Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 L'attaque des belles-soeurs tueuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: L'attaque des belles-soeurs tueuses   Ven 25 Oct 2013 - 22:30

L'attaque des

belles-soeurs tueuses

AVEC : Malicia & Griselda
PRIVÉ / PUBLIC : Priv&
DATE :Mardi 24 Novembre


Elles étaient partout. Partout !

-Ohmondieuohmondieuohmondieu....

Et elles lui voulaient du mal ! Non ! Elles étaient le Mal ! Le Mal absolu !

-Ohmondieuohmondieuohmondieu !

Et si elle ne courait pas assez vite, elle allait le regretter !

-OHMONDIEUOHMONDIEUOHMONDIEU !!!

Malicia accéléra le pas, montant aussi vite qu'elle le pouvait les escaliers de sa maison envahie. Derrière elle, des ombres fugaces et menaçantes, aux doigts griffus et aux dents pointues , se projetaient dans la cage, gagnant dangereusement du terrain.

Le souffle de Malicia se fit plus haletant alors qu'elle regardait autour d'elle paniquée, à la recherche d'une échappatoire. La chambre ? Non, l'une d'elles était probablement à l'intérieur, prête à lui bondir dessus ! Le grenier ? Bourré à craquer d'araignées ! Quoique, ces horribles bidules à huit pattes ne pouvaient pas être pires que ce qui la poursuivait... mais elles avaient huit pattes, et elles étaient toutes poilues et... Non pas le grenier ! Mais alors où ? Elle était foutue ! Foutue ! A moins que...

La métisse se précipita dans sa salle de bain et tenta d'en refermer la porte...de justesse. Alors que la malheureuse poussait comme une folle sur la porte pour tenter de la refermer, une myriade de  mains manucurées aux ongles peinturlurés de toutes les couleurs se glissèrent dans l'ouverture en s'agitant :

-Malicia ! Laisse-moi entrer ! Il faut que je te pèse pour voir si tu as enfin le poids qui convient à une mariée !

-Malicia !! Il faut que tu me laisses vérifier si tu fais bien ta toilette comme une parfaite épouse devrait le faire !!

-Malicia !!! Tu as omis de saluer les tableaux de Babaji de la cuisine ! N'as tu donc aucune honte, petite impie ?!!!

-Gnniiiii....

Dans un dernier effort, la métisse parvint à refermer la porte sur les harpies qui la poursuivaient et agitant sa baguette s'efforça de verrouiller aussi solidement qu'elle le pouvait la porte. A peine eut-elle réussi qu'elle se laissa glisser le long de la porte, les yeux médusés et les mains tremblantes.

Se reprenant bien vite, elle saisit son miroir  et articula précipitamment :

-Lucrécya Flint !

Quelques secondes plus tard, le visage ténébreux de sa meilleure amie apparut à la surface :

-Alors, ça y est tu l'as quitté ?

-Non !!! couina Malicia en tapant des pieds dans un accès d'exaspération et de désespoir.

Lulu soupira :

-Qu'est-ce qu'il a fait encore ?

-Il a dit que j'avais l'air d'avoir pris du poids et toutes ses sœurs se sont jetées sur moi ! Et il en a profité pour filer à son stage !

-Ah, le sale petit scroutt... pesta son amie en plissant les yeux de colère.

-Oui ! acquiesça la zeta. Oui ! Il ne me laisse jamais une seule occasion de lui dire quoi que ce soit !

-Ouais...si on veut. T'aurais pu lui dire l'autre jour !

-Quand ? geignit Malicia. Quand il m'a dit qu'il n'avait jamais été aussi humilié par mon Père en cours ? Quand il m'a dit que jamais il ne trouverait quelqu'un de mieux que moi dans sa vie et que sans moi, il se suiciderait ? Ou....

Malicia baissa d'un ton en regardant autour d'elle :

-Quand il m'a dit que sa grand-mère venait de mourir ? siffla-t-elle.

-Moi ça m'aurait pas arrêté... badina Lucrécya.

La métisse se mit à faire les cent pas dans sa salle de bain :

-J'arriverai jamais à le quitter, jamais ! Je vais devoir devenir Madame Malicia Kapoor et supporter ses sœurs toutes pourries toutes ma vie et ses préceptes et ses dictons et ses manies et...

Elle hoqueta et tira un sac en papier kraft qu'elle porta à sa bouche :

-Et je mangerai plus jamais de gâteaux de ma vie ! souffla-t-elle en respirant très fort.

Après avoir repris son souffle, elle serra ses deux petits poings :

-Je suis sûre qu'il le fait exprès...

-Tu m'étonnes qu'il le fait exprès ! renchérit la batteuse. Ce gars-là, je le sentais pas ! Dès le début ! Personne parle comme ça sans avoir des trucs chelous à cacher... Je t'avais dit de pas sortir avec !

-T'as jamais dit ça ! Et quand je t'ai dit que j'étais avec, t'as voulu que je lui montre mes nénés ! s'écria Malicia.

-Ah ? M'en souviens pas... répliqua Lucrécya en haussant les épaules. Tu dois parler de quelqu'un d'autre, quelqu'un de pas bien finaud... genre ce gars tout roux et qui louche qui rôde autour des buissons de fleurs avec des ciseaux... Si tu veux mon avis, ça doit venir de lui.

-S'il rôde autour des buissons, c'est parce que Mr Gazon est jardinier ! Et pourquoi j'irai dire à Gazon que je sors avec Om ?!

-Ah ça ! C'est pas mon problème ! répliqua la batteuse.

Le silence retomba alors que les deux se fixaient avec dépit.

-Bon alors, tu le quittes quand ? finit par redemander Lucrécya.

-Je sais pas ! s'exclama Malicia. J'y arriverai pas !

-T'es trop gentille ! Prends-le entre quatre yeux, énerve-toi un bon coup et HOP !

-Mais tu sais bien que je sais pas crier sur les gens... Et de toute façon, c'est jamais le bon moment ! Faut que tu m'aides, Lustucru.

La batteuse prit un pose pensive. Finalement, elle eut un petit sourire en coin :

-Okay. J'tenvoie quelqu'un.

-Hein ? Mais tu viens pas ?

-Peux pas, je dois rater aucun cours de Sheraff où il s'arrangera pour me virer de la fac. Mais t'inquiète, j'ai la personne de la situation. Salut !

-Hein ? Mais... Lulu !

L'alpha disparut de la surface miroitée, laissant Malicia seule face à son triste sort. Aussitôt, les sœurs d'Om se remirent à tambouriner à la porte :

-Malicia ! Tu es là dedans depuis trop longtemps ! Veux-tu que je t'emmène des fruits pour vaincre la constipation ?

-Malicia !!! Es-tu décente ? J'aimerais te sermonner !

La métisse rejeta sa tête en arrière :

-Qu'est-ce que je vais faire ? gémit-elle.

Quelqu'un apparut devant elle dans un "Pouf" et elle poussa un petit cri surpris.

-Salut Malilili ! Grincedent m'a dit que t'avais besoin de lethifold et moi, et fissa fissa, nous voilà ! s'exclama Gri en souriant de toutes ses dents.

Elle se pencha vers la zeta, motivée :

-Alors, heureuse ?

Malicia avait écouté la tirade avec des yeux paniqués. Finalement elle tourna le dos à la nouvelle venue, et se mit à se taper doucement la tête contre la porte, dépitée :

-Ouille ! ...au moins j'ai la santé... aïe!..au moins j'ai la santé...aïe!...





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 229
avatar
Griselda O'Neil

Messages : 937

Situation Amoureuse : Je suis célibataire, mais pas jalouse ! ♥

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Aguamenti,
Desillusio,
Confringo,
Incarcerem,
Lashlabask,
Spero Patronum,
Calmos Pacificatum,
Rubeum Nasus,
Repulso,
Orchideus,
Subcingulus

Inventaire : Chocolat Cépamoi (x2)
Amortentia (x1)
Potion Contraceptive
Potion Miracle du bon Docteur Magouille (x3),
Tequila Magouillita,
Lait de poule du bon Docteur Magouille (x2)
MessageSujet: Re: L'attaque des belles-soeurs tueuses   Sam 26 Oct 2013 - 15:54

L'Irlandaise qui se prénommait Gri (- si on devait en croire son t-shirt trop large estampillé d'un : « Bonjour ! Je m'appelle Gri et je suis sexy ! Tu veux être mon ami ? » sous une photo d'elle des plus perturbantes -) contempla un moment la scène. Puis, sans dire un mot, elle se précipita à côté de Malicia, et cogna à son tour sa tête contre le mur jouxtant la porte, dans un synchronisme parfait.

-Au moins j'ai la santé mentale ! Ahah ! rigola-t-elle. Au moins j'ai la santé mentale ! Ahah ! Au moins j'ai la santé mentale ! Ahah ! Au moins j'ai...

Mali releva ses yeux, effarée :

-Mais qu'est-ce que tu fabriques ?

-Rhooo on joue plus ? C'est Lethifold qui va être déçu, il avait l'avantage.

La Zeta poussa un long soupir. Elle était déjà pas mal fatiguée, et n'avait à l'évidence pas envie de s'épuiser davantage en se lançant dans une longue explication alambiquée avec la garçonne à l'esprit dérangé.

-Rentre chez toi, Griselda, finit-elle par dire avec autant de gentillesse qu'elle le pouvait.

-Ah non, moi c'est Gri ! Zelda est en cours ! T'as pas vu mon T-shirt ?

Gri tira le haut qu'elle portait, et Malicia grimaça. La photo en énorme plan de la cinglée, cheveux ébouriffée, sourire reptilien, peau grasse et yeux exorbités, était déjà dérangeante en soi, et à de nombreux niveaux. Mais, comme si ça ne suffisait pas, la POP avait décidé de l'ensorceler pour que le visage imprimé envoie à tout va des clins d’œil. Clins d’œil qui, hélas pour elle, ressemblaient davantage à des tics nerveux à l’œil droit.

-Aaaah oui... Gri... articula Mali sans pouvoir arracher ses yeux à la contemplation lugubre du T-shirt. C'est normal que ça me suive des yeux ? rajouta-t-elle, en faisant des pas chassés discrets.

Dans le bref silence qui suivit, on entendit les belles-soeurs sataniques tambouriner derrière la porte, inlassablement :

-Malicia !!! C'est l'heure de ton lassi au céleri hypo-calorique ! Dépêche-toi, ce sera ton seul repas de la journée !

-Ahah, qu'est-ce que t'es drôle, Malichouquette ! s'exclama la folle avec un fort accent irlandais. N'est-ce pas Lethifold ? Allez, mettons-nous au boulot maintenant !

Elle remonta ses manches en tirant le bout de la langue, et son interlocutrice leva un sourcil, suspicieuse :

-Au boulot ?

-Mais oui ! C'est notre meilleure amie commune, Cruchécya Grincedent, qui m'a demandé de t'aider, en me parlant dans mon miroir ! Je ne te laisserai pas tant que ce ne se sera pas fait !

-Attends voir... Qu'est-ce que Cruché... euh... Lucrécya t'a demandé exactement ?

-Quelque chose du genre : « Hey, O'Neil, va donc chez Mali, elle a besoin de toi » ! Après elle a rigolé pendant une bonne minute et elle a raccroché, alors moi j'ai transplané direct dans ta salle de bains ! Je pensais pas tomber direct sur toi, j'ai eu de la chance !

-Mais... pourquoi dans ma salle de bains ?

-Ah ah ! Tu sais bien ! insinua Gri.

Elle ponctua ses dires en levant et faisant danser ses sourcils en rythme, et Malicia ne préféra pas en savoir davantage.

-Bon. Tu diras à Cruché... cya merci de ma part, mais je n'ai pas besoin de ton aide.

-Ah oui ? Et comment vas-tu t'en sortir avec les abominables sœurs de Om qui veulent faire de toi une parfaite épouse hindou ? Comment tu vas faire pour enfin le quitter malgré son chantage affectif de maniaque, conscient ou pas ?

Mali ouvrit des yeux ronds : comment est-ce que Gri pouvait savoir une chose pareille ?! Est-ce que c'était Lustucru qui lui avait dit ?!

-Non, ce n'est pas ce monsieur Lustucru qui m'a mis au courant, pouffa l'Irlandaise.

Les yeux de Mali s’agrandirent davantage :

-Ohmondieuohmondieuohmondieu ! Tu es en train de me légilimenser, là ?!

-Évidemment, patate ! Les gens me parlent pas en général, ou alors ils me mentent tout le temps, alors faut bien que je trouve mes propres sources !

Malicia paniqua, et recula jusqu'à ce que son dos bute contre le mur :

-Ohmondieuohmondieuohmondieu ! Il me faut de l'aluminium ! Un chapeau en aluminum ! Pour ne plus laisser échapper mes pensées !

La demi-Griselda secoua la tête, l'air grave :

-Je crois que tu es complètement cinglée Malichouquette, mais c'est pas grave, je te pardonne. Allez viens, on a du pain sur la planche.

La métisse plaqua ses mains sur sa tête, gênée :

-Mais de quoi tu parles ?!

-On va avoir besoin d'une pelle et d'une brouette ! Allons en chercher chez Willilili Gazon !

-Qu... quoi ? Mais pourquoi ?!

-Pour aller creuser du côté du cimetière des Sciences Occultes, pardi !

-Mais pourquoi faire ?!

-Parce que c'est ta seule chance de rompre avec Om ! J'ai un plan ! Un plan en béton ! Tu me fais confiance ?

La Zeta hésita :

-Ben... comment dire... je ne suis pas sû...

-TROP TARD ! AHAHAH !

Gri sauta dans les bras de Malicia, qui couina de peur. Et aussitôt, les deux disparurent dans un "plop !".


:arrow: Direction : L'allée des savoirs interdits ! !



L'amour à l'Irlandaise,
C'est que je t'aime, je t'aime, je t'aime ! JE T'AIME ! cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Occultes
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 182
avatar
Malicia McGuire

Messages : 3431

Double Compte : Aucun !
Situation Amoureuse : Chaotique !

Filière : Sciences Occultes

Sorts Connus : Aguamenti,
Assurdiato,
Batrasempra,
Calmos Pacificatum,
Confundo,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Ferula,
Gemino,
Impervius,
Incarcerem/Lashlabask,
Oubliettes,
Periculo Pugno
Portus,
Protego,
Protéiforme,
Tarentallegra,
Purée de pois,
Furunculus,
Mucus ad nauseam,
Duro,
Amplificatum,
Revigoré,
Elasticus

Inventaire : Chocolats Cépamoi (x5)
Essence de dictame (x5),
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Philtre de Requinquance (x5),
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Potion Tue-loup,
Rapeltout,
Tequila Magouillita,
Potion contraceptive
MessageSujet: Re: L'attaque des belles-soeurs tueuses   Mer 27 Nov 2013 - 23:09

:arrow: Gri et Mali viennent de là !

Deux silhouettes se matérialisèrent devant la maison de Malicia, toute illuminée en cette soirée d'automne. La maisonnée étaient pleine de monde, qui s'affairaient dans tous les sens avec des tissus de toutes les couleurs et des plats diététiques préparés sans amour. Pourtant, la voix de Malicia couvrit sans peine le grabuge intérieur :

-C'ETAIT QUOI CA ?! hurla la jeune fille, avec de grands yeux courroucés.

Gri ouvrit quand à elle de grands yeux de mérou illuminés :

-Quoi donc ?

-CE QU'ON VIENT DE FAIRE ? CE QUE TU M'AS FAIT FAIRE ?!

-Quoi... essayer de tuer le Docteur Froud ? répondit l'irlandaise déjanté avec un geste négligent de la main. Il s'en remettra...

Son œil tiqua :

-Jusqu'à la prochaine fois... rajouta-t-elle la mine sombre.

-Y'aura pas de prochaine fois ! la coupa son interlocutrice.

Malicia se pencha vers la folle au lethifold, très mécontente :

-Tu t'es servie de moi ! s'écria-t-elle en la pointant du doigt.

-Pour le bien commun ! précisa Gri, les yeux fous.

-Je croyais que j'étais ton amie ! reprit la zeta sur un ton rageur, les sourcils froncés.

-C'est pour ça que c'est si douloureux ! se justifia la Pi omicron Pi, en portant la main à son cœur.

Les deux filles se dévisagèrent un instant et la zeta finit par pousser un soupir d'exaspération en tournant le dos à son interlocutrice :

-Depuis le début, je savais qu'il y avait quelque chose qui clochait, depuis le début ! pesta-t-elle. Et je me suis laissé faire !

Griselda haussa les épaules :

-C'est parce que t'es trop gentille, Malilili ! badina-t-elle. C'est pas ta faute...

-Si, c'est ma faute ! la coupa Malicia.

La métisse se raidit :

-Je me fais marcher sur les pieds par tout le monde ! s'écria-t-elle, les poings serrés. Je dis toujours oui, même quand ça me coûte. Et à la fin, c'est toujours la même chose, je me fais piétiner et briser en mille morceaux. Et tu sais quoi ? J'en ai marre !

Elle se tourna vers sa maison et considéra ses habitants, lassée :

-Je fais toujours confiance aux autres, et j'espère qu'ils me voudront autant de bien que moi, mais ce n'est jamais comme ça que ça se passe ! Je peux pas continuer à me laisser balloter sous prétexte que, parce que je suis trop gentille, et qu'un rien me fait me sentir nulle, on peut tout me faire avaler !

-Tu veux dire que tu ne m'aideras plus jamais à essayer d'assassiner le Docteur Froud ? fit Gri, réellement peinée.

La métisse se tourna vers elle avec de grands yeux tristes :

-Non ! Ni ça, ni autre chose.

Elle baissa la tête :

-Laisse-moi, s'il te plaît.

Alors que le silence retombait, Gri eut l'air penaude. Finalement, elle se rapprocha à pas de loups de la zeta :

-C'est pas bien bon de garder toute cette colère en toi, Malilili. lança-t-elle enfin. La dernière fois que j'ai fait ça, j'ai pactisé avec le renégat Voldevie contre le Maître des Ténèbres et aïe aïe aïe les dégâts ! Tu sais ce qui serait une bonne idée ?

En se rapprochant à nouveau, la folle irlandaise chuchota à l'oreille de Mali :

-Si t'es énervée, tu peux utiliser tout ça... pour tuer Om !

Son interlocutrice leva les yeux au ciel... et finit par réaliser quelque chose. Elle venait de se rendre compte de la raison pour laquelle Lucrécya lui avait envoyé l'irlandaise : cette dernière était tellement énervante quand elle s'y mettait... Or, se mettre en colère était bien souvent la seule façon pour que la métisse dise ce qu'elle avait sur le cœur.

Pourtant, après tout ce qu'elle venait de traverser, elle n'avait plus envie de se fâcher. Juste de prendre un peu de contrôle sur sa vie. Et elle savait par où commencer.

-Je tuerai pas Om, Gri. répondit-elle, en souriant faiblement.

L'irlandaise eut l'air déçu. Finalement elle sursauta :

-T'es sûre ? Le voilà qui arrive au bout de la route ! clama-t-elle avec précipitation. On pourrait aller chercher une soupe et un singe et...

-Non, merci. la coupa Malicia en secouant la tête.

Elle se redressa, l'air déterminé et se tourna vers Om, qui remontait effectivement l'Allée des Saules Charmeurs :

-Je sais ce que je dois faire. Tu peux nous laisser, Gri ? On se reparlera plus tard... fit-elle d'une voix étrangement sereine et qu'elle ne se connaissait pas.

-Mais je veux voir ! geignit la Pi Omicron Pi en piétinant.

La zeta lui fit un petit sourire d'encouragement et elle finit par renoncer :

-Bon d'accord...

L'irlandaise partit en traînant des pieds... Quelques secondes passèrent avant que Mali ne sourcille :

-Je te vois, Gri... lança-t-elle de sa voix chantante.

La tête de la folle surgit de derrière un arbre, et elle disparut. Quelques secondes plus tard, le pi omicron Pi était arrivé au niveau de Malicia :

-Bonsoir, Om. fit cette dernière, toute sérieuse.

-Malicia ! Mon petit hibiscus des îles au miel ! fit l'étudiant en médicomagie. Que fais-tu dehors à cette heure-ci ? Ce n'est guère convenable pour une future épouse...

-Il faut que je te parle.

A la tête de la métisse, l'hindou devina d'avance ce qu'elle allait dire. Il feignit aussitôt l'épuisement :

-Hélas ! Ma journée a été fort laborieuse et pénible, ne pouvons-nous pas parler plus tard ? Allons plutôt rire et discuter de notre union future devant un bon repas préparé par mes soeurs...

-C'est fini, Om. fit Malicia sans attendre.

Elle secoua la tête et désigna les sœurs du Pi Omicron Pi qui s'agitaient chez elle :

-Je suis désolée, mais tout ça... ça me rend malheureuse comme une pierre. On n'a aucun point commun, je ne supporte pas que tu essayes de régenter mes moindres gestes, et toute cette histoire de mariage, d'emménagement chez moi, de présentation à tes sœurs, c'est....

La zeta peina à finir sa phrase. Finalement, elle reprit, sur un ton plus décidé :

-C'est complètement fou. Je suis juste une fille de seize ans. J'ai pas envie de tout ça, pas maintenant. Et je ne veux pas qu'on me mette dans une boîte comme tu as essayé tous les jours de le faire. Je serai jamais mince, je serai toujours un peu... différente, et perdue dans mes livres avec des bonbons plein les poches, et je me mettrai toujours la honte parce que je contrôle pas ce que je ressens et que tout ce que je pense se lit toujours sur mon visage. Mais je fais les choses à ma manière... et ça me va très bien comme ça.

Malicia regarda Om dans les yeux :

-Quand on est sortis ensemble, j'étais complètement perdue et je crois que j'ai fait une bêtise en pensant que ça pourrait marcher, que tu pourrais me faire oublier toute la peine que j'avais. Mais j'avais tort. J'aurai dû me rendre compte que ça serait une erreur et que je n'avais besoin de personne pour aller mieux.

Le silence retomba.

-Je suis désolée. finit par lâcher la métisse.





Mes RPs du Moment !


Broken Mirror, avec Lucrécya Rincevent

Days before you came, avec Darius Lestrange

Ceci n'est pas un bizutage, avec Isaac O'Callaghan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2RvWE


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Médicomagie
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 67
avatar
Om Rajesh Kapoor

Messages : 802

Situation Amoureuse : C'est... compliqué...

Sorts Connus : Portus,
Episkey,
Protego,
Anapneo,
Ferula,
Rictusempra,
Purée de Pois,
Inflammarae,
Subcingulus,
Sonorus / Sourdinam,
Stupefix / Enervatum,
Expelliarmus

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x4),
Potion Contraceptive,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Philtre de Requinquance,
Scrutoscope,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: L'attaque des belles-soeurs tueuses   Ven 29 Nov 2013 - 13:15

Le moment qu'Om redoutait depuis longtemps venait d'arriver. Il baissa la tête un moment, avant de dire d'une voix morne qui ne lui ressemblait guère :

-Bien entendu, ma douc.. je veux dire, Malicia. Ma famille a abusé de ton hospitalité, j'ai abusé de ton infinie gentillesse. Tu trouveras dans quelques heures ta demeure libre de tout occupant.

Le regard doux de la jeune métisse demeura imperturbable :

-Merci.

Malicia tourna les talons et s'en fut loin de lui.

-Je... fit-il en relevant la tête, la main levée comme pour la retenir.

Le Pi Omicron Pi capitula bien vite. Sans trop savoir quoi faire de lui-même ni ajouter un mot, tout à sa honte, il se dirigea dans l'allée de la maison jaune, où se trouvaient à présent ces sœurs et leur progéniture.

Il eut cependant le temps de repasser dans son esprit les évènements des dernières semaines : il ne voyait pas vraiment comment tout avait pu déraper aussi vite. Vraiment, il avait eu la nette impression d'avoir fait de son mieux pour aider et soutenir sa fiancée... enfin, son ex-fiancée. Ne l'avait-il pas couverte de cadeaux ? Soutenue dans son travail quotidien ? Au point de la tourmenter sans cesse, et de littéralement l'enfermer chez ell...
L'hindou se figea et réalisa soudain à cette dernière pensée, toute l'étendue des dégâts qu'il avait causés. 

Que Shiva ne me juge point trop sévèrement... Qu'est-ce que j'ai fait ?!

Ma volonté implacable de contrôler absolument tout ce qu'elle faisait, au point de lui avoir ériger par magie un geôlier de pierre qui a fini par se retourner contre moi ! Ma détestable manie de l'avoir  forcée  à se conformer à mes propres coutumes, sans lui demander son avis !!

Mes insultes incessantes concernant sa silhouette, alors que les dieux  m'en soient témoins, je l'ai toujours trouvée magnifique telle qu'elle était... La peur de ma famille et ce qu'elle aurait pu dire de Mali a eu raison de moi !!! Et je me suis montré odieux de bout en bout.

Pire, j'ai été odieux, tout en étant persuadé être le futur mari le plus galant du monde !

Om Rajesh Kapoor secoua la tête, alors qu'il s'approchait de la porte d'entrée de la maisonnette. Effectivement, cela valait sans doute mieux pour tous deux, et surtout pour la pauvre Malicia que tout s'arrête maintenant.

Une pensée me tourmente malgré tout : mes sœurs ne sont tout de même pas aussi démoniaques qu'elle l'a suggéré ! Je trouve qu'elle exagère quelque peu sur ce dernier point !

Om posa la main sur la poignée de la porte et l'ouvrit. Il fut aussi tôt assailli par une véritable armée de marmots et de sœurs déchainées qui l'empoignèrent immédiatement et le tirèrent sans ménagement à l'intérieur, vociférant en hindie :

-Rajesh !!! hurla Shanti, ta boulotte de future épouse ne veut rien écouter et a encore fouillé dans les placards de sa cuisine ! Nous le lui avions pourtant formellement interdit ! Fais quelque chose à ce propos, veux-tu ?


-Je...


-RAAJEESH !!!! vociféra Kamini. Ta fiancée refuse toujours de se laisser soigner les ongles ! Ils sont dans un état déplorable ! Débrouille-toi comme tu veux, mais cela doit cesser !



-Et bien...


-Traitre à ton sang ! asséna Arundhati. Nous t'avons laissé plusieurs messages sur ton miroir ! Tu n'y réponds jamais ?  Ta chère dulcinée s'est enfermée dans sa propre salle de bain et a refusé de nous laisser entrer !!!


-Mais enfin cal... calmez-vous donc !


-Oui, renchérit Preity. Et cette sale petite peste en a profité pour transplaner hors de la maison !!! Elle n'a même pas pris la peine de prendre avec elle sa liste de courses ultra-diététique pour l'épicier indien du Chemin de Traverse !!! Retrouve-là au plus vite !


-Do... Dolly n'est pas là ? fit Om avec un ton anxieux, en cherchant sa cinquième sœur des yeux.


-Elle n'est pas rentrée de Londres ! Elle prend toujours son temps, celle-là ! On voit bien qu'elle n'a pas d'enfants à charge ! se lamenta Kamini.


-Vas-tu te décider à remédier à la situation présente, et te comporter comme un homme et non un simple ver à soie ?? cracha Arundhati.


-Et bi... je... oui ! Oui, tout à fait ! Ne vous en faites surtout pas, tout est réglé !


-Enfin, tu te décides à agir !


-C'est pas trop tôt !


-Oui, poursuivit Om d'une voix triste, tout est réglé : Malicia et moi-même venons de nous séparer !

Un silence de mort tomba sur la petite maison.

-Enfin, je veux dire qu'elle... qu'elle a mis... un terme... à nos fiançailles.

Tous les regards étaient braqués sur lui, et ce qu'il y voyait n'augurait rien de bon.

-Mais... ne voyez-vous pas, chères sœurs ? Cela règle la question ! Vous n'avez plus à vous occuper d' un mariage qui n'aura de toute manière pas lieu !


-Si tu crois que nous allons laisser ta faiblesse envenimer la situation, tu te trompe !!! siffla Shanti. Nous allons ramener cette pauvre sotte mal fagotée à la raison ! Et nous ne partirons pas avant d'avoir réussi !


-En fait... je... enfin elle... vous a plus ou moins... disons qu'elle vous demande de qui...quitter cette maison. Au plus vite. Dès ce soir.


-QUOI?!!!!

 L'hindou déglutit et ferma les yeux, avant d'être aussitôt submergé par une  marée humaine en furie, dans un concert de protestations et de cris d'enfants.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2onevBw


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sciences Sociales Sorcières
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 102
avatar
Darius Lestrange

Messages : 1741

Situation Amoureuse : En couple.

Filière : Médicomagie

Sorts Connus : Calmos Pacificatum
Chauve-furie,
Citrouilletafors,
Duro,
Inflammarae,
Protego,
Spero Patronum,
Rubeum Nasum,
Repulso,
Tarentallegra,
Periculo Pugno,
Purée de Pois,
Subcingulus,
Episkey,
Serpensortia,
Nauseis,
Impervius,
Légilimancie,
Desillusio,
Dissendium,
Oubliettes

Inventaire : Essence de dictame (x2),
Chocolat Cépamoi,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x7),
Potion Contraceptive,
Tequila Magouillita (x6),
Horloge des Familles,
Glace à l'ennemi.
MessageSujet: Re: L'attaque des belles-soeurs tueuses   Sam 30 Nov 2013 - 18:03

Alors qu'Om et ses soeurs mettaient de l'ordre dans la maison de Malicia, tentant de quitter les lieux au plus vite, quelqu'un sonna. Le Pi Omicron Pi se précipita à la porte et l'ouvrit, non sans espérer que la personne qui venait lui rendre visite soit une Malicia repentie. Hélas pour lui, il n'en fût rien :

-Drago, mon ami ! C'est toi ? s'exclama l'hindou, surpris.

Le blondinet qui se tenait devant lui, emmailloté dans un pyjama d'hôpital, lui jeta un regard torve :

-Oui. C'est moi. lâcha-t-il sur un ton glacial.

Ses yeux bleu acier se plissèrent en une fente menaçante. Mais sans remarquer cela, Om lui tomba dans les bras :

-Ah mon ami ! Tu es venu au moment où j'en avais le plus besoin ! geignit-il. Comme je le craignais, Malicia m'a quitté ! Tout est fini ! J'avais un trésor et je l'ai fait fuir avec mes remontrances sur sa silhouette et son caractère volubile, mon insistance à l'épouser sans attendre et ma volonté de la garder confinée rien que pour mon seul plaisir ! Où donc avais-je la tête ? Que Shiva me maudisse ! Je suis un scélérat, un odieux personnage ! Je mérite de me réincarner en scroutt ! Et malgré tout cela te voici, prêt à me soutenir ! Et moi qui croyait que tu m'en voulais de t'avoir drogué et de t'avoir perdu délirant dans l'université !

Drago le décolla de lui, non sans grimacer de dégoût et de déplaisir :

-Certes. fit-il avec dédain. Pour en revenir à cet incident...

L'alpha tira avec mauvais humeur sa baguette de ses poches et la pointa sur le front du Pi Omicron Pi :

-Citrouilletafors !

Om sursauta et se mit à se gesticuler, une grosse citrouille à la place de la tête :

-Par Ganesh ! Ma tête ! Je ne vois plus rien !

-Et soit heureux que je ne t'ai pas tué sur place après le discrédit total que tu as porté sur moi aujourd'hui. cracha le blondinet.

Alors que les sœurs d'Om se pressaient derrière lui pour voir pourquoi le pauvre diable faisait autant de raffut, Drago tourna les talons et partit d'un pas rageur.

Il stoppa brusquement et fit demi-tour.

-Oh et ça...

Drago envoya un coup de pied bien senti dans les parties de l'hindou et regarda ce dernier tomber par terre, le regard noir.

-Ça, c'est pour Malicia. siffla-t-il.

-Mais pourquoi ? glapit Om d'une voix suraigüe.

-Parce que je t'avais dit de ne pas la faire souffrir. Et que je suis un homme de parole.

Le visage plein de sérieux, Drago fit un petit signe poli aux sœurs d'Om :

-Mesdames.

Il fit volte-face et quitta les lieux sans mot dire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ6IXc
 

L'attaque des belles-soeurs tueuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avalon Estate :: Mysteria Lane-