Image Image ImageAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Partagez | 
 

 Le dernier espoir d'une désespérée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 171
avatar
Kimberlie J. McCormick

Messages : 1791

Double Compte : Neville Londubat
Situation Amoureuse : En couple avec Kakyo Hideyoshi. Etonnant hein !

Sorts Connus :
Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Incarcerem / Lashlabask,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Periculo Pugno,
Contusionus Encontusiono,
Protego,
Subcingulus,
Locomotor Barda,
Pointe au Nord,
Inflamarae,
Folloreille,
Rictussempra,
Tarentallegra,
Jambencoton,
Purée de Pois,
Assurdiato,
Recurevite

Inventaire : Essence de Dictame (x2)
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Grimoire de la Luxure,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Horloge des Familles
MessageSujet: Le dernier espoir d'une désespérée.   Mar 5 Avr 2016 - 15:13

Le dernier espoir

d'une désespérée.

AVEC : Lucrécya & Kimberlie
PRIVÉ / PUBLIC : Privé
DATE : 16 mars


Kimberlie aurait dû être pleinement heureuse, du moins plus heureusement qu'elle ne l'avait encore jamais été.

Le cœur de Kimberlie n'avait jamais été aussi léger, sentimentalement. Tout était parfait, comme la consécration de ce qu'elle avait toujours voulu ressentir. Elle avait enfin cessé de se poser des questions, de se faire du mouron. Elle était enfin aimée pour ce qu'elle était, tout ce qu'elle était.

Cela faisait un mois et des poussières qu'elle avait accepté de vivre une romance avec son camarade sportif, Kakyo Hideyoshi. Elle ne l'aurait jamais cru quelques mois plus tôt, mais tout filait parfaitement droit en sa compagnie. L'éternel charmeur qu'il était n'avait pas une seule fois rechigner sur les moyens pour offrir à sa nouvelle petite-amie tout ce que pouvait désirer une fille à sa place. Elle avait eu droit aux diners romantiques, aux promenades romantiques, aux cadeaux romantiques, aux cours de Sheraff romantique, aux joggings romantiques... bref, Kakyo avait fait en sorte que toute la vie de Kim devienne un conte de princesse.

Si l'idée d'être une princesse n'avait jamais été dans les rêves de la métisse, même durant sa petite enfance, elle avait fini par s'y faire. Elle pouvait même dire qu'elle appréciait cette attention toute particulièrement qu'il lui offrait. Elle aimait qu'il lui prouve tous les jours qu'elle était digne d'être aimée, ce dont elle n'avait jamais cru avant lui. Et même si parfois qu'elle rechignait à jouer la petite-amie parfaite, elle ne pouvait nier que la PAF savait comment s'y prendre avec elle.

Avec lui, elle pouvait rester elle-même. Avec lui, elle avait droit de garder ses envies d'indépendance. Avec lui, elle n'était pas obligée de se transformer en demoiselle en détresse. Elle voulait devenir la femme forte qu'elle rêvait d'être depuis toujours, et il l'acceptait, comme si c'était logique. Car ça l'était, mais il fallait être compréhensif pour l'accepter.

En plus de ça, il lui avait offert le meilleur cadeau qu'elle pouvait recevoir ; grâce à lui, elle était capable de mettre ses sentiments pour Sylvius bien assez de côté pour donner l'illusion qu'elle l'oubliait. C'était ce qu'elle pensait ressentir en se mariant avec Om, mais Kakyo avait été capable de lui offrir de la meilleure façon qu'il soit.

Si Kimberlie n'était pas parfaite dans cette relation, n'y connaissant pas grand chose à son rôle de petite-amie, elle ne s'en rendait pas véritablement compte. Elle vivait juste ça comme on se laisserait glisser par la courant de l'eau... avec douceur, le temps que ça durera.

Oui, Kimberlie devait être heureuse. Certes, sa famille avait toujours des problèmes d'argent. Son frère s'était discret depuis quelques temps. Quant à son père, il ne lui adressait toujours pas la parole, n'ayant droit qu'à des nouvelles de la part de sa mère, la seule encore soucieuse de ne pas laisser sa seule fille sans attention. Elle trimait toujours à rapporter de l'argent en faisant le plus d'heures à la boutique Weasley, essayant de mêler ça avec ses cours, soucieuse de pouvoir garder sa place de major de promotion. Mais tout lui semblait plus facile à vivre avec Kakyo pour l'épauler, d'une certaine manière.

Sauf qu'il y avait un hic, un hic de taille même...

Plantée au milieu de la pièce, elle se caressait le bras comme pour se réconforter, tout en se mordant la lèvre.

L'âme de Myo était bien présente dans sa chambre, même si ses plantes mouvantes semblaient bien aussi moroses que pouvait l'être la métisse.

Le bémol de taille qui gâchait le bonheur de la Gamma datait d'il y avait près d'un mois, lorsque l'ancien Professeur Saussurus annonça la terrible disparition de Myosotis Grandiflore et de Titus Reynolds dans des circonstances tragiques.

Bien que personne n'ait jamais vu les corps des deux Gammas, la grande majorité des étudiants et professeurs continuèrent à vivre leurs vies, sans véritablement vivre un profond deuil. Ce n'était que deux drogués de la fraternité Gamma Phi Orties, après tout. Sauf qu'une certaine Gamma ne pouvait pas passer cet évènement à la trappe :

Kimberlie avait perdu ses deux meilleurs amis ce jour-là, mais il lui était décidément impossible de l'accepter. C'était sûrement du déni, mais quelque chose en elle lui disait qu'ils ne pouvaient pas être réellement morts. Il y avait les circonstances déjà... l'enquête ayant pousser à croire qu'ils auraient eu une querelle dû à leur ancienne relation, allant jusqu'à s'entretuer sous le feu de la passion. Ce qui ne collait absolument pas, d'après Kim.

Elle les connaissaient tous les deux plus que bien. Certes, ils l'avaient bien souvent mis à l'écart de leurs problèmes, mais si Kimberlie savait bien une chose ; c'était que Myo et Titus étaient des amis, les meilleurs amis du l'univers avant d'être des ex. De plus, Titus ne lui aurait jamais fait de mal, jamais ! Quant à Myo... Bon sang, c'était Myo quoi ! Kimberlie ne connaissait pas plus gentille et douce fille sur cette planète. Non... c'était impossible. Et même s'ils étaient réellement morts, ça ne se serait sûrement pas passé comme ça.

Kimberlie avait essayé de trouver la vérité, de trouver le moindre indice prouvant qu'ils étaient là, quelque part, bien en vie. Sauf que la métisse n'avait jamais eu l'intelligence de Myo, ni la jugeote de son Parrain. Seule, elle ne savait jamais quoi faire... Elle avait beau essayé d'être indépendante, de prendre ses décisions par elle-même, elle n'arrivait pas à se sentir entière sans eux.

Kakyo avait bien essayé de lui faire avaler la pilule, de la réconforter, mais elle ne voulait rien entendre. Quitte à mettre sa relation amoureuse en second plan, elle n'abandonnerait pas tant qu'elle n'aurait pas vu les corps sans vies de ses bros.

Fronçant les sourcils, elle avait repris un peu de poil de la bête. Elle quitta la chambre et ferma derrière elle avait les clés que son amie lui avait donné, quelques mois plus tôt. Fourrant ses mains dans ses poches, les lèvres tordues, montrant visiblement sa mauvaise humeur, elle rejoignit le rez-de-chaussée du Potiron, bien décidée à se vautrer dans l'un des divans en fumant d'une cigarette magique avec ses frères et soeurs Gammas, ne voyant que ça pour lui remonter ce ne serait-ce qu'un peu son moral.

Sauf qu'elle coupa court à sa course en passant devant le laboratoire de la fraternité. C'était en vérité la cuisine commune, mais elle s'était métamorphosée en laboratoire au fur et à mesure des expériences de Myosotis. Personne n'avaient encore eu le cran de ranger toutes ses affaires ailleurs. Mais ce n'était pas le souvenir de la chlorofille jouant de ses dons pour la botanique faisant dégager une odeur toute particulière de ganja dans tout le Vénérable Grand Potiron qui avait stoppé la bizut. En vérité, elle fut surprise d'entendre des bruits de verre cassé en provenance de derrière la porte close.

Juste poussée par la curiosité de savoir quel frangin pouvait bien faire un tel bordel, elle fit tourner la poignée dans sa main et entra. Elle écarquilla les yeux en découvrant ce qui se tramait réellement là.

Devant elle, une brune avec un teint blême et des cheveux à peine coiffés tenait à bout de bras des sacs d'herbes plus ou moins coupés. Son regard vitreux montrait qu'elle était encore entrain d'à moitié planer, mais Kimberlie avait bien l'habitude de voir ce regard... mais pas sur cette tronche !

Après s'être toisées sans bouger durant de longues secondes de surprise, Kimberlie laissa échapper :

- Bordel mais qu'est-ce que tu fiches ici, Rincevent ?!




« CRÈVE ! CRÈVE ENFOIRÉ DE ZOMBIE ! »
 


Mes RPs du Moment !



A peine arrivé..., avec George Weasley

Ce jour à marquer d'une croix, avec Kakyo Hideyoshi

Le dernier espoir d'une désespérée, avec Lucrécya Flint-Rincevent

Night of the Cheerleadead ☠ , avec Adhita Lonkar et Kakyo Hideyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 259
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3448

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'une désespérée.   Dim 10 Avr 2016 - 14:32

Lucrécya sursauta tant qu'un des gros sacs d'herbe magique qu'elle avait dérobé lui glissa des bras, et tomba lamentablement à terre, où son contenu s'étala sur le plancher de bois.
Impuissante, l'Alpha suivit la chute de ses yeux mi-clos, injectés de sang, cerclés de cernes rouges. Puis, l'air hagard, elle releva la tête, et croisa le regard peu affable de sa rivale de toujours.

-Ben quoi ? grogna-t-elle, de sa voix encore plus enrouée qu'à l'accoutumée.

-Qu'est-ce que tu fous là ? répéta Kim, en croisant les bras, revêche. Et comment t'es rentrée dans le potiron, d'abord ?

-Ai l'droit d'êt' là, renifla la brunette. J'ai frappé. Et y'a un gus d'chez vous qui m'a ouvert.

-Un gus ?

-La loque, là, avec un nom de meuf. Sylvia.

La métisse cligna des yeux, comme si elle ne s'attendait pas à ça :

-Sylvius ?

Lucrécya se frotta le bras, nerveusement. Ses yeux fuyants ne parvenaient pas à fixer leur attention sur quoique ce soit plus de dix secondes. Elle renifla à nouveau.

-Ouais, c'est ça, on s'en fout. M'a ouvert, Sylvia. J'ai l'droit d'êt' là.

-Et t'as aussi le droit de voler l'herbe de la frat, c'est ça ?

-Euh... ouais mais euh... crénom d'un balai !

Malgré son esprit pas très vif d'ordinaire (et encore moins aujourd'hui), Lulu sentit que la conversation tournait en sa défaveur. Elle fit vivement volte-face, et se mit à détaler comme un lapin, en couinant. En la voyant faire, Kim ne put que secouer la tête, dépitée.

La batteuse aux cheveux noirs n'en avait cure. Ces derniers jours n'avaient pas été faciles. Mais ça avait été adouci par les cadeaux hallucinogènes de Myo, ça c'était certain... sauf que même les dragées-vraiment-surprise de la demi-dryade lui faisait de moins en moins d'effets, et, pour arranger les choses, elle en avait quasiment plus. Donc elle avait besoin de compensation, pour planer un peu. De n'importe quoi ! Et comme Grandiflore ne répondait plus à son miroir à double sens, il lui avait fallu agir.
Au début, elle avait pensé séduire à nouveau Ezzechiel McGuire pour voir ce qu'il avait à lui proposer... puis elle s'était finalement ravisée : piller les réserves des Gammas étaient plus simple ! Ezzy serait son plan B.

Sauf qu'il avait fallu, une fois de plus, que cette pimbêche de McComique s'en mêle !
Tout en pestant contre son ennemie, elle passa une porte, sauta au dessus d'une chaise. Et, en semant des feuilles séchées et autres herbes derrière elle, elle courut devant un canapé recouvert d'hippies avachis qui ne semblèrent même pas la voir. Puis elle entra en trombe dans une pièce vide, et ricana sous cape : c'était encore plus facile qu'elle ne l'aurait cru ! Elle se précipita sur une fenêtre ronde en forme de hublot, et passa la jambe par l'ouverture. Elle tourna la tête, et...

-BWARGH !

Kimberlie se tenait juste derrière elle, les yeux plissés, les poings sur les hanches. Et, contrairement à Lulu, elle ne paraissait même pas essoufflée.

-B'rdel j'ai failli avoir une attaque ! Comment qu't'as fait pour me rattraper ?! s'étonna l'AAA.

-Parce que tu crois que tu courrais vite, là ? soupira la métisse. Allez, rends-moi ce que t'as piqué !

Lucrécya grommela :

-Eh ben puisque c'est comme ça j'vais sauter par cette fenêtre et t'auras ma mort sur la conscience !!!

Kim leva les yeux au plafond :

-Vas-y, on est au rez-de-chaussée.

L'Alpha jeta un coup d’œil à travers la fenêtre... et tordit la bouche, déçue.

-Ah. Oh.

Kimberlie fit un pas en avant, et dévisagea Lulu, les sourcils froncés.

-Rincevent... qu'est-ce qui t'es arrivé ? T'as pas l'air bien.

-J'vois pas d'quoi tu parles ! rétorqua violemment la brunette. CHUS EN PLEINE FORME ! EN PLEINE FO... kofkofkof... KOFKOF !

Elle fut prise d'une quinte de toux grasse de tous les diables, qui la fit se plier en deux, et lui fit monter les larmes aux yeux. La Gamma poussa un soupir exaspéré.

-T'as vu ta tronche, récemment ?

-Pas b'zoin ! criailla Lulu, après avoir repris son souffle. Je sais qu'chus mille fois plus sexy que toi, McComique !

La métisse grimaça :

-Ça serait plus crédible si tu t'étais douché récemment. Et sinon, t'as pas mangé depuis quand ? Parce que c'est pas en maigrissant que tu vas remplir ton soutif...

Lulu ouvrit des yeux outrés :

-RETIRE C'QUE T'AS DIT !!!

-Ou sinon quoi ?

-Ou s'non tu vas tâter de Séraphine !!!

D'un geste trop fébrile, Lucrécya dégaina la batte qu'elle avait sempiternellement accrochée à sa ceinture... mais l'arme lui échappa des mains, comme une savonnette. Et malgré les efforts de sa propriétaire pour la saisir à nouveau, elle tomba à terre et roula jusqu'au pieds de Kimberlie. Qui secoua la tête devant le spectacle navrant.

-Ouais, bon, c'était marrant deux secondes, affirma cette dernière. Mais j'ai pas que ça à faire. Alors tu rends ce que tu as volé à ma frat, et tu te casses.

Elle agita sa baguette, et fit voler le sac plein d'herbes jusqu'à elle.
Lulu se renfrogna, comme une gamine qu'on venait de gronder.

-M'en fous j'ai un plan B, maugréa-t-elle.

-Tu m'en diras tant, fit Kim.

Elle tourna le dos à Lulu, et aussitôt, elle entendit renifler :

-Non atteeends ! Veux pas de plan B ! Veux pas coucher à nouveau avec Ezzechiel McGuiiiiiire !

La métisse se retourna aussitôt, le visage grimaçant :

-Hein ?! Quel rapport avec...

-Et c'est pas de ma fauuute ! la coupa la brunette, en hoquetant, les yeux humides.

Les yeux ronds, son interlocutrice s'étonna :

-Rincevent, tu chiales ?!

-Tout ça c'est d'la faute de Grandifloooore !

-Quoi ?! De Myo ?!

-Ouaiiiis ! Elle a dit qu'on était potes l'autre jour, mais depuis elle réponds plus à son miroir !

Le regard de McCormick s'assombrit :

-C'est parce qu'elle est...

Elle se tut, soudain suspicieuse. Puis elle leva un sourcil :

-Mais attends voir... quand tu dis l'autre jour, tu veux dire quand ?

Lulu renifla, et essuya ses yeux d'un revers de mains. Elle haussa les épaules :

-Chais pas moi. Deux jours ?

Kim, soudain blême, manqua de s'étrangler :

-T'as vu Myo y'a deux jours ?!

-Bah ouais, pourquoi ?

-Parce qu'elle a disparu depuis un mois ! cria Kimberlie, en plaquant ses mains sur les épaules de sa rivale. Tu l'as vu où, et quand ? Elle allait bien ?!

-Ben... j'en sais rien moi... bredouilla la brune.

Kim se mit à la secouer d'avant en arrière :

-REFLECHIS RINCEVENT C'EST IMPORTANT !

-Roh c'pas la peine de gueuler, grommela la petite, en se dégageant de l'étreinte de la grande brute.

Elle se frotta les yeux, et reprit :

-Ouuuuaaais, j'l'ai vu place Magouille. Elle était normale, quoi. Un peu borgne, p't'êt bien. Elle avait une putain de robe de bal avec un putain de décolleté. Du Chocho Cannelle chuis sûre. Ou du Ralph Laurette. J'lui aurais bien piquée.

Kimberlie poussa un long soupir blasée, comprenant d'un coup.

-Une robe de bal ? Place MMM ?

-Ouaich.

-Ca serait pas au bal de la St Valentin que tu l'as vu en dernier ?

Lucrécya opina du chef :

-Ouais, c'est ça.

Kimberlie tapa du pied, tellement elle était énervée.

-Bordel, Rincevent ! T'es tellement défoncée que t'as plus de notion de temps !

-N'importe quoi, maugréa l'AAA.

-Ah ouais ? Et on est quel jour ?

Lulu plissa les yeux sous l'effort. Puis, au bout de longues, bien trop longues secondes, elle affirma, sûre d'elle :

-Le 16 février.

-ON EST LE 16 MARS ! manqua de s'étrangler la Gamma.

-Oh.

Lulu digéra l'info un moment, puis écarquilla ses yeux rougis :

-Oupsie. Ça veut dire que ça fait un bail que j'ai oublié d'aller en cours...

-Je confirme !

Sa camarade sembla hésiter un instant. Puis elle pinça les lèvres :

-Bon, Rincevent, ça me tue d'être celle qui te dit ça mais t'as vraiment besoin d'aide. T'inquiète, chez les Gammas, on a l'habitude !

-J'AI PAS BESOIN DE TON AIDE MCCOMIQUE ! rétorqua Lulu, outrée. TU ME PRENDS POUR QUI ?

A ce moment précis, un hibou s'engouffra par la fenêtre. Il jeta une lettre sur Lucrécya, avant de repartir d'où il venait.
Lulu la ramassa, et l'ouvrit, non sans mal. Elle plissa les yeux devant le parchemin. Tout tanguait, alors la lecture lui parut particulièrement ardue... Mais, avec des efforts, elle parvint à tout déchiffrer jusqu'au bout.
Elle grimaça alors :

-Et merde.

Elle releva la tête, et croisa le regard de sa rivale :

-J'ai besoin d'aide, couina-t-elle d'une toute petite voix.





Mes RPs du Moment !


Rock this Party !!!, avec Adhita Lonkar et tous ceux qui le veulent !

Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Et ma main dans ta tronche ?, avec Isaac O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 171
avatar
Kimberlie J. McCormick

Messages : 1791

Double Compte : Neville Londubat
Situation Amoureuse : En couple avec Kakyo Hideyoshi. Etonnant hein !

Sorts Connus :
Aguamenti,
Calmos Pacificatum,
Defodio,
Episkey,
Failamalle,
Incarcerem / Lashlabask,
Revigor,
Spero Patronum,
Confringo,
Periculo Pugno,
Contusionus Encontusiono,
Protego,
Subcingulus,
Locomotor Barda,
Pointe au Nord,
Inflamarae,
Folloreille,
Rictussempra,
Tarentallegra,
Jambencoton,
Purée de Pois,
Assurdiato,
Recurevite

Inventaire : Essence de Dictame (x2)
Philtre de Requinquance,
Potion Contraceptive,
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Grimoire de la Luxure,
Lait de poule Miracle du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita,
Horloge des Familles
MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'une désespérée.   Mer 20 Avr 2016 - 13:31

Kimberlie haussa un sourcil se demandant si sa rivale de longue date ne se foutait pas d'elle. Elle continua à la toiser, jusqu'à ce qu'elle finisse par se rendre à l'évidence : Lucrécya Rincevent semblait réellement désespérée.

Sans la moindre retenue, la métisse arracha le parchemin des mains de la AAA, qui ne marqua aucune résistance ( décevant d'autant plus Kimberlie ) :

Miss Lucrécya Flynn-Rincevent,

En vue de votre longue absence injustifiée, je suis heureux en regret de devoir vous renvoyer de ma filière Sport et Loisirs Sorciers, premier cycle. Mais, étant irréprochable dans vos payements d'inscriptions ( prolongés par notre bien aimé Doyen ), la politique de l'Université m'oblige à vous donner une seconde chance. Étant seul directeur de ma filière, je décide moi-même du sort de la seconde chance que je vous réserve.

Pour vous permettre de réintégrer mes cours, il me faut une raison valable. Je vous demande donc une recommandation d'un joueur professionnel de Quidditch. Attention ! Je ne veux pas n'importe lequel ! Je veux la recommandation de Monsieur Victor Krum, l'attrapeur et capitaine de l'équipe mondiale de Bulgarie.

J'attends cette recommandation avant minuit ce soir dans mon bureau, pas une minute de plus.

En espérant votre échec votre réussite,


Professeur Oussama Ben Mortem Omer Sheraff,
Directeur de la filière Sport et loisirs sorciers,
WoW University.


Kimberlie ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux.

- Alors ? McComique ? Tu vas m'aider ?

Elle leva son regard, croisant celui de Lucrécya qui triturait ses doigts tout en essayant de paraître totalement sereine, sans grand succès...

- Non mais tu déconnes j'espère ?!
- Quoi ?
- Mais c'est impossible ce qu'il demande, Sheraff ! Tu te rends compte que tu es fichue ?!
- Mais... Mais ce baltringue de Krum a passé une année entière à Poudlard non ?! C'est qu'on peut l'approcher ! Tu l'as approché toi non ?!
- C'était il y a plus de 4 ans ça ! Ce baltringue de Krum comme tu dis a été Champion du Tournoi des Trois Sorciers et maintenant est devenu Capitaine de son équipe de Quidditch et pas n'importe laquelle ! Ce sont les bulgares, Rincevent ! Ils ont tout remporté depuis leur échec face aux Irlandais il y a 4 ans ! Il est devenu encore plus célèbre et adulé qu'à l'époque ! Personne ne peut l'approcher ! PERSONNE !

Lucrécya regardait ailleurs en chassant des mouches imaginaires, quand elle croisa de nouveau le regard de la Gamma :

- J'ai rien écouté, McComique, tu peux répéter ?

Abasourdie, elle resta ainsi, les bras ballant pendant de longues secondes avant d'annoncer :

- T'es carrément grave. Tu le sais j'espère ?
- J't'emmerde McComique ! C'est toi qu'est grave ! Je vais te montrer ce que ça coute de m'insulter ! Je... Je... - ramassa-t-elle avec peine sa batte - Haha ! - réussit-elle à la soulever - Un coup de séraphine et tu vas m'aider O-OK ?

Elle leva sa batte comme si elle pesait 30 kilos de plus et lorsqu'elle voulut la carrer sur la tronche de sa rivale, elle la loupa et tomba avec son propre élan.

Kimberlie surplomba la batteuse allongée sur le dos pas ravie de ce qu'elle voyait. Elle aurait dû pourtant ! Elle adorait voir qu'elle était meilleure qu'elle ! Elle adorait la battre à son propre jeu ! Elle se délectait d'être meilleure sportive, meilleure batteuse que cette lilliputienne ! Pourtant... tout ce que ressentait Kim à l'égard de l'ancienne Serpentard, c'était de la pitié... Très loin de la glorieuse rivalité qui les liait.

Parce que c'était de la rivalité qui les liait toutes les deux, qui aurait dû les lier à jamais, avec force et énergie. Ça boostait Kimberlie tous les jours pour en donner plus et elle espérait qu'il en était de même pour Lucrécya. Mais la jeune femme rachitique aux airs maladifs n'étaient pas la rivale qu'elle connaissait. Elle n'était qu'une fille chiante au possible et pathétique.

- Tu ne perds rien pour attendre, McComique ! Arrêtes de te dédoubler que je t’assommes !

Il y avait sûrement un moyen de la faire redevenir comme avant. Il n'était sûrement pas trop tard ! Elle n'était pas aussi atteint que pouvait l'être Sylvius... Si son cas était désespéré, celui de Rincevent avait sûrement encore de l'espoir. Il était hors de question de voir sombrer un nouveau sportif dans les délires de la drogue à haute dose !

Tapotant son pieds avec nervosité, comme traduisant de ses excès d'énergie, elle finit par saisit le col de Lucrécya et de la soulever, sans la moindre difficulté :

- Lâche-moi !
- Je vais t'aider idiote finie ! Alors arrête de me frapper avec des poings ridiculement impuissants !

Rincevent arrêta de frapper le sommet du crâne de Kimberlie, constatant qu'elle lui avait infligé aucun dégât apparent.

- Tu vas m'aider ?
- Ouais, j'sais pas comment, mais j'vais le faire.
- OK... Mais je te devrais rien du tout ! C'est mort !
- Ouais ben.... j'ai rien à te demander alors ça tombe bien... Bon. Laisse moi réfléchir.
- Toi ? Réfléchir ?! Haha ! éclata-t-elle de rire au point de lui en faire cracher les poumons.
- Tu peux parler ! Débile ! J'te signale qu'il est plutôt mal vu de se moquer de son seul espoir d'avoir un avenir !
- J't'en foutrais de l'avenir... s'écrasa-t-elle dans un divan à côté d'un Shakulu profondément endormi avec une tasse de café dans la main, même pas encore bue.

Kimberlie l'ignora totalement, mais ça ne l'aida pas à trouver un moyen d'arranger les affaires de Lucécya. Il était vrai qu'elle avait réussi à approcher Krum durant son année à Poudlard, mais mise à part un autographe... elle n'en avait pas tiré rand chose. Elle n'avait jamais été fan du joueur et à l'époque elle soutenait Harry Potter en tant que Champion de Poudlard au Tournoi des trois Sorciers.

Peut-être pouvait-elle aller demander à Potter s'il était toujours en contact avec lui... ? Kim grimaça. Il était hors de question qu'elle lui adresse la parole à ce loser, surtout après l'épisode de la drague foireuse en robe jaune canari... Un frisson de dégout l'envahit avant de commencer à faire les cent pas :

- Tu me fous la gerbe, McComique !
- Ferme-la ! J'essaye de chercher quelqu'un que je connais qui aurait encore des liens avec ce Baltringue de Krum ! ajouta-t-elle, ayant comme pris les expressions idiotes de sa rivale.
- On pourrait se rendre chez lui pour aller le draguer et l'obliger à me donner une reco... reco.... l'papier là ! Enfin, draguer, je parle de moi hein ! Tu ferais tout foirer avec tes airs de gugusse bodybuildé ! C'est moi qui a déjà eu des mecs ici ! Avec mon charme de ouf, je vais...

Et elle ponctua cela d'un rot monumental qui la fit exploser de rire. Kimberlie ne prit pas la peine de lui répondre. Elle n'avait aucune envie de lui parler de Kakyo, pas à elle. Certes, l'idée de lui clouer le bec était tentant, mais Kim préférait attendre que sa rivale soit remise de son trip et de nouveau étudiante de sport avant de la casser ! Là, c'était peut-être trop facile...

- Draguer... Attend deux secondes !
- Quoi ? Tu veux retenter le coup de la robe ? Haha !
- Non, non ! Putain, mais laisse-moi parler, Rincevent ! Je ne parle pas de moi, ni de toi d'ailleurs ! Je parle de la seule meuf qui a réussi à se faire inviter par Victor Krum au Bal de Noêl !

Elle saisit la main de Lucrécya et la tira sans douceur de son divan pour la sortie du Potiron :

- Arrête de me tirer comme ça ! Et on va où au juste ?!
- Chez Hermione Granger.

Elle prirent la direction de Mysteria Lane.




« CRÈVE ! CRÈVE ENFOIRÉ DE ZOMBIE ! »
 


Mes RPs du Moment !



A peine arrivé..., avec George Weasley

Ce jour à marquer d'une croix, avec Kakyo Hideyoshi

Le dernier espoir d'une désespérée, avec Lucrécya Flint-Rincevent

Night of the Cheerleadead ☠ , avec Adhita Lonkar et Kakyo Hideyoshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


DOSSIER ETUDIANT
Filière : Filière :: Sports Sorciers
Description ::
Bons Points : Bons Points :: 259
avatar
Lucrécya Rincevent

Messages : 3448

Double Compte : Augustus Kane
Situation Amoureuse : cachez vos mecs, les morues : chuis à nouveau célib !

Filière : Aurorologie

Sorts Connus :
Accio,
Aguamenti,
Amplificatum/Reducto,
Animagus,
Calmos Pacificatum,
Confringo,
Contusionus Encontusiono,
Cucurcelerum
Defodio,
Episkey,
Folloreille,
Gemino
Incarcerem,
Inflammarae,
Lashlabask,
Locomotor,
Multicofors,
Nauséis,
Periculo Pugno,
Repulso,
Revigor,
Rictusempra,
Sonorus,
Spero Patronum,
Subcingulus

Inventaire :
Potion Miracle du Bon Docteur Magouille (x3),
Horloge des Familles,
Pommade Pommadante Grégoire,
Lait de Poule du Bon Docteur Magouille (x2),
Tequila Magouillita (x4)
Potion de Requinquance (x2)
MessageSujet: Re: Le dernier espoir d'une désespérée.   Sam 30 Avr 2016 - 10:19






Mes RPs du Moment !


Rock this Party !!!, avec Adhita Lonkar et tous ceux qui le veulent !

Broken Mirror, avec Malicia McGuire

Et ma main dans ta tronche ?, avec Isaac O'Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bit.ly/2p2HBEB
 

Le dernier espoir d'une désespérée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wizardry & Occult Witchcraft University :: RPG :: Spectral Park :: Fraternité ΓΦO-