Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Malcolm Reynolds se rebiffe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1708

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Malcolm Reynolds se rebiffe...   Mer 16 Jan 2013 - 22:10

Parcouru d'un long frisson désagréable, Titus apparut devant l'enseigne d'un vieux hangar à bateau, perdu dans le port industriel de Douvres. Il shoota immédiatement dans une vieille boite de conserve qui se trouvait là et vociféra :

-Merde, merde, merde et merde !!! Je déteste transplaner, bon dieu je déteste ça !!!

Inspirant profondément, il fit craquer ses cervicales et considéra le grand bâtiment vermoulu qui se dressait devant lui. La dernière fois qu'il avait atterri ici remontait à presque trois ans déjà, quand il avait passé sa dernière année de scolarité à Poudlard au sein d'un programme d'échange avec L'American Institute of Magic. A peine avait-il survolé l'Archipel des Açores sur le dos de Styx, l'un de ses sombrals, que des sorciers des douanes européennes l'avait forcé à atterrir, déclarant que sa monture ne pouvait être autorisée à entrer sur le sol britannique sans la paperasse nécessaire. Bien entendu, Titus n'avait alors rien de tel, et il avait du prendre un portoloin qui l'avait directement expédié à l'adresse à laquelle il venait tout juste de transplaner...

Fidèle à lui-même, il n'avait pas loupé une occasion de vociférer à propos de cette triste mésaventure une fois rentré chez lui en Arizona, ce en présence de sa famille au grand complet. Ils étaient tous au courant de ses petits soucis au passage de la frontière, y compris son irascible et sénile aïeul.

Ce qui bien sûr n'avait pas empêché ce dernier de faire exactement la même chose ce matin, et de se retrouver par conséquent dans le même pétrin. Toutefois, là où pour une fois Titus avait choisi de se tenir à carreau, histoire de ne pas se mettre l'intégralité du Ministère de la Magie à dos, Malcolm Reynolds, lui, ne l'entendait pas de cette oreille... si tant est que son grand âge ne l'ai pas affligé de surdité, par-dessus le marché.

Avec un soupir, le cowboy pénétra dans la grande bâtisse les mains dans les poches, résolu à faire face à quelques menus soucis avec l'administration. Derrière la grande porte coulissante en bois branlant, là où logiquement aurait du se trouver un vaste entrepôt rempli de caisse attendant d'être chargés sur les navires commerciaux, se trouvait un gigantesque hall où se pressaient une grande foule de sorciers aux accoutrements les plus variés, allant du sobre au franchement hétéroclite.
Tous débarquaient de petits box ridiculement petits, et tentaient d'avancer avec difficulté le long d'interminables files d'attente se terminant par des guichets à l'architecture victorienne où les attendaient des mages des douanes affublés d'amples chapeaux et à la mine sinistre. Sur le côté on pouvait apercevoir une grande pièce aux murs truffés de vitraux colorés et sur la porte de laquelle on pouvait lire "Bureau des renseignements".

Alors que Titus se demandait s'il n'y avait pas un autre endroit où son aïeul aurait pu être "retenu", l'un des vitraux vola en éclats, alors qu'un tabouret en bois sculpté passait à travers, pour aller s'écraser sur la tête d'un voyageur qui s'effondra sur ses valises, sonné.

Bon, ben, ya pas plus de doutes permis, c'est bien ici... songea-t-il, blasé, tandis que le vacarme de voix tonitruantes se faisait à présent clairement entendre par la fenêtre du bureau.
D'un pas rapide et s'attendant au pire, le cowboy se dirigea vers la porte qu'il ouvrit à la volée :
Un groupe de fonctionnaires sorciers entouraient du mieux qu'ils pouvaient un vieillard à la barbe poivre et sel vêtu d'un long manteau gris et affublé d'un bandeau sur l'œil droit, et d'un grand stetson rapiécé. Il brandissait comme un marteau sa canne en bois tordu terminée par un solide manche, en crachant des insultes à ses assaillants.

-FOUTEZ L'CAMP LES SENS-LA-PISSE !!! LE PREMIER QUI S'APPROCHE, J'LUI OUVRE LA BOITE CRÂNIENNE !!!

-Monsieur Reynolds, je vous en prie, tentait vainement un employé des douanes en tenant le vieux éloigné à l'aide d'un long bâton au bout duquel était accrochée une éponge mouillée, essayez donc de vous raisonner...

-TU CROIS QUE TU M'IMPRESSIONNE PETIT MERDEUX ? J'AI PAS B'SOIN DE BAGUETTE !!! AVEC MA CANNE, J'TE PULVERISE, MOI !!! UN PAS DE PLUS ET J'TE FAIS AVALER TES NOIX !!!

-Pépé... tenta Titus en s'approchant du vieillard, les mains levées en signe d'apaisement.

-QU'EST-CE QUE T'AS, TOI ? TU VIENS EN RENFORT ? J'VAIS TE DÉZINGUER SEC ET NET COMME LES AUTR-

-PÉPÉ !!! ARRÊTES UN PEU TES CONNERIES, TU VEUX BIEN ?

Abaissant sa canne, Malcolm Reynolds s'approcha d'un pas en plissant son seul œil valide. Une longue minute s'écoula dans le silence le plus total.

-Titus ? C'est toi, petit ?

-Non, c'est Merlin réincarné, en chair et en os. Tu m'excuses, hein, mais j'me suis rasé : la barbe blanche, ça fait un peu has-been.

-Me-Merlin...

-Mais évidemment, c'est Titus, vieux débris !!! Qui veux-tu que ça soit d'autre !!! T'étais pas justement venu depuis le ranch pour me voir ??

-Rhaaa, tu m'emmerdes... râla le vieux en fouettant l'air d'une main exaspérée, à mon âge on est plus aussi vif, tu peux comprendre ça, non ?

-Ben tiens...

-Alors tu viens me faire visiter la ville ? Du moins... dès que t'auras fait comprendre à cette bande de glands que je peux partir ?

Malcolm Reynolds montra d'un coup de menton les douaniers qui les entouraient, encore sur leur garde.

-Visiter la ville ? Mais oui, bien sûr. Comme si on avait que ça à foutre. Allez viens, j'te ramène à la fac.

Le vieillard sembla réfléchir quelques instants. Puis sans crier gare, il flanqua un grand coup de canne dans l'orteil du mage-douanier le plus proche, qui s'écroula à terre en hurlant de douleur. Avant que quiconque ait pu dire ouf, il fit tomber une pile de vieux dossiers haute de deux mètres sur ses assaillants qui reculèrent par prudence, ce qui permit au vieux Malcolm de se carapater avec une surprenante vivacité. Titus se précipita tant bien que mal à sa suite, alors que son aïeul profitait de la confusion générale pour se diriger promptement vers la sortie.

-Mais, t'es pas bien ?! Qu'est-ce que tu fous ?

-Qu'est-ce que je fous ? s'exclama le vieillard goguenard. Je fous que j'me tire d'ici, direction le chemin d'traverse, nom d'un pétard !!!

-Le... le chemin de traverse ?? fit Titus incrédule en le suivant tant bien que mal dans la foule. Mais j'te dis qu'on est attendus !!!

-Attendus ?! lança Malcolm en franchissant la lourde porte d'entrée du Magiport, sortant à l'air libre, tu crois que j'en ai quelque chose à secouer, moi qu'on soient attendus ? J'ai pas fait tout ce chemin pour me contenter de ton université moisie ! Ça fait douze ans que j'suis quasiment pas sorti d'l'enclos à chèvres !!! Maintenant que j'suis là, je visite !!!

Sur ce, le vieux Reynolds transplana dans un grand éclat de rire. Titus jura en voyant son arrière-arrière-arrière-arrière grand père disparaitre à un mètre de lui, et s'évapora à son tour, lancé à sa poursuite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magizoologie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 33
avatar
Titus Reynolds

Messages : 1708

Situation Amoureuse : Sais pas. Pas le temps je suppose.

Filière : Magizoologie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum,
Contusionus Encontusiono,
Duro,
Hominum Revelio,
Incarcerem,
Lashlabask,
Meteorribilis / Meteorribilis Recanto
Spero Patronum,
Subcingulus,
Repulso,
Failamalle,
Sectumsempra,
Hypnose Animale,
Animagus

Inventaire : Glace à l'Ennemi,
Potion Miracle du Bon Dr Magouille (x6),
Lait de Poule Miracle du Bon Dr Magouille (x3),
Tequila Magouillita (x3),
Manuel du Bon Petit Vétérimage

MessageSujet: Re: Malcolm Reynolds se rebiffe...   Mer 23 Jan 2013 - 19:22

-Arrête-toi deux minutes!

-Nan !

-Ça fait le quatrième étal que tu renverses ! Tu vas finir par créer une émeute !

-J'ai dit nan !

Jouant des coudes au milieu de la foule du Chemin de Traverse où son aïeul avait transplané, Titus tentait tant bien que mal de suivre le vieux débris, dont l'endurance ne cessait de le surprendre, et faisait de son mieux pour contenir ses caprices : il avait été obligé d'acheter une marmite en fonte vermoulue, trois crapauds à l'aspect maladif, et toute une collection de potions et autres ingrédients de seconde main mais devant lesquels Malcolm Reynolds s'était extasié, tout à sa joie de pouvoir faire des emplettes. Sans compter les trois paquets de fondants du chaudron que le vieux avait dévoré avec avidité...
Ce dernier finit par s'arrêter au croisement de l'Allée des Embrumes, appuyé sur sa vieille canne. Contrairement à son arrière-arrière-arrière-arrière petit-fils, il ne semblait pas essoufflé, mais scrutait les alentours avec avidité. Lorsque Titus finit par le rattraper, il se tourna vers lui, une lueur de défi brillant dans son unique œil bleu pâle :

-J'veux un fondant !

-Ah non !

-J'ai dit que je voulais un fondant, crénom ! pesta le vieux fou en tapant le sol dallé de sa canne.

-J'ai dit non, pépé ! Avec tout ceux que t'es enfilé, tu vas finir par être malade !

-M'en fous, j'veux un fondant !

-NON !

Malcolm fit un pas en direction de Titus, l'air sévère et menaçant. Il sortit de l'intérieur de son manteau une épaisse baguette de bois brut, longue de près d'un mètre :

-'Tention, petit... J'ai ma baguette ! Que ta mère m'a rendue avant qu'je parte du ranch !

Pris d'un mauvais pressentiment, le jeune ricain fit un pas en arrière, un doigt réprobateur pointé sur son aïeul :

-Ouais, et je sais aussi que Maman te l'a rendue à condition que t'attaque personne avec, pépé !

Comme si les dernière paroles de Titus lui avait donné des idées, le vieux fouilla du regard la foule qui les entourait. Brillant d'un lueur malicieuse, son œil se braqua sur un vieux sorcier rabougri qui faisait la manche devant le panneau de l'Allée des Embrumes et il pointa sa baguette sur le malheureux :

-Tiens, j'vais attaquer le clodo, là... marmonna-t-il pour lui-même.

Titus se précipita.

-Non !

-Bon, ben... grommela Malcolm en prenant à partie une jeune sorcière dans la foule, j'tripote les fesses de la fille.

-NON !

-Bon, alors j'lance un sort à la fille, et j'tripote les fesses du clodo !

-NON ET NON !!!

-Bon, alors...

Le vieux sorcier fit mine de réfléchir, avant de se tourner vers Titus, un rictus mauvais aux lèvres :

-... tu m'donnes un fondant.

Une veine se mit à palpiter à la tempe du cowboy.

-Mais t'es bouché ou quoi ?! Ça suffit maintenant ! On rentre !!

-Sûrement pas, petit ! J'veux mon fondant !!!

Tournant la tête vers le sans-abri qui tremblait de la tête aux pieds, il ajouta avec un sourire goguenard :

-Et j'veux attaquer des connards avec ma baguette...

Au bord de l'apoplexie, le cowboy faillit hurler de rage. Finalement, il se résigna et, fouillant dans ses poches, il lança à son aïeul la friandise magique tant convoitée. Ce dernier l'attrapa en vol et la fourra dans sa bouche avec avidité.

-Voilà, ton foutu fondant, vieux débris ! On peut y aller maintenant avant que la moitié du Département des Catastrophes Magiques nous tombe dessus ?

-NAN !!!

Là-dessus, l'ancêtre fila comme une flèche, s'engouffrant dans l'obscure Allée tant redoutée. Avec un gémissement d'exaspération, Titus le suivit, se demandant jusqu'où cette cavalcade infernale allait les mener. La réponse ne se fit pas attendre : une rue plus loin, le vieux fit brusquement halte en titubant, se tenant le ventre d'une main crispée par l'arthrite.

-Ouhla, j'ai peut-être un peu poussé.

Sur ce, il se pencha brutalement et vomit dans le caniveau. Se plaquant la main sur le front, Titus courut vers lui et l'aida à s'assoir contre le mur de briques couvert de suie.

-Finalement t'avais raison gamin... Ces fondants, c'est d'la merde.

-Tu m'étonnes... grogna le jeune ricain en jetant un regard sévère au vieil homme.

Le regard de Malcolm Reynolds se fit lointain et mélancolique.

-J'en ai ma claque de cette excursion, petit. C'est plus de mon âge...

-Je sais.

-On peut rentrer maintenant ?

-Bien sûr, pépé, fit le cowboy d'un ton plus compatissant. C'est comme tu veux.

Il l'aida à se relever, manquant de glisser dans une flaque de liquide indescriptible et peu ragoutant et lui tendit sa canne. Aussitôt qu'il l'eut saisie, le vieux retrouva sa mauvaise humeur :

-Raaah ! Laisse-moi un peu, gamin ! J'peux marcher tout seul, j'suis pas encore sénile !

-Mouais, j'ai des doutes sur la dernière affirmation, grommela Titus. Allez, faut se grouiller ! Avec tes conneries on s'est retrouvé dans un coin pas très fréquentable. J'aimerais autant qu'on évite de se faire détrousser avant d'avoir atteint la boutique la plus proche !

Le vieux râla, battant l'air de sa main libre en signe d'agacement.

-Mais si on nous attaque j'm'en fous ! J'ai ma baguette !

:arrow: Les deux cowboys retournent à la WOW !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2omdpnL
 

Malcolm Reynolds se rebiffe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Au Delà du Portail Pointu-