Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 A la claireuh fontaineuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 177
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3374

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: A la claireuh fontaineuh   Lun 12 Jan 2015 - 21:58

Le moins qu’on puisse dire… c’est qu’il faisait pas chaud. Mais en même temps Mali l’avait bien cherché. La métisse remontait vers la Place Magnus Maximus Magouille, emmitouflée dans ses habits de Quidditch. Elle aurait pu faire comme Lustucru, et rentrer chez elle. Après tout, elle avait vraiment pas eu un dimanche de tout repos. Non en fait, c’était carrément tout le weekend qui avait pas été simple.

Vendredi, elle s’était retrouvée avec un pénis et avait bien failli perdre tous ses pouvoirs ! Samedi, elle s’était mis à dos une affreuse succube dévoreuse d’hommes ! Et Dimanche… Dimanche... bon d’accord ce dimanche était moins pire qu’avoir une succube à ses trousses ou qu’avoir à marcher avec un zigouigoui entre les jambes. Mais quand même ! Entre le manque de sommeil, les cours de Lulu et le quidditch, elle avait de la chance d’encore tenir debout.

Et c’est pour ça que Mali marchait vers la Grande Place, en grelottant dans son uniforme. Après une journée comme ça, elle avait bien besoin de voir Darius. Alors elle s’était mise en tête d’aller le chercher, où qu'il soit parti. Elle s’en voulait vraiment beaucoup de l’avoir planté comme ça toute une journée, alors que tout ce dont elle avait eu envie, c’est de rester avec lui, à l’écouter se moquer du monde entier. Ils avaient pas eu beaucoup de temps pour profiter de leurs retrouvailles, et la zeta était encore toute déboussolée de voir à quel point la présence de l’alpha lui avait manqué ces derniers mois, jusqu’au plus petit de ses défauts et à quel point c‘était facile, maintenant qu’elle avait décidé d’arrêter d’être en colère.

Restait bien sûr, ce petit truc en elle qui s’était mis à paniquer à la seconde où ils étaient ressortis ensemble. Elle savait pas si elle avait pris la bonne décision de se remettre avec son serpentard d’ex. Elle pouvait juste pas s’en empêcher ! Et maintenant, même si elle était heureuse comme tout, ben… elle avait peur.

Avec Darius, on pouvait s’attendre à tout. A tout ! Et n’importe quoi ! Il pouvait être tout à elle aujourd’hui, et décider demain qu’elle valait moins que rien. Il pouvait très bien s’en aller encore une fois. La plaquer quand l’envie le prendrait. Et elle deviendrait amère, boulimique et obèse, s’étoufferait avec une glace et finirait dévorée par ses fléreurs. C’était pour ça qu’il valait mieux rien dire. Personne devait savoir. Au moins jusqu’à ce qu’elle soit sûre elle.

Et c’était pas gagné parce que… fallait bien le dire, mais Mali était jamais sûre de rien. Dans sa cervelle, rien n’était jamais fixé. Elle voyait toujours 3000 problèmes à tout, 3000 solutions à tout. Et même si depuis un certain temps, elle sentait qu’elle pouvait un peu mieux gérer tout ça, il en restait pas moins qu’avec un copain comme ça… elle contrôlait rien.

Et puis, cette année serait jamais comme celle d’avant. Jamais. Avant, elle était sur son nuage. Maintenant, elle l’était aussi, mais elle savait que ce nuage pouvait porter de la pluie. Avant, elle avait quinze ans, et elle pensait qu’être en couple, c’était tout simple. Maintenant, elle était à cinq jours de sa majorité. Elle avait changé, Darius aussi avait changé. Et le reste avec.

A Poudlard, elle avait passé des heures entières enfermée dans la chambre de son ex-ex, à discuter seule avec lui allongée sur son lit, sans qu’il se passe jamais rien. Et rien que cette nuit, alors qu’elle avait fait exactement la même chose, ça avait été complétement différent. Comme si il y avait une montagne de possibilités invisibles qui se tenait là. Le truc c’est qu’à part ce qu’elle avait lu dans les livres, et entendu par ci par-là, ben… elle y connaissait rien ! Rien… mais elle était vraiment très curieuse de savoir !

Mali rougit comme une tomate. Oh mon dieu. Elle était juste tellement foutue. Elle allait céder, comme Amalia, Pansy, Euphemia et toutes les exs de Darius. Elle allait pas résister et il feraient des cochonnecetés et après il l’abandonnerait et elle découvrirait qu’elle serait enceinte d’octuplés et elle devrait arrêter ses études et elle devrait faire prostipute ou femme de ménage de femme de ménage d’elfe de maison et ses octuplés tous blonds platine la détesteraient et comme elle aurait pas assez de gallions pour leur payer d’études ils deviendraient mangemorts et ils finiraient à Azkaban et ça la désespérerait alors elle s’empiffrerait et elle finirait par devenir amère, et boulimique et obèse, et s’étoufferait avec une glace et finirait dévorée par ses fléreurs !!!

Ohmondieuohmondieuohmon… Non. Elle devait tenir ! Elle ne se laisserait pas avoir comme les autres filles et elle ne ferait des cochonnecetés avec Darius que lorsqu’elle serait sûre qu’il ne partirait plus. Genre à 80 ou à 100 ans. S’il l’aimait, il accepterait bien d’attendre, non ? Et puis les cochonnecetés c’était sûrement pas aussi chouette et essentiel dans un couple que ce que tout le monde en disait, non ? Y’avait bien moyen de complètement s’en passer, genre, en jouant au Gogopoly ? Ou au Scribble ?

Pas vraiment très convaincue, Malicia fit la moue, toute à ses pensées. Elle était juste tellement foutue. Heureusement pour elle, Darius était quand même super bien éduqué. Il se comporterait comme un gentleman bien élevé qu’il était, non ?

Des voix braillardes la firent sursauter et Malicia stoppa devant la fontaine de la place MMM en écarquillant les yeux, bouche bée :

-Sa mère la piñata !!! laissa-t-elle échapper de sa voix suraiguë.

Debout sur le rebord de la fontaine, trois kikis lui faisaient face :

-C’EST DANS L’BASSIN ! QU’ON PISSEUH QU’ON PISSEUH ! C’EST DANS L’BASSIN QU’ON PISSEUH LE PLUS LOIN ! beuglait Marcus, la face toute rouge.

-C’EST ENTR’COPAINS ! QU’ON PISSEUH QU’ON PISSEUH ! C’EST ENTR’COPAINS QU’ON PISSEUH LE PLUS LOIN ! lui répondirent Titus et Darius.

Le gamma débraillé tanguait en en mettant partout. L’alpha lui, ne voyait même pas ce qu’il visait à cause de sa cravate sur le nez mais rigolait comme un petit fou. Marcus lui ne faisait même pas pipi dans la fontaine, mais par terre, dos aux autres. Mais il avait pas l’air d’avoir remarqué :

-ALLEZ MES GAILLARDS ! CELUI QUI ARRIVE A VISER LA TÊTE DU DOYEN GAGNE UNE BIÈRE ! s’esclaffa-t-il.

Alors que c’était à l’évidence impossible, Titus se pencha en arrière et… l’aperçut. Un énorme sourire rigolard aux lèvres, il la pointa du doigt :

-Tiens, les gars, v’la Alicia ! s’écria-t-il, mort de rire, en tombant à la renverse dans l'eau.

Darius sursauta et perdit l'équilibre :

-Oooh fichtre !

Il tomba lui aussi par terre dans la fontaine en emportant Marcus dans sa chute. Finalement, la tête ébouriffée de l’alpha émergea de l'eau, en se frottant le crâne :

-Euh… bonsoir Ali...euh... Malicia ? lança-t-il, avec son accent de la haute.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 100
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1717

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Sciences Sociales Sorcières

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: A la claireuh fontaineuh   Mer 14 Jan 2015 - 0:13

Darius dégagea de sa vue la cravate mouillée qui lui collait au visage pour regarder, non sans étonnement, sa petite-amie s’approcher du rebord de la fontaine. En fait de petite-amie, il s’agissait plutôt d’une tâche de couleur or, qui vibrait et se dédoublait de temps à autres, au gré des fluctuations de son taux d’alcoolémie proche du catastrophique. Malgré tout, il secoua la tête et tenta de garder une certaine contenance :

-Bonsoir Ali... Malicia ? commença-t-il, incertain.

Fichtre, il était tellement ivre qu’il ne parvenait même plus à se rappeler du nom de sa compagne. Et à bien y réfléchir, il n’était même plus certain de savoir son propre nom, ni, hélas, ce qui l’avait amené dans cette fontaine. Il en sortit néanmoins et fit quelques pas vers la métisse.

-Belle soirée, n’est-ce… commença-t-il.

Son attention avinée fut détournée par le haut de l’uniforme de la jeune femme, qu’il se mit à fixer avec un sourire en coin aussi idiot qu’insolent.
C’est le moment que choisirent ses deux compères pour émerger de l’eau :

-Qu’est-ce que… ?! s’étonna Reynolds, avant de remarquer qu’il pataugeait. Ohla, y’a marée basse…

-Ça pour du plongeon, c’était du plongeon, mes gaillards ! lança Flynn, une expression effarée sur le visage.

Il remarqua à son tour la jeune femme qui les avait surpris et leva la main en guise de salut :

-Salut Bouftout ! s’écria-t-il avec un grand sourire tout en dents. Tu veux piquer une tête ?

La métisse, qui était devenue rouge pivoine et essayait d’ignorer le regard insistant de Darius, tourna la tête vers lui et grimaça en regardant la fontaine :

-Vous avez fait pipi dans l’eau et il fait 4 degrés… fit-elle remarquer d’une petite voix.

-Fais pas ta rabat-joie ! s’exclama le Pi Alpha Fi en s’extirpant de l’eau. C’est une température tonique !

Malicia se tourna vers Darius :

-Pourquoi vous faisiez pipi dans la fontaine ? lui demanda-t-elle.

-Et bien… Il est des jours dans la vie d’un homme où… commença l’Alpha.

Il se remit à fixer le spectacle qu’il avait droit devant lui, avec un sourire ravi et hébété.

-Parce que c’est ce que font les putain de gaillards, Bouftout ! N’est-ce pas, mes cochons ?

Flynn donna une tape dans le dos de Reynolds, qui venait à peine de sortir de la fontaine, et qui y retomba aussitôt. Puis, il s’avança vers la Zêta :

-Aujourd’hui, c’était la fête des bros, alors même qu’on a fêté la fête des bros ! Déglutit-il, un œil plus ouvert que l'autre.

Malicia se pinça le nez :

-C’est quoi la fête des bros ?

-C’est une fête spéciale pour les bros où on fait des trucs de bros ! rétorqua Reynolds, qui était remonté à la surface. Et on l’a pas fêté de main morte : on a chopé un moldu et on l’a punaisé au mur !

-Hein ?! s’écria la Zêta en écarquillant les yeux.

-Ouais, c’était une idée de Lestrange, et après… on lui a balancé des piques sur la tronche ! renchérit Flynn, en riant comme un bossu.

-Ouais, et après on s’est pochtroné en essayant de le viser ! Celui qui touchait les yeux où les parties sensibles gagnait le double ! s’esclaffa Reynolds, les yeux rougis. Mais comme on se faisait chier, on a essayé de trouver tout ce qui était aussi frigide que toi. Et on a trouvé un tas d’exemples !

Malicia avait l’air horrifiée :

-Hein ?!!

-Ouais, on a fait une liste d’au moins cent trucs, continua Flynn. Mais on a dû enlever des noms, genre le Pape ou Minerva McGonagald, parce qu’ils ont quand même cent fois plus de chances d’être déniaisés que toi, Bouftout ! Après ça, on s’est maté un film olé olé où le doyen jouait à frotti-frotta avec douze nanas à la fois mais on s’est fait viré parce qu’il y avait des gosses…

-Si tu veux mon avis, pendejo, ils auraient dû nous remercier, ce qu’on a fait, c’est d’utilité publique ! rigola Reynolds. Mais bon, on a été fairplay, on s’est tirés, et on est partis dans un bar à putes.

-Hein ?!!!

-Non, on a pas pu parce que c’était fermé, corrigea le Pi Alpha Fi. Un truc comme quoi un incube les avait tous fait cramer ou un truc du genre. Donc on est partis parier tout notre fric dans un tripot qui faisaient des combats de poulhopös, et on a tout perdu, alors qu’on avait pourtant sacrément fait du gringue à la serveuse pour qu’elle truque le jeu !

-Alors on est parti faire des loopings autour d’un avion moldu pour se consoler, mais on avait besoin d’évacuer de la testostérone alors on est parti casser du motard et on a fini dans un bar karaoké… compléta le Gamma.

-Et c’est là qu’on s’est rendus compte que ça ressemblait vachement à une cellule de prison et que c’était peut-être même une prison. Et Lestrange a chialé parce qu’il y avait une nana avec qui il avait pas conclu ce soir alors on a tout fait péter !

-HEIN ?!!!!!!

-Eh ouais ! Ça te la coupe, Bouftout ! On s’éclate pas comme ça chez les nanas ! s’écria Flynn, les poings sur les hanches. Bon, c’est pas tout ça, mais après cette journée de winner, faut que je rentre chez moi. J’suis père de famille, moi !

Il éructa bruyamment.

-Je te suis, bro. Lâcha Reynolds. Doit bien y avoir quelques bières chez moi, sous mon oreiller pour finir cette journée en beauté.

Sur ces belles paroles, les deux ivrognes partirent bras dessus, bras dessous en s’esclaffant et en laissant derrière eux des flaques d’eau glacée. Malicia les regarda s’en aller, la bouche grande ouverte.

-C’est… c’est vrai ce qu’ils ont dit ?! demanda-t-elle.

Darius, les yeux toujours braqués sur l’uniforme de sa petite-amie, sortit de sa rêverie.

-Mmh ?

Il secoua aussitôt la tête et balaya ces soupçons d’un geste négligent de la main :

-Bien sûr que non, ils disent cela pour t’impressionner. fit-il en tanguant sur place. Les malheureux sont à l’évidence totalement ivres et…

Malicia venait de le saisir par la main avec détermination :

-On rentre, j’ai froid. Décréta-t-elle.

-Excellente suggestion. Approuva l’Alpha en zigzaguant à sa suite.

-Et t’as besoin d’un bain.

Le sourire bienheureux de Darius s’élargit alors qu’il se mettait à suivre le pas chaloupé de sa petite-amie, rêveur :

-Et comment…

-Rêve pas, Darius. Rétorqua la Zêta, non sans dépit. Avec ce que t’as fait aujourd’hui, il n'y a aucun moyen qu’on prenne ce bain ensemble.

L’Alpha ne sembla pas comprendre cette critique et regarda en l’air avec nonchalance :

-Pourtant j’ai été d’une conduite irréprochable.

-C’est ça. Grinça sa petite-amie.

-Et je n’ai quasiment rien bu. Poursuivit Darius sur un ton badin, en se battant toujours avec sa cravate.

Il était clair qu’il ne croyait pas lui-même à son mensonge. En conséquence de quoi, la Zêta manqua de se mettre à rire et lâcha :

-Mais oui.

-En fait, je n’ai même pas vraiment participé à cette journée de débauche. Insista l’Alpha, contre vents et marées. Je n’étais là qu’en tant que chaperon pour mes deux amis.

-Bien sûr. Répondit sa chère et tendre.

-Par pure bonté d’âme. Rajouta-t-il, un mince sourire amusé aux lèvres.

-Évidemment.

Les deux marchèrent quelques secondes en silence dans l’université déserte, main dans la main.

-Cet uniforme te va vraiment à ravir, reprit brusquement Darius, avec insouciance.

Malicia sourit légèrement.

-L’avais-je déjà mentionné ? reprit l’Alpha.

-Oui, Darius.

-Et bien, je réitère. Cet uniforme est parfait. Mes compliments à la couturière. Continua le blondinet avant de tendre lentement la main d’un geste faussement expert. Cela dit, je me dois de te faire remarquer un léger défaut au niveau du col et…

Il reçut une petite tape :

-Pas touche !

-Même pas un peu ? sourit l’Alpha.

-Non. Rigola sa petite-amie. Tu le mérites pas.

Ils poursuivirent leur route.

-Pourrais-je y toucher quand tu seras moins fâchée ? reprit Darius, sans inquiétude aucune. En laissant passer un peu de temps par exemple ?

-Peut-être.

-Maintenant, puis-je… ?

-Non.

-Ah. Et maintenant ?

-Non.

-Et maintenant ? Toujours pas ?

La discussion se poursuivit, légère, alors que Darius et Malicia tournaient au coin d’une rue de Mysteria Lane, éclairée par quelques lampadaires isolés et s’enfonçaient dans le quartier résidentiel à la recherche de la maison jaune de la Zêta.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc
 

A la claireuh fontaineuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Place Magnus Maximus Magouille :: Place & Resto U-