Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Wahnsinn, Suppe und Lebendiges Leichentuch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 229
avatar
Griselda O'Neil

Messages : 937

Situation Amoureuse : Je suis célibataire, mais pas jalouse ! ♥

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Aguamenti,
Desillusio,
Confringo,
Incarcerem,
Lashlabask,
Spero Patronum,
Calmos Pacificatum,
Rubeum Nasus,
Repulso,
Orchideus,
Subcingulus

Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Amortentia (x1)
Potion Contraceptive
Potion Miracle du bon Docteur Magouille (x3),
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille (x2)
MessageSujet: Wahnsinn, Suppe und Lebendiges Leichentuch   Lun 25 Nov 2013 - 11:07

Griselda gambadait dans les rues de Londres, en sifflotant un petit air guilleret. Elle portait sur son épaule un gros sac en toile, un peu remuant, dans lequel elle avait fourré tous les menus larcins qu'elle avait commis ici et là, durant cet après-midi mouvementé.

Derrière elle, Malicia la suivait, terriblement mal à l'aise, et pour cause : elle était toujours en sous-vêtements, ses cheveux étaient plus en pétard que jamais, et ses membres étaient recouvert de griffures, de morsures et de biéraubeurre. Elle sentait le regard outré des rares passants sur elle, alors qu'elle sautillait et se frottait les avant-bras, histoire de se réchauffer un peu :

-Gri, je meurs de froid !

-Et bien tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même, jeune fille ! rétorqua la cinglée, moqueuse, en se molletonnant dans son épaisse cape. Nous sommes en Novembre, il faudrait peut-être songer à t'habiller plus chaudement !

La métisse jeta un oeil noir à son interlocutrice :

-Je veux rentrer à la WOW !

-Non ! Tu es si proche du but ! Ce serait crétin d'abandonner maintenant !

Mali se retint de demander de quel but il s'agissait. Elle doutait fortement que ça ait un rapport avec son manque de courage pour sa rupture avec Om... mais qui pouvait vraiment savoir ? Avec la logique de l'Irlandaise dérangée, tout était possible. Par contre elle aurait tout donné pour une doudoune et un chocolat chaud.

-Pas le temps pour des futilités comme du chocolat chaud ! s'exclama joyeusement Gri. On est arrivé !

Mali geignit et se couvrit la tête avec ses mains histoire de ne plus se faire légilimancer, bien qu'elle sache que c'était totalement inutile. Elle s'engouffra dans le bâtiment, à la suite de la Pi Omicron.
Gri se dirigea droit vers le grand escalier central, et sauta sur les premières marches :

-Salut l'escalier ! Amène-moi à l'étage du Dr Froud !

-D'accord, répondit une voix caverneuse.

Toute la structure de l'escalier se mit en branle, et, dans un nuage de poussière, les marches se murent comme celles d'un escalator moldu. Mali sauta sur une marche, juste derrière l'Irlandaise. Elle se mit à réfléchir.

Peut-être qu'effectivement, ça lui ferait du bien de parler au docteur Froud. Après tout, c'était un psychémage connu et reconnu. Lustucru était souvent allé le voir pour soigner ses colères légendaires, ses pulsions violentes et sa haine viscérale des chats. Et grâce à ça, elle... Ben, elle était toujours furieuse et violente, mais au moins, maintenant, elle ne dépeçait plus des félins en public.
Et, à ce que la Zeta en savait, Griselda aussi était une patiente régulière de l'éminent docteur : grâce à lui, elle était plus... euh... enfin, disons, moins... euuuh...
Bon, ok : la thérapie avait été à l'évidence un échec pour la folle aux lethifolds. Ça ne pouvait pas marcher à tous les coups !

-Vous êtes arrivées... fit la voix caverneuse, alors que leur escalier s'immobilisait devant un palier.

Griselda s'élança avec entrain, et ouvrit la lourde porte sur laquelle était inscrit en lettres d'or : "Dr Sigmeund Froud, Arzt für Psychiamagischen ".

-On devrait pas frapper avant ?

-Et l'effet de surprise, t'en fais quoi ? gloussa l'Irlandaise, amusée.

Elle traversa la salle d'attente en deux enjambées, et se glissa dans le bureau du docteur en catimini, suivie par Malicia.

-CHUUUUUT ! intima la garçonne. IL NE FAUT PAS NOUS FAIRE REMARQUER DU DOCTEUR FROUD !

-Euh... Gri.... Il t'entends là...

La métisse désigna le vieil homme à la barbe blanche, qui était assis à son énorme bureau acajou, un horrible animal canin tout fripé sur les genoux. Le psychémage jeta une œillade à l'Irlandaise. Puis il échangea un regard entendu avec son chien, avant de secouer la tête de dépit, et de se replonger dans le dossier qu'il était en train de lire.

L'Irlandaise fit mine de n'avoir rien remarqué : elle farfouilla dans son sac et en sortit la petite boîte qui fut jadis le cercueil d'un Crapaud Hypno. Elle la posa sur la table, en pouffant de rire. Aussitôt, le singe volant de McCormack jaillit de la boîte tel un diable à ressort. Il voleta jusqu'au docteur Froud, et posa devant lui la soupe aux vermicelles de San Sou Si.

Aussitôt, Gri leva les bras au plafond et se mit à hurler, hilare :

-AHAH VOILÀ UNE BONNE SOUSOUPE POUR VOUS DOC ! MANGEZ ! MAAANGEZ !

Elle se tourna en faisant un grand mouvement de cape, et s'adressa à un interlocuteur qui n'existait pas :

-Ah ah ! Mon plan machiavélique a parfaitement fonctionné ! Le docteur Froud ne se doute pas que la soupe que le singe volant sortant du cercueil lui a servi a été empoisonnée par mes soins grâce à un œuf d'hydre hautement radioactif ! Car j'ai astucieusement agrémenté cette soupe de pétales de pâquerette afin qu'elle ait l'air inoffensive !

Le silence retomba dans le bureau, où on entendait plus que le tic-toc de l'antique horloge hongroise murale.

-Grizelda, lança la voix posée du psychémage, qui ne daigna même pas relever les yeux de ses papiers. Vous avez déchà ezzayé de me tuer avec une schlecht zoupe empoisonnée trois fois zette semaine. Hierfür che n'en tiendrai pas rigueur, et fous attends de pied ferme pour notre psychiatrisch rendez-fous de cheudi übernachtung.

La garçonne se plaqua les mains sur les joues :

-ENFER ET DAMNATION ! JE SUIS DÉMASQUÉE ! Comment est-ce possible ?! Fuyons, ma fidèle complice !

Elle agrippa Malicia, qui avait assisté à la scène bouche bée, et transplana avec elle.



L'amour à l'Irlandaise,
C'est que je t'aime, je t'aime, je t'aime ! JE T'AIME ! cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: Wahnsinn, Suppe und Lebendiges Leichentuch   Sam 30 Nov 2013 - 9:19

:arrow: Mali vient d'ici !

Assis à son bureau en acajou, le Docteur Froud semblait en grande conversation avec son miroir :

-Gute nacht ! Che suis bien à la boutique Frau Froufrou ? Ch'appelle pour savoir où en est ma commande. .... Ja, une robe du soir, ja, c'est pour meine liebe femme...

Froud considéra sa main gauche où ne se trouvait aucun anneau conjugual. Il fronça brusquement les sourcils :

-Comment za, eine pénurie de strass ?!! Das ist eine katastrophen !!!

Quelqu'un frappa à la porte, l'obligeant à couper court à sa conversation.

-Che dois fous laisser. Auf wiedersehen.

Il se tourna vers l'entrée de son bureau :

-Zi z'est pour eine tentative de meurtre, le bureau est fermé chusqu'à bis morgen !

Malicia entra sur la pointe des pieds, un peu gênée :

-Bonsoir, Docteur... enfin...

Ses yeux se détournèrent timidement.

-...Re-bonsoir ? finit-elle par lâcher.

-Fräulein McGuire ! Qu'est-ce qui fous amène auzi tard ?

La métisse se rapprocha de son bureau :

-Je voulais m'excuser pour tout à l'heure...

Le psychémage eut l'air intrigué :

-Dout-à l'heure ?

-Et ben oui, pour... la tentative d'assassinat ?

La Zeta se tassa :

-Je suis désolée ! Je savais pas que Griselda voulait vous tuer ! On ne le refera plus, promis !

-Oubliez zela, cheune Frau, fit Sigmund en faisait un geste négligent de la main. Griselda ezzaie de me tuer depuis des années !

Malicia ouvrit de grands yeux étonnés :

-Donc... vous allez pas, genre... nous dénoncer aux Aurors ?

-Ach, nein ! Pourquoi donc ? Z'est follement divertissant ! s'exclama Froud. Zela me rappelle ma jeunesse, à Nuremb... Aber, ne parlons plus du passé ! Rentrez zans crainte, mein Kind !

La jeune fille hocha la tête et tourna les talons. Elle se dirigea lentement vers la porte...

-... A moins que fous n'ayez quelque chose d'autre à me dire ? fit le psychémage d'un air entendu.

Alors qu'il invitait son interlocutrice à s'assoir sur le canapé chansonnier, Froud poursuivit :

-La dernière fois que je fous ai vue, fous souffriez d'une très intéressante forme de Schmerz Verzweiflungstraurigkeit ! Mais heute, je vous zens un peu différente..

La Zeta acquiesça en s'asseyant, et la petite créature canine du docteur vint se pelotonner sur ses genoux :

-Vous savez Docteur, j'ai vraiment l'impression que ma vie devient de plus en plus pourrie en ce moment. Jusqu'à récemment tout était si embrouillé, si compliqué...

Froud l'invita d'un geste à poursuivre. Elle releva la tête :

-...mais étrangement, je me sens mieux. Contrairement à avant, j'ai pas envie de pleurer, ou de passer des journées à manger de la glace et appeler Maman. J'ai l'impression que ça va aller, que je vais passer à autre chose, et que tout ça n'est pas si grave. Ça vaut pas la peine de se mettre dans tout ses états pour des trucs sans importance. Je sens que quoi qu'il arrive, je retomberai sur mes pieds.

Malicia resta pensive quelques instants, essayant de comprendre ce nouveau sentiment qui l'habitait :

-Je pense vraiment que je peux le faire...

Elle voulut se tourner vers Froud, mais remarqua que le bureau avait été remplacé par une vaste scène entourée d'un public fantomatique. La métisse se leva : ses habits avaient changé une longue robe noire. Autour d'elle se tenaient des copies d'elle-même, à différents âges et dans différentes tenues. Elles faisaient toutes face à la foule. Malicia ouvrit la bouche alors qu'un micro apparaissait devant elle...
 
Toute ma vie le même tralala...
*Une Mali en pyjama se tasse sur elle-même*
Des «fais comme-ci», des «sois comme ça»...
*Une autre Mali en écolière baisse la tête gênée*
Quoique je dise ou quoiqu'je fasse,
Je n'étais jamais à ma place !


* Toutes les Mali tombent par terre en glapissant*

Mais aujourd'hui, je me sens bien plus forte,
*Malicia se relève et lance un clin d'œil à la foule*
Il est temps que je claque...la porte !
 
Je ne ferai plus c'qu'on me dit,
Je serai ce dont j'ai envie...
Assez ruminé... Voici mon heure !
 
* Les différentes versions de Mali se mettent à tourner et à danser autour d'elle*
 
De longues années à écouter les voix
De tous ceux qui me pointaient du doigt
J'ai tout fait pour qu'on soit fier de moi
Et je suis bien souvent tombée... de haut.
 
On m'a beaucoup marché sur les pieds,
Chaque fois j'ai eu envie de hurler
Mais aujourd'hui, tout ça va changer
Car je suis trop souvent tombée...de haut.
 
S'effacer, s'écraser
Ce n'est plus ma tasse de thé,
Comprenez :
Je n'suis pas une poupée
Qu'on secoue pour s'amuser !
Oubliez !
 
Désormais je n'en fais qu'à ma tête,
Je n'suis plus une «p'tite fille parfaite»
Quoique je veuille, plus rien ne m'arrête
Car maintenant je suis plus forte !
*Les copies de Malicia la cachent et tournent autour d'elle*
Chorus: Ah! Ah-ah! Oser... Tout changer... C'est risqué... Mais désormais tu seras plus forte !
*Mali émerge, dans une robe rouge et scintillante, ses cheveux sont redevenus dorés*
(Toutes les Mali) Libérée! Délivrée!
(Mali) Je ne suis plus la même personne
J'ai mûri, j'ai grandi
Et il est l'heure de changer la donne ! (LA DONNE !)
 
Fini l'déni et finis les larmes (Wow!)
De p'tite fille, je deviens une femme (Yeah!)
Quoiqu'il advienne, j'y mettrai mon âme...
Pour que plus jamais je ne tombe...DE HAUT !
 
A peine avait-elle prononcé les derniers mots de sa chanson que Malicia réapparut dans le bureau de Froud, surprise. Un applaudissement se fit entendre, et elle tourna la tête vers le psychémage :

-Wunderbar !!! Brafo, jeune Fräulein ! s'exclama ce dernier en se levant.

La Zeta considérait sa chevelure, incrédule :

-Mes cheveux ? Ils ont repris leur vraie couleur !

-Ja ! En effet ! acquiesça Froud. Et fous savez pourquoi ?

Le psychémage saisit la métisse par les épaules :

-Fous êtes guérie !!!

-Je suis guérie ? répéta la jeune fille.

-Et pas qu'un peu ! Ça fous fera 250 Deutschegallionen ! lança le docteur.

Mali eut l'air paniqué :

-Hein ?!

-Ja ! continua Sigmeund. Pour fotre thérapie musicale et...

La métisse transplana sous ses yeux. Le psychémage trépigna de colère :

-VERDAMMT !!! POURQUOI FONT-ILS TOUS ZA ?!!





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE
 

Wahnsinn, Suppe und Lebendiges Leichentuch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Au Delà du Portail Pointu-