha du premier box. L'hippogriffe venait de finir son repas, et avait fait valser son seau vide d'un vif coup de patte. Il était beau, imposant, plus musclé que le plus bodybuildé des Pi Alpha Fi. Il baissa un œil jaune mauvais sur la petite batteuse, qui croisa les bras, bougonne :

-Il est en forme !

-Ouaip,c'est c'que je viens de dire, maugréa l'étudiant en Magizoologie.

-Il est TROP en forme !

Titus fit une courbette à la créature mi-aigle mi-cheval, qui le lui rendit... mais non sans piaffer d'impatience.

-Foutredieu, c'est vrai qu'il est agressif...

Il jeta un œil à l'animal voisin : ce dernier aussi remuait et battait ses immenses ailes, comme prêt à en découdre. Il leva un sourcil.... et le visage de Lucrécya apparut devant lui, les traits tirés par la colère :

-J'ai compris pourquoi ils sont si énergiques ! cracha-t-elle, sur la pointe des pieds, pour tenter d'arriver à la hauteur du cowboy... en vain, évidemment.

Titus soupira longuement, comme si la lassitude l'envahissait peu à peu. Ce qui était probablement le cas : Lucrécya provoquait souvent ça aux gens avec qui elle tentait de parler. C'est pour ça que la plupart du temps elle préférait dégainer sa batte.

-Parce que leurs propriétaires les aiment et s'en occupent bien ? suggéra le Gamma.

-Conneries ! rétorqua Lulu avec mépris. C'est...

Elle leva ses bras au ciel, et hurla :

-UN COMPLOT !

-Un complot, mais bien sûr.

-Un complot ! Contre moi !

Le ricain hocha la tête :

-Oh, oui, c'est logique.

Un sourire naquit sur les lèvres de l'AAA :

-Ah, tu trouves toi aussi ?

-PAS DU TOUT !  s'emporta son interlocuteur. JE ME FOUTAIS DE TA GUEULE !

-Ah. Mais tu vas changer d'avis quand tu sauras que cet hippogriffe appartient à Cara Melmou ! Et celui là à Igor Gonzola !

Titus soupira à nouveau.

-C'est qui ces coyotes ?

-Des glandus de ma classe ! Deux de mes concurrents directs pour le derby de l'exam ! ET ILS ONT DOPÉ LEUR CANASSONS !

Reynolds ferma les yeux, et commença à se masser les tempes :

-Oh bordel de bordel de bordel...

-Ouais ! répliqua l'Alpha, en hochant vivement la tête. Lui il est dopé ! Et celui là aussi il est sous stéroïdes ! Et regarde celui là, la bas ! Regarde-moi ça ! Ils sont tous bien trop musclés ! Et comme de par hasard, c'est tous des hippos des ringards de ma classe ! Hasard ? Mmmh, je ne pense pas !

-Parce que tu penses, parfois ?

-Ça m'arrive pas souvent mais ça peut m'arriver ! fit Lulu, un poil vexée. Et je sais qui tire les ficelles de ce complot !

-Parce qu'en plus y'a un cerveau derrière tout ça, bien sûr... ironisa Titus.

La petite batteuse serra ses poings, enragée :

-LE COUPABLE C'EST OMER SHERAFF !

-Le professeur Sheraff ?

-Ouaip ! Il me hait depuis le premier jour ! Depuis que j'ai amené Saleté-de-Bourrique en cours de soins aux créatures équestres, plus précisément.

-Tiens donc, comme c'est étrange, soupira Titus.

-Ben oui, il m'en veut parce que Saleté-de-Bourrique était tout pourri... maugréa la brunette, en faisant la moue. Mais là n'est pas l'important ! Regarde les autres ! Ils sont tous plus forts que Saleté-de-Bourrique !

Le cowboy, qui venait de jeter à terre son mégot d'un coup de pichenette, sortit une nouvelle clope de son long pardessus, et se l'alluma d'un rapide mouvement de baguette.

-Ça je te le fais pas dire.

-Ouais exactement ! C'est un complot de Sheraff ! Regarde !

Lucrécya se mit à courir le long des box, désignant les belles créatures qui y étaient logées :

-Lui c'est un hippogriffe d'un étudiant en Sports ! Et il est mieux que le mien ! Lui c'est un hippogriffe d'un étudiant en Sports ! Et il est mieux que le mien ! Lui c'est un hippogriffe d'une étudiante en Sports ! Et il est mieux que le mien !  Lui c'est l'hippogriffe de McComique ! Et il est mieux que le mien ! Lui... ah non, c'est pas celui de quelqu'un de ma classe. Mais il est quand même mieux que le mien ! C'EST UN COMPLOT !

Titus se claqua la paume sur le front :

-Laisse-moi résumer : ton hippogriffe est moisi du derche depuis le premier jour, et du coup ça t'a attiré les foudres de ton prof. Et donc, pour que tu rates tes exams, ton prof a dopé les hippogriffes des autres élèves de ta classe pour qu'ils soient meilleurs que le tien. Alors que selon toute logique, vu que ton hippogriffe est moisi du derche depuis le premier jour, ILS ETAIENT DEJA TOUS SANS EXCEPTION MEILLEURS QUE LE TIEN !

-Exactement ! Un complot brillant, non ?

Le yankee fixa l'Alpha avec des yeux mi-clos :

-C'est pas un complot, bordel, Flynn ! C'est juste ton bestiau qui est cané ! Je vais te montrer !

Agacé, il agrippa le bras de la petite batteuse, et la tira sans ménagement vers le box de Saleté-de-Bourrique.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1723

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Sam 9 Aoû 2014 - 14:45

Ras-le-bol. Ras le stetson de ces conneries ! Et en termes de conneries, c’en étaient de royales. A vrai dire, il en avait pas entendu débiter autant à la minute depuis… ben il savait plus. Le cowboy trainait sur place la batteuse à travers les allées du Club, remonté comme dans ses meilleurs jours, voulant mettre un terme à ces débilités.

Pendant tout ce temps, Lucrécya n’avait pas cessé de vociférer :

-Tu piges rien, Reynolds !! Tu crois que je suis devenue tarée, mais tu connais pas Sheraff !

-Pas besoin !

Arrivés devant le box, le ricain y fait entrer la sorcière Alpha sans ménagement, et la planta devant Saleté-De-Bourrique : les tremblements de ce pauvre hippogriffe à l’agonie perpétuelle étaient tels, qu’on aurait pu lui coincer un shaker dans le bec et se faire une douzaine de cocktails à la suite. Titus tourna un regard mauvais vers Lucrécya :

-Tu vas p’tetre me faire croire qu’il faut un super hippogriffe pour battre cette bouse de dragon sur pattes ?! Que seul un complot international pourra en venir à bout ?

Ne répondant rien, l’air plus buté que jamais, l’Alpha se renfrogna. Titus se frotta les paupières avec vigueur, las. Très las.

-Bon, je vais pas m’énerver plus. On va essayer de voir ce qui cloche le plus avec ton bestiau, et le rafistoler. Un peu.

-Ça fait des mois que t’essaies de faire ça, cowboy. Qu’est-ce qui f’rait que tu serais moins naze qu’avant en magizotruc ?

-Ces derniers mois j’avais pas développé, mon truc SPECIAL !

Lucrécya haussa un sourcil :

-C’est quoi ça ton truc SPECIAL ?

-Possession d’un corps animal.

-Po-quoi ?

Le cowboy soupira :

-Mon esprit prend possession du corps de l’animal que je vise. Je suis à sa place, je ressens tout comme lui, et je peux même le contrôler !

Lucrécya prit le temps de la réflexion.

-Ha… Et… tu sais c’que tu fais ?

-La ferme et regarde.

Le ricain se tourna vers l’hippogriffe agonisant et l’observa longuement, cherchant le blanc de ses yeux. Bon à vrai dire, ces yeux étaient devenus entièrement blancs, du coup c’était pas trop difficile. Ce qui l’était c’était de capter son regard tant la créature magique se tenait la tête courbée. Bon, songea le yankee, ça peut pas être aussi dur que quand j’ai essayé avec l’éruptif au dernier cours avant les vacances… Si Dragonneau y arrive avec un kraken d’eau douce, alors moi je peux le faire avec un simili hippogriffe !

Titus finit par planter son regard dans celui de l’animal et se concentra de toutes ses forces, ses yeux s’exorbitant. L’instant suivant, ils devinrent aussi blancs et maladifs que ceux de l’hippogriffe. Et là, sa vision bascula.

Titus utilise son pouvoir de Possession Animale.

Il était quasiment aveugle, le moindre de ses os et de ses muscles le faisaient souffrir le martyr. Il se sentait haletant, à bout de souffle. De l’air, de l’air vite ! Il se mit à haleter aussi vite qu’il pouvait. Il se sentait complètement avachi et au vu de sa douleur, n’avait qu’une envie : crever. Mais non, il était un sorcier magizoologiste, et il ne devait pas s’attarder sur la douleur de la bestiole. D’ailleurs, d’où venait-elle, cette souffrance ? Il bougea une patte, et sentit une brûlure cuisante irradier le long de ses veines..

Ses veines ? Ça, c’était pas normal. La douleur qu’il avait crue venir de ses muscles, venait des veines ! Chez les créatures magiques, ça ne voulait dire qu’une chose, il l’avait apprise en première année : empoisonnement du sang. Et pas à cause de la « condition » du bestiau : Titus avait veillé à ce qu’il soit à l’abri des infections de tout poil !

Quelqu’un l’avait empoisonné délibérément. Voilà, pourquoi cette raclure de scroutt ne guérit pas depuis des mois malgré mes soins ! Quelqu’un sabote mon boulot !! Au moins ça prouve que je suis pas aussi nul que je le croyais ! Il prit la plus profonde inspiration qu’il pouvait vu l’état de son hôte, et tout se bascula à nouveau.

Titus met fin à la Possession Animale.

-ALORS ? ALORS ?! T’AS RÉUSSI ? gueula la batteuse de sa voix éraillée.

Il se redressa et jeta un regard sombre à sa co-enquêtrice :

-Ok, c’est un complot. Allons cuisiner Sheraff.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3526

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Lun 11 Aoû 2014 - 8:09

Lucrécya était... étonnée. Très étonnée, même. Elle n'avait jamais vraiment cru à ce qu'elle avançait : c'était plus une façon de pester à voix haute contre Saleté-de-Bourrique, de pester contre Sheraff... et surtout, de ne pas réviser. Mais Reynolds venait de confirmer l'hypothèse abracadabrantesque qu'elle avait sorti plus tôt, ce complot démentiel de son professeur contre elle...

...et en quelques secondes, son étonnement se mua en une rage profonde. Elle marcha à grandes enjambées nerveuses vers l'arrière-cours du club, tout en persiflant entre ses dents serrées :

-Ah c'est comme ça ?! Ah, on empoisonne l'hippogriffe de son élève la plus douée en quidditch parce qu'on aime pas le quidditch ?! Eh ben ça, IL VA ME LE PAYER ! Je vais te l'avada-kedavraériser vite fait bien fait, le père Sheraff !

Titus, qui peinait à la suivre, la dévisagea, interloqué :

-C'est une image, la squaw, ou je dois m'inquiéter ? Tu connaît un sortilège impardonnable ?

-Nan ! Mais j'vais l'apprendre ! tempêta la petite batteuse.

Elle fonça droit vers le professeur de  Sports, adossé à une barrière, dans la cour.
En se frottant sa barbe noire et fournie, ce dernier regardait, tête relevée, quelques étudiants s'entraîner sur de beaux hippogriffes, voletant d'un bout à l'autre de l'enclos. Il finit par secouer la tête, blasé, tout en marmonnant :

-Bande d'incapables... Aucun de ces chiens d'infidèles n'a les capacités intellectuelles pour exceller dans l'art de l'équitation sorcière...

-HEY ! SHERAFF !

Le professeur sursauta. Il regarda tout autour de lui... puis, finalement, baissa les yeux. Et enfin, il aperçut le visage furieux de Lulu, qui, avec sa belle teinte pourpre et sa lèvre inférieure exagérément ressortie, semblait sur le point d'exploser.
Il poussa un soupir exaspéré :

-Miss Flynn. Vous avez enfin décidé de venir à mes cours de soutien ? Ça ne sera pas de trop pour vos prochains examens... Même s'il ne faut pas s'attendre à un miracle.

De colère, les joues déjà rouges de l'Alpha virèrent à l'écarlate, aussi Titus préféra intervenir. Il s'avança, et pointa un doigt accusateur sur le barbu :

-Garde ta salive, foie jaune : on sait ce que t'as fait !

-OUAIS ! s'exclama Lucrécya.

-Et on sait pourquoi ! reprit le yankee.

-OUAIS !

-Et j'ai pas que ça à foutre de ma journée, alors avoue tout avant que je m'énerve !

-OUAIS ! renchérit la batteuse.

Une ombre passa sur le visage surpris de Sheraff, qui se ferma. Il plissa ses yeux, et considéra les deux étudiants avec mépris :

-Soit. Il semblerait que j'ai manqué de discrétion, et de discernement, siffla-t-il, d'un ton cinglant.

-Tout à fait, gros nullos ! cracha Lulu.

Le professeur maugréa :

-Comment avez-vous eu vent de mon noir dessein ? Est-ce l'un de mes commanditaires qui m'a trahi ? Chiens d'infidèles... On ne peut faire confiance à personne dans ce pays décadent...

Le cowboy leva un sourcil :

-Commanditaire ? s'étonna-t-il.

-AH AH ! MEME PAS ! criailla la brunette, de son atroce voix éraillée. J'ai tout compris toute seule comme une grande ! Enfin, j'ai tout compris toute seule comme une grande après que Reynolds me l'ait dit...

Le regard du barbu s'assombrit davantage :

-Je n'aurais jamais du acheter autant de ces armes de destruction magique... marmonna-t-il.

Titus manqua de s'étrangler :

-Armes de destruction magique ?!

-Eh ouais mon p'tit père ! s'emporta Lulu, sans réellement prêter attention à ce qui se disait face à elle. La prochaine fois, vous y réfléchirez à deux fois avant de vous frotter à Lucrécya Rincevent - Flynn !

Mais le professeur lui même n'écoutait déjà plus ses deux interlocuteurs :

-Pourtant mon plan était parfait ! Quoi de mieux qu'une Guerre Sainte pour mettre à feu et à sang les états sorciers, et conquérir le mon...

-ON S'EN FOUT ! l'interrompit la petite batteuse, tandis que Titus fixait Sheraff bouche bée, en bégayant :

-Gu... guerre sainte ?! Comment ça, guerre sainte ?!

-OUAIS ! COMME LE DIT REYNOLDS : ON S'EN BRANLE DES DETAILS ! VOUS AVEZ EMPOISONNÉ SALETÉ-DE-BOURRIQUE ET VOUS DEVEZ PAYER !

-Et, aussi vrai que je m'appelle Oussam... euh... Omer Sheraff, les infidèles et les imbéciles paieront le prix fort  lorsque je parviendrai enfin au sommet du pouv...

Le prof s'interrompit, réalisant soudain quelque chose.

-Empoisonné Saleté-de-Bourrique ? C'est quoi, ça, Saleté-de-Bourrique ?

Lucrécya pinça les lèvres :

-Bah, mon hippogriffe ! Faites pas le malin ! Vous savez bien que vous avez empoisonné mon hippogriffe !

Sheraff cligna des yeux, et considéra à nouveau la petite batteuse qui le fixait avec rage, ses petits poings serrés.

-Par la barbe du Grand Prophète, mais de quoi parlez-vous, miss Flynn ?!

La brunette hésita une seconde :

-Ben... c'est vous qui avez empoisonné Saleté-de-Bourrique pour que je rate mes exams !

Un doute passa dans son regard :

-...non ? lâcha-t-elle, pas sûre d'elle.

Le professeur de Sports souffla bruyamment, et se pinça l'arrête du nez.

-Miss Flynn. Pour que vous ratiez vos examens, j'ai nullement besoin d'empoisonner votre... hippogriffe, si tant est que l'on puisse appeler ainsi cette pauvre créature. Il suffit que je vous interroge sur l'un des innombrables cours que vous avez séché et que vous n'avez jamais pris la peine de rattraper.

Lulu réfléchit quelques secondes.

-Mmh... c'est pas faux. C'est pas vous alors, l'empoisonneur ?

-Non.

-Ah, ok. Autant pour moi, tout ça.

L'Alpha fit volte-face, et commença à s'éloigner.
Titus, frappé de stupeur, avait assisté à l'échange entre sa comparse et le professeur bouche bée. Il réagit finalement, et fit un pas en avant vers Sheraff, la main posée sur sa baguette :

-Ouais, mais on en a pas fini avec vous pour autant, Coyote ! Qu'est-ce que vous avez voulu dire exactement par ''guerre sainte'' ?! Et c'est quoi cette histoire d'armes de destruction ma...

-On s'en fout Reynolds ! C'est pas lui le coupable !

Lucrécya tira en arrière un Gamma interloqué, sous l’œil du professeur amusé par tant de bêtise.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1723

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Ven 15 Aoû 2014 - 1:59

Les deux étudiants sorciers revinrent vite aux abords du box, où Saleté-De Bourrique poursuivait sa lente mais certaine agonie. Titus se tourna furieux vers Miss Flynn :

-T’es givrée ou quoi ?! Cette enflure sorcière internationale s’apprête à mettre le monde à feu et à sang, et toi tout ce qui t’intéresse, c’est qui veut t’empêcher d’avoir tes bon dieux d’exams ??

-Ben, ouais, fit la batteuse en haussant les épaules.

Le Gamma leva les yeux au ciel, renonçant à insuffler du bon sens dans le crâne de l’Alpha. Il se promit intérieurement de s’occuper de Sheraff. Un autre jour. Lucrécya lui fila un coup sur l’épaule :

-Bon t’as fini de cogiter, là ? On a pas fini !

-Non… On a pas fini.

Titus réfléchit à toute berzingue, tout en jetant un coup d’œil par l’entrée du box à l’hippogriffe mourant. Il y a avait de bonnes chances dans ces conditions, se dit-il, que si cette bestiole à moitié crevée avait été empoisonnée, alors les bêtes pleines de vie et de force qu’ils avaient croisées plus tôt étaient dopées jusqu’à la gueule. Normalement. Il fallait déjà qu’il dégotte le nom du poison à l’œuvre.

Il s’avança sans un mot vers l’hippogriffe malade de Lucrécya, se saisit d’une petite fiole et en plaqua le goulot sans ménagement contre la peau déplumée du bestiau. Puis il se saisit de sa baguette et tapota le fond du récipient : un nuage rouge carmin de sang en suspension remplit la fiole par magie, sans même que Saleté-de-Bourrique ne proteste. Le cowboy retira le contenant fit tourner doucement le contenu sous ses yeux. Il se dirigea vers une petite table, farfouilla dans les caisses en bois contenant le matériel de soins et en sortit tout un lot de nouvelles éprouvettes qu’il disposa sur le meuble. Sous l’œil intrigué de la batteuse qui n’entravait rien à la manœuvre, il mit en lévitation le récipient rempli d’hémoglobine au-dessus des autres récipients et leva de nouveau sa baguette :

-Specialis Revelio.

Aussitôt, une myriade de liquides noirâtres, tous plus immondes les uns que les autres s’échappèrent de l’échantillon et remplirent les autres contenants. Lucrécya s’avança et tordit le nez :

-C’est gerbant ton truc Reynolds ! Et c’est quoi ?

-Les composants du poison qui circulait dans les veines de ta « monture ».

-Huh…

-Je vais les regarder de plus près. Si j’en reconnais un qui soit bien particulier, je pourrai remonter à la source et savoir qui l’a obtenu- tu t’en fous, c’est ça ?

La batteuse, qui avait recommencé à feuilleter son magazine de quidditch leva les yeux :

-Tu m’parlais ?

-Laisse tomber.

Le yankee se pencha sur les substances incriminées et en regarda la couleur, la robe. Il reconnaissait ces saloperies, ça oui. Mais c’était des herbicides pour plantes magiques : elles faisaient un boulot bâclé et ignoble comme poison, mais elles étaient trop courantes pour savoir qui les avaient achetées. Tous les étudiants en Botanique devaient en obtenir des dizaines sur les Champs Z’Allons-y, tous les jours.

Titus souffla par les narines, énervé. Il ne lui restait plus qu’à examiner les autres hippogriffes pour savoir à quoi ils carburaient pour être aussi... disons, fougueux ? Et si le ricain pouvait savoir de quel dopant magique il s’agissait, alors avec un peu de boulot et beaucoup de sortilèges, il pourrait retrouver celui ou celle qui était derrière tout ce cirque !

-Faut qu’on chope d’autres caisses de ce MiamHippo, Flynn ! gronda le ricain, frustré. Je dois savoir ce qu’il y a dedans !

-Et comment tu comptes faire, hein ? fit la sorcière en levant le nez de ses images animées de cognards en action. Les autres hippogriffes les ont liquidées en deux secondes !

-S’ils sont dopés, alors les autres caisses de bouffe aussi sont trafiquées !

-Ah ok ! Génial !! lança-t-elle en saisissant sa batte. Suffit d’aller en chercher d’nouvelles chez les autres nazes !

-Comme ça là ? Tout de suite ?? fit le ricain interloqué. Ca va pas juste éveiller les soupçons si on s’y pointe comme des fleurs ?

-Qu’est-ce qu’on s’en fout ?

-ON PEUT PAS FAIRE CA PAUVRE TARÉE !!!

-Pourquoi pas ?

-PARCE QUE- Oh bordel, tu sais quoi ? Laisse-moi faire !

Titus se saisit de son miroir à double-sens.

-T’fais quoi ?

-J’appelle mon indic. Il va nous les choper, lui, ces bon dieu de caisses de bouffe !

Quelques minutes plus tard, Titus était en grande conversation avec un Gamma à la barbe fournie et aux lunettes rondes. Une grande écharpe rouge était enroulée autour de son cou :

-C’est bon Étienne ? Tu les as ?

-Ouais ! C’est bon ! fit ce dernier de sa voix rauque au débit rapide. L’a fallut qu’je graisse quelques pattes, mais c’est ok ! Quand j’vois le prix des taxes sur l’importation des caisses de bouffe pour bestiaux magiques, franchement ça m’débecte !!

-Ok, merci Étienne.

-… non mais sérieux, t’y crois, toi ?  20 % sur le montant en gallions ? Merde !!!

-… ça ira, merci…

-…quand j’pense que l’Doyen a imposé une taxe supplémentaire pour s’renflouer les poches !! Salaud !!!

-MERCI MEC !!! T’ES GENTIL MAIS CA IRA !!! finit par crier Titus devant l’emportement du Gamma.

-Ah… alors… c’est cool ? T’as c’qui t’faut ?

-Ouais.

-Bon bah, à plus alors !

Une fois l’étudiant véhément parti, Titus se tourna vers les caisses suspectes.

-C’était qui ce trouduc ? demanda Lucrécya intriguée.

-T’occupe. Aide-moi plutôt avec ces trucs.

A eux deux, ils ouvrirent plusieurs boites à coup de baguette, et le cowboy se pencha sur elles, la baguette levée, répétant la même opération qu’avec le sang de l’hippo en phase terminale. Une dizaine de minutes plus tard, il se leva, secouant la tête.

-Alors t’as trouvé quoi ? Hein ? le pressa la batteuse.

-D’la bouffe. Des légumes et d’la viande. Beaucoup de viande.

-Ah… Et c’est normal ?

Titus lui jeta un regard blasé :

-Si tu t’étais occupée de ton hippo, tu saurais que c’est le régime alimentaire réglementaire pour que le bestiau soit en bonne santé !

-De quoi ?!

-ILS ONT RIEN CES ANIMAUX !!! Y A RIEN QUE DES TRUCS NORMAUX DANS LEUR BOUFFE !!! ILS SONT JUSTE EN PLEINE FORME, C’EST TOUT !!!

Lurécya fit la moue, furax :

-Ils sont même pas un peu boostés à un truc pas légal ? Que dalle ?

-Nope…

Encore une impasse, se dit-il. Bon dieu j’ai soif ! Il se massa vigoureusement les tempes.

-Bon, je suis à sec. T’as une idée de ce qu’on fait maintenant ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 262
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3526

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Lun 18 Aoû 2014 - 19:46

-Et un peu qu'j'ai une idée ! rugit la petite batteuse en gesticulant. On entre, et on pète tout ! ON LEUR CASSE LA GUEULE A TOUS !

Titus fronça les sourcils :

-Comment ça, à tous ?

Lucrécya, qui donnait des coups de poings dans l'air devant elle, s'arrêta net, et tourna la tête vers son comparse :

-Heing ? fit-elle en grimaçant.

-Ouais, tu dis que tu veux leur péter la gueule. Mais à qui exactement ?

-Ben...

Les épaules de la jeune femme s'affaissèrent.

-Raaaaah, je sais pas encore ! confessa-t-elle, en donnant un petit coup de pied dans un caillou.

-Oh, pétard, chuis pas aidé... souffla le cowboy en se pinçant l'arrête du nez.

Il s'assit sur un baril qui traînait là, et soupira, à court d'idées. L'Alpha Alpha Alpha se planta toute droite devant lui, en pouffant de rire.

-Et si on enduisait les autres hippogriffes de miel de grinchebourdon ? suggéra-t-elle.

-Mmh... pourquoi faire ?

-Parce que c'est marrant ?

Lucrécya lança un énorme sourire au Gamma, qui lui rendit un regard noir sans équivoque :

-EN QUOI CA VA NOUS AIDER A TROUVER CELUI QUI EMPOISONNE TA SALOPERIE D'HIPPO ?!

-Bon, ok, ok, pas de miel, c'est bon, bougonna l'AAA, boudant comme une ado qu'on venait de réprimander.

Elle croisa les bras avec mauvaise humeur, et se mit à faire les cent pas devant Reynolds.

-De toutes façons avec ma poisse légendaire, on retrouvera jamais le coupable.

Le yankee, qui venait de s'allumer une nouvelle cigarette, opina du chef, n'écoutant que d'une oreille distraite les atermoiements éraillés de la batteuse.

-Ouais, c'est sûr.

-Je pourrais toujours cogner tous les abrutis que je croise, comme d'hab... mais comme je saurais pas lequel est coupable j'aurais pas la satisfaction de me dire que je lui fous une mandale de la part de Saleté-de-Bourrique.

-Ouais, c'est sûr.

-C'est pas comme si on pouvait.... chais pas moi : nous cacher dans la paille dans le box de Saleté, et zyeuter pour voir qui l'empoisonne en cachette...

-Ouais, c'est s...

Titus cligna des yeux, et sauta sur ses pieds :

-Attends, t'as dit quoi là ?

-J'ai dit qu'on pouvait pas nous cacher dans la paille dans le box de Saleté-de-Bourrique, et espionner !

-Et pourquoi on pourrait pas ? rétorqua le cowboy.

-Bah, parce que...

La batteuse se frotta la tête, en pleine réflexion.

-Euh... ben... je... je sais pas ?

-Alors pourquoi on le fait pas ?!

-Euh... ben je.... sais pas ?

Le cowboy soupira longuement, et se claqua le front avec la paume de sa main.

*****

Une demi-heure plus tard...

-Ça me gratte ! chuchota une voix éraillée et agacée.

-Shh, répliqua une autre, masculine.

-J'ai du foin qui me rendre dans le c...

-SHH.

-Et ça sent pas bon ! Combien de temps on va devoir rester là ?

-SHH BORDEL FLYNN ON EST EN PLANQUE LÀ, ALORS FERME TON CLAQUE-MERDE ET OUVRE LES YEUX !


Une voix grommela, s'élevant d'une énorme botte de foin qui oscillait légèrement. Puis enfin, le calme revint dans le box de Saleté-de-Bourrique. La seule chose qui rompait le silence était le halètement asthmatique de la pauvre bête, avachie dans un coin.

Au bout d'une dizaine de minutes, quelqu'un poussa avec précaution la double-porte battante de l'écurie, et quatre silhouettes se faufilèrent à l'intérieur.

-La mégère est partie ? fit l'une d'elle.

-Apparemment.

-Alors c'est l'heure du goûter de son hippogriffe !

Un rire gras et collectif secoua les intrus. L'un d'eux se pencha vers Saleté-de-Bourrique, une gamelle au contenu étrange à la main. Mais il n'eut pas le temps de poser la nourriture empoisonnée à terre : on le tira en arrière, et il se retrouva nez à nez avec la face furibonde de Lucrécya, aux cheveux emmêlés de foin.

-TU COMPTAIS FAIRE QUOI, LA ? ragea-t-elle, à la limite de l'hystérie.

-Je... tenta le malheureux.

Il n'eut pas le temps d'en dire plus : son visage entra en collision avec Séraphine, et il partit valser à l'autre bout du box dans une gerbe de sang.

Titus enleva d'une pichenette un brin de paille qui trônait sur son épaule. Il dégaina sa baguette, et la braqua sur les trois intrus encore debout, qui considéraient avec panique Lucrécya, qui s'acharnait avec sa batte bien-aimée sur le quatrième gugus, pourtant inconscient depuis longtemps.

-Bon, vous êtes qui les connards ? siffla le yankee.

Lulu se redressa :

-Eux, c'est Charles Attan, et Henri Cocher ! Ils sont en cours avec moi ! Je te l'avais dit : ils empoisonnent mon hippogriffe pour me faire foirer mes exams parce qu'ils sont jaloux ! Et elle c'est... euh...

Elle fronça les sourcils :

-Ah non, elle, je la connais pas...

La blondinette rougit, honteuse :

-Gina Bricot, étudiante en Langues... fit-elle en contemplant le sol, mortifiée.

Lucrécya baissa les yeux, et dévisagea le pauvre gars gémissant et tressaillant qu'elle venait de tabasser.

-Bah, lui non plus, je le connais pas, s'étonna-t-elle.

-...je...

-LA FERME J'T'AI RIEN D'MANDÉ !

Elle lui donna un violent coup de pied dans les côtes, et sa victime poussa un cri étouffé.

Titus secoua la tête, et considéra d'un œil sévère les trois étudiants mortifiés qui jetaient des coups d'oeil salutaires à la porte.

-Espèce de foies jaunes ! J'ai passé des mois à essayer de guérir ce bestiau plein de puces, et vous vous avez saboté mon boulot ! Pourquoi vous avez fait ça si c'est pas pour qu'elle foire ses exams ?!

-PARCE QU'ON LA HAIT ! ragea Henri.

Les deux autres hochèrent vigoureusement la tête.

-Elle pourrit l'ambiance du Club des Hippogriffes ! renchérit Gina.

-C'était un endroit sympa avant qu'elle arrive ! pesta Charles.

-Elle m'a cassé cinq dents en deux semaines !

-J'ai passé deux semaines au dispensaire par sa faute !

-Alors on s'est dit que si son animal crevait, elle aurait plus aucune raison pour revenir par ici !

Le cowboy leva les yeux au plafond, dépité par ce dénouement sans grande gloire.

-Vous êtes que tous les quatre dans ce putain de coup foireux ?

-Tous les autres membres du Club étaient d'accord, confessa la jeune fille blonde.

-Personne peut la blairer ! s'énerva Charles, en fusillant la petite brune du regard.

-C'EST UNE PSYCHOPATHE ! cria Henri.

Lucrécya pointa une batte dégoulinante de sang frais vers les trois membres du Club.

-C'est n'importe quoi votre plan en plus ! cracha-t-elle. Si Saleté-de-Bourrique crève, j'en rachèterai un mieux ! Ou mieux un sombral ! Chuis une Alpha, bande de dégénérés : chuis blindée de thunes !

Elle tourna la tête vers l'américain :

-Mais tu pourras me le guérir quand même, hein ? fit-elle avec une once d'inquiétude dans la voix.

-On verra bien, grommela Titus. Et sinon, on fait quoi de ceux là ?

-A ton avis ? persifla la petite batteuse. ON FONCE DANS LE TAS !

En rugissant, elle prit sa Séraphine à deux mains, et se rua avec vivacité sur ses ennemis.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Welcome to Motel Alabama, avec Isaac O'Callaghan

Like a broomstick in the wind, avec Enola Powell et tous ceux qui le veulent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1723

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: My Little Hippogriff : friendship is... magic ?   Ven 22 Aoû 2014 - 17:46

A l'extérieur du box, on pouvait soudain percevoir un fracas effroyable, fait de hurlements de douleur et d'ignobles bruits d'os cassés : les souffre-douleurs de Lucrécya prenaient une sévère dérouillée. A l'intérieur, le spectacle était plus horrible encore. Sa batte comme douée de vie, la sorcière Alpha se déchainait littéralement, volant d'un étudiant à l'autre en broyant les clavicules et les côtes, les maintenant en l'air à l'aide de sortilèges de lévitation pour mieux viser les points sensibles. Titus aurait pu s'en offusquer devant un tel déchainement de violence.

Mais non. En l'occurrence, il avait du mal à se retenir de ne pas rejoindre Miss Flynn pour la curée, tâchant plutôt d'examiner l'hippogriffe de Lucrécya, le dos tourné au massacre. Le yankee plaignait les têtes d'ampoule et autres souffre-douleur. Quand ils étaient moldus. Sans pouvoir magique ni baguette pour se défendre, il suffisait qu'un connard bien plus costaud que toi débarque pour t'en coller une bonne.

Mais quand on était sorcier, la taille et la force n'importaient plus beaucoup. Tous ces nazes de PoP et consort n'étaient que des lopettes, qui avaient les moyens de se défendre grâce à la magie mais en avaient trop peur ! Titus n'avait aucune pitié pour eux : ils avaient les pouvoirs de repousser cette mini furie mais ils n'osaient pas le faire ! Non au lieu de ça, ils se vengeaient de façon mesquine et lâche en empoisonnant une pauvre bestiole déjà mourante !! QUI NE LEUR AVAIT RIEN FAIT, BON DIEU DE BON DIEU !!!

Finalement, le poing crispé, Titus changea d'avis et se retourna vers la mêlée pour balancer quelques sortilèges bien sentis :

-FUMIERS !!! FUUUMIEEEEEEEEEEEERS !!! DES MOIS DE BOULOT SALOPES ET DE MAUVAIS TRAITEMENTS POUR CETTE PAUVRE BETE !!! VOUS ALLEZ MORFLER, LES PETEUX !!!

Déchargeant une volée d'éclairs sur les étudiants, ces derniers furent propulsés hors du box en hurlant à la mort. La batteuse se tourna vers le yankee, vexée :

-Hé, j'avais à peine commencé ! J'fais quoi maintenant pour me passer les nerfs, hein ?

Titus lui jeta un regard mauvais :

-T'as qu'à compter les brins de paille.

-T'es fou ou quoi ?! Y en a des centai- HEE !! ARRETES UN PEU D'TE FOUTRE DE MOI !!!

Le ricain souffla bruyamment, se tournant vers l'animal magique afin de poursuivre son boulot :

-Mais j'en sais rien, moi, de c'que tu peux foutre pour décompresser ! Révise par exemple !

Lucrécya lui jeta une œillade soupçonneuse :

-Réviser ? C'est supposé me défouler ?? Ca va m'barber deux fois plus vite, ouais !

Elle donna un coup de pied dans un baquet d'eau qui trainait par là :

-Si encore t'avais pas éjecté les autres trouducs de la tente, j'aurais pu les cogner encore un peu...

Ignorant l'humeur boudeuse de la sorcière brune, Titus entreprit de soigner pour la énième fois depuis le début de l'année universitaire, l'hippogriffe moribond. Levant la baguette et soupesant les bocaux dont il s'était servis plus tôt, il expulsa méticuleusement les humeurs empoisonnées du sang de l'animal.

Finalement, après avoir rempli une bonne demi-douzaine de récipients d'un liquide noirâtre répugnant, il se leva péniblement, essuyant la sueur de son front d'un revers de main :

-Voilà, il est purgé. Maintenant, je vais lui donner une graine médicinale que Dragonneau m'a refilé en Soins aux Equidés. On va bien voir.

La pauvre bête avala la minuscule graine vert sombre avec une sorte d'avidité, comme s'il s'agissait de son premier repas depuis des semaines. Je me demande, si ça trouve c'est le cas... songea le yankee avec amertume. Presque aussitôt, Saleté-de-Bourrique sembla retrouver un semblant de "vigueur", allant jusqu'à relever la tête pour la première fois depuis qu'il le voyait.

Lucrécya sauta immédiatement de joie :

-OUAIIIS !!! T'AS REPARE CETTE BOURRIQUE A LA NOIX !!! J'VAIS POUVOIR PASSER MES EXAMS LES DOIGTS DANS L'PIF MAINTENANT !

Titus la regarda les yeux ronds, incrédule. Cette tarée lilliputienne s'imaginait qu'elle allait s'en tirer avec cette bestiole ? Mais soigné ou non songea-t-il, ça reste un bestiau mité jusqu'aux os !!

Il s'apprêtait à le rappeler à Miss Flynn de manière cinglante, lorsqu'un tumulte se fit entendre à l'extérieur du box. Stoppé net dans sa danse de la joie, la batteuse se dirigea vers l'entrée et jeta un œil dehors :

-Oh. Y a tout le club qui rapplique.

Titus se frappa le front du plat de la main et passa la tête par l'ouverture : en effet un attroupement de tous les étudiants adeptes du Club des Amis des Hippogriffes s'était formé à moins de cinq mètres de l'enclos. L'un d'entre eux, un espèce de type à la mine furibarde, plus petit encore que la batteuse, s'avança :

-Y en a marre Flynn !! T'as encore envoyé quatre de nos amis en soins intensifs pour trois semaines ! Cette fois-ci, on va te virer nous-mêmes !

Titus se tourna vers Lucrécya :

-C'est qui ce branquignol ?

La sorcière Alpha haussa les épaules :

-C'est Rémi Fassol, le meilleur magijockey du Club, fit-elle comme si elle parlait d'un détail sans importance.

-Ah... Parce que là, ils sont au moins quinze dehors.

-Et ?

-Et cette fois, marmonna le cowboy en s'allumant une sèche, ils pourraient p'têtre finir par nous avoir, en aussi grand nombre.

-Bon...

Un silence s'installa quelques instants dans le box, seulement ponctué par le vol des mouches que l'hippo chassait mollement de sa queue.

-On les défonce quand même ?

-Ouaip.

Ils dégainèrent tous deux leurs baguettes et sortirent, s'apprêtant à foncer dans le tas, lorsqu'un vacarme assourdissant retentit autour d'eux : une série d'explosions colorées survint derrière l'attroupement, et tous les étudiants se jetèrent au sol en panique.

Soudain, surgissant telle une fusée, un sorcier barbu en écharpe apparut dans le ciel à dix mètres au-dessus d'eux, juché sur un balai et jetant des fioles fumantes de potions explosives sur la foule :

-Ha ha ha !!! Prenez ça dans la gueule, laquais du patronnât !! Esclavagistes !! Tortionnaires d'animaux magiques !!! SALAUDS !!!

-Il a ouvert les enclos ! s'écria quelqu'un paniqué. Et il est en train de détruire nos réserves de MiamHippo !! C'est la panique !

Les sorciers du Club se relevèrent tant bien que mal :

-Arrêtez-le !!!

Bientôt tous se dispersèrent, laissant Lucrécya et Titus seuls et penauds. Au bout d'un moment, la batteuse retourna vers la tente où se trouvait sa monture : elle en ressortit sur le dos de la pauvre bestiole remise depuis peu, quoique toujours frêle. Ce qui n'empêchait pas Flynn de sourire de manière triomphale :

-Super !! C'est la première fois que je monte sur cette vieille carne sans qu'elle s'écroule au bout de dix secondes ! J'suis sûre qu'il pourrait même voler !

-Mouais, fit le ricain en exhalant sa fumée, blasé. Si tu lui attaches un Nimbus 2001 de chaque côté de ses flancs, tu pourras peut-être t'élever d'un mètre...

-Tu crois ? fit la sorcière brune, intéressée. Naa, Sheraff me laissera jamais faire. En tout cas, maintenant j'suis prête pour ces conneries d'exams !

-Mention Optimale, pas moins je pense, ironisa Titus en écrasant son mégot d'un coup de talon. Bon c'est pas tout ça, mais j'ai aut'chose à foutre de ma journée, alors tu m'excuseras mais je-

Il leva la tête : l'Alpha était déjà partie à dos d'hippogriffe, sans un mot de remerciement. Le yankee secoua la tête, blasé. Il s'en foutait. Au moins cet interlude lui avait permis d'éviter de foutre les pieds chez ces pleureuses d'Alphas pour une bonne partie de la journée. Et de rendre compte qu'il n'était pas aussi pourri qu'il se l'imaginait en Soins aux Créatures Magiques.

Mais maintenant, le problème de la dissolution de sa fraternité se posait de nouveau. Il sentit la colère monter en lui, mêlée d'une profonde lassitude : il allait devoir aller payer une nouvelle visite de courtoisie à Magouille histoire de lui expliquer son point de vue, si les choses ne revenaient pas à la normale rapidement !

Sur ces pensées maussades, il quitta la Maison des Clubs d'un pas trainant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL
 

My Little Hippogriff : friendship is... magic ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Quidditchsway :: Maison des Clubs-