Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Valentine's surprise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Naïa de Neveha

Messages : 189

Sorts Connus : Confundo

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille,
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
MessageSujet: Valentine's surprise !   Dim 10 Jan 2016 - 21:27

Valentine's surprise !
AVEC : Naïa & Eol
PRIVÉ / PUBLIC : Privé.
DATE : 14 Février.



Naïa jeta un coup d'oeil à l'énorme horloge qui trônait sur la devanture d'un magasin de montres et poussa un soupir : elle était déjà en retard d'une heure.

Sans se presser pour autant, elle descendit le chemin de Traverse en offrant une moue dégoûtée à toutes les devantures ornées de dentelle et de cœurs qui s'étaient visiblement lancées dans le concours de la décoration la plus mièvre possible. Des pluies de confettis tombaient d'on ne sait où à intervalles régulières, détrempant les passants d'une averse multicolore. Des vendeurs à la sauvette s'époumonaient pour vanter les mérites de leur Philtre d'Amour Éternel et autres potions entremetteuses, tandis que quelques voyantes au don tout à fait contestable faisaient le pied de grue au beau milieu de la rue, promettant de trouver l'Amour, le Vrai, à qui oserait s'aventurer jusqu'à elles. Sans s'attarder d'avantage, l'italienne quitta la rue principale et s'engagea dans une petite ruelle étroite où elle avait tout juste la place de se faufiler en se plaquant contre le mur. Elle déboucha sur une minuscule place nommée Place de l'Arbre à juste titre, puisqu'elle était occupée presque entièrement par un arbre centenaire aux ramages tortueux. De rares rayons de soleil réussissaient à se frayer un chemin entre les toits et les branchages de l'arbre, éclairant par endroit le sol de la petite place. L'ensemble donnait à l'endroit une allure étrangement inquiétante. La brune contourna l'arbre, puis l'enjamba en se contorsionnant pour finalement se retrouver plaquée à une porte de bois séparée de l'arbre d'environ cinquante centimètres.

Elle poussa la lourde porte en bois et, comme à chaque fois, dégringola dans une vieille boutique vétuste et plongée dans la pénombre. Une odeur d'alcool rance s'infiltra jusqu'à ses narines et elle ne put s'empêcher d'éternuer. Elle se releva finalement en époussetant sa veste avant de lancer un regard noir au vendeur ; un petit gobelin voûté aux longs cheveux blancs et aux lunettes rondes, qui était passé de banquier véreux à vendeur d'alcool illicite. Rien de bien étonnant.

« Vous pourriez peut-être changer la porte d'emplacement, non ? »

Sans relever le visage de son journal, le gobelin marmonna d'une voix bougonne :

« C'est la vingt-troisième fois que vous me le dites. »

« Visiblement, le rabâchage n'a pas grand effet sur vous. On verra ce que ça donnera quand je vous traînerai en justice après m'être cassé une jambe sur le pas de votre porte. »

Il replia soigneusement le journal, et le déposa sur son comptoir crasseux avant de s'allumer un cigare dont la fumée âcre vint aussitôt s'enrouler autour d'elle.

« Qu'est-ce que vous voulez, cette fois ? », demanda-t-il en recrachant une nouvelle bouffée blanchâtre.

« Comme d'habitude. Deux bouteilles. »

« Une occasion particulière ? La Saint-Valentin, peut-être ? »

« Non, des retrouvailles », répondit-elle en lui lançant un regard dédaigneux.

Il acquiesça sans poser plus de questions et se pencha pour fouiller un des innombrables tiroirs de son comptoir d'apothicaire. Enfin, il tira deux bouteilles de verre aux gravures ouvragées. A l'intérieur, un liquide joliment bigarré chaloupait.

« Vodka de fleurs. Sept gallions. »

Elle déposa l'argent sur le comptoir, saisit les deux bouteilles et sortit non sans peine de la petite boutique après en avoir rapidement salué le propriétaire. Elle fourra ses achats dans son sac et s'extirpa enfin de la ruelle, avant de se diriger d'un pas pressé vers le Chaudron Baveur.

   

D'un coup d'oeil, elle avisa l'immeuble indiquée sur le petit parchemin froissé qu'elle tenait dans la main et acquiesça, satisfaite. C'était bien là. Chez Eol. Un sourire nostalgique plana un instant sur son visage. Après toutes ces années, elle retrouvait enfin Eol. Le hasard faisait parfois bien les choses. Elle repensa avec tendresses à leurs années à Poudlard ; à ces nuits passées à esquiver Rusard, à celles où elles finissaient dans un bar miteux de l'Allée des Embrumes et à toutes celles passées à boire en se racontant leurs aventures d'une nuit.

Elle monta quatre à quatre les escaliers qui menait à l'appartement de son amie, et sans même frapper, elle poussa la porte de son dos, tenant entre ses mains les deux bouteilles ouvragées.

« Je nous ai trouvé de la Vodka de fleurs, comme au bon vieux t... »

Le reste de sa phrase fut couvert par un hoquet de surprise. Elle écarquilla les yeux, manquant de peu de faire tomber les bouteilles au sol, et toisa des pieds à la tête le jeune homme qui lui tenait la porte, l'air narquois. Au bout de quelques secondes, elle finit tant bien que mal par réunir ses esprits, et balbutia :

« Len... Mais... qu'est-ce que tu fais là ? »




Le trio enfin réuni, comme au bon vieux temps...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Eolia E. Evans

Messages : 127

Situation Amoureuse : Célibataire ( pour l'instant ♡ )

Sorts Connus : Locomotor Barda
Failamalle
Aguamenti
Incarcerem

Inventaire : Poudre de perlimpimpin,
Poudre de cheminette,
Poster du bon Docteur Magouille,
Potion Miracle du bon Docteur Magouille,
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille
BON DE -25% POUR LA BOUTIQUE !
MessageSujet: Re: Valentine's surprise !   Dim 10 Jan 2016 - 23:56

La jeune femme se réveilla, tout en douceur, dans un lit qui n’était pas le sien. Elle regarda autour d’elle et découvrit une chambre magnifique et un jeune homme tout aussi superbe endormi a ses cotés. La rouquine esquissa un sourire et se dépêcha de remettre ses vêtements et ses cheveux en place avant de s’en aller.  Len devait arriver dans une heure, et le temps qu’elle aille chercher tout ce dont elle avait besoin, il serait la. Et puis Naïa aussi. Le trio d’argent, enfin réuni ! Un sourire nostalgique apparut sur ses lèvres et s’effaça des qu’elle fut dans l’Allée du Chemin de Traverse. Des cœurs et du rose partout, des confettis multicolores qui tombaient sur la tête des passants, des vendeuses qui essayaient d’embobiner les passants avec leurs potions d’amour et autres breuvages inutiles. Elle toisa une diseuse de bonne aventures et puis ignora tout ce qui l’entourait. Beurk.
~¤~
Elle arriva finalement dans la petite allée sombre ou elle devait attendre son vendeur d’alcool préféré. Il ne tarda pas a arriver avec deux exquises bouteilles de whisky-pur-feu. Celui de France, bien-sur. L’un des meilleurs pour les retrouvailles. Eolia paya le tout dix gallions et s’en alla a son appartement pour préparer les chambres et le costume de son invité, bien-sur. Elle en avait presque oublié le bal de la Saint Valentin qui se déroulait le soir même. Quel horreur. Mais bon, elle avait prévu d’y aller avec son Italienne favorite, alors, tout était bon.
~¤~
Une fois que la jeune femme eut fini de tout préparer, elle se dépêcha de descendre à la gare pour accueillir son invité surprise. Elle était tout excitée et ne le cacha pas lors de son attente a celle-ci.
Trente minutes plus tard, les deux jeunes gens étaient déjà chez eux, à préparer tout ce dont ils avaient besoin pour la fête. Et a attendre Naïa aussi.  
« Hum, Len, je n’ai pas prévenu Naïa que tu serais là. Elle va avoir un choc et soit elle va me gueuler dessus pour ne pas l’avoir prévenue ou soit elle va nous faire des câlins. C’était juste pour te prévenir. »

« Ne t’inquiètes pas, sistah, elle dira rien. Elle m’aime trop et puis elle sera éblouie par ma beauté surnaturelle ! »

Et il pouffa. Eolia le suivit dans son rire quand elle entendit la porte d’entrée s’ouvrir. Len y était déjà et il tenait la porte a une jeune et magnifique Italienne qu’Eolia ne connaissait que trop bien. Enfin, la jeune Italienne était bouche bée et elle toisa rapidement Len avant que quelques mots ne réussissent a s’échapper de sa bouche.

« Len…Mais…Qu’est-ce que tu fais là ? »

« Et bien, pour le moment, je suis en train de te tenir la porte tel un gentlemen mais je vais bientôt la lâcher et elle va claquer sur ton joli petit minois, alors, s’il te plait, magne toi d’entrer. Merci. »

Eolia soupira et tira son amie a l’intérieur. Elle installa ensuite celle-ci sur un des trois canapés libres et se posa a coté d’elle.

« Len est là pour deux semaines et si il aime le coin, il va rester plus longtemps. Enfin, il va squatter chez moi, mais, j’vais te donner la clé, comme ça tu pourras venir quand tu voudras. Ça te va ? »

Len attrapa les deux bouteilles et les posa sur la table basse puis il fit un léger bisou sur la joue droite de la jeune femme. Naïa et sa sœur lui avaient manqués et ça se voyait dans ses yeux. Il était plus qu’heureux de retrouver les deux femmes de sa vie pour quelques temps. Et il était libre de toute alliance ou autre. Célibataire et prêt a se ré exercer aux plaisir du sport de chambre. Mais bon, avant tout, retrouvailles !



Je crois que je suis assez vieille pour reconnaître les connards, chéri.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Naïa de Neveha

Messages : 189

Sorts Connus : Confundo

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille,
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
MessageSujet: Re: Valentine's surprise !   Jeu 21 Jan 2016 - 20:19

Les yeux de Naïa passèrent lentement du joli visage d'Eol qui lui offrait un sourire faussement innocent au non moins joli visage de Len qui se fendait d'un sourire taquin avant de froncer les sourcils avec agacement.

« Vous auriez quand même pu me prévenir ! », bougonna-t-elle en croisant les bras.

« Oh, non, te fâche pas, Naïa ! », glissa la rouquine en posant une main délicate sur le bras de son ami.

Mais Naïa n'en démordit pas, s'emmurant un peu plus dans un silence désapprobateur alors qu'Eol jetait un regard implorant à Len pour qu'il dise quelque chose. Ce dernier se contenta d'hausser les épaules avec un sourire avant de se tourner vers l'Italienne.

« Tu sais que je t'ai toujours préféré quand tu boudais, Naïa », se moqua Len en lui adressant un clin d'oeil. « Ça te laisse moins de temps pour me sermonner. »

Naïa lui lança un regard offusqué avant de lever les yeux au ciel et de s'enfoncer un petit peu plus dans son canapé. Certes, elle aimait ces deux-là comme sa propre famille, mais ils pouvaient se montrer terriblement agaçant. Surtout, Len, en fait. C'était là tout son charme, il savait se montrer délicieusement horripilant.

« Moi, je sais très bien ce qui va te remonter le moral et nous faire pardonner... », commença la jolie rousse.

Elle se dirigea vers son immense cuisine et en ressortit quelques secondes plus tard avec trois verres et deux fines bouteilles dans lesquelles chaloupait doucement un liquide ambré aux reflets d'or. Malgré elle, un sourire satisfait étendit les lèvres de Naïa et elle se redressa promptement.

« Du Whisky-pur-feu ? Par Merlin, mais... C'est du français ? »

« Le meilleur », acquiesça Eol avec un sourire fier.

« Comme tout ce qui vient de France, si tu veux mon avis », enchaîna Len avec un sourire plein de sous-entendus. « Vous avez encore à apprendre, vous, les Italiens. »

« Oh, ça va, toi ! », maugréa Naïa.

« Oui, Len, n'en rajoute pas, s'il te plaît ! », renchérit la rousse avec un air faussement sévère mais son sourire amusé ne trompait personne.

« Allez, Naïa, fais pas la tête ! T'es pas heureuse de me revoir ? Et moi qui pensais qu'après  cette longue absence, j'aurais le droit à un accueil chaleureux... »

Malgré elle, Naïa sourit et se pencha vers Len pour déposer un baiser sur sa joue avant de prendre la bouteille de Whisky-pur-feu pour leur en servir une rasade à chacun. Ils s'échangèrent un sourire puis levèrent leur verre.

« Vous m'en faites vraiment voir de toutes les couleurs, les Evans », soupira Naïa sans se départir de son sourire amusé.

« Mais c'est pour ça que tu nous aimes, hein ? », s'empressa de demander Eol.

« Évidemment. Vous m'aviez manqués, les teignes. A nos retrouvailles ! »

Leurs verres s'entrechoquèrent dans un tintement mélodieux, puis ils le vidèrent d'une traite. Une douce déflagration la parcourut de la tête aux pieds et elle ne put retenir un frisson. Y'avait pas à dire, le Whisky-pur-feu portait bien son nom. Et le français était d'autant plus redoutable. Ils burent un autre verre, puis un autre, et encore un autre, jusqu'à ce que le salon d'Eolia résonne de rires et de musique française.

« ... et tu te rappelles ce mec, là ? », s'exclama la rousse en se laissant tomber sur le canapé, un sourire illuminant son joli visage.

Naïa se laissa tomber à côté d'elle en fronçant excessivement les sourcils. Elle ne voyait absolument de quoi parlait son amie.

« Euh, non... Ah, tu veux dire... Le grand, blond ? Le Serdaigle ? Celui qui t'écrivait des beuglantes d'amour ? », demanda-t-elle en laissant échapper un rire espiègle.

« Mais nooon, pas lui... », pouffa Eol.

« Il arrêtait pas de me faire passer des messages pour toi », se rappela Len en levant les yeux au ciel. « C'était insupportable. »

« T'es mal placé pour dire ça, tu t'es tapé sa copine quelques mois après. Alors qu'il venait tout juste de se remettre d'Eol. »

« C'est elle qui me draguait ! », se défendit Len en levant les mains au ciel avec un sourire innocent. « Et tu sais que je ne résiste jamais quand on me demande gentiment. »

« Ça, je sais », rétorqua Naïa en lui adressant un clin d'oeil. « En parlant de ça, ça en est où ton mariage avec l'autre garce ? Au passage, j'espère qu'elle va se faire piétiner par une licorne radioactive. »

« Ah oui, quand même. Rappelle-moi de jamais te laisser porter de toast à mon mariage, surtout. »

« Donc c'est toujours d'actualité ? », s'étonna Naïa.

L'imprenable Len s'était fait mettre le grappin dessus par une riche héritière aux yeux aussi noirs que son âme. Bon, ok. Peut-être qu'elle était pas aussi démoniaque que Naïa voulait bien le croire, mais tout de même. L'italienne avait toujours eu l'impression que c'était à cause de cette nouvelle venue que le trio s'était petit à petit éloigné. Et elle était prête à parier qu'Eol ne la portait pas non plus dans son coeur. Ce mariage était louche, très très louche aux yeux de Naïa.

« C'est pas ce que j'ai dit », conclut Len en haussant les épaules.

« Mais... »

« Je t'ai déjà dit que t'étais un peu trop curieuse, Naïa », se moqua-t-il gentiment en lui ébouriffant les cheveux. « Bon, dites-moi les filles, qu'est-ce qu'il y'a à faire un Dimanche soir à Londres ? »

« Pas grand chose », répondit Naïa avec une moue peu convaincue.

« Attends, mais si ! », s'exclama Eol en se relevant d'un bond avant de tanguer dangereusement. « Ce soir, il y'a le bal de la WOW ! »

« T'es pas sérieuse ? », demanda Naïa avant de se relever à son tour, non sans difficulté.

« Mais si ! On va s'amuser comme des petits fous, comme au bon vieux temps, tu vas voir ! Allez, Naïa, alleeeeeeeeeeeeez... »

Naïa la dévisagea un instant sans rien dire avant de céder devant ses yeux implorants. Elle arrivait toujours à ses fins, la jolie rousse. C'était peut-être pour ça qu'elle l'aimait tant.

« Tu me persuaderais de te suivre gaiement en Enfer, toi. »

« T'es pas ma sœur pour rien, Eol », s’enorgueillit Len en lui jetant un regard fier.

« Allez, les amis, c'est partiiiiiiiiiii ! »

Et sans même les consulter une dernière fois, Eol leur saisit la main et se précipita joyeusement hors de son appartement, en riant et en chantant. Des années étaient passées mais il fallait croire que rien n'avait changé entre eux.

Dieu seul sait comment, ils arrivent jusqu'au bal.




Le trio enfin réuni, comme au bon vieux temps...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Valentine's surprise !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Au Delà du Portail Pointu-