Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Ain't no party like a zeta party !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 177
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3371

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Comme un ouragan qui passait sur moi... lol

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Ain't no party like a zeta party !   Dim 31 Aoû 2014 - 10:46


Ain't no party

like a Zeta party !

AVEC : Tout le Monde !
PRIVÉ / PUBLIC : Public ! Youhou !
DATE : 15 Janvier


Rose. C'était le premier mot qui venait à l'esprit quand on voyait la maison des zetas. La maison était rose. Enfin, comme le disait Amalia, incarnadin, avec un toit de tuiles cerise et des fenêtres coquille d'œuf. Rose, quoi. Et c'était étrange parce que les zetas aimaient pas vraiment le rose. Non, la plupart des filles étaient des nanas qui n'en portaient jamais. Elles étaient plutôt cool les zetas, et c'étaient des nanas complètement normales malgré ce qu'on en disait.

C'est vrai que la sororité s'étaient créée pour des raisons un peu spéciales : quelques siècles avant, un groupe de filles avait beaucoup souffert à cause d'un groupe de PAF pas vraiment très galants. Elles avaient construit une grande maison rose pour affirmer leur féminité, dire  "Je suis une fille et alors?", pour montrer qu'elles pouvaient se défendre et faire face à n'importe qui. Et c'est ce qu'elles avaient fait, et ça avait pas été joli. C'était pas pour rien que la devise des zetas, c'était : "Ne me libère pas, je m'en charge !". Parmi les zetas, il y avait eu beaucoup de grandes dames : on leur devait le fait que les sorcières avaient désormais le droit de suivre tous les cours de l'université et plus seulement ceux de Ménage ou de Cuisine Enchantée. On leur devait aussi le fait que les sorcières pouvaient regarder les matchs de quidditch assises aux mêmes gradins que les hommes. Grâce à elles, les sorcières pouvaient donner leur avis sans accord de leur frères, de leur pères ou de leur maris.

Et si tous ces acquis étaient là depuis longtemps maintenant, la sororité tenait encore debout et était ouverte à toutes les filles, qu'elles aient besoin d'entraide, de papoter, de faire les boutiques ou de n'importe quoi d'autre. Donc oui : la sororité était rose, et elle était pas prête de changer de couleur...

-TU AS FAIT QUOI ?!

Perry Wigworthy, chef des zetas, venait de bondir sur ses jambes et fusillait du regard Amalia Jones qui se tenait devant elle :

-Ahlala, je savais que cette nuance allait pas te plaire... fit cette dernière, un grand livre plein de couleurs dans les bras.  

-TU AS REPEINT NOTRE MAISON EN VIOLET POUR LA FÊTE ?!

-Ahlala non, surtout pas violet, c'est la couleur de la saison dernière...  Ça c'est du Byzantium avec un toit glycine.

-TU SAIS OU TU PEUX TE LE FOUTRE, TON BYZANTIUM ?! DÉGAGE ET REPEINT LA MAISON EN ROSE !

-Tu veux dire incarnadin avec un toit de tuiles cerise et des fenêtres coquille d'œuf ?

Un pot de fleurs fusa et Amalia tourna les talons. Elle passa devant  Malicia qui venait d'entrer :

-Ahala, mais plus personne ne porte du rose depuis des années... C'est plus du tout du tout tendance ça...

Mali ouvrit des yeux intrigués et se posta devant Perry qui se massait les tempes à son bureau :

-Salut Perry, alors c'est allé tes exa...

-T'as la tequila-tagada ? la coupa sa chef.

La métisse eut l'air surprise :

-Euh... oui ! Tout est prêt !  J'ai la liste de ce que j'ai commandé juste là...

Elle tira un calepin de son sac et sourit.

-La vodka-nutella ? reprit la cheftaine.

-Aha. opina Mali, sans quitter sa bonne humeur.

-Gin grenadine ?

-Aha.

-Baileys-fraise, Malibu-minidou, ricard-poire, vermouth-mazout, redbull-fioul, pomerol-vitriol, sauvignon-passion, destop-yop, whisky-kiri-kiwi ?

-Aha, aha, aha...

Malicia grimaça :

-Euh... y'avait plus de destop, désolée...

Perry tapa du poing sur la table :

-PUTAIN, MALI, T'EN LOUPES PAS UNE, HEIN ?!

-Mais on a déjà tout plein de cocktails et avec les révisions et les exams c'est déjà un miracle que j'ai trouvé tout ça !

-OUAIS ?! BEN P'TETRE QUE SI TU PASSAIS MOINS DE TEMPS DANS TES BOUQUINS ET PLUS DE TEMPS A BOIRE, TU SAURAIS QU'ON FAIT PAS UNE FÊTE DE SORORITÉ SANS DESTOP-YOP ! rugit la cheftaine. DÉGAGE !

Malicia fronça les sourcils et quitta la pièce. Elle passa devant Pansy qui attendait son tour :

-Alors ? fit cette dernière.

La métisse ouvrit des yeux ronds :

-Elle a bouffé du dragon. Encore.

Elle se pencha vers sa consœur :

-J'crois qu'elle va toutes nous tuer. souffla-t-elle. On a bien fait de remplacer sa baguette par une ventouse de toilettes... J'me demande comment ça se fait qu'elle s'en soit pas encore rendue compte. Elle doit vraiment être en pétard.

Pansy hocha la tête :

-Je crois que c'est le fait d'avoir des mecs dans la sororité ce soir qui la rend chèvre. Le fait qu'on ait toutes voté pour, elle a pris ça comme une trahison.

-Mais faut bien qu'on montre qu'une sororité, c'est pas forcément contre les hommes... répondit Malicia. On a d'autres valeurs depuis le temps et la fin des exams, c'est le bon moment pour...

Perry ouvrit grand sa porte :

-SUIVANTE !

Pansy lança un regard paniqué à la métisse et suivit la punkette dans son antre.  Malicia reprit son chemin : elle n'était pas vraiment stressée, la fête était prête depuis des lustres et elles en étaient à la fin de leurs préparatifs. Elle descendit au premier étage de la maison. Elle écarquilla les yeux, impressionnée : ses sœurs avaient vraiment fait du bon travail.


La maison avait été agrandie de l'intérieur pour recevoir un maximum de monde, des fontaines d'alcool coulaient à flots, des plateaux de petits fours et de sucreries flottaient dans les airs, tout était impeccable. Il y avait des picturines de chanteuses qui se mêlaient à la foule en rigolant et en chantant.

Quelques premiers invités commençaient même à arriver : quelques pi omicron pi ravis d'avoir autant de filles autour d'eux, des gammas qui proposaient toutes sortes de cigarettes colorées, quelques PAF qui testaient les canapés confortables. Aucun alpha, mais cette fraternité avait l'habitude de se faire attendre et après tout, tout le monde n'était peut-être pas encore sorti d'épreuve. Sur les murs, d'anciennes zetas peintes regardaient tout ce beau monde arriver avec curiosité. Oui, ça commençait bien et ça promettait d'être une fête exceptionnelle ! Tout le monde n'avait qu'une envie : oublier les examens et se défouler après des semaines de révisions. Mali la première. Elle avait tellement lu de codes qu'elle avait encore des lignes qui dansaient devant ses yeux. Et les épreuves avaient été sacrément dures. Mais à ce stade, il restait plus qu'une chose à faire : oublier tout ça... et se détendre.

A peine avait-elle pensé ça que la porte de la sororité s'ouvrit  et Lucrécya entra avec fracas :

-MAAAAAALI !!! beugla-t-elle avec panique, sans faire attention à tous les invités qui la regardaient avec surprise.

Sa meilleure amie la repéra et accourut vers elle. Elle la saisit par les vêtements :

-FAUT QU'TU M'AIDE !!! C'EST UNE CATASTROPHE !!!





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 30
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1668

Situation Amoureuse : Je vais très bien alors LACHEZ-MOI LES NOYAUX !!!

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 31 Aoû 2014 - 13:08

Le vent fouettait le visage du cowboy en grandes rafales alors qu'il descendait en-dessous de la couche nuageuse. Grand Dada piqua un peu plus vers le sol et les lumières de l'Allée du Bizut Pourfendu scintillèrent dans la nuit. Un grand bol d'air de quelques heures n'avait pas été de trop après la fin de ses exams apocalyptiques. Les bleus qu'il avait récolté n'avait pas encore tout à fait disparu malgré les soins qui lui avaient été prodigué. Lui qui pensait pour une fois avoir une session d'écrits on ne plus normale avait déchanté très vite.

Après une série de commentaires de comptes rendu à rendre en deux heures sur le métabolisme des grapcornes en milieu tempéré, il s'était dit que l'exam de Soins Avancés aux Créatures Magiques passerait comme du velours. Cet excès d'optimisme lui avait paru d'une naïveté affligeante lorsqu'il s'était retrouvé agrippé puis martelé au sol par la tentacule géante d'un kraken d'eau-douce, auquel il devait donner un minuscule comprimé contre les flatulences... A ce souvenir douloureux, Titus massa son épaule déboitée puis "remboitée" sans ménagement. Il était loin le temps où il nourrissait les botrucs à l'école.

Enfin bon songea-t-il, tout ça était désormais derrière lui, du moins jusqu'aux exams suivants, et il pouvait envisager de se détendre un peu. Ce qui l'amena au dernier problème à l'ordre du jour : la bibine. Le yankee s'était dit qu'il était peut-être temps pour lui de lever un peu le pied, tant il avait chargé la mule ces derniers temps. Ce malgré sa diminution de bouteilles vidées depuis les vacances... Ce soir, c'est le grand test, se dit-il alors qu'il atterrissait non loin de la Maison des Zetas et mettait pied à terre. Il avait reçu en effet l'invitation à la fête de la fraternité féministe et s'était dit qu'une teuf aussi monumentale que ça pouvait être pour lui l'occasion de tester ses capacités de résistance à l'appel de la binouze.

-Mon vieux, je risque de repartir dans un bout de temps, dit-il en flattant l'encolure de son sombral. Tu devrais, chais pas, aller faire un tour au Parc de la fac, bouffer un ou deux rongeurs, t'as quartier libre.

Ce dernier l'observa de ses yeux noirs, battit deux fois des paupières et s'en fut, poussant un hennissement aigu.

Demeurant seul, le ricain se dirigea vers le QG des Zeta d'où s'échappaient les accords d'une musique effrénée. Poussant les portes, la chanson se fit tonitruante :


-Bon mission sans alcool magique, première étape, fit-il à voix haute pour se donner du courage. D'abord, aller demander au bar un jus à la con. N'importe quoi.

Essayant de ne pas faire attention au décorum qui s'étalait devant ses yeux, il se dirigea vers son objectif à grands pas, tentant de repérer les lieux pour se trouver un endroit tranquille ou attendre ses potes Gammas. Avisant Euphemia Hastings qui faisait pour le coup office de barmaid, Titus s'accouda au bar :

-'Lut.

La Zeta se tourna vers lui après avoir servi un gigantesque cocktail rouge et fumant à une étudiante aux yeux gourmands, et le détailla rapidement :

-Enfin, ravie de voir quelques mecs dans cette maison pour une fois.

-Ravi de te faire plaisir, ma grande.

-Je te sers un Whisky Pur Feu ?

-Un triple. Sans glace. Et laisse la bouteille.

Tout en agrippant le verre que la Zeta lui servait, Titus se promit de faire mieux. A la prochaine fête peut-être.



C'est le dernier repas que j'ai pu m'offrir. Mâcher lentement, et surtout bien savourer...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL En ligne


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 309
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3442

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 31 Aoû 2014 - 21:00


-C'est... c'est... AAAAH !

Les yeux écarquillés, se dandinant un pied sur l'autre tant elle était nerveuse, Lucrécya se mit à gesticuler devant sa meilleure amie, sans pouvoir sortir la moindre phrase cohérente.
Au creux de son épaule, tout contre son cou, son boursoufflet semblait tout aussi agité qu'elle, et imitait sa maîtresse en tirant sa longue langue bizarre dans tous les sens.

-AAAH ! LA CATA !!! C'EST.... C'EST... AAAARGH ! Je... je.... JEUH !!! s'exclama la paniquée de sa voix horriblement éraillée.

Plusieurs étudiants jetèrent un regard étonné à la batteuse, puis retournèrent sur la piste de danse, se déhancher comme si de rien était.

Malicia baissa la tête vers elle, inquiète :

-Qu'est-ce qui se passe, Lustucru ?!

-C'est la caca !

-Oui ?

-C'est la cata !

-Mais encore ?

-C'EST LA CATASTROPHE !

Devant l'aura sombre de la brunette, la métisse se figea, grave.

-Tu as raté tes examens ?! demanda-t-elle d'une voix étrangement grave, à l'évidence horrifiée à cette simple idée.

L'air paniqué de Lulu se fondit en une grimace d'incompréhension ;

-Heing ? Mes exams ? Ah, ouais, ça aussi, j'ai probablement tout foiré.

La Zeta manqua de s'étrangler :

-Tout foiré ?!

-Ouaip. 'fin... y'avait deux - trois questions sur le quidditch, mais y'en avait d'autres, j'ai pas pigé un broc, je savais même pas de quoi ça s'agissait. Mais on s'en fout, de ça !

Malicia secoua vivement sa crinière écarlate :

-Mais non, on s'en fout pas ! Si tu rates tes examens, tu vas devoir redoubler, et après je serai en deuxième année et toi toujours en première, ce qui veut dire que pour ma troisième année toi tu seras en deuxième, ce qui veut dire que je quitterai la fac un an avant toi ! Et quand j'aurais enfin le temps d'aller te voir sur le campus entre deux réunions super importantes de mon boulot toi t'auras plus de temps pour moi entre Rufus qui grandit, Capitaine Minus et tes cours, et moi je serai seule avec ma carrière de business woman et mes fléreurs ! Et comment je ferai sans toi ! Hein ?!

Lulu cligna des yeux, le temps de digérer la tirade de son amie.

-Ouh la. Le stress des exams, ça te réussit pas.

Elle assena un coup de poing amical dans l'épaule de Malicia, qui grimaça de douleur :

-T'inquiète pas, espèce de Gryffondor ! J'aurais toujours du temps pour toi ! Même quand je serai une star internationale du Quidditch, riche et célèbre, et que toi tu seras coincée dans un taf morne et chiant et que tu m'envieras, et à juste titre !

La métisse frotta son épaule endolorie, et sourit :

-Merci Lustucru, c'est gentil... je crois...

-De rien ! Ah, je suis contente de t'avoir remonté le moral.

Un sourire aux lèvres, la batteuse agita sa baguette. Elle fit venir jusqu'à elle une coupelle flottante pleine de cacahuètes multicolores et étrangement pépiantes, qu'elle fourra dans sa bouche avec délices.

-Mmh... y'a pas à dire...les ch'etas ch'avent comment faire la ch'fête, postillonna-t-elle, sereine, avant d'attirer à elle un nouveau plateau à petit four.

Malicia leva un sourcil :

-Euh oui, c'est vrai, mais... Lustucru ?

-Oui Malichia ? Scrounch, scrounch, scrounch.

-Tu voulais pas me dire quelque chose ?

-Ah bon ? Scrounch. Scrounch. Scrounch. M'en chouviens pas, fit la brunette, sans s'en faire.

Mali fixa son amie, suspicieuse :

-Bah, oui, t'avais l'air paniquée, et t'as crié que c'était une catastrophe, et...

Lulu recracha vivement l'énième poignée qu'elle venait de se fourrer dans le gosier. Son boursoufflet sauta à terre pour profiter du festin éparpillé sur le sol, et Mali grimaça de dégoût.

-AH OUI C'EST VRAI ! cria à nouveau l'AAA. C'EST UNE CATASTROPHE

-Mais quoi ?! s'inquiéta la métisse. Qu'est-ce qui se passe ? Marcus te trompe ? Saleté-de-Bourrique est mort ? Rufus a la dragoncelle ? Les prix de la FNUC ont encore augmentés ?

-Pire !

La métisse pâlit :

-Pire que tout ça ?

-Ouais ! Regarde !

Lucrécya désigna ce qu'elle portait : un immense T-shirt mauve évasé, qui flottait sur un joli jean moulant et sombre.

La Zeta eut l'air blasé :

-La catastrophe, c'est ça ? Ton T-shirt ?

Elle le considéra en se frottant le menton :

-Mmh... C'est vrai qu'il est un poil trop grand, mais il est joli ! Tu veux que j'appelle Amalia ? Elle saura te donner un avis plus constructif !

-Mais non, je m'en fous de mon T-shirt ! Je parlais de ça ! insista Lulu.

Elle pointa son maigre torse de ses deux pouces. Malicia plissa les yeux dans l'espoir d'apercevoir quelque chose... mais non. Elle secoua la tête :

-Ben... euh... je vois rien ?

-EXACTEMENT !

Lulu croisa les bras, bougonne.

-Ah, finit par dire Malicia, en désespoir de cause.

Mais elle n'eut pas à attendre longtemps pour l'explication : Lulu se mit à bondir, furibonde :

-J'ai acheté un super haut décolleté presque jusqu'au nombril pour cette fête ! Je l'ai acheté dès que j'ai été invitée ! Et j'attends de le mettre depuis des jours ! Et regarde !

Elle souleva son T-shirt, et Mali put admirer le débardeur noir que la batteuse portait en dessous. Effectivement, le vêtement était assez décolleté ; sur Lucrécya, il donnait une vue splendide et vertigineuse sur son absence de poitrine, et sur les côtes saillantes qu'elle avait à la place.

-Ben... c'est... commença la Zeta, en se demandant comment elle allait bien pouvoir finir la phrase sans froisser la susceptibilité légendaire de sa meilleure amie.

-C'est une catastrophe ! Je sais ! la coupa cette dernière, le visage fermé par la rage.

-Mais... tu le savais au moment de l'acheter, qu'il allait pas forcément bien t'aller... non ?

-Je l'avais pas essayé, et je pensais qu'ils avaient foutu un sort d'illusion dessus pour grossir les nénés ! gémit l'AAA.

-Ils t'ont vendu ça en te disant qu'il y avait un sort d'illusion ? s'offusqua Malicia. C'est de la publicité mensongère, tu pourrais leur faire un procès selon l'article 258b ⅞ du Code Pénal Sorcier traitant du Droit au...

-Non, mais laisse tomber, grommela l'étudiante en Sports, ils m'ont rien dit. C'est juste que ça me semblait logique : qui achèterait un haut comme ça sans une illusion de gros nénés ?

-Je dirais, une fille qui a vraiment de gros nén...

Malicia croisa le regard noir de sa meilleure amie, et bafouilla sans trop de conviction :

-n.... non mais... je veux dire, tu as raison, tout le monde aurait pensé comme toi... enfin, presque tout le monde... euh... peut-être... je crois...

Lulu hocha à la tête :

-Tout à fait ! Et c'est pour ça que j'ai besoin de toi ! Je veux que tu fasses en sorte que j'ai de gros nénés !

Malicia considéra son amie avec un sourire un peu maternel :

-Mais voyons Lustucru ! C'est pas la taille de la poitrine qui compte ! T'es jolie comme tout, y'en a plein qui aimeraient avoir tes yeux, et t'as Marcus qui t'aime et...

-RIEN A FOUT' DE MARCUS ! s'époumona Lulu, dont les joues étaient devenues écarlates. J'VEUX DES NÉNÉS !

-Oui, mais...

-J'en ai marre ! Tu comprends ? J'en ai marre ! C'est fini Lulu Bonnet A ! C'est fini Lulu la Berlue, Lulu la Planche à Pain, Lulu J'me-bourre-du-coton-dans-les-soutifs-que-je-pique-en-douce-à-Mali !

La métisse écarquilla les yeux :

-C'était donc toi mon mystérieux voleur de soutien-gorge ? s'étonna-t-elle.

-Ouais, mais c'est FINI ! J'veux concurrencer les nénés de Granditouffe ! J'veux devenir Lulu la Bombasse, Lulu la Sexy : LULU BONNET F !

Le silence retomba entre les deux copines. La Zeta finit par soupirer :

-F ? Vraiment ?

De mauvaise grâce, Lucrécya rajouta en se renfrognant :

-Disons, C.... pour commencer.





Mes RPs du Moment !


Rock this Party !!!, avec Adhita Lonkar et tous ceux qui le veulent !

Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Et ma main dans ta tronche ?, avec Isaac O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 171
avatar
Kimberlie J. McCormick

Messages : 1791

Double Compte : Neville Londubat
Situation Amoureuse : En couple avec Kakyo Hideyoshi. Etonnant hein !

Sorts Connus :
Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Incarcerem / Lashlabask,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Periculo Pugno,
Contusionus Encontusiono,
Protego,
Subcingulus,
Locomotor Barda,
Pointe au Nord,
Inflamarae,
Folloreille,
Rictussempra,
Tarentallegra,
Jambencoton,
Purée de Pois,
Assurdiato,
Recurevite

Inventaire : Essence de Dictame (x2)
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Grimoire de la Luxure,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Lun 1 Sep 2014 - 19:31

Pour la première fois de sa vie, Kimberlie faillit s'endormir définitivement sur une table de cours. Même si l'ancienne Gryffondor n'était pas fana des heures entières assises à écouter un professeur parler sans interruptions de choses et d'autres, elle ne s'était jamais surprise à tomber de fatigue. Comment pouvait-elle en arriver là de toutes manières ?! Elle était constamment dans cette impression d'avoir bu une dizaine de potions énergisantes différentes plus fortes les unes que les autres et cela 24h sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par ans.
Pourtant, aujourd'hui, lors de sa dernière épreuve de sa journée d'examen, elle avait piqué du nez jusqu'à s'endormir une minute et se réveiller en sursaut tout en se rendant compte qu'elle avait baver sur sa copie d'Histoire du Quidditch.

En quittant la salle d'examen à la toute dernière minute du délai, elle semblait vide à l'intérieur. Elle marchait machinalement dans l'université, des yeux grands ouverts mais cernés d'épaisses poches violettes. Ses cheveux n'avaient jamais été aussi rebelles comme si ça faisait des mois qu'elle n'avait pas daigné de les coiffer et elle portait des fringues mal assorties ( dont un jean usé, aux trous béants ) lui donnant un air encore plus débraillé qu'à son habitude. Mais à quoi bon ? Kimberlie n'était déjà pas d'une nature franchement coquette, mais elle n'avait aucune raison de prendre soin d'elle vu que ça faisait depuis la réouverture de sa fraternité qu'elle n'avait pas daigné à y retourner et retrouver ses amis.

Chez les McCormick, c'était la crise. Elle gardait ça pour elle, mais les facilités financières de la famille étaient au plus bas.
Après avoir appris que son père avait planifié la fermeture des Gamma Phi Orties, elle s'était rendu au Manoir McCormick pour avoir une conversation avec lui. Etonnement, il n'eut aucune dispute, mais Kimberlie aurait peut-être préféré qu'il en soit autrement.
Zaccarias McCormick avait été poussé à poser sa démission au Ministère et d'avoir donner les dernières économies de la famille à Magouille les avaient mis sur la paille. Ils risquaient de devoir rendre l'illustre maison des McCormick. Pour éviter cela, Andrew rendit sa petite maison de Mysteria Lane pour sa chambre de POP, Jules avait suspendu ses études pour prendre un petit travail de caissière dans un supermarché moldu, et Kimberlie s'était mise à faire des heures supplémentaires chez les Weasley entre ses heures de révisions et de cours.

Ceci explique cela. Kimberlie avait presque plus le temps de dormir et la seule façon qu'elle avait trouver pour ne pas péter un plomb fut de s'enfiler cigarette magique sur cigarette magique jusqu'à oublier de stresser ou de s'inquiéter pour sa famille ou ses examens. Elle put accumuler les heures de travail, les heures de révisions, et les heures d'examens sans être prise par les tocs, ni compromise par son manque de concentration. On pouvait dire qu'à présent, ses sentiments pour Sylvius étaient devenus particulièrement secondaires et heureusement ! Il ne manquerait plus que ça qu'elle se stresse avec ça en plus de tout le reste.

A peine fut-elle dehors qu'elle s'en grilla une, comme par une habitude devenue un reflexe. Elle fourra ses mains dans ses poches et se rendit sur l'Impasse du Bizut Pourfendu. Maintenant que les examens étaient terminés, elle pouvait peut-être aller voir Myosotis avant d'aller dire à Griselda qu'elle se résignait à reprendre l'appartement pas cher qu'elles avaient ensemble... Elle souffla à fermant les yeux. Elle eut un mal fou à les rouvrir. Si elle pouvait, elle se serrait endormie en marchant.

Elle entra enfin dans le potiron, s'affala dans le canapé en se demandant où est-ce qu'ils étaient tous partis ? C'était peut-être un jour d'examen, mais le dernier du semestre. Toute la fraternité devrait être entrain de profiter de cette nouvelle liberté bien méritée pour fumer des joins et écouter du reggae jusqu'à la fin de la nuit. Même si le lendemain, Kimberlie partirait plus tôt pour bosser avant d'aller en cours, elle serait bien restée avec ses frères et sœurs histoire de se changer les idées. Puis... elle se sentait seule dernièrement...

Soudain, elle entendit quelqu'un descendre d'une des chambres, sauf qu'elle était déjà entrain de s'endormir sur place. Une seule chose l'éveilla pour de bon de son piquage du nez :

- Kim !! Tu es là !

Elle se redressa enfin du canapé végétal voyant une Myosotis bien habillée d'une petite robe noire et surtout bien coiffée. Même la poupée vaudou sur son épaule avait enfiler une robe sur-mesure pour l'occasion. Mais attendez... Quelle occasion ?!

- Oula ! s'exclama Bibi en voyant la tête et l'allure de l'amie de sa maîtresse. Tu as vu ta tronche dernièrement toi ?!
- Bibi !
- Mais quoi c'est vrai ?! Kim ! On ne te voit plus pendant quelques jours et on retrouve un zombie !

Myosotis s'installa près de son amie avec délicatesse avec une expression bienveillante mais surtout inquiète sur le visage.

- Ce sont les examens qui t'ont mis dans cette état là, ma pauvre ?
- On va dire oui... Dis-moi ? C'est quoi cette robe ? changea-t-elle vite de sujet.
- Voyons Kim ! C'est la fête de fin d'examens des Zeta ! Tout le monde en parle depuis des jours !
- Ah ouais... ?
- Tu viens avec moi hein ?! J'ai vraiment, mais vraiment!, besoin de faire la fête et de boire ! Si je suis avec ma meilleure amie ça sera beaucoup moins pitoyable. dit-elle avec un sourire amusé.
- J'sais pas...
- T'es une Gamma oui ou non ?! lâcha Bibi. Tu ne vas pas louper une occasion de te mettre de traviole à la seule fête Zeta où les mecs sont acceptés !!
- Tous nos frères et sœurs Gammas y sont déjà, Kim... Puis, je ne peux pas te laisser seule dans cet état...
- Quel état ?

Kimberlie fixait son amie de ses yeux injectés de sang, la clope au bec, et les épaules voutées.

- Non... rien du tout. Alors ? Tu viens ?
- Mmm mouaiiis.

Elle se leva d'une mollesse sans nom et se dirigea vers la sortie.

- Tu y vas habillée comme ça ? demanda Myo.
- Ouais pourquoi ?
- Euh... non rien. Tu es très belle. dit-elle avec un petit sourire tout en suivant Kimberlie dehors.
- Eh... Myo... Tu ne trouves pas qu'elle a un air du blondinet dont elle est amoureuse ? constata Bibi lorsqu'elles furent toutes dehors, Kimberlie devant elles.
- C'est bien ça qui m'inquiète...
- Vous me suivez ? demanda la métisse, ce qui poussa Myosotis à accéléré le pas.


*




La fête battait à son plein lorsqu'elles arrivèrent dans l'entre des Zeta Delta Nu. Même si les couleurs des lieux n'étaient pas au gout de la batteuse, elle ne pouvait que s'incliner devant les efforts qu'avait fait la sororité pour ne pas faire de cette soirée une soirée pyjama. L'alcool coulait à flot, les hommes pouvaient circuler dans les locaux sans être lapidés et la musique hurlait dans les oreilles des convives, bref... ça s'annonçait bien.

- On va se chercher à boire ? me demanda Myo.
- Yep.
- Dis, Kim... Tu es sûre que ça va bien ?
- Oui, oui. T'inquiètes... j'suis juste fatiguée par les examens... Allons boire un verre et plus !

Kimberlie ne voulait pas lui parler de ses problèmes, parce que c'était bien pour oublier qu'elle fumait comme un pompier et qu'elle envisageait de boire jusqu'à plus soif... La fête s'annonçait bien....




« CRÈVE ! CRÈVE ENFOIRÉ DE ZOMBIE ! »
 


Mes RPs du Moment !



A peine arrivé..., avec George Weasley

Ce jour à marquer d'une croix, avec Kakyo Hideyoshi

Le dernier espoir d'une désespérée, avec Lucrécya Flint-Rincevent

Night of the Cheerleadead ☠ , avec Adhita Lonkar et Kakyo Hideyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 100
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1717

Situation Amoureuse : En couple.

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Lun 1 Sep 2014 - 22:19


Une fois n’était pas coutume : Drago était d’excellente humeur. Le fruit de son travail acharné s’était avéré payant et les examens n’avaient été qu’une formalité. Formalité qu’il aurait pu faire effectuer par un niffleur pourvu de moufles si Maître Sancoeur n’avait pas été si tatillon sur l’appel. Aussi le blondinet s’était présenté comme tout bon étudiant le matin des examens, avait rempli son parchemin en un temps record, et avait passé le reste du temps imparti à toiser la plèbe de ses confrères avec dédain. Dieu qu’il était bon de faire sentir son indéniable supériorité en finances sur ces insignifiants cafards… Oui, cette journée était tout bonnement parfaite. A un détail près.

Il avait reçu un parchemin. Un parchemin qu’un hibou avait déposé à ses pieds et qui le conviait à une fête, une fête Zeta ouverte à tous, hommes compris. Drago avait relu deux fois le papier afin de s’assurer qu’il n’avait pas eu la berlue. Mais il ne pouvait y avoir de doutes. Les Zeta Delta Nu le conviaient chez elles. Et Drago n’était pas dupe : vu son passif avec cette sororité, il y avait anguille sous-roche.

C’était la raison pour laquelle le blondinet s’était arrêté devant la maison de ses convives et pesait le pour et le contre, le regard intrigué. Autour de lui, les invités se pressaient au portillon, ravis d’avoir l’occasion d’oublier leurs malheurs scolaires. Les lieux, accueillants, avaient été soigneusement préparés et une musique chaleureuse distillait dans les airs une bonne humeur communicative. Il fallait le reconnaître : cette sororité savait recevoir, et cela n’avait rien à voir avec les sauteries enfumées de ses voisins hippies. Drago avait très envie de se joindre aux festivités. Mais l’hésitation était pour l’heure trop forte.

Il ne s’était pas conduit en gentleman avec les Zêtas, loin s’en faut. Elles s’étaient placées sur son chemin à l’un des pires moments de sa vie. Une période tellement noire qu’il l’avait occultée, pour son propre bien. Ses souvenirs étaient aussi troubles que son esprit à cette époque. Durant ce temps-là, sa seule et unique occupation avaient été les Zêtas. Lui qui n’avait guère l’habitude de s’épancher, il avait utilisé cette cohorte de jeunes femmes pour envoyer un message. Il voulait qu’une certaine personne bien sûr, mais aussi que le monde entier sache à quel point il allait mal. Que tous sachent ce qu’il en coutait de le blesser et à quel point il se sentait vide. Il avait jeté son dévolu sur les Zêtas et les avait utilisées pour se divertir. Un jeu qui s’était retourné contre lui et pour lequel il avait dû payer le prix fort. A bien y regarder maintenant, il s’était conduit comme un parfait idiot. Mais il fallait bien que jeunesse se passe, n’est-ce pas ?

Il n’y avait donc aucun doute possible : soit les Zêtas étaient aussi sottes que lui à cette époque, soit Perry Wigworthy et sa bande d’amazones lui en voulaient encore, et le passer à tabac une première fois n’avait pas suffi. Bien qu’il eut aimé croire en la première hypothèse, les probabilités pour que la seconde se produise étaient bien plus fortes.

Drago croisa les bras. Non, rien, absolument rien ne pouvait le convaincre d’entrer dans cette sororité. Pas même ce point écarlate qui évoluait en souriant dans la foule, suivi d’une masse noire revêche. Et le fait qu’il n’ait pas approché ces ravissants cheveux rouges et leur propriétaire depuis qu’il leur avait dédié une sérénade n’allait sûrement pas faire pencher la balance.

L’Alpha afficha une mine contrariée. Non, deux semaines ce n’était rien. Deux interminables semaines de révisions à hanter la bibliothèque dans l’espoir d’avoir une quelconque interaction avec son ex ne faisaient pas de lui un être pathétique. Il se devait de garder la tête haute et de faire ce que tout homme sensé ferait : oublier sa déconvenue et ne pas entrer dans ce nid de vipères. Et ce même si la vipère qu’il convoitait portait une jupe noire ridiculement courte. Cela n’avait bien sûr aucun effet sur lui, il en avait vu d’autres. Jamais il ne se laisserait appâter par ce genre de…

-Bonsoir…

Surpris par le ton étrange de sa propre voix, Drago remarqua qu’il s’était planté devant Malicia, au beau milieu de la maison Zeta.

-Oh non. fit cette dernière, un brin de panique dans la voix.

A côté d’elle, Rincevent, embourbée dans un immonde t-shirt à la couleur douteuse fronça les sourcils avec mauvaise humeur :

-Qu’est-ce que tu fous là, Malefoy ?! s’insurgea-t-elle, visiblement pressée.

L’Alpha considéra nonchalamment ses ongles.

-Croyez-le ou non, j’ai été invité par mes bonnes amies, les Zêta Delta Nu.

-Mais elles te détestent ! s’étonna d’autant plus Malicia. ON te déteste !

-Ah oui ? répondit Drago en sortant son invitation. Alors explique-moi pourquoi j’aurai été invité personnellement par votre chef ?

La métisse saisit le parchemin et le lut :

-C’est une invitation générale, ça s’adresse pas à toi ! T’as rien à faire ici !

L’Alpha se renfrogna l’espace de quelques secondes mais se reprit :

-…Raison de plus pour rester. Annonça-t-il fièrement. Si les Zetas me détestent tant qu’elles ne m’invitent pas à leurs fêtes, alors je me dois de ruiner cette occasion.

Son ex plissa les yeux :

-Drago.

-Oui ? rétorqua sournoisement le blondinet.

Malicia approcha son visage du sien :

-Sors d’ici. Grinça-t-elle.

Drago fit de même et soutint son regard :

-Certainement pas. Articula-t-il.

-Si tu pars pas de cette fête, je t’avada-kedavrise. Reprit son ex.

-J’aimerai voir ça. Rétorqua l’Alpha.

Les deux se toisèrent en silence. Au bout d’un moment, le regard de l’Alpha s’adoucit subrepticement :

-Tu as changé de couleur de cheveux ? demanda-t-il.

-Oui. Grinça la zeta.

-Je n’aime pas du tout. Lâcha le blondinet en grimaçant.

Malicia ouvrit la bouche outrée. Finalement, Lucrécya tapa du pied :

-Bon, c’est pas tout ça, hein, mais on a des nénés à faire pousser ! Viens, Mali !

Elle tira la métisse par le bras. Drago leva un sourcil intéressé :

-Vous allez « faire pousser vos seins » ?  

-Ouais ! lâchèrent les deux filles.

-Puis-je me joindre à cette expérience ? Vous pourriez avoir besoin d’un tes…

-Non ! hurlèrent ses interlocutrices.

Drago regarda les deux amies lui tourner le dos et s’enfoncer dans la foule. Finalement, il poussa un soupir et regarda autour de lui. Maintenant qu’il avait clamé ne pas vouloir quitter cette fête, il allait bien être forcé d’y rester au moins quelques temps. Il se rapprocha du bar et fit un signe de tête à Titus Reynolds qui buvait seul, comme le cowboy alcoolique qu’il était.

-Je vais prendre…

-Un verre de Château Brocéliande Ambré 1956 ? répondit Euphemia Hastings en lui tendant un verre à pied.

Drago fronça les sourcils :

-Comment sais-tu que… ?

La barman lui fit un outrageux clin d’œil :

-Oh, je sais…

L’Alpha prit son verre et lui tourna le dos. Il ne se rappelait absolument pas de cette fille, mais il était clair qu’elle se souvenait de lui. Sa liste de conquêtes funestes commençait à très sérieusement l’inquiéter à mesure qu’il en découvrait la teneur. Fermement décidé à oublier cet inconvénient, il quitta rapidement le bar et considéra la foule dans l’espoir de trouver une personne capable de converser dignement, et à qui il n'avait pas fait subir les pires outrages. Dans cette fête, cela tenait hélas quasiment de l'impossible.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Mar 2 Sep 2014 - 11:27

Leen ne voulait plus entendre parler des examens! Oh ça non! Elle avait encore des lignes de droits, des codes, des finances gobelines et tous le tralala dans les yeux! Bon sang! Elle était sure d'avoir tout raté!

Ca change pas de d'habitude!
DARCK! C'est très grave tu sais!
Mais oui, je sais! Mais elle s'en fout!
J'ai peur!
CHAMPAGNE!
Bravo! Tu as des sentiments.
Idiots, alcooliques et chiants.

Elle en avait marre! Alors qu'elle était en train de compléter sa feuille tant bien que mal, un hibou était venu lui apporter une invitation pour la fête Zeta. C'était donc pour ça que Perry lui avait crié dessus pour qu'elle l'aide, alors qu'elle s'en fichait comme de l'an 40! Bon au moins elle pourrait se détendre. Mais la jeune fille avait oublié une chose.

-Je m'ennuie! ; Soupirât-elle

Elle n'aimait pas les fêtes. Et n'avait presque, voir aucun ami. Si on comptait pas Chat bien sûr.

Alors tu pense à ton sinistros et pas à nous?!
Vous êtes des parasites, pas des amis!
C'est méchant! Nous qui faisons tout pour toi! Oh mœurs, oh temps! Pourquoi cette infamie s'abat-elle sur nous?
Pourquoi avec tout ce que l'on a fait, nous ne sommes pas remerciés? Pourquoi après cette existence sommes nous toujours châtiés?
Parce-que vous êtes idiots, chiants et cons.
Es-tu capable de prononcer une phrase sans vulgarité?
Je le crois cher homme, mais ce n'est pas ce que je préfère en effet.
Une idiote et un idiot!

Vraiment, tout étais bon pour ne pas s'ennuyer. Même parler avec Darck. Elle alla vers le bar et demanda quelque chose à boire au barman...Qui se révélait être Euphemia Hastings. C'était une fille qu'elle aimait bien. Mais pas plus que ça.

En même temps c'est l'inverse de toi! Sauf pour le coté, adoratrice de soirée arrosée finissant par un réveil au petit matin dans les bras de quelqu'un.
Roh ça va!

Celle-ci la remarqua et lui demanda:

"Salut Leen! T'as pas l'air en forme! Tu veut quelque chose?
-T'as quoi Euphemia?
-Alors: Baileys-fraise, Malibu-minidou, ricard-poire, vermouth-mazout, redbull-fioul, pomerol-vitriol, sauvignon-passion, whisky-kiri-kiwi, vodka-nutella, gin-grenadine et tequila-tagada. Tu peut pas savoir comment Perry a fait une crise quand elle a sut qu'il y avait pas de destop-yop!
-Je la comprends! On fait pas un fête avec des cocktails sans destop-yop! C'est impossible!
-C'est ce qu'elle a dit à Mali! Alors tu veut quoi?
-Une tequila-tagada s'il te plait. T'as pas de Vodka-Xeres je paris?
-Non. Perry en a pas pris.
-L'inculte.
-Tiens ta tequila.
-Merci!"

Sur ces mots elle alla s'assoir sur un canapé. Elle aimait bien Euphemia Hastings mais celle-ci parlait beaucoup trop. Mais au moins ça lui permettait de s'avoir des choses sur Perry Wigworthy. Elle aimait bien Perry, il ne fallait pas croire! Mais il fallait toujours avoir un œil sur les gens, question de prendre de l'avance. En plus cette fille était beaucoup trop autoritaire, Leen détestait ça. Elle détestait aussi qu'on la commande, désirs de supériorité sans doute.

Rah! C'était bien partit pour une soirée d'ennui! Elle étaient bien loin les soirées qu'elle organisait avec son frère. Très loin même. En même temps, elle ne croyais pas que c'était très bon de terminer en prison. Mais les cocktails étaient tellement bon! Celui-là aussi d'ailleurs. En même temps ça ne pouvait qu'être bon si c'était avec de la tequila.

Surprenant de ne pas te voir avec une vodka-nutella, d'habitude tu adore ça!
Tu sais, hormis la vodka j'adore d'autres alcool! Et j'ai une passion pour la tequila.
D'ailleurs très bonne.
On est d'accord!
Alcooliques!
On sait...
...Ne t'inquiète pas!
Revenir en haut Aller en bas


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 216
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2134

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Mer 3 Sep 2014 - 20:40

Une musique assourdissante accueillit Myo et Kim lorsqu'elles entrèrent dans la sororité aux murs roses. La française ne put s'empêcher de sourire. Elle adorait ce genre d'ambiance : les lumières tamisées, la foule qui s'amassait, dansait et discutait tout autour de vous, le brouhaha qui vous entourait comme une bulle, et l'odeur de l'alcool fraîchement servi... il y avait là tout pour lui plaire.

Et elle en avait besoin. A vrai dire, Myosotis s'était sentie un peu stressée ces derniers temps.

Ce n'était pas à cause des examens, qui venaient de se terminer. Non, de ce côté là, elle n'avait pas à se plaindre. Elle maîtrisait les potions les plus bizarres, elle connaissait par cœur les noms et les rangs des Grands Démons, elle avait suivi assidûment tous les cours de morale... Et ça, c'était sans parler du vaudou, sa matière de prédilection. Là, elle était certaine d'obtenir un Optimal, elle en aurait mis sa baguette au feu !

Non, ce qui l'angoissait, c'était cette impression flottante que sa vie était en train de lui échapper du bout des doigts, sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi, ni comment. Depuis le début de cette année à peine commencée, elle se sentait devenir de plus en plus mélancolique. D'où venait cette sensation ? Tout était censé rouler : elle se savait chanceuse depuis qu'elle était rentrée de cette dimension parallèle diabolique. Elle adorait ses cours. Elle avait trouvé son rythme au McGo. Au sein de sa fraternité, tout allait pour le mieux : presque tous les Gammas avaient oublié son incartade avec Magouille et lui parlaient à nouveau le plus naturellement du monde. Et d'ailleurs, en parlant du Doyen, depuis qu'elle l'avait repoussé le soir du Nouvel An, elle ne l'avait pas revu, et il n'avait pas essayé de la contacter une seule fois.
Bref : tout s'arrangeait... alors pourquoi elle se sentait chaque jour plus à la dérive ?!

C'était pour tenter de faire passer ce spleen qu'elle avait décidé d'aller s'amuser un peu à cette fête chez les Zeta Delta. Aussi, Myo avait fait, une fois n'est pas coutume, un effort vestimentaire, et avait troqué son habituel sarouel par une jolie robe noire et de mignons petits escarpins assortis, et avait noué ses longs cheveux redevenus verts.

Mais il était hors de question d'aller à la soirée seule, et elle ne voyait qu'une personne pour l'y accompagner : Kimberlie, sa meilleure amie, qu'elle n'avait qu'entraperçue pendant cette longue semaine de révisions.

Sauf que la semi-dryade ne s'attendait pas à ce que Kim soit... comment dire...

- Sérieux, c'est quoi cette loque humaine ? maugréa une voix criarde et suraiguë à l'oreille de Myo.

- Bibi ! s'insurgea cette dernière, jetant un coup d’œil sévère à la poupée juchée sur son épaule.

- Bah quoi, c'est vrai ! Regarde-la !

Myo considéra la métisse qui venait de s'affaler sur un des sofas roses et moelleux de la grande salle de la sororité, et s'y enfonçait, bouche bée, d'immenses cernes violettes sous ses yeux mi-clos. Ses cheveux, d'habitude mal coiffés, étaient aujourd'hui si dépeignés qu'ils se mêlaient en nœuds et autres dreads. Et sa tenue consistait en un jean troué et trop grand, sous un pull moche trop grand surmonté d'une veste moche trop grande. Kimberlie n'était pas connue pour être la fille la plus féminine du monde, mais là, elle avait touché le fond.

Une lueur d'inquiétude s'alluma dans l’œil de la française :

- Dis, Kim... Tu es sûre que ça va bien ? s'enquit-elle.

- Oui, oui. T'inquiètes... j'suis juste fatiguée par les examens... Allons boire un verre et plus !

La fille-chlorophylle se mordilla la lèvre inférieure. Elle avait l'impression que la batteuse lui cachait quelque chose... mais peut-être que Kimberlie était simplement exténuée par ses partiels. Après tout, tout le monde n'avait pas autant de facilité qu'elle en cours !

Aussi, Myosotis n'insista pas. Si Kim avait besoin de parler, elle y viendrait et elle serait là pour elle, à ce moment là. En attendant, la batteuse avait à l'évidence besoin de décompresser, et elle allait l'y aider !

- Oh la la la la ça va pas du tout du tout ! gémit une voix trainante, non loin.

Myo se retourna, et vit une étudiante à la peau noire se précipiter avec horreur sur Kimberlie. Il s'agissait d'Amalia Jones, une membre du fameux Club de la Mode, que la dryade connaissait de vue.

- Ah la la, cette peau grasse, ces frusques deux fois trop larges, cette couleur senois... Je me sens pas bien, je défaille !

Amalia mit une main sur son front, et fit mine de s'évanouir. Myosotis sourit, amusée.

- Bon, je vais nous chercher à boire, histoire que cette fête commence vraiment !

Elle se tourna... et déchanta aussitôt. A l'autre bout du long comptoir qui servait de bar à la fête, Titus était accoudé et buvait seul, la mine sombre.


La jeune femme à la chevelure verte sentit son cœur se serrer. Le cowboy lui manquait. Ne plus le voir, ne plus lui parler chaque jour lui manquait. Même sa façon de s'énerver pour un rien lui manquait. Elle n'arrivait pas à se faire à l'idée qu'il ne ferait plus jamais partie de sa vie. Mais que pouvait-elle faire ?!

- Va lui parler, fit une voix criarde sur son épaule.

Myosotis secoua la tête, tristement :

- Non.

- Va lui parler, bordel ! insista Bibi.

- Non.

- Va lui parler, t'en crève d'envie !

La semi-dryade rougit légèrement :

- Peut-être. Mais il a été très clair avec moi au bal de Noël. Il veut plus jamais me voir.

- Roh c'était le mois dernier ! rétorqua la poupée vaudou.

- Ça empêche pas qu'il veut plus me voir, et je respecte.

- Il sait pas ce qu'il veut ce crétin ! J'en ai ras-le-chaudron de vous voir vous éviter, et errer comme des âmes en peine !

- Lâche-moi la grappe, Bibi.

- Jamais !

La poupée sauta sur le canapé, et leva sa tête vers Kim, qui s'était littéralement endormie, et se laissait coiffer par Amalia Jones.

- Kimberlie ! Dis-lui, toi ! s'écria Bibi.

- ZzzZZZzzz... déglutit la métisse.

La poupée se tourna à nouveau vers sa maîtresse :

- Tu vois ? Elle est d'accord avec moi !

Myo soupira :

- Tu me foutras pas la paix, hein ?

- A ton avis ?

- Bon, ok, je vais lui parler. Peut-être.

- Ah, quand même !

Myo secoua la tête de dépit, s'éloigna en soufflant. Bibi croisa ses petits bras, et esquissa un petit sourire de satisfaction. Petit sourire qui s'estompa lorsqu'elle vit la fille-chlorophylle revenir presque aussitôt, les bras chargés de bouteilles de tailles et de couleurs différentes.

- Mais qu'est-ce que tu fous ?

- Ben quoi ? rétorqua la dryade, en levant un sourcil.

- Et Reynolds ?! s'insurgea la poupée de chiffons.

La française leva les yeux au plafond :

- J'ai dit que j'irais lui parler ! dit-elle, sans y croire vraiment. J'ai jamais dit que j'irais de suite ! Et crois-moi, si je dois supporter tes reproches d'ici là, je vais avoir besoin d'un bon remontant !

Bibi se renfrogna, boudeuse. La française s’installa sur un fauteuil mauve, en face de Kimberlie, et posa ses nombreuses bouteilles entre elles.

Cette dernière dormait à poing fermé, et ce n'était pas plus mal : parce qu'en temps normal, jamais elle ne se serait laissée chouchouter comme elle était en train de le faire par la Zeta membre du Club de la Mode. Cette dernière était déjà parvenue à lisser la moitié de ses cheveux rebelles, et y avait glissé des rubans pailletés et de mignons petits nœuds.

-Ah la la, tu vois le garance et le grenat ça se marie à merveille, et ça va trop trop bien avec ta peau cannelle ! babillait cette dernière, sans se rendre compte que sa victime était assoupie. Oh la la la la la la , et tes cuticules, c'est terrible ! Terrible ! gémit-elle en agrippant soudain la main de la batteuse.

Elle prononça une formule, et le bout de sa baguette se mua en lime à ongles, qu'elle passa frénétiquement sur les doigts de sa cobaye. Cette dernière sursauta d'un coup, se réveillant en sursaut.

-Qu'est-ce qui se p... Mmh ! Alcool !

Elle attrapa une bouteille couleur vert irradiant, l'ouvrit mollement, et se servit une bonne rasade dans un verre qui traînait là.

Amalia, qui avait lâché sa lime et s'était remise à coiffer la métisse sans se laisser démonter, grimaça :

-Ah la la mais non, il faut un cocktail Bizantin pour aller avec ton teint ! Chartreuse, c'est trop has been comme nuances !

- Hein ? grogna Kim, réalisant soudain la présence de la Zeta qui trifouillait sa tignasse. Mais t'es qui toi ?

Myosotis prit une bouteille au hasard, la déboucha d'un geste sec. Elle la but cul sec, à même le goulot, sans même regarder de quel mélange étrange il s'agissait. Elle grimaça : l'alcool lui brûlait littéralement l’œsophage... mais ce n'était pas assez. Elle avait besoin de plus. Encore plus. Histoire de faire passer cette putain de mélancolie, histoire de rendre le sourire à Kim, histoire d'oublier que Titus n'était pas loin, histoire de se foutre de l'insistance de Bibi à propos de lui.

Il lui en faudrait beaucoup plus, putain.

Au bout de quelques secondes, elle prit une seconde bouteille, et la but tout aussi vite.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 177
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3371

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Comme un ouragan qui passait sur moi... lol

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Mer 3 Sep 2014 - 22:29


-Non mais t’as vu ce…ce…Rha !

Malicia venait d’entraîner sa meilleure amie dans un des petits boudoirs de sa sororité, une pièce toute petite mais confortable à souhait dans laquelle il n’y avait encore personne. D’un geste énervé, elle claqua la porte derrière elle, faisant voler son rideau de cheveux rouges au passage. Lulu quant à elle haussa les épaules et se jucha sur le bras d’un fauteuil, et ouvrit une bière qu’elle avait saisi au passage :

-Bah, c’est Malefoy quoi…

La métisse la dépassa et partit fouiller dans les tiroirs d’une commode qui se trouvait derrière elle. D’un coup de baguette, elle en sortit tout un tas de bricoles qui se mirent à flotter doucement dans les airs. Elle referma le meuble et s’avança vers la batteuse, suivie des affaires qu’elle avait choisies.

-Il est pas croyable quand même ! Se pointer ici, tout content de lui ! Ici !

-C’est Malefoy… répéta Lucrécya, avant de boire une gorgée de sa boisson.

La zeta prit une énorme inspiration, yeux fermés… et les rouvrit tout aussi furieuse. Elle se mit à s’affairer autour du haut décolleté de son amie, coupant des trucs par ici, collant des trucs par là.

-Il est partout ! Partout ! J’étais tranquille pendant deux semaines et paf, le revoilà ! Il fait exprès ! Après m’avoir poucravé mon nouvel an, maintenant il veut poucraver cette fête ! Tu peux me dire pourquoi ?!

Lulu grimaça pensive, avant de lâcher :

-Parce que… c’est Malefoy ?

-Exactement ! s’écria Malicia en agitant des ciseaux. Il ne me lâchera jamais ! Jamais ! Et tu sais le pire ? C’est que je parle de lui ! Je me saoule moi-même à parler de lui tout le temps ! Pourquoi je parle de lui, hein ?!  

-Ben… commença Lulu de sa voix éraillée, en faisant un petit mouvement de bras. Peut-être parce que tu t’es convaincue que tu le détestais parce que c’est ce que n’importe qui ferait après ce qui s’est passé entre toi et lui, sauf que comme t’es pas n’importe qui, t’as en fait jamais vraiment cessé de l’aimer et ça t’énerve parce que tu voudrais pas que ça soit le cas, alors comme t'es dans le déni, sans le savoir, tu prends sur toi depuis des mois pour le cacher à toi-même et aux autres et du coup tu pètes de plus en plus les plombs parce qu’il te manque mais que t’as peur qu’il te fasse souffrir encore si vous vous remettiez ensemble et qu’en fait tout serait tellement plus facile s’il passait à autre chose sauf qu’il le fait pas parce que, faut bien le dire, vous étiez vraiment fait l’un pour l’autre à votre manière un peu tordue et que ça te fait mal de l’avouer mais même si c’est un connard, c’est le seul mec qui te fasse rire, qui te comprenne et qui t’ennuies pas ?

Malicia qui s’était arrêtée de bricoler le haut de sa meilleure amie s'était figée, bouche bée, avec une expression de pure horreur dans les yeux. Lucrécya but lentement quelques gorgées de sa bière, les yeux mi-clos. Elle finit par hausser les épaules :

-Ou alors c'est juste parce que c'est Malefoy... lâcha-t-elle d'une voix un peu avinée.

La métisse sortit de sa stupeur et se mit à hocher frénétiquement la tête :

-C'est ça ! fit-elle avec de grands yeux paniqués d'une voix étranglée qui frisait les ultrasons. C'est parce que c'est Malefoy, c'est forcément ça...

Elle reprit son bricolage :

-Quel enfoiré... grommela-t-elle.

-Grave. acquiesça Lucrécya les yeux ronds.

-Grave... Je veux plus jamais entendre parler de lui.

-Ok. Bon il vient ce décolleté de teupu ? demanda la batteuse.

-Fini !

Malicia s'écarta pour faire place nette entre Lucrécya et le miroir à pied qui se tenait dans la pièce. Cette dernière s'avança et pencha la tête sur le côté, jugeant la création :

-C'est des ballons ? finit-elle par demander.

-Aha. répondit la métisse, avec une moue concentrée, en penchant la tête comme elle.

-Et de la ficelle ?  

-Aha. Et de la peinture.

Les deux penchèrent la tête dans l'autre sens et grimacèrent, pas vraiment très convaincues par le bidouillage. L'un des ballons se dégonfla avec un bruit pas très flatteur. Lucrécya se retourna et repartit vers le canapé :

-Faut plus de sortilège de glu. annonça-t-elle, décidée.

-Aha. acquiesça Malicia, très pro, en la suivant. Plus de glu. Et peut-être des melons.

-Y'a pas de la pastèque plutôt ?





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie (Psychémage)
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 229
avatar
Griselda O'Neil

Messages : 934

Situation Amoureuse : Je suis célibataire, mais pas jalouse ! ♥

Sorts Connus : Aguamenti,
Desillusio,
Confringo,
Incarcerem,
Lashlabask,
Spero Patronum,
Calmos Pacificatum,
Rubeum Nasus,
Repulso,
Orchideus,
Subcingulus

Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Amortentia (x1)
Potion Contraceptive
Potion Miracle du bon Docteur Magouille (x3),
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille (x2)
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Ven 5 Sep 2014 - 12:05


Griselda était morose. Depuis qu'elle avait appris que son meilleur ami pour la vie jusqu'à la mort et bien au delà de l'infini, à savoir Nanou Nanouche, n'était plus Pi Omicron Pi mais était redevenu un de ces insipides fumeurs de ganja aux yeux injectés de sang de Gamamama, elle traînait sa déception comme un boulet à son pied.

Et pour couronner le tout, y'avait eu les partiels ! Ce qui n'aurait pas été un problème s'il n'y avait pas eu ce détail : AUCUN DES EXAMENS N'AVAIT MENTIONNE CETTE MAGNIFIQUE CREATURE QU'ETAIT LE LETHIFOLD ! AUCUN ! Alors que n'importe quel Omega lobotomisé pouvait voir le lien E-VI-DENT entre les lethifolds et les Arts de la Psyché ! Du coup Gri avait du user de toute son ingéniosité irlandaise pour parvenir à tout de même parler de ce noble animal à chacune des question de chacun de ses tests. Si avec ça elle finissait pas première de sa promo, c'était à n'y rien comprendre !

Enfin, à présent, il fallait s'amuser un peu. Et ça tombait bien : les Zézettes avaient prévu une fiesta de tous les diables, et la Pi Omicron espérait secrètement qu'il ne s'agissait pas d'une métaphore.
Grigri s'était donc habillée selon la dernière mode irlandaise (selon les conseils toujours tellement judicieux de son lethifold Lethifold). Une tenue qui ne devait pas avoir coûté cher en tissu  à son concepteur, tellement elle recouvrait peu la peau de la garçonne maigrichonne, mais qui, par contre, nécessitait d'énormes colliers clinquants et bon marché. Lethi et elle avaient vu cette tenue dans une pictusique d'une célèbre, très distinguée et pas du tout vulgaire chanteuse de RnB. Donc, ça ne pouvait être qu'une bonne idée de s'habiller ainsi.

-Moi je te le dis Lethi, il manque juste un sort de réchauffage pour quand on est dehors, sinon, c'est parfait !

La cinglée fendit la foule avec un sourire immense aux lèvres, sans réaliser que la plupart des étudiants la considérait avec des yeux ronds, dégoûtés ou horrifiés (et même, du côté de quelques Pi Alpha Fi visiblement en manque, avec des regards dégoulinants de concupiscence.)

-Chic chic chic Lethi ! Y'a plein de garçons ! S'exclama-t-elle en secouant le chiffon sale qu'elle tenait à la main. Tu sais ce que ça veut dire ?

Elle fit mine d'écouter l'objet inerte, et éclata d'un rire porcin.

-Rhhrhh mais non gros bêta ! Je ne parle pas de sacrifice humain cette fois-ci ! Le sang ne coulera pas ce soir !

Ses yeux s'assombrirent, et son sourire se fit plus carnassier.

-... du moins pour le moment....

Elle secoua la tête et haussa les épaules, son visage écarquillé retrouvant sa bonhommie habituelle :

-Maiiis non, je voulais dire que si les Zézettes ont invitées les garçons, ça veut dire que Nanou viendra sûrement ! Et aussi mon p'tit Basané d'Amour, Omi-om, avec qui je vais bientôt me marier !

Ragaillardie par cette idée, l'irlandaise sauta littéralement sur un tabouret libre devant le bar, et héla la Zeta qui faisait office de serveuse :

-Un destop yop s'il vous plaît, ma brave !

-Ils en ont pas, souffla à côté d'elle la voix de Leenea.

Griselda croisa les bras, outrée.

-Comment ? Pas de destop yop ?

Euphémia secoua la tête, tout en essuyant avec un torchon un verre

-Nope. Mais on a beaucoup de choix, faut pas croire.

-Du Kir Mir ?

-Non.

-Du Pif avec du Cif ?

-Non plus.

-Du Pernod Porto pruneau ? Du Guignolet lait ? Du Bartissol Menthol ?

-Non non non.

-Mais c'est complètement nul ! s'offusqua la POP, en ouvrant ses yeux ronds déjà immenses.

-Tiens, t'es Irlandaise, toi, non ? Alors prend une guiness et tais-toi.

La barmaid Zeta posa devant la garçonne une gigantesque pinte mousseuse, et aussitôt, la jeune fille retrouva son sourire quasi-reptilien.



L'amour à l'Irlandaise,
C'est que je t'aime, je t'aime, je t'aime ! JE T'AIME ! cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière ::
Description ::
Bons Points : Bons Points ::
avatar
Le Doyen

Messages : 1594

Situation Amoureuse : Inconnue.

Sorts Connus : TOUS ! Vous voulez plus de sorts ?
Visitez ma boutique !

Inventaire :
PLEIN !
Vous voulez plus de potions ?
Vous voulez plus d'objets ?
Visitez ma boutique !
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Sam 6 Sep 2014 - 18:41

Une fête ! Quelle meilleure occasion pour admirer des corps dévêtus et désinhibés, pour siroter quantité d'alcool frelaté sans débourser une noise, et pour voir les couples se faire... et se défaire !

La moustache frétillante, le torse bombé, Magnus Magouille fit quelques pas dans le salon des Zetas. Il n'était pas officiellement invité, mais il était le Doyen. Ce qui voulait dire que cette fête lui appartenait. Cette fête, et tout ce qu'il y avait dedans.

Il arracha un verre des mains d'un Pi Omicron Pi, et le but d'une traite, en soupirant avec délices.

Contrairement à ses habitudes, il n'était pas accompagné, car il était célibataire depuis peu. Qu'importe ! Il allait très vite se refaire. Car il avait un plan ! Et quel plan !

Le Bon Docteur aperçut dans la foule la masse de cheveux verts de Myosotis Grandiflore. Cette dernière n'avait pas l'air au mieux de sa forme. Parfait : sa machination n'en aurait que plus de succès. Sans pouvoir se contrôler, il émit un rire sardonique.  Deux PAFs qui passaient par là le regardèrent, effrayés, avant de s'éloigner d'un pas précipité.

-Bois donc, bois donc, Myosotis... commença Magouille en plissant les yeux. Tu m'as peut-être quitté, mais tu me reviendras bientôt !

Il fit quelques pas vers elle, sans cesser de pester :

-Car je sais pourquoi tu es partie : c'est pour ce damné joli-cœur de Reynolds ! Mais il ne veut plus de toi ! Et bien soit, j'arrangerai votre affaire, dussé-je manipuler tous vos amis pour y parvenir, et tu te rendras vite compte de ce que tu as perdu au change ! Et quand ton monde s'écroulera comme un château de cartes, tu reviendras ramper à mes pieds telle la pouliche docile que je mérite d'avoir ! Et alors nous verrons, nous verrons qui de nous deux possédera l'autre !

Il leva son poing, et cria, rageur :

-Bigre, tout aurait été tellement plus simple si j'avais su maîtriser le sortilège de l'Impero !

Quelqu'un toussa, et Magouille se figea. Il avait complètement oublié qu'il était entouré de monde, absorbé qu'il était par sa rancune tenace. Pour l'heure, de nombreux étudiants avaient formé un cercle autour de lui, et le considéraient avec appréhension.

Sans se laisser atteindre, le doyen fronça les sourcils :

-Que regardez-vous ainsi ?! aboya-t-il.

Les fêtards, gênés, s'éloignèrent et se remirent à danser à quelques pas de là, non sans lui jeter des regards suspicieux.
Le moustachu, quant à lui, reprit ses activités machiavéliques. Il enleva son haut-de-forme pour que la Gamma ne le voit pas approcher davantage. Puis, pointant sa baguette sur la bouteille que tenait la jeune femme, il persifla entre ses dents :

-Vocatus Bibero !

Il sourit, malsain :

-Bois, Myosotis, ne te refuse rien ! Avec ce sortilège de ma propre conception, il y a désormais dans ton verre de quoi enivrer la ville entière de New Amsterdam !

Sans se rendre compte de quoique ce soit, la dryade but la bouteille cul sec, et ouvrit des yeux ronds. Elle pouffa de rire sans raison apparente, perdit l'équilibre, et dut se rattraper à l'accoudoir du canapé sur lequel elle était assise.

Magouille lissa le bout de sa moustache, ravi de son petit effet.
Il tourna les talons, et jouant des coudes, il poussa ans ménagement les étudiants qui se trouvaient sur son chemin. Il se faufila en direction du bar, évita de justesse un plateau de petits fours qui fusait dans les airs, pesta contre la musique trop moderne à son goût.


Un sorcier à la peau basanée se planta devant lui, et hurla :

-YOUHOU ! C'EST LA FÊTE !

Il piocha un bonbon sur un des plateaux volants, et aussitôt, se mit à rugir tel un lion, faisant vrombir les tympans du Bon Docteur, qui grimaça.
Les Zetas faisaient furieusement concurrence aux Gammas, en terme de réjouissances. On se saurait cru chez les sauvages, en plein Congo Belge !

Mais qu'importe : son objectif primait sur le reste. Et cela tombait bien, puisque Titus Reynolds était assis non loin, la main agrippée à sa bouteille de whisky comme un naufragé à sa bouée.

Les yeux vairons de Magouille pétillèrent, ravis. Décidément, ces deux bois-sans-soif lui facilitaient grandement la tâche ! Mais deux précautions valaient mieux qu'une. Aussi, le doyen visa le whisky du cowboy, et marmonna :

-Vocatus Bibero !

Il ne restait plus qu'à espérer que la première étape de son plan avait bien fonctionné, et que Malicia McGuire, Kimberlie McCormick et Naëll Nash avaient œuvré, ses dernières semaines, à faire germer dans l'esprit des deux Gammas la possibilité d'un rapprochement.

-Les jeux sont fait, rien ne va plus, ricana-t-il, avant de s'éloigner.

Myosotis serait bientôt sienne, à n'en point douter. Il n'avait jamais fait autant d'effort pour une paire de seins : il espérait qu'elle saurait le récompenser comme il se doit, en temps et en heure. Après tout, les femmes n'existaient-elle pas uniquement pour assouvir les moindres désirs des hommes tels que lui ?




Le paiement des frais d'inscription n'est pas obligatoire mais fortement recommandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 30
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1668

Situation Amoureuse : Je vais très bien alors LACHEZ-MOI LES NOYAUX !!!

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Sam 6 Sep 2014 - 20:16

Le menton posé sur le rebord du bar, Titus observait avec une tristesse insondable le fond de son 10ème verre de whisky pur feu. Sans même regarder Euphemia qui continuait tranquillement à servir tous les soiffards de la fête, il se mit à parler d'une voix avinée :

-Tout l'monde parle des vertus du Old Loch Ness... ou du Wizardscotch...  et rien d'autre...

Il but son verre cul sec et Euphemia le remplit d'un coup de baguette :

-Mmmh... fit la Zeta sans trop se soucier de l'état du sorcier.

-... A croire que ces putains de sorciers attifés en kilts sont les seuls à savoir faire du VRAI whisky !

-Huhumm...

-Mais c'qu'on oublie c'est que nous les serviteurs de l'Oncle Sam, on sait en faire de l'alcool sorcier, et du bon !!!

Il tapa sèchement du poing  sur le comptoir :

-Mad Jack Daniels c'était un sacré, crois-moi ! Y mettait pas du malt merdique et inoffensif dans ses futs, pas comme ces bouffeurs de haggis !

Il fronça intensément les sourcils et écarquilla les pupilles, comme fasciné par la couleur ambrée de son breuvage hautement alcoolisé.

-C'qu'il foutait dans ses mélanges, ma grande, tu veux savoir c'que c'était ? Hein ??

La sorcière étudiante haussa les épaules, le regard blasé :

-Si je te disais que je m'en fichais, ça ferait une différence ?

-Du maïs mordeur du Kentucky ! gueula Titus. Le genre de truc qui t'arrache un doigt dès que t'essaies de le cueillir !! Tu comprends ? Ça donne du CORPS !!

Sur ces paroles, il s'enfila son verre derrière la cravate, grimaça et l'abattit d'un geste maladroit :

-Rien à voir avec ce que cette vieille loque barbue de McTeagle met dans son Wizardscotch...

Son regard vitreux s'aventura sur la salle où la fête Zeta battait son plein : des plateaux ailés en argent mêlé de strass voletaient autour des étudiants distribuant des verres et des petits fours aux formes extravagantes, alors qu'une picturine plus vraie que nature des Bizarr'Sisters passait une chanson rock mélancolique. Les yeux du cowboy s'arrêtèrent sur la figure reconnaissable entre toutes du Doyen qui se tenait à quelques mètres de là, entortillant sa moustache à la vue d'un aussi grand nombre de décolletés.

-...comme quoi, faut jamais faire confiance à un sorcier à la pilosité faciale trop dense, grogna le ricain, la mine sombre. De vraies enflures, ces types, et... pourquoi qu'mon verre est vide !? SERS-MOI, BORDEL DE DIEU !!!!

Une fois encore Euphemia s'exécuta sans s'offusquer. Levant son verre de nouveau plein, Titus aperçut dans son reflet une image qui le stoppa dans son élan. Affalée dans un sofa, aux côtés de sa bizut, elle se tenait là, une étalage assez impressionnant de bouteilles aux couleurs criardes devant elle. Le yankee ne put s'empêcher de repenser à ce que lui avait dit la petite McGuire, dans les souterrains de la WoW. Cette fille avait de l'instinct, sous ses airs endimanchés, et elle était sacrément futée. Si elle lui avait dit vrai, si y avait une once de vérité dans tout ce qu'elle lui avait dégoisé cette nuit, alors tout pouvait changer.

Mais bon dieu, rien que de repenser à tout ça, il se mettait déjà à bouillonner ! Ça faisaient trois semaines maintenant, et il ne décolérait pas ! Sa petite mise au point lors du Bal de Noël n'avait servi à rien. Il avait juste déversé sa bile et rien de bon n'en était sorti, si ce n'est une avalanche de bouteilles d'alcool magique vidées en un temps record, et des poumons qui pouvaient ressembler à de la réglisse, à présent. Les bonnes résolutions qu'il avaient prises après le Nouvel An n'avaient pas servi à grand-chose non plus.

Y avait décidément rien à faire, il lui fallait une discussion sérieuse, une conversation d'adulte. Y avait que ça qui pouvait crever l'abcès. Il vida d'un trait son godet de whisky et sentit son regard se brouiller violemment, comme s'il avait bu une bouteille entière. Oh merde, songea-t-il en se redressant, le tournis lui donnant la nausée, j'ai encore trop éclusé la cambuse...

-G-garde les bouteilles au frais ma-ma jolie... balbutia-t-il à l'adresse de la barmaid Zeta. J'en ai pas pour longtemps.

-C'est comme tu veux... fit Euphemia sans montrer le moindre signe d'intérêt pour le cowboy.

Titus tituba tant bien que mal en direction des deux filles Gammas, manquant de renverser une demi-douzaine de convives qui croisaient sa route. Après avoir parcouru ce qui lui semblait être l'équivalent d'un marathon, il finit par se planter devant la jeune fille aux cheveux verts, la regardant d'un œil torve.

La poupée vaudou de Myo, Bibi, remarqua la présence du sorcier Gamma et tapota l'épaule de sa maitresse, occupée à se saouler allègrement. Celle-ci leva des yeux rougis par l'excès d'alcool et se figea à la vue du cowboy. Un long silence s'installa que Myo finit par briser :

-T'es v-venu pour quoi, Ti-Titus ?

Le ricain ne répondit rien.

-Tu veux qu'on parle, c-c'est ça ? Ou tu veux encore m-me démolir ?

-...

-Je l'aurais mérité, je l'sais...

Devant l'absence de réaction du sorcier, elle se leva, le regardant d'un air triste et anxieux :

-D'accord... Suis-moi, j'ai p-pas envie qu'on s'engueule devant Kim, elle est pas bien...

Elle s'éloigna vers une pièce inoccupée, le cowboy sur les talons, laissant Bibi en compagnie de Kim. Une fois isolés du reste des fêtards, la Gamma se tourna vers son ancien ami, la mine soucieuse :

-J't'en prie, vas-y, balance moi tout c'que t-t'as sur-

Le cowboy lui prit le visage entre ses mains et l'embrassa à pleine bouche.


Myo ouvrit aussitôt des yeux grands comme des soucoupes. Lorsque le Gamma relâcha son étreinte, elle l'observa, les yeux hébétés.

Puis sans crier gare elle jeta ses bras autour de son cou et l'embrassa à son tour. Déséquilibré et ivre comme un marin irlandais, Titus perdit l'équilibre et tout deux tombèrent et basculèrent lourdement derrière le sofa de la pièce.



C'est le dernier repas que j'ai pu m'offrir. Mâcher lentement, et surtout bien savourer...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL En ligne


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 171
avatar
Kimberlie J. McCormick

Messages : 1791

Double Compte : Neville Londubat
Situation Amoureuse : En couple avec Kakyo Hideyoshi. Etonnant hein !

Sorts Connus :
Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Incarcerem / Lashlabask,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Periculo Pugno,
Contusionus Encontusiono,
Protego,
Subcingulus,
Locomotor Barda,
Pointe au Nord,
Inflamarae,
Folloreille,
Rictussempra,
Tarentallegra,
Jambencoton,
Purée de Pois,
Assurdiato,
Recurevite

Inventaire : Essence de Dictame (x2)
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Grimoire de la Luxure,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 7 Sep 2014 - 15:10

Les yeux mi-clos, avec toujours Amalia Jones lui tripotant les cheveux, Kimberlie vit sa meilleure amie et son parrain partir ensemble, coin du comptoir à alcool. Elle ne savait pas trop si elle en était contente ou pas. Bien sûr ! Avec un peu de chance, tout s'arrangerait entre eux. Mais si ça s'arrangeait super bien !?

- Eh ben enfin ! Pour une fois que l'cowboy fait quelque chose de censé ! lâcha Bibi dont les coutures de la bouche s'étaient étirées.
- Humf... répondit-elle en secouant sa main vers Amalia comme pour faire fuir une mouche... une mouche tenace qui fredonnait en yaourt la musique ambiante.
- On sait que tu es fatiguée, mais donnes un peu plus d'entrain! C'est de ta meilleure amie dont il s'agit ! Si ça s'arrange pour elle tu devrais être contente !

Kimberlie ne répondit pas tout en jouant, affalée sur le comptoir, avec sa bouteille d'alcool.

- Bon. Maintenant que Myo est occupée à gérer sa vie... J'veux m'amuser moi ! Alors tu vas te bouger, loque Gamma ! lâcha la poupée vaudou en tirant sur l'épaisse joue caramel de la batteuse.
- J'suis toute seule !! se mit à crier la métisse de façon mélodramatique avant de vider sa bouche et s'affaler une nouvelle fois, la tête dans ses bras.
- Ben... qu'est-ce que j'y peux moi ?
- Laisses moi faire et après tous les hommes seront à tes pieds ! Enfin... je crois... lâcha la Zeta avec son air idiot habituel.
- Raaaah... va-t-en...

Une nouvelle fois, Kim essaya de faire fuir la grosse mouche... sans succès.

- Tu veux pas te barrer toi ?! Tu ne vois pas que tu gênes ?!

Amalia toisa la petite poupée qui parle, la bouche en O, le regard inexpressif, jusqu'à rire bêtement et s'attaquer aux cuticules de la Gamma. Si Bibi avait eu des sourcils, elle en aurait haussé un. Au lieu de ça, elle choisit une autre méthode :

- Oh ! J'viens de voir un Gamma avec de long cheveux au milieu de la piste! Je suis sûre qu'il ne serait par contre quelques tresses et couettes !
- Oh ouiii !

La Zeta lâcha enfin les cheveux de Kimberlie pour se mettre à gambader à la recherche du fameux Gamma adorateurs de couettes.
Malgré ça, Kimberlie n'était pas plus de bonne humeur. La fatigue ne lui allait pas au teint, mais pas non plus à son caractère. Habituellement, lorsqu'elle était triste, elle gardait tout pour elle préférant se mettre en colère pour des raisons obscures à son entourage. Là, elle ressemblait à une adolescente dans sa période émo-gothiquo-grunge pleurant pour des petits problèmes de filles ; très loin de la Kimberlie que tout le monde connaissait au somme.

- Je sens que je vais le regretter... mais tu veux en parler ? demanda Bibi, méfiante du résultat de cet élan amical.

Kim poussa un soupir, comme pour annoncer qu'elle préférait de loin ne pas se confier. Cela soulagea Bibi, enfin... jusqu'au moment où... :

- Tout part en couille dans ma viiiiiiiiiiiiie !
- Oulala... lâcha la poupée vaudou en passant son moignon pelucheux sur son visage, dépitée.
- Je suis amoureuse d'un mec qui ne peut pas me rendre heureuse, mais je n'ai que lui comme option parce qu'aucun garçon n'est attiré par moi. Je ne vois plus mes amis parce que je travaille trop pour mes cours et mon job ! Mon ami d'enfance ne me parle plus et mes deux meilleurs vont sûrement se mettre ensemble alors pourquoi ils auraient besoin de moi si ça arrive ?! Mais moi j'ai besoin d'eux parce que même si je fais la fière, je n'arrive pas à gérer mes problèmes toute seule ! En plus de ça, à cause de moi mon père a été viré du Ministère et depuis ma famille est complètement fauchée !

Après cet élan de sincérité, elle écrasa son visage contre le comptoir. Mais alors que Bibi pensait qu'elle pleurait, elle se rendit compte que l'amie de sa maîtresse était entrain de ronfler.
Soudain, elle releva une nouvelle fois la tête pour finir sa bouteille.

- Un destop-yop !
- On en a pas. affirma sans beaucoup de joie Euphemia qui s'attelait toujours à ses cocktails.  

Les yeux de Kim se bordèrent de larmes :

- Ma vie est nuuuuuulle ! annonça-t-elle en replongeant sa tête dans ses bras.
- Eh ben, eh ben... c'est pas la joie. Excuses moi, mais je vais aller... te chercher des mouchoirs ! hein !

Bibi préféra donc fuir ce carnage pour ne pas risquer de gâcher sa soirée à écouter Kimberlie pleurer sur son sort.

- Y'a pas des beaux garçons à draguer plutôt ? finit-elle par dire en slalomant entre les cocktails et les mains d'ivrognes.


*


- Une tequila-tagada pour moi, miss.

Kimberlie leva son regard rougi et tomba sur un POP qui croyait faire sensation mais qui se prit un vent monumental par la barmaid zeta.

- Mar...ty ?

Humple tourna son regard vers elle avec un grand sourire qui se transforma en grimace en voyant la tête que se payait la métisse. Elle était tellement loin de son double onirique absolument parfait... même à des milliers de kilomètres !

- Ah ! Kim ! Tu es là tiens !
- Non... je ne suis pas d'humeur à supporter des louages à deux balles... laisses moi tranquille... finit-elle à lui claquer en faisant signe à Euphemia qu'elle voulait un autre verre, de n'importe quoi qui soit alcoolisé.
- Ne te méprends Kim ! J'ai compris le message maintenant. J'ai trouvé l'amour de ma vie et j'ai découvert que ce n'était pas toi. Excuses moi de t'avoir ennuyé autant de fois. Sans rancunes ?

Il disait ça avec un tel naturel et de plus avec un sourire si sincère que Kimberlie avait envie d'aller à l'encontre de ses principes ; elle avait définitivement envie de pleurer.

- Bi... en .. sûr... peinait-elle à dire.
- Cool ! Bonne soirée alors !

Il lui adressa un dernier sourire avant de s'éloigner avec son verre.

Peu de personne pouvait se venter de voir Kimberlie verser une larme, mais quand ce fut le cas, personne n'en avait quelque chose à foutre. Elle se serait laisser aller si une petite voix ne lui disait pas que ce n'était pas digne d'elle. Elle n'était pas comme ça ! Elle n'avait ni besoin d'homme, ni de personne pour réussir et d'être forte. Elle n'était pas comme toutes ces filles en mal d'amour, en tous cas, elle devait s'interdire de l'être. Si en ce moment ce n'était pas franchement l'éclate, elle n'allait pas non plus devenir une de ces filles dépendantes et chiantes !
Malheureusement, lorsqu'elle se demanda comment elle allait faire ça, elle regarda autour d'elle à la recherche de ses amis qui la guidait.

Non ! C'est fini ! Je sais réfléchir toute seule ! Ce n'est pas une question d'intelligence, mais d'indépendance !

Elle avait toujours eu besoin d'un parrain pour vivre. Elle avait eu Potter, puis Titus. Mais c'était fini ! Mais d'abord, il fallait qu'elle se réveille.

Elle se rappela de ce rendez-vous chez le psychomage quand elle était petite qui leur affirma à elle et ses parents qu'elle était une enfant atteinte du TDAH, du Trouble de l'Attention avec Hyperactivité. L'une de précautions à prendre était de ne jamais utiliser le sortilège Revigor sur elle.
Elle se rappela de ce test qu'elle avait fait avec Kyle à Poudlard. Ils avaient tous deux appris le sortilège qui redonne la pêche pour voir ce que ça allait faire à la métisse. Elle s'était lancée elle-même le sort qui entraina la destruction d'un aile du Château, poussant à des travaux de plusieurs mois malgré la magie !

Était-ce une bonne idée alors ? Elle-même ne voulut s'affliger un tel sort après cette expérience, à l'époque. Alors pourquoi se revirement de situation ? Pourquoi ce changement d'idée ?

Ohh, c'est pas comme si c'était en forme... Je serais peut-être toquée mais si ce n'est que ça... Je pourrais m'amuser au moins et tenir toute la nuit à danser avec JF par exemple ! Ça serait cool ! Au pire des cas, je me fume joins sur joins et ça ramènera l'équilibre.

Elle grimaça tout en frottant ses yeux fatigués.

Fais pas ta lopette, McCormick ! Fais le !

Elle farfouilla dans sa poche et doucement y sortit sa baguette. Les coudes sur le comptoir, elle tenait sa baguette dans ses mains, la pointe tournée vers elle. Elle ferma les yeux et prononça distinctement d'une voix douce :

- Revigor.





L'aura du sort la couvrit de la tête aux pieds en faisant voler les mèches de ses cheveux lissés. Quand elle disparut, Kimberlie ne bougea pas pendant quelques secondes... Jusqu'à ce qu'elle ouvre d'un seul coup ses yeux dont les pupilles s'étaient dilatées. Ses iris changèrent de couleurs passant du violet au doré.
Ses cernes étaient toujours aussi creusées, mais son teint avait repris de l'éclat ! Ce fut ainsi qu'un sourire s'étira sur ses lèvres accompagnant un regard malicieux.
Kimberlie avait l'impression qu'elle était invincible. Adieu la Kim fatiguée ! Mais la petite voix qui disait que son air fatigué et triste n'était pas elle, hurlait dans sa tête que c'était de la folie !




« CRÈVE ! CRÈVE ENFOIRÉ DE ZOMBIE ! »
 


Mes RPs du Moment !



A peine arrivé..., avec George Weasley

Ce jour à marquer d'une croix, avec Kakyo Hideyoshi

Le dernier espoir d'une désespérée, avec Lucrécya Flint-Rincevent

Night of the Cheerleadead ☠ , avec Adhita Lonkar et Kakyo Hideyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 66
avatar
Om Rajesh Kapoor

Messages : 789

Situation Amoureuse : C'est... compliqué...

Sorts Connus : Portus,
Episkey,
Protego,
Anapneo,
Ferula,
Rictusempra,
Purée de Pois,
Inflammarae,
Subcingulus,
Sonorus / Sourdinam,
Stupefix / Enervatum,
Expelliarmus

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x4),
Potion Contraceptive,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Philtre de Requinquance,
Scrutoscope,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 7 Sep 2014 - 17:30

Alors que les festivités battaient leur plein, les jeunes étudiants en sorcellerie s’amusant autant qu’il le fallait pour relâcher un peu de la pression accumulée durant les examens universitaires. Au sein d’une telle assemblée de jeunes gens avides de commettre toute sorte d’abus, Om Rajesh Kapoor faisait presque figure d’exception. La religion du Pi Omicron Pi l’empêchait formellement de consommer la moindre particule d’alcool magique ou non. Ce qui n’empêcha pas le sorcier hindou de pénétrer en cet instant dans le saint des saints des Zeta Delta Nu, un sourire béat aux lèvres.


Une fois n’était pas coutume, j’ai été invité à une fête !! Cela en paraitrait presque suspicieux, ma foi… N’est-il pas curieux que les honorables membres de ma fraternité soient eux aussi conviés en ces lieux ?

Alors qu’il venait d’entrer, le futur médicomage s’arrêta soudain, son sourire évanoui, en proie au doute.

Bien souvent, lorsque cela est le cas, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un piège afin de nous attirer et nous humilier purement et simplement au moyen de quelques diaboliques farces ! Par Krishna, que les cieux soient cléments avec moi, j’ai suffisamment de problèmes comme cela !


Toutefois, aucun convive ne semblait faire attention au PoP à la peau dorée qui reprit sa déambulation à l’intérieur de la Maison des Zetas.

Finalement ces examens ont été bien moins infernaux que je ne l’aurais imaginé… Du moins si je devais émettre une comparaison avec le reste de mon année universitaire. Certes, la décoction de sang de dragon était difficilement réalisable dans le temps imparti, mais mon sortilège antiviral était pour le moins réussi !

Ne te vante donc point, Om Rajesh Kapoor, et songe donc un peu à t’amuser !  Quand j’y pense, ma foi il est temps de dévoiler mon arme secrète !


Arrivé non loin du long bar fuchsia de ses hôtesses, le jeune hindou sortit de la poche de son pantalon une minuscule fiole toute ronde à laquelle il donna un petit coup de sa baguette. Presque aussitôt, celle-ci se changea en une sorte de grosse bonbonne d’un mètre de diamètre qu’il cala à l’abri des regards derrière un guéridon. Om la contempla en souriant.


J’ai travaillé sur ce breuvage miracle durant des semaines afin d’occuper mon esprit, de l’éloigner des horreurs que ce dément de Jeuxdussort m’avait infligées, comme me l’avait préconisé ce cher Docteur Froud… La Boisson Kapoor ! Le premier breuvage festif au goût alcoolisé… sans être alcoolisé !!!
J’ai grand hâte de le partager avec tous mes compagnons de soirée ! Au labeur !!


Attendant qu’Euphemia Hastings ait le dos tourné, Om commença à chiper une à une les bouteilles d’alcool sorcier de la soirée, et les vida à l’aide d’un sortilège d’évaporation, avant de le remplir de son breuvage miracle.

Enfin, mes camarades universitaires vont pouvoir jouir du bonheur d’ingurgiter un liquide enivrant, sans subir ces affreux effets secondaires que sont les migraines et les vomissements ! Omy, tu accomplis une grande œuvre humanitaire en ce jour ! Tu peux être…

-Salit salut, mon tout beau ! fit soudain dans son dos une voix familière.

Le PoP poussa un petit cri aigu et se retourna prestement. Griselda O’Neill se tenait derrière lui.

-Tu fais quooooiiiiiiii ?

-Jeee… je…

L’irlandaise démente l’observait de ses yeux dérangeants avec insistance, et le jeune hindou était coincé.

-Griselda, mon amie ! s’exclama-t-il finalement avec un grand sourire nerveux. Tu vas pouvoir m’aider dans ma sainte tâche consistant à éliminer toute trace d’alcool magique de cette fête ! Qu’en dis-tu ?

-C’est une bonne idée…

-Merveilleux !! Je savais que je pouvais compter sur…

-… si tu veux MOURIR !!! cria soudain la PoP dérangée en levant bien haut sa baguette comme un poignard.

Om se recroquevilla instantanément, terrorisé.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2onevBw


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 147
avatar
Ava Gold

Messages : 2716

Double Compte : Patricia Shellstrop
Sorts Connus : Amplificatum / Repulso,
Calmos Pacificatum,
Recurvite,
Bombarda,
Inflammarae,
Incendio,
Flambio

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
Amulette anti-flammes
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 7 Sep 2014 - 20:49

La journée avait été très longue pour Ava. Autant, la pratique s’était super bien passée, mais la théorie, pas photo, il fallait oublier ! Quelle idée aussi de demander autant de détails sur les propriétés de chaque composant d’une simple potion d’invisibilité. Enfin… Si elle n’avait pas ses examens ce n’était pas la fin du monde non plus. Les études, elle détestait ça. Clairement. Enfin, les examens étaient terminés et c’est tout ce qui comptait. Surtout que son épreuve théorique n’avait pas fini avant 18h ! Quoi de pire pour pourrir une journée ?

Enfin, après tout ça, elle pouvait rentrer au quartier Zeta où malgré elle, elle aimait traîner, malgré le nombre de filles insupportables qui y régnait. Ca changeait de la solitude de son immense maison. Oui parce qu’un chat ce n’était pas la meilleure compagnie du monde. Du moins, tant qu’il n’existait pas de potion pour le faire parler.

Pourtant, sa surprise fut des plus grandes quand, à peine entrée dans l’immense bâtisse rose, Peggy l’attrapa par le bras. Ava ne comprit pas immédiatement ce qu’il se passait. Quelle était cette foule de monde ici ?! Il fallait dire qu’elle avait passé les derniers jours terrée chez elle à réviser tant bien que mal.


- Viens avec moi Gold ! Faut qu’on parle !
- Que… Mais aie !


Sans gêne aucune, Peggy Wigworthy jeta la Zeta châtain sur un fauteuil, à l’écart de la fête. Mais oui bien sûr ! LA FETE ZETA ! Elle avait totalement oublié ! Elle devait être commencée depuis une bon moment à voir l'agitation qui y régnait.


- Va falloir te montrer utile Gold ! On n’a pas de Destop Yop ! Tu m’entends ! Pas de Destop Yop ! C’est terrible !
- Et… Je viens faire quoi là dedans… ?
- IL FAUT QUE TU EN TROUVES ! TU AS L’AVENIR DE LA FETE ENTRE TES MAINS GOLD ! MONTRE TOI PLUS EFFICACE QUE MALICIA MCGUIRE ! s’époumona la jeune femme
- Mais… Techniquement… Sans Destop Yop, tout le monde part et… Plus de garçons ici non ?
- CE… CE N’EST PAS UNE RAISON ! IL NOUS FAIUT DU DESTOP YOP !
- Tu veux que je trouve ça où aussi ?! Tout est fermé à cette heure-ci !
- Je veux pas le savoir Gold ! Tu te débrouilles !


Et elle partit aussi vite qu’elle était venue. La pauvre Ava se retrouva toute penaude et toute seule. Connaissant Peggy, il valait mieux éviter de la contrarier et partir à la recherche du-dit brevage !


oOo


Lorsqu’elle revint une grosse heure après, Ava avait les bras chargés de bouteilles en tout genre. Enfin les bras chargés… Bel euphémisme ! Elle trainait derrière elle 4 sacs immenses que même la magie avait du mal à transporter. C’était du… Pseudo Destop Yop. C’était du Destop. Ca oui. C’était du Yop. Aussi. Mais… Il se pouvait que les bouteilles utilisées ne soient pas toutes très cleans mais bon… Qui s’en préoccupait ? Au moins le breuvage tant demandé était là !
Elle s’approcha tant bien que mal du bar où Euphemia servait tout le monde, sans joie aucune. Sans doute n’était-elle guère plus emballée que Peggy à l’idée d’avoir des hommes dans le bâtiment de la sororité Zeta mais bon… Il fallait montrer que les Zetas aussi savaient s’amuser !


- Tu veux quoi Gold ?
- On verra ça après… Je t’ai apporté du stock.
- Du stock de …. DE DESTOP YOP ?!


Sa voie avait résonné dans toute la pièce, malgré la musique plus que forte. Des dizaines de têtes se tournèrent vers elles, comme si le plus grand secret de la WOW venait d’être dévoilé. Un grondement sourd se fit entendre tandis qu’une masse humaine se dirigeait en courant vers le bar, faisant trembler le sol.


- HIIIIIIIIIIIIIIII !!


Des cris hystériques se firent entendre tandis qu’Ava était prise malgré elle dans le flot humain qui n’attendait que sa dose de Destop Yop.






Mes RPs du Moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ86cg

avatar
Marcus Flynn

Messages : 536

Situation Amoureuse : tout va bien ! Ma femme va revenir, que j'vous dis !

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Defodio,
Episkey,
Inflammarae,
Pointe au Nord,
Protego,
Repulso,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Hominum Revelio,
Cave Inimicum


Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Philtre de Requinquance (x2)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7)
Lait de Poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x5)
Tequila Magouilita (x2),
Onguent d'amnésie du Dr Oubbly,
Scrutoscope,
Glace à l'ennemi

MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 7 Sep 2014 - 22:42


Marcus pesta dans la barbe qu'il n'avait pas.

Ca faisait même pas quinze minutes que Lucrécya et lui étaient entrés dans le quartier général des Zeta Delta Nu, et la jeune femme avait déjà disparu. Et le Pi Alpha Fi savait pourquoi : elle était allé rejoindre cette satanée ex-Gryffondor de Bouftout !

Marcus attrapa d'un accio une canette de bière qui voletait par là, et l'ouvrit d'un geste sec. La mousse blonde eut à peine le temps de jaillir qu'elle fut tout aussi vite engloutie. Le PAF éructa violemment, jeta la boîte vide par dessus son épaule, et agrippa une nouvelle bière.

Il soupira. Honnêtement, il avait rien contre Malicia. Certes, à Poudlard, elle était dans une maison rivale des Serpentards, mais bon elle était futée, et elle les avait souvent sortis du pétrin, Lulu Malefoy et lui. Et surtout, elle avait toujours des cookies tout chauds chez elle.
Mai si y'avait une chose qui le gonflait chez la métisse à la voix suraiguë, c'était la complicité qu'elle partageait avec sa femme ; dès que ces deux là étaient fourrées ensemble, le monde extérieur n'existait plus. Souvent, Marcus avait l'impression d'être la troisième roue du carrosse. Comme si ce n'était pas lui que Luluchou avait épousé, mais la Zeta. Et cette idée le faisait frémir. Enfin... frémir, parfois. Frémir, la plupart du temps. Parce que d'autres fois, lorsqu'il était seul à la maison, et souvent tard le soir, il les imaginait toutes les deux dans des situations des plus... disons... maritales, et il en gloussait tout seul, de la bave au coin des lèvres.

Marcus fut secoué d'un ricanement lubrique, les yeux perdus dans le vide. Mais très vite, il se reprit, essuya la bave qui coulait au coin de sa bouche, et durcit son regard.
Parce qu'il était en colère. Ouais, carrément, en colère !

Lucrécya avait insisté pour qu'ils arrivent tôt à la fiesta ! Elle lui en parlait depuis des jours ! Elle s'était même achetée une tenue spéciale juste pour l'occasion ! Et à la seconde où ils avaient frôlé le sol de la maisonnette rose du bout de l'orteil... Lulu s'était carapatée ! Encore une fois ! Pour aller blablater avec Bouftout !

Eh ben ok ! Marcus aussi pouvait aller s'amuser de son côté, eh ouais ! Avec ses potes ! Entre mecs uniquement ! Et tant pis pour Luluchou !
Le Pi Alpha Fi but sa bière d'une traite, et en attrapa une autre dans la foulée. Puis, il plissa les yeux et considéra la fête bondée. Avec quel gaillard allait-il passer la soirée ? Y'avait bien MacMalden, qui tentait pathétiquement de draguer une Zeta horrifiée, mais Marcus le voyait déjà assez comme ça dans leur fraternité. Sans compter qu'il ne pouvait vraiment, mais vraiment pas se le blairer, ce crétin de Liverpool. Donc non.

Non loin de cet idiot qui servait de chef aux PAFs, le doyen se lissait la moustache avec satisfaction, un sourire malfaisant aux lèvres. Boire avec Magouille ? Marcus se frotta le menton, pensif. Mouais, pourquoi pas. Le docteur devait en avoir, des anecdotes croustillantes à raconter. Et en plus, c'était toujours utile de se faire bien voir par des sorciers haut placés. Mais d'un autre côté, Marcus n'avait pas encore assez bu pour pouvoir supporter la vue de cette ignoble moustache d'une laideur sans nom. Peut-être plus tard.

Alors qu'il était sur le point d'abandonner l'idée de trouver un gaillard pour l'accompagner, et qu'il partait s'installer tout seul au bar, l'ex-Serpentard aperçut Malefoy derrière quelques danseurs et danseuses éméchés qui se déhanchaient. Il se dirigea vers lui à grandes enjambées. Le blondinet, nonchalamment assis sur un fauteuil, leva la tête, et considéra le nouveau venu.

-Tiens, Flint, fit-il d'une voix traînante. Tout va pour le mieux pour toi ?

-Nan ! grogna le musculeux gaillard, en croisant les bras. J'ai perdu ma femme. ENCORE.

Il but cul sec sa canette, l'écrasa contre sa tête tout en rotant bruyamment, puis fit venir une bière à lui par accio.

Drago grimaça, puis hocha lentement la tête.

-Ah oui, c'est très vrai, j'ai croisé ta rombière plus tôt.

-Laisse-moi deviner, bougonna Marcus. Elle était avec Bouftout !

-Tout à fait, répondit l'Alpha.

-Ah, j'en ai assez de cette Gryffondor ! grogna le PAF en serrant ses dents. Elle a toujours besoin d'entraîner ma femme dans des plans tordus et foireux ! A chaque putain de soirée Luluchou disparaît, et à chaque putain de fois elle me sort une excuse lamentable quand je la retrouve ! Je me demande c'qu'elle va me sortir cette fois !

Drago trempa ses lèvres dans son verre de vin, et dit d'un ton badin :

-A ce que j'ai compris, elles comptent augmenter leur poitrine à l'aide de magie.

Marcus se figea quelques secondes. Puis, doucement, il cligna des yeux :

-Leur... poitrine ?

-Apparemment, oui.

-Tu veux dire que Luluchou... pourrait avoir... comme qui dirait....

Il murmura, troublé :

-...des seins ?!

Drago acquiesça, un petit sourire en coin aux lèvres.
Marcus essuya le peu de bave qui avait coulé sur son menton, et se racla la gorge :

-Ouais... euh... comme je disais... euh... fit-il d'un ton qui avait changé du tout au tout. Cette charmante Malicia a une bonne influence sur ma femme. Je suis content qu'elles soient amies. Content content content.

Il but une longue gorgée de sa canette, et s'assit à côté de son ami, les yeux ronds et étrangement fixes.

-Content content content. Ouaip ouaip ouaip. Et... euh... sinon ?

Le blondinet regarda le PAF en coin, amusé :

-Oui ?

-A ton avis... tu crois qu'elle va faire du combien, Luluchou ?

-Et Malicia ? susurra l'AAA, le regard brillant. Elle va être toute serrée dans ses t-shirts, à présent... C'est... dommage...

-Ouaip ouaip ouaip. Dommage. répondit Marcus d'une voix blanche.

Les deux fixèrent le vide devant eux, des sourires béats et débiles aux lèvres.

-Et tu crois qu'elles vont avoir besoin de notre aide ?

Malefoy leva un sourcil :

-Mais voyons, Malicia est une sorcière douée, je ne pense pas qu'elle ait besoin de...

Il croisa l'air insinuant de son ami, qui faisait danser ses sourcils à outrance ; et un sourire vint éclairer son visage.

-Oooh oui ! Flint, maintenant que tu me le dis, je crois bien qu'elles pourraient avoir besoin de nous !

-Ben ouais ! répliqua le PAF. Pour vérifier des... trucs, et des... machins, là !

-Tout à fait ! s'écria Drago avec entrain. Je veux voir des machins !

-Et moi aussi j'veux voir des trucs !!! rugit l'étudiant en Défense.

Il se leva d'un bond énergique, imité par son pote.

-Elles étaient où la dernière fois que tu les as vu ?! Réflechis bien Malefoy ! Réfléchis bien !!!

L'ex-héritier fit un geste de son menton :

-Vers là bas. Elles ont du s'isoler dans un des boudoirs vides de la sororité.

Les deux se ruèrent dans le coin désigné par le blondinet, en bousculant sans aucun ménagement les étudiants qu'ils croisaient. Ils se figèrent devant l'une des nombreuses portes qui menaient aux chambres des Zetas, et ricanèrent bêtement devant.

-Elles sont derrières l'une de ces portes, Flint, c'est certain !

-Tu crois qu'elles se font des câlins, des fois ? demanda subitement le PAF.

-Des... câlins ? s'étonna Malefoy.

-Ben ouais ! T'as jamais imaginé Mali... et Lulu... tu sais, en train de... enfin...

Devant l'air à la fois étonné et écœuré de son ami, Marcus préféra se taire, et finit sa phrase par une toux gênée.
L'Alpha fronça le nez de dégoût :

-Je sais qu'on m'a souvent traité de déviant, mais non, je ne suis pas assez tordu pour imaginer ce genre de choses.

-Ah. Moi non plus, fit Marcus d'une voix peu assuré, le regard fuyant. Je disais juste ça pour faire la conversation. Mais oublie ce que je viens de dire, on doit voir... des trucs...

-Et des machins... renchérit Drago, les yeux pétillants.

Il avança une main tremblante vers la poignée de la première porte, sous le regard brillant de son comparse. La porte s'ouvrit en grinçant, et les deux amis ouvrirent des yeux ronds.

-Oh, fit l'un.

-Ah, fit l'autre.

-Ben mon cochon...

-Comme tu le dis, Flint. Comme tu le dis.

Marcus hocha la tête et pouffa de rire, les mains sur les hanches.

-Hey, mais c'est pas Reynolds ça ?

-Et Grandiflore, oui.

Les deux voyeurs penchèrent la tête d'un même mouvement, comme hypnotisés, puis grimacèrent en parfaite synchronisation. Malefoy referma la porte en vitesse. Il considéra la dizaine de portes qui leur restait encore à vérifier... puis soupira.



On va poutrer du zombie !!!


Mes RPs du Moment !



Les aventuriers de la mémoire perdue, avec Malicia "Bouftout" McGuire et Doc Magouille

Bro of the dead, avec Drago Malefoy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie (Psychémage)
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 229
avatar
Griselda O'Neil

Messages : 934

Situation Amoureuse : Je suis célibataire, mais pas jalouse ! ♥

Sorts Connus : Aguamenti,
Desillusio,
Confringo,
Incarcerem,
Lashlabask,
Spero Patronum,
Calmos Pacificatum,
Rubeum Nasus,
Repulso,
Orchideus,
Subcingulus

Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Amortentia (x1)
Potion Contraceptive
Potion Miracle du bon Docteur Magouille (x3),
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille (x2)
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Jeu 11 Sep 2014 - 23:24

Griselda se dressa, menaçante, devant un Om qui s'était recroquevillé sous la peur. Le malheureux rechercha de l'aide du regard, mais autour de lui, la foule était trop occupée à danser, rire ou discuter pour prêter attention à eux. Il leva à nouveau les yeux vers la garçonne, sur le visage de laquelle des ombres dansaient, menaçante.

Elle leva sa baguette, et l'agita. D'une voix rauque, elle récita :

-Scintillam imbre !

Aussitôt, une pluie de cotillons pailletés et multicolores jaillit de la baguette magique de l'irlandaise, et s'abattit sur le jeune homme tétanisé.

-POUF ! T'es mouru ! s'esclaffa joyeusement l'Irlandaise.

Elle se gondola un moment de rire, sous le regard incrédule de l'indien, qui était même trop interloqué pour chasser les confettis qui brillaient sur ses cheveux et ses épaules.

Moqueuse, son interlocutrice finit par secouer la tête d'un air faussement navré.

-Bah quoi, fait pas cette tête ! Si on jouait pour de vrai, je t'aurais eu, c'est tout !

-J... joué ? réagit enfin le malheureux étudiant, en se redressant. Mais joué à quoi ?

-Tu sais bien ! lança Gri, un sourire énigmatique aux lèvres. Mais passons : de quoi tu voulais me parler, mon Tout Beau ?

L'étudiant en Médicomagie sembla hésitant. Finalement, il tordit la bouche, et fit un pas en arrière.

-Non, ce n'était guère d'une importance capitale, je m'en voudrais de te dérober ton précieux temps...

-Ah, pas de souci : si tu veux gagner du temps, je peux te légilimancer !

Om ouvrit des yeux horrifiés.

-Comment ?!

Mais, sans demander l'autorisation, la jeune fille sauta sur l'hindou au point de le faire basculer en arrière. Elle le fixa droit dans les pupilles, en souriant jusqu'aux oreilles.

* Gri utilise son pouvoir Légilimancie ! *

Mais très vite, son sourire carnassier s'évanouit, et ses yeux se plissèrent. Elle se redressa, la bouche arrondie sous le choc, comme suffoquée.

-ROH ! fit-elle.

-Ou... oui ? bégaya le pauvre Om, pas rassuré, et à raison.

-ROH !! répéta Griselda.

-...plaît-il ?

-ROH !!!

-C... c'est à dire ?

-Tu veux voler tout l'alcool de la fête pour le remplacer par ta potion zarbi sans alcool ? MAIS T'ES BETE OU QUOI ?!

L'indien cligna des yeux.

-N..non, bien que je respecte ton avis et ton honorable jugement, mon amie, je ne pense pas que...

Griselda pointa un doigt inquisiteur sur le nez du POP.

-On t'a jamais appris que ''sans alcool, la fête est moins folle'' ?!

-Je... je pense que tout au contraire, la fête serait...

Il n'eut pas le temps de sortir le fond de ses pensées : outrée comme jamais, Griselda se jeta sur lui, et se mit à le rouer de coups à l'aide de son chiffon sale.

Le malheureux se plaignit :

-Aïe ! Ouille ! Mais ! Griselda, mon amie, je ne... Aïe !

-Tais-toi, Omiom ! Tu as mérité une correction !

Om se protégea avec ses bras.

-Je te propose simplement un breuvage qui... Ouille ! Invite à la perfection le goût de l'alcool mais... AAAÏEUH !... sans les néfastes effets de ce poison !

La jeune femme se redressa, et considéra l'indien avec des yeux plus exorbités que ceux d'un crapaud-hypno. Sans cesser de fixer son camarade POP, elle leva son Lethi à hauteur de sa tête, et lui chuchota, d'une voix parfaitement intelligible pour Om.

-Non mais en fait il est VRAIMENT bête...

Elle hocha la tête, d'un air entendu, comme si elle entendait une réponse qu'elle était seule à pouvoir percevoir.

-Je sais, mais ça ne remet pas en cause mes projets avec lui, si ? Renchérit-elle, se tournant vers son torchon.

-Qu.. Quels projets ? demanda poliment Om, une pointe d'appréhension dans la voix. Dois-je m'inquiéter ma... surprenante amie ?

Gri l'ignora, et continua sa conversation avec son animal de compagnie imaginaire.

-Mais je sais, Lethi, faut vraiment être un idiot fini digne du plus débilos des Omegas pour penser que c'est juste pour le goût que les gens boivent de l'alcool ! Ou alors...

Les yeux exorbités de l'Irlandaise se braquèrent à nouveau sur le basané.

-...il n'est pas comme les gens. Peut-être que c'est l'un D'EUX, persifla-t-elle.

Kapoor se racla la gorge, un petit sourire gêné aux lèvres.

-L'un d'eux ? Mais qui donc ?

-LES REPTILIENS, PARDI ! S'énerva la jeune fille, en donnant un coup de poing à un plat qui voletait devant elle.

Le sourire déjà gêné de l'indien se figea davantage. Il suivit des yeux la chute des petits fours sur le sol, et geignit.

-Euh... Griselda, mon amie... commença-t-il, avec la tête de quelqu'un qui ne savait comment formuler une mauvaise nouvelle. Je peux te donner toute ma franche assurance que présentement je ne suis guère un reptilien, quoique une telle créature puisse être.

-Pour de vrai ?! YOUPI !

Soudain redevenue joyeuse, Griselda sauta au cou de l'indien, qui, pour la deuxième fois, chuta à terre.

-Je suis conteeeeente que tu sois redevenu humain ! s'enthousiasma la garçonne courte vêtue. Mais maintenant, mon p'tit Omiom, va vraiment falloir que je te file un coup de mains mains mains, sinon tu la refourgueras jamais ta potion !

Om se dégagea aussi délicatement qu'il le put de l'étreinte de la folle, puis la considéra avec étonnement.

-Es-tu sérieuse, ma surprenante amie ? M'aiderais-tu à promouvoir mon breuvage sans alcool conforme aux stricts diktats de ma religion ?

-Ouaip ! Je sens que t'as besoin d'aide sur ce coup là ! Alors Lethi et moi on est là ! On va l'améliorer, et je sais exactement comment faire !

L'hindou sourit, ravi :

-Ah oui ? Et comment donc ?

-EN Y RAJOUTANT DE L'ALCOOL, PARDI ! s'exclama l'Irlandaise, bienheureuse.

Le sourire de l'indien se mua en grimace horrifiée, tandis qu'il regardait sa camarade Pi Omicron éclater d'un rire machiavélique qui donnait froid dans le dos.




L'amour à l'Irlandaise,
C'est que je t'aime, je t'aime, je t'aime ! JE T'AIME ! cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 309
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3442

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Sam 13 Sep 2014 - 18:16

Lucrécya se mirait devant un grand miroir à pied, en prenant des poses lascives et faussement ingénues.


-Mouais, fit-elle, en faisant la moue.

-Mouais, ou pas, rétorqua le miroir en riant sous cape.

Lulu fronça les sourcils :

-Toi on t’as pas sonné ! siffla-t-elle en pointant l’objet du doigt.

Son bras frôla l’un des saladiers qu’elle avait collé sur sa poitrine. Aussitôt, le grand bol glissa, et se brisa à terre en mille morceaux de verre scintillant.
Un des  éclats roula jusqu’aux pieds de Malicia, qui, plume en main, raya un parchemin tellement long qu'il se déroulait sur le sol devant elle.

-Les saladiers, c’est niet ! lança-t-elle sans se décourager.

-Qu’est-ce qui nous reste ? grogna son amie.

Elle attrapa le cocktail qu'elle avait posé plus tôt sur la table, et en but une bonne lampée.

La Zeta se frotta le menton et leva les yeux, pensive :

-Eh bien… on a fait les ballons…

-C’est niet, siffla Lulu.

-Les melons…

-C’est niet.

-Les pamplemousses…

-C’est niet.

-Les balles en mousse…

-C’est niet.

-Des boules de billard…

-C’est niet !

-Des cognards…

-MEGA NIET !

Les deux filles se penchèrent d’un même mouvement, et évitèrent de justesse un gros cognard. Ce dernier fusa au-dessus de leurs têtes, et partit rebondir contre un mur, provoquant une gigantesque fissure.

Malicia soupira :

-C’était pas notre  meilleure idée, je te l’accorde.

Lucrécya dégaina sa batte Séraphine, et, en un bond, smasha avec assurance dans le boulet. Celui-ci fracassa la fenêtre, et disparut à l’horizon.  
Au loin, on entendit un cri, suivi de quelques jurons.  L’Alpha haussa les épaules, et se tourna vers son amie :

-Je suis déçue ! s’exclama-t-elle en croisant les bras. Je pensais que tu pouvais faire mieux que ça !

-Ben t’as qu’à proposer des trucs, toi !

-Mais non ! rétorqua Lulu. Depuis quand je dois réfléchir, moi ? C’est toi le cerveau du groupe !

Malicia fit de grands mouvements de bras :

-Mais on a épuisé tous les objets ronds, ou circulaires, ou vaguement sphériques, de cette université ! Et chuis quasiment sûre qu’il n’existe aucun sort pour gonfler ses nénés ! La seule personne qui aurait pu inventer un truc aussi futile c’est ma grand-mère, et…

Elle se figea :

-Elle… l’aurait quand même pas écrit dans un livre… et… fit-elle, hésitante. Oh, mais attends voir…

Elle se jeta brusquement sur son sac, et en sortit un vieux grimoire à la couverture  craquelée, rose et outrageusement pailletée.

Intriguée, Lucrécya se pencha sur l’ouvrage, et lut le titre :

-Accio Libido  : 1001 charmes coquins pour embraser votre quotidien, par Mamie Grandamour.

Elle jeta un coup d'oeil à la photo de l'auteur :


La batteuse leva un regard suspicieux sur la métisse, qui eut l’air penaude.

-Oui, mais c’est ma mamie qui m’a offert ça à Noël…

-Et du coup tu le gardes toujours sur toi ? insinua Lulu, en plissant les yeux.

Malicia devint rouge pivoine :

-Tu veux ton sort ou pas ?! beugla-t-elle, alors que sa voix partait dans les ultrasons.

Elle ouvrit d’un coup sec le livre, et plongea le nez dedans en grommelant.

-Ça doit être autour des pages 100 à 113, bougonna-t-elle.

Lulu, de plus en plus soupçonneuse, se pencha en avant :

-Et comment tu sais ça ?

-C’est toujours autour des pages 100 à 113 ! Tu le saurais si tu révisais  de temps en temps ! fit-elle, avec une mauvaise foi manifeste, en s’asseyant sur un fauteuil.

Lucrécya haussa les épaules :

-Si tu l’dis. Tu trouves quelque chose ?

Mali pinça les lèvres :

-Transformez votre crapaud en prince charmant… Jus de citrouille aromatisé pour nuit épicée… Ensorcelez votre nuisette… AH !

Elle abattit le bouquin sur ses genoux :

-Passez d’un 85A Allumette à un 95E Enorme !

Lulu sauta sur place, en frappant dans ses mains, bienheureuse. La métisse grimaça, et leva un doigt :

-Y’a écrit que c’est un sort expérimental qui ne fonctionne qu’une fois sur mille ! En plus, y’a des effets secondaires vraiment chelous…

-ON S’EN FOUT ! FILE MOI DES NÉNÉS !





Mes RPs du Moment !


Rock this Party !!!, avec Adhita Lonkar et tous ceux qui le veulent !

Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Et ma main dans ta tronche ?, avec Isaac O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 177
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3371

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Comme un ouragan qui passait sur moi... lol

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Sam 13 Sep 2014 - 18:20

C’était la teuhon. La méga-teuhon. La giga-mega-teuhon ! Malicia aurait voulu être six pieds sous terre. Maintenant, Lulu allait croire qu’elle était une grosse teupu ! Mais c’était vraiment Mamie Grandamour qui lui avait offert ce livre !!! Bon, ok, elle l’avait feuilleté une fois ou deux. Ou trois. Bon, d’accord, elle connaissait toutes les formules par cœur !!! C’était la méga-teuhon !!!

Rouge comme une pivoine, elle fit l’inventaire de ce qu’elle avait amené par accio, dans le boudoir Zeta dans lequel elles s’étaient réfugiées. A côté de la table, un chaudron bouillonnait doucement.

-Ah ! Il nous manque 25 grammes de poudre de salamandre, six éclats de gingembre concassé , et trois gouttes d’élixir de fruit flambé ! s’exclama-t-elle, le doigt en l’air.

Elle croisa le regard suspicieux de sa meilleure amie, et partit d’un petit rire nerveux :

-Enfin, je crois ! Il me semble ! Mais je ne suis pas sûre ! Je vais vérifier dans le bouquin pour être certaine ! Héhé !

Malicia se cacha derrière son ouvrage. Il fallait qu’elle soit plus assidue en Club de Théâtre : Lucrécya commençait à se douter de quelque chose !
Elle baissa le livre… et tomba nez à nez avec Lulu, qui, bras croisés et regard plissé, persifla entre ses dents serrées :

-Tu connais ce sort depuis le début !

-Mais non ! Qu’est-ce que tu vas…

Malicia baissa la tête, et craqua, comme toujours :

-OUI ! J’avoue tout ! Mais je voulais pas que tu me prennes pour une vieille fille frustrée, ou pire : une grosse teupu !

Lulu la considéra pendant quelques secondes :

-Je suis tombée enceinte à 16 ans. Si y’a une grosse teupu ici, c’est pas toi ! Je peux avoir mes seins, maintenant ?

-Tout de suite ! chantonna Malicia, bien trop contente de changer de sujet.

D’un coup de baguette, elle ajouta les éléments manquants, et une fumée rouge écarlate s’éleva du chaudron, en formant un gigantesque cœur en volutes. La métisse sourit :

-Ah, ça m’a l’air bon ! Ca va te faire un joli 90C !

La batteuse grimaça :

-90C ? Mais c’est tout pourrite !

-Mais non ! Tout le monde fait du 90C ! Moi je fais du 90C !

-Justement ! Tu t’es vu ?!

Malicia pencha la tête vers ses seins :

-Beuh ?

Lucrécya posa fièrement ses poings sur ses hanches :

-Je veux faire du 90Z !

-Du Z ? Mais ça n’existe pas ! s’etonna Mali.

-ALORS J’VAIS L’INVENTER !

Lucrécya se rua sur les ingrédients posés sur la table. Avec un grand rire fou, elle agrippa des fioles, les décapsula avec ses dents, et se mit à verser n’importe quoi dans le chaudron, dans n’importe quel ordre, et à profusion. Et ce, sous les cris de Mali :

-Arrête ! On fait pas des potions comme ça !

-M’en fous !

-Mais tu pourrais devenir une mutante de l’espace avec trois yeux et six paires de seins, ou un blob tout baveux, ou pire ! UN COMPTABLE !

-M’en fous, j’prend le risque !

Elle prit une bonne louchée de la mixture verdâtre, grumeleuse et malodorante qu’était devenue la décoction, et l’avala tout rond :

-Mmh. On dirait du poulet, fit-elle.

Malicia ne répondit pas : elle était trop occupée à fixer la tête de mort sinistrement hilare que formait la fumée du chaudron. Une fumée incontrôlable qui s’était mise à emplir la pièce et fuitait par toutes les issues.


-Lulu ? fit-elle, d’une voix très très inquiète.

Lucrécya soupira, en fixant son torse :

-Rhaaa ! C’est encore plus plat qu’avant, grommela-t-elle, en levant les yeux au plafond.

Elle se plaça devant le miroir, et scruta sa poitrine. Elle grimaça de dégoût :

-Beuah, et maintenant y’a des poils ?!

Elle releva la tête :

-Hey ! Mais j’ai du poil au menton !

Elle fronça les sourcils et considéra son reflet pendant de longues secondes.

-Hey ! Mais ça m’a transformé en mec !

Elle se retourna vivement :

-Hey, Mali, t’as vu ça ?!

Mais en lieu et place de sa meilleure amie, se tenait un jeune métis aux cheveux dorés, qui la fixait, bouche bée et yeux ronds.

-Ohmondieuohmondieuohmondieu… lâcha l’inconnu, d’une voix grave.

Lulu sursauta :

-Mali, c’est toi ? rétorqua la batteuse, avec une voix gutturale digne d’un chanteur de métal.

-Ohmondieuohmondieuohmondieuohmondieu….

-Boulette… chanta Lulu, en pouffant de rire. Tu crois que ça a touché d’autres personnes ?

Comme pour répondre à sa question, d’innombrables voix paniquées se mirent à hurler.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 177
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3371

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Comme un ouragan qui passait sur moi... lol

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Sam 13 Sep 2014 - 18:23

Oups les z’amis, on dirait bien qu’on a fait… UNE GROSSE BOULETTE !!! :D
Tous les mecs sont devenus des filles et toutes les filles sont devenues des mecs ! Vous pouvez changer vos avatars, vos tekteks et vos gifs, ça sera beaucoup plus fun !   V
On passe en mode EVENT ! Vous savez d’habitude, y’a un narrateur qui vous donne des indices pour résoudre un mystère ? Ben pas dans cet event ! Vous pouvez faire tout ce que vous voulez (vous éclater, essayer de réparer la boulette, enquêter, ou pas !) Bref : have FUN ! Et bon courage !!!
XOXO,
Mali.


Mali a super mal expliqué alors je répète : y’a pas de narrateur alors c’est nous qu’on donne le la, Razz Magouille est parti en weekend alors c’est nous qu’on est les maîtresses de la WOW ! héhé YOUHOU ! VOUS ALLEZ EN BAVER GRAVE !
Signé,
Lulu





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 216
avatar
Myosotis Grandiflore

Messages : 2134

Situation Amoureuse : Célibataire. Ex-chérie de Magnus Magouille, mais ne s'en rappelle pas.

Sorts Connus : Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Contusionus Encontusiono,
Diffindo,
Episkey,
Failamalle,
Furonculus,
Impervius,
Incarcerem / Lashlabask,
Incendio,
Inflamarae,
Jambencoton,
Nauseis,
Orchideus,
Oubliettes,
Pointe au Nord,
Portus
Protego,
Repello Moldum,
Spero Patronum,
Repulso,
Rictusempra,
Lumps / Nox
Duro,
Amplificatum,
Revigor

Inventaire : Véritasérum,
Amortentia,
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive (x3)
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouilita (x2),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Scrutoscope
Poupée Vaudou
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 14 Sep 2014 - 0:18



Myosotis avait très chaud. Elle était troublée. Elle n'arrivait pas à mettre ses idées en ordre. Et son cœur battait la chamade, comme jamais auparavant. Il n'y avait qu'une seule explication à tout ça : elle était bourrée comme un coing ! Complètement, absolument, indubitablement, archi-beurrée. Ce qui était bizarre, parce qu'à son souvenir, elle n'en était qu'au commencement de sa nuit de beuverie ; n'importe quel Gamma aurait pu tenir sans dommage les quelques pauvres bouteilles qu'elle avait descendues. Elle devait être sans doute fatiguée. Ou alors, il y avait une autre raison, mais son cerveau ralenti par son état d'ébriété avancé n'arrivait pas la trouver.


Mais qu'importe ! Qu'importe son degré d'alcool, qu'importe la vague nausée que ça lui procurait, qu'importe la fugace et dérangeante impression que quelqu'un avait furtivement regardé sa semi-nudité depuis la porte : elle était heureuse ! Heureuse !


Et comment aurait-il pu en être autrement ?! Cela faisait un long moment que Titus et elle étaient enlacés, leurs lèvres soudées. Ils n'avaient pas échangés le moindre mot, mais était-ce vraiment nécessaire ? Ils avaient éparpillés la première couche de leurs vêtements autour d'eux, et, s'apprêtait à passer aux choses sérieuses. Enfin, probablement. D'un instant à l'autre. Parce que pour le moment, le cowboy peinait depuis de longues à enlever le soutien-gorge rose à pois noirs de la semi-dryade.


En gloussant comme la gourde bourrée et désinhibée qu'elle était, Myo repoussa gentiment Titus, et entreprit d'enlever elle-même le sous-vêtement. Aussitôt, l'américain l'attira vivement à lui, et les deux s'enlacèrent à nouveau. La fille-chlorophylle soupira d'aise. C'était comme un merveilleux rêve en train de devenir réalité. Elle passa sa main dans les longs cheveux du Gamma, et... et.... heu... mais... depuis quand Titus avait les cheveux longs ?!


La semi-dryade écarquilla les yeux. Elle sursauta : malgré la pénombre, elle put percevoir que la personne qui lui tendait les lèvres n'était PAS le cowboy dont elle était amoureuse, mais... une jeune femme. C'était INCONTESTABLEMENT une jeune femme. Ses longs cheveux châtains, les longs cils qui bordaient ses yeux injectés de sang, sa... sa poitrine rebondie ?!


Myosotis déglutit, les yeux arrondis de surprise et d'horreur.


- Oh bordel ! glapit-elle, d'une voix rendue rocailleuse par l'ivresse.


Elle se redressa et recula vivement, et la suée froide qu'elle sentit dans son dos fit baisser son taux d'alcoolémie en une demi-seconde.


- Qu'est-ce... que... que tu fous... ? baragouina l'inconnue ivre, en plissant ses yeux avinés.


Éprouvée comme jamais, Myosotis fit à nouveau un pas en arrière, tituba, et se retrouva cul contre terre. Mais elle était si perturbée qu'elle ne ressentit même pas le choc.


Oh bordel. OH BORDEL. Est-ce qu'elle était aussi bourrée que ça ? Est-ce qu'elle avait vraiment bu au point de ne pas se rendre compte qu'elle n'était pas dans les bras du yankee qu'elle convoitait, mais dans ceux d'une sinistre inconnue aussi pintée qu'elle ?! Sérieusement ?!


C'était... c'était impossible ! Elle aurait mis sa baguette au feu qu'il s'agissait bien de Titus !... mais... mais d'un autre côté, ce n'était pas la première fois que le mélange d'alcool et d'herbes magiques lui donnait des hallucinations zarbi. C'était juste que celle-là, elle avait été sévère ! Elle avait failli faire une putain de grosse connerie ! Oh bordel oh bordel oh bordel...


Elle mit son visage entre ses mains et geignit. C'était fini. Elle n'allait plus jamais boire. Plus jamais jamais jamais jamais jamais. Elle avait cru que le plus beau jour de sa vie était venu, et voilà que son bonheur se muait en sinistre farce arômatisée aux vapeurs d'alcool.


Une fois cette décision radicale prise, Myo se releva en chancelant. Même si le choc l'avait fait bien dessaoulé, elle avait besoin de quelque chose de plus radical pour reprendre ses esprits, et pour faire disparaître cette persistante envie de vomir. Se jetant aussi vite qu'elle le pouvait sur son sac, qu'elle avait bazardé au passage avec la majorité de ses fringues, elle l'ouvrit et farfouilla dedans. Ce qu'elle recherchait, c'était des philtres de requinquance qu'elle s'était préparé d'avance et qu'elle gardait toujours sur elle au cas où ; lorsqu'on était Gamma, il valait mieux être prévoyant.


Sauf qu'avant de trouver la moindre fiole, elle tomba sur son miroir à double sens. Elle y croisa son propre regard... et poussa un hurlement sauvage.






Mes RPs du Moment !


Dream a little dream of me, avec Augustus Kane

Rock This Party !, avec plein de monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ovdMPc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 100
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1717

Situation Amoureuse : En couple.

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Dim 14 Sep 2014 - 22:59

Adossés à côté d'une porte close, deux sorciers tentaient de paraître le plus respectable possible. La  mission qu’ils s’étaient fixée exigeait une discrétion absolue. Or deux hommes rôdant autour de boudoirs zêtas, cela n'avait rien de discret. Encore moins lorsque les intrus en question avaient le regard torve, un sourire goguenard aux lèvres et une trace de main violacée sur chaque joue. Certes, ils avaient essuyé quelques gifles. Mais c’était une juste rétribution pour le spectacle auquel ils comptaient assister. De plus, ils approchaient du but, du moins l’espéraient-ils fortement.

Leur quête s’était révélée plus ardue que prévue. La sororité était vaste et ce n’était pas les portes qui manquaient. Et chacune recelait son lot de surprises ! Outre les zetas qu'ils avaient dérangées dans les préparatifs de leurs tenues, ils avaient pour l'heure croisé pas moins de 8 couples fort affairés, 3 elfes kleptomanes amateurs de maquillage, 1 poulhöpô du Bengale atteint de rage, et une famille de réfugiés bosniaques en pleine dispute. Mais aucune paire de seins qui vaille le coup d'œil.

Aussi Flint et lui avaient pris des mesures.

-Alors ?

-...

-Alors ?!

-Vas-tu donc te taire ?! Je n'entends rien !

Drago se concentra un instant. En fin de compte, il enroula l'oreille à rallonge qu'il avait glissée dans la pièce adjacente et soupira :
-Non, elles ne sont pas ici non plus.

Dans un geste rageur, Marcus jeta la canette qu'il venait de boire et shoota dedans :

-Fais chier !

-Je ne te le fais pas dire, Flint, je ne te le fais pas dire... répondit le blondinet pensif.

-Si on arrive trop tard, on va tout rater ! s'écria son ami avec véhémence. Leurs trucs et leurs machins seront cachés sous leurs T-shirts ! POUR TOUJOURS !

-Je n'irai pas jusque là. fit remarquer Drago en croisant les bras. Tu auras, je n'en doute pas  l'occasion de revoir la poitrine de ta femme. Pour ma part, malheureusement, il s'agit de ma seule et unique chance de voir Malicia dans son plus simple appareil.

Cela ne sembla pas rassurer son ami.

-Elles sont sûrement en train de faire pousser leurs seins en ce moment même, mon gaillard ! beugla-t-il derechef. Peut-être même qu'elles sont en train de... tu vois...

Drago jeta un regard circonspect au PAF qui s’était remis à saliver, les yeux plein d’étoiles. Son fantasme des amours saphiques virait à l'obsession, c'était évident. L’idée générale n’avait bien sûr rien de déplaisant, mais le simple fait que Rincevent fasse partie de l’équation achevait de la rendre répugnante.  Pour sa part, en termes de déviances, il était un homme simple. Rien ne lui plaisait tant que de se consacrer à une seule partenaire. Si tant est qu’elle partage sa passion pour le sortilège incarcerem, les fessées et les poulies.

-Flint, tu es tout bonnement navrant. Commenta-t-il d’une voix blasée.

Il glissa son oreille à rallonge derrière une nouvelle porte et se concentra un court moment.

-Alors ? demanda aussitôt le PAF.

Drago soupira :

-Alors ce n’est toujours pas la bonne porte. Il s’agit du bureau de Perry Wigworthy.

-Elle a parlé de Lulu ? Ou de Boufftout ?

-Non. Mais elle est furieuse. La présence masculine semble l’insupporter au plus haut point. Selon elle, nous serions des animaux dévoyés obsédés par les bières, le sexe et les…

-ON S’EN BRANLE ! le coupa son ami en ouvrant une énième canette de bière. ON A DES POITRINES A RELUQUER !

Le blondinet haussa les épaules, saisit également une boisson et reprit sa marche, un mince sourire au coin des lèvres :

-Je n’aurai pas pu dire mieux...

-File-moi ton truc à rallonge, je prends le relai ! lança Marcus, fermement décidé à en finir.

Il s’approcha d’une porte et se mit à bougonner :

-J’entends que dalle…

-Flint ?

-Ah, non, j’entends de la flotte.

-Flint ?

-Ferme-là, merde, Malefoy ! J’crois qu’on tient le bon bout ! Si j’entends de la flotte, c’est peut-être que Lulu et Bouftout ont décidé de prendre un bain ensemble !

Un vaste sourire hagard et tout en dents tordues fendit son visage :

-Un bain bien mousseux… ricana-t-il.

-Flint.

-Mais quoi, bordel ?!

Marcus se tourna vers Drago et remarqua que ce dernier lui désignait d’un mouvement de tête une inscription sur la porte.

-WC pour hommes ? s’étonna-t-il.

L’espace d’un instant, le PAF sembla déçu de s’être trompé. Mais il avait la reprise rapide aussi haussa-t-il les épaules :

-Bah tant qu’on est là…

Ils entrèrent dans les installations. Une légère fumée noirâtre flottait au plafond. Aussitôt le PAF toussota :

-C’est quoi ce délire ? Y’a encore des tocards qui fument dans les toilettes ?!

Drago qui avait saisi une cigarette dans la poche de son pantalon la reposa furtivement :

-Tu as raison, Flint : quel manque de savoir-vivre…

Ils se postèrent côte à côte devant deux urinoirs flambants neufs et dézipèrent leurs braguettes.

-Pourquoi cette soudaine obsession des amours saphiques ? demanda Drago, en regardant le mur en fac de lui.

-J’sais pas... répondit son ami PAF, dans la même posture. Peut-être à cause du dernier Wizzip Girl.

-Celui où Claire et Seraphina… ?

-Ouais… ricana Marcus.

-Je crois que tu as trop abusé de cette série. Critiqua Drago.

-Et pas toi peut-être ?

Le blondinet eut un sourire mystérieux :

-Probablement aussi. Admit-il.

-Mon gaillard, y’a pas de honte à avoir ! s’exclama Marcus, toujours à sa petite affaire.  C’est pas parce que c’est une série pour gonzesses qu’on a pas le droit de regarder ! Et puis, qu’est-ce qu’on risque ?

Brusquement, les deux interrompirent le dialogue et penchèrent la tête avec panique : une partie essentielle de leur anatomie venait de se mettre à décroître à une vitesse affolante. Les yeux horrifiés, ils poussèrent un cri d’effroi. Un cri grave qui devint de plus en plus aigu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 171
avatar
Kimberlie J. McCormick

Messages : 1791

Double Compte : Neville Londubat
Situation Amoureuse : En couple avec Kakyo Hideyoshi. Etonnant hein !

Sorts Connus :
Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Incarcerem / Lashlabask,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Periculo Pugno,
Contusionus Encontusiono,
Protego,
Subcingulus,
Locomotor Barda,
Pointe au Nord,
Inflamarae,
Folloreille,
Rictussempra,
Tarentallegra,
Jambencoton,
Purée de Pois,
Assurdiato,
Recurevite

Inventaire : Essence de Dictame (x2)
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Grimoire de la Luxure,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Lun 15 Sep 2014 - 21:23

Cela faisait une demi-heure que Kimberlie s'était enfermée dans les toilettes des Zeta-Girls. Les gens avaient beaux tambouriner à la porte tout en pestiférant des insultes à tous vas envers la métisse. Mais en vérité, elle en avait strictement rien à foutre. Cela faisait une demi-heure qu'elle essayait de calmer ses nombreux tic nerveux qui envahissaient de plus en plus son corps sou l'effet du sort Revigor. Elle avait commencer son isolement en se disant qu'elle avait fait une sacré connerie, mais à présent, elle riait sans savoir s'arrêter tout en fumant un pétard magique assise sur le couvercle des toilettes. Son esprit d'hyperactive s'embrumait du sort énergisant. Comme autrefois à Poudlard, elle se sentait inhibé de tous ces complexes, de ses inquiétude et même de sens moral ( ce qu'elle n'avait déjà pas beaucoup avant ).

Alors que ses tics avaient enfin disparu pour laisser place à un surplus d'énergie comme elle n'en avait jamais eu, elle était sur le point de quitter les lieux pour s'amuser... comme il se devait à cette petite sauterie. Elle fut à moitié alartée par la fumée noire qui envahissait les lieux. Cela ne l'empêcha pas de rire. Ouais, ça ne l'inquiétait plus ce genre de trucs, du moins... ça ne l'inquiétera pas tant que le sort ferait effet. Pour l'instant, elle se contenta de coincer sa clope entre ses dents et d'aller foutre sa main dans la fumée. Aussi sec, sa main prit du volume, son bras prit en musculature, ses épaules s'élargirent... Lorsqu'elle se regarda dans le miroir, elle y vit un homme, un jeune homme métis aux longs cheveux emmêlés de dreadlocks châtaignes, au long bouc et à la moustache mal coupée. Il n'était pas spécialement grand, mais il était svelte et musclé. Il était le rasta le plus sportif de tout l'univers. Il était sûrement l'homme parfait pour Kimberlie, mais au lieu d'être touchée, elle se retourna vers l'emplacement de l'homme qui s'était incrusté dans les toilettes d'une façon inconnue :

- Si tu voulais me faire peur c'est raté, je...

Mais il n'y avait personne. Seuls des hurlements se faisaient entendre dans toutes la maison Zeta.
Tout ce qu'elle vit, c'était de longues dreadlocks voler autour d'elle en se retournant. Lorsqu'elle baissa les yeux, elle comprit tout de suite. Elle aurait dû être horrifiée de voir que sa poitrine proéminente avait totalement disparue. Elle tira son haut et vit qu'elle avait été remplacée par deux pectoraux caramels. Elle releva son regard vers le miroir, s'y approchant en palpant son visage.

Elle sentit la barbichette sous son touché tout comme un menton carré. Elle... Elle... Il ne s'était jamais aussi bien senti de toute sa vie ! Un large sourire s'étirait sur ses lèvres. Peut-être que son esprit malade jouait sur cette étrange allégresse, mais au fond elle savait que même sans, elle aurait fini par avoir cette réaction.
Tout ce qui l'avait toujours complexé dans la vie venait de disparaître sous ses yeux en plus de ces soucis grâce au sortilège. Elle... Il avait envie de hurler, d'exprimer son excitation face à cette situation incongrue ! Kim le garçon ( tiens ! c'est un prénom mixte Kim ! ) se mit à rire aux éclats.


*

Lorsqu'il quitta enfin les toilettes des filles, il les laissa dans un triste état. l'eau coulait partout, le carrelage avait sauté et les portes de toilettes étaient défoncées.

Autrefois... Kimberlie avait détruit une aile entière de Poudlard...

Qu'allait-elle faire maintenant qu'elle ne s'était jamais sentie aussi à l'aise de toute son existence ?!




« CRÈVE ! CRÈVE ENFOIRÉ DE ZOMBIE ! »
 


Mes RPs du Moment !



A peine arrivé..., avec George Weasley

Ce jour à marquer d'une croix, avec Kakyo Hideyoshi

Le dernier espoir d'une désespérée, avec Lucrécya Flint-Rincevent

Night of the Cheerleadead ☠ , avec Adhita Lonkar et Kakyo Hideyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 30
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1668

Situation Amoureuse : Je vais très bien alors LACHEZ-MOI LES NOYAUX !!!

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Mar 16 Sep 2014 - 23:24

Titus ferma les yeux très fort, plaquant ses mains sur les oreilles : dans le brouillard qui enveloppait son champ de vision, Myo s’était mise à hurler. Il ne pigeait rien. Y a pas trente secondes, il était enlacé avec elle, tentant maladroitement de la débarrasser de certains articles de lingerie, son excès de boisson ne l’y aidant pas beaucoup. Jusqu’à ce que quelque chose la bloque complètement et la fasse battre en retraite.

Le cowboy ne se sentait pas très à l’aise sur ce coup. Il s’y prenait si mal que ça ? Bon dieu, il n’avait pas fait ce genre de truc depuis plus d’un an, il était indéniablement rouillé. Et toujours aussi pinté, il fallait avouer.

Le hurlement était devenu plus rauque et lui donnait l’impression que ses yeux allaient gicler hors de leurs orbites. Il vociféra :

-‘Tain, mais qu’est-ce que t’as à gueuler comme ça ?!

Il stoppa un instant : sa voix lui semblait plus… douce ? Ouais, c’était le mot : douce. Et d’ailleurs en portant se mains à ses oreilles, n’avait-il pas senti une masse de cheveux sous ses doigts ? Depuis quand sa chevelure était-elle aussi développée ? Il finit par distinguer une forme dans la pénombre, comprenant que Myo s’était mise à l’écart pour fouiller dans son sac.

Mais ça collait pas vraiment.

La silhouette en question était un poil plus forte et grande que la Gamma. Et elle portait les cheveux courts. Titus fronça les sourcils, tentant de percevoir quelque chose dans l’obscurité :

-Myo ?

L’ombre se figea :

-Ti-Titus ? fit-elle de cette même voix rauque.

Non, c’était pas possible. Il voulut en avoir le cœur net. Le yankee roula sur le côté et saisit sa baguette dans ses frusques :

-Lumos !

Il vit alors un jeune homme qui lui était inconnu, à la peau blanche comme un cul et aux cheveux du même vert émeraude que ceux de Myo. Il semblait terrifié et tenait d’une main tremblante son miroir à double sens. Par réflexe, Titus le saisit de sa main libre et le plaqua violemment contre un mur, le braquant de sa baguette :

-T’ES QUI, TOI ?!

-ARRÊTE TITUS ! le supplia le type, apeuré. C-C’EST MOI !!

Le cowboy le dévisagea des pieds à la tête : maintenant qu’il y pensait, ces fringues lui faisaient penser à quelqu’un. Il aperçut alors quelque chose qui pendouillait du coude de l’inconnu : un soutien-gorge à pois.

Le Gamma laissa tomber sa baguette :

-Non… Pas possible… J’fais un rêve éveillé, là… C’est une blague…

-Titus…

Le sorcier tendit son miroir devant le ricain qui s’y aperçut. Son cœur manqua un battement.

-Oh putain DE BORDEL !!!!

Devant lui, sous sa chemise déboutonnée il les apercevait : une paire de nibards ! Et au-dessus de ces nichons, une tête de gonzesse aux longs cheveux bruns et aux sourcils froncés qui lui renvoyait un regard incrédule et furax ! Il était plus petit et ses doigts étaient fins comme ceux d’un bon dieu de pianiste !!!

Là, pieds nus, en caleçon à rayures et chemise délavée, il contemplait son reflet qui lui renvoyait l’image d’une greluche furibarde. Comment un tel truc avait pu se produire ? Il leva les yeux sur l’inconnu et comprit aussitôt.

Ces connasses de Zeta les avait tous piégés avec une de leurs farces débiles ! Cette putain de fête n’était qu’un prétexte !

-J’ai l’impression de faire un cauchemar… parvint à articuler Myo. C’est juste pas possible…

Mais Titus n’ajouta pas un mot : il ramassa sa baguette et sortit en trombe.

-Hey !! Attend-moi ! Tu vas où ?

Mais le cowboy ne répondit pas : ses cheveux longs étaient littéralement dressés sur sa tête comme doués de vie tant il était en rogne. Il débarqua au milieu du salon des Zeta, une Myo effarée sur ses talons, et se figea devant le spectacle affligeant qui se jouer devant lui : c’était une vraie cohue. Les sorciers et sorcières présents courraient dans tous les sens en hurlant ou pleurant, s’arrachant les cheveux devant leurs reflets, ou bien se tenaient prostrés sur leurs chaises, marmonnant tous seuls comme pris de folie.

Quelques-uns cependant avaient l’air assez satisfaits de leurs sorts. Notamment un grand métisse aux dreads immenses qui fumait un pétard de la taille d’un séquoia. Lui trouvant un air familier - étaient-ce ses fringues ? La lueur dans son regard ou sa façon de se tenir ? - la « cowgirl » s’approcha de lui et le héla brusquement :

-T’es qui, toi ? J’te connais, non ?



C'est le dernier repas que j'ai pu m'offrir. Mâcher lentement, et surtout bien savourer...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL En ligne


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 171
avatar
Kimberlie J. McCormick

Messages : 1791

Double Compte : Neville Londubat
Situation Amoureuse : En couple avec Kakyo Hideyoshi. Etonnant hein !

Sorts Connus :
Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Incarcerem / Lashlabask,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Periculo Pugno,
Contusionus Encontusiono,
Protego,
Subcingulus,
Locomotor Barda,
Pointe au Nord,
Inflamarae,
Folloreille,
Rictussempra,
Tarentallegra,
Jambencoton,
Purée de Pois,
Assurdiato,
Recurevite

Inventaire : Essence de Dictame (x2)
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Grimoire de la Luxure,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Mer 17 Sep 2014 - 11:34


Pendant que l'anarchie de hurlements et de pleurs se faisait maître de la fête, un certain métis dansait au milieu de tout ça alors qu'il venait de monter le son de la musique d'un coup de baguette. Dans un entrain, il bouscula plusieurs personne avec peut-être trop de force, mais il s'en fichait. Il était en joie et il avait l'impression que ça faisait une éternité que ça n'était pas arrivé.

Il était vrai que Kimberlie n'avait jamais réellement accepté ses féminités. En vérité, elle passait son temps à essayer de cacher sa poitrine et les sentiment un tantinet trop nunuche pour elle qu'elle pouvait ressentir. A présent qu'elle avait un pénis, tout semblait changer en elle. Elle n'avait plus l'impression de se soucier de tout et n'importe quoi comme elle en avait l'habitude. Elle ne semblait plus perturbée par ses soucis et en vérité même l'image de Sylvius ne la rendait plus toute chose... Enfin... tout ça était plus dû au sortilège Revigor plutôt qu'à sa nouvelle condition, mais c'était tellement plus simple de lier tous ces problèmes à sa paire de boobs.

Elle... Il... Elle... bref ! attrapa une bière mais à peine se retourna-t-elle qu'elle vit une petite bonne femme le fixer avec un air plus ou moins méfiant. Kim haussa un sourcil. Ce regard lui disait quelque chose, mais surtout il avait le don de la rassurer. Ce qui était un peu bonne femme à dire comme ça, alors l'homme qu'elle était devenue laissa cette idée disparaître de son esprit. Elle/il la regarda de haut en bas, et il s'avérait qu'elle était presque à poil celle-là ! Une question la fit rire de ce rire qu'elle se trainait depuis le sort Revigor ; " Est-ce que maintenant qu'elle était un mec elle préférait les filles ? ". Elle fixa la fille aux long cheveux brun, mais en haussant les épaules, elle se rendit compte que non, pas vraiment. Elle s'était vu nue tous les jours depuis toujours, on ne pouvait pas dire que ça la faisait kiffer.

- T’es qui, toi ? J’te connais, non ? demanda brusquement la sorcière.

Le sourire de Kim disparut. D'un certain côté, elle restait la même ; comment elle me cause elle ?!

- Eh ! J'sais que j'me ressemble plus mais n'importe qui sait ce que ça vaut d'me parler comme ça !

Elle envoya sa bouteille de bière voler et s'éclater parterre derrière pour remonter ses manches. Son regard menaçant restait le même malgré son visage plus fin et poilu. Peut-être était-ce de cette façon que la fille débraillée la reconnu :

- Bizut... ? Bordel bizut c'est toi la dessous ?!!
- Ki-Kim ?!

Un homme longiligne à la courte chevelure verte arriva derrière la brunette avec de grands yeux.
Kimberlie alterna son regard entre les deux pendant un moment sans comprendre jusqu'à faire de grands gestes avec un rire amusé :

- Titus ! Myo ! c'est vous !! Haha ! C'est trop cool !
- Ce n'est pas vraiment le mot que j'aurais choisi... lâcha Titus-girl.
- Tu sais, Marraine, faudrait vraiment que tu fermes cette chemise. Les seins, la pudeur pour les fille, enfin... ce genre de chose... qui me concernent plus !!
- Ne m'appelle pas Marraine, Bizut !! s'énerva le petit bout d'femme qu'il était devenu.

Une nouvelle fois, elle se mit à rire de son rire masculin, toujours sa cigarette magique à la bouche. Face à elle, le couple se lancèrent un regard devant le comportement de leur ami(e).

- Tout le monde est en panique... il faut vraiment qu'on trouve une solution à tout ça. annonça Myo, recroquevillée sur elle-même, peu à l'aise dans ce corps mâle dont elle avait hérité.
- Ouais j'sais pas qui a fait ça mais j'vais lui en coller une !
- Qu-quoi ?... Non ! NON !
- Qu'est-ce que t'as au juste ? Ça te plait d'être un gars ?! demanda Titus sans se douter une seconde de la réponse de sa bizut :
- Ouais ! Grave !
- Mais... Kimi ? Tu... ce n'est pas toi, ça ! lâcha Myosotis.
- Je n'ai jamais aimé être moi d'toute façon !

Ses camarades Gamma la fixèrent sans savoir quoi dire.

- Vous ne comprenez pas ! J'ai toujours été un mec dans l'âme coincée dans un corps de fille à problèmes. Je suis enfin heureuse ! Enfin... heureux !

Soudain, une fille avec des vêtements beaucoup trop large se cogna à Myo. Elle avait une clope magique au bec et ses cheveux blonds semblaient sales. Elle aurait pu faire une jolie fille, si elle n'avait pas l'air de sortir d'un égout.

- Sorry man ! Oh t'as des cheveux verts comme ma soeur Gamma, Myo ! Trop zion !
- Mais JE suis Myo !!
- Oh trop ouf ! Ça explique mes nichons... je croyais que j'avais chopper une saloperie...
- Et toi, t'es qui ?! demanda Titus avec toujours autant de délicatesse.
- J'suis Sylvius, mon gars... héhé...

Le visage de métis de Kim vira au blanc. Elle qui croyait ne plus être touchée par ce que pouvait être Sylvius à ses yeux, elle se surprit du contraire. Elle fixa ce qui semblait être Sylvius dans le cas où elle resterait un mec et ça la fit bugger... littéralement.
Soudain, elle fronça les sourcils et commença à s'éloigner d'un pas déterminé.

- Kim ! Qu'est-ce que tu vas faire ?! demanda Myo.
- J'vais casser la gueule à celui qui a lancé ce sort débile !

Malheureusement, aucun sort, aucun changement de sexe ni ferait rien... elle ne pouvait pas oublier qu'elle aimait cet espèce de grand nigaud qu'était Sylvius Abraxas et elle le voulait en mec bon sang de bonsoir !




« CRÈVE ! CRÈVE ENFOIRÉ DE ZOMBIE ! »
 


Mes RPs du Moment !



A peine arrivé..., avec George Weasley

Ce jour à marquer d'une croix, avec Kakyo Hideyoshi

Le dernier espoir d'une désespérée, avec Lucrécya Flint-Rincevent

Night of the Cheerleadead ☠ , avec Adhita Lonkar et Kakyo Hideyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 309
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3442

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Ain't no party like a zeta party !   Mer 17 Sep 2014 - 13:15

Les cris fusaient dans tous les sens, de l'autre côté de la porte du boudoir où s'étaient isolées Lucrécya et Malicia. On aurait dit qu'une apocalypse avait pris par surprise tous les fêtards : certains des hurlements horrifiés qu'on entendait donnaient froid dans le dos.
Mali, pâle comme jamais, se tordait ses nouvelles grandes mains, les yeux ronds, en marmonnant :

-Ohmondieuohmondieuohmondieu..

La petite batteuse, elle,  ignorait les réactions de panique tout proche, préférant se mirer dans le miroir en face d'elle. Et ce qu'elle y voyait n'avait pas fini de l'étonner.

-Putain... fit-elle de sa toute nouvelle voix horriblement éraillée, et terriblement gutturale.

Elle se tourna, et se mira le dos.

-Putain ! répéta-t-elle.

Elle fit volteface, et se pencha en avant, scrutant son nouveau visage avec attention.

-PUTAIN !

Lulu se frotta le menton, où débutait une longue barbe noire tressée. Elle était... elle était... elle était BEAU ! Elle était CLASSE ! Elle était une fille depuis tellement longtemps qu'elle n'avait jamais songé qu'elle pouvait être autre chose. Mais maintenant qu'elle se voyait comme ça, ses sourcils plus épais, son visage moins fin, elle ne pouvait arriver qu'à une seule conclusion : ELLE ETAIT BEN CLASSE !

Elle était plus musclée ! Plus poilue ! Plus gran... euh... non, pas plus grande, à la réflexion. Mais ses cheveux longs coiffés en pétard donnaient l'illusion que si. Et y'avait qu'un mec pour pouvoir se coiffer comme ça sans se prendre la teuhon !

Et ouais, c'est vrai, elle était encore plus plate qu'avant... mais elle s'en foutait ! Mieux que ça : ça lui allait à la perfection !

-J'ai pas de nénés... articula-t-elle. MAIS J'AI ENCORE MIEUX ! J'AI UN PENIS !

Le métis derrière elle, sursauta :

-Ohmondieuohmondieuohmon... quoi ?!

Un sourire étincelant aux lèvres, l'Alpha à la longue barbe stylée se tourna vers son ami à la chevelure crépue :

-Tu sais ce que ça veut dire, Mali ?!

Le métis hocha la tête, paniqué :

-OUI ! Ca veut dire qu'on va tous mourir ! Qu'on va jamais pouvoir passer nos exams de fin d'année parce qu'on ressemblera pas à nos cartes d'identité ! D'ailleurs, ça veut dire qu'on existe plus du tout au niveau administratif ! Qu'on pourra jamais trouver de boulot, et que...

-Mais naaaan, on s'en branle de ça ! Ça veut dire que maintenant que chuis un mec... J'AI TOUS LES DROITS !

Le jeune homme à la peau caramel cligna des yeux :

-Tous les... quoi ? Mais voyons, les filles ont autant de droit que les garçons !

Lulu éclata d'un rire railleur :

-N'importe quoi !

-Mais Lucrécya...

-Lucrécius ! corrigea l'AAA. Je m'appelle Lucrécius maintenant, j'ai un pénis, ET J'AI TOUS LES DROITS ! Je vais pouvoir faire tout ce qui me plaît ! Je vais pouvoir sécher les cours, frapper les plus faibles avec ma batte de quidditch, boire de la bière à n'importe quelle heure et ne jamais avoir la teuhon de rien !

Malicia considéra le petit métalleux qui s'agitait devant elle lui.

-Lustucru... C'est ce que tu fais déjà, affirma-t-elle il. Tous les jours.

-Ouais, mais je vais pouvoir me foutre torse nu en public pendant les soirées ! rétorqua le barbu.

-Tu l'as déjà fait au Nouvel An. Et à Noël. Et à la dernière soirée chez toi, la semaine dernière. En fait, tu le fais à toutes les fêtes.

-Ah oui, c'est exact...

Lucrécius parut embêté. Il se gratta le menton, en plein réflexion... puis, un sourire goguenard fendit sa face :

-Ouais, mais y'a un truc que j'ai jamais fait.

Mali-mec n'eut pas l'air rassuré par la révélation :

-Quoi donc ?

-PISSER PAR LA FENETRE ! AHAHAHA !

En s'esclaffant comme un demeuré, Lulu bondit jusqu'à la grande fenêtre qu'avait brisé plus tôt le cognard. Il l'ouvrit d'un coup de pied, et entreprit d'uriner au dehors, sans cesser de rire.

Quelques voix protestèrent avec virulence au contrebas ; Lulu haussa les épaules, et leur hurla :

-JE SUIS UN MEC J'AI LE DROIT DE PISSER PAR LA FENETRE, BANDE DE VERACRASSES !

Derrière, Mali venait de plaquer sa paume contre son front :

-Lustucru... Je suis pas sûre que juste parce que t'es un garçon, tu aies le droit de faire pipi n'importe où...

Mais Lulu ne l'écoutait pas : à peine eut-il fini d'uriner qu'il se précipita hors de la petite chambre en rigolant d'un rire de dément, les bras levés vers le plafond :

-J'AI UN PENIIIIIIS ! YOUHOUUU !

Le métis sortit à sa suite, bien plus mal à l'aise.





Mes RPs du Moment !


Rock this Party !!!, avec Adhita Lonkar et tous ceux qui le veulent !

Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Et ma main dans ta tronche ?, avec Isaac O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB
 

Ain't no party like a zeta party !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avenue des Champs Z'Allons-Y :: Fraternité ZΔN-