Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 The perks of being a Zêta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 35
avatar
Adhita Lonkar

Messages : 159

Sorts Connus : Multicorfors
Furunculus
Mucus ad Nauséam
Crache-Limaces
Subcingulus
Accio

Inventaire : Vide pour le moment !
MessageSujet: The perks of being a Zêta   Mar 16 Aoû 2016 - 14:36

The perks of being a ZêtaAdhita & Ava
Le 09/11

Privé
© 2981 12289 0

- Saloperie d’école. Qui a besoin de trois mois pour traiter une inscription ?
- Il paraît qu’ils n’ont plus qu’une seule personne à l’administration. Ma question c’est plutôt : qui voudrait venir s’enterrer dans ce trou ?
- La ferme Steve.
- Oh non, moi c’est John. Ravi de te rencontrer.

Adhita se retourna subitement vers la voix masculine avec laquelle elle conversait depuis bien une demi-heure pour se rendre compte qu’elle n’avait jamais vu cet homme de sa vie. Elle haussa les épaules. Quitte à s’incruster dans sa vie, il aurait au moins pu avoir un prénom original.

- Ouais ben la ferme John.

Sur ces sages mots, l’Indienne se leva de son siège. Elle se dirigea vers une femme à l’air peu avenant et posa ses mains sur le comptoir pour se donner un air imposant qu’elle ne possédait pas.

- Ça fait trois heures que je traîne ici. J’peux juste avoir mon dossier et rejoindre ma fraternité ?
- Ouais, ouais …

Ajouta la femme qui ne bougea pourtant pas d’un iota, apparemment trop occupée à regarder dans le vide. S’il n’y avait pas le mot « Université » sur la devanture, elle aurait juré être entrée dans un hôpital psychiatrique. Honnêtement elle n’aurait même pas été étonnée de voir un psychémage débarquer pour les emmener dans une salle blanche aux murs molletonnés.
Prenant le taureau par les cornes, Adhita décida simplement de partir de la salle d’attente pour se rendre directement au bâtiment de sa fraternité, elle récupérerait son dossier plus tard, dans trois ans avec un peu de chance.

- Vous m’enverrez un hibou quand ça sera prêt. A jamais, John.

Après avoir récupéré son chaton, Croquette, l’ancienne Poufsouffle quitta le bâtiment d’accueil pour commencer à se perdre dans le campus. Elle mit bien deux heures à trouver le bâtiment recherché. Une bande d’étudiants se torchaient joyeusement la gueule juste devant. Une scène des plus normales à 13 heures. Zêta Delta Nu. Finalement.
*Ok je vais me plaire ici.*
Les pochtrons l’accueillirent en vociférant des paroles de bienvenue dont elle ne comprit pas la moitié. Sourire. On lui avait vendu une université pourrie mais cette dernière excédait toutes ses espérances.

- Adhita ?
- Il paraît. Tu dois être Ava ?
- Elle-même.

Devant elle se tenait une jeune-femme, plutôt belle, aux cheveux soyeux et ondulés, comme sortie d’une pub pour un shampoing, ou une pub pour n’importe quoi en fait, ces filles-là avaient toujours les cheveux soyeux. Avec un regard un peu dégoûté, Adhita regarda un instant ses points fourchues et ses cheveux qui, décidemment, mériteraient un bon lavage. Lorsqu’Ava s’avança vers elle, l’Indienne laissa tomber ses problèmes de cheveux pour la suivre à l’intérieur.

- Comment ça se passe ici ? On m’a dit que vous étiez les fêtards de la bande. C’est un mythe ou une réalité ? Parce que sinon si c’est pas trop tard j’aimerais rejoindre les Gamma Phi Orties.

L’intérieur semblait plus calme que l’extérieur. Comprenez qu’il n’y avait pas de bande de pochtrons cherchant à boire toute la réserve de tequila Magouillita de l’université. Il y avait tout juste des gens en train de décuver. Personne n’allait en cours dans cet endroit ou quoi ?

- Est-ce qu’il y a une fête de bienvenue prévue ou est-ce qu’il faut que j’me charge des préparatifs ?

Elle avait juste envie de fêter son départ presque définitif du foyer familial. L’avantage restait qu’elle commençait seulement à midi le lendemain. Aucune chance qu’elle assiste à son premier cours mais peut-être qu’avec un peu de chance elle serait au cours de 14h.
Fort heureusement, la Zêta sentait l'agacement s'évanouir un peu plus à chaque fois qu'elle découvrait un nouvel endroit grâce à sa marraine. Bientôt l'organisation digne d'un groupe de Gryffondor de deuxième année n'aurait plus aucune emprise sur elle et elle serait enfin libre de profiter de cette journée déjà bien entamée.



Mes RPs du Moment !


The perks of being a Zêta, avec Ava Gold
Rock this party !!!, avec TOUT LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ppdl6h


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 147
avatar
Ava Gold

Messages : 2716

Double Compte : Patricia Shellstrop
Sorts Connus : Amplificatum / Repulso,
Calmos Pacificatum,
Recurvite,
Bombarda,
Inflammarae,
Incendio,
Flambio

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
Amulette anti-flammes
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Mar 16 Aoû 2016 - 23:52

Lorsque Perry avait demandé à Ava de s'occuper de la nouvelle recrue, elle avait été partagée entre joie et déception. De la joie parce qu'elle pourrait éviter à une nouvelle un bizutage comme le sien, et de la déception parce que ça allait occuper sa journée. Toute sa journée. Parce que le QG Zeta était assez conséquent en taille. Immense même. Avec des dizaines et des dizaines de recoins à visiter. Et Ava voulait qu'elle découvre tout de cette immense bâtisse.

Elle avait enfilé un jean sombre et une blouse fluide, accompagnée d'une jolie veste de tailleur et d'escarpins vertigineux comme à son habitude. Le temps était frais mais pas catastrophique pour une journée de novembre. Ses longs cheveux étaient coiffés impeccablement, malgré le vent qui flottait dans l'atmosphère, heureusement sèche. Lorsqu'elle vit la jeune fille arriver, elle lui adressa un sourire poli avant de commencer la visite.

Salle après salle, elle présentait à la nouvelle venue les lieux, enjambant par-ci par-là des étudiants plus que torchés, symbole d'une fête ayant duré jusqu'au petit matin. Le teint plus verdâtre qu'autre chose, comparé au visage frais et rosé de l'expérimentaliste. Chose qui sembla interpeller la jeune recrue.


- T'es pas allée à la fête hier soir ?
- Pourquoi ça ? s'étonna la grande brune aux yeux clairs
- J'sais pas... T'as pas l'air alcoolisée ! Contrairement à ça...


Elle toucha du bout du pied un garçon endormi dans l'odeur nauséabonde de son vomi. Ava éclata de rire.


- J'ai bien participé à la fête. C'est juste que je ne tiens pas suffisement l'alcool pour survivre jusqu'à l'after. Et à l'after de l'after. Et à l'after de l'after de l'after. Et à..
- Je crois que j'ai compris merci !
- Du coup, j'ai eu plus de sommeil qu'eux. Et rien ne vaut une potion maison pour sublimer le teint d'après cuite !


Au plus elles avançaient dans la maison, au plus l'odeur de régurgitation nocturne et alcoolisée se faisait sentir, presque entêtante, à vous donner des nausées. Et pour cause. Les deux jeunes filles étaient arrivées dans la pièce principale. Gigantesque ! Mais recouverte dans sa quasi-intégralité de bile et autres relents stomacaux. Impossible de ne pas être pris à son tour de hauts le cœur désagréables. Une main sur la bouche, l'expérimentaliste sortit sa baguette.


- Recurvite !


Et en quelques secondes, la salle retrouva un aspect correct et les deux jeunes filles allèrent ouvrir les fenêtres pour retrouver un peu d'air frais.


- Nous sommes donc ici dans le grand salon ! En général, c'est là que se font la plupart des fêtes. C'est à dire que tu peux être sûre de trouver quelque part une bouteille cachée, réserve pour une soirée future ! Sinon en journée c'est plutôt calme comme tu as pu le voir. Certaines consœurs viennent travailler mais en général elles préfèrent la bibliothèque.
- Y'a que des filles chez les Zeta ?!
- Ben pour le moment oui. Il y a bien quelques anticonformistes qui militent pour une ouverture mixte de la sororité, mais cela ne se fera que si les PAF deviennent mixtes également. On verra bien !
- Les PAF ?
- Nos pires ennemis ! Ils essaient d'organiser des fêtes meilleures que les nôtres mais, de toi à moi, il leur manque une réelle touche féminine. Et je ne suis pas sûre que quelqu'un nettoie le vomi entre chaque soirée.


Elle fronça le nez en signe de dégoût.


- Tu viens ? On a encore beaucoup de choses à voir.


Et sans attendre la moindre réponse, elle fit volte face, perchées sur ses 12 cm se dirigeant vers une autre partie de la bâtisse, continuant d'expliquer le fonctionnement de leur alliance féminine.


- Du coup, chaque nouvelle venue chez les Zetas est bizutée par une fille qui sera sa marraine. Comme je suis la dernière arrivée, ça sera mon boulot. Mais je n'ai pas encore d'idée de ce que je vais te faire subir ! Prépare toi au pire !


Elle eut alors un petit rire faussement sadique. Elle ne savait pas être réellement méchante. Son unique idée pour le moment était d'emmener Adhita en virée shopping et de l'obliger à payer le renouvellement de sa garde robe pour la nouvelle saison. Rien de bien folichons. Juste histoire de quelques centaines de gallions.






Mes RPs du Moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ86cg


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 35
avatar
Adhita Lonkar

Messages : 159

Sorts Connus : Multicorfors
Furunculus
Mucus ad Nauséam
Crache-Limaces
Subcingulus
Accio

Inventaire : Vide pour le moment !
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Sam 20 Aoû 2016 - 23:51

Adhita piétinait derrière Ava, la suivant partout où elle se rendait. Celle qui était désormais sa marraine – et donc la personne qu’Adhita viendrait déranger à n’importe quel moment de la nuit – détendit un peu plus l’atmosphère, achevant de faire oublier à l’indienne sa première expérience désastreuse avec l’université. Enfin jusqu’à ce qu’elles arrivent dans la pièce principale. Cette dernière était vide mais l’odeur ne manqua pas de prendre la jeune Zêta qui eut du mal à se retenir de vomir à son tour. Elle se pinça le nez pour tenter d’oublier l’odeur et fut soulagée lorsqu’Ava décida d’y remédier à coup de récurvite. Elle lâcha son nez instantanément et elles continuèrent après avoir aéré l’endroit. La conversation continua, Adhita nota leur inimitié avec les Pi Alpha Fi, les gros muscles de l’université si elle avait bien compris. Même si au vu de l’état de la salle commune il y a à peine une minute, elle se demandait comment qui que ce soit pouvait se vanter de faire des fêtes plus animées que celles des Zêtas. Elle nota aussi le groupe d’anticonformistes et décida qu’elle le rejoindrait dès qu’elle pourrait.
Vint ensuite les choses sérieuses, le bizutage. Alors qu’Ava lui expliquait le fonctionnement, Adhita essuya la semelle de ses converses sur un tapis, elle avait dû marcher dans un peu de vomi tout à l’heure et ça ne l’enchantait pas vraiment, comme vous pouvez vous en douter.
Un éclat de rire la força à braquer de nouveau son regard sur la brune. Un bizutage ? Adhita aurait presque pu avoir peur si sa marraine Zêta n’avait pas une tête aussi aimable et inoffensive. Malgré l’expression qu’elle avait et l’impression qu’elle semblait vouloir donner, Ava ne parvenait pas à effrayer complètement l’indienne qui dû réprimer un rire.
Peut-être serait-elle surprise. Ava se révèlerait peut-être extrêmement cruelle et sadique. A ce moment, l’ancienne Poufsouffle regretterait de ne pas avoir eu peur plus tôt.

- Ca consiste en quoi au juste un bizutage chez les Zêtas ?

Sa question pouvait surtout se traduire en : y a-t-il un bizutage standard ou est-ce que chaque bizutage est à l’appréciation du parrain ? Quoi qu’il arrive, elle était persuadée que les pires bizutages avaient lieu au sein des Pi Alpha Fi qui avaient probablement les idées de bizutage les plus violentes et les moins douces. Quoi que les Pi Omicron Pi pourraient s’en sortir particulièrement bien, à condition d’avoir une tournure d’esprit un peu vicieuse à la base.
Secrètement, elle espérait qu’Ava frapperait fort avec son bizutage, histoire de rendre ce premier jour à l’université aussi mémorable que possible.
Les deux Zêtas continuèrent la visite. Une cuisine, des dortoirs, d’autres salles annexes pour des fêtes encore plus géantes et toujours plus folles, d’autres personnes complètement mortes en train de cuver sur les tapis. Adhita tentait de s’habituer à ces visions étranges, après tout elles feraient bientôt partie de son quotidien. Peut-être même pourrait-elle rejoindre ces semi-cadavres un jour aussi. Mais pas tous les jours, elle aimait occuper ses journées de manière productive, si manger tous les gâteaux qu’elle trouvait pouvait relever de l’activité productive.
Bientôt, elles eurent fait le tour du grand bâtiment pour se retrouver au point de départ.

- J’aime beaucoup la décoration, heureuse d’avoir choisi la sororité avec le plus de goût !
- Essaye de t’incruster à une fête chez les PAF, tu verras tu trouveras notre décoration encore mieux. La leur est IM-MON-DE. Mais on ne peut pas attendre grand-chose d’autre de leur part.
- Oh ça ne peut pas être pire que chez ma tante Padma, sauf si tu es particulièrement portée sur les collections de papillons morts et les babioles de chimpanzés.

Mais s’incruster à une fête était parfaitement dans ses cordes. Ceci dit, elle n’osait imaginer ce que donnerait une fête organisée de concert par les Pi Alpha Fi et les Zêta Delta Nu, elle était persuadée que ça pourrait être un projet grandiose, probablement la fête la plus mémorable que l’université ait vu. Enfin si les deux fraternités arrivaient à s’entendre tout au long du projet.
Cette idée de la fête la plus mémorable et grandiose qu’ait vu la WOW commença doucement à s’ancrer dans l’esprit de l’indienne. Déjà elle commençait à lister intérieurement ce que chaque fraternité pourrait apporter à un tel évènement. Elle n’était même pas certaine qu’une telle chose soit autorisée mais avec un doyen aussi peu concerné par l’avenir de son université, elle doutait qu’il se rende même compte de ce qu’il se passait.
Une ligne de plus à ajouter dans son carnet des « Idées foireuses à réaliser avant de mourir ». La bucket list, Adhita style.

- Alors ce bizutage, ça donne quoi ?



Mes RPs du Moment !


The perks of being a Zêta, avec Ava Gold
Rock this party !!!, avec TOUT LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ppdl6h


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 147
avatar
Ava Gold

Messages : 2716

Double Compte : Patricia Shellstrop
Sorts Connus : Amplificatum / Repulso,
Calmos Pacificatum,
Recurvite,
Bombarda,
Inflammarae,
Incendio,
Flambio

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
Amulette anti-flammes
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Mar 23 Aoû 2016 - 19:59

Les deux jeunes filles avaient déjà visité une bonne partie de la sororité quand Adhita posa la fameuse question. Quand commencerait son bizutage ? Si elle savait la pauvre ! Elle ne poserait même pas la question ! Ava riait sournoisement et intérieurement de ce qui allait arriver incessamment sous peu à sa filleule. Parce qu'elle lui avait prévu une après midi dont elle se souviendrait. En mal ou en bien peu importe, mais elle s'en souviendrait.

Mais pour cela, il fallait monter haut. Trèèèèès haut. Très très haut ! Au plus haut du QG des Zêtas en fait. C'est à dire au 3ème étage, sous les combles. Seul endroit à peu près épargné par le vomi. La seule façon de réussir à atteindre ce point culminant était d'être sobre. Et c'est tout.


- Alors alors aloooooors ? On commence quand ?
- J'ai jamais vu quelqu'un aussi pressée ! s'exclama Ava en roulant des yeux.


Elle se souvenait de son propre bizutage comme si c'était hier, c'est à dire, le mois dernier. Et ce n'était pas les meilleurs souvenirs de sa vie. Se faire bizuter par cette tarée de Rincevent/Flint, merci bien ! Elle avait eu bien du mal à se débarrasser des brulures causées par les étincelles de Lucrécya.


- Tu es prête ?
- Ouiiiii ?
- Vraiment prête ?
- Ouiiiii !


Sans un mot de plus, Ava ouvrit la porte d'une salle immense, croulant sous un bordel monstre. Des tonnes et des tonnes de fringues. Pour tous les goûts (enfin surtout pour les personnes de goût), tailles, couleur et j'en passe. De quoi habiller une bonne partie du QG Zêta.


- Il est très important que nous soyons toujours parfaitement apprêtées en soirée.
- Ah bon ?
- Eh oh ! Tu vas pas commencer à me couper oui ?
- Pardon pardon... ! Tu disais ?


L'expérimentaliste cru percevoir un "mais quelle dingue" mais ne s'en formalisa pas et continua ses explications.


- Donc ! Je disais ! C'est bien beau de s'apprêter mais là, on perd un temps fou ! Une fois de temps en temps, ça irait. Mais la ! Plusieurs fois par semaine, c'est pas possible ! Il faut donc que
- Que je range ?
- Malheureuse non ! Encore mieux !
- Que je trie ?
- Ah ! Je suis contente ! T'es moins lente que t'en as l'air !
- Eh !
- Alors ! Tout d'abord il faut trier par saison ! Important ! Qu'on ne mette pas de demi manches en novembre. C'est une aberration !
- Indubitablement...


Grommela la nouvelle Zeta, peu heureuse d'avoir été considérée comme lente, attendant la suite des instructions.


- Une fois que c'est trié par saison, il faut trier par type de vêtement, mais attention, pas question de mettre blouses et chemises ensemble hein. Je compte sur toi !
- Y'a une différence ?
- Une fois que ca sera trié par type, je veux que tu tries par couleurs selon une bande chromatique allant de froide à chaude et pour terminer, par tailles. Bien compris ?
- Chef oui chef !
- Bien ! Parce qu'une fois que ça sera terminé, il faudra s'occuper des chaussures. Cirer celles en cuir, nettoyer celles en daim, trier par type de nouveau, mais ne confonds pas escarpins, derbies et salomés. Je risquerai de te renier comme filleule. Ensuite, par couleur, fini et taille. C'est compris ?
- Ouaip !


La nouvelle recrue remonta ses manches, plein de bonne volonté avant de sortir sa baguette.


- Tatatata ! Sans magie voyons ! C'est trop facile et ça abîme les vêtements. A la main mademoiselle Lothar
- Lonkar !
- C'est pareil ! Allez zou ! J'ai pas toute ma journée moi !


D'un signe de la main, elle lui fit signe de se mettre au travail car oui, il y avait une immense quantité de travail. L'équivalent de 8 gardes robes moyennes. Ou de deux fois celle d'Ava. Au choix.





Mes RPs du Moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ86cg


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 35
avatar
Adhita Lonkar

Messages : 159

Sorts Connus : Multicorfors
Furunculus
Mucus ad Nauséam
Crache-Limaces
Subcingulus
Accio

Inventaire : Vide pour le moment !
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Jeu 22 Sep 2016 - 13:24

Ava était bien plus autoritaire que ce qu’Adhita avait pu imaginer. Par jeu et parce qu’elle voulait que son bizutage se passe le plus calmement possible, elle tenta de la contredire le moins possible. Elles arrivèrent finalement dans ce qui ressemblait à un immense dressing. Il était dans un état pitoyable, personne ne pouvait sérieusement se retrouver dans un tel endroit. Le seul moyen de choisir une tenue dans ce fatras était de savoir précisément ce que l’on venait chercher et de lancer un bon vieil accio. Mais cela revenait à connaître la totalité des habits (à notre taille) présents ici, ce qui semblait être complètement impossible, ou à ne se vêtir que des mêmes habits ce qui paraissait aller à l’encontre totale d’un tel endroit.

Docile, l’Indienne écoutait attentivement sa camarade, elles ne semblaient réellement pas sur la même longueur d’onde en ce qui concernait les vêtements. Adhita était plutôt du genre à prendre ce qui lui tombait sous la main le matin. Elle faisait parfois plus attention à sa tenue lorsqu’elle était invitée quelque part mais apparemment pas autant que sa marraine.
Puis la Zêta la lâcha au milieu des piles informes de vêtements pour qu’elle … range. Non. Trie. Pas de demi-manches en novembre, une différence entre blouses et chemises … hmm. Elle ferait au hasard pour celui-ci, elle ne s’en rendrait même pas compte.
Les instructions et mises en garde commençaient à s’accumuler et l’ancienne Poufsouffle avait de plus en plus de mal à s’en souvenir. Elle sortit vivement un petit carnet et un stylo bille– la technologie moldue était si pratique – qu’elle avait chipé pendant son attente pour ses papiers et entreprit de noter le tout de manière concise. Il ne s’agirait pas de se foirer et de mettre celle-là en colère. Même si au fond Adhita doutait qu’elle puisse constituer une réelle menace à sa sécurité.
Elle passa aux chaussures et tous ces noms lui donnaient le tournis. Il lui avait déjà fallu 5 ans pour comprendre la différence entre talon stilleto et talon aiguille, heureusement qu’elle ne portait presque que des baskets dont elle changeait la couleur en fonction de ses humeurs et envies. Elle décida de garder cette information pour elle, si sa marraine apprenait qu’elle ne possédait que deux paires de chaussures, elle la renierait à coup sûr, après moins de trente minutes ce serait un nouveau record. Après tout, ses parents avaient largement assez d’argent pour qu’elle se permette un tel dressing rempli d’habits lui appartenant, le fait qu’elle préfère les dépenser en friandises et livres ou en accessoires ridicules de toutes les formes et couleurs passerait très probablement pour un immense gâchis.

L’interdiction d’utilisation de la magie tomba comme un couperet sur la jeune-femme. Comment allait-elle pouvoir faire ça en moins de 5 ans sans pouvoir avoir recours à sa baguette ? Héraklès lui-même aurait préféré se jeter dans les eaux du Phlégéton si Eurysthée lui avait imposé ce travail. Si Adhita avait été un tant soit peu familière avec la mythologie grecque elle aurait probablement souhaité recevoir le même sort. Après tout, les deux consistaient en une souffrance éternelle.

Secouant la tête de dépit, elle fit cliqueter ses boucles pendantes rose vif avant de poser ses poings sur ses hanches. Elle considéra les piles pendant bien cinq minutes, cherchant par où commencer.

- Allez zou ! J'ai pas toute ma journée moi !
- Très drôle ! Comme si ça n’allait prendre qu’une journée.

Le regard d’Ava la rappela à l’ordre et dans un soupir sonore et exagéré – sa seule défense – elle se pencha sur une pile et entreprit de commencer par séparer les bas et les hauts, les ensembles une pièce allant dans une autre pile encore. Face au peu de délicatesse dont usait la Zêta, Ava fut obligée d’intervenir de nouveau.

- Ca ne va pas ? T’es complètement folle ? Tu veux ruiner tous les habits c’est ça ? Fais ça avec douceur. Mais rapidement.
- Ils sont déjà tous en boule, c’est pas comme si les gens se souciaient réellement de ces trucs.

Grommela-t-elle avant de saisir délicatement et avec un soin exagéré ce qui ressemblait à une jupe satinée recouverte de petits strass. Du goût hein ? Elle fit un large sourire provocateur à Ava en posant le plus lentement possible le vêtement, créant une nouvelle pile.
Comme sa marraine ne semblait pas vouloir réagir autrement qu’en levant les yeux au ciel, l’Indienne poursuivit son tri. Au bout de quarante-cinq bonnes minutes elle avait enfin ses trois piles bien distinctes. Il ne lui restait plus qu’à les trier en de plus petit tas encore.
Les bas seraient probablement les plus simples.

- Les jupes ici, les pantalons là. Euuuuh.
- Bermuda.
- Ouais. Avec les pantalons.

Elle ignora les plaintes de la brune alors qu’elle poursuivait son tri. Fallait-il qu’elle les trie des plus courts aux plus longs ? Probablement. Mais jusqu’où allaient les jupes d’été ? Quelle longueur de pantalon était utilisée en automne ? Tant de questions et si peu de réponses.
Désespéré, elle se laissa tomber la tête la première, fesses en l’air, dans les habits dans un bruit sourd.

- Je vais mourir ici.

C’était le cas de figure le plus probable.

- Si tu ne bouges pas plus vite il y a des chances.

Tonna une voix derrière elle. L’Indienne releva sa tête avec hésitation pour finalement voir le visage d’Ava au-dessus d’elle. Elle se laissa tomber et se retourna sur le dos.

- Approche un peu ton visage, je vais voir si j’arrive à compter tes poils de nez.

La Zêta lui jeta un regard de mépris évidement et se recula, dégoûtée. Pour toute réponse, la Poufsouffle eut un petit rire. Elle n’avait aucune envie de voir l’intérieur des narines de sa marraine mais si ça pouvait lui permettre de ne pas aller au bout de son actuelle tâche, elle était prête à tout ou presque.
Elle se décida finalement à se remettra au travail mais avant ça elle tapota sur un gramophone magique dans un coin de la pièce. Il semblait plus vieux qu’elle et cracha avec difficulté les premières notes d’un morceau de Celestina Moldubec. Après quelques secondes il prit cependant le tour et laissa résonner d’une manière presque fluide la chanson. Ce n’était pas tellement ce que la jeune-femme avait l’habitude mais elle s’en contenta et commença à remuer son derrière alors qu’elle accélérait sa cadence de tri.

- Comme quoi, t’avais juste à me mettre un peu de musique.

Sur ces paroles, la chanson s’arrêta net. Adhita se retourna vivement pour apercevoir Ava, un sourire machiavélique sur le visage, à côté du gramophone.

- Ben voyons. Tu ne veux pas qu'on fasse une petite pause pour partager autour d’un thé aussi ? C’est un bizutage, t’es pas censée apprécier le moment.

L’Indienne faillit répondre positivement à sa proposition de thé avant de comprendre le sarcasme. Elle se retint et se remit au travail dans un ultime grognement. Elle se demandait à présent comme elle avait pu être aussi enthousiaste à l’idée de se faire bizuter.



Mes RPs du Moment !


The perks of being a Zêta, avec Ava Gold
Rock this party !!!, avec TOUT LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ppdl6h


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 147
avatar
Ava Gold

Messages : 2716

Double Compte : Patricia Shellstrop
Sorts Connus : Amplificatum / Repulso,
Calmos Pacificatum,
Recurvite,
Bombarda,
Inflammarae,
Incendio,
Flambio

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
Amulette anti-flammes
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Dim 30 Oct 2016 - 15:54

Ava ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel un multitude de fois. Cette fille n'était vraiment pas faite pour être Zêta ! Elle était incapable de distinguer deux choses totalement opposées ! Elle n'avait pas su séparer les derbies des Richelieu ! Impensable pour la jeune française qui poussait encore et encore des soupirs d'exaspération. A ce rythme-là, elles n'allaient pas avoir fini avant la fin de la journée !

Le pompon sur le bonnet fut quand elle osa mettre, non seulement de la musique, mais de la musique horrible ! Elle se trémoussait dessus de manière fort peu élégante. Et le rangement n'avançait pas du tout. Ava coupa le son d'un bref coup de main. Elle n'allait pas laisser tout cela devenir une partie de plaisir pour sa nouvelle recrue.


- Bon ! Tu te bouges le popotin et plus vite que ca ! J'ai pas que ça à faire moi !


Le visage de l’indienne s’assombrit. En plus elle n’avait pas le droit de faire comme elle voulait. C’était une honte ! Un scandale ! Bravo la tolérance mesdames les Zêta ! En poussant soupir sur soupir, elle bougonnait, continuant de trier les vêtements, les hauts d'un côté, les bas de l'autre, les bas d'un côté, les hauts de l'autre.
De son côté, Ava tapait du pied par terre, essayant de contenir son impatience. Elle prenait beaucoup trop de temps pour faire quelque chose qu'un enfant aurait su faire.


- Dis donc ! Au risque de me répéter on a pas toute la journée ! ET NE RANGE PAS LES SEPT HUITIÈMES AVEC LES PANTACOURTS BON SANG !


D'un coup de baguette, la grande brune sépara les vêtements mélangés et les envoya dans les placards adaptés.


- Ca n'aurait pas du te prendre aussi longtemps franchement ! Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? Toute Zêta est censée maitriser les vêtements pour pouvoir conseiller ses consœurs à chaque soirée ! Elles doivent pouvoir compter sur toi même en cas de rush !
- En même temps tout se ressemble !
- Tout se ressemble ? Mais mais mais ! N'impooooooorte quoi ! Faut vraiment tout t'apprendre !


Son visage était horrifié. Comment considérer que tout se ressemble ? Tout était tellement différent pour la fashionista perfectionniste.
Un grondement se fit entendre, sourd, venant de loin, empêchant Adhita de répliquer à sa marraine psychorigide. Les deux jeunes filles se tournèrent dans un même mouvement, vers les portes du dressing qui se mirent à trembler.


- Qu'est ce que c'est que ca ?
- Aucune idée...


Ava s'approcha des portes doucement au moment où elles s'ouvrirent d'un seul coup, laissant sortir des dizaines de vêtements en furie, qui se mirent à s'envoler et fuir partout dans la maison de la sororité. Les chaussures dévalaient les escaliers, les pantalons courraient à travers les couloirs, les hauts s'envolaient, passant à travers les fenêtres.
Adhita avait sur son visage une espèce de sourire amusé tandis qu'Ava se mit à courir dans tous les sens.


- Qu'est ce que tu attends ! Faut tout rattraper allez !
- Quoi ? T'es sérieuse ?
- Faut pas les laisser s'enfuir !


La grande brune attrapait les vêtements à la volée autant que possible, tandis que sa filleule semblait hésiter à s'y mettre.


- Adhita ! Si tu t'y mets pas on est pas prêtes de tout rattraper ! Et vu le prix de certains de ces vêtements, il est hors de question que je les laisse s'envoler/disparaitre ou fuir !





Mes RPs du Moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ86cg


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 35
avatar
Adhita Lonkar

Messages : 159

Sorts Connus : Multicorfors
Furunculus
Mucus ad Nauséam
Crache-Limaces
Subcingulus
Accio

Inventaire : Vide pour le moment !
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Jeu 1 Déc 2016 - 12:37

- Dis donc ! Au risque de me répéter on n’a pas toute la journée ! ET NE RANGE PAS LES SEPT HUITIÈMES AVEC LES PANTACOURTS BON SANG !

« Ils sont moches dans tous les cas … » se retint de dire la Zêta. Elle savait que sa marraine-tortionnaire n’aurait pas apprécié la remarque et très franchement, l’Indienne n’avait pas besoin d’attiser la colère de cette dernière. Elle se sentait déjà assez menacée, constamment, par cette harpie fashionista qui ne manquerait pas de l’étouffer avec les vieux collants en laine qui traînaient dans un coin de la salle.
Puis tous les habits allèrent se ranger tous seuls comme par … oh. La nouvelle Zêta venait de se retourner pour tomber sur une Ava plus que furibonde et qui pointait sa baguette vers elle d’un air menaçant. Elle ne semblait pas vouloir l’utiliser mais le ton de sa voix rendait l’ancienne Poufsouffle suspicieuse.
Puis un grondement. La brune chercha autour d’elle, se demandant même si ça n’était pas un coup de son ventre, elle n’avait pas mangé depuis bien deux heures et demie, à savoir une éternité.
Les vêtements s’envolèrent enfin, toutes ces richelies et derbelieu, ces pantacourts 38/49èmes. Partis. Pouf. Les différentes étoffes et hauts formaient un ballet aérien plus que convaincant, assez pour que la Poufsouffle s’en amuse. Elle serait restée ici aussi longtemps qu’il le fallait à observer ce miracle de la magie si sa marraine ne l’avait pas rappelée à l’ordre.
Elle poussa un soupir sonore avant de se diriger à la vitesse d’une tortue sous Xanax dans la direction que venait d’emprunter un pantalon rebelle.

- Peut-être que si tu étais moins autoritaire ils ne chercheraient pas à s’enfuir.

Adhita regretta immédiatement sa remarque mais trop tard.

- Je te demande pardon ?
- Je … Euh … OH REGARDE, DES ESCARPINS ROSES !

Tandis qu’Ava se retournait par réflexe, l’Indienne tenta de s’éclipser de la manière a moins discrète du monde, à savoir en terminant sa course affalée au milieu des sceaux et des serpillères qu’une personne avait manifestement oublié de ranger dans un placard.

- Je ne pourrais pas être cambrioleuse, même si ma vie en dépendait.

Résignée, elle décida de prêter main forte à sa camarade, l’amour de son prochain, tout ça, après tout c’est bien ce que le directeur des Poufsouffle avait tenté de leur apprendre pendant tant d’années.
Maladroitement, elle déchira une jupe en tentant de la décoincer. Apparemment tirer de toutes ses forces dessus n’était pas la méthode adéquate.
Les yeux ronds comme des soucoupes, Adhita tenta de jeter le vêtement le plus loin possible en espérant qu’Ava n’ait rien vu ou entendu. Mais ce fut peine perdue. Elle aurait dû se douter que cheveux soyeux ne passerait pas au-dessus d’un bruit de déchirure.

- Par le string à pois de la fée Viviane QU’EST-CE QUE TU AS FAIT A CETTE PAUVRE JUPE ?

Cette expression ne sonnait pas très naturelle dans la bouche d’Ava Gold, ce qui la rendait infiniment plus drôle et faisait presque oublier son visage furibond et si rouge qu’il paraissait prêt à exploser.

- Tu as une idée du prix qu’elle coûte ?
- Désolée, je te la rembourserai, promis.
- C’était une collection inédite, faite sur mesure par Croco Chamelle ! Elle est IRREMPLACABLE. Même avec un reparo elle ne sera jamais aussi bien qu’avant.
- Oh, je croyais qu’elle était morte cette dame. Je t’en achèterai une encore plus jolie ? Deux plus jolies ? Ok je vais chercher les autres habits, sauf ceux qui sont coincés, je te les laisse.

Sans laisser le temps à sa marraine de rétorquer quoi que ce soit, l’Indienne fila dans les autres pièces pour essayer de se rattraper et de calmer Ava. Si c’était seulement possible.

- Je t’ai vu Jean-Michel Dégueu, bouge de là, si tu touches à ça avec tes doigts pleins de vomi j’en connais une qui va te scalper.

Habilement, une fois n’est pas coutume, elle saisit un haut en satin au vol et le sécurisa en l’enfouissant dans un grand sac qu’elle avait récupéré dans la salle du dressing.

Presque une heure plus tard, elle fut de retour à son point de départ, et déposa lourdement le sac sur le sol.

- Tu en a mis du temps, tu étais où ?
- Pas en train de manger des muffins à la citrouille avec un Gamma Phi Ortie en tout cas, ça c’est sûr.
- Peu importe, donne-moi ces affaires, tu as déjà fait assez de catastrophes comme ça pour aujourd’hui.
- Mais c’est toi qui a ensorcelé les hab…
- J’ai dit : Donne. Moi. Ces Affaires.
- Elle sont là, dans le sac.

Ajouta la bizute en pointant l’énorme sac à l’aide de son menton. Les affaires allèrent se ranger, correctement cette fois, et semblèrent ne plus vouloir s’échapper. Ava semblait réellement vouloir passer à autre chose puisqu’elle ne demanda même pas une fois de l’aide à Adhita … qui commençait à se sentir coupable. Même si au fond, ça n’était pas bien de sa faute si sa marraine lui avait confié une tâche impossible à faire en moins de deux mois.

- Je suis désolée pour le temps perdu.

Ajouta-t-elle pour la forme, et surtout pour essayer de clore définitivement cette histoire. L’Indienne ne voulait pas partir du mauvais pied avec sa camarade, son but était même de s’entendre avec le plus de monde possible.

- T’as prévu d’autres choses à faire ? Sinon s’il y a une cuisine je fais d’excellents cookies !



Mes RPs du Moment !


The perks of being a Zêta, avec Ava Gold
Rock this party !!!, avec TOUT LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ppdl6h


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 147
avatar
Ava Gold

Messages : 2716

Double Compte : Patricia Shellstrop
Sorts Connus : Amplificatum / Repulso,
Calmos Pacificatum,
Recurvite,
Bombarda,
Inflammarae,
Incendio,
Flambio

Inventaire : Potion Miracle du Bon Docteur Magouille,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Potion Tue-loup,
Essence de dictame (x5),
Philtre de Requinquance (x5)
Amulette anti-flammes
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Mer 7 Déc 2016 - 18:23

Après de longues minutes à tout trier, les jeunes femmes réussirent à tout ranger. Avec la précision presque flippante de l'expérimentaliste tout était à sa place. Comme si le désordre présent précédemment n'était jamais arrivé.
Une fois le travail fini, sa filleule Zêta se tourna vers elle, avec sur son visage l'espoir de tout recommencer du début.


- T’as prévu d’autres choses à faire ? Sinon s’il y a une cuisine je fais d’excellents cookies !


Ava fit volte face d'un seul coup, un regard sévère sur son visage.


- Pardon ?
- Ben.. Oui. Des cookies quoi.
- ET TU L'AS PAS DIT AVANT ?
- Ben... Non.
- Mais c'est une information CAPITALE !


D'un geste faste, elle l'attrapa par le bras et la força à la suivre dans le dédale du gigantesque bâtiment. A l'image des sacs à mains des Zêta, si elle paraissait minuscule vue de l'extérieure, il n'en était rien à l'intérieur. Un labyrinthe presque plus élaboré que ceux des POP.
D'un grand coup de pied, peu flatteur pour elle, d'habitude si féminine, elle ouvrit une porte battante, pour entrer dans une espèce d’amphithéâtre.


- GOLD ! C'est un conseil privé ! Tu n'as pas le droit d'entrer comme ça !
- J'ai trouvé une solution !
- Une solution pour quoi ?  s'impatienta la Zêta qui présidait l'assemblée
- Pour notre soirée de Noël voyons !
- Gold c'est dans un mois et demi !
- Ah oui ? Et vous ferez comment quand les AAA auront piqué toutes les bonnes idées et invité tout le monde ?
- On trouvera.
- Et les PAF ?


Un murmure souleva l'assemblée féminine. Si elles pouvaient concevoir une rivalité avec les AAA, dont les fêtes ne valaient jamais les leurs, mais avec les PAF... Si ils réussissaient à organiser une fête meilleure que la leur, la guerre serait déclarée ! Et ça, il en était hors de question. Cela leur coûterait bien trop cher.


- Je vous présente Adhita ! Elle nous a rejoint aujourd'hui. Et elle s'occupera des biscuits.
- Des biscuits ?
- Oui. Des cookies.
- En forme de rennes et de boules de Noël ?
- Oui.
- Et du glaçage blanc comme neige ?
- Oui.
- Et des gros en forme de Papa Noël ?
- Oui.


Ava se tourna vers sa filleule qui était restée silencieuse jusqu'à maintenant.


- Qu'en dis-tu ? Tu es d'accord ?
- Ben tu me laisses pas vraiment le choix....
- Bien sûr que tu as le choix. Mais tu pourrais vraiment t'intégrer facilement si tu faisais ces cookies.
- Et bien...
- Bieeeen ?
- Je n'ai qu'une seule chose à dire
- Et c'est...
- Deck the halls with boughs of holly, Fa la la la la la la la la !
- C'est un oui ?
- Tis the season to be jolly, Fa la la la la la la la !
- Adhita ?
- Don we now our gay apparel, Fa la la la la la la la la !
- ADHITA ?
- Troll the ancient yuletide carol, FA LA LA LA LA LA LA LA LA !  


Ava poussa un soupir tandis que toutes les jeunes femmes présentes ici se regardaient avec un air d'incompréhension et désespéré. Pourquoi s'était-elle donc mise à chanter en se trémoussant ?


- Up on the rooftop reindeer paws
Out jumps good ol' santa claus
Down through the chimney with lots of toys
All for the little ones Christmas joys
Ho ho ho
Who wouldn't go?
Ho ho ho
Who wouldn't go?
Up on the rooftop click click click
Down through the chimney with good St. Nick

- Adhita... ?
- First comes the stocking of little Nell
Oh dear Santa fill it well
Give her a dolly that laughs and cries
One that will open and shut her eyes
Don we now our gay apparel
Fa la la la la la la la la
Troll the ancient yuletide carol
Fa la la la la la la la la



Avec un sourire d'excuse, Ava attrapa de nouveau le bras de sa filleule pour sortir de la salle. C'était réellement gênant. Sur le coup elle avait pensé que c'était une bonne idée mais au final... Au vu de son enthousiasme... Ce n'était peut être pas une bonne idée.
Toute sautillante, Adhita continuant de chanter.


- See the blazing Yule before us
Fa la la la la la la la la
Strike the harp and join the chorus
Fa la la la la la la la la
Follow me in merry measure
Fa la la la la la la la la
Sing the joyous song together
Fa la la la la la la la la

- Si on allait à la cuisine pour que tu me montres ces fameux cookies hein ?


Elle tenta un sourire mal assuré, redoutant de provoquer une nouvelle crise musicale.


Message sponsorisé:
 





Mes RPs du Moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2nZ86cg


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Magie Expérimentale
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 35
avatar
Adhita Lonkar

Messages : 159

Sorts Connus : Multicorfors
Furunculus
Mucus ad Nauséam
Crache-Limaces
Subcingulus
Accio

Inventaire : Vide pour le moment !
MessageSujet: Re: The perks of being a Zêta   Lun 13 Mar 2017 - 22:36

Muette devant la réaction incompréhensible de sa marraine à la simple mention de ses talents de préparatrice de cookies – impératif lorsqu’on est une ancienne Poufsouffle ne l’oublions pas – Adhita se laissa docilement traîner dans les couloirs. Après seulement deux tournants elle se trouvait déjà complètement perdue et commença à prier intérieurement pour qu’ils fournissent des cartes dans leur kit de bienvenue.

Elles déboulèrent bientôt dans une très large salle, interrompant en même temps une réunion manifestement importante. Ce n’était pas le genre d’introduction qu’Adhita avait à l’esprit mais elle ne se plaindrait pas, elle aimait se faire remarquer.
Des biscuits ? Quoi ?

- Qu'en dis-tu ? Tu es d'accord ?

Adhita pencha la tête sur le côté puis décida de se laisser faire, après tout faire des cookies serait forcément plus agréable que de ranger un dressing qui faisait 3 fois la taille de sa salle commune.
Comme toute réponse, Adhita leur fournit leur plus beau concert privé. Sa voix éraillée était peu agréable à écouter mais au moins le cœur y était.
Elle laissa ensuite Ava la pousser jusqu’à la cuisine alors qu’elle sortait ses dernières notes. Sur le même élan, elle voulut d’abord entonner un nouveau chant de Noël mais fut retenue par l’expression désapprobatrice et les sourcils froncés de sa marraine.

—  Quoi ? Je me mettais dans l’ambiance …

Elle haussa finalement les épaules avant de pousser une porte grâce à son épaule.

— J’espère vraiment que c’est la cui… Oups. Désolée !

Manifestement pas. Rien de mieux que de s’introduire dans une salle de bain mal verrouillée. La nouvelle Zêta referma la porte plus rapidement encore qu’elle ne l’avait ouverte. Elle lança un petit sourire contrit en direction d’Ava et décide de finalement se laisser guider.

— Nous y voilà !
— J’espère que vous avez tous les ingrédients. Je veux bien faire la cuisine mais pas les courses, merci bien.

L’ignorant complètement, la jeune sorcière commença à la guider dans la cuisine, lui désignant de sa baguette les placards contenant les différents ingrédients dont elle aurait besoin.
Un voile d’inquiétude passa soudainement sur le visage de la bleuette.

— Et si jamais je me plante et qu’on n’a pas les gâteaux à temps et qu’il faut tout recommencer. Et si jamais le jour-J mes gâteaux sont mauvais est-ce qu’on a un…
— Je t’arrête tout de suite, il n’y a pas de plantage possible. Il n’y a pas de plan B.

Adhita déglutit bruyamment. Tout ça était peu rassurant, elle n’avait plus qu’à prier Merlin pour que ses talents de cuisinière ne la lâchent pas à la dernière minute.

— Fun fact. Avant j’étais nulle pour faire des cookies. Il faut dire que je ne cuisinais pas beaucoup quand j’habitais avec mes parents. J’ai appris avec une elfe de maison du château de Poudlard. Elle s’appelait Pénélope et c’était ma seule amie pendant mes quatre premières années.

Remarquant que le fun fact tournait à la confession tristoune, Adhita s’arrêta là et attira à elle la farine, les œufs et tout ce dont elle avait besoin. Sans oublier de quoi faire de beaux glaçages pour qu’elles puissent organiser la fête de Noël la plus épique de l’histoire des fêtes de Noël.

Quelques accidents de farine et lancers d’œufs hasardeux plus tard, les deux Zêtas se retrouvaient devant plusieurs plaques remplies de petits gâteaux qu’elles pourraient décorer une fois cuits.
Sans attendre, Adhita enfourna le tout puis se retourna vers sa marraine.

— Si je me plante j’espère que j’aurai bien le droit à mes 45 000 gallions d’indemnités de licenciement.

Devant l’expression d’Ava, elle se justifia, ses lèvres étirées en un petit sourire ironique.

— Quoi ? C’est toujours mieux qu’un emploi fictif, je les ai bien mérités. En plus j’ai même arrêté de chanter.

Ce qui méritait largement 45 000 gallions. Pas qu’elle en avait particulièrement besoin mais elle appréciait toujours de plaisanter sur l’actualité. De toute manière elle ne s’attendait pas à ce que sa marraine ou qui que ce soit ici n’accède à sa requête.

— Est-ce que tu veux que je rende l’attente plus légère grâce à une petite chanson ?

Elle vint faire papillonner ses cils juste devant le visage d’Ava, tentant de se montrer la plus convaincante et mignonne possible.



Mes RPs du Moment !


The perks of being a Zêta, avec Ava Gold
Rock this party !!!, avec TOUT LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2ppdl6h
 

The perks of being a Zêta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Avenue des Champs Z'Allons-Y :: Fraternité ZΔN-